Bienvenue au Centre d'étude de la forêt

Le Centre d’étude de la forêt regroupe l’expertise scientifique de 74 chercheurs provenant de 11 universités québécoises. Ces chercheurs œuvrent dans les domaines de la biologie, de l’écologie et de l’aménagement forestier. Le CEF est le seul regroupement au Québec à avoir pour mission centrale la formation avancée et la recherche sur la forêt. Le CEF est un regroupement stratégique financé par le FRQNT . Pierre Drapeau assure la direction du CEF.

Publications récentes

  1. Strukelj, M., Parker, W., Corcket, E., Augusto, L., Khlifa, R., Jactel, H., Munson, A.D. (2021) Tree species richness and water availability interact to affect soil microbial processes. Soil Biology and Biochemistry, 155:108180. (URL  | Abstract | EndNote | BibTeX-CSV | BibTeX | Scholar )
  2. Roy Proulx, S., Jutras, S., Leduc, A., Mazerolle, M.J., Fenton, N.J., Bergeron, Y. (2021) Partial Harvest in Paludified Black Spruce Stand: Short-Term Effects on Water Table and Variation in Stem Diameter. Forests, 12(3):271. (EndNote | BibTeX-CSV | BibTeX | Scholar )

Toutes les publications récentes...


Nouvelles

*********************************************************************************************************************** *********************************************************************************************************************** *********************************************************************************************************************** Début de la section Quoi de neuf. Insérez vos nouvelles après ce bloc. *********************************************************************************************************************** *********************************************************************************************************************** *********************************************************************************************************************** ************************************************************************************************************************

8 mars 2021
Chasseurs d’orignaux et travailleurs forestiers s’entrechoquent 
Un article dans le Quotien avec Martin-Hugues St-Laurent
Les travaux forestiers exécutés sur des terres publiques durant la chasse à l’orignal causent des frustrations chez les chasseurs. Et ceux qui demandent au ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs (MFFP) de leur rembourser leurs droits de chasse essuient un refus systématique.


8 mars 2021
Deuxième saison de 20 % : un balado où des femmes en science et en techno se racontent 
Le CEF profite de la La Journée internationale des femmes pour vous inviter à écouter la deuxième saison de 20 %, le balado québécois qui donne la parole aux femmes scientifiques. Dans une série d’entretiens, des femmes de tous horizons et de toutes disciplines discutent de leur parcours avec la journaliste Carine Monat. Elles partagent leurs réussites et leurs échecs, leurs ambitions et leurs doutes, leurs joies et leurs peines. On y découvre des scientifiques inspirantes.
8 mars 2021
Des coupes forestières sur un projet d’aires protégées 
Un article dans le Quotien avec Louis Bélanger, ancien membre du CEF
Le ministère de la Forêt, de la Faune et des Parcs (MFFP) prévoit des coupes de plus de 20 000 hectares, en bordure de la rivière Péribonka, pour récolter le bois infesté par la tordeuse des bourgeons de l’épinette. Or, le Comité de sauvegarde de la rivière Péribonka (CSRP) est indigné de voir que de telles coupes sont envisagées dans un secteur où un projet d’aire protégée est porté par un comité citoyen depuis une décennie, d’autant plus qu’une proportion de la récolte se fera sur des massifs forestiers auparavant protégés pour le caribou forestier.


8 mars 2021
Portrait d'une de nos professionnelles, Dominique Tardif 
Un twit de Free to Grow in Forestry @FreeToGrow_
For today's #WomenInForestry #InternationalWomensDay feature, meet Dominique Tardif who works in the forest sector as a scientist and is helping bring #ForestryForward! #IWD2021 #ChooseToChallenge
Portrait de Dominique Tardif, professionnelle de recherche pour le laboratoire de Daniel Kneeshaw.


6 mars 2021
From deforestation to the pandemic : How destroying ecosystems increases novel infectious diseases 
Un article dans Ecology for the masses
Signed by Emma Despland - Zoonotic diseases, or diseases that jump from animals to people, are not a new phenomenon. Many well-known human diseases first originated in animal populations. In some cases, animals are the main sources of human infection and human-to-human transmission is rare or null (e.g. rabies); other diseases persist in animal populations and occasionally jump to humans, seeding a human outbreak (e.g. plague), and yet others jumped from animals to people long ago and have been circulating in human populations ever since (e.g. measles). However, novel zoonotics have been appearing with disturbingly increasing frequency.
5 mars 2021
RÉVÉLATIONS SUR L'INDUSTRIE FORESTIÈRE 
Une entrevue à 24/60 de Radio-Canada
Des lanceurs d'alerte ont permis à l'équipe d'Enquêtes de découvrir que le Québec perd des millions de dollars en redevances forestières. Entrevue avec Jérôme Dupras, titulaire, Chaire de recherche du Canada en économie écologique, Université du Québec en Outaouais qui apporte des solutions concrètes.


5 mars 2021
L’argent pousse dans les arbres 
Un reportage à l'émission Enquête de Radio-Canada
La forêt québécoise génère des milliards de dollars en retombées avec une industrie qui crée 60 000 emplois. Mais la gestion des coupes forestières serait erratique au point de créer un bris de confiance. Difficile pour la population de faire contrepoids aux lobbys forestiers, les processus de consultation du gouvernement sont qualifiés de bidon. Donner une autre vocation aux forêts relève presque de l’impossible. De plus en plus de voix s’élèvent, dont Daniel Kneeshaw interviewé dans le reportage, afin de dénoncer l’emprise de l’industrie sur le ministère des Forêts, pour qui l’argent semble pousser uniquement dans les arbres coupés. Des fonctionnaires épuisés brisent l’omerta pour révéler les failles du système. | Résumé écrit du reportage 
5 mars 2021

Appel à textes d'opinion et/ou articles de fond pour le blogue du CEF
Le communauté du CEF est invitée à contribuer à une nouvelle section sur notre site web, intitulée "Le blogue du CEF". Que ce soit sous forme d'articles approfondis, de conseils des professionnels de recherche du CEF, de comptes-rendus de colloque, de texte d'opinions des membres ou de la direction du CEF, d'articles de vulgarisations, etc., on aimerait vous lire! Pour lancer le bal, ne manquez pas l'article de Mélanie Desrochers qui donne 10 bonnes raisons pour passer de ArcGIS à ArcGIS Pro. (Lire la suite...)

4 mars 2021
Virtual NAFEW 2021 
Half day virtual North American Forest Ecology Workshop (NAFEW) get together on June 21, 2021 to explore important issues in forest ecology and management. We will be hosting 4 keynote addresses with a panel discussion to follow. Registration will be free and will open on April 1, 2021. Confirmed Keynotes include: Dr. Linda Nagel, Professor of Silviculture and Department Head of Forest and Rangeland Stewardship at Colorado State University will be speaking on Managing for the Future through Adaptive Silviculture for Climate Change & Dr. Cindy Prescott, Professor of Forest Ecology in Department of Forest and Conservation Sciences, Faculty of Forestry, University of British Columbia will be speaking on, “Could forestry be regenerative?”
4 mars 2021
Justice environnementale pour la canopée urbaines 
Un reportage à l'émission La Semaine Verte de Radio-Canada
Dans les villes, l’indice de canopée peut varier grandement d’un quartier à un autre. Les milieux aisés auraient une plus grande diversité ainsi qu’une meilleure qualité d’arbres et de couvert végétal, contrairement aux milieux moins favorisés. Des experts, dont Jérôme Dupras s’intéressent à ces inégalités en matière de forêt urbaine parce qu’elles auraient des impacts sur la qualité de vie, et même sur la santé des populations qui vivent dans des quartiers moins riches en espaces verts.
3 mars 2021
La population prête à soutenir financièrement les producteurs agricoles  
Un communiqué de l'UQ
Selon une étude menée par le professeur Jérôme Dupras, de l’Université du Québec en Outaouais (UQO) et récemment publiée dans le journal Ecological Economics, les Québécois et Québécoises sont prêts à offrir un soutien financier allant jusqu’à 176 millions $ par année aux producteurs agricoles afin qu’ils réduisent leur usage des pesticides. « Ça fait des années qu’on parle de réduire l’utilisation des pesticides au Québec, cette étude démontre que l’engouement est là plus que jamais. C’est la première fois qu’une étude démontre l’ampleur de la volonté de la population à aider les producteurs. Les gens veulent savoir ce qu’ils mangent, et bien se nourrir ça commence par le développement d’une agriculture réfléchie et durable. En 2021, il faut plus que jamais se tourner vers les meilleures pratiques agricoles! » a indiqué M. Dupras, chercheur à l’Institut des sciences de la forêt tempérée (ISFORT) de l’UQO, et titulaire de la Chaire de recherche du Canada en économie écologique.
1 mars 2021

Women in Forestry
The Canadian Institute of Forestry (CIF) and their Free to Grow in Forestry  campaign, as part of the Gender Equity in Canada’s Forest Sector National Action Plan , will be celebrating International Women's Day on March 8th, and through the initiative we will be celebrating women's achievements, raise awareness against bias, and take action for equality in the forest sector all month long on social media. They want to portrait women in Forestry. Any women who would be interested in being highlighted on their social media pages. This would involve providing:

  1. A few sentences on why you chose a career path in the forestry/forest field, or sharing your experience as a women working in the forestry/forest field.
  2. A photo of yourself (if you have a photo of yourself working, that would be excellent!)
  3. Your social media handle(s) (if you are active on social media)

If anyone is interested, please send your infos to Isabella Boushey (ex-member) by March 7, 2021 (iboushey@cif-ifc.org)

26 février 2021

Un projet de Christian Messier est l'un des six récipiendaires de la première édition du programme VISAGE MUNICIPAL du Fonds de recherche du Québec – Nature et technologies (FRQNT).
Il s'agit du logiciel SylvCiT, un logiciel intelligent pour maximiser la résilience et les bienfaits des arbres municipaux face aux changements globaux. Équipe: Christian Messier, Université du Québec à Montréal; Marie-Ève Ferland, Ville de Saint-Lambert; Marie-Jean Meurs, Université du Québec à Montréal; Marie-Claude Bujold, Ville de Boucherville; Mathieu Vallée, Ville de Varennes.

26 février 2021

Audrey Maheu vient d’obtenir une subvention totalisant 987 000 $ du Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada (CRSNG), du ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs du Québec (MFFP), et de Kenauk Canada pour un projet de recherche sur la gestion des érablières et l’envahissement par le hêtre.

Dans son projet, la professeure Maheu est également accompagnée de Philippe Nolet, David Rivest et Frédérik Doyon de l’ISFORT mais également de collaborateur du MFFP (Louis Duchesne, Rock Ouimet et Philippe Bournival) d’un partenaire privé (Kenauk Canada) de d’autres universités nord américaine (Antony D’Amato – University of Vermont, Dominique Gravel – Université Sherbrooke et François Anctil – Université Laval).

25 février 2021
Climate impacts drive east-west divide in forest seed production 
Un article publié dans Nature Communications et repris par Science Daily
Younger, smaller trees that comprise much of North America's eastern forests have increased their seed production under climate change. But older, larger trees that dominate western forests have been less responsive, a new study warns. This continental divide could limit western forests' ability to regenerate following large-scale diebacks linked to rising temperatures and intensifying droughts. Over time this might dramatically alter the composition and structure of 21st century North American forests. Félicitations Yves Bergeron, Yassine Messaoud.

Continent-wide tree fecundity driven by indirect climate effects in Nature Communications, 2021; 12 (1) DOI: 10.1038/s41467-020-20836-3 | Duke University Press Release  | Full article (pdf) 

25 février

Bourses de la Société canadienne d'écologie et d'évolution
L'appel à candidatures de la SCEE 2021 pour les bourses de début de carrière et les bourses de diversité et d'excellence en recherche doctorale est maintenant ouvert. La date limite pour les bourses de début de carrière approche à grands pas (26 février), et la date limite pour les bourses de doctorat est un peu plus tardive (26 mars). Pour plus de détails :

25 février
CBA 2021 J Stan Rowe Award applications  
The Canadian Botanical Association is currently accepting applications for the 2021 J. Stan Rowe Award for the best student paper in plant ecology. The deadline for applications is March 31, 2021. The award comes with a $500 prize and the winner will be announced at the 2021 Virtual Annual Meeting, being held from July 6-9, 2021. Conference details can be found here . | Version française 
25 février
« Forêts'inquiéter ? Le futur de l'écosystème forestier en Outaouais et au Québec face aux changements globaux» 
6e colloque annuel de l’Institut des Sciences de la Forêt Tempérée (ISFORT) et du département des sciences naturelles de l’UQO. En plénière, Loïc D’Orangeville, professeur à l’université du Nouveau-Brunswick, viendra nous entretenir sur les impacts des perturbations (défoliation et sécheresse) sur la croissance des arbres ainsi que les facteurs affectant la susceptibilité des forêts à ces perturbations. Les étudiant.e.s des cycles supérieurs sont invités à présenter leurs recherches sous forme d’une affiche scientifique. Le colloque comportera également des séances de questions et des espaces de discussion et de détente hors conférence afin d’encourager le réseautage et les échanges. Nous vous encourageons donc à soumettre une proposition de communication, avant le 10 mars 2021.
Les avant-midi du 30 mars au 1er avril.
25 février 2021
Disponibilité de produits hydrographiques dérivés du LiDAR : Lits d'écoulement et indice + Indice d'humidité 
Une vidéo de l'Université Laval
Sylvain Jutras nous explique comment on peut maintenant accéder aux produits hydrographiques d'une résolution de 1m pour l'ensemble du Québec méridional. Il s'agit des lits d'écoulements potentiels ainsi que d'un indice d'humidité permettant de décrire les milieux humides potentiels. Il est possible de visualiser gratuitement ces données via n'importe quelle plateforme web sur Géoindex  ou bien de les télécharger sur Données Quebec  pour les manipuler avec un logiciel approprié. Le laboratoire d'hydrologie forestière de l'Université Laval vous invite donc à vous approprier ces incroyables outils d'aide à la décision!
25 février 2021
Les épinettes blanches préfèrent le haut des pentes 
Un article dans Québec Science
Pour sauver les épinettes blanches des épisodes de gel dommageables pour leur croissance en Abitibi-Témiscamingue, rien de mieux que de planter cette espèce là où il fait plus chaud : dans le haut des pentes. «Dans les forêts naturelles, l’épinette blanche est probablement le conifère qui pousse le plus rapidement sur les dépôts argileux de l’Abitibi-Témiscamingue», indique Yves Bergeron, codirecteur de l’Institut de recherche sur les forêts de l’Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue (UQAT). Prolifique, l’épinette blanche est donc la candidate de choix pour reboiser d’anciennes terres agricoles. Mais curieusement, les producteurs forestiers observent que sa croissance stagne – ce qui ne survient pas en milieu naturel. Le grand coupable? Les gelées printanières. C’est ce qu’a découvert Benjamin Marquis, lors de son doctorat dirigé par Yves Bergeron. Il a ainsi compris comment planter stratégiquement les épinettes blanches sur le relief pour éviter que leur croissance ne soit affectée par les nuits froides.
25 février 2021
Déminéralisation et verdissement Bilan 2020 
Un rapport du laboratoire Paquette
Vous pouvez télécharger la fiche synthèse sur le bilan de déminéralisation et de verdissement à la ville de Laval. Merci à Elyssa Cameron et Domitille Condrain-Morel du PaqLab (Alain Paquette) pour leur contribution à ce grand projet!


23 février 2021
Putting Triad Forestry Into Practice: An interview with Christian Messier 
Un article dans Forest Monitor
This is the fourth report on functional zoning and the triad model of forest management based on interviews with experts in the field. My previous interviews with Dr. Bob Seymour and Dr. Clark Binkley focused on the history and theory of triad forestry and functional zoning while the last interview with Dr. Matt Betts discussed the future of triad forestry on the Elliot State Experimental Forest. For this final article I interviewed Dr. Christian Messier who was pivotal in implementing triad management on nearly 1 million hectares of land in Quebec, Canada. [..] According to Dr. Messier, triad forestry is a way to promote more protected areas and more extensive “softer” types of silviculture focused on multiple ecosystem services and functions.
22 février 2021

Mathieu Bouchard nous explique le concept d'année semencière dans les sapinières au nord de Québec, à la Forêt Montmorency. Reportage à la Semaine Verte de Radio-Canada.

22 février 2021
Une tique menace l’abondance des orignaux dans l’est du Canada 
Un article sur le site de Radio-Canada
Le réchauffement du climat favoriserait la remontée de la tique d’hiver, un acarien qui a ravagé des populations d’orignaux plus au sud. Avec Jean-Pierre Tremblay. | Reportage à La Semaine Verte 


22 février 2021
Re-evaluation of solutions to the problem of unprofessionalism in peer review 
Un article dans Research Integrity and Peer Review
Is Peer Review Sane ? We argue that it is possible to be both critical and professional, and that no author deserves to be the recipient of demeaning ad hominem attacks regardless of supposed provocation. Suggesting otherwise only serves to propagate a toxic culture within peer review. While we previously postulated that establishing a peer-reviewer code of conduct could help improve the peer-review system, we now posit that priority should be given to repairing the negative cultural zeitgeist that exists in peer-review.
22 février 2021
La requête pour le transfert des cerfs de Longueuil est refusée 
Un article sur le site de Radio-Canada
C’est un retour à la case départ pour la Ville de Longueuil, qui doit réduire de moitié le nombre de cerfs de Virginie dans le parc Michel-Chartrand afin de rétablir l’équilibre des écosystèmes dans ce boisé urbain, où environ 35 cervidés ont élu domicile. Avec Jean-Pierre Tremblay.


22 février 2021
Des caribous en danger condamnés à la captivité 
Un article dans Le Devoir
Face à la situation critique dans laquelle se trouvent aujourd’hui les populations isolées de caribous forestiers de Charlevoix et de la Gaspésie, le gouvernement du Québec a décidé de regrouper les dernières bêtes de ces hardes dans des enclos qui seront construits dès ce printemps, a-t-on confirmé au Devoir. Cette opération de la dernière chance sera toutefois menée en vain, préviennent des spécialistes de l’espèce, à moins qu’on protège enfin leurs habitats dégradés par les opérations forestières. Dans les deux cas, les causes du déclin sont bien connues, souligne le biologiste Martin-Hugues St-Laurent, qui dirige une équipe de recherche en gestion de la faune terrestre à l’Université du Québec à Rimouski : « la pression importante des prédateurs », notamment sur les faons, mais aussi « le déclin continu des habitats favorables à l’espèce », soit les écosystèmes forestiers matures.
22 février 2021
Les Bourses Wladimir-A.-Smirnoff 
Les Bourses Wladimir-A.-Smirnoff sont une initiative conjointe de la Société d’entomologie du Québec (SEQ), de la Société de protection des plantes du Québec (SPPQ) et de Ressources naturelles Canada – Service canadien des forêts (RNCan – SCF). Cette année, deux bourses seront remises, l’une pour le volet Entomologie forestière, soutenue par la SEQ, et l’autre en Phytopathologie forestière, soutenue par la SPPQ. Pour chaque volet, une bourse de 3 000$ sera remise à un étudiant1 qui poursuit, au Québec, des études universitaires de deuxième ou de troisième cycle dans le domaine de l’entomologie forestière ou de la phytopathologie forestière. Date limite: 26 mars 2021. Plus de détails 
20 février 2021

Un article dans The Global News
Children and adults decorated tree branches with their home-made letters and signs in a section of forest they want to see protected on Sunday. It was a display of love, for what’s left of the greenspace in Notre-Dame-de-l’Île-Perrot, off the western tip of Montreal. Biologists say further analysis is needed before continuing to evaluate the sociological and environmental consequences of clearing the 7.8-hectare forest. “What we ask, among other things, is to get time to make proper inventories of wildlife, plants and all the biodiversity that lives there,” said biologist Annie Claude Bélisle. According to Bélisle, the area is home to a federally protected species of frog, the western chorus, as well as birds and foxes. The mature forest also has important ecological and historical value. | Reportage vidéo de CBC Montreal News, À la minute 10:17 

19 février 2021
Nouvelle publication dans Nature Communications ! 
Un article publié dans Nature Communications
Les programmes de sélection d'arbres offrent une solution climatique naturelle transitoire. C’est ce que révèle une nouvelle étude sur les cernes de croissance des arbres publiée dans Nature Communications par une équipe du Centre de Foresterie des Laurentides et pilotée par Martin Girardin en collaboration avec Nathalie Isabel, Xiao Jing Guo, Manuel Lamothe, Patrick Lenz et Isabelle Duchesne. (Lire la suite...)


19 février 2021
Des chercheurs de l’UQAT à la découverte de la forêt du Parc national d’Opémican 
Entrevue radio à l'émission Région zéro 8 de Radio-Canada
Entrevue avec Yves Bergeron | La forêt du Parc national d'Opémican sera au cœur de recherches menées par l'Institut de recherche sur les forêts de l'Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue. L’IRF souhaite en connaître davantage sur les dynamiques de régénération des forêts de pins blancs et rouges, présentes notamment dans le secteur du Parc national d’Opémican. Les chercheurs tenteront, entre autres, d’identifier les raisons qui expliquent la diminution de ces peuplements. "Quand on va vers le Témiscamingue, on est vraiment dans une région où le pin blanc et le pin rouge étaient très abondants, ils ont été exploités beaucoup au 19e siècle pour exporter vers l'Angleterre. C'est toujours cette histoire de l'Angleterre qui avait besoin du bois d'Amérique du Nord, parce qu'ils n'avaient plus accès au bois d'Europe. Il y a donc eu des coupes très importantes et ça a enlevé beaucoup du peuplement de pins blancs dans la région du Témiscamingue, indique le responsable du projet, professeur et codirecteur de l’IRF, Yves Bergeron." 270 000 $ sont octroyés sur une période de trois ans pour mener le projet de recherche. Plusieurs partenaires du milieu seront appelés à collaborer.
19 février 2021

28e Concours de vulgarisation de l'Acfas
Permettez à vos étudiant-e-s, doctorant-e-s, postdoctorant-e-s de développer leurs compétences en communication scientifique en participant d’ici le 5 mars 2021. Poussez-les à candidater et remporter l’un des trois prix d’une valeur de 1 000 $. Des conseils et des ressources pour se préparer figurent sur l’appel de propositions .

18 février 2021
Lancement d'un programme unique en gouvernance autochtone à l'UQAT 
Un communiqué de l'UQ
L'École d'études autochtones de l'Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue (UQAT) est heureuse d'annoncer l'ouverture du certificat en gouvernance autochtone, un programme unique au Québec, offert à distance, à temps complet et à temps partiel, dès l'automne 2021. Cette formation de 30 crédits s'adresse à tous ceux et celles qui souhaitent développer des outils, des savoirs et des compétences en relation avec les enjeux d'autodétermination, d'autonomie et de gouvernance autochtones. [..] Ce certificat a également été pensé pour être complémentaire à notre offre existante et peut se présenter comme la suite du cheminement pour ceux et celles qui ont, par exemple, complété le certificat en études autochtones. Nous souhaitons bonifier notre offre en développant de nouveaux programmes au 1er cycle afin de permettre aux étudiantes et étudiants qui le souhaitent de se spécialiser en cumulant différents certificats », complète le directeur de l'École d'études autochtones, Hugo Asselin.
18 février 2021
L’action des universités québécoises pour, par et avec les Premiers Peuples – Portrait 2019 
Un rapport de l'UQ
Le Bureau de coopération interuniversitaire (BCI) lance aujourd’hui le rapport L’action des universités québécoises pour, par et avec les Premiers Peuples – Portrait 2019. Celui-ci brosse le portrait des pratiques et des mesures mises en place dans chacun des dix-neuf établissements universitaires québécois en 2019. Le rapport se penche sur cinq grandes sphères d’activité : l’établissement et sa gouvernance, l’enseignement, l’expérience étudiante, la recherche et la création ainsi que les services à la collectivité. L’exercice a permis de produire un portrait individuel par établissement universitaire, ainsi que treize fiches décrivant des moyens inspirants ou innovants. À la lecture du rapport, on constate que les établissements universitaires québécois ont à cœur de bien s’acquitter de leur mission auprès des Premiers Peuples et plusieurs déploient leurs actions de manière inspirante et plus soutenue depuis quelques années.
18 février 2021
Louis Imbeau nommé Doyen à la recherche et à la création de l'UQAT 
Un avis de nomination de l'UQAT
C’est avec plaisir que nous vous informons de la nomination de monsieur Louis Imbeau au poste de doyen à la recherche et à la création. Le conseil d’administration de l'UQAT a officialisé cette nomination lors du dernier conseil d’administration le 9 février dernier. Monsieur Imbeau occupera ses nouvelles fonctions à partir du 1er mars 2021. Il succèdera ainsi à Francine Tremblay, dont le départ à la retraite est prévu le 14 mars prochain. Félicitations à nos deux collègues !
18 février 2021
La forêt du Parc national d’Opémican sous la loupe de l’IRF 
Un communiqué de l'UQAT
Les forêts de pins blancs et rouges de l'Est du Canada ont une valeur économique importante ainsi qu'une grande portée culturelle et spirituelle pour les communautés autochtones. Leur régénération représente donc un enjeu important. Afin de remédier au manque de connaissances quant aux dynamiques de régénération de ces types de peuplements, l'Institut de recherche sur les forêts (IRF) de l'Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue (UQAT) entreprend un ambitieux projet de recherche visant à développer une stratégie de gestion durable pour les forêts mixtes et pures de pins blancs et rouges situées à la limite nord de leur aire de répartition géographique. « Nos travaux permettront d'examiner comment toutes ces perturbations affectent la réponse de régénération du pin blanc et du pin rouge, ainsi que la structure et la composition des peuplements », explique le responsable du projet, professeur et codirecteur de l'IRF, Yves Bergeron. La professeure et codirectrice de l'IRF, Nicole Fenton, les professeurs Miguel Montoro Girona, Igor Drobyshev ainsi que l'agent de recherche Tadeusz Splawinski collaborent aussi au projet.
18 février 2021
Inscrivez-vous au concours Ma thèse en 180 secondes de la FFGG 
Cette année encore, la FFGG, en collaboration avec la SSF, l’AFOR, le CEF, le CRMR et le CRDIG organisent le concours facultaire « Ma thèse en 180 secondes » ! Cette édition, qui sera entièrement virtuelle, se déroulera le 16 mars, dès 17h30.
  • Qui peut participer ?

Les étudiantes et étudiants à la maîtrise ou au doctorat ainsi que les stagiaires postdoctoraux de la Faculté de foresterie, de géographie et de géomatique peuvent participer. Le but de la présentation est d’intéresser le public à votre projet de recherche et de les convaincre de l’importance de votre travail. Ce public n’est pas nécessairement composé d’experts dans votre domaine, donc la présentation, d’une durée de 180 secondes (3 minutes), doit être faite en termes simples sans toutefois être simpliste. Elle peut être réalisée en français ou en anglais.

  • Pourquoi participer ?

En plus d’améliorer vos aptitudes de communication et de vulgarisation, l'étudiante ou l'étudiant au doctorat (volet francophone) qui se méritera la première place sera sélectionné.e pour la finale institutionnelle en vue de participer au concours « Ma thèse en 180 secondes » de l’Acfas. L'étudiante ou l'étudiant à la maîtrise ou au doctorat (volet anglophone) qui se méritera la première place sera sélectionné.e pour la finale institutionnelle en vue de représenter l’Université Laval à la finale régionale de l’ACÉS/CAGS. Et par-dessus tout ça, vous pourriez gagner l'un des trois prix de 180$!

  • Comment s’inscrire ?

Vous avez jusqu’au 9 mars à 16h00 pour vous inscrire via le formulaire d’inscription . Faites vite... les inscriptions sont limitées! À noter que les détails relatifs à l’événement ainsi que les règlements se retrouvent dans le formulaire d’inscription.

Si vous avez des questions, vous pouvez les adresser à Natacha Fontaine. Lien de l’événement en ligne 

17 février 2021
L'UQAT lance une étude pour anticiper les effets des changements climatiques sur la forêt boréale 
Un article d'ICI Radio-Canada
Il s'agit d'un projet unique et prometteur portant sur les changements climatiques et environnementaux en forêt boréale. L’Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue lance une étude qui va permettre de prédire les réactions des écosystèmes forestiers nordiques aux changements climatiques. Les chercheurs, dont Fabio Gennaretti et Hubert Morin tenteront de comprendre l’écologie et la croissance des arbres qui peuplent la forêt boréale, comme l’épinette noire, le sapin baumier, le peuplier faux-tremble ou le pin gris. "On va utiliser un ensemble de données uniques développées grâce à l'Université du Québec à Chicoutimi, on utilise aussi la modélisation écophysiologique, dit Fabio Gennaretti.
17 février 2021
Le comité exécutif du CEF accueille Yan Boucher, Julien Bilodeau-Colbert et Loïc Soumila 
Bienvenue à Yan Boucher, nouveau représentant des membres associés et Julien Bilodeau-Colbert, nouveau représentant étudiant du pôle de Montréal et Loïc Soumila, nouveau représentant étudiant du pôle de Québec au comité exécutif du CEF. Merci de votre implication!


16 février 2021

Promotion 2020 : On veut vous entendre!
Durant la crise sanitaire, plusieurs finissantes et finissants de la "Promotion 2020" n'ont pas pu présenter leurs résultats au Colloque du CEF 2020 et c'est bien dommage. Le CEF souhaite donc vous donner la chance de diffuser vos travaux via une plateforme virtuelle. Chacun d’entre vous est invité à présenter ses résultats avec un enregistrement vidéo de 12-15 minutes qui sera ensuite diffusé sur CEF-TV, notre chaîne YouTube. Que ce soit à l’aide d’un Power Point narré, une vidéo Prezi ou autre, l’idée est de communiquer et de diffuser vos travaux à la communauté du CEF. Vous pouvez dynamiser votre présentation avec des capsules vidéos, diapos, etc. Aussi, l’auditoire pourra vous poser des questions de façon asynchrone ou faire des commentaires dans la zone de commentaires sous la vidéo. Notre objectif serait de lancer une vidéo par mois.

Pour ceux que ça intéresse, voici les étapes à suivre (Lire la suite...)

16 février 2021
Northern Hardwood Conference 2021 Call for Poster Abstracts 
Under the theme Bridging Science and Management for the Future, this online & interactive event is for you! Initiated by a diverse group of professionals, this conference aims to facilitate collaboration across the

northern hardwood range and provide researchers and forest managers with a forum to learn, share and discuss cutting edge science and innovative management practices. Call for Poster Abstracts: Febrauary 15 - March 20 | Registration Opens: March 22. | Online conference June 15-16 2021.

16 février 2021

Jean Marc Kyalamakasa Kaumbu, nouveau docteur au CEF !
Jean Marc Kyalamakasa Kaumbu a soutenu le 29 octobre 2020 sa thèse de doctorat à l’Université Laval dont le titre est « Sélection précoce des espèces forestières et potentiel mycorhizien arbusculaire en vue de la reforestation de la forêt claire dégradée du Haut-Katanga, en République Démocratique du Congo ». Les travaux de thèse ont été réalisés dans le cadre du Projet d’Appui au Programme élargi de formation en gestion des ressources naturelles dans le bassin du Congo financé par le fonds pour les forêts du bassin du Congo, géré par la Banque africaine de développement (BAD). Un des objectifs de ce projet était de former du personnel hautement qualifié et compétent en gestion rationnelle des multiples ressources forestières du bassin du Congo pour la mise en œuvre des projets REDD+ en lien avec les changements climatiques et l’éradication de la pauvreté humaine. Les résultats de Jean-Marc montrent une meilleure croissance et une productivité 3 à 40 fois supérieure des espèces pionnières, EP (Combretum collinum et Pterocarpus tinctorius) comparées aux espèces tardives caractéristiques de l’écosystème Miombo (Brachystegia boehmii, B. longifolia, B. spiciformis, B. wangermeana, Julbernardia globiflora, J. paniculata). Les espèces pionnières sont colonisées par les champignons mycorhiziens arbusculaires (CMA), alors que les espèces tardives le sont par les ectomycorhizes (ECM). Par ailleurs, la densité des arbres des EP influence positivement le potentiel d’inoculum myocrhizien arbusculaire (PIMA), particulièrement les légumineuses ligneuses agissant en synergie avec l’abondance des herbacées annuelles. Enfin, une diversité moléculaire de 30 unités taxonomiques opérationnelles (UTOs) de CMA est associée à P. tinctorius (une des légumineuses ligneuses mycotrophes), dans les friches agricoles et forestières de trois sites étudiés. Ainsi, les résultats mettent en évidence une variabilité de la croissance et biomasse en fonction du statut de succession (groupes écologiques), du PIMA et des communautés de CMA en lien avec la densité des arbres. Jean-Marc propose l’utilisation de l’espèce indigène P. tinctorius pour la reforestation des forêts claires dégradées, en plantations mono spécifiques ou agroforestières, en association avec deux autres espèces indigènes (B. spiciformis et C. collinum) ou des cultures vivrières.

Le jury, présidé par André Desrochers (U. Laval) et composé de M. Pierre-Luc Chagnon (examinateur externe, Université de Montréal), M. Martin Trépanier (examinateur, Premier Tech Biotechnologies, Rivière-du-Loup), M. Juan Carlos Villarreal Aguilar (examinateur, U. Laval), M. Franck Stefani (codirecteur de recherche, Agriculture et Agroalimentaire Canada, Ottawa), M. Damase Khasa (directeur de recherche, U. Laval), a rendu un verdict unanime. Félicitations à Jean-Marc qui a rejoint l’Université de Lubumbashi à titre de Professeur associé pour cette contribution importante à la régénération forestière des forêts claires (Miombo) dégradées d’Afrique australe.


16 février 2021
Comment un arbre se protège-t-il du froid l’hiver? 
Une entrevue audio à ICI Radio-Canada
L'écorce des arbres forme une première barrière afin de les protéger quand le mercure chute au-dessous de zéro l'hiver. Mais qu'en est-il de leurs délicats bourgeons, qui doivent éclore au printemps? Michel Labrecque, du Jardin botanique de Montréal, explique le fonctionnement du système « antigel » de ces grands végétaux ligneux. Par ailleurs, il précise que le mécanisme de résistance au froid des érables à sucre est différent, en raison des importantes quantités de sucre présentes dans leur sève. D'autre part, Michel Labrecque mentionne que les conifères ont un certain avantage sur les feuillus, grâce à leurs aiguilles : Quand il fait relativement doux en hiver et qu’il y a du soleil, ils peuvent photosynthétiser et en profiter pour faire des réserves, souligne le botaniste.
16 février 2021
Les Nations Unies retiennent les solutions développées par deux professeurs de l’UQO 
Un communiqué de l'UQO
Le fruit des recherches des professeurs Jérôme Dupras et Christian Messier, de l’Institut des sciences de la forêt tempérée (ISFORT) de l’Université du Québec en Outaouais, et du professeur Andrew Gonzalez de l’Université McGill, ont trouvé des échos aux Nations Unies. Les trois chercheurs ont fusionné leurs connaissances et leurs intérêts pour créer, en 2017, une entreprise dédiée à l’environnement, Eco2urb. Dans le cadre d’une vaste consultation nord-américaine, le Programme des Nations Unies pour l’Environnement (PNUE) a justement retenu dans son rapport les solutions environnementales qui ont été développées par Eco2urb. (Voir le rapport à la nouvelle du 10 février 2021)
16 février 2021
L’aménagement du territoire à l’ère des changements mondiaux 
Un texte d'opinion dans La Presse
Jérôme Dupras - Alors que la ministre des Affaires municipales et de l’Habitation lance la conversation nationale sur l’urbanisme et l’aménagement de nos territoires, il est à propos de nous demander pourquoi il est souhaitable de se doter d’une telle politique au Québec. D’abord, parce que le territoire est au cœur de l’identité québécoise. La nature exceptionnelle qui nous entoure nous rappelle la beauté de la diversité du vivant, du caribou forestier au parc des Hautes-Gorges-de-la-Rivière-Malbaie, en passant par le fleuve Saint-Laurent, notre épine dorsale collective. Le territoire, c’est aussi cet endroit où nous posons pied, vivons en communauté et élevons nos familles.
15 février 2021
À la rescousse de la rainette faux-grillon boréale 
Un article dans
Pour le troisième épisode de la saison 2020-2021 du concours de vulgarisation Néo, l’Association des étudiantes et des étudiants de Laval inscrits aux études supérieures (AELIES) se tourne vers la biologie, plus précisément vers la rainette faux-grillon boréale, la plus petite et la plus menacée des grenouilles du Québec.

Néo met en valeur les projets de recherche et de création des étudiantes et des étudiants de façon dynamique et ludique, sous forme de capsules accessibles sur la chaîne vidéo de l’AELIES ainsi qu’en baladodiffusion.

«J’ai connu cette espèce en arrivant au Québec en 2018, explique Aurore Fayard, étudiante à la maîtrise en sciences forestières sous la direction de Marc Mazerolle. Je me suis intéressée à l’herpétofaune que l’on pouvait retrouver dans ce coin de pays, soit les serpents, les tortues et les amphibiens. Je savais qu’il y avait moins d’espèce qu’en France d’où je viens, alors ça a été facile de les apprendre. Il s’est avéré qu’un projet de maîtrise est sorti pour travailler sur la protection de la rainette faux-grillon boréale. C’est là que j’ai décidé de répondre à l’offre, car je souhaitais participer concrètement aux actions de sauvegarde d’une espèce menacée.»

15 février 2021
La forêt du futur 
Une émission de La Semaine verte
L’industrie forestière a fait des pas de géants dans les dernières années avec le développement de nouvelles technologies. On parle même de véritable révolution! Cet essor technologique permet de faire un meilleur suivi des opérations forestières et de pratiquer une gestion des forêts plus durable. Quatre segments différents forment l'émission de La Semaine verte de Radio-Canada :
  • L'adaptation des forêts aux changements climatiques à Valcartier... et si on faisait une forêt laboratoire "chauffée"? Avec Louis DeGrandpré et Deepa Pureswaran
  • À la Forêt Montmorency on étudie les insectes en lien avec la TBE avec Eric Bauce et les coupes partielles en lien avec les changements climatiques avec Evelyne Thiffault
  • Des forêts intelligentes où on collige des données en temps réel pour étudier les changements climatiques, dont celle de SmartForest à St-Hippolyte avec Nicolas Bélanger, Simon Lebel Desrosiers, Olivier Blarquez, Christoforos Pappas, Daniel Kneeshaw
  • Révolution technologique en forêt : Les drones, le LiDAR, le 3D, etc. révolutionnent la prise de données en forêt (avec le CERFO et Domtar)

À lire, le reportage écrit : À quoi ressemblera la forêt du futur? 

15 février 2021
Aires protégées: une occasion manquée pour les caribous 
Un article dans Le Devoir
En délaissant des dizaines de projets d’aires protégées dans la partie sud du Québec, le gouvernement Legault a manqué plusieurs occasions de mieux protéger l’habitat du caribou forestier, dénoncent des experts de l’espèce. Ceux-ci critiquent d’ailleurs l’inaction de Québec au cours des dernières années, alors que le déclin se poursuit et que plusieurs cheptels sont dans une situation extrêmement précaire.

« On a manqué une occasion de préserver des habitats qui ont un fort potentiel pour le caribou et toutes les espèces associées aux vieilles forêts. Mais on n’a pas manqué une occasion de continuer à fournir un accès à des volumes de bois pour l’industrie. Et on n’a pas manqué une occasion de continuer de scier la branche sur laquelle le caribou forestier est assis », déplore le biologiste Martin-Hugues St-Laurent, spécialiste du cervidé et professeur à l’Université du Québec à Rimouski.

15 février 2021
Puits de carbone terrestres, près d’un point de bascule? 
Un texte d'Alison Munson dans le Soleil
Nous considérons actuellement que la végétation terrestre, incluant les forêts et tout autre type de plante, est un puits, piégeant le dioxyde de carbone (CO2) présent dans l’atmosphère. Cela implique que cette végétation contribue à absorber le CO2 pendant le processus de photosynthèse durant la saison de croissance.
12 février 2021
BL2021: bryophytes, lichens and northern ecosystems in a changing world 
Le Colloque annuel de l'ABC-CBA se tiendra les 6-9 juillet 2021 virtuellement et conjointement avec l'International Association of Bryologists, l'American Bryological and Lichenological Association et la Société québécoise de la bryologie. La soumission de symposiums et d'ateliers (actifs) et de résumés sera possible à partir du 15 février. Soulignons que Nicole Fenton est la présidente de l'ABC-CBA.
12 février 2021
Un projet unique et prometteur portant sur les changements climatiques et environnementaux en forêt boréale piloté par l'UQAT 
Un communiqué de l'UQAT
Afin de mieux prédire les réactions des écosystèmes forestiers nordiques du Canada face aux changements climatiques, l'Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue (UQAT) assurera le leadership d'un projet qui exploitera le plus long et le plus complet suivi intra-annuel de la croissance des forêts boréales. En effet, le professeur à l'Institut de recherche sur les forêts de l'UQAT (IRF), Fabio Gennaretti, agira comme chercheur principal dans le cadre d'un projet dont les retombées sont importantes et directement liées aux connaissances portant sur les changements climatiques et environnementaux en forêt boréale. [..] Notons également la contribution du professeur Hubert Morin de l'UQAC, du professeur Yves Bergeron de l'UQAT et de l'UQAM et du chercheur postdoctoral Raphaël Chavardes de l'UQAT.
12 février 2021
De l’Italie au Québec - La recherche comme vecteur de développement 
Un article dans Le Quotidien
Originaire de la Sicile, en Italie, Valentina Buttò est arrivée au Québec en 2017 avec comme objectif de compléter son doctorat en science de l’environnement à l’Université du Québec à Chicoutimi. Quatre ans plus tard, celle qui vient tout juste de faire sa soutenance de thèse se dit choyée d’avoir complété ses études au Québec, « la terre promise des chercheurs en foresterie » selon ses dires.

C’est sur les facteurs environnementaux qui influencent la croissance de l’épinette noire que Mme Buttò a choisi de faire sa thèse. La pertinence de ses recherches et de son travail est telle qu’elle recevra, ce printemps, la Médaille académique du gouverneur général, remise à des étudiants canadiens dont les succès scolaires ont été exceptionnels. Une reconnaissance qui signifie beaucoup pour Valentina Buttò qui ne parlait même pas français à son arrivée en sol québécois.

10 février 2021
North America ramps up collaboration to support Sustainable Development Goals | With a case study in Québec 
Un article de l'UNEP
In lead up to the fifth session of the United Nations Environment Assembly (UNEA-5), the United Nations Environment Programme’s North America Office (UNEP North America) hosted a series of six virtual consultation workshops on the theme of “Strengthening Actions for Nature to Achieve the Sustainable Development Goals.” Part of the North American Nature-Based Solutions aka Best practices is Eco2Urb, founded by Christian Messier, Andrew Gonzalez and Jérôme Dupras. Using leading-edge connectivity science, Eco2Urb designed the Connect2 toolkit, which is used to co-design nature-based

solutions with municipalities, indigenous groups, and government ministries across Quebec. For example, in a recent collaboration with the David Suzuki Foundation, Eco2Urb evaluated the contribution of urban trees and natural infrastructure on the island of Montreal, showing that the urban trees alone provide the equivalent of more than $4 million per year of ecosystem services. This data was used to map areas of high conservation priority and provide recommendations for integrating natural infrastructure in urban planning and protecting those areas that contribute most to the well-being and health of citizens. Eco2Urb is also collaborating with the municipality of Varennes, Quebec, to develop an urban forest assessment and management plan using SylvCit, an artificial intelligence tool designed to optimize the resilience of urban and peri-urban forests in North America. Developed by researchers at the Université du Québec à Montréal, SylvCit provides an analysis of an urban canopy’s functional diversity, vulnerability to current and future stressors, probable longevity, and practical recommendations to improve the health of the urban forest and the ecosystem services provided.

9 février 2021
Urban street tree biodiversity and antidepressant prescriptions 
Un article publié dans Nature
Abstract | Growing urbanisation is a threat to both mental health and biodiversity. Street trees are an important biodiversity component of urban greenspace, but little is known about their effects on mental health. Here, we analysed the association of street tree density and species richness with antidepressant prescribing for 9751 inhabitants of Leipzig, Germany. We examined spatial scale effects of street trees at different distances around participant’s homes, using Euclidean buffers of 100, 300, 500, and 1000 m. Employing generalised additive models, we found a lower rate of antidepressant prescriptions for people living within 100 m of higher density of street trees—although this relationship was marginally significant (p = 0.057) when confounding factors were considered. Density of street trees at further spatial distances, and species richness of street trees at any distance, were not associated with antidepressant prescriptions. However, for individuals with low socio-economic status, high density of street trees at 100 m around the home significantly reduced the probability of being prescribed antidepressants. The study suggests that unintentional daily contact to nature through street trees close to the home may reduce the risk of depression, especially for individuals in deprived groups. This has important implications for urban planning and nature-based health interventions in cities.
9 février 2021
Étudiant.e.s : Appliquez pour le Prix Relève étoile Louis-Berlinguet! 
Une initiative du FRQ
Les prix Relève étoile sont attribués mensuellement aux étudiantes et étudiants en recherche par chacun des trois Fonds de recherche du Québec. Une bourse de 1000 $ est attachée au prix. La date limite pour présenter sa candidature est le 1er mars 2021, 16h. Les objectifs du Prix Relève étoile Louis-Berlinguet sont
  1. Reconnaître l'excellence de la recherche réalisée par les étudiantes et étudiants de niveau universitaire (maîtrise et doctorat), les stagiaires postdoctoraux, ainsi que les membres d'un ordre professionnel en formation de recherche avancée, et ce, dans toutes les disciplines couvertes par les trois Fonds de recherche du Québec;
  2. Promouvoir les carrières en recherche au Québec;
  3. Développer des liens entre les Fonds de recherche du Québec et la communauté des étudiants-chercheurs du Québec.
8 février 2021
La Terre vue du coeur 
Un film d'ICI Radio-Canada Télé
Autour de Hubert Reeves et Frédéric Lenoir, des scientifiques, auteurs et artistes nous interpellent : la biodiversité est aujourd'hui menacée. Si certains humains sont à l'origine de la crise, d'autres, de plus en plus nombreux, s'y attaquent à bras le corps et créent des solutions. Parmi eux, nous retrouvons Jérôme Dupras et Michel Labrecque du CEF. À voir sur vos écrans via Tou.tv
8 février 2021
La magie des saules 
Un article dans La Presse
L’idée est simple : utiliser les plantes pour résoudre des problèmes environnementaux. Cette idée n’est pas de Francis Allard, mais c’est celle qu’il s’efforce de mettre en application. Depuis une quinzaine d’années, l’ingénieur de 38 ans fait pousser des saules sur la terre familiale, à Saint-Roch-de-l’Achigan, un joli village situé à 50 kilomètres de Montréal, dans Lanaudière. Son père faisait pousser des carottes, lui a opté pour une autre sorte de plante. « Au début, je ne voulais pas reprendre la ferme familiale, mais au fil du temps, je me suis dit que c’était dommage de ne pas continuer », explique-t-il. C’est un peu par hasard qu’il est tombé sur les travaux de recherche de Michel Labrecque, chercheur à l’Institut de recherche en biologie végétale du Jardin botanique et prof à l’Université de Montréal, et qu’il a décidé de se lancer en affaires.
7 février 2021
La Semaine Verte | Christian Messier : nos forêts 
Un reportage à La Semaine verte de Radio-Canada
Nos forêts sont tout simplement magnifiques en toutes saisons! Voici quelques images tirées d'un de nos reportages des 6 et 7 février. Nous partagerons avec vous une réflexion sur les forêts d'aujourd'hui et de demain avec le regard de Christian Messier, spécialiste de la forêt tempérée. Rencontre avec Christian Messier pour parler de l'évolution de nos pratiques forestières et de ce qu'il faudrait faire pour s'assurer d'avoir des forêts prospères. Une réflexion proposée dans le cadre de notre 50e saison.
7 février 2021
Coupes forestières sur les terres publiques : La colère monte 
Un article dans La Presse
Des citoyens surpris et inquiets des chantiers annoncés dans les forêts publiques qu’ils fréquentent, un mécanisme de consultation touffu dans lequel ils ont l’impression d’être des figurants : la façon dont Québec gère les coupes forestières sur les terres de l’État suscite beaucoup de frustrations en région. Avec la participation de Marie-Ève Sigouin (ex-membre du CEF] et Christian Messier.
5 février 2021
Des goélands intoxiqués 
Un article dans Actualités UQAM
Pour les goélands, la principale source d'exposition aux retardateurs de flamme est l'air rempli de poussières contaminées des dépotoirs. Les sites d'enfouissement de la grande région métropolitaine constituent la principale source d'exposition aux retardateurs de flamme pour les goélands. L'air qu'ils y respirent est rempli de poussières contaminées. Voilà l'étonnante conclusion à laquelle est parvenue l'équipe du professeur du Département des sciences biologiques Jonathan Verreault après des années d'investigations minutieuses. Un article faisant état de ces résultats a été publié l’an dernier dans Environmental International, l’une des plus prestigieuses revues en sciences de l’environnement. Sa première autrice est la diplômée Manon Sorais (Ph.D. biologie, 2020). L’article est cosigné par les professeurs Marc J. Mazerolle (Université Laval), Jean-François Giroux (UQAM) et Jonathan Verreault.
5 février 2021
Ateliers en vulgarisation de la recherche de l'Acfas 
Une offre de l'Acfas
Vous souhaitez rendre votre recherche accessible au plus grand nombre, tout en faisant preuve de créativité? Alors ces ateliers sont faits pour vous! Écrit, BD, reportage audio ou vidéo, bloguer, autant de formes d’expression qui vous permettront de présenter vos recherches à des publics qui ne sont pas dans votre labo... Prochaines dates 2021 :
  • Texte 5 mars
  • Audio 12 février
  • Bloguer 30 avril
  • Présenter son métier 18 juin
5 février 2021
Tackling Tradeoffs: Tree Functional Groups and Ecosystem Services in Tree Planting 
Un article dans Envirobites
As populations in cities rise, many people increasingly depend on the ecosystem services, or natural benefits to us, that urban trees provide such as clean air, temperature regulation, and storm water control. At the same time, climate change, pests, and diseases threaten the ability of these urban trees to continue providing these services. Québec City in Canada, for example, is expected to experience hotter and drier conditions, which may further stress the city’s trees. Adding to this stress is the non-native emerald ash borer (Agrilus planipennis), a bright green beetle that threatens the ash trees that make up 13% of tree cover in the city. Drs. Sylvia L. R. Wood and Jérôme Dupras of the Université du Québec sought to explore the influence of these different strategies on ecosystem services by simulating these strategies over time using a computer model.
4 février 2021
Nouvelle Chaire de recherche pour Mark Purdon 
Un article dans Actualités UQAM
Félicitations au professeur Mark Purdon, ex-membre du CEF, et maintenant professeur au département stratégie, responsabilité sociale et environnementale de l'UQAM, titulaire de la nouvelle Chaire de recherche UQAM sur la décarbonisation! La Chaire visera à améliorer la compréhension des conditions sociales, économiques et politiques favorisant les activités de décarbonisation, en se concentrant sur les similitudes et les différences entre les juridictions, entre les villes et entre les chaînes d’approvisionnement. Félicitations!
4 février 2021
Appel à contributions: 3e numéro du climatoscope 
Un appel de la revue Climatoscope
Le comité scientifique du Climatoscope est heureux de lancer l’appel de textes en vue de la parution de son troisième numéro en septembre 2021. Nous accueillons des propositions d’articles s’inscrivant dans toute discipline pertinente en lien avec les changements climatiques. Notre objectif est de créer un lien entre les travaux de recherche sur les changements climatiques et le grand public afin de diffuser une information de qualité révisée par les pairs.

Si l’année 2020 a vu son lot de bouleversements avec la pandémie de COVID-19, l’année 2021 doit être l’année de la transition vers:

  • la carboneutralité en 2050
  • la préservations de la biodiversité
  • l’adoption de solutions et le développement d’innovations qui répondent à la crise climatique

Nous encourageons les étudiantes et étudiants à la maitrise et au doctorat à répondre à cet appel de textes, en vue de publier, dans des pages dédiées à la relève de la recherche scientifique, les résultats de leurs travaux universitaires en lien avec les changements climatiques

Pour soumettre une proposition pour le 3e numéro du Climatoscope, consultez le site web . La date limite est le 13 avril.

2 février 2021
Travaux forestiers dans le Nord-du-Québec - Consultation publique sur les coupes de bois et les activités forestières 
Un communiqué du MFFP
Du 25 janvier au 19 février 2021, le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs invite la population à s'exprimer sur les coupes de bois et les activités forestières inscrites dans les plans d'aménagement forestier intégré opérationnels (PAFIO) du Nord-du-Québec 2018-2023.
2 février 2021

Un communiqué de presse du MELCC
Le gouvernement du Québec a retenu 8 projets et investi 8 M$, soit 1 M$ par projet, à la suite de son premier appel de propositions dans le cadre du Programme de lutte contre les îlots et archipels de chaleur urbains. Quatre de ces projets profiteront à la population du Grand Montréal et quatre autres bénéficieront aux populations de Drummondville, Gatineau, Saguenay et Sherbrooke. Parmi les projets retenus, soulignons "Île en vert" de Canopée, le réseau des bois de Laval, dont Alain Paquette est le membre fondateur et administrateur.

2 février 2021
Joignez le groupe privé du CEF sur Facebook 
Le CEF a maintenant un groupe privé sur Facebook. L'objectif du groupe de discussion fermé est d'offrir un espace d'échange sur divers sujets et ainsi briser l'isolement. Le groupe facilitera aussi l'intégration des nouveaux membres à la communauté CEF. C'est l'endroit pour poser des questions, lancer des discussions et pourquoi pas des débats sur tout ce qui touche à la forêt. Tous les membres et anciens membres encore actifs au CEF sont invités à se joindre au groupe et à participer aux échanges. Allez sur la page du groupe  pour devenir membre.


2 février 2021
Research Highlight: New Daymet data facilitate environmental science, Earth system modeling 
Un communiqué de Oak Ridge National Laboratory
The widely used Daymet dataset of North American weather metrics has been upgraded with the release of Daymet Version 4, rolling out enhancements such as greater precision on temperatures and time-of-observation reporting. Scientists in fields from hydrology to climate and crop modeling to biodiversity research can access the new data through the Oak Ridge National Laboratory Distributed Active Archive Center (ORNL DAAC), which houses terrestrial ecology data from NASA Earth Science missions. Daymet provides data for seven daily weather parameters for each square kilometer of the continent, stretching from Canada to Mexico and Puerto Rico to Hawaii. The dataset extends back to 1980, encompassing approximately 500 million data points for each year in the series. It is generated with observations from 20,000 National Oceanic and Atmospheric Administration stations combined with modeled values for metrics such as shortwave radiation, using an algorithm to interpolate data for areas between stations. Scientific article with details. 
1 février 2021
Aires protégées au Québec : L’arbre qui cache la forêt 
Un article dans la revue Espaces
À la fin de 2020, le gouvernement du Québec a annoncé que le territoire québécois comptait désormais 17 % d’aires protégées. Une belle initiative qui présente cependant des bémols : des joyaux naturels ont été oubliés, le sud du Québec est très peu visé et les forestières peuvent toujours gruger les sites de plein air. Jusqu’où ira « l’écrémage final » de nos forêts? [..] « Nous avons élaboré deux scénarios : soit l’exploitation forestière, soit la conservation du mont Kaaikop, ainsi que leurs retombées directes et indirectes respectives », explique Jérôme Dupras, chercheur à l’Université du Québec en Outaouais et coauteur de l’étude. Le résultat démontre que mettre fin aux coupes n’aurait que peu d’impact financier (environ 300 000 $) si on tient compte de la globalité des services rendus par le maintien de la biodiversité : activités de plein air, protection des habitats fauniques, esthétisme du paysage et stockage du carbone, entre autres choses.
1 février 2021
Construire en milieu urbain menace la survie des arbres. Comment faire mieux ? 
Un article de Jean-Claude Ruel dans The Conversation
Les arbres en ville sont importants. Ils purifient et rafraîchissent l’air, ils aident à contenir les eaux de ruissellement et procurent d’immenses bienfaits pour la santé. Or le développement effréné menace la survie de La forêt urbaine et de toute la gamme de services écosystémiques qu'elle nous rend.


1 février 2021

Degi Harja Asmara, nouveau docteur au CEF !
Degi Harja Asmara, a soutenu le 23 septembre 2020 sa thèse de doctorat en sciences forestières à l’Université Laval dont le titre est « Agroforestry on post-mining restoration: a challenge beyond plant mixture system ». Les travaux de thèse ont été réalisés dans le cadre du Projet FQRNT, Programme de recherche en partenariat sur le développement durable du secteur minier, « Revégétalisation de sites miniers à l'aide d'un nouveau concept agroforestier d'hydroensemencement herbacé et de plantation de ligneux biofortifiés avec des microsymbiotes racinaires ». Degi a exploré le mélange de plantes, d’inoculation microbienne et d’amendement en biochar, dans un système agroforestier ligneux-herbacé. Il s’agit de la première application de l’approche agroforestière en terrain post-minier. La densité de plantation est le facteur le plus important pour générer l'effet positif net, lié à l'amélioration du microclimat par la conservation de l'eau des plantes et du sol ainsi que l'amélioration de l'activité microbienne par rapport à la modification de la température du sol. Par conséquent, l'amélioration du microclimat, ainsi que d'autres facteurs combinés, y compris l'inoculation microbienne et l'amendement du biochar, sont très importants pour accélérer les processus de restauration.

Le jury, présidé par André Desrochers (U. Laval) et composé de M. Lin Chung-Ho (examinateur externe, University of Missouri, USA), M. Silvio José Gumiere (examinateur , U. Laval), M. Nathan Basiliko (examinateur, Laurentian University), Mme Suzanne Allaire (codirectrice de recherche, Geca Environnement), Damase Khasa (directeur de recherche, U. Laval), a rendu un verdict unanime. Félicitations à Degi qui a rejoint son poste de chercheur junior à l’ICRAF-Bogor, Indonésie pour cette contribution importante à l’agroforesterie environnementale.

1 février 2021
Good news for Caribou 
Un article dans Anishinabek News
Woodland Caribou at Heart of Special Forestry Partnership in Canada. [..] “When we received the report, we didn’t panic as we know FSC is a tough standard and caribou research and knowledge is constantly evolving,” says Marie-Ève Sigouin, forest certification coordinator (and former CEF member), RYAM and chair of the working group. “We knew we had to think long-term, beyond one audit, and to see FSC as a way of working collaboratively with others. So we got to work to change our approach.”

************************************************************************************************************************ ************************************************************************************************************************ Fin de la section Nouvelles. ************************************************************************************************************************ ************************************************************************************************************************

Toutes les nouvelles...

L'Agenda du CEF

************************************************************************************************************************ ************************************************************************************************************************ Début de la section Agenda. Insérez vos évènements après ce bloc. ************************************************************************************************************************ ************************************************************************************************************************

Mars 2021
North American Carbon Program Open Science Meeting (free) -- Fridays in March 2021 
All interested scientists, practitioners, managers and stakeholders are welcome to join this international meeting. Through the 2021 Open Science meeting, NACP aims to continue fostering opportunities for new collaborations among the carbon cycle science community. This year's theme: The future is here: North American carbon cycle science for a changed climate.
  • 5 mars 12h35 | Keynote 1: What does the carbon science community owe communities of color, future generations, and other underrepresented groups? And more...
  • 11 mars 11h00 | Tropical storm impacts on carbon transport across the aquatic continuum
  • 12 mars 12h35 | Keynote 2: Why do we need IPCC special reports? And more...
  • 19 mars 12h35 | Keynote 3: How are North American Cities advancing carbon science and management? And more...
  • 24 mars 13h00 | Data Management Best Practices Workshop (Register by Mar. 19th)
  • 26 mars 12h35 | Keynote 4: What is the science needed for Alternative Carbon Futures?
9 mars 2021

Midi de la foresterie
Raju Soolanayakanahallys (Agriculture and Agri-Food Canada) présente "Exploiting natural variation to accelerate genetic gains in Salix". La conférence sera suivie par une Période de discussions de 13h15 à 14h00.
12h00-13h00 | Lien Zoom 

9 mars 2021

Conférence-débat virtuelle sur L’empreinte environnementale de la mobilité universitaire
Discussion autour des impacts environnementaux des pratiques de mobilité (déplacements terrain, déplacement pour diffusion, etc.) et débats pour trouver des pistes d’action à privilégier pour réduire notre empreinte environnementale collective. Inscription obligatoire 
12h00 - 13h30 | À distance

9 mars 2021

Projet Biomasse - Présentations de maîtrise - La récolte de biomasse forestière: Quels effets sur la remise en production des sites?
La Faculté de foresterie, de géographie et de géomatique de l’Université Laval, le Service canadien des forêts et le Centre de recherche sur les matériaux renouvelables vous convient aux présentations des projets de maîtrise de Daniel Gouge "Intégration de la récolte de biomasse comme outil sylvicole dans les opérations forestières de la forêt boréale affectée par la tordeuse des bourgeons de l’épinette" et Claudie-Maude Canuel "Harmonisation de l’approvisionnement en biomasse forestière pour la bioénergie dans les forêts du Québec." Les présentations dureront 30 minutes chacune et seront respectivement suivies d’une période de questions de 10 minutes.
13h00 - 14h30 | Lien Teams 

10 mars 2021

Conférence ISFORT | Epigénétique et plasticité phénotypique chez les arbres dans un contexte de changement climatique : retour d'expérience
Présentation de Stéphane Maury, professeur, Université d'Orléans, France
09h30-10h30 | Zoom 

10 mars 2021

Séminaire ÉÉC : The ecology of cognition and personality in the great tit
Présentation de Dr. John Quinn, University College Cork, Cork, Ireland.
12h15 | Zoom 

10 mars 2021

CIC-IFC e-Lectures: Improving Forest Resilience to Climate Change and Extremes with Genetics
Join us for an e-lecture in collaboration with the Canadian Forest Service as a part of the series entitled: “The Canadian Forest Service Research to Support Climate Change – Winter 2021”. With Miriam Isaac-Renton. For more information, please email electures@cif-ifc.org
13h30 | Registration 

11 mars 2021

Présentation orale du projet de thèse : Étude dendrogénétique des peuplements nordiques d'érable à sucre de l'ouest du Québec, Canada : variabilité de réponse de la croissance et de la régénération face aux changements climatiques
Florent Gilles, dirigé par Yves Bergeron et codirigé par Igor Drobyshev présente son projet de thèse
09h00 | Via Zoom 

11 mars 2021

Colloque du SCF-CFL : Démographie des populations de caribou boréal : perspectives à partir du marquage génétique
Micheline Manseau, chercheure scientifique, Direction générale des sciences et technologie, Environnement et changement climatique Canada, présente la conférence.
10h30 - 12h00 | Lien Webex  | Aide de participation/connexion 

11 mars 2021

Harvard Forest Seminar "Seeing the Forest for the Trees: A Look into the Physiological Responses of Temperate Trees in a Warming World"
Angelica Patterson, Lamont-Doherty Earth Observatory, Columbia University, présente la conférence.
11h00 - 12h00 | Lien Zoom - Envoyer un message pour obtenir le mot de passe 

15-19 mars 2021
Sustainability and the Climate Crisis: A week of discussion 
During the unfolding environmental emergency, when the effects of global warming and biodiversity loss are beginning to be felt acutely across the globe, our common future depends on researchers across disciplines working together to address the issue. This need is as important at Concordia University as it is elsewhere. In fact, as a Next Generation institution recently recognized as the leading Canadian University under 50, the Concordia community arguably is especially well-positioned to do so. With this in mind, in March 2021, the Loyola Sustainability Research Centre and the Loyola College for Diversity and Sustainability will collaborate with Concordia's 4th Space to host a week of online discussion and conversation on the environmental crisis, focussing particularly on the climate emergency.
Full Program here 
15 mars 2021
Tire-toi une bûche v'là de la science - Impact et lutte contre la TBE 
La conférencier sera Éric Bauce. Cette année, c’est plus de 13 millions d’hectares de forêts résineuses québécoises que la tordeuse des bourgeons de l’épinette a infestés. Lors de son dernier passage, il y a environ 40 ans, elle a détruit plus d’un demi-milliard de m3 de bois. Dans le contexte de cette présentation, nous aborderons les mécanismes qui lui permettent de concrétiser son rôle écologique de même que les différents moyens et approches disponibles dans notre coffre à outil pour limiter ses impacts.
12h30 | En ligne 
15 mars 2021
Conference | Insects: Indicators and agents of global change? 
This panel will feature three sustainability researchers discussing issues of climate change and management from an insect perspective. Emma Despland will discuss insect outbreaks: one of the ways a changing climate transforms ecosystems. Pamela Yataco will discuss trends of insect biodiversity in Boreal forests and plantations. Javier Ibarra-Isassi will explore the impact of coffee plantation management practices on the taxonomical, phylogenetic and functional composition of ant communities. Each panelist will give a brief presentation, followed by questions and discussion.
12h45 | Register first!
16 mars 2021
Ma thèse en 180 secondes - Faculté de foresterie, de géographie et de géomatique 
Cette année encore, la Faculté de foresterie, de géographie et de géomatique (FFGG), en collaboration avec la Semaine des sciences forestières (SSF), l'Association des étudiants gradués en foresterie de l'Université Laval (AFOR), le Centre d'études de la forêt (CEF), le Centre de recherche sur les matériaux renouvelables (CRMR) et le Centre de recherche en données et intelligence géospatiales (CRDIG) organisent le concours facultaire « Ma thèse en 180 secondes » !
Qui peut participer ?
Les étudiantes et étudiants à la maîtrise ou au doctorat ainsi que les stagiaires postdoctoraux de la FFGG peuvent participer. Le but de la présentation est d’intéresser le public à votre projet de recherche et de les convaincre de l’importance de votre travail. Ce public n’est pas nécessairement composé d’experts dans votre domaine, donc la présentation, d’une durée de 180 secondes (3 minutes), doit être faite en termes simples sans toutefois être simpliste. Elle peut être réalisée en français ou en anglais.
Pourquoi participer ?
En plus d’améliorer vos aptitudes de communication et de vulgarisation, l'étudiante ou l'étudiant au doctorat (volet francophone) qui se méritera la première place sera sélectionné.e pour la finale institutionnelle en vue de participer au concours « Ma thèse en 180 secondes » de l’Acfas. L'étudiante ou l'étudiant à la maîtrise ou au doctorat (volet anglophone) qui se méritera la première place sera sélectionné.e pour la finale institutionnelle en vue de représenter l’Université Laval à la finale régionale de l’ACÉS/CAGS. Et par-dessus tout ça, vous pourriez gagner l'un des trois prix de 180$ !
Comment s’inscrire ?
Vous avez jusqu’au 9 mars à 16h00 pour vous inscrire via le formulaire d’inscription 
Faites vite... les inscriptions sont limitées !
À noter que les détails relatifs à l’événement ainsi que les règlements se retrouvent dans le formulaire d’inscription.
17h30 | En ligne 
17 mars 2021

Conférence ISFORT | La valorisation du bois comme moteur de la restauration des forêts
Présentation d'Alexis Achim, professeur, Université Laval
12h30-13h30 | Zoom 

18 ou 27 mars 2021
Atelier formation sur le nerprun 
𝗟'Agence de mise en valeur de la forêt privée de l’Estrie offre aux propriétaires et gestionnaires de boisés un atelier de formation en ligne de 3 heures sur le nerprun bourdaine et sa gestion en milieu forestier animé par Marie-Josée Martel, ingénieure forestière. Inscrivez vous dès maintenant via le formulaire web suivant 
18 mars 2021

La prochaine édition du colloque se tiendra le 18 mars 2021 sous le thème « La stratégie de production de bois : réflexions sur l’avenir de la récolte forestière. » Cette journée sera une occasion de s’informer à propos des différents travaux visant à intensifier la production ligneuse dans les forêts du Québec. Ce sera également un moment pour échanger et réfléchir sur les enjeux soulevés par cette stratégie. Parmi les conférenciers, soulignons Yan Boulanger, Nelson Thiffault, Nicolas Belanger & Marie-Ève Desmarais. Non-étudiant: Le tarif sera de 10 $ pour la journée, Étudiants: l’événement est gratuit. Inscription obligatoire 
08h15 - 16h30 | Webdiffusion 

Tout l'Agenda...

********************************************************** *************************** FRQNT ************************ **********************************************************

Un regroupement stratégique du

********************************************************** *********************** Infolettre *********************** **********************************************************

Abonnez-vous à
l'Infolettre du CEF!

********************************************************** ***************** Pub - Colloque du CEF ****************** **********************************************************

********************************************************** ***************** Pub - Congrès Mycelium ****************** **********************************************************

Septembre 2021

********************************************************** ***************** Pub - IWTT ****************** **********************************************************

Reporté en 2021

**********************************************************

***************** Pub - Symphonies_Boreales ****************** **********************************************************

********************************************************** ***************** Boîte à trucs *************** **********************************************************

CEF-Référence
La référence vedette !

Jérémie Alluard (2016) Les statistiques au moments de la rédaction 

  • Ce document a pour but de guider les étudiants à intégrer de manière appropriée une analyse statistique dans leur rapport de recherche.

Voir les autres...