Voyez aussi les articles parus récemment, en 2019, 2018, 2017, 2016, 2015, 2014, 2013, 2011 et de 2010 à 2006

Articles parus dans la section "Dans les médias" en 2012

Une revue non exhaustive des articles parus dans les médias qui traitent de la forêt et des travaux des membres du CEF.

Le CEF dans les médias

************************************************************************************************************************ ************************************************************************************************************************ Début de la section Le CEF dans les médias. Insérez vos articles après ce bloc. ************************************************************************************************************************ ************************************************************************************************************************

20 décembre 2012
Mon beau sapin... depuis 300 millions d’années 
Le génome des conifères d’aujourd’hui est pratiquement le même qu’à l’époque des dinosaures
Quand l’équipe de Jean Bousquet, du Centre d’étude de la forêt de l’Université Laval, et celle du Service canadien des forêts ont analysé le génome de conifères cousins du sapin, comme le pin et l’épinette, ils n’ont observé que très peu de changements dans la structure du génome de ces deux espèces. « Le nombre de chromosomes et la position relative des gènes au sein des chromosomes étaient identiques » chez ces deux espèces contemporaines. Chez les plantes à fleurs, ils ont par contre vu « un chambardement complet du génome, comme si le paquet de cartes que représentent les composants du génome avait été maintes fois rebrassé ». (À la une du Devoir)
13 décembre 2012

La restauration écologique du site du barrage Daniel-Johnson donne raison au professeur J. André Fortin. En 1973, Hydro-Québec faisait appel au professeur J. André Fortin, du Département des sciences du bois et de la forêt, pour trouver une façon efficace et peu coûteuse de restaurer le territoire situé au pied du barrage Daniel-Johnson. [...]

Plus tôt la même année, lors d'une visite du site de Bersimis sur la Côte-Nord, le professeur Fortin avait observé la présence de l’aulne crispé dans les sites qui avaient été perturbés lors des travaux de construction effectués dans les années 1950. Cette observation l'avait conduit à recommander la plantation de cet arbuste qui, en raison de ses nodules fixateurs d'azote, est une espèce pionnière dans la succession végétale. (Le fil)

13 décembre 2012

Une étude révèle que le génome des conifères aurait peu changé depuis 100 millions d'années
Traditionnel, l'arbre de Noël? C'est le moins que l'on puisse dire. Selon une étude menée par des chercheurs du Centre d'étude de la forêt, le génome des conifères comme le sapin, l'épinette et le pin aurait peu changé depuis 100 millions d'années. Nathalie Pavy, Betty Pelgas, Jérôme Laroche, Philippe Rigault, Nathalie Isabel et Jean Bousquet ont sondé le génome des conifères (gymnospermes) et ils l'ont comparé à celui des plantes à fleurs (angiospermes). Ces deux groupes de plantes terrestres, qui avaient un ancêtre commun, ont divergé il y 300 millions d'années.

Les chercheurs ont comparé la macrostructure du génome pour 157 familles de gènes présents à la fois chez les conifères et chez les plantes à fleurs. «La position et l'ordre de ces gènes nous permettent de jalonner le génome, un peu comme les 18 drapeaux sur un terrain de golf, et d'en étudier la conformation», explique Jean Bousquet. (Le fil)

12 décembre 2012

ORIGINES, Les forêts primaires dans le monde, aux éditions Primat (France) propose des photos de Régine ROSENTHAL et des textes d'auteurs variés dont Christian Messier. Résumé : Lieu mythique, la forêt primaire, forêt réputée vierge de toute trace d'activité humaine, devient LE lieu des origines symboliques de l'Humanité. Des étendues boréales aux espaces méditerranéens, de la jungle équatoriale aux forêts tropicales, les auteurs nous convient à un voyage aux sources mêmes de la vie. Ici, dans ces paradis de la biodiversité, le vivant prend les formes les plus inattendues, les couleurs les plus chatoyantes. Ici, l'homme retrouve sa dimension : il est vivant parmi le Vivant. Disponible sur Amazon . Ont aussi collaboré à l'ouvrage: Virginie Angers, Alain Paquette et Mélanie Desrochers.

11 décembre 2012
Le « dé-financement » chronique des universités québécoises : un naufrage financier assuré 
Lettre ouverte d'Eric Bauce - Pendant que certains pays investissent massivement dans leurs institutions universitaires, le Québec s’engage dans un débat de société portant, notamment, sur le financement de ses universités. Ce débat est préoccupant car le bateau de l’enseignement supérieur est en train de couler à une vitesse plus qu’inquiétante. (ULaval)

Depuis le milieu des années 1990, la réforme dite Axworthy a entraîné une réduction significative des transferts fédéraux et les universités ont vu leurs budgets diminuer. Depuis cette réforme, et malgré quelques épisodes de réinvestissement, le système universitaire québécois ne cesse d’être fragilisé. Pourtant, avant les années 90, le développement remarquable de nos universités constituait le moteur de notre prospérité, ce qui a permis à toute une génération d’obtenir une formation de qualité, de s’enrichir et de contribuer au développement de notre société.

10 décembre 2012
Des feux plus difficiles à contrôler 
Des chercheurs craignent qu’en 2100 il y ait plus de feux de forêt et que la superficie brûlée soit deux fois plus grande qu’actuellement. «Si chaque année on a beaucoup de feux, mais qui sont de petites superficies, la possibilité de les contrôler est plus grande que si on a dix ans sans feu et qu’on a une année de débordement où on a d’immenses feux», explique Yves Bergeron, professeur à l’Université du Québec à Montréal et codirecteur de l’Institut de recherche sur les forêts de l’UQAT. Ces informations découlent d’une nouvelle étude parue dans le site de la revue Proceedings of the National Academy of Sciences (PNAS). Elle a été effectuée en collaboration avec un groupe français qui travaille sur l’historique des feux sur de longues périodes de temps. Cette étude se penche sur l’évolution des feux de forêt depuis la dernière glaciation. (La Frontière)
7 décembre 2012
Des feux de forêt de plus grande ampleur à prévoir 
Une nouvelle étude publiée sur le site de la revue Proceedings of the National Academy of Sciences (PNAS) démontre que des feux de printemps de plus grande ampleur sont à prévoir dans les régions boréales au cours des prochaines années. Ces feux menacent les puits de carbone des écosystèmes forestiers et pourraient, par extension, contribuer à augmenter le réchauffement climatique. Parmi la dizaine de chercheurs qui ont participé à cette étude, on retrouve de nombreux membres du Centre d’étude de la forêt, incluant Yves Bergeron, Adam A. Ali et Christelle Hély, professeurs à l’Université Montpellier 2, Martin Girardin et Sylvie Gauthier, chercheurs à Ressources naturelles Canada, Aurélie Terrier, doctorante en sciences de l'environnement, et Aurélie Genries et Olivier Blarquez, stagiaires postdoctoraux. (UQAM - Nouvelles)

Revue de presse:

7 décembre 2012
Les épouvantails de Rapide-Danseur 
Tout juste à côté de la Forêt d'enseignement et de recherche du lac Duparquet (FERLD) , il existe une curiosité dans le paysage de Rapide-Danseur. Brian Harvey, directeur de la FERLD et résidant du village, nous présente ses voisins.
6 décembre 2012

Kaysandra Waldron Photo: J.-F. Guay
Un impact renversant 
Au royaume des perturbations naturelles qui affectent les forêts boréales de l'est du Québec, le feu et le chablis sont roi et reine. En effet, selon des recherches menées au Centre d'étude de la forêt, les chablis – des arbres renversés ou cassés par les vents – auraient une importance comparable aux feux dans cette région. Leur rôle prépondérant devrait donc être pris en considération dans l'aménagement écosystémique des forêts de ce vaste territoire, soutient Kaysandra Waldron, qui consacre sa thèse au sujet.

L'étudiante-chercheuse et ses codirecteurs, Jean-Claude Ruel, du Département des sciences du bois et de la forêt, et Sylvie Gauthier, du Service canadien des forêts, viennent coup sur coup de publier deux études qui décrivent l'ampleur de cette perturbation dans les forêts boréales situées sur la Côte-Nord, entre l'estuaire du Saint-Laurent et le réservoir Manicouagan. (Le Fil)

5 décembre 2012
Un regard différent sur l’aménagement forestier durable au Colloque de la Chaire AFD 
Réunis dans le cadre du 14e colloque de la Chaire en aménagement forestier durable (Chaire AFD), qui avait lieu le 29 novembre à Rouyn-Noranda, chercheurs, étudiants gradués et intervenants du milieu forestier ont profité de l’occasion pour échanger sur les nouvelles voies de recherche et de développement possibles en matière d’aménagement forestier durable. Les résultats des travaux des chercheurs de l’UQAT présentés dans le cadre du colloque ont permis aux participants d’explorer des pratiques différentes pour aménager le territoire forestier québécois.

Le Cône d’Or, accompagné d’une bourse de 350 $, a été remis à Mme Mathilde Chomel, pour avoir offert la meilleure présentation orale au Colloque avec son exposé intitulé « Mélange du peuplier hybride et de l’épinette blanche dans les plantations à croissance rapide : impacts sur le sol ». M. Pierre Crespin a quant à lui reçu un prix de 150 $ pour son affiche scientifique qui a réussi à mettre en valeur son projet de recherche de façon remarquable et à bien faire connaître les enjeux reliés à sa recherche. Son affiche portait le titre de « Dynamique de la paludification durant l’Holocène dans les forêts tourbeuses de la pessière à mousses ». (UQAT)

4 décembre 2012
«L'Écologie en ville» traduit chez University of Chicago Press 
Une version en anglais du livre «L'Écologie en ville. 25 leçons d'écologie de terrain», publié sous la direction des professeurs Christian Messier, Beatrix Beisner et Luc-Alain Giraldeau, du Département des sciences biologiques de l'UQAM, vient de paraître chez University of Chicago Press. Le lancement de l'ouvrage, d'abord paru aux Éditions Fides en 2006, a eu lieu le 27 novembre dernier à la Librairie Paragraphe. Nature All Around Us. A Guide to Urban Ecology reprend les grandes lignes de la version originale. (UQAM-Nouvelles)
29 novembre 2012
Record de pilosité à la Faculté de Foresterie, de géographie et de géomatique 
Les moustachus défilent en grand nombre sur le campus pour soutenir le mouvement Movember. À la Faculté de foresterie, de géographie et de géomatique, on est prêt à tout pour la cause! Faisant fi des conséquences désastreuses d’une moustache sur leur vie amoureuse, plus de 40 étudiants ont laissé les poils couvrir leur lèvre supérieure. Ils ont amassé jusqu’à maintenant 2356$ pour Movember, ce mouvement mondial qui consacre tout le mois de novembre à la lutte contre le cancer de la prostate. (Le Fil)
27 novembre 2012
Catherine Potvin, personnalité La Presse/Radio-Canada 
Catherine Potvin a reçu la médaille Miroslaw Romanoski de la Société Royale du Canada pour ses contributions scientifiques dans le domaine environnemental. Elle enseigne au Département de biologie de l'Université McGill. Son principal domaine de recherche: l'écologie tropicale et les changements climatiques. C'est la personnalité de la semaine La Presse/Radio-Canada. Écoutez l'entrevue de Catherine Potvin  à la radio de Radio-Canada. (Radio-Canada)
27 novembre 2012
Personnalité La Presse: Catherine Potvin 
Pour la première fois depuis sa création en 1994, la médaille Miroslaw-Romanowski a été décernée à une femme. Ce prix vise à souligner une contribution scientifique majeure dans la résolution de problèmes environnementaux. La première lauréate, Catherine Potvin, est professeure titulaire et chercheuse au département de biologie à l'Université McGill. À travers ses recherches, la scientifique chevronnée s'efforce de trouver de nouvelles solutions afin de réduire les effets des changements climatiques. La Presse et Radio-Canada nomment donc Catherine Potvin Personnalité de la semaine. (La Presse)
22 novembre 2012
Réserve Gault: au service de la collectivité 
En 1913, un jeune officier de l’armée britannique acquiert une propriété de 890 hectares dans la municipalité de Mont-Saint-Hilaire. Cette personnalité encore méconnue du public est le Brigadier Andrew Hamilton Gault, richissime aventurier et véritable pionnier de la conservation au Québec. Anciennement connu sous le nom de « Domaine Gault » cette propriété de l’Université McGill a énormément évolué depuis sa fondation en 1958. Aujourd’hui, la Réserve est reconnue internationalement, notamment parce qu’elle est la première Réserve de la biosphère au Canada (1978), également en tant que refuge d’oiseaux migrateurs (1960) et comme une des premières réserves naturelles en milieu privé (2004). C’est effectivement à cause de cette dernière désignation que cette propriété a été rebaptisée la Réserve naturelle Gault de l’Université McGill. (McGill Reporter)
22 novembre 2012
Les effets du climat sur la croissance du thuya occidental à sa limite nordique de répartition au Québec 
Johann Housset, candidat au doctorat en sciences de l'environnement sous la direction de Yves Bergeron et Christopher Carcaillet a vu son texte de vulgarisation publié dans le Bulletin de conservation  de la Sépaq.
12 novembre 2012
Boisé des Hirondelles 
Il y a un peu plus d'un an, le gouvernement du Québec rachetait d'un promoteur immobilier un terrain voisin du parc national du Mont-St-Bruno. Reportage sur la bataille du Boisé des Hirondelles dont Tanya Handa est une des scientifiques qui s'y est associée. (TVA - Émission JE)
9 novembre 2012
Coupe forestière et oiseaux migrateurs : une question de survie? 
Depuis une dizaine d’années, une équipe de recherche, composée de Marc-André Villard, professeur au Département de biologie de l’Université de Moncton et de ses étudiants Samuel Haché, Alizée Vernouillet, Stéphane Thériault et Aurore Pérot, mesure la réaction de quelques espèces d’oiseaux à de tels traitements sylvicoles, en particulier la coupe de jardinage. Ce mode de coupe consiste à prélever environ le tiers du volume de bois tout en maintenant ou en augmentant la qualité des tiges présentes et en protégeant la biodiversité. Les opérateurs prélèvent des arbres parmi chacune des classes de diamètre présentes en laissant sur place des tiges de qualité pour les récoltes subséquentes. Ce traitement est principalement appliqué dans des forêts dominées par l’érable à sucre, une espèce tolérante à l’ombre qui se régénère très bien dans les peuplements semi-ouverts qui résultent de cette opération. (U Moncton)
9 novembre 2012
Sauvegarde de la Broadback: les scientifiques urgent Québec de cesser toutes coupes forestières 
BLOG - Dans un rapport percutant qui avait été coulé dans les média durant la campagne électorale et qui est enfin rendu public sur le site de la Chaire de recherche en aménagement forestier durable , des chercheurs de renom recommandent au gouvernement du Québec qu’aucune nouvelle activité industrielle ne soit entreprise dans la Vallée de la Broadback afin d’éviter la disparition du caribou forestier. Ce territoire, identifié par Greenpeace comme étant une des meilleures opportunités de conservation au Canada et un premier test pour la protection des écosystèmes dans le cadre du Plan Nord, représente une des dernières grandes forêts vierges du Québec. (Greenpeace)
8 novembre 2012
Jacques Brisson est nommé vice-président du Conseil du patrimoine de Montréal 
La responsable de la culture, du patrimoine, du design et de la condition féminine au comité exécutif de la Ville de Montréal, Mme Helen Fotopulos, a le plaisir d'annoncer le renouvellement du mandat de M. Jacques Brisson comme membre du Conseil du patrimoine (CPM) ainsi que sa nomination à titre de vice-président. M. Brisson est professeur titulaire en écologie végétale au Département des sciences biologiques de l'Université de Montréal où il enseigne depuis 2002. Il est aussi chercheur à l'Institut de recherche en biologie végétale depuis 1995. « M. Brisson démontre une solide connaissance des enjeux soulevés en matière de patrimoine naturel. Je suis fière de l'accueillir à titre de nouveau vice-président », a déclaré Mme Fotopulos. (Ville de Montréal)
6 novembre 2012
UQAM - De nouvelles maîtrises en sciences satisfont les besoins du marché 
La Faculté des sciences de l’UQAM lance deux nouveaux programmes de maîtrise : une maîtrise en génie électrique et une maîtrise en gestion durable des environnements forestiers. La maîtrise en gestion durable des écosystèmes forestiers, qui accueillera ses premiers étudiants à l’automne 2013, pousse encore plus loin la portée multidisciplinaire du programme. En effet, rattachée au Département des sciences biologiques, la maîtrise s’ouvre à des candidats venant aussi bien du domaine de la biologie que de la géographie, de l’environnement, des sciences sociales, de l’économie ou de l’aménagement du territoire.Pour ouvrir les étudiants sur les multiples enjeux forestiers, le programme prévoit de nombreuses rencontres avec les acteurs qui vivent tous les jours les problématiques du monde forestier ou avec des chercheurs spécialisés issus du Centre d’étude de la forêt. (Le Devoir)
31 octobre 2012
L'agroforesterie en long et en large 
David Rivest était au coeur d’un reportage sur l’agroforesterie ce samedi 3 novembre à 17h00 à l’émission La semaine verte, diffusée à la télé de Radio-Canada. Le reportage vise à explorer les motivations de certains producteurs agricoles ayant adopté l’agroforesterie au Québec et France, tout en démystifiant les fondements scientifiques de cette pratique novatrice. Pour celles et ceux qui sont moins familiers avec le sujet, il s’agit d’une occasion rêvée d’en apprendre davantage sur les caractéristiques, les bénéfices et les perspectives d’avenir de l’agroforesterie au Québec.

Ce « dossier spécial » d’une durée de 23 minutes a été préparé par le journaliste Gilbert Bégin et le réalisateur Stéphan Gravel. Veuillez noter que le reportage sera présenté en rediffusion le dimanche 4 novembre à 12h30. Il pourra aussi être visionné en tout temps sur Tou.TV .

24 octobre 2012
Grave menace sur le caribou forestier du nord 
Des changements importants dans l’aménagement forestier et la chasse de subsistance sont à prévoir au nord du 49e parallèle si le Québec veut conserver les trois hardes de caribous forestiers qui y vivent. Une analyse récemment présentée au ministère des Ressources naturelles (MRN) et au Grand Conseil des Cris par quatre chercheurs de l’Université du Québec, dont Louis Imbeau, professeur-chercheur à l’Unité de recherche et de développement forestiers de l’UQAT, a donné des résultats très inquiétants quant à l’avenir de cette espèce, reconnue depuis 2005 comme vulnérable au Québec. (Abitibi-Express)
22 octobre 2012
Travail à temps partiel et persévérance à l'Université 
En cette période de mi-session, Hugo Asselin nous présente les plus récentes études sur la relation entre la persévérance, le travail et le décrochage des étudiants universitaires. (Des matins en or à Radio-Canada d'Abitibi-Témiscamingue)
18 octobre 2012
Un Rimouskois développe une forêt modèle en Bolivie 
Ulysse Rémillard, originaire de Rimouski, rentre au Québec après avoir travaillé comme coopérant volontaire pendant sept ans en Amérique latine. Il est maintenant professionnel de recherche à la Chaire de recherche en forêt habitée et aussi pour le RLQ.
18 octobre 2012
Des arbres qui poussent vite et bien 
La sélection d'arbres à croissance rapide ne menace pas la diversité génétique de l'épinette blanche au Québec, suggère une étude du Centre d'étude de la forêt. Marie-Claire Namroud, Jean Bousquet et leurs collègues du Service canadien des forêts, Trevor Doerksen et Jean Beaulieu, arrivent à cette conclusion après avoir comparé une population d'épinettes blanches représentative de la diversité génétique de l'espèce au Québec à deux populations issues d'un programme d'amélioration génétique visant à accroître la vitesse de croissance. (Le Fil)
11 octobre 2012
On ne fait pas son nid n'importe où 
Que se passe-t-il au printemps lorsque des oiseaux découvrent que la forêt dans laquelle ils ont niché l'année précédente a été coupée pendant qu'ils séjournaient dans le Sud? Selon les bonzes de l'écologie animale, les oiseaux appartenant à une espèce dite généraliste ne s'en formaliseront pas et éliront domicile dans les parages. Les bruants à gorge blanche de la forêt Montmorency, eux, ne sont pas de cet avis, si l'on en croit une étude publiée dans un récent numéro du Canadian Journal of Zoology. Patrick Rousseau, André Desrochers et Adam Hadley, du Centre d'étude de la forêt, ont mesuré la dispersion des bruants après une perturbation de leur habitat à la forêt Montmorency. (Le Fil)
5 octobre 2012
Jean-Bastien Lambert honoré par l'ACFAS 
C'est avec son texte de vulgarisation intitulé Arbres morts bien vivants que Jean-Bastien Lambert s'est mérité une bourse de 1 000$ pour avoir remporté le concours de vulgarisation de l'ACFAS. Notons aussi qu'une autre des récipiendaires est une ancienne membre du CEF, soit Marie-Ève André, maintenant à la maîtrise à l'Université de Sherbrooke. Leurs textes paraîtront prochainement dans un cahier spécial du journal Le Devoir. Toutes nos félicitations!

Extrait du texte de Jean-Bastien : Il y a de ces endroits ombragés où la lumière atteint difficilement le sol. Où l’on entend l’écho de bruits indistincts dans une atmosphère parsemée d’odeurs étranges. Des restes décapités, voire tronçonnés, jonchent le sol, ici et là. Un film d’horreur de série B? Non, simplement la description imagée du sous-bois d’une forêt en excellente santé.
Communiqué de l'UQAM 

1er octobre 2012
Évelyne Thiffault honorée par l'Institut forestier du Canada 
Évelyne Thiffault, ingénieure forestière et chercheuse scientifique à Ressources Canada et qui travaille sur le terrain avec la Forêt modèle du Lac-Saint-Jean (FMLSJ) est devenue la troisième Québécoise à recevoir le prix James W. Kitz. Ce prix décerné par l'Institut forestier du Canada (IFC) est remis annuellement à un professionnel de la forêt s'étant illustré dès le début de sa carrière. Évelyne Thiffault devient par le fait même la sixième femme au Canada à être ainsi honorée. Elle est la 16e lauréate de l'histoire de ce prix. À la Forêt modèle du Lac-Saint-Jean, on n'est aucunement surpris par cet honneur décerné à Évelyne Thiffault. (Journal de Québec)
21 septembre 2012
Percer le mystère de la morille de feu 
Au printemps 2010, deux jeunes ingénieurs forestiers en herbe étudiant à l'Université Laval, Jean-François Bourdon et Franck Tuot, sont partis à la conquête de la morille de feu dans le grand feu du Lac Smoky. Installés dans un "abri tempo" pendant plus d'un mois à près de 120 km de chemins forestiers de La Doré au Lac-Saint-Jean, ils ont tenté de résoudre le mystère de la morille de feu. Quels facteurs favorisent son essor? Comment prévoir le meilleur moment pour aller la cueillir? Ils ont recueilli des données qui permettront, l'espèrent-ils, de mieux outiller les cueilleurs en quête de ce champignon mythique. Consulter la vidéo pour en connaître davantage sur leur épopée. (Science Presse)
20 septembre 2012

Les débuts d'Évelyne Thiffault dans l'industrie forestière de l'Abitibi-Témiscamingue ont été remarqués par l’Institut forestier du Canada (IFC). Cette institution nationale a décerné à l'ingénieure forestière le prix James W. Kitz, remis annuellement à un nouveau professionnel du secteur de la forêt. La lauréate est chercheure scientifique à Ressources naturelles Canada sur le territoire régional. Son travail consiste à mieux comprendre les effets de la récolte de la biomasse forestière sur la fertilité des sols et aide à définir un cadre de gestion environnementale pour l’industrie qui s’intéresse à la forêt, tout en certifiant ces compagnies et leurs pratiques de prélèvement de la biomasse. (Abitibi Express)

18 septembre 2012

L'Auberge Le Baluchon est fière de s'associer au « Programme de lutte contre les gaz à effet de serre en agriculture » (Agriculture et Agroalimentaire Canada), en permettant aux chercheurs de 5 universités de poursuivre des recherches en matière d'agroforesterie sur son site. Ces parcelles expérimentales, conçues et mises en place par le Dr. David Rivest en 2004, offrent un nouveau paradigme pour une agriculture plus saine et plus rentable au Québec. Le Dr. Robert Bradley (Université de Sherbooke) vous explique ... (You Tube)

18 septembre 2012

L'ampleur du territoire forestier québécois marque l'imaginaire des étudiants européens. C'est avec stupéfaction qu'ils apprirent que la superficie de La Tuque correspond à celle de la Belgique. Initié par l'université Laval, ce voyage à La Tuque a permis à une vingtaine d'étudiants européens de découvrir la foresterie de la Mauricie. Ces étudiants en foresterie des universités des sciences de la vie de Prague, de Brasov en Roumanie et de Göttingen en Allemagne ont parcouru ces dernières semaines les routes du Québec pour découvrir les pratiques de l'industrie forestière d'ici. Ils ont découvert les techniques de coupe forestière de Triade mise de l'avant par Christian Messier, professeur à l'Université du Québec à Montréal, en collaboration avec Produits forestiers Résolu. (Le Nouvelliste)

14 septembre 2012

Le 6 septembre dernier a eu lieu la visite de plantations expérimentales d’essences à croissance rapide, organisée par le Réseau Ligniculture Québec, en partenariat avec la Chaire en aménagement forestier durable et l’UQAT. Lors de ces 10 dernières années, le partenariat entre ces différents organismes a permis de promouvoir la mise en place de nouvelles plantations expérimentales, et de faciliter le transfert des connaissances ainsi acquises à l’ensemble des intervenants en Abitibi-Témiscamingue. Cette activité fut une occasion en or pour les participants d’observer de visu, la croissance des arbres des différentes espèces utilisées et d’apprendre, en primeur dans bien des cas, les résultats des différentes recherches effectuées.

Au cours de cette journée, la quarantaine de participants présents provenant de milieux divers (municipal, MRNF, sylviculture, forêt privée et académique) ont su favoriser le réseautage et dynamiser les échanges. C’est la professeure-chercheuse de l’UQAT, Annie DesRochers, qui a accompagné le groupe tout au long de cette journée pour présenter les résultats des différentes études passées et en cours. Elle était accompagnée de deux étudiants à la maîtrise en biologie à l’UQAT, Amélie Trottier-Picard et Vincent Maurin, qui présentèrent les résultats de leurs projets de recherche. Quatre plantations expérimentales ont été visitées. (Hebdos Régionaux)

13 septembre 2012

Les voies empruntées par le sapin baumier pour rentrer au bercail après la dernière glaciation ne sont pas impénétrables. Il y a 21 000 ans, la presque totalité de l'aire de répartition actuelle du sapin baumier était couverte par un immense glacier. Les seuls rescapés de l'espèce se trouvaient au sein de forêts isolées géographiquement dans des refuges glaciaires. Combien existait-il de tels refuges? Par quel chemin les lignées de sapins qui occupaient ces territoires exempts de glace sont-elles rentrées au bercail après la fonte du glacier? C'est à ces questions qu'a répondu Benjamin Cinget, étudiant-chercheur en sciences forestières, en sondant l'ADN de 1589 sapins provenant de 107 populations canadiennes et américaines de l'espèce. L'étudiant, qui mène ses travaux sous la direction des professeurs Jean Beaulieu et Jean Bousquet de la Chaire de recherche en génomique forestière et environnementale , a déterminé des marqueurs moléculaires qui permettent de distinguer les lignées glaciaires de sapin baumier. (Le Fil)

7 septembre 2012

Sandrine Gautier Éthier résume la visite terrain de plantations expérimentales d'essences à croissance rapide en Abitibi-Témiscamingue organisée par le Réseau Ligniculture Québec  et la Chaire en aménagement forestier durable . Cette activité vise à informer les intervenants du milieu des particularités de la culture d'essences à croissance rapide et à présenter les travaux de recherche en cours en Abitibi-Témiscamingue. (Les matins en or - Radio Canada)

5 septembre 2012

Roberto Quezada Garcia -Photo Paule Huron

La plupart grandissent promptement, se reproduisent rapidement et, pour ne rien céder au hasard, laissent derrière eux une nombreuse descendance. Cette vie frénétique des insectes n’en a pas moins des impacts majeurs sur les écosystèmes. Durant sa période de croissance, par exemple, la tordeuse peut dévaster une forêt en un rien de temps. Que se passe-t-il quand, par le jeu des variations climatiques, la nourriture printanière n’est pas prête au réveil de ses jeunes larves, prêtes à croître après un long hiver de jeune? (Découvrir)

5 septembre 2012
Big honour for Catherine Potvin 
The Royal Society of Canada awards the Miroslaw Romanowski Medal 2012 to Dr. Catherine Potvin (McGill and CEF member). The medal is awarded for significant contributions to the resolution of scientific aspects of environmental problems or for important improvements to the quality of an ecosystem in all aspects - terrestrial, atmospheric and aqueous - brought about by scientific means. Congratulations Catherine!
5 septembre 2012

L'excellence d'Annie DesRochers reconnue 
Le réseau de l'Université du Québec (UQ) a reconnu la contribution remarquable de la professeure-chercheure de l'UQAT, Annie DesRochers, qu'il vient d'admettre dans son Cercle d'excellence. «C'est un honneur pour moi. Ç'a été une grosse année, mais je trouve que ça prend ça. Plus que j'en ai à faire et plus j'aime ça. Je trouve que c'est motivant, que c'est excitant. J'aime ça accomplir des affaires», souligne Annie DesRochers. (Abitibi Express)

21 août 2012

Expérimentation en cours dans les forêts nord-côtières 
La Chaire de recherche industrielle CRSNG - Université Laval en sylviculture et faune est un acteur important du développement des pratiques forestières en sol nord-côtier, alors que pas moins de cinq projets qu'elle soutient sont présentement en cours sur le terrain pendant l'été ou l'automne. Mise sur pied en 2003, la chaire de recherche en est à son deuxième mandat. Après un premier, d'une durée de cinq ans, à définir la forêt boréale de l'est du Canada (Québec) et son évolution naturelle, la chaire est en pleine recherche sur le caribou, une espèce dite parapluie, puisqu'elle protégerait le reste de la biodiversité de la forêt boréale. (Le Nord-Côtier Économique)

21 août 2012

Nouveau chroniqueur scientifique à Radio-Canada
Hugo Asselin sera l'expert scientifique tout l'automne à l'émission Des matins en or à Radio-Canada Abitibi-Témiscamingue. La chronique intitulée L'oeil scientifique a débuté le 20 août dernier et sera en onde tous les lundis à 8h20. Écoutez sa première chronique sur les Olympiques . (Radio-Canada)

15 août 2012
Le prix de la meilleure affiche au 6e colloque du CEF dans le Forestry Chronicle  
Le 23, 24 et 25 avril dernier s’est tenu le 6e colloque annuel du Centre d’étude de la forêt. Cette année, le colloque annuel a eu lieu à Rouyn-Noranda et était conjoint avec le 13ème atelier de la Chaire industrielle CRNSG-UQAT-UQAM en aménagement forestier durable (Chaire AFD). [...] Depuis maintenant 5 ans, l’IFC/CIF s’associe à ce colloque en offrant un prix à l’auteur de la meilleure affiche scientifique. Pendant les deux jours du colloque, chaque participant était invité à voter pour l’affiche qu’il préférait. Cette année, l’affiche ayant recueilli le plus de votes avait pour première auteure, Émilie Pamerleau-Couture, étudiante au doctorat à l’Université du Québec à Chicoutimi (UQAC) et pour co-auteurs Cornélia Krause (UQAC) et Ahmed Koubaa (UQAT). Son affiche présentait L’impact de de deux interventions sylvicoles sur la croissance et la qualité du bois de l’épinette noire en forêt boréale. (Forestry Chronicle)
15 août 2012
Scientists more interested in 'Plan Sud' 
Dozens of professors and researchers from ten different Quebec universities are calling for a moratorium on development of all remaining forests and wetlands in the St. Lawrence River Valley, at least until a province-wide conservation strategy is in place. In an open letter to Environment Minister Pierre Arcand and Municipal Affairs Minister Laurent Lessard, the 54 academics outline their concern that natural spaces in the most biologically diverse part of the province are inadequately protected and quickly disappearing.

“As scientists, we are very concerned that there is so little forest cover left in southern Quebec, where the majority of our biodiversity is, so we felt it’s very important to do something to get politicians to address the issue,” during this election campaign, said Tanya Handa, professor of biodiversity science and forest ecology at the Univerité du Québec à Montréal. (Handa co-authored the letter with UQAM colleagues Alain Fréchette and Pierre Drapeau.) (The Gazette)

15 août 2012
6 août 2012
Combattre les îlots de chaleur : une priorité 
Il fait chaud, très chaud à Longueuil. Les îlots de chaleur se multiplient et les espaces d’ombre et de fraîcheur se font de plus en plus rares. Selon Richard Fournier, professeur en géomatique appliquée à l’Université de Sherbrooke, la Rive-Sud se doit d’intégrer plus de mesures d’abaissement de la température dans ses plans d’aménagement.
6 août 2012
Où est le «Plan Sud» pour la biodiversité du Québec? 
Une lettre ouverte cosignée par 54 professeurs ou chercheurs de dix universités différentes a été acheminée à tous les chefs des partis politiques québécois. (Le Devoir)
17 juillet 2012
Un nouveau papillon à Montréal grâce aux changements climatiques 
Montréal compte une espèce animale de plus. Le grand porte-queue a été découvert récemment au Jardin botanique, gracieuseté des changements climatiques. Une douzaine de larves de chenilles ont été découvertes en mai dans des buissons de frêne épineux. Elles se sont depuis transformées en chrysalides et sont sorties de leur cocon récemment. «C’est la première preuve de la présence naturelle de ce spécimen dans le secteur depuis 1880», s’enthousiasme Maxim Larrivée, entomologiste à l’Insectarium de Montréal qui a obtenu son doctorat au CEF. «Sa présence dans nos régions est directement liées aux changements climatiques», ajoute M. Larrivée. Le majestueux papillon tropical intéresse les spécialistes, car sa zone de répartition vers le nord progresse à un rythme de 400 km par décennie, alors que la moyenne chez les papillons est de 16 km par décennie. (Journal Métro)
12 juillet 2012
Une stratégie alternative et productive du milieu forestier 
Ville de La Tuque a profité de la période estivale pour faire découvrir cette semaine, les résultats de l’initiative forestière TRIADE à une quarantaine de personnes, principalement des citoyens intéressés par ce projet de recherche qui permet d’améliorer les pratiques en foresterie, ainsi que des partenaires du milieu qui sont visés par cette démarche. (L'Écho de La Tuque du 6 juillet)
18 juin 2012
Jacques Rousseau, l'explorateur méconnu 
Dans le cadre de l'émission Des chemins de travers, Serge Bouchard nous fait découvrir un homme de sciences et explorateur québécois oublié : Jacques Rousseau. Camille Laverdière, Jean Désy et Yves Bergeron racontent comment Jacques Rousseau a marqué son époque. Plus de trois heures d'entrevue, dont la troisième heure avec Yves qui parle de l'héritage écologique de ce grand scientifique! (Radio-Canada)
15 juin 2012
Des élèves partagent leurs découvertes sur le boisé Papineau 
Au cours des derniers mois, les élèves de Marie-Chantale Meryse de l’école Val-des-Arbres ont appris à connaître le boisé Papineau. Le 5 juin, ils se sont transformés en guides pour faire partager leurs découvertes. Dans le cadre du projet Hêtre ou ne pas hêtre, ces élèves de sixième année ont d’abord eu droit à un portrait scientifique du boisé offert par Alain Paquette, vice-président de l’Association pour la conservation du boisé Papineau et membre du CEF. Celui-ci leur a présenté la composition du sol, de la faune, de la flore et de l’histoire de cette hêtraie, l’une des dernières du Québec. (Courrier de Laval)
12 juin 2012
Les racines: ces tuyaux de la nature 
Émilie Tarroux est l'invitée de l'émission de radio Histoires d'objets où elle discute des relations que les racines ont entre elles, dans le cadre du spécial "tuyau". (Radio-Canada - à la minute 30:15)
12 juin 2012
Ces arbres unis pour la vie 
Des géants solitaires, les arbres de nos forêts? En fait, ils tissent des liens sous terre, entremêlant discrètement les doigts de leurs racines. C'est ce qu'ont découvert Annie DesRochers, professeure et chercheuse à l'Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue, et son étudiante Émilie Tarroux.

Elles savaient que les racines de certaines essences se greffent les unes aux autres, ce qui apparaissait comme un rare accident dont on prenait connaissance fortuitement - au moment d'un déracinement, par exemple. Elles ont creusé la question pour le pin gris, essence très prisée par l'industrie forestière de la région. Sur des superficies de 50 m2, leur équipe a dénudé les racines de pins gris en utilisant, plutôt que l'épuisante pelle, les lances d'incendie à haute pression des pompiers forestiers. Surprise: «Plus de la moitié des arbres, dans un peuplement qu'on excave, sont reliés à leurs voisins par des greffes», indique Annie DesRochers. (La Presse)

12 juin 2012
Retention forestry now sparing trees and benefitting biodiversity worldwide 
A worldwide assessment finds that sparing some trees during harvesting is reducing conflicts between conservation and production in all major terrestrial biomes.

The management practice known as retention forestry, which involves deliberately leaving selected trees standing when wood is harvested, has spread to forests over much of the world and is bringing broad benefits to conservation, according to an assessment published in the July 2012 issue of BioScience. The study, by an international group of researchers headed by Lena Gustafsson of the Swedish University of Agricultural Sciences in Uppsala, concludes that the practice can complement reserve-based conservation in landscapes with widely varying histories, by preserving the complexity associated with natural forests. This contrasts with the ecological simplification that usually results from traditional industrial forest management.

  • Article: Retention Forestry to Maintain Multifunctional Forests: A World Perspective by Lena Gustafsson, Susan C. Baker, Jürgen Bauhus, William J. Beese, Angus Brodie, Jari Kouki, David B. Lindenmayer, Asko Lõhmus, Guillermo Martínez Pastur, Christian Messier, Mark Neyland, Brian Palik, Anne Sverdrup-Thygeson, W. Jan A. Volney, Adrian Wayne, and Jerry F. Franklin
11 juin 2012

J. André Fortin, chercheur émérite au CEF, à l'émission Les années lumière
M. J. Andrée Fortin était de passage à l'émission de radio de Radio-Canada Les années lumière, le dimanche 10 juin. M. Fortin est un des plus grands spécialistes des mycorhizes, ces champignons microscopiques qui travaillent en symbiose avec les racines des plantes. Sa réflexion sur ce phénomène de collaboration, largement répandu dans la nature, l'a amené à penser que la compétition entre les espèces, longuement étudiée par Darwin, n'est pas le seul moteur de l'évolution. L'entrevue est maintenant disponible en ligne sur le site de Radio-Canada . (Radio-Canada)

8 juin 2012

Le CEF se distingue dans le Journal of Applied Ecology 
L'article Multi-level functional responses for wildlife conservation: the case of threatened caribou in managed boreal forests paru récemment dans le Journal of Applied Ecology a reçu la distinction du choix des éditeurs. Daniel Fortin et ses collaborateurs sont sur la liste du Editor’s Choice - Identifying Habitat for Endangered Species: Making Habitat Selection Models More Realistic. Seulement six article par année reçoivent une telle distinction. Bravo!

  • Moreau, G., Fortin, D., Couturier, S., Duchesne, T. Multi-level functional responses for wildlife conservation: the case of threatened caribou in managed boreal forests. J. Appl. Ecol. 49: 611-620.
7 juin 2012
Le revue Botany souligne la contribution de chercheurs du CEF 
Une équipe du Centre d’étude de la forêt de l'Université Laval et du Centre de recherche d'Agriculture et Agroalimentaire Canada à Ottawa a remporté le prix décerné par la revue Botany aux auteurs de l'article paru dans ses pages qui a été le plus cité au cours des deux dernières années. En septembre 2010, Serge Sokolsky, Yolande Dalpé, Sylvie Séguin, Damase Khasa, C. André Lévesque et Yves Piché ont signé, dans Botany, un article qui fait le point sur l'identité d'un champignon nommé Glomus irregulare, l'espèce modèle pour l'étude des champignons mycorhiziens.[...] L'article que les chercheurs ont publié dans Botany a été cité 13 fois en 2010 et 2011, ce qui constitue un succès pour une revue spécialisée de la sorte. (Au fil des évènements)
22 mai 2012

L’Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue (UQAT) ainsi que la Forêt d’enseignement et de recherche du lac Duparquet (FERLD) vous invitent à une conférence de presse pour le lancement du guide « Un laboratoire à ciel ouvert ». La publication de ce nouvel outil de référence présentera les découvertes des chercheurs de la FERLD sur le fonctionnement de la forêt boréale ainsi que leur vision de l’aménagement forestier durable.

Le jeudi 24 mai 2012 10 h 30 Hôtel de ville de La Sarre 6, 4e Avenue Est, La Sarre Salle du conseil

Veuillez confirmer votre présence d’ici le 22 mai auprès de Mme Suzanne Lapointe au 819 333-2624 poste 1 ou à lasarre@uqat.ca

15 mai 2012
Marie Saint-Arnaud remporte le prix Lucie-Samson-Turcotte en éducation relative à l'environnement 
Marie Saint-Arnaud, du laboratoire de Daniel Kneeshaw, chercheuse associée au Groupe de recherche en éducation et formation relatives à l'environnement et chargée de cours à la maîtrise en sciences de l'environnement, a remporté le prix Lucie-Samson-Turcotte pour la meilleure thèse en éducation relative à l'environnement. Créé en 1992 par la Faculté des sciences de l’éducation de l’Université Laval, ce prix souligne la qualité et l'originalité de travaux de maîtrise et de doctorat en éducation relative à l'environnement, réalisés dans des universités canadiennes francophones. Intitulée «Contribution à la définition d'une foresterie autochtone : le cas des Anicinapek de Kitcisakik», la thèse de la chercheuse, qui est aussi diplômée de l'UQAM, est un projet de recherche collaborative et interdisciplinaire. Elle s'intéresse entre autres aux représentations sociales de la forêt et de l'aménagement forestier des Anicinapek de Kitcisakik, une communauté autochtone sans statut légal reconnu et vivant dans la partie nord de la Réserve faunique La Vérendrye en Abitibi-Témiscamingue. (UQAM)
14 mai 2012
Certaines régions du Québec frappées par la «malédiction» des ressources 
Ce n'est pas parce qu'une région est riche en ressources naturelles que son économie est plus développée qu'ailleurs. En fait, un certain nombre de recherches indiquent plutôt le contraire, a souligné la semaine dernière le chercheur en foresterie autochtone de l'Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue, Hugo Asselin.
14 mai 2012
Hugo Asselin aux Années lumière 
De passage à l'ACFAS, l'émission radio Les années lumière s'est penchée sur le Plan Nord. Voici en entrevue, Hugo Asselin (professeur à l'UQAT) et Pierre-Olivier Pineault (professeur aux HEC Montréal) qui traitent du dossier Plan Nord 2.0 et de la malédiction des ressources naturelles. (Radio-Canada)
11 mai 2012
Jacques Brisson honoré 
Jacques Brisson a remporté le Prix 2012 d’excellence en enseignement, catégorie professeurs titulaires, décerné par l’Université de Montréal. Ce prix est décerné pour souligner la contribution des membres du personnel enseignant à l’enseignement, conformément à la politique de l’Université sur la valorisation de l’enseignement. Toutes nos félicitations Jacques!
11 mai 2012
180 secondes pour expliquer sa thèse 
Clémentine Pernot, sous la direction de Annie DesRochers, a participé au concours "Votre thèse en 180 secondes" à l'ACFAS. Voici un résumé de ce qui s'est passé lundi le 7 mai 2012, où 31 étudiants aux cycles supérieurs de toutes les universités québécoises ont vulgarisé leur sujet de doctorat. Le premier concours de ce format, appelé Three Minutes ThesisMC, a eu lieu en 2008 à l’Université du Queensland (en Australie) et, depuis ce temps, plus de 33 universités ont tenu des concours semblables chaque année. Découvrir des vidéos de lauréats australiens (en anglais) . (Viméo)
11 mai 2012
Recherche doctorale sur nos forêts à l'UQAR 
Les forêts du Bas-Saint-Laurent ont subi de grandes transformations au cours des 100 dernières années en raison du défrichement agricole mais aussi de l'exploitation forestière. Les changements ont été si importants qu'ils ont entrainé la diminution de certaines espèces d'arbres et le développement d'autres peuplements, le peuplier par exemple, sur des sites qui leur conviennent moins. Quelles sont les conséquences de cette évolution sur les écosystèmes et sur l'industrie forestière? Qu'est-ce que cela implique pour la gestion durable des forêts ? Ce sont quelques unes des questions auxquelles un étudiant au doctorat en biologie de l'UQAR, Vincent Gauthray-Guyénet (sous la direction de Robert Schneider) tente de répondre. (Radio-Canada)
10 mai 2012
La découverte de l'année à FranceInter 
L'émission radio FranceInter, autour de 10min50, parle de la découverte de nos deux chercheuses vedettes : Annie DesRochers et Émilie Tarroux.
7 mai 2012
El CEF en España 
Estudiantes de Québec visitan el Centro Tecnológico Forestal de Cataluña
Una decena de estudiantes de master y doctorado del curso de ecología forestal de la Université du Québec à Montréal (UQAM) visitaron el pasado lunes 30 de abril el Centro Tecnológico Forestal de Cataluña (CTFC). Dirigido por Christian Messier, profesor del Departamento de ciencias biológicas de la UQAM, el grupo se desplazó en España con el objetivo de encontrar a especialistas locales y efectuar visitas sobre el terreno para conocer de primera mano el sector forestal. (MRI)
3 mai 2012
Coup de coeur à l'ACFAS 
Le chiffre qui tue : 2 000
Deux mille hectares de sites miniers au Québec sont à l’abandon, et la moitié d’entre eux (l’équivalent de 2 000 terrains de football) nécessitent une restauration, car ils sont gravement pollués. Fait notable, les régions les plus riches en minerais dans le monde sont aussi celles qui en profitent le moins. Ce phénomène est communément appelé «malédiction des ressources naturelles», explique Hugo Asselin, chercheur à l’Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue. (Journal Métro)
1er mai 2012

Le 6e Colloque du CEF aux nouvelles régionales abitibiennes
Deux reportages sur la venue en Abitibi de 200 chercheurs sur la forêt, dans le cadre du 6e Colloque du CEF et du 13e atelier de la Chaire en aménagement forestier durable. Entrevues avec Osvaldo Valeria de l'UQAT et Jean-François Boucher de l'UQAC.

1er mai 2012
200 chercheurs discutent de foresterie 
Rarement aura-t-on autant discuté de forêt en Abitibi-Témiscamingue, alors que plus de 60 conférences seront présentées au terme de deux jours à Rouyn-Noranda à quelque 200 chercheurs et étudiants en foresterie de partout au Québec. «Le CEF est basé à Montréal, avec des pôles de chercheurs à Québec, à Sherbrooke et en Abitibi-Témiscamingue. Jusqu’à date, pour ces raisons, le colloque s’était toujours déroulé à Montréal, Québec ou entre les deux. On s’est dit qu’il était temps que nous aussi, on puisse l’accueillir. Et ç’a été accepté», a commenté Louis Imbeau, professeur-chercheur à l’Unité de recherche et de développement forestiers de l’Abitibi-Témiscamingue à l’UQAT et un des organisateurs du colloque. (Abitibi Express)
1er mai 2012
Le feu sacré! Le CEF rend hommage à Serge Payette 
« En cette époque où la science en réseau international et les travaux conjoints avec des partenaires industriels ont la cote, la carrière de Serge Payette constitue un exemple inspirant pour les chercheurs en quête d'une façon de faire de la recherche qui soit élégante, sobre, intègre et fondée sur une connaissance approfondie du terrain. » C'est en ces termes qu'Alison Munson, professeure au Département des sciences du bois et de la forêt, a présenté le géographe, agronome, professeur d’écologie végétale au Département de biologie, conservateur de l'herbier Louis-Marie et titulaire de la Chaire de recherche nordique en écologie des perturbations, Serge Payette, à la centaine de personnes qui s'étaient déplacées, le 11 avril, pour un événement spécial organisé en son honneur par le Centre d'études nordiques et le Centre d'étude de la forêt. Les membres des deux groupes de recherche voulaient ainsi souligner les récents faits d'armes de ce pionnier de l'écologie nordique. (Au fil des évènements)
30 avril 2012
La forêt boréale est-elle mieux armée contre la tordeuse? 
Vingt ans après avoir subi une véritable hécatombe, la forêt boréale sera-t-elle en mesure de résister à un nouvel assaut de la tordeuse des bourgeons de l’épinette (TBE)?
Dans le cadre du 6e colloque du Centre d’étude de la forêt, organisé pour la première fois à Rouyn-Noranda les 24 et 25 avril, Guillaume Sainte-Marie, étudiant au doctorat à l’UQAM, s’est intéressé à l’efficacité des méthodes de protection contre cet insecte ravageur. Négligeant volontairement les techniques employées après une infestation, par exemple l’épandage d’insecticide, il s’est concentré sur les méthodes préventives. «Mes simulations ont permis de démontrer qu’en manipulant la composition de la forêt pour la rajeunir et la rendre plus mixte en y incorporant davantage de feuillus, on pouvait la rendre plus résistante face aux épidémies», a-t-il indiqué. (Abitibi-Express)
30 avril 2012
L'arbre, une prison pour le carbone 
C'est dans l'édition de mai du prestigieux magazine Québec Science que nous retrouvons Nicolas Bélanger, professeur à l'Unité d'enseignement et de recherche Science et Technologie et membre du CEF. On y présente un article intitulé Une prison pour le carbone, où Nicolas Bélanger explique jusqu'à quel point un arbre se veut un réservoir de carbone. Article complet 
22 avril 2012
Annie DesRochers : Une personnalité d'exception 
Deux personnalités d'exception ont été honorées, soit la professeure-chercheure Annie DesRochers, de l'UQAT, et le directeur général du Centre de santé et de services sociaux Les Eskers de l'Abitibi, Michel Michaud. Dans le cas de la première, on a souligné ses nombreuses implications dans la communauté et ses réussites professionnelles, dont le prestigieux prix de la Découverte scientifique de 2011 du magazine Québec Science, remporté avec son élève Émilie Tarroux pour leurs travaux de recherche sur les greffes racinaires qui pourraient révolutionner le monde de la foresterie. «Je veux remercier les gens du campus d'Amos, qui sont mes plus fidèles cheerleaders et qui m'aident dans tout ce que j'entreprends, qui me donnent un bon coup de main. Je remercie aussi mon mari. Je suis souvent partie donner conférences ou participer dans des réunions. C'est lui qui tient le fort à la maison. Merci à tous… c'est très apprécié», a-t-elle déclaré. (Abitibi Express)
22 avril 2012
Annie DesRochers nommée personnalité féminine de l'année  
Comme à chaque année, le Gala Élite de la Chambre de commerce d’Amos-région a été l’occasion de souligner l’implication de personnes ou organismes dans le milieu. Du côté féminin, l’honneur est allé à Annie DesRochers, chercheure au campus d’Amos de l’Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue. En compagnie de son étudiante Émilie Tarroux, la lauréate a récemment vu ses travaux sur les greffes racinaires choisis comme découverte de l’année par les lecteurs de la revue Québec Sciences. En plus de son travail scientifique maintenant reconnu à grande échelle, Mme Desrochers est impliquée dans de nombreux organismes locaux et régionaux. Elle aussi a tenu à remercier son entourage. «Je veux remercier les gens du campus d’Amos qui sont mes plus fidèles cheerleaders et qui m’aident dans tout ce que j’entreprends. Je veux aussi remercier mon mari qui tient le fort à la maison parce que je dois souvent m’absenter pour des conférences ou des réunions. Merci à tous. Merci à la Chambre de commerce.» (L'Écho Abitibien)
19 avril 2012

Entrevue sur la difficulté de l'accès aux études pour les autochtones
Suite au texte publié dans Le Devoir  le 16 avril dernier, Hugo Asselin a donné une entrevue à l'émission Des matins en or à Rouyn-Noranda et aussi à l'émission Petits pas et grandes pointures à Sept-Îles. Entrevue à la Radio-Canada Rouyn-Noranda  | Entrevue à la Radio-Canada Sept-Îles 

19 avril 2012
Le CEF participe à Portrait Boréal 
Deux français, quatre appareils photo, une mission : faire un portrait humain de la forêt boréale québécoise. C'est ce à quoi rêvait Agnès Domingo et Guillaume Ajavon, deux aventuriers qui ont tout laissé derrière eux pour partir à la découverte des gens qui habitent, travaillent et vivent en forêt boréale québécoise. Ça, c'était en 2010. Voilà que l'exposition photo est maintenant une réalité. En effet, Portrait Boréal est présentement à l'affiche et ce, jusqu'au 17 mai à la Galerie de l'oeil à L'espace EDF basacle, à Toulouse (France). Parmi les photographies présentées, on y retrouve Simon Paradis et Mélanie Desrochers, deux des scientifiques qui ont participé au projet. Si vous passez par Toulouse, ne manquez pas l'exposition!
19 avril 2012
Dans l'œil de PostGIS 
Après plus de deux ans de développement, la nouvelle version de PostGIS, un logiciel de données spatiales qui est la base de stockage de la plupart des données affichées dans Google Map, Google Earth et dans plusieurs autres applications géographiques, a été lancée au début avril. La principale nouveauté de cette version, le support pour les images matricielles, a été conçue au laboratoire de Steven Cumming du Département des sciences du bois et de la forêt.

Le professeur Cumming, dont les travaux portent notamment sur la modélisation à grande échelle de l'habitat des oiseaux boréals, avait besoin d'un outil d'analyse spatiale combinant données vectorielles et données matricielles et pouvant fonctionner sur des bases de données de grande taille couvrant l'ensemble du Canada. Un membre de son équipe, Pierre Racine, a donc entrepris d'ajouter le support pour les données matricielles au populaire logiciel PostGIS. (Au fil des évènements)

17 avril 2012
L’Abitibi-Témiscamingue est l’hôte de deux événements favorisant le partage des découvertes forestières 
Des experts et étudiants du milieu forestier prendront part au 6e colloque annuel du Centre d’étude de la forêt (CEF) ainsi qu’au 13e atelier de la Chaire Industrielle CRSNG-UQAT-UQAM en aménagement forestier durable (Chaire AFD). L’Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue (UQAT) est l’hôte de ce colloque organisé annuellement dans différentes régions du Québec. Tenu au Centre des congrès de Rouyn-Noranda du 23 au 25 avril 2012, cet événement est considéré comme l’un des plus gros au Québec portant sur la recherche en écologie forestière. Il réunira plus de 200 participants.

Plus de 60 conférences seront présentées, permettant notamment à des étudiants à la maîtrise et au doctorat de partager leurs recherches avec les membres du CEF, de la Chaire AFD et leurs partenaires. Selon Pierre Drapeau, codirecteur du CEF : « Le partage des connaissances est essentiel à l’enrichissement des avancées scientifiques futures. Il contribue à l’élaboration et à l’application de stratégies et de pratiques d’aménagement forestier durable ». (UQAT)

17 avril 2012
Le scientifique doit-il sortir de sa tour d'ivoire? 
Quiconque écoute les nouvelles télévisées s’est habitué à entendre un économiste, un politologue ou même un sociologue, intervenir sur la place publique. Mais un biologiste ou un physicien, c’est une rareté. Et contrairement à la croyance populaire, ce n’est pas parce qu’ils sont tous de mauvais vulgarisateurs : certains, au contraire, arrivent très bien à expliquer ce qu’ils font. Mais lorsque vient le moment de s’impliquer dans les débats de société, c’est le silence.

Avec nous en studio cette semaine, trois chercheurs moins timides que la moyenne, chacun avec un parcours illustrant une forme différente d’implication sociale. La première est en environnement, peut-être le domaine qui fait exception : si on célèbre ce samedi le Jour de la Terre, c’est parce que des scientifiques sont intervenus sur la place publique à un moment donné. Le deuxième n’est pas étranger aux prises de position, mais l’une d’elles a été particulièrement remarquée par les médias l’an dernier, lors de l’abolition par le gouvernement Harper du formulaire de recensement long. Et la troisième a fondé un groupe appelé « Science et bien commun ». Ont-ils l’impression d’avoir sacrifié leur objectivité? Jusqu’où peut aller cette « implication sociale » —le débat sur la hausse des droits de scolarité, par exemple? Et la formation universitaire devrait-elle inclure quelque chose de plus qui inciterait à sortir du cocon? Nos invités :

  • Mélanie Desrochers, professionnelle de recherche au Centre d’études de la forêt de l’UQAM; a également été chargée de projet à Nature Québec.
  • Richard Shearmur, titulaire de la Chaire du Canada en statistiques spatiales et politiques publiques à l’INRS
  • Florence Piron, philosophe et anthropologue au département de communications de l’Université Laval.

(Émission Radio Je vote pour la science diffusée le 17 avril 2012 à Radio centreville (102,3 FM Montréal)).

16 avril 2012
eButterfly : Votre outil pour suivre les papillons au Canada 
Avez-vous remarqué que la nature se comporte étrangement ces derniers temps? Les espèces qui vivent près de chez vous l’ont certainement remarqué. Le réchauffement récent a incité de nombreuses espèces présentes au Canada, telles que les papillons, à élargir considérablement leur territoire vers le nord et à devancer leur date d’arrivée habituelle. Comment pouvons-nous les aider à survivre à ces changements? Pour répondre à cette question, des biologistes de l’Université d’Ottawa, dont Maxim Larrivée qui a fait son doctorat au CEF, ont conçu eButterfly , nouvel outil de surveillance électronique. eButterfly permet à n’importe qui de suivre l’évolution de l’incroyable diversité de papillons du Canada. Les scientifiques citoyens peuvent enregistrer, cartographier, suivre et relater leurs observations de papillons. Ils peuvent même télécharger des photos numériques de papillons, tenir des listes répertoriant toutes les espèces vues au cours de leur vie et dresser des cartes dynamiques indiquant où et quand des papillons ont été aperçus. (UOttawa)
16 avril 2012

Le débat qui fait rage présentement au sujet de l'augmentation de 75 % des droits de scolarité dans les universités québécoises occulte un enjeu important: l'accessibilité des autochtones aux études universitaires. Les données du recensement de 2006 de Statistique Canada révèlent que la proportion de détenteurs de diplômes universitaires est trois fois plus faible chez les autochtones (8 %) que dans le reste de la population (23 %). Il semble donc que, à l'université comme ailleurs, les autochtones forment des «peuples invisibles», pour emprunter l'expression de Richard Desjardins et de Robert Monderie. (Le Devoir)

14 avril 2012
Le spaghetti souterrain 
Tombé là-dessus en feuilletant le dernier Québec Science : une vue imprenable sur le dédale insoupçonné de racines qui s’enchevêtrent sous nos pieds, en forêt, et par lesquelles les arbres d’une même espèce peuvent s’échanger des ressources (eau, minéraux). Hypnotisant ! Avant les travaux d’Annie DesRochers, professeure à l’UQAT, et de sa doctorante Émilie Tarroux, l’idée que des arbres puissent fusionner certaines de leurs racines afin de mettre des ressources en commun était vue comme une chose qui n’arrivait qu’exceptionnellement. En utilisant un boyau pour dégager les réseaux racinaires d’arbres, le duo de chercheuses a plutôt démontré qu’il s’agit de la règle. (Cyberpresse)
5 avril 2012
Une recherche qui a séduit les lecteurs de Québec Science 
Deux chercheures en foresterie de l'UQAT réalisent trois premières
Parce que leur découverte pourrait conduire à une véritable révolution dans la manière de pratiquer la foresterie, deux chercheures de l’UQAT ont vu leurs travaux consacrés Découverte de l’année par les lecteurs de la revue scientifique Québec Science, ayant obtenu un peu plus de 20 pour cent des 1500 suffrages exprimés. Annie DesRochers, professeure à la Chaire en aménagement forestier durable de l'UQAT, et Émilie Tarroux, étudiante au doctorat en Sciences de l'environnement au campus d'Amos, ont reçu cet honneur en personne, le mardi 3 avril, dans le cadre d'une cérémonie organisée en secret dans la grande salle du Carrefour du savoir Harricana, à Amos. Ces chercheures, rappelons-le, ont constaté que, au lieu d'être en compétition, comme l'admettait jusqu'alors la communauté scientifique, les arbres se partageraient plutôt les nutriments et les ressources disponibles en fusionnant leurs racines, un peu à la manière d'un organisme géant.

«D'abord, les six derniers prix ont été octroyés pour des recherches en médecine. C'est la première fois que les lecteurs nous ont demandé de couronner une recherche en environnement, plus spécifiquement en foresterie. C'est aussi la première fois que c'est une université du réseau de l'Université du Québec qui l'emporte. Et c'est la première fois que ce sont des femmes qui sont choisies», a souligné le rédacteur en chef de Québec Science, Raymond Lemieux. (Abitibi Express)

5 avril 2012
Deux chercheures de l’UQAT d’Amos honorées 
Les chercheures Annie DesRochers et son étudiante Émilie Tarroux ont vu leur découverte sur les greffes racinaires choisie comme découverte de l’année par les lecteurs de la revue Québec Science. La nouvelle a été annoncée par le rédacteur en chef du magazine, Raymond Lemieux, venu spécialement à Amos pour dévoiler l’information qui a de quoi impressionner puisque trois premières ont été réalisées lors de cette édition. Alors que la découverte des chercheures amossoises concerne la foresterie environnementale, les six précédentes avaient toutes été reliées au monde de la santé. De plus, il s’agissait de la première occasion pour une filiale de l’Université du Québec de se voir honorer de la sorte, le campus d’Amos étant de surcroît le plus petit au Québec. La dernière et non la moindre, le prix est allé à des femmes pour la toute première fois. (L'Écho Abitibien)
3 avril 2012
Annie DesRochers et Émilie Tarroux remportent le prix du public "Découverte de l’année" par les lecteurs de la revue scientifique Québec Science 
Parce que leur découverte pourrait conduire à une véritable révolution dans la manière de pratiquer la foresterie, deux chercheures de l’UQAT ont vu leurs travaux consacrés Découverte de l’année par les lecteurs de la revue scientifique Québec Science. Annie DesRochers, professeure à la Chaire en aménagement forestier durable de l’UQAT, et Émilie Tarroux, étudiante au doctorat en Sciences de l’environnement au campus d’Amos, ont constaté que, au lieu d’être en compétition, comme l’admettait jusqu’alors la communauté scientifique, les arbres se partageraient plutôt les nutriments et les ressources disponibles en fusionnant leurs racines, un peu à la manière d’un organisme géant. La remise de ce prix à Mmes DesRochers et Tarroux a aussi permis à l’UQAT de réaliser encore une fois une première. Il s’agit en effet de la première fois où le Prix du public Découverte de l’année est remis à une composante de l’Université du Québec. (Abitibi Express) | Communiqué de l'UQAT 
3 avril 2012
Investir dans la recherche en génomique 
Le Plan d’action économique de 2012 (budget fédéral) propose de verser 60 millions de dollars additionnels pour la recherche en génomique. Génome Canada est une société à but non lucratif qui a pour mission de soutenir le leadership du Canada en recherche dans le domaine de la génomique. Il s’agit d’un domaine en pleine expansion, qui peut engendrer d’importantes retombées sociales et économiques. La recherche en génomique peut ouvrir de nouvelles possibilités dans des secteurs comme la santé, les pêches, la foresterie, l’agriculture et l’environnement.

Jusqu’ici, le gouvernement a versé 980 millions de dollars à Génome Canada. Si l’on ajoute à cela les fonds provenant d’autres partenaires, les investissements dans la recherche en génomique au Canada atteindront près de 2 milliards de dollars. Afin d’aider à réaliser d’importantes percées dans la recherche en génomique, le Plan d’action économique de 2012 propose d’accorder 60 millions de dollars additionnels à Génome Canada pour que cette société lance un nouveau concours de recherche appliquée dans le domaine de la santé humaine ainsi que pour soutenir les Centres d’innovation de science et de technologie jusqu’en 2014 2015.

Exemples de réussites de Génome Canada

  • Faciliter le dépistage et le diagnostic précoces pour améliorer les résultats concernant le cancer du côlon. Des chercheurs de l’Ontario et du Québec ont découvert des marqueurs qui identifient les personnes qui sont le plus à risque d’avoir le cancer du côlon. Cette découverte a permis la mise au point d’un test d’évaluation du risque génétique d’avoir un tel cancer. Le diagnostic précoce réduit le coût du traitement et accroît les probabilités de succès du traitement.
  • Améliorer la compétitivité de l’industrie forestière. L’épinette est l’essence la plus utilisée au Canada pour la plantation forestière. Des chercheurs de l’Université Laval s’emploient à mettre au point des outils et des protocoles qui permettent de sélectionner des épinettes à haut rendement, qui produisent un bois de meilleure qualité et qui présentent une probabilité élevée d’adaptation au changement climatique. Le gouvernement et l’industrie ont fait équipe pour faire en sorte que la technologie de sélection moléculaire puisse avoir une application commerciale relativement à un large éventail d’essences, afin d’accroître la compétitivité de l’industrie forestière du Canada.
  • Maximiser la valeur du canola. Des chercheurs de l’Ouest canadien ont identifié plusieurs gènes importants qui pourraient améliorer le rendement des cultures de canola. Ces gènes sont utilisés à l’heure actuelle pour créer des plants de canola produisant des semences plus grosses, ayant un rendement en grains accru et permettant une meilleure efficacité de l’usage des éléments nutritifs.
2 avril 2012
Création d'une maîtrise en gestion durable des écosystèmes forestiers 
À compter de septembre prochain, l’UQAM offrira un nouveau programme de maîtrise, à caractère professionnel, en gestion durable des écosystèmes forestiers, dont le responsable est le professeur Christian Messier, du Département des sciences biologiques.

Les finissants du programme seront en mesure de proposer et de piloter des projets de développement forestier durable pour l'ensemble des ressources des écosystèmes forestiers, de développer des stratégies cohérentes avec l'aménagement écosystémique et de participer à la gestion d'un territoire forestier en introduisant des approches d'aménagement intégré des ressources et de gestion participative. Ses diplômés pourront aussi mener des consultations publiques et collaborer à la mise en place d'un processus de certification forestière. Ce programme est offert conjointement avec les établissements suivants : l’UQTR, l’UQAC, l’UQAR, l’UQO et l’UQAT. (UQAM-Nouvelles)

2 avril 2012
Platane : nouvelle espèce 
La dernière addition à la flore du Québec date de 1954, et on croyait la liste définitive. Mais, il y a un an, on rapportait la présence étonnante de platanes occidentaux dans le sud de la province. Des arbres établis naturellement ou plantés par l'homme? Jacques Brisson a participé à l'émission Découverte diffusé le 1er avril pour tenter de répondre à cette question. (Radio-Canada)
27 mars 2012
How his garden grows 
One summer day six years ago, Christian Messier, professor in forest ecology at UQÀM, looked at his sloping, grass-covered lawn in suburban Lachine and had an idea. Why, he thought, should this beautiful space be devoted to a monoculture that crowds out the native species that once covered the terrain – and can only be maintained with constant destruction of weeds? So he got rid of the grass and created a garden of native plants, using species that would have grown under the hickory, oak and maple trees that were one plentiful here. “Before the Europeans arrived, you could see nothing but maple forests,” he says. “This is maple country – a temperate deciduous forest.” (The Gazette)
22 mars 2012
Des chercheurs en sciences du bois et de la forêt élaborent un modèle pour prédire la progression des dommages causés par les longicornes à la suite d'un feu de forêt 
Les feux de forêt génèrent chaque année un volume substantiel d'arbres carbonisés qui peuvent être récupérés par l'industrie forestière. Le seul problème est que, pour utiliser cette ressource, il faut battre de vitesse les insectes pour qui ces incendies sonnent l'heure d'un mégabarbecue. En effet, les larves de plusieurs espèces d'insectes, notamment celles des longicornes, se nourrissent de ces arbres morts et les galeries qu'elles creusent dans les troncs en déprécient la valeur pour l'industrie du sciage. De combien de temps dispose-t-on après un feu pour récolter ces arbres avant qu'ils ne soient transformés en gruyère? C'est ce que tente d'établir l'étudiant-chercheur Sébastien Bélanger, du Département des sciences du bois et de la forêt de l'Université Laval, en mettant au point un modèle prédictif des dommages causés par les longicornes à la suite d'un incendie en forêt boréale. (Au fil des évènements)
12 mars 2012
Mieux gérer les écosystèmes forestiers grâce à l’UQAT 
Afin de former des intervenants capables de mettre en place des projets durables de développement forestier, l’Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue (UQAT) offrira une nouvelle maîtrise dès l’automne prochain. «La foresterie se complexifiera davantage au cours des prochaines années et une formation plus globale est nécessaire», a expliqué Osvaldo Valeria, professeur-chercheur à l’Unité de recherche et de développement forestier de l’Abitibi-Témiscamingue, par voie de communiqué. (Abitibi-Express)
9 mars 2012
L'UQAT démarre une nouvelle maîtrise pour une meilleure gestion des écosystèmes forestiers 
L'UQAT élargit son offre de formation en foresterie avec une nouvelle maîtrise en gestion durable des écosystèmes forestiers (MGDEF). Dans un contexte forestier en perpétuel changement et avec les transformations dans les pratiques forestières, cette nouvelle maîtrise arrive à point afin de former un nouveau type d'intervenant, dont les connaissances et les compétences de nature interdisciplinaire lui permettront de proposer des projets de développement forestier durable pour l'ensemble des ressources des écosystèmes forestiers. (UQ)
28 février 2012
L’autre Plan Nord analysé par l’UQAT 
La forêt boréale pourra-t-elle un jour être récoltée au-delà de la limite actuelle permise sans que cela compromette sa régénération? Le chercheur Yves Bergeron, de l’UQAT, et son équipe disposeront de trois ans pour le déterminer. Le projet de M. Bergeron figure en effet parmi les 70 retenus à travers le Canada au sein de plus de 400 propositions. Le Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada (CRSNG), qui chapeaute toutes ces recherches, a accordé une subvention de 584 243 $ au projet d’Yves Bergeron. (Abitibi Express) - Annonce du même projet le 21 février dernier (UQAM Nouvelles) 
27 février 2012
Chez l'hirondelle, le climat et l'âge des mères influencent le ratio des sexes à la naissance 
En 2006, les conditions environnementales étaient froides et pluvieuses dans le sud du Québec. À cette période, la jeune hirondelle bicolore donnait naissance à moins de mâles que les mères plus âgées. Marc Belisle de l'Université de Sherbrooke et ses collaborateurs viennent de publier une étude qui apporte de nouveaux éléments à des débats animés dans les recherches sur les vertébrés. Plusieurs études précédentes ont montré que le ratio mâle-femelle variait en fonction de la constitution des mères. L'étude de l'UdeS montre qu'en plus, ce ratio est influencé par l'âge des mères et par les conditions environnementales entourant la ponte. (Texte de Caroline Fortin pour UdeSherbrooke)
21 février 2012
9,4 M$ pour un Institut des sciences de la forêt en Outaouais 
Le gouvernement Charest s’est en effet engagé dans un nouveau sentier économique, lundi, en annonçant des investissements de 9,4 M$ pour la création de l’Institut des sciences de la forêt feuillue tempérée (ISFORT). L'Université du Québec en Outaouais (UQO) pourra compter sur cet Institut pour développer un créneau en foresterie dans cette région du Québec.

L’Université du Québec en Outaouais touchera une subvention de démarrage d’un peu plus de 6 M$, répartie sur six ans, et un autre montant de 3,4 M$ dans le cadre d’un programme de soutien à la recherche pour l'agrandissement du bâtiment devant accueillir l'ISFORT. L’Institut sera situé à Ripon et fera partie d'une unité de recherche rattachée à l'UQO. Il est souhaité par les initiateurs du projet que sa création « favorisera l'évolution de la recherche sur la forêt feuillue tempérée et le positionnement de l'Outaouais comme chef de file en matière de production et de transformation du bois de type feuillu ». Félicitations aux membres du CEF et de l'IQAFF suivants : Sylvain Delagrange et Frederik Doyon. (La Terre)

21 février 2012
Un demi-million de dollars sur trois ans pour un projet sur la résilience des forêts 
Une équipe de chercheurs dirigée par Yves Bergeron, professeur au Département des sciences biologiques et titulaire de la Chaire industrielle CRSNG/UQAT/UQAM en aménagement forestier durable, obtiendra 584 243 $ du Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada (CRSNG), dans le cadre de son programme de subventions de projets stratégiques.

Au cours des trois prochaines années, l'équipe composée des chercheurs Yves Bergeron, Hubert Morin, Sylvie Gauthier, Martin Girardin et Igor Drobyshev travaillera à un projet intitulé «Perturbations naturelles, résilience des forêts et aménagement forestier: le cas de la limite nordique d'attribution des forêts au Québec dans un contexte de changement climatique». La recherche se fera en partenariat avec le ministère des Ressources naturelles et de la Faune et le Consortium Ouranos. (UQAM-Nouvelles)

16 février 2012
Daniel Fortin - L'homme qui a vu le bison 
Les travaux que l'équipe de Daniel Fortin mène sur le bison des plaines font l'objet d'un reportage dans la série Humanima diffusée sur les ondes de TV5. Le professeur du Département de biologie étudie cette espèce emblématique des prairies canadiennes au parc national de Prince Albert, en Saskatchewan. Ses travaux visent à mieux connaître l'écologie de cette population, tout en minimisant l'impact des bisons sur les terres privées adjacentes au parc. L'épisode sera diffusé le 22 février à 19 h 30, avec rediffusions le 23 février à 6 h, le 24 février à 9 h 30, le 25 février à 9 h et le 29 février à 9 h. (Au fil des évènements)
14 février 2012
Subventions de projets stratégiques – Yves Bergeron et ses collègues reçoivent 565 000 $ du CRSNG 
Le CRSNG a accordé 32,4 millions de dollars sur trois ans à 70 demandes dans le cadre du concours de subventions de projets stratégiques de 2011. Au total, plus de 400 demandes ont été reçues. Par conséquent, le taux de réussite s’est établi à 16,5 %, et le montant moyen des subventions est de 157 500 $ par année. Toutes nos félicitations à l'équipe de Yves Bergeron, Hubert Morin, Sylvie Gauthier, Martin Girardin et Igor Drobyshev pour leur projet intitulé : Perturbations naturelles, résilience des forêts et aménagement forestier: le cas de la limite nordique d'attribution des forêts au Québec dans un contexte de changement climatique en partenariat avec le Ministère des Ressources naturelles et de la Faune du Québec et le Consortium Ouranos.
7 février 2012
Abitibi : Nouvelle aurore boréale 
Article paru à l'automne dernier où on traite de l'activité forestière en Abitibi, notamment avec les chercheurs de la Forêt d'enseignement et de recherche du lac Duparquet Osvaldo Valeria, Louis Imbeau et Brian Harvey. (Arbres et Forêts)
7 février 2012
La forêt boréale de l'ouest canadien pourrait devenir une source de dioxyde de carbone 
Changhui Peng, professeur au Département des sciences biologiques et à l’Institut des sciences de l’environnement, est le coauteur d’un article publié sur le site Web de la revue Proceedings of the National Academy of Sciences. Intitulé «Regional Drought-Induced Reduction in the Biomass Carbon Sink of Canada’s Boreal Forests», l’article démontre les effets des sécheresses sur la biomasse de la forêt boréale canadienne. (UQAM)
6 février 2012
Jean Charest veut protéger 50% du Nord québécois 
La moitié du territoire du Plan Nord sera mis à l'abri des activités industrielles afin d'être consacré à la protection de l'environnement et à la sauvegarde de la biodiversité d'ici 2035, a annoncé dimanche le premier ministre Jean Charest en conférence de presse à la Maison du développement durable à Montréal. De son côté, Mélanie Desrochers, responsable de la division des aires protégées pour Nature Québec, s'est réjouie que la superficie des zones protégées ait été revue à la hausse.

«C'était l'une des recommandations que nous avions présentées dans notre mémoire lors de la consultation publique», a affirmé Mme Desrochers, dont l'organisme est déjà impliqué dans deux des sept projets pilotes annoncés dimanche. «Nous sommes aussi heureux que le gouvernement ait abandonné le concept de "réserves de terres de capital nature", où l'exploration minière et la coupe forestière auraient été permises, a-t-elle indiqué. Nous avons soulevé des choses et nous avons l'impression d'avoir été entendus.» (Le Soleil)

Aussi : Le Devoir 

En brève entrevue vidéo : RDI/Radio-Canada  | TVA Nouvelles 

3 février 2012
Des nouvelles sur la Limite nordique des forêts attribuables 
Le tracé de la limite nordique des forêts attribuables représente l'extension nordique des forêts québécoises que l'on peut aménager en continu et de façon durable. Au-delà de cette limite, aucun aménagement forestier n'est autorisé par le Ministère, à l'exception d'activités propres aux communautés locales.

Comité scientifique chargé d'examiner la limite nordique des forêts attribuables. Afin de donner suite à cette recommandation d'acquérir davantage de connaissances sur la forêt boréale nordique, le ministre des Ressources naturelles et de la Faune annonçait, en décembre 2005, la mise sur pied d'un « Comité scientifique chargé d'examiner la limite nordique des forêts attribuables ». Présidé par MM. Yves Bergeron, professeur aux universités du Québec en Abitibi-Témiscamingue et à Montréal (UQAT/UQAM), et Robert Jobidon, directeur de la Direction de la recherche forestière du MRNF, ce comité regroupe des spécialistes et scientifiques du MRNF, du Service canadien des forêts, de l'Institut de la statistique du Québec, de l'Université Laval, de l'Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue, de l'Université du Québec à Chicoutimi et de l'Université du Québec à Rimouski. (MRNF)

3 février 2012
Les marais filtrants, une nouvelle source d'énergie 
Une source d'énergie propre, qui nettoie l'environnement. C'est un peu la découverte faite par Changhui Peng, professeur en écologie forestière à l'Université du Québec à Montréal (UQAM), au cours d'une étude sur les milieux humides artificiels. Le secret : récolter la biomasse des marais filtrants. Un milieu humide artificiel est un écosystème construit de toutes pièces qui repose sur un marais. Bien que la technique semble inusitée, on en compte plus d'un millier en Amérique du Nord. Et d'après les données du professeur Peng, ils dégagent beaucoup d'énergie. Un hectare de marais cultivé suffirait à combler les besoins annuels en énergie de deux à cinq maisons. Certaines cultures plus performantes pourraient même alimenter jusqu'à 16 habitations. (Cyberpresse)
2 février 2012
Daniel Gagnon quitte l’UQAM pour l’Université de Regina 
Depuis, le 1er janvier 2012, Daniel Gagnon, professeur à l’UQAM depuis 1982 et membre fondateur du GREF en 1987, est Doyen de la Faculté des Sciences de l’Université de Regina. La Faculté comprend six départements (biologie, chimie et biochimie, géologie, mathématiques et statistiques, physique, sciences informatiques) et possède 75 professeurs. Daniel demeurera impliqué au CEF à titre de membre associé. Toutes nos félicitations Daniel et bon succès dans ces nouveaux défis!

The University of Regina is pleased to announce the appointment of Dr Daniel Gagnon, professor of biology at the Université du Québec à Montréal, as Dean of Science and professor of biology at the University of Regina. The appointment takes effect on 1 January 2012. Dr Gagnon is a graduate of the University of Ottawa (Honours BSc in biology), the Université de Montréal (MSc in biology), and the University of British Columbia (PhD in botany). He joins the University of Regina after a 29-year career at the Université du Québec à Montréal, where he taught a wide range of undergraduate courses and trained over 60 graduate students. He has received research funding from NSERC, FQRNT, provincial and federal ministries of environment, forest resources and agriculture, regional governmental agencies, and World Wildlife Fund Canada. He has co-authored over 60 scientific articles, 70 reports, and 100 conference presentations. He has given many public lectures, and published articles for the general public about ecology and the environment, including 86 weekly newspaper columns in Montréal’s La Presse. (URegina)

26 janvier 2012
Un nouveau danger menace les forêts commerciales 
Après la surexploitation, les insectes ravageurs et les incendies, voilà qu'un autre danger menace nos «forêts commerciales» : selon des études récentes du Centre d'études nordiques de l'Université Laval, les peuplements denses d'épinettes noires ont plus de mal qu'on croyait à se régénérer et cèdent le pas à un autre type de forêt, dite «à lichens», beaucoup plus clairsemée et sans intérêt pour l'industrie. Près de 10 % de superficie exploitable y serait passée depuis un demi-siècle. «C'est une sorte de régression naturelle de la forêt boréale» dont il faudra tenir compte dans la gestion des stocks, dit François Girard, qui a dirigé ces recherches lorsqu'il était doctorant à l'Université Laval, sous la supervision du biologiste Serge Payette. (Le Soleil)
25 janvier 2012
No smoke without a fire 
This spring a seminar about the retention approach in forestry was arranged in Stockholm. The world’s leading experts were there and discussed retention forestry – freely translated as ”leaving trees un-logged on clearcuts”. Something which becomes increasingly common in Canada, USA, Europe and Australia. At the end of the seminar, Christian Messier, professor in applied forest ecology at University of Québec at Montreal said: ”when I started to study forests and forestry, Sweden was our role model. But today I tell my students that you are a deterrent”. (Skogen)
23 janvier 2012

Une recherche prometteuse pour le traitement des eaux usées et la production de biocarburant Changhui Peng, professeur au Département des sciences biologiques et à l’Institut des sciences de l’environnement, est l’auteur principal d’un article publié le 22 janvier sur le site Web de la revue Nature Climate Change. Intitulé «Constructed wetlands as biofuel production systems», l’article démontre les bénéfices de la construction de milieux humides artificiels, lesquels utilisent des procédés physiques, chimiques et biologiques afin de traiter les eaux usées, tout en produisant des biocarburants. Lire la suite sur UQAM Nouvelles 

23 janvier 2012

Dominique Gravel wins the CSEE 2012 Early Career Awards
The Awards and Recognition committee of the Canadian Society for Ecology and Evolution has awarded the 2012 Early Career Awards to Dominique Gravel, UQAR and CFR member, (along with Marc Johnson at UT-Mississauga). "There was an extremely strong field of applicants, but Dominique and Marc were at the top. The CSEE is very pleased to recognize the very high quality of your career so far and its potential for the future. Congratulations!" The award comes with a 10-year membership to CSEE/SCEE, a $500 cash award, travel support to the annual meeting of CSEE/SCEE and an invitation to give a keynote talk there. (SCEE)

19 janvier 2012
Chaire de recherche sur la forêt habitée - Un partenariat novateur 
La Chaire de recherche sur la forêt habitée de l’UQAR va développer, au cours des trois prochaines années, des stratégies d’optimisation sylvicole de l’aménagement écosystémique de forêts au Bas-Saint-Laurent. Une démarche novatrice qui découle d’une alliance stratégique entre le secteur de la recherche et l’industrie de la foresterie. Une somme de 900 000 $ sera à la disposition de la Chaire de recherche sur la forêt habitée pour mener ses travaux.

« La notion d’optimisation sylvicole est liée aux connaissances nécessaires pour vérifier la faisabilité et la validation des avantages allégués de l’aménagement forestier écosystémique », explique le professeur Luc Sirois, titulaire de la chaire de recherche. « Les travaux de recherche sur l’écosystème, qui constitue l’infrastructure de production de la matière ligneuse, et les produits forestiers qui en sont issus, permettront à l’industrie de demeurer concurrentielle dans le contexte de l’implantation de l’aménagement forestier écosystémique. » (L'Avantage)

Outre Luc Sirois, trois autres professeurs de l’Université du Québec à Rimouski sont impliqués dans ces travaux de recherche, soit Dominique Arsenault, Dominique Gravel, titulaire de la Chaire de recherche du Canada en écologie des écosystèmes continentaux, et Robert Schneider, cotitulaire de la Chaire de recherche sur la forêt habitée. Ce partenariat entre le secteur de la recherche et l’industrie forestière permettra de former une trentaine d’étudiants au baccalauréat, à la maîtrise, au doctorat et au postdoctorat au cours des trois prochaines années. (UQAR Info) 

19 janvier 2012
Pub du Salon de la forêt 
Les étudiants de la Faculté de foresterie, géographie et géomatique de l'Université Laval a monté un vidéo publicitaire pour attirer les visiteurs au Salon de la Forêt (You Tube)
12 janvier 2012
Révolution en profondeur 
Une découverte de l’UQAT pourrait bouleverser la foresterie à l’échelle mondiale. En plus d’être retenue parmi les 10 découvertes scientifiques de l’année 2011, une découverte réalisée par deux chercheures de l’UQAT pourrait bouleverser la foresterie à l’échelle mondiale, rien de moins. Une étude réalisée par Annie DesRochers, professeure à la Chaire en aménagement forestier durable de l’UQAT, et Émilie Tarroux, étudiante au doctorat en Sciences de l’environnement au campus d’Amos, et dont les résultats ont été présentés en août dernier dans le cadre du 6e Symposium international sur le développement racinaire, a été retenue par le magazine Québec Science dans son palmarès des 10 découvertes de l’année. (Abitibi Express)
9 janvier 2012
L’étude de deux chercheures du CEF parmi les 10 découvertes de l’année 2011 
Certains feuillus et conifères soudent leurs racines pour partager les ressources du sol. L’un disparaît? L’autre dépérit! Une découverte qui pourrait changer les pratiques forestières.

Le CEF est extrêmement fier d’Annie DesRochers et d’Émilie Tarroux, notamment pour leurs travaux de recherche novateurs portant sur les greffes racinaires, mais également pour l’obtention du titre de découverte de l’année par le magazine Québec Science. Elles font partie des dix percées scientifiques exceptionnelles retenues parmi près d’une centaine de candidatures reçues. Les critères de sélection des découvertes sont la rigueur scientifique, l’originalité, la diversité et l’aspect novateur et utilitaire des travaux de recherche.

À vous de voter pour la meilleure découverte!

Revue de presse : UQAT Nouvelles  | Topo de Québec Science et vote  | Radio-Canada  | Abitibi-Express 

************************************************************************************************************************ ************************************************************************************************************************ Fin de la section Le CEF dans les médias. ************************************************************************************************************************ ************************************************************************************************************************

La forêt dans les médias ************************************************************************************************************************ ************************************************************************************************************************ Début de la section La forêt dans les médias. Insérez vos articles après ce bloc. **************************************************************************************************************** ****************************************************************************************************************

21 décembre 2012
Les parcs et réserves naturels stimulent l’activité économique 
Le PNUE (Programme des Nations Unies pour l’Environnement) et les associations de protection de l’environnement dans leur ensemble prônent une augmentation de leur nombre, considérant l’érosion perpétuelle de la biodiversité. Par définition, les aires protégées, qu’elles soient terrestres ou marines, constituent il est vrai un bon sinon le meilleur moyen de préserver les écosystèmes. Elles seraient également un bon moyen de dynamiser les économies locales, assure l’organisme indépendant de recherche Headwaters Economics, auteur d’un rapport publié ce mois-ci, relayé par le site Internet Inhabitat.com et qui analyse la situation autour des réserves et parcs naturels du Grand Ouest américain. (Green Web)
19 décembre 2012
Brazil launches forest trading system 
Brazil has launched a new platform that enables farmers and ranchers who have cleared forest beyond the legal minimum to come into compliance by purchasing forest "quotas" from landowners who have more than the mandated level of forest cover, reports the Associated Press. The system could spur increased compliance with the country's Forest Code, according to some experts. The platform, launched as part of the Bolsa Verde do Rio de Janeiro (BVRio) or Rio de Janeiro Green Exchange last week, is a private, market-based system with prices determined by supply and demand. About 400 landowners pre-registered with BVRio before its launch. (Mongabay)
18 décembre 2012
Top 10 Environmental Stories of 2012 
Below is a quick review of some of the biggest environmental stories of 2012. The "top stories" are listed in no particular order. (Mongabay)
18 décembre 2012
Noël fait aussi la joie des insectes! 
Des milliers d'insectes et d'araignées microscopiques sont tapis dans les sapins. Et ils n'attendent qu'une occasion pour se réveiller: les fêtes de Noël et la chaleur bienfaisante de votre salon douillet, révèle l'Université de Bergen. Collemboles, psocoptères, acariens, papillons de nuit, araignée occasionnelle... Des recherches menées sur les sapins de Noël ont montré que jusqu'à 25 000 de ces petites bêtes y trouvaient refuge pour passer l'hiver, assure Bjarte Jordal, spécialiste des insectes, dans un communiqué diffusé par l'université norvégienne. (La Presse)
17 décembre 2012
Tursujuq : un nouveau parc national au Québec 
La grande famille des parcs du Québec vient de s’agrandir, avec l’annonce conjointe du ministère de l’environnement (MDDEFP) et de l’Administration régionale Kativik (ARK), de la création du parc national Tursujuq, dans la région du Nunavik. Et dans un contexte difficile, fait de coupes budgétaires dans Parcs Canada et la réduction de l’offre hivernale de certains parcs nationaux, cette nouvelle vient éclaircir un climat quelque peu morose. (Espaces)
15 décembre 2012
Scientists 'Surprised' to Discover Very Early Ancestors Survived On Tropical Plants, New Study Suggests 
Researchers involved in a new study led by Oxford University have found that between three million and 3.5 million years ago, the diet of our very early ancestors in central Africa is likely to have consisted mainly of tropical grasses and sedges. The findings are published in the early online edition of Proceedings of the National Academy of Sciences. (Science Daily)
15 décembre 2012
Création du plus grand parc national du Québec 
Le gouvernement péquiste a annoncé officiellement vendredi la création du plus grand parc national du Québec. Le parc Tursujuq, situé au Nunavik sur la côte est de la baie d’Hudson, devrait permettre d’assurer une certaine protection à des éléments de la biodiversité nordique menacés par les changements climatiques. « Avec un territoire de plus de 26 000 km2, ce qui correspond à plus de 54 fois la superficie de l’île de Montréal, le parc national Tursujuq contribuera à lui seul à tripler la superficie du réseau des parcs nationaux du Québec, s’est vanté le nouveau ministre du Développement durable, de l’Environnement, de la Faune et des Parcs, Yves-François Blanchet, par voie de communiqué. (Le Devoir)
15 décembre 2012
«Plus de foresterie en Alberta… plus d’argent» - Justin Trudeau 
êtu d’une paire de jeans usée et d’un capot noir, le prétendant au poste de chef du Parti libéral du Canada (PLC) Justin Trudeau s’est présenté devant des partisans conquis dans un restaurant de Roberval. En tournée pancanadienne, il a rappelé les grands enjeux de sa campagne de charme. «Quand ce gouvernement continue d’investir dans la production d’autos et ne rien donner à la foresterie, on n’y comprend rien, a-t-il dit. S’il y avait plus de foresterie en Alberta, on aurait plus d’argent au Québec.» (Journal de Montréal)
14 décembre 2012
If You Cut Down a Tree in the Forest, Can Wildlife Hear It? 
A new tool developed by the Wildlife Conservation Society (WCS) and its partners is being used by scientists and land managers to model how noise travels through landscapes and affects species and ecosystems -- a major factor in land and wildlife management decisions such as where to locate new roads or recreational trails. (Science Daily)
14 décembre 2012
Area Burned By U.S. Wildfires Expected to Double by 2050 
Warmer and drier conditions in coming decades will likely cause the burned area from wildfires in the U.S. to double in size by 2050, according to new research based on satellite observations and computer modeling experiments. The research, which was first presented at the annual meeting of the American Geophysical Union in San Francisco on Dec. 4, provides insight into both recent wildfire trends and the sharp increase in dryness — and therefore wildfire susceptibility — in certain regions of the country. (Climate Central)
13 décembre 2012
Climate Warming Unlikely to Cause Near-Term Extinction of Ancient Amazon Trees, but Multiple Threats to the Forest Remain 
A new genetic analysis has revealed that many Amazon tree species are likely to survive human-caused climate warming in the coming century, contrary to previous findings that temperature increases would cause them to die out. However, the authors of the new study warn that extreme drought and forest fires will impact Amazonia as temperatures rise, and the over-exploitation of the region's resources continues to be a major threat to its future. Conservation policy for the Amazon should remain focused on reducing global greenhouse-gas emissions and preventing deforestation, they said. (Science Daily)
13 décembre 2012
Have European Forests Grown Older, or Are They Actually Getting Younger? 
Europe's forests have changed drastically since the 1950s when forest and land use management caught up with the effects of the World War II. The forest area increased by 30% between 1950 and 2000 as low productive agricultural lands were abandoned and many countries were carrying out active afforestation. Today, forest management is very much in the focus of attention especially in the light of increasing the use of forest biomass for energy. (Science Daily)
13 décembre 2012
For Every Species of Mammal, 300 Arthropod Species Lurk in Rainforest 
A new study from the rainforests of Panama provides an unprecedented level of detail regarding the diversity and distribution of arthropod species from the soil to the forest canopy. Yves Basset, scientific coordinator of the CTFS Arthropod Initiative at the Smithsonian Tropical Research Institute, led an international team on Project IBISCA-Panama to sample, sort, catalogue, and finally estimate that a 6,000 hectare forest hosts a total of around 25,000 arthropod species -- a figure vastly outnumbering that of better-studied organisms. (Science Daily)
13 décembre 2012
Moins de sous pour la science 
Le budget des trois fonds de recherche du Québec est réduit de 17%
Le plan de dépenses 2013-2014 du gouvernement Marois réservait une bien mauvaise surprise aux trois fonds de recherche du Québec. Leur budget est réduit de 17% par rapport à l'année en cours, ce qui représente une compression de 31 M$. Le Fonds de recherche Nature et technologies (FRQNT) est le plus durement touché avec une coupe de 15 M$, soit 30% de son budget. Le Fonds de recherche Santé (- 10 M$) et le Fonds de recherche Société et culture (- 6 M$) voient leur budget réduit de 13%. Pendant ce temps, les dépenses des ministères augmenteront, en moyenne, de 1,8%. (Le Fil des événements)
12 décembre 2012
Cloud Forest Trees Drink Water Through Their Leaves 
Tropical montane cloud forest trees use more than their roots to take up water. They also drink water from clouds directly through their leaves, University of California, Berkeley, scientists have discovered. While this is an essential survival strategy in foggy but otherwise dry areas, the scientists say that the clouds the trees depend on are now disappearing due to climate change. (Science Daily)
12 décembre 2012
Advanced technology reveals massive tree die-off in remote, unexplored parts of the Amazon 
Severe drought conditions in 2010 appear to have substantially increased tree mortality in the Western Amazon, a region thought largely immune from the worst effects of changes occurring in other parts of the world's largest rainforest, reported research presented last week at the fall meeting of the American Geophysical Union (AGU). The findings suggest that the Amazon may face higher-the-expected vulnerability to climate change, potentially undercutting its ability to help mitigate greenhouse gas emissions by absorbing carbon dioxide through faster growth. (Mongabay)
12 décembre 2012
La pyrolyse verra le jour à La Tuque 
Avec plus de 600 000 mètres cubes de biomasse forestière sur le territoire du Haut-St-Maurice, La Tuque ne peut demeurer les bras croisés afin de laisser cet « or vert » sur le sol. En chauffant cette biomasse avec un pyrolyseur mobile, cela produirait une huile, de la pyrolyse, qui pourrait servir de carburant. Bonne nouvelle puisque le financement est presque entièrement finalisé. (L'Écho de La Tuque)
12 décembre 2012
Expliquez-nous. C’est quoi, la logique? 
Lettre - Le gouvernement a décidé de couper le budget pour la recherche et la technologie au Québec de 30 % pour l’année prochaine. En effet, le FQRNT (Fonds de recherche du Québec-Nature et technologie) verra son budget passer de 50,1 millions de dollars en 2012-2013 à 35,2 millions en 2013-2014, soit une baisse de 30 %. Quelle en est la logique ? Cette réduction du budget coupera de près d’un tiers la formation de personnel hautement qualifié en sciences et technologies au Québec (personnes avec un diplôme supérieur), car une bonne partie du budget du FQRNT sert à financer des étudiants en maîtrise et au doctorat, des personnes qui seront les chefs de file pour l’économie des technologies nouvelles et avancées. Ne souffrons-nous pas ici d’un manque de personnel québécois en sciences et technologies ? (Le Devoir)
12 décembre 2012
Île d’Anticosti - La protection a pris fin en 2009 pour favoriser les pétrolières 
Le gouvernement de Jean Charest a levé presque toute restriction à l’exploration pétrolière et gazière sur l’île d’Anticosti afin de permettre à des entreprises privées de mener leurs travaux librement. Cette décision, prise en 2009, tranchait nettement avec la volonté de protection de la plus grande partie du territoire respectée par Québec depuis qu’il avait acquis l’île dans les années 70. (Le Devoir)
11 décembre 2012
Déterrer la hache pour freiner la coupe 
BLOG - Quand Résolu MENT, les caribous tombent

Le concept était simple : les compagnies s’entendent pour ne pas aller couper de forêt dans des zones de moratoire, tandis que les groupes comme le notre arrêtent leur campagne sur les marchés internationaux. Le but étant de créer un espace à la négociation pour faire des propositions conjointes d’aires protégées aux gouvernements, améliorer les pratiques forestières et sauver des espèces en déclin comme le caribou forestier. Il y avait urgence d’agir compte tenu de la situation précaire du caribou, la quasi-absence d’aire protégée dans d’immense portion de la forêt boréale et les pratiques encore archaïques de l’industrie forestière. [..] Or après 2 ans et demi de négociations ardues, l’Entente sur la forêt boréale n’a livrée aucun résultat tangible sur le terrain. Pire, nous avons publié la semaine dernière une enquête qui montre que le plus gros joueur de l’Entente, le géant Produits Forestiers Résolu (anciennement Abitibi-Bowater) a violé ses engagements en autorisant la construction de chemins en plein cœur des zones sous moratoire. (Greenpeace)

11 décembre 2012
Elk bones tell stories of life, death, and habitat use at Yellowstone National Park 
Josh Miller likes to call himself a conservation paleobiologist. The label makes sense when he explains how he uses bones as up-to-last-season information on contemporary animal populations. Bones, he says, provide baseline ecological data on animals complementary to aerial counts, adding a historical component to live observation. In his November cover article for the Ecological Society of America's journal Ecology, he assesses elk habitat use in Yellowstone National Park by their bones and antlers, testing his method against several decades of the Park Service's meticulous observations. (EurekAlert)
11 décembre 2012
Libre-opinion - La recherche universitaire est-elle condamnée? 
Il est des décisions politiques difficiles. Rétablir « à marche forcée » l’équilibre des finances du Québec en fait partie. Inutile d’épiloguer sur le fait que les compressions envisagées seront douloureuses partout où elles s’appliqueront. Cependant, parmi les mesures retenues, certaines paraissent incompréhensibles. Ainsi en est-il de la réduction de 140 millions du budget des universités québécoises dans le contexte du gel des droits de scolarité promis par la première ministre lors de sa campagne électorale. (Le Devoir)
11 décembre 2012
Fonds de recherche du Québec - Les chercheurs se mobilisent contre les coupes 
L’annonce par le gouvernement Marois d’une baisse de 30 % du budget du Fonds de recherche du Québec-Nature et technologies en 2013-2014 a estomaqué les chercheurs et les étudiants qui reçoivent de cet organisme public le financement nécessaire à la poursuite de leurs recherches et de leur formation. Très inquiète des répercussions d’une telle réduction, cette communauté scientifique s’est mobilisée et réclame dans une lettre adressée au ministre l’annulation de cette mesure tout à fait « incompréhensible ». (Le Devoir)
11 décembre 2012
Universités: des diplômes à rabais 
À supposer qu'ils souhaitent que leurs diplômes aient de la valeur, les étudiants se rendent un bien mauvais service en refusant d'admettre que nos universités sont sous-financées. Ce sont eux, en effet, qui seront les premiers touchés par les compressions annoncées par le gouvernement. (La Presse)
10 décembre 2012
'As Amazon Urbanizes, Rural Fires Burn Unchecked 
Over past decades, many areas of the forested Amazon basin have become a patchwork of farms, pastures and second-growth forest as people have moved in and cleared land--but now many are moving out, in search of economic opportunities in newly booming Amazonian cities. The resulting depopulation of rural areas, along with spreading road networks and increased drought are causing more and bigger fires to ravage vast stretches, say researchers in a new study. The study, focusing on the Peruvian Amazon, is the latest to suggest that land-use changes and other factors, including possibly climate change, are driving increasingly destructive wildfires in many parts of Earth. (Science Daily)
10 décembre 2012
Culture scientifique : développer l'esprit critique 
La vulgarisation scientifique se porte bien au Québec, avec la revue Québec Science qui fête ses 50 ans,Les Débrouillards qui fêtent leur 30e anniversaire, et des émissions de télé et de radio commeDécouverte, Le code Chastenay et Les années-lumière. Mais qu'en est-il de la culture scientifique? Sommes-nous incultes ou plus informés que jamais? (La Presse)
9 décembre 2012
Climat: accord mitigé à Doha 
Après Greenpeace, un deuxième groupe écologiste reproche à Produits forestiers Résolu d'avoir lancé l'exploitation d'une forêt abritant le caribou forestier, au nord du lac Saint-Jean. Dans une lettre obtenue par La Presse, le groupe Canopy, méconnu du public mais influent dans le monde de l'édition, accuse Résolu de mauvaise foi. Cette déclaration ébranle encore plus les fondements d'une entente historique intervenue en mai 2010 entre des groupes écologistes et l'industrie forestière. (La Presse)
9 décembre 2012
Climat: accord mitigé à Doha 
Abrégeant dans un coup d'éclat des négociations qui s'éternisaient à Doha, la présidence qatarie de la conférence de l'ONU sur le changement climatique a fait adopter samedi un accord dont la pièce maîtresse est l'acte II du protocole de Kyoto, à la portée surtout symbolique. (La Presse)
7 décembre 2012
Greenpeace se retire de l’Entente sur la forêt boréale 
L’Entente sur la forêt boréale canadienne (EFBC), où les grandes compagnies forestières et les groupes environnementalistes s’étaient pour une rare fois rejoints par rapport à l’exploitation de ces territoires, vient de voler en éclats. Greenpeace annonce son retrait de l’entente après avoir constaté que le plus gros joueur, Produits forestiers Résolu, a aménagé des chemins forestiers dans les montagnes Blanches, autour du réservoir Manouane, au nord du Saguenay -Lac-Saint-Jean, ce que le groupe qualifie de violation claire de l’accord. (Le Devoir)
6 décembre 2012
Greenpeace says U.S. logging company has broken landmark boreal forest agreement 
When a long-fought peace was reached between nine environmental groups and 20 logging companies in 2010 for the vast Canadian boreal forest, it was dubbed the "world's largest conservation agreement." However, now that agreement is being shaken. A dispute between Greenpeace and U.S. logging company, Resolute Forest Products, over alleged logging in critical caribou habitat has resulted in the activist group abandoning the agreement. "When the biggest logging company in the Boreal Forest goes back on its word to stay out of critical habitat, it signals the Agreement has broken down," Stephanie Goodwin, Greenpeace Canada forest coordinator, said in a statement. (Mongabay)
6 décembre 2012
Greenpeace : Résolu viole l'entente sur la forêt boréale 
La plus importante entente privée de conservation au Canada a du plomb dans l'aile ce matin. Le groupe écologiste Greenpeace accuse, preuve à l'appui, le géant Produits forestiers Résolu d'avoir construit des chemins et abattu des arbres dans un secteur qui devait être préservé au profit du caribou forestier, une espèce vulnérable.(La Presse] | Communiqué de Greenpeace 
6 décembre 2012
Global decline of big trees in old-growth forests worrying, argue scientists 
The decline of large trees is putting biodiversity and forest health at risk globally, warn researchers writing in the journal Science.

In a commentary published Friday, December 7, David Lindenmayer, William Laurance, and Jerry Franklin argue that large trees typically found in old-growth forests play a critical ecological role, offering niche habitats for wildlife, storing large amounts of carbon, and providing abundant fruit, foliage, and flowers. But they note that a spate of studies suggest that big old trees are in decline in many ecosystems around the world: California has lost 95 percent of its redwoods, Swedish forests have experienced more than a 90 percent decline in large tree density, and fragmented Brazilian rainforests typically see a 50 percent die-off of big trees within 30 years of isolation. (Mongabay)

6 décembre 2012
Doha: la crise économique risque de nuire gravement à la lutte aux changements climatiques 
La crise économique qui frappe de plein fouet l'Europe et qui continue de faire souffrir les États-Unis risque de nuire encore davantage aux mesures qui doivent pourtant être prises pour lutter contre les changements climatiques. C'est du moins ce qu'on doit comprendre des signaux envoyés mardi par l'Union européenne et Washington, dans le cadre de la conférence sur le climat de Doha. Les deux puissances économiques ont fait savoir qu'il ne fallait pas attendre un nouvel engagement sur une aide financière ambitieuse pour aider les pays du Sud à s'adapter aux impacts des changements climatiques et à lutter contre ceux-ci. (Le Devoir)
6 décembre 2012
World's Big Trees Are Dying: Alarming Increase in Death Rates Among Trees 100-300 Years Old 
The largest living organisms on the planet, the big, old trees that harbour and sustain countless birds and other wildlife, are dying. A report by three of the world's leading ecologists in today's issue of the journal Science warns of an alarming increase in deathrates among trees 100-300 years old in many of the world's forests, woodlands, savannahs, farming areas and even in cities. (Science Daily)
6 décembre 2012
Deforestation rate falls across Amazon rainforest countries 
The average annual rate of deforestation across Amazon rainforest countries dropped sharply in the second half of the 2000s, reports a comprehensive new assessment of the region's forest cover and drivers of deforestation. While the drop in deforestation in the Brazilian Amazon has been widely reported, several other Amazon countries saw their rates of forest loss drop as well, according to the report, which was published by a coalition of 11 Latin American civil society groups and research institutions that form the Amazonian Network of Georeferenced Socio-Environmental Information (RAISG). (Mongabay)
5 décembre 2012
Des organismes claquent la porte: Ils condamnent l’inaction du gouvernement à sauver les caribous forestiers 
Six organisations ont claqué la porte du Comité de rétablissement du caribou forestier de Val-d’Or, piloté par le ministère des Ressources naturelles du Québec (MRN). Elles affirment que ce dernier ne fait rien pour sauvegarder la harde. «En 2009, nous avons organisé un colloque sur cette harde. Une centaine de personnes étaient présentes et on y avait dressé le portrait de la situation. Il était minuit moins une. On savait qu’avec l’habitat déjà endommagé, ce serait difficile de la sauvegarder», indique Jonathan Leclair, représentant du Département Aki de Kitcisakik. (Abitibi Express)
4 décembre 2012
Researchers Debut Revolutionary Biosphere Mapping Capability 
Researchers from the Carnegie Institution are rolling out results from the new Airborne Taxonomic Mapping System, or AToMS, for the first time at the American Geophysical Union (AGU) meetings in San Francisco. The groundbreaking technology and its scientific observations are uncovering a previously invisible ecological world. (Science Daily)
4 décembre 2012
Une boule de bambou contre les mines antipersonnel 
Petit, le designer Massoud Hassani s'amusait avec ses copains à faire des courses à l'aide d'objets bricolés, qui roulaient dans le désert afghan, poussés par le vent. C'est ce souvenir d'enfance qui a inspiré le Néerlandais d'origine afghane, lui qui a quitté sa terre natale à l'âge de 14 ans, pour créer le démineur Mine Kafon: une sphère de bambou de taille humaine qui roule, poussée par le vent, et fait exploser à son passage les mines enfouies dans le sol. (La Presse)
4 décembre 2012
Les producteurs forestiers satisfaits des modifications apportées au projet de loi 
La Fédération des producteurs forestiers du Québec s’est présentée aujourd’hui devant la Commission de l’agriculture, des pêcheries, de l’énergie et des ressources naturelles pour soutenir l’adoption du projet de loi 7 venant modifier la Loi sur l’aménagement durable du territoire forestier. (Forêt Privée)
4 décembre 2012
Les écologistes espèrent un ministre de l'Environnement combatif 
La nomination d'Yves-François Blanchet au poste de ministre de l'Environnement, à la suite de la démission de Daniel Breton la semaine dernière, est plutôt bien accueillie par les militants environnementalistes. Mais tous espèrent qu'il sera aussi combatif que celui qu'il remplace. (La Presse)
3 décembre 2012
Canopy Structure More Important to Climate Than Leaf Nitrogen Levels, Study Claims 
Claims that forest leaves rich in nitrogen may aid in reflecting infrared radiation -- helping cool the atmosphere -- have been challenged by new research that shows that the structure of tree canopies is a more important factor in infrared reflection. (Science Daily)
3 décembre 2012
Tropical deforestation emissions were 3 billion tons/yr from 2000-2005 
Two prominent groups of researchers have reached a consensus estimate for emissions from tropical deforestation between 2000 and 2005. The groups, led by Winrock International and Woods Hole Research Center, conclude that carbon dioxide emissions from tropical deforestation during the period averaged three billion (800 million tons of carbon) tons per year, with an error range of 1.1 billion tons. The consensus is important because two groups earlier this year published academic papers that initially seemed to offer starkly different estimates on emissions. However once timeframes, differences in methodologies, and disparities in data sets were considered, the results were "remarkably consistent," according to a joint statement issued by the groups. (Mongabay)
3 décembre 2012
Nature Québec veut mettre écoles et hôpitaux sur le chemin de la «conversion» durable 
Nature Québec prendra le bâton du pèlerin pour convaincre hôpitaux, écoles et municipalités de remplacer leur chauffage au mazout par des systèmes carburant à la biomasse. Appuyé financièrement par le Fonds d'action québécois en développement durable, à hauteur de près de 125 000 $, l'organisme basé à Québec a élaboré un «service d'accompagnement gratuit» pour aider les institutions qui veulent passer à la biomasse à «faire les bons choix». (La Presse)
3 décembre 2012
'No-one is listening to the entire scientific community': global carbon emissions set to hit new high 
Global carbon dioxide (CO2) emissions from industrial sources are set to hit a new record high this year according to a new analysis by Global Carbon Project. The analysis in Nature Climate Changes predicts that CO2 emissions will rise another 2.6 percent, hitting 35.6 billion tonnes. The scientists warn that such steep climbs in global emissions year-after-year means that the door is rapidly closing on a global agreement to keep temperatures from rising 2 degree Celsius (3.6 degrees Fahrenheit) above pre-industrial levels. (Mongabay)
1 décembre 2012
Le déclin du caribou prévisible ? 
Le troupeau de caribous de la rivière George se retrouve aujourd’hui dans une situation alarmante qui pourrait même amener son extinction d’ici à quelques années. Pourtant, les spécialistes avaient eu des signaux d’alarme dans le passé qui auraient pu empêcher cette situation dramatique. Il faut remonter à la fin des années 80 pour voir apparaître les premières interrogations de plusieurs spécialistes qui, déjà, avec les indices qu’ils avaient, prévoyaient un déclin de ce troupeau si aucune action concrète n’était entreprise. (Le Journal de Québec)
1 décembre 2012


Nature Québec a procédé au lancement d’un projet novateur pour la lutte aux changements climatiques par la valorisation de la biomasse forestière. Ce dernier contribuera à la réduction des émissions de gaz à effets de serre (GES) et à la vitalité économique des communautés québécoises. Le projet Biomasse forestière et climat : communautés en action permettra des réductions des émissions de GES de 5 000 t CO2 e. Il est rendu possible grâce à la contribution du Fonds d’action québécois pour le développement durable (Fonds), et de son partenaire financier, le gouvernement du Québec, via le programme Action-Climat. (Gaïa Presse)

1 décembre 2012
Nouveau plan de rétablissement du caribou forestier: 9000 emplois menacés 
L'adoption par le gouvernement du Québec d'un nouveau plan de rétablissement du caribou forestier pourrait signifier la disparition de 9000 emplois dans trois régions-ressources du Québec, dont un peu plus de 3000 au Saguenay-Lac-Saint-Jean avec une perte d'activités économiques d'une valeur estimée à 200 millions $ sur une base annuelle. Selon les évaluations du ministère des Ressources naturelles (MRN), l'application des mesures contenues dans le document Lignes directrices pour l'aménagement du caribou forestier, émanant des travaux de l'Équipe de rétablissement du caribou forestier du Québec, feraient fondre la possibilité forestière de 3 113 400 mètres/cubes de résineux. (Le Quotidien)

| Réponse de Nature Québec 

30 novembre 2012
Reforest Patagonia | Millions of trees for the public good 
"CHILECON Valley" is already home to some smart local entrepreneurs, one of whom is using technology to help regrow a forest in Patagonia (The Economist)
30 novembre 2012
How Fungi May Create the Amazon's Clouds 
The microscopic life of the world's largest rainforest may be feeding the clouds above it.

When you mess with the Amazon rainforest you mess with a lot of things — 2.5 million species of insects, 40,000 species of plants, 1,300 species of birds, and those are only the known ones. The 1.4 billion of acres of thriving, sprawling biology that cover the Amazon help drive the very metabolism of a continent. And now it appears that the rainforest is at least partly responsible for something else: the Amazonian clouds themselves. Clear-cut the land and you could, in effect, clear-cut the sky.(Discover)

30 novembre 2012
Gauging the Impact of Warming On Asia’s Life-Giving Monsoons 
In Mongolia, U.S. scientists are studying climate clues in ancient tree rings to help answer a crucial question: How will global warming affect Asia’s monsoon rains, which supply water for agriculture and drinking to half the world’s population? (Yale 360)
30 novembre 2012
Turning Stumps into Trees Traps Carbon and Revitalizes Village 
Revitalizing tree stumps has helped lure bees back to a rural village in Ethiopia, helping revitalize the town as well. (Scientific American)
30 novembre 2012
Beetles Warm BC Forests 
Using satellite data, researchers calculate that mountain pine beetle infestations raise summertime temperatures in British Columbia’s pine forests by 1 degree Celsius. (The Scientist)
30 novembre 2012
Climbing the Tallest Trees 
A select group of adventurers climb the world’s tallest trees to learn more about the wildlife that lives on the highest branches. (Smithsonian Mag)
29 novembre 2012
Daniel Breton démissionne 
Deux mois seulement après sa nomination, Daniel Breton quitte son poste de ministre du Développement durable. «J'ai offert ce matin ma démission à la première ministre. J'ai fait ce geste, car je ne voulais pas nuire à son travail», a-t-il déclaré lors d'un bref point de presse. Visiblement ébranlé, il s'est limité à une courte déclaration. Il n'a pas répondu aux questions. (La Presse)
27 novembre 2012
Une coalition pour une ceinture verte est créée 
Chaque année, 1 % à 2 % des milieux naturels disparaîtraient dans le Grand Montréal. Face à ce chiffre alarmant, des groupes écologistes unissent leurs forces pour créer une ceinture verte dans la région. «Montréal est l'une des dernières grandes villes canadiennes à se doter d'une ceinture verte, pourtant, le potentiel est là», a indiqué Coralie Deny, directrice générale du Conseil régional de l'environnement de Montréal. Au total, sept groupes écologistes et le groupe les Cowboys Fringants ont décidé de faire front commun dans ce combat, en créant le Mouvement Ceinture Verte, une coalition qui exige la création d'une trame verte et bleue à Montréal. (Le Soleil de Montérégie)
27 novembre 2012
Des étudiants en faune relâchent une buse 
Un groupe d'étudiants de l'école de foresterie du Centre de formation Harricana a pu relâcher une buse à queue rousse qui avait été recueillie par l'un d'eux un mois auparavant. Pour le Refuge Pageau, c'est la plus belle façon de dire merci. (Abitibi-Express)
25 novembre 2012
La moitié pour la nature? 
Comment le mouvement conservationniste international a poussé le précédent gouvernement du Québec à faire une étonnante promesse. L’histoire commence en 2006. Le mouvement inter­national pour la conservation de la nature se cherche un second souffle. Les appels à l’opinion publique et aux gouvernements ne font plus autant recette. Il faut trouver quelque chose de neuf. L’initiative viendra de l’aile «préservationniste», un courant un peu plus radical que les autres au sein de la mouvance écologiste. Ses partisans considèrent la nature comme une valeur en soi, à laquelle les humains doivent se soumettre; pour eux, l’important est de sauver la nature «sauvage», ou ce qu’il en reste. Par opposition, les conservationnistes qu’on peut qualifier de «traditionnels» sont centrés sur la protection de l’environnement au sens large, incluant les écosystèmes exploités; ils militent pour le développement durable. (Québec Sciences)
23 novembre 2012
Les deux tiers des arbres dans le monde sont menacés de dépérissement 
Les forêts, poumons de la Terre, sont menacées de dépérissement. Les arbres se montrent beaucoup plus vulnérables à la sécheresse que ce que les scientifiques imaginaient. Quand ils manquent d'eau, ils font des embolies : des bulles d'air obstruent les vaisseaux de transport de la précieuse sève des racines à leurs cimes. Un dessèchement fatal les guette. Toutes les espèces sont concernées : feuillus ou conifères. Tous les climats également : humides ou secs. Pour la première fois, une vaste étude internationale jette un regard global sur ce phénomène. Sur plus de 220 espèces réparties dans 80 régions aux climats variés, leurs conclusions, publiées en ligne dans la revue Nature mercredi 21 novembre, pointent une vulnérabilité alarmante pour l'avenir des écosystèmes. (Le Monde)
22 novembre 2012
La Ceinture verte de Montréal : Un projet de conservation et de santé publique 
Avec l'empiétement d'Homo sapiens sur toutes les terres possibles, le monde naturel rétrécit et se morcelle en parties de plus en plus petites, de plus en plus isolées les unes des autres. C'est ce que l'on nomme la fragmentation des habitats. De tous les phénomènes qui contribuent à éroder la diversité biologique de notre planète et à altérer les mécanismes naturels de régulation des écosystèmes, les deux plus importants sont la perte d'habitat naturel et le morcellement des parcelles restantes de nature qui en découle. Loin devant les changements climatiques, l'introduction d'espèces exotiques envahissantes, la pollution, la surpopulation, la surconsommation et l'exploitation intensive des ressources naturelles, la perte et la fragmentation des habitats viennent en tête de liste du palmarès des impacts humains sur la nature. (Science Presse)
22 novembre 2012
Lumière sur les ingénieurs forestiers 
La demande d’ingénieurs forestiers est deux fois plus grande que le nombre de diplômés. La demande d’ingénieurs forestiers est deux fois plus grande que le nombre de diplômés. Elle le sera trois fois plus dans quelques années! Pour contrer la pénurie, la Faculté de foresterie, de géographie et de géomatique et l’Ordre des ingénieurs forestiers du Québec ont produit des capsules vidéo sur la profession. Des ingénieurs forestiers et des ingénieurs du bois racontent la passion qui les anime et les tâches qu’ils accomplissent en ce qui a trait à la forêt, la faune, l’économie et l’environnement. (Au fil des événements)
22 novembre 2012
Des vidéos pour promouvoir la profession d’ingénieurs forestiers 
Le domaine forestier appréhende une pénurie d’ingénieurs forestiers. L’Ordre des ingénieurs forestiers du Québec et la Faculté de foresterie, de géographie et de géomatique de l’Université Laval ont lancé six capsules en réponse à cette crainte. D’une durée de deux minutes, les segments vidéo mettent en vedette des professionnels passionnés de leur travail. Au cours des dernières années, une baisse drastique d’inscriptions dans les programmes menant au génie forestier observée et le départ massif d’employés à la retraite font en sorte que la demande d’ingénieurs forestiers est deux fois plus grande que le nombre de diplômés. «Elle sera trois fois plus grande dans quelques années», a mentionné le président de l’Ordre des ingénieurs forestiers du Québec, Denis Villeneuve. Pour voir les vidéos conçues par Nova Film: OIFQ  ou Université Laval  (Beauport Express)
22 novembre 2012
Ingénieurs forestiers recherchés 
En pleine reprise de la construction de maisons neuves aux États-Unis, l'Ordre des ingénieurs forestiers du Québec appréhende une pénurie de main-d'œuvre dans son secteur. En pleine reprise de la construction de maisons neuves aux États-Unis, l'Ordre des ingénieurs forestiers du Québec appréhende une pénurie de main-d'œuvre dans son secteur. Au cours des années 70 et 80, plus d'une centaine d'ingénieurs forestiers obtenaient un diplôme de l'Université Laval, seul établissement d'enseignement à offrir le cours en foresterie au Québec. Le nombre d'inscriptions a considérablement diminué pour atteindre actuellement une trentaine par année. (Canoë)
21 novembre 2012
Symposium Ouranos - La lutte contre les gaz à effet de serre passe par le reboisement 
Non seulement la communauté internationale doit se fixer des objectifs très ambitieux de réduction des émissions de gaz à effet de serre, mais elle est plus que jamais face à l’obligation de trouver des moyens de capturer du carbone libéré en raison de l’activité humaine. Le reboisement fait indéniablement partie de la solution, selon ce qui ressort de la première journée du cinquième symposium organisé par le consortium de scientifiques Ouranos. (Le Devoir)
21 novembre 2012
Les petites chauves-souris crient plus fort que les grosses 
Les petites chauves-souris ont besoin de crier plus fort que les grosses pour voir aussi bien que ces dernières, indique une étude publiée mercredi. Si les chauves-souris émettent des cris suraigus, c'est pour pouvoir naviguer dans l'obscurité et des espaces clos, les obstacles et leurs proies éventuelles leur renvoyant un écho sonore et leur permettant ainsi de les localiser très précisément.

Fait étrange, les plus petites de ces chauves-souris ont tendance à produire des couinements plus aigus que les autres. (La Presse)

19 novembre 2012
Environnement : un ministère édenté 
Ses employés n’enquêtent plus et ne réagissent qu’aux plaintes et aux délations citoyennes - Lettre ouverte de Richard Desjardins et Henri Jacob, Action Boréale. (Le Devoir)
17 novembre 2012
Un nouveau régime forestier coûteux au Québec ? 
Le gouvernement du Québec va de l'avant avec sa réforme du régime forestier, en espérant générer plus de valeur pour l'exploitation du bois mais en faisant grincer les entrepreneurs des dents. La mise à jour annoncée avec le projet de loi 7, déposé jeudi, est essentiellement technique. Cependant, la réforme qui entrera en vigueur le 1er avril 2013 est majeure. La principale mesure est la mise aux enchères de 25% des droits sur la forêt publique, afin de générer un maximum de valeur pour les droits de coupe. D'autres changements portent sur l'obligation d'aménager la forêt en retour d'une garantie de volume et sur la reddition de comptes des organismes de protection. (Canoë - Argent)
15 novembre 2012
Un grand ménage pour «redorer le blason du BAPE» 
Le gouvernement Marois veut redonner de la « crédibilité » au Bureau d’audiences publiques sur l’environnement (BAPE), qui était devenu trop « politisé » sous le règne libéral. Pour « moderniser » l’organisme, le conseil des ministres a renouvelé sa direction en nommant président l’ex-sous-ministre Pierre Baril et, comme vice-président, le journaliste du Devoir Louis-Gilles Francœur. (Le Devoir)
14 novembre 2012
L’influence des grandes revues scientifiques s’étiole 
Intéressante dépêche passée plus ou moins inaperçue, la semaine dernière : d’après une étude de bibliométrie faite à l’Université de Montréal, l’influence des revues les plus prestigieuses en sciences, comme Nature ou Cell, a passablement décliné au cours des 20 dernières années. Pour en venir à cette conclusion, le chercheur en bibliothéconomie Vincent Larivière a analysé pas moins de 820 millions de citations (pour 25 millions d’articles) de 1902 à 2009. Et il ressort de cet échantillon que si les découvertes les plus marquantes ont très souvent été publiées dans les «grands noms» de la publication savante jusqu’aux environ de 1990, ces derniers semblent avoir perdu du gallon depuis. En 1990, parmi les 5 % des articles les plus cités, près de la moitié (45 %) étaient publiés dans les revues les plus prestigieuses — à plus «haut facteur d’impact». Or en 2009, cette proportion avait descendu à 36 %. La raison de ce déclin, avance M. Larivière, est vraisemblablement l’arrivée d’Internet. (La Presse)
13 novembre 2012
Travaux de recherche - Apport du privé : les universitaires en redemandent 
Le milieu de la recherche universitaire semble voir d’un très bon oeil les partenariats avec les entreprises privées. Car non seulement elles jugent cette collaboration pertinente, mais, en outre, elles en sont satisfaites et en redemandent, révèle une étude Léger Marketing commandée par la Chambre de commerce du Montréal métropolitain (CCMM), obtenue par Le Devoir. (Le Devoir)
9 novembre 2012
Nouveau régime forestier : on craint une désyndicalisation 
La FTQ et le Syndicat canadien des communications, de l'énergie et du papier (SCEP) craignent que le tiers des emplois forestiers soient désyndicalisés avec l'entrée en vigueur du nouveau régime forestier en avril 2013. « Les entreprises mettent à pied leurs entrepreneurs et les employés qui travaillent pour ces entrepreneurs pour leur demander de soumissionner pour acheter des lots de bois, et elles leur rachètent ce bois coupé par la suite », explique le vice-président du SCEP, Renaud Gagné. (Radio-Canada)
8 novembre 2012
Le Plan Nord risque d’être peu rentable pour le Québec 
Tel qu’il a été conçu, le Plan Nord risque fort de s’avérer peu rentable pour le Québec. En fait, c’est tout le développement de cette vaste portion du territoire qu’il faudrait revoir. C’est du moins ce qui se dégage d’un débat sur le chantier industriel lancé par les libéraux, qui s’est tenu mercredi soir à l’UQAM. Bien que le gouvernement du Québec ait déjà engagé des centaines de millions de dollars dans divers projets liés au Plan Nord, le plan sur lequel s’appuie le « chantier d’une génération » ne permet absolument pas de s’assurer que toute la démarche ne représentera pas un fiasco pour les finances publiques. « On ne peut pas savoir si le plan sera rentable », a lancé Jacques Fortin, professeur de sciences comptables à HEC Montréal. (Le Devoir)
7 novembre 2012
Protected Areas in East Africa May Not Be Conserving Iconic Plants 
A new study led by researchers from the University of York suggests protected areas in East Africa are not conserving plants such as the iconic Acacia tree. Acacia, the thorny flat-topped tree that characterises the African savannas, is an important component of ecosystem diversity. However, the researchers found that the majority of Acacia biodiversity 'hotspots' receive little protection through the protected area network, which includes national parks, nature and forest reserves. The situation, they say, may be exacerbated by climate change. (Science Daily)
6 novembre 2012
Strong deforestation signals from Central and West Africa in July, August, and September 2012 
NASA satellites picked up signals of potential deforestation across extensive parts of Latin America, West and Central Africa, and Southeast Asia between July 1 and September 30, according to the latest update on Mongabay.com's Global Forest Disturbance Alert System (GloF-DAS). (Mongabay)
5 novembre 2012
2001-2002 Drought Helped Propel Mountain Pine Beetle Epidemic 
A new University of Colorado Boulder study shows for the first time that episodes of reduced precipitation in the southern Rocky Mountains, especially during the 2001-02 drought, greatly accelerated development of the mountain pine beetle epidemic. The study, the first ever to chart the evolution of the current pine beetle epidemic in the southern Rocky Mountains, compared patterns of beetle outbreak in the two primary host species, the ponderosa pine and lodgepole pine, said CU-Boulder doctoral student Teresa Chapman. (Science Daily)
5 novembre 2012
Coup de frein sur la route du Nord québécois 
Exit le Plan Nord de Jean Charest. Dans son discours inaugural, la première ministre Pauline Marois a lancé son propre slogan pour le développement au nord du 49e parallèle : « le Nord pour tous ». Pendant que l’industrie minière s’inquiète des positions défendues par le nouveau gouvernement, d’autres estiment qu’il est essentiel de revoir en profondeur le « chantier d’une génération ». Des experts auront l’occasion de discuter de l’avenir de ce projet dans le cadre d’un débat mercredi soir à l’UQAM. (Le Devoir)
5 novembre 2012
L’Initiative boréale canadienne persiste et signe 
BLOG - Depuis quelques années, l’organisme Initiative boréale canadienne (IBC) a dominé la scène du lobbying sur les politiques gouvernementales de protection du territoire. C’est à cet organisme que nous devons l’étrange engagement de protéger « au moins 50 % » du territoire du « Plan Nord » du gouvernement précédent. Nous avons ici même critiqué cette approche[1], qui n’a rien de raisonnable, et encore moins de scientifiquement crédible. Nous avons plusieurs fois dénoncé les raccourcis conceptuels et les méthodes cavalières qui leur ont permis de tenir un rôle prépondérant dans les structures mises en place pour le « Plan Nord », et d’avoir un accès privilégié au cabinet du premier ministre Charest. (Silva Libera)
5 novembre 2012
Découverte d'une petite grenouille à trois doigts 
En pleine randonnée dans une réserve protégée de la forêt tropicale atlantique, dans le sud du Brésil, le biologiste Michel Garey se remémore la chance qu'il a eue le jour de son anniversaire, lorsqu'il a trouvé une nouvelle espèce de grenouille à trois doigts. Mais ce n'est qu'en juin dernier que la découverte de cette nouvelle espèce - baptisée Brachycephalus tridactylus - a été officiellement établie et publiée dans la revue internationale Herpertologica. (La Presse)
2 novembre 2012
Scientists create 'tree of life' mapping all known bird species 
Scientists have created an evolutionary maps for all the world's nearly 10,000 bird species. The 'tree of life' is published in the current issue of the journal Nature. The international team researchers used DNA-sequencing data — when available — to show the evolutionary relationships between living bird species. It also shows bird speciation rates across time and geographies. (Mongabay)
1 novembre 2012
UK Butterfly Populations Threatened by Extreme Drought and Landscape Fragmentation 
A new study has found that the sensitivity and recovery of UK butterfly populations to extreme drought is affected by the overall area and degree of fragmentation of key habitat types in the landscape. The analysis, published this week in the scientific journal Ecography, used data on the Ringlet butterfly collected from 79 UK Butterfly Monitoring Scheme sites between 1990 and 1999, a period which spanned a severe drought event in 1995. (Science Daily)
1 novembre 2012
NASA Maps How Nutrients Affect Plant Productivity 
A new analysis led by NASA's Jet Propulsion Laboratory, Pasadena, Calif., has estimated how much the growth of plants worldwide is limited by the amount of nutrients available in their soil. The maps produced from the research will be particularly useful in evaluating how much carbon dioxide Earth's ecosystems may be able to soak up as greenhouse gas levels increase. (Science Daily)
1 novembre 2012
Do Australia's Giant Fire-Dependent Trees Belong in the Rainforest? 
Australia's giant eucalyptus trees are the tallest flowering plants on earth, yet their unique relationship with fire makes them a huge puzzle for ecologists. Now the first global assessment of these giants, published in New Phytologist, seeks to end a century of debate over the species' classification, a debate which may determine their future. (Science Daily)
31 octobre 2012
Western Aspen Trees Commonly Carry Extra Set of Chromosomes 
A large proportion of aspen in the western U.S. sport an extra set of chromosomes in their cells, a phenomenon termed triploidy, according to new research published Oct. 31 in the open access journal PLoS ONE by Karen Mock from Utah State University and colleagues at several other institutions. In some areas of southern Utah and Colorado, over 60% of aspen trees are triploid. (Science Daily)
31 octobre 2012
Happy Halloween: nine new species of tree-climbing tarantula discovered 
If you suffer from acute arachnophobia, this is the perfect Halloween discovery for you: a spider expert has discovered nine new species of arboreal (tree-dwelling) tarantulas in the Brazil. Although tarantula diversity is highest in the Amazon rainforest, the new species are all found in lesser-known Brazilian ecosystems like the Atlantic Forest, of which less than 7 percent remains, and the cerrado, a massive savannah that is being rapidly lost to agriculture and cattle ranching. (Mongabay)
31 octobre 2012
Protection de la biodiversité : avancées relatives 
La onzième conférence des parties (COP11) de la Convention de la biodiversité biologique s'est achevée ce week-end à Hyderabad, en Inde. Elle se conclut par un compromis en matière de financements mais aussi par des avancées sur la protection de la Haute mer. Dans un contexte économique peu favorable l'accord est plutôt perçu comme positif même s'ils restent des points à clarifier. (Novethic)
31 octobre 2012
Ashuapmushuan: Trottier vise un statut permanent 
Denis Trottier (PQ) entend intégrer la rivière Ashuapmushuan au sein du réseau québécois des aires protégées d'ici la prochaine année, dans la catégorie des réserves aquatiques permanentes. Une telle mesure écarterait tout projet industriel, hydroélectrique, forestier ou minier sur le territoire compris dans ce corridor d'un peu plus de 276 kilomètres carrés. Joint par Le Quotidien, le député de Roberval a expliqué que ce débat a débuté il y a 32 ans et qu'il est maintenant temps de doter cette rivière d'un statut permanent de protection. (Le Quotidien)
29 octobre 2012
How climate change may be worsening Hurricane Sandy 
While scientists are still debating some fundamental questions regarding hurricanes and climate change (such as: will climate change cause more or less hurricanes?), there's no debating that a monster hurricane is now imperiling the U.S. East Coast. A few connections between a warmer world and Hurricane Sandy can certainly be made, however: rising sea levels are likely to worsen storm surges; warmer waters bring more rain to increase flooding; and hotter temperatures may allow the hurricane to push both seasonal and geographic boundaries. (Mongabay)
29 octobre 2012
De la foresterie vers le secteur minier 
L’Abitibi-Témiscamingue souffre encore de la crise forestière. Historiquement, les gens ont toujours travaillé dans le secteur du bois et des milliers d’employés ont perdu leur gagne-pain depuis ces dernières années. (MCI)
29 octobre 2012
More forest sites infected as ash disease takes hold 
The number of woodland sites in the east of England found to be infected with deadly ash dieback has leapt to more than 20. The main concentration of cases of ash dieback – which has wiped out swaths of trees in the rest of Europe – are in mature ancient forests in East Anglia, along the coast where easterly winds arrive from Scandinavia. By Friday there were just two confirmed sites, but surveys have now turned up many more, the Forestry Commission said. (The Guardian)
29 octobre 2012
La foresterie tournée vers le développement durable 
Le congrès de l'Association forestière du Saguenay—Lac-Saint-Jean a réuni quelque 200 personnes à Saint-Félicien. Les enjeux liés au développement durable ont occupé une large place dans les discours des différents invités.

Parmi ceux-ci, il y avait le président et chef de la direction de Produits forestiers Résolu, Richard Garneau, qui a mentionné l'importance du développement durable dans la réussite des affaires de nos jours. (L'Étoile du Lac)

29 octobre 2012
Chine : le plus haut parc national du monde ouvre ses portes au Tibet 
Le plus haut parc national du monde a ouvert vendredi ses portes dans la région autonome du Tibet (sud-ouest). Le Parc national de Qomolangma, situé à la frontière sino-népalaise, s'étend sur six districts de la préfecture de Xigaze et représente une superficie totale de 78.000 km². Il possède cinq pics de plus de 8.000 mètres d'altitude, notamment le mont Qomolangma (Everest). Une dizaine d'autres pics culminent à plus de 7.000 mètres, selon Sun Yongping, directeur adjoint de l'office régional du tourisme. (People Daily)
26 octobre 2012
The mathematics of leaf decay 
A mathematical model reveals commonality within the diversity of leaf decay.
The colorful leaves piling up in your backyard this fall can be thought of as natural stores of carbon. In the springtime, leaves soak up carbon dioxide from the atmosphere, converting the gas into organic carbon compounds. Come autumn, trees shed their leaves, leaving them to decompose in the soil as they are eaten by microbes. Over time, decaying leaves release carbon back into the atmosphere as carbon dioxide. (MIT)
26 octobre 2012
Study detects new forestry trends in Latin America 
A study indicates that Latin America's woody vegetation increased in dry shrubland ecosystems over the period 2001–2010, particularly in northern Mexico and northeastern Brazil — despite previous research revealing deforestation trends in these areas. The study, published in Biotropica on 3 August, is the first to analyse regional deforestation and reforestation simultaneously. (SciDevNet)
26 octobre 2012
Northern forests may become stressed due to increasing outdoor recreation 
Federal and state park systems in the United States are known for their natural beauty, uninhabited forests and pristine environments. We also think of them for the variety of outdoor recreation they provide. (ENN)
26 octobre 2012
Deadly fungus prompts ban on ash tree imports 
A tree disease has decimated 90% of Denmark's ash population and experts hope to prevent a similar ash dieback in the UK. (The Guardian)
26 octobre 2012
Plant science: The chestnut resurrection 
Once king of eastern forests, the American chestnut was wiped out by blight. Now it is poised to rise again. (Nature)
26 octobre 2012
Will Fall Foliage Clash with Climate Change? 
It’s admittedly not on a par with the direct threats posed by rising seas or melting icecaps or extreme weather, but with autumn now upon us, it’s worth noting that climate change could also affect the brilliant foliage that paints forests from the Ozarks to the Appalachians with vibrant color every fall. The damage isn’t just esthetic, either: national statistics are hard to come by, but officials in New Hampshire estimate that leaf-peeping tourists pump up the state economy by about $1 billion each year. The estimate is about the same for North Carolina, and if you project those revenues onto New York, Massachusetts, Vermont, Maine, and other prime fall-foliage destinations, you’re talking about real money (see "American Idyll" for leafy hotspots). (One Earth)
25 octobre 2012
Bois : le marché noir en plein essor 
Le marché noir lié à l'exploitation ou au blanchiment du bois illégal explose selon un rapport des Nations Unies et Interpol publié en septembre 2012. Dans les pays tropicaux qui bordent le bassin de l'Amazone, l’Afrique centrale (bassin du Congo) et l’Asie du Sud (Indonésie), le crime organisé est responsable de 50 à 90 % de l'exploitation forestière. Les habitants autochtones qui vivent dans ou grâce aux forêts sont victimes d'agressions ou d'assassinats. Les groupes criminels n’hésitent pas à falsifier l’éco certification ou à profiter des nouvelles technologies pour pirater les sites web gouvernementaux pour augmenter frauduleusement leur nombre de permis. (Novethic)
25 octobre 2012
Protecting global biodiversity will take more than 'small change 
Huge funds are needed to meet biodiversity targets and as nations commit to double current funding, Pavan Sukhdev reflects on whether this is enough. "I recently spent a week at the bi-annual conference of parties to the UN Convention on Biological Diversity (CBD COP 11) in Hyderabad, India, where more than 170 of the 193 signatories to the convention worked away feverishly at until the early hours negotiating a heavy outcome document. These discussions led to a doubling of developed country commitments to biodiversity, from $6bn (£3.8bn) to $12bn (£7.5bn) by 2015. But as I left Hyderabad, I wondered if I should be pleased or disappointed. " (The Guardian)
25 octobre 2012
Protéger des milieux fauniques depuis 25 ans 
La Fondation de la Faune soutient des projets liés à la protection des milieux fauniques depuis maintenant 25 ans. Si les programmes ont évolué au gré des besoins, la mission reste la même : promouvoir la conservation et la mise en valeur de la faune et de son habitat. Retour sur les 25 dernières années... (Le Monde Forestier)
19 octobre 2012
Ozone Affects Forest Watersheds 
U.S. Forest Service and Oak Ridge National Laboratory (ORNL) scientists have found that rising levels of ozone, a greenhouse gas, may amplify the impacts of higher temperatures and reduce streamflow from forests to rivers, streams, and other water bodies. Such effects could potentially reduce water supplies available to support forest ecosystems and people in the southeastern United States. (Science Daily)
19 octobre 2012
Inde : la Conférence sur la biodiversité s'achève, avec 400 nouvelles espèces menacées 
La Conférence de l’ONU sur la biodiversité est entrée dans sa dernière ligne droite, hier à Hyderabad, en Inde. 86 ministres sont présents pour faire en sorte d'endiguer la disparition toujours plus rapide des espèces animales et végétales. Pas moins de 400 animaux et végétaux, c'est le nombre d'espèces qui viennent tout juste de rejoindre la liste des espèces menacées d'extinction à à l’occasion de la Conférence sur la biodiversité tenue par l'ONU à Hyderabad en Inde. "Il n'y a pas une seule façon de mesurer le déclin de la biodiversité, c'est complexe, mais la "Liste rouge" est la meilleure mesure dont nous disposons", a souligné Jane Smart, directrice mondiale de l'Union internationale pour la conservation de la nature (UICN). (MaxiSciences)
19 octobre 2012
La biodiversité n’a pas un radis 
Alors que de plus en plus d’espèces, végétales comme animales, sont menacées, les discussions à la conférence des Nations unies, à Hyderabad, ont achoppé sur le financement. (Libération)
19 octobre 2012
Plan Nord sans réserve 
Le Plan Nord devait apporter de la richesse aux autochtones de la Côte-Nord. Mais le gouvernement les a laissés seuls devant les grandes corporations. Une équipe d'Enquête a découvert que des ententes confidentielles, des partenariats confus et des montages financiers complexes font en sorte que ce sont surtout ces grandes entreprises du sud (non-autochtones) qui, en s'associant avec les Innus, font des profits importants. La colère gronde dans certaines communautés innues qui critiquent non seulement les partenariats qui à leurs yeux ressemblent à des façades mais surtout leurs propres leaders politiques qui les ont mis en place. (Radio-Canada)
18 octobre 2012
Louis Bernatchez: la passion des poissons... et de leur ADN 
Dans le bureau de Louis Bernatchez, il y a un aquarium, des dessins de poissons, une truite en bois et une bouteille de sauce soya... preuve que les sushis ne sont pas loin. Louis Bernatchez pense poisson, décore poisson et mange poisson. Il doit même rêver poisson, à l'occasion. Ce professeur de biologie à la Faculté des sciences et de génie de l'Université Laval est aussi titulaire d'une chaire de recherche du Canada. Et il étudie... les poissons. En termes plus scientifiques, il fait des recherches en génomique et conservation des ressources aquatiques. (La Presse)
17 octobre 2012
Doing Nothing Might Be Best Management Decision for Forests Destroyed by Wind or Ice 
In newscasts after intense wind and ice storms, damaged trees stand out: snapped limbs, uprooted trunks, entire forests blown nearly flat. In a storm's wake, landowners, municipalities and state agencies are faced with important financial and environmental decisions. A study by Harvard University researchers, supported by the National Science Foundation (NSF) and published in the journal Ecology, yields a surprising result: when it comes to the health of forests, native plants and wildlife, the best management decision may be to do nothing. (Science Daily)
17 octobre 2012
La Canada, cancre de la protection de la biodiversité 
Becs d'oiseaux en papier sur le nez, les représentants de plusieurs ONG ont attribué mercredi à Hyderabad, en Inde, les diplômes de mauvais élèves de la protection de la biodiversité au Canada et au Royaume-Uni, deux pays accusés de prendre des risques avec la nature. Les deux « mauvais élèves » se sont vus attribuer, au cours d'une cérémonie symbolique au centre de presse de la conférence de l'ONU sur la biodiversité, des « Dodo Awards », du nom du Dodo, un oiseau disparu.

Canada et Royaume-Uni ont été épinglés en raison de projets dans le domaine de la géo-ingénierie, terme recouvrant les techniques artificielles envisagées pour contrecarrer le réchauffement climatique, et la biologie synthétique. (La Presse)

17 octobre 2012
Le Plan Nord n’est pas mort 
Le Plan Nord n’est pas mort. C’est le message qu’a livré essentiellement la première ministre du Québec à des entrepreneurs français inquiets, qui ont des intérêts dans la Belle Province. «Elle a rassuré tout le monde», a confirmé au Journal Pierre Dufour, qui préside le Conseil des chefs d’entreprise France-Canada du MEDEF (Mouvement des entreprises de France). «Mme Marois a confirmé qu’elle gardait le cap. La majorité des compagnies qui étaient là sont intéressées (par le Nord du Québec). Ça a été une très bonne rencontre.» (Journal de Montréal)
17 octobre 2012
Sumatran Orangutans: Forest Corridor Could Save Endangered Species From Decline, Study Says 
Sumatran orangutans are in trouble: Only about 6,600 of the animals are left, scattered throughout the northern tip of the Indonesian island where they once flourished. A new genetic study of the animals has found that deforestation on Sumatra has isolated different groups of the primates, which could lead to inbreeding and further decline. But the research also identified a critical corridor of forested hills that orangutans still travel though, which, if protected, could help the species rebound, according to a release describing the study. (Huffington Post)
17 octobre 2012
Il faut changer la manière de protéger le territoire 
Le climat change la donne. Des portions du territoire nordique du Québec actuellement intéressantes sur le plan de la conservation pourraient bien ne plus l’être dans 50 ans. Au point où plusieurs objectifs de conservation à long terme risquent de devoir être révisés. C’est là l’une des mises en garde qu’a lancées Frédéric Poisson, responsable du développement des aires protégées au ministère du Développement durable, de l’Environnement, de la Faune et des Parcs, après avoir consacré les trois dernières années à monter un atlas de la biodiversité nordique du Québec. Alors qu’il en est à l’étape du rapport final, il a présenté le fruit de ses travaux à l’UQAT, lors d’une conférence organisée le 16 octobre par la Chaire en aménagement forestier durable. (Abitibi Express)
17 octobre 2012
Les conflits en RDC menacent les gorilles des montagnes 
Emmanuel de Mérode, aristocrate belge, africain blanc, directeur du parc des Virunga dans l'est du Congo, tente de protéger les derniers gorilles de montagne menacés par des combats qui opposent à sa porte rebelles et militaires. Riche d'une diversité d'écosystèmes exceptionnelle, ce parc situé dans l'est du Congo est en butte à des groupes armés qui braconnent et tiennent à l'écart les touristes nécessaires au développement. (La Presse)
17 octobre 2012
Les palmiers de Madagascar en danger 
Plus de 80 % des palmiers de Madagascar, dont dépendent certaines populations parmi les plus pauvres de l'île pour la nourriture et les matériaux de construction, sont menacés d'extinction, selon la liste actualisée des espèces en danger publiée mercredi. La nouvelle version de la Liste rouge des espèces menacées de l'Union internationale pour la conservation de la nature (UICN), liste de référence sur l'état de santé des espèces végétales et animales à travers la planète, a été actualisée à l'occasion de la conférence de l'ONU sur la biodiversité qui se tient jusqu'à vendredi à Hyderabad, en Inde. (La Presse)
15 octobre 2012
Donner un prix à l'environnement, une question naturelle ? 
Agriculteurs ou consommateurs devraient-ils payer pour les services de pollinisation rendus par les abeilles ou pour la pluie en forêt tropicale ? Apparemment incongrues, ces questions se posent à l'occasion de la conférence de l'ONU sur la biodiversité en Inde. "Les services rendus n'ont pas de prix associé, ils ne sont donc pas comptabilisés", constate Neville Ash, directeur de la section biodiversité du Programme des Nations unies pour l'environnement. (Le Monde)
15 octobre 2012
Biodiversité: un coût difficile à évaluer 
Les pays adhérents à la convention de l'ONU sur la diversité biologique, réunis en Inde, se penchent sur la question du financement de sa protection.

La protection de la biodiversité n'est pas un luxe. Il suffit pour s'en convaincre de jeter un œil aux données de l'UICN (Union internationale pour la conservation de la nature), qui rappellent qu'un grand nombre d'espèces végétales et animales sont menacées à travers le monde (41 % des amphibiens, un tiers des barrières de corail, un quart des mammifères, 20 % des plantes, 13 % des oiseaux). Cette érosion représente une menace pour l'homme car un grand nombre de services écosystémiques touchant la qualité de l'air, de l'eau, des sols ou la lutte contre le changement climatique disparaissent avec elle. (Le Figaro)

15 octobre 2012
Route des monts Otish: Québec doit renégocier, dit Nature Québec 
Si Québec veut poursuivre la construction de la route des monts Otish, dont les coûts ont explosé de 60%, il faudrait renégocier l'entente qui fait porter tous les dépassements de coût sur les épaules de l'État, affirme le directeur général de Nature Québec, Christian Simard. «Il faut arrêter l'hémorragie de fonds publics!» (La Presse)
12 octobre 2012
Northern Conifers Youngest of the Species 
Dramatic shifts in the planet's climate and geography over millions of years changed the course of evolutionary history for conifer trees, according to a Yale paper in the Proceedings of the National Academy of Sciences. (Science Daily)
12 octobre 2012
Mathematics of Leaf Decay: A Mathematical Model Reveals Commonality Within the Diversity of Leaf Decay 
The colorful leaves piling up in your backyard this fall can be thought of as natural stores of carbon. In the springtime, leaves soak up carbon dioxide from the atmosphere, converting the gas into organic carbon compounds. Come autumn, trees shed their leaves, leaving them to decompose in the soil as they are eaten by microbes. Over time, decaying leaves release carbon back into the atmosphere as carbon dioxide. (Science Daily)
12 octobre 2012
Deforestation in Snowy Regions Causes More Floods 
New research suggests that cutting down swaths of forest in snowy regions at least doubles -- and potentially quadruples -- the number of large floods that occur along the rivers and streams passing through those forests. (Science Daily)
12 octobre 2012
Forest destruction leads to more floods in temperate regions 
Keeping forests standing would lessen both the number and size of spring floods in temperate regions, according to a new study in Water Resources Research, by slowing seasonal snow melts. In deforested areas, snow melts faster due to a lack of shade causing at least twice as many, and potentially up to four times as many, flood events. The new research highlights a largely unknown ecosystem service provided by temperate forests: flood mitigation. (Mongabay)
12 octobre 2012
La "Grande Muraille verte" trace son chemin à travers le Sahel 
Jusqu'à présent, la Grande Muraille verte a fait couler plus d'encre qu'elle n'a reverdi le Sahel. Lancé en 2007 par les chefs d'Etat africains, ce projet dont la folle ambition est de transformer une bande de terres arides de 7 600 km sur 15 km en rideau végétal pour lutter contre la désertification, demeure à l'état embryonnaire dans les 11 pays du Sahel concernés. Quand il n'est pas, pour des raisons d'instabilité comme au Mali, tout simplement remis à des jours meilleurs. "Il ne s'agit pas simplement de planter des arbres. La Grande Muraille verte est un projet global de développement", plaide Nora Berrahmouni, chargée du dossier à l'Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO), pour justifier ce maigre bilan. (Le Monde)
12 octobre 2012
Mine rehab: Once a notorious sulphur emitter, Sudbury is becoming a world leader in ecological restoration research 
Talk about redemption. In the 1960s, the nickel mines around Sudbury, Ont., made the region the world’s number one sulphur emitter. The “Nickel City” was home to 7,000 acid-ravaged lakes, and its 80,000 hectares of barren land drew embarrassing comparisons to the moon. Today, however, the city is emerging as a global leader in the science of ecological restoration and mining rehabilitation. (Canadian Geographic)
10 octobre 2012
Yellowstone Wolf Study Reveals How to Raise Successful Offspring 
What are the key ingredients to raising successful, self-sufficient offspring? A new life sciences study using 14 years of data on gray wolves in Yellowstone National Park indicates that cooperative group behavior and a mother's weight are crucial. (Science Daily)
9 octobre 2012
Oilsands Caribou: Ottawa To Consider Penning Caribou In Oilsands Region With Giant Fence 
A university expert on caribou says Ottawa's plan to help the rapidly disappearing species recover leaves the door open to protecting them inside a giant fenced-off area in Alberta's oilsands region. The idea of a 1,500-square-kilometre habitat pen was studied by an industry group last spring. The group's report concludes a fence would be technically feasible. It says it would function as a kind of lifeboat for caribou herds in the region until industry could restore their habitat. Stan Boutin (BOO'-tihn) of the University of Alberta says the idea is being pushed by the Oilsands Leadership Initiative. (Huffington Post)
9 octobre 2012
Quel est l'état de la biodiversité ? 
"La biodiversité n'a jamais été dans un si mauvais état et elle continue à décliner." C'est cette conclusion des plus pessimistes que rend le directeur de la section biodiversité du Programme des Nations unies pour l'environnement (PNUE), Neville Ash, alors que débute, lundi 8 octobre, la conférence de l'ONU sur la biodiversité biologique de Hyderabad (Inde). Pendant deux semaines, 160 pays vont tenter de concrétiser les engagements ambitieux pris il y a deux ans à Nagoya, lors de la précédente conférence, afin d'esquisser des remèdes à l'érosion toujours plus rapide des espèces et des écosystèmes. (Le Monde)
5 octobre 2012
World Forest Area Still on the Decline 
Forests provide many important goods, such as timber and paper. They also supply essential services—for example, they filter water, control water runoff, protect soil, regulate climate, cycle and store nutrients, and provide habitat for countless animal species and space for recreation. Forests cover 31 percent of the world’s land surface, just over 4 billion hectares. (One hectare = 2.47 acres.) This is down from the pre-industrial area of 5.9 billion hectares. According to data from the U.N. Food and Agriculture Organization, deforestation was at its highest rate in the 1990s, when each year the world lost on average 16 million hectares of forest—roughly the size of the state of Michigan. (Earth Policy)
5 octobre 2012
Lebanon's cedar trees threatened by climate change 
The Lebanese emblem is at risk as global warming causes shorter winters and more outbreaks of damaging insects. (The Guardian)
5 octobre 2012
India’s forest area in doubt 
Reliance on satellite data blamed for over-optimistic estimates of forest cover.
To judge from India’s official surveys, the protection of its forests is a success. Somehow, this resource-hungry country of 1.2 billion people is managing to preserve its rich forests almost intact in the face of growing demands for timber and agricultural land. (Nature)
5 octobre 2012
Le Québec et le Vermont désormais liés par un corridor vert 
Le couloir de conservation naturelle transfrontalier entre le Québec et le Vermont va bon train, alors que l’organisme Conservation de la nature Canada (CNC) a annoncé mercredi la conservation de 65 acres (309 hectares) d’habitat forestier exceptionnel sur le mont Burnt, situé dans la municipalité de Sutton, le long de la frontière du Vermont. Au final, l’une des dernières grandes zones de nature sauvage du Québec devrait être reliée aux montagnes Vertes, du côté américain. (Pieuvre)
5 octobre 2012
World citizens worry about biodiversity loss 
A public consultation held simultaneously in 25 countries – 19 of them in the developing world – showed 84 per cent of participants believing that most people in the world were seriously affected by biodiversity loss. The results of the consultation held on 15 September – organised mainly by the Danish environment ministry – are to be presented at the 11th Conference of the Parties to the Convention on Biodiversity being held in Hyderabad, India, this month (October). (SciDev)
4 octobre 2012
Nature Québec et Québec meilleure mine se réjouissent de la fin du Plan nord «marketing» 
Le Plan Nord version «marketing» étant enterré par Québec, Nature Québec se réjouit de la possibilité de voir le gouvernement Marois passer à une véritable planification du développement nordique.

C’est en ces termes qu’a réagi le directeur général de Nature Québec, Christian Simard, aux propos de la ministre des Ressources naturelles, Martine Ouellet, qui déclarait récemment que le Plan Nord, version libérale, était enterré et que le gouvernement allait désormais repenser le développement de ce territoire. (Le Devoir)

3 octobre 2012
L'UICN va publier une "Liste verte" des espèces tirées d’affaire 
Lors du Congrès mondial de la nature, qui a eu lieu ce mois-ci à Jeju, en Corée du Sud, l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN) a adopté une motion, parrainée par la Wildlife Conservation Society (WCS) et ses partenaires, pour créer une "Liste verte" des espèces identifiées comme "pleinement préservées". Autrement dit, une liste des espèces qui existent en nombre important, en étroite interaction écologique avec d'autres espèces dans leur écosystème. (MaxiSciences)
3 octobre 2012
Le processus de macro-zonage forestier en marche en RDC pour la bonne gouvernance environnementale 
Doter le gouvernement des lignes budgétaires nouvelles à travers le macro zonage a fait l’objet d’un atelier de formation. (Digital Congo)
2 octobre 2012
Le Plan Nord est enterré 
Le Plan Nord semble bel et bien mort. L'expression est enterrée et le concept aussi, comprend-on des propos de la nouvelle ministre des Ressources naturelles, Martine Ouellet. Dans une entrevue à La Presse Affaires, Mme Ouellet a porté un jugement sans appel sur le projet de Jean Charest qu'elle juge trop favorable aux sociétés minières. «Le développement du Nord est lié au prix des métaux et n'a rien à voir avec ce que les libéraux ont appelé le Plan Nord, affirme-t-elle. C'est du marketing. Ils ont pris des projets existants, et ils les ont mis ensemble. C'était des projets qu'on voyait venir, mais [les promoteurs] attendaient le bon prix.» (La Presse)
1 octobre 2012
Aboriginal Women Speak Out Against Plan Nord 
Now that Pauline Marois’s Parti Québécois government is in power, the growing uneasiness about what will come of former Premier Jean Charest’s Plan Nord project is palpable. “I hope Mme. Marois will not follow the path of Jean Charest and see that the land is worth something more without a building on it because within it are the medicines, the water, the fish, the purity of nature,” said Ellen Gabriel, First Nations rights activist and former president of the Quebec Native Women’s Association. (The Link)
1 octobre 2012
La Tuque caresse toujours un projet de biomasse 
La Ville de La Tuque a commandé une étude de faisabilité concernant l’aménagement d’une chaufferie à la biomasse forestière. Le projet permettrait de chauffer cinq bâtiments municipaux, en plus de l’école Centrale. «Nous voulons savoir exactement où on s’en va avec le projet de biomasse, indique le maire Normand Beaudoin. La biomasse forestière du Haut-St-Maurice représente un potentiel de 600 000 mètres cubes par année pour le territoire. (L'Écho de La Tuque)
27 septembre 2012
Le fléau de la criminalité forestière 
La déforestation illégale, qui prospère et représente jusqu'à 90 % du commerce de bois dans les pays tropicaux, risque d'anéantir les efforts faits pour sauver la forêt, outil crucial de régulation du climat, avertissent jeudi l'ONU et Interpol dans un rapport. Et cette activité, imputable jusqu'à 90 % au « crime organisé », est devenue de plus en plus sophistiquée. (La Presse)
26 septembre 2012
Parcs Canada multiplie les moyens pour réduire les morts d'ours à Banff 
Deux fois plus d'ours noirs ont été tués cet été dans le parc national Banff que la moyenne annuelle, poussant Parcs Canada à tenter d'améliorer leur sécurité. La majorité des 16 décès, soit une douzaine, résultent d'un excès de vitesse. L'organisme fédéral a installé un tapis électrifié sur la route à la sortie de Lake Louise. Cette bande noire et jaune délivre une petite décharge électrique aux animaux qui la touchent. C'est assez pour les dissuader de s'aventurer sur l'autoroute. (Radio-Canada)
25 septembre 2012
L’ORDRE DES INGÉNIEURS FORESTIERS DU QUÉBEC EST INQUIET DES IMPACTS DE LA SCISSION ENTRE LES RESSOURCES NATURELLES ET LA FAUNE  
L'Ordre des ingénieurs forestiers du Québec est surpris et inquiet de la décision du nouveau gouvernement du Québec de transférer la responsabilité de la gestion de la faune du ministère des Ressources naturelles et de la Faune (MRNF), au ministère du Développement durable, de l'Environnement et des Parcs. À l'aube de l'entrée en vigueur d'un nouveau régime forestier au Québec, l'Ordre est d'avis que cette décision, inexpliquée à ce jour, risque fortement de mettre en péril tous les efforts consentis en région par les professionnels du milieu forestier pour préparer la nouvelle génération de plans d'aménagement forestier intégré (PAFI) qui doivent entrer en vigueur au printemps 2013. (OIFQ)
25 septembre 2012
Marcher pour une bonne cause avec Les Cowboys Fringants 
Des membres du groupe musical Les Cowboys Fringants prendront part à l’événement la «La RanDONnée – Un grand pas pour la conservation», le 14 octobre prochain, dont l’objectif est d’amasser 100 000 $ pour pérenniser les actions de conservation de l’organisme Corridor appalachien. (Reflet du Lac)
25 septembre 2012
Les forêts, une ressource vitale pour le développement durable 
Le Directeur général de la FAO José Graziano da Silva a insisté aujourd'hui sur l'importance de la foresterie dans le développement durable à l'ouverture de la session de cinq jours du Comité des forêts de l'Organisation (COFO). Il a souligné que le lien entre foresterie et développement durable constituait une des questions transversales examinées à la Conférence Rio+20 en juin dernier et que l'édition 2012 de la publication phare de la FAO La Situation des forêts du monde lui était consacrée. Les forêts, qui couvrent au minimum 31 pour cent de la planète, jouent un rôle fondamental dans les économies mondiales et nationales, ainsi que dans le mandat de la FAO consistant à réduire la faim, la malnutrition et la pauvreté extrême, a-t-il ajouté. (FAO)
24 septembre 2012
Il manque 3650 km2 aux aires protégées de la région 
Autant les écologistes que les industriels et même la population en général devront mettre l’épaule à la roue en vue de combler les carences actuelles du réseau régional d’aires protégées. Il manque en effet 3650 km2 pour atteindre d’ici 2015 l’objectif de conserver 12 pour cent du territoire. Marc-André Bouchard, chargé de projet au ministère du Développement durable, de l’Environnement, de la Faune et des Parcs (MDDEFP), n’avait pas de bonnes nouvelles à annoncer, le 21 septembre, lors du tout premier forum régional sur les aires protégées organisé par la Conférence régionale des élus de l’Abitibi-Témiscamingue. Par contre, sur une note plus encourageante, aucun des problèmes exposés ne paraît insoluble. (Abitibi Express)
24 septembre 2012
La région divisée face au réseau d’aires protégées 
Alors que la région doit pratiquement doubler la superficie de ses aires protégées pour atteindre l’objectif visé de conserver 12 pour cent du territoire d’ici 2015, la population semble plus que jamais insatisfaite du processus de consultation. C’est ce que dévoile un sondage réalisé par la Conférence régionale des élus (CRÉ) de l’Abitibi-Témiscamingue et dont les résultats ont été rendus publics le 21 septembre à Rouyn-Noranda, à l’ouverture du tout premier forum régional sur les aires protégées. La consultation visait à prendre le pouls de la population face au processus de participation à la création de nouvelles aires protégées qui s’est échelonné de 2002 à 2012, mais aussi à connaître sa satisfaction à l’égard du réseau actuel d’aires protégées. (Abitibi Express)
21 septembre 2012
What's wrong with tree plantations? 
Today, September 21, is the "International Day of Struggle against Monoculture Tree Plantations", an annual event organized by a coalition of social and environmental groups. Here, Isaac Rojas, a Costa Rican who is Friends of the Earth International coordinator of its Forest and Biodiversity Program, expresses his view point on industrial plantations. Public environmental awareness has come a long way since September 1962, when Rachel Carson's 'Silent Spring' was published, stimulating the birth of the environmental movement. This movement may be fifty years old, but nowadays you can feel 'green' by helping destroy forests instead of protecting them, for instance by clicking online a 'plant a tree' button on a seemingly well-meaning website. (Mongabay)
21 septembre 2012
New forest map shows 6% of Amazon deforested between 2000 and 2010 
An update to one of the most comprehensive maps of the Amazon basin shows that forest cover across the world's largest rainforest declined by about six percent between 2000 and 2010. But the map also reveals hopeful signs that recognition of protected areas and native lands across the eight countries and one department that make up the Amazon is improving, with conservation and indigenous territories now covering nearly half of its land mass. The map was produced by RAISG, a joint effort between 11 member country organizations. (Mongabay)
21 septembre 2012
l'OIFQ remet son prix "Ingénieur forestier de l'année" à une équipe qui travaille sur le LIDAR 
La candidature de ces ingénieurs forestiers au titre d’« Ingénieur forestier de l’année » a été retenue afin de souligner leur apport, à l’intérieur de leur champ d’expertise respectif, à l’évaluation du potentiel d’intégration et à l’expérimentation de la technologie LIDAR dans un contexte de planification opérationnelle en forêt boréale. Ce projet a vu le jour sur une unité d’aménagement située dans la Réserve faunique des Laurentides. Pour nos trois ingénieurs forestiers, il devenait impératif d’obtenir des données forestières beaucoup plus détaillées et précises, notamment concernant l’information sur la structure des peuplements, information à la base du diagnostic sylvicole écosystémique. (OIFQ)
20 septembre 2012
Les écologistes se pincent 
Les groupes écologistes québécois, du moins la plupart, se pinçaient hier pour s’assurer qu’ils ne rêvaient pas avec la nomination de deux ministres issus du milieu écologiste québécois. Martine Ouellet, nommée aux Ressources naturelles, est une ancienne présidente du groupe Eau Secours !, qui a milité contre la privatisation des services municipaux et les faibles redevances sur l’eau. Daniel Breton, à l’Environnement, est un fondateur de la Coalition vers Kyoto, initiateur de la première grande manifestation écologiste contre le Suroît et défenseur d’une plus juste répartition des fonds gouvernementaux entre les groupes. De plus, soulignaient plusieurs leaders écologistes, le tandem Ouellet-Breton mettra fin à des années de rivalités entre les deux ministères. Enfin, Scott McKay, l’ancien chef du Parti vert, devient responsable des parcs et surtout de la faune, qui est réintégrée à l’Environnement après des années d’errance. (Le Devoir)
20 septembre 2012
Bringing Back the Tree That Built America: Scientists Harvest a Unique Stand of White Pine 
The SUNY College of Environmental Science and Forestry (ESF) is harvesting nearly 16 acres of very special white pine trees at the college's Huntington Wildlife Forest in Newcomb, N.Y. The harvest of the historic white pine plantation along Route 28N at the base of Goodnow Mountain will commence this week. The harvest is part of a research and demonstration project funded under a McIntire-Stennis grant administered through a 50-year-old federal program that funds forestry research. (Science Daily)
20 septembre 2012
Retour possible d’anciennes formes de vie d’ici 2100? 
Les changements climatiques pourraient occasionner, d'ici une centaine d'années, le retour d’une forêt vieille de plusieurs millions d’années dans le Grand Nord canadien. C'est ce que démontrent les recherches d'Alexandre Guertin-Pasquier, du Département de géographie de l’Université de Montréal. Selon M. Guertin-Pasquier, certaines espèces d’arbres pourraient croître sur l’île Bylot, au Nunavut, où la température moyenne est d’environ -15 °C. Il a présenté les résultats de ses recherches, à Toronto, dans le cadre du Congrès de paléontologie du Canada. (Journal de Montréal) | Science Daily 
19 septembre 2012
Les scientifiques veulent créer une "Liste rouge" des écosystèmes menacés 
Il est assez simple de définir une espèce : cela consiste, en gros, à appeler un chat un chat. Définir un écosystème, c'est une autre affaire. Car cela peut être aussi bien un grain de sable qu'une plage, un bosquet d'arbres qu'une forêt... C'est dire la tâche à laquelle s'est attelée l'Union internationale pour la conservation de la nature (UICN), qui vient de clore à Jeju (Corée du Sud) sa grande réunion quadriennale en y validant un projet d'envergure : publier d'ici à 2025 une Liste rouge des écosystèmes du monde entier, afin de préciser les risques auxquels ils sont exposés.

Le principe de la Liste rouge, l'UICN connaît bien. Celle des espèces menacées, commencée en 1963 et fondée sur un réseau de plusieurs dizaines de milliers d'experts, constitue l'inventaire le plus complet de l'état de conservation global des animaux et des végétaux de notre planète (63 837 espèces répertoriées en 2012, dont 19 817 classées menacées). (Le Monde)

19 septembre 2012
Seven things you should know about the Emerald Ash Borer 
From its large network of parks and ravines to private properties, Toronto has a relatively well-developed tree canopy. Yet the emerald ash borer, a beetle native to China that has no natural North American predators, threatens to wipe out close to 10 per cent of Toronto’s trees within five years. While arborists and activists try to minimize the damage, here are seven things you should know before Toronto’s tree-lined streets become overrun with ash-tree damage and removal. (The Grid TO)
19 septembre 2012
Protecting mangroves is cheaper than building coastal protection, expert says 
Keeping coastal mangrove forests intact or replanting them is cheaper than building man-made structures to protect coastlines threatened by climate change, according to the head of the International Union for Conservation of Nature (IUCN). “Our message is, ‘Don’t assume that man-made or engineered solutions are the only ones to protect our coasts and rivers and to provide drinking water. We are not against engineering in the absence of natural solutions, but look at what nature has to offer,’ ” urged Julia Marton-Lefevre at the recent World Conservation Congress in South Korea. (CS Monitor)
19 septembre 2012
10,5 milliards de tonnes de carbone stockées dans des sites forestiers du patrimoine mondial 
Une étude réalisée par le Centre du patrimoine mondial examine la totalité du carbone stocké dans les arbres, les feuilles, litière et le sol pour l'ensemble des 106 sites du patrimoine mondial forestier. Réalisée par M. Devendra Pandey, l'ancien directeur général du " Forest Survey " de l'Inde, l'étude est la première à examiner spécifiquement les forêts du patrimoine mondial en utilisant une variété de source d'information, afin d'obtenir la meilleure estimation à ce jour du carbone stocké dans ces aires protégées reconnues mondialement. (MediaTerre)
19 septembre 2012
What’s the plan for PQ’s Plan Nord? 
Watching Jean Charest resign after 28 years in politics, Quebeckers were struck when his voice choked with emotion. As premier, no one could recall him being so overwhelmed while speaking of his family. Yet that was not the most poignant moment of his farewell. It was when he pleaded – almost desperately – with premier-designate Pauline Marois to press on with his ambitious plan to harness the province’s resources north of the 49th parallel. “The next government must absolutely pursue the Plan Nord’s development for the future generation of Quebeckers,” he said. (Globe & Mail)
18 septembre 2012
World Conservation Congress wraps up in Jeju 
Chinese national named first Asian to lead Intl. Union for Conservation of Nature
“The famous philosopher Lao-tze talked about how the human being is an integrated part of nature. The idea of a solution rooted in nature, which is the key theme of this meeting, seems to have been articulated already 2,600 years ago in China.” Eco-Forum Global co-founder Zhang Xinsheng had this to say at the closing ceremony for the World Conservation Congress, held from Sept. 6 to 15 in Jeju. Freshly named as the new president of the International Union for Conservation of Nature (IUCN) until the next congress four years from now, Zhang said the event showed how it was possible to create a more prosperous and harmonious society by conserving nature. The congress was the first ever held in East Asia, and the Zhang of China’s appointment made him the first Asian director in the IUCN’s 64-year history. (Hani)
18 septembre 2012
Une coupe d’arbres coûteuse 
Le conseiller municipal de Sault-au-Récollet, Étienne Brunet, déplore que les citoyens de son arrondissement doivent payer pour remplacer les 349 arbres coupés par Hydro-Québec. «Couper des arbres qui sont dans la très grande majorité matures et d’essence noble, c’est en soi une vraie catastrophe. Mais constater que ce sont les contribuables d’Ahuntsic-Cartierville qui devront payer pour les déraciner et les remplacer, c’est scandaleux», affirme M. Brunet. La société d’État explique que ces travaux servent à assurer la sécurité du système sur ses lignes de transport d’électricité à haute tension. (Journal Métro)
16 septembre 2012
Jeju Declaration adopted to promote green growth 
The delegates at the 2012 World Conservation Congress (WCC) on Jeju Island adopted a declaration Saturday to promote Korea’s green growth policy as a solution for sustainable development. More than 10,000 participants of the United Nations, government agencies, nongovernmental organizations and companies from over 170 countries came up with the Jeju Declaration that summarized the discussions in the 10-day environmental conference organized by the International Union for Conservation of Nature (IUCN). The quadrennial meeting took place on the resort island as economic difficulties dominating international debates while relatively less interest has been shown toward the protection of nature. (Korea Times)
15 septembre 2012
Du bienfait des bains de soleil… pour les insectes 
Un groupe de chercheurs dirigé par Joseph Schwarz, de l’Université Simon Fraser, a découvert pourquoi les insectes Boisea rubrolineata, une variété de punaises qu’on retrouve à l’ouest des Rocheuses, aiment se prélasser au soleil. C’est pour se garder en santé. Les insectes Boisea rubrolineata sont considérés par beaucoup comme des nuisances, en particulier à l’automne, quand ils envahissent des maisons par milliers pour y hiverner au chaud. On les retrouve surtout groupés sur les surfaces ensoleillées. C’est cet aspect de leur comportement qui vient d’être élucidé par les scientifiques de Simon Fraser dans un article publié dans Entomologia Experimentalis et Applicata. (Science Presse)
14 septembre 2012
Le sentier réglementaire 
Plusieurs ont prétendu depuis la récente élection que le gouvernement Marois, minoritaire s’il en est, ne pourrait gouverner et amorcer l’essentiel des réformes promises. Dans certains cas c’est vrai, mais quand on y regarde de près, ce gouvernement bénéficie d’une énorme marge de manoeuvre sur le plan réglementaire qui lui permet d’amorcer des changements profonds sans les négocier avec l’opposition.D’entrée de jeu, la première ministre peut régler un des problèmes les plus fondamentaux qui affecte la gestion environnementale au Québec en refusionnant la gestion de la faune avec celle de l’environnement. (Le Devoir)
13 septembre 2012
Bird diversity at risk if 'agroforests' replaced with farmland 
Agroforests contain much higher levels of bird diversity than their open agricultural counterparts, according to new research from the University of Utah. If large forests and agroforests continue to be replaced by simple open farms, bird communities will become much less specialized and entire groups may become extinct. Important roles for birds, such as pollination, pest control or seed dispersal, may remain unfilled if ongoing trends toward open agriculture continues and biodiversity decreases. (Mongabay)
13 septembre 2012
Les sécheresses grugent déjà le capital forestier nord-américain 
Les chercheurs ignorent comment les forêts repousseront dans des milieux profondément transformés
Les sécheresses de plus en plus importantes et chroniques qui frappent le Québec et l’Amérique du Nord réchaufferont et assécheront de plus en plus les sols forestiers durant la saison de croissance, « ce qui pourrait avoir des impacts significatifs sur le taux de croissance des forêts et sur les cycles biogéochimiques » de ces écosystèmes géants.

C’est ce que conclut une étude que signeront dans quelque temps cinq chercheurs québécois dans un prochain numéro de la revue de l’American Meteorological Society (AMS). Malgré leurs liens avec différents ministères et organismes gouvernementaux québécois et canadiens, ces chercheurs travaillent de concert au sein du groupe Ouranos, spécialisé dans l’étude des changements climatiques. (Le Devoir)

11 septembre 2012
Remarkable new monkey discovered in remote Congo rainforest 
In a massive, wildlife-rich, and largely unexplored rainforest of the Democratic Republic of the Congo (DRC), researchers have made an astounding discovery: a new monkey species, known to locals as the 'lesula'. The new primate, which is described in a paper in the open access PLoS ONE journal, was first noticed by scientist and explorer, John Hart, in 2007. John, along with his wife Terese, run the TL2 project, so named for its aim to create a park within three river systems: the Tshuapa, Lomami and the Lualaba (i.e. TL2), a region home to bonobos, okapi, forest elephants, Congo peacock, as well as the newly-described lesula. (Mongabay)
11 septembre 2012
List of world's 100 most endangered species is released 
More than 8,000 scientists from around the globe have joined together to identify the 100 most endangered species on the planet. The resulting report was released today by the International Union for Conservation of Nature (IUCN), the worlds oldest and largest environmental organization. Conservationists fear these species will be allowed to die out because none of them provide obvious benefits to humans. Professor Jonathan Baillie, the Zoological Society of London's Director of Conservation, says “The donor community and conservation movement are leaning increasingly towards a ‘what can nature do for us’ approach, where species and wild habitats are valued and prioritized according to the services they provide for people. (Examiner)
11 septembre 2012
La fonte du pergélisol va intensifier le réchauffement climatique 
Les rejets de carbone emprisonné dans les sols vont entraîner une rétroaction difficile à arrêter, selon une étude.
Une étude que vient de publier la revue Nature Géoscience indique que la fonte du pergélisol dans la région arctique risque d’engendrer, en raison d’importants rejets du carbone emprisonné depuis des millénaires, une rétroaction qu’il sera difficile, voire impossible de freiner dans certains scénarios, même si l’humanité cessait à la limite toute contribution supplémentaire au réchauffement de la planète. (Le Devoir)
10 septembre 2012
Le territoire à protéger devra être doublé d’ici 2015 
Alors que l’Abitibi-Témiscamingue accueillera, le 21 septembre, un premier forum régional sur les aires protégées, il reste encore du chemin à parcourir pour que 12 pour cent du territoire soit protégé d’ici l’échéance de 2015. C’est ce que révèlent les plus récentes données du ministère du Développement durable, de l’Environnement et des Parcs (MDDEP), lesquelles ont fait l’objet d’une publication par l’Observatoire de l’Abitibi-Témiscamingue. (Abitibi Express)
10 septembre 2012
Teetering on the edge: the world's 100 most endangered species 
rom the Baishan fir (five left in the world) to the Sumatran rhino (around 250), a new report highlights the world's top 100 most endangered species, according to the the International Union for Conservation of Nature (IUCN) and the Zoological Society of London (ZSL). The list spans the taxonomic gamut, from fungi (Cryptomyces maximus) to amphibians (the Table Mountain ghost frog) to flowers (the Cayman Islands ghost orchid) and much more (see full list at the end of the article). (Mongabay)
10 septembre 2012
Un troisième mort du virus du Yosemite 
Une troisième personne, de nationalité américaine, est décédée après avoir contracté le syndrome pulmonaire à hantavirus (SPH) lors d’un séjour au Parc naturel de Yosemite (Californie, ouest), ont annoncé jeudi les autorités du parc. Deux nouvelles contaminations par ce rare virus ont par ailleurs été détectées chez des touristes ayant séjourné dans le parc, portant le nombre de cas déclarés à huit, tous Américains, précisent les responsables de Yosemite dans un communiqué. (Libération)
9 septembre 2012
Climate change causing forest die-off globally 
Already facing an onslaught of threats from logging and conversion for agriculture, forests worldwide are increasingly impacted by the effects of climate change, including drought, heightened fire risk, and disease, putting the ecological services they afford in jeopardy, warns a new paper published in the journal Nature Climate Change. (Mongabay)
9 septembre 2012
Diversity helps ecosystems cope with stress 
Ecosystems with higher levels of biodiversity tend to better cope with more stress than those with less biodiversity, finds a new study published in Ecology Letters. The results are based on analysis of 64 species of single-celled microalgae. The scientists, led by Bastian Steudel of the University of Zurich, looked at how different assemblages of algae responded to different stressors like higher temperatures or salt concentrations. The researchers used biomass production as an indicator for the performance of a community in response to a stressor. (Mongabay)
8 septembre 2012
Mangrove deforestation 3x worse for climate than rainforest loss 
Degradation and destruction of the world's seagrasses, tidal marshes, and mangroves may generate up to a billion tons in carbon dioxide emissions annually, reports a new study published in the journal PLOS ONE. The research looked at the world's 49 million hectares of coastal ecosystems and attempted to estimate emissions from conversion. Due to high levels of uncertainty about the extent of these ecosystems and the rate of conversion as well as the variance in carbon stocks, the study came up with a broad range of emissions: 150 million to 1.02 billion tons of CO2 per year. At the high end, emissions from destruction and degradation of costal ecosystems would approach the annual emissions of Japan, the world's fifth largest greenhouse gas emitter. (Mongabay)
7 septembre 2012
L'effet domino de l'extinction des espèces démontré scientifiquement 
C’était jusqu’à présent une intuition, c’est désormais une certitude. L’extinction des espèces animales serait un grand jeu de dominos, ont démontré des scientifiques britanniques de l’université d’Exeter. Selon leurs recherches, publiées dans le journal Royal Society Biology letters, l’extinction d’un carnivore pourrait entraîner la mort de plusieurs autres prédateurs à cause des liens qu’ils peuvent avoir dans la chaîne alimentaire. (20Minutes)
7 septembre 2012
Réorienter le Plan Nord 
La tentation sera grande pour le nouveau gouvernement Marois de tirer profit du Plan Nord avec quelques ajustements mineurs. Mais c’est d’une réorientation - pour ne pas dire d’une révision fondamentale - dont ce plan a besoin, car on ne désenclave pas, c’est-à-dire qu’on n’ouvre pas à la civilisation et à son « progrès » un territoire de 1,2 million de kilomètres carrés sans y regarder à deux fois pour éviter les erreurs commises dans le sud, dans le passé. (Le Devoir)
4 septembre 2012
L’hantavirus du Yosemite, un virus connu et redouté depuis 1993 
Des campeurs ayant séjourné au parc national de Yosemite, en Californie, ont été contaminés par un virus transmis par des souris sylvestres. Ce virus, très dangereux, a été découvert en 1993 en Arizona et serait présent dans la majeure partie des Amériques chez les petits rongeurs sauvages. Dans le cas de la présente alerte sanitaire lancée en Californie, on parle de 10 000 campeurs du parc Yosemite ayant potentiellement été en contact avec un hantavirus responsable, jusqu’à présent, de deux morts. (AMVPQ)
30 août 2012
Plan Nord - Nouvelle menace pour le caribou forestier 
Les coupes forestières et le prolongement de la route 167 accentuent le déclin de la harde
La population du caribou forestier est en chute libre et la seule façon de lui permettre de se rétablir est de cesser immédiatement les coupes forestières et de mettre un terme au prolongement de la route 167 qui doit ouvrir la voie au Plan Nord. Ce sont les conclusions auxquelles sont parvenus quatre chercheurs indépendants dans une étude commandée par le gouvernement du Québec et dont Le Devoir a obtenu copie. (Le Devoir)
30 août 2012
Why Forest-Killing Megafires Are The New Normal 
Fire scientists are calling it "the new normal": a time of fires so big and hot that no one can remember anything like it. One of the scientists who coined that term is Craig Allen. I drive with him to New Mexico's Bandelier National Monument, where he works for the U.S. Geological Survey. We take a dirt road up into the Jemez Mountains, into a landscape of black poles as far as you can see. (NPR)
30 août 2012
B.C.’s forestry future: It’s saplings vs. climate change, ‘Survivor’ style 
On a gently sloping tract of land just outside of Vernon, B.C., Greg O’Neill is witnessing a life-and-death struggle for thousands — and has been hoping for death — all in the name of shielding one of the province’s most important industries from climate change. “We wanted them to die,” says O’Neill, a research scientist with the province’s Ministry of Forests, Lands and Natural Resource Operations. “They are martyrs, sacrificed for science.”

The “martyrs” O’Neill is referring to are 3,200 seedlings that were planted at the Kalamalka Research Station three years ago, half of which have already succumbed to the Okanagan’s unforgiving climate of heat, cold and drought. The trees here are just one part of the province’s Assisted Migration Adaptation Trial, a sort of “Survivor” challenge for saplings, designed to push 15 of British Columbia’s most common forestry species to the limit to determine which conditions will give the trees the best chance to survive climate change. (Canadian Geographic)

30 août 2012
Québec bloque un projet controversé à Carignan 
Québec bloque le projet controversé d'un remblai pour donner accès à une île et permettre la construction de six résidences à Carignan. C'est une nouvelle étape dans le feuilleton de l'île au Foin qui soulève les passions dans la municipalité de 8000 habitants depuis des années. (La Presse)
30 août 2012
Conservation Scientists Call Policy-Makers to Be Scale-Aware 
Conservation is concerned with the preservation of biological diversity at all levels, from genes to species, communities and ecosystems. Yet conserving this biological richness is made difficult because it varies in complex ways at different scales of space and time. The problem of scale emerges as a critical new theme in conservation practice, as pointed out by scientists at a special symposium of the 3rd European Congress of Conservation Biology (ECCB) held in Glasgow on 28-31 August 2012. (Science Daily)
30 août 2012
Pratiques douteuses dans certains journaux scientifiques 
Cette année, un nombre record de journaux scientifiques ont été suspendus du prestigieux Rapport de citations de journaux de la société Thomson Reuters, soit 51, plus du double des deux années précédentes. Les spécialistes du domaine se demandent comment enrayer l'activité des «cartels de citations», qui gonflent artificiellement la réputation de certains journaux scientifiques, voire de certains chercheurs. L'affaire illustre les tactiques douteuses du milieu. (La Presse)
28 août 2012
Politique de foresterie urbaine adoptée à Lévis 
Il y a déjà quelques années que la politique de foresterie urbaine était dans l'air et réclamée par des citoyens se souciant de la préservation des arbres et forêts urbaines sur le territoire lévisien. « L'adoption de cette politique est le fruit d'une réflexion amorcée depuis plusieurs années. Elle permet de maintenir un développement équilibré », a commenté la mairesse de Lévis, Danielle Roy Marinelli en profitant de l'occasion pour remercier citoyens, membres du conseil et employés de la Ville qui ont apporté leur contribution à la définition de cette politique. (Ici Lévis)
27 août 2012
Panda Preferences Influence Trees Used for Scent Marking 
As solitary animals, giant pandas have developed a number of ways to communicate those times when they are ready to come into close contact. One means of this communication occurs through scent marking. A recent study by San Diego Zoo Global researchers, collaborating with researchers at the Institute of Zoology, Chinese Academy of Science, indicates that pandas make clear and specific choices about what trees are used for scent marking. (Science Daily)
27 août 2012
Priorités de La Tuque: foresterie, tourisme et réseau cellulaire 
Le maire de La Tuque estime que les candidats aux élections et les partis n'abordent pas suffisamment des sujets qui préoccupent la Haute-Mauricie. Normand Beaudoin aimerait entendre davantage parler de l'avenir de l'industrie forestière, du développement du tourisme et de l'accès au réseau de téléphonie cellulaire sur la route 155. «Le plus important pour la Haute-Mauricie, c'est la forêt», lance d'entrée de jeu en entrevue le maire Beaudoin qui avoue ses inquiétudes envers l'avenir de l'usine Laurentide de Produits forestiers Résolu et les impacts d'une possible diminution de production sur les scieries de la Haute-Mauricie. (Le Nouvelliste)
23 août 2012
Dix pays d'Afrique centrale vont améliorer le monitorage des forêts 
Projet de 6 millions d'euros pour mettre en place des systèmes de surveillance nationaux et renforcer la coopération régionale
Une nouvelle initiative régionale aidera dix pays d'Afrique centrale à mettre en place des systèmes pointus de monitorage des forêts nationales, annonce la FAO aujourd'hui. Ces dix pays, qui font partie du Bassin du Congo, sont le Burundi, le Cameroun, le Gabon, la Guinée équatoriale, la République centrafricaine, la République du Congo, la République démocratique du Congo, le Rwanda, Sao Tomé et Principe et le Tchad.

Ce vaste projet forestier sera géré conjointement par la Commission des forêts d'Afrique centrale (COMIFAC) et la FAO, en collaboration étroite avec l'Institut national brésilien de recherche spatiale (INPE). Le Fonds pour les Forêts du Bassin du Congo (FFBC), lancé par les gouvernements de Norvège et du Royaume-Uni, finance cette initiative par le biais de la Banque africaine de développement (BAD), à hauteur de 6,1 millions d'euros. (FAO)

23 août 2012
Des écologistes menacent d'abattre des arbres sur le mont Royal 
Un groupe écologiste menace d'abattre des arbres demain midi sur le mont Royal pour protester contre des coupes à blanc dans une forêt où vivent des Algonquins. La Ville de Montréal, qui aurait eu vent de la manifestation «entre les branches», promet de s'interposer. (La Presse)
21 août 2012
L’agrile du frêne aux portes de Boucherville 
«La situation est préoccupante à Boucherville parce que la ville est prise en sandwich entre deux zones infectées par l’agrile du frêne», indique Jacques Audette, spécialiste du programme de l’agrile du frêne de l’Agence canadienne d’inspection des aliments (ACIA), division protection des végétaux. (La Seigneurie)
21 août 2012
L'agrile du frêne menace Laval 
L'agrile du frêne, qui a causé la mort de millions d'arbres en Amérique du Nord et provoqué la mise en quarantaine de l'île de Montréal l'an dernier, a traversé la rivière des Prairies. Il a été détecté récemment à Laval, ce qui a forcé la mise en place d'un plan d'action pour limiter sa propagation. Quatre mots pour comprendre l'ampleur de la menace au Québec. (La Presse)
20 août 2012
L'agrile du frêne sévit 
La présence de l’agrile du frêne a été confirmée lundi à Laval par l’Agence canadienne d’inspection des aliments (ACIA) qui a réussi à capturer le coléoptère près de la rivière des Prairies dans le quartier de Laval-des-Rapides. L’agence gouvernementale a émis un avis pour interdire le déplacement de tous les produits du frêne, comme les billes, les branches et les copeaux, ainsi que toutes les essences de bois de chauffage provenant du lieu touché. (Journal de Montréal)
15 août 2012
Forêt des Hirondelles - Les opposants au projet immobilier saisissent la cour 
Des citoyens de Saint-Bruno-de-Montarville se sont adressés à la Cour supérieure, mardi, pour tenter de bloquer le projet immobilier du sénateur Paul J. Massicotte dans la forêt des Hirondelles. Profitant de la campagne électorale en cours, ils ont aussi réclamé des candidats de la circonscription de Montarville des engagements en faveur la protection du boisé de six hectares. (Le Devoir)
15 août 2012
La biodiversité disparaît rapidement dans les forêts fragmentées du Brésil 
La biodiversité disparaît à un rythme plus soutenu que ce qui avait été anticipé dans les forêts fragmentées du Brésil, qui ont été hachées et découpées par la déforestation pour construire des fermes, des routes et des villes. (ACE)
14 août 2012
European Forest Fire Information System: Current Situation in Europe 
The 2012 fire season has been characterized by a high number of fires in the early season. Over 100,000 hectares had already been consumed by fire at the end of March. July brought critical fire episodes in Spain and Portugal, which led to a number of human casualties. (Science Daily)
10 août 2012
Widespread Local 'Extinctions' in Tropical Forest ‘remnants’ 
The small fragments of tropical forests left behind after deforestation are suffering extensive species 'extinction', according to new research led by the University of East Anglia (UEA). (Science Daily)
27 juillet 2012
Entente politique entre les Cris et Québec - Un coup de pouce au Plan Nord 
Le premier ministre Jean Charest vient de donner un nouvel élan au Plan Nord, pièce maîtresse de sa prochaine campagne électorale, en faisant de la nation crie son partenaire de planification et de développement du Nord québécois. Afin d’éviter les écueils d’une négociation projet par projet avec les neuf communautés cries, le gouvernement du Québec et le Grand Conseil des Cris ont signé hier l’Entente sur la gouvernance dans le territoire d’Eeyou Istchee–Baie-James. Du coup, la nation crie acquiert des pouvoirs semblables à ceux conférés à une municipalité, une MRC, une conférence des élus et une commission régionale des ressources et du territoire. (Le Devoir)
27 juillet 2012
Même protégée, la biodiversité des forêts tropicales est en déclin 
Une étude de la James Cook University (Australie) publiée par le journal scientifique Nature rapporte que la biodiversité des forêts tropicales continue de décliner. Et ce, malgré son statut protégé. La forêt tropicale, c'est le dernier bastion pour des centaines d'espèces menacées d'extinction. "Mais la perturbation de leur habitat au travers de la chasse et de l'exploitation forestière est un signe annonciateur d'un déclin futur", ont souligné les auteurs de l'étude parue dans le journal scientifique Nature. Or, "cette perturbation des forêts tropicales met en péril la biodiversité mondiale, plus que tout autre phénomène contemporain", explique l'équipe de recherche. (MaxiSciences)
26 juillet 2012
Map reveals sharp increase in U.S. fires since 2001 
A new map using NASA data reveals an increase in the frequency and severity of fires in the United States since 2001. The map, created by John Nelson of IDV Solutions, shows the locations and intensity of major fires in the contiguous 48 United States from 2001 through early July 2012. Fire intensity is scaled by "units of the typical American nuclear power plant’s summertime capacity" with yellow reflecting the most intense conflagrations. The map is based on MODIS fire hotspot data. (Mongabay)
26 juillet 2012
165,000 sq km of Colombian rainforest mapped in stunning detail using lasers, satellites 
Scientists have created high-resolution carbon maps for 165,000 square kilometers (64,000 square miles) of forest across roughly 40 percent of the Colombian Amazon, greatly boosting the ability of the South American nation to measure emissions from deforestation and forest degradation, reports the Carnegie Institution for Science at Stanford University, which led the effort. The research, which is described in the journal Biogeosciences, used a combination of satellite data and advanced airplane-based sensors to assess the carbon content of the remote region, which is about four times the size of Switzerland. On-the-ground field studies in the area are difficult due to lack of navigable rivers and security concerns. (Mongabay)
26 juillet 2012
Les églises au service de la recherche en écologie forestière 
Il y a quatre ans, des chercheurs de l'Université du Québec à Rimouski (UQAR), l'Université du Québec à Chicoutimi (UQAC) et l'Université de Montréal ont entrepris une vaste étude afin de retracer l'historique des épidémies d'un insecte nuisible de nos forêts, la tordeuse des bourgeons de l'épinette, en utilisant un moyen inusité: les poutres d'églises. (Edition Beauce)
26 juillet 2012
Most of Amazon Rainforest's Species Extinctions Are Yet to Come 
Current species losses are just the tip of the iceberg as the effects of habitat loss take time to manifest. The vast majority of species extinctions in the Brazilian Amazon are yet to come, predicts a paper published in Science. Deforestation has declined to record lows in recent years, and just over 50% of Brazil’s rainforest now falls under some form of protected status. But the effects of habitat loss take time to manifest. “Cutting down trees doesn’t kill a bird directly. It takes a lot of time for those birds to actually die. They’re all crammed into the habitat that’s left. Then gradually you’ll have this increased mortality,” says Robert Ewers, an ecologist at Imperial College London and the study's leader. (Scientific American)
26 juillet 2012
The Great Oasis | Can a wall of trees stop the Sahara from spreading? 
About a third of all land on earth has been claimed by desert—almost twenty million square miles—and the percentage is likely to increase with global warming. “The desert always menaces,” the French botanist André Aubréville warned. The desert is a good place for visionaries. It can flower in the mind even as it withers at your feet. About a third of all land on the planet has been claimed by it—almost twenty million square miles—and the percentage increases every year. Where rain is scarce and the ground is stripped of trees, where soil is eroded by the steady beat of sun, hooves, and seasonal farming, a landscape can turn to dust in a generation. “These are real deserts that are being born today, under our eyes,” the French botanist André Aubréville warned in 1949, when he popularized the term “desertification.” “The desert always menaces.” In the past century, over most of the globe, the amount of dust in the air has doubled (The New Yorker)
26 juillet 2012
Experts: sustainable logging in rainforests impossible 
Industrial logging in primary tropical forests that is both sustainable and profitable is impossible, argues a new study in Bioscience, which finds that the ecology of tropical hardwoods makes logging with truly sustainable practices not only impractical, but completely unprofitable. Given this, the researchers recommend industrial logging subsidies be dropped from the UN's Reducing Emissions from Deforestation and Forest Degradation (REDD+) program. The study, which adds to the growing debate about the role of logging in tropical forests, counters recent research making the case that well-managed logging in old-growth rainforests could provide a "middle way" between conservation and outright conversion of forests to monocultures or pasture. (Mongabay)
26 juillet 2012
The Ecology of Disease 
THERE’S a term biologists and economists use these days — ecosystem services — which refers to the many ways nature supports the human endeavor. Forests filter the water we drink, for example, and birds and bees pollinate crops, both of which have substantial economic as well as biological value. If we fail to understand and take care of the natural world, it can cause a breakdown of these systems and come back to haunt us in ways we know little about. A critical example is a developing model of infectious disease that shows that most epidemics — AIDS, Ebola, West Nile, SARS, Lyme disease and hundreds more that have occurred over the last several decades — don’t just happen. They are a result of things people do to nature. (NY Times)
24 juillet 2012
Same Adaptations Evolve Across Different Insects 
The famous biologist Stephen J. Gould once asked: If we rerun the tape of life, would the outcome of evolution be the same? For years, scientists have questioned whether evolution is predictable, or whether chance events make such predictability unlikely. A study published online July 23 in the Proceedings of the National Academy of Sciences finds that in the case of insects that developed resistance to a powerful plant toxin, the same adaptations have occurred independently, in separate species in different places and times. (Science Daily)
23 juillet 2012
Bois d'oeuvre : victoire du Canada dans un conflit avec les États-Unis 
Un tribunal convoqué en vertu de l'Accord sur le bois d'oeuvre résineux de 2006 a jugé que le Canada n'avait pas enfreint les dispositions de l'entente en livrant d'importantes quantités de bois d'oeuvre britanno-colombien infesté par le dendroctone du pin au sud de la frontière. Le ministre du Commerce international, Ed Fast, s'est réjoui de la décision du tribunal de la Cour d'arbitrage international de Londres et a estimé qu'il s'agissait d'une bonne nouvelle pour les travailleurs du secteur forestier de la Colombie-Britannique. (Radio-Canada)
23 juillet 2012
A Lemur Crisis in Madagascar 
I sat among 60 lemur specialists on the eleventh floor of a top class hotel in Madagascar -- the only country where lemurs are found in the wild -- to judge lemurs for the IUCN Red List of Threatened Species. The scores were shocking. Madagascar, one of the richest places on earth for unique species is in the midst of a lemur holocaust. More than 90 percent of the 103 species are in severe danger of disappearing from this Earth forever. Why the crisis? Since a political coup in 2009, laws are not being enforced and illegal logging, fires to turn forests into charcoal and hunting of lemurs is rampant throughout much of Madagascar. (Huffington Post)
23 juillet 2012
Plan Nord: 200 millions pour les infrastructures 
Sur fond de fièvre électorale, le premier ministre Jean Charest a confirmé mardi une aide de Québec à hauteur de 200 millions $ visant à soutenir le développement d'infrastructures dans les villes directement touchées par le Plan Nord. Il a fait cette annonce dans la ville minière de Fermont, sur la Côte-nord, dans le cadre d'une tournée, qui a toutes les allures d'un blitz pré-électoral et qui le conduira dans les prochains jours de Havre-Saint-Pierre, au chantier du méga-complexe hydroélectrique La Romaine, avant de faire un crochet vers la Gaspésie et les Iles-de-la-Madeleine. (La Presse)
23 juillet 2012
Biodiversité : la longue route de Nagoya 
Il avait été présenté comme « historique ». Adopté en octobre 2010 au Japon, le protocole de Nagoya sur les ressources génétiques naturelles entrera en vigueur au plus tôt en 2014. Alors qu'une réunion d'étape vient d'avoir lieu à New Delhi, plusieurs points de désaccord subsistent. (Novethic)
18 juillet 2012
Les forêts malmenées 
Plus de 280 000$ d'amendes ont été remis à 53 contrevenants à la Loi sur les forêts entre décembre et juin dernier, selon un rapport de Québec publié lundi. Si la liste comprend des entreprises et des particuliers, elle inclut aussi une administration publique. La Municipalité régionale de comté (MRC) de Témiscouata, au Bas-Saint-Laurent, a récolté un total de dix infractions. C'est deux de moins que la compagnie qui remporte la première place, Les entreprises 3B. Les montants d'amende associés s'élèvent respectivement à 10 000$ et à 12 000$. (Canoë)
17 juillet 2012
Québec investit 268 millions pour relancer l'industrie forestière 
Le gouvernement du Québec a annoncé qu'il investira 268 M$ dans le cadre d'une nouvelle stratégie pour transformer l’industrie québécoise des produits forestiers. L’objectif: «Diversifier, innover et s’adapter aux nouvelles réalités du milieu», annonce Clément Gignac, ministre des Ressources naturelles et de la Faune et ministre responsable du Plan Nord. «Les entreprises du milieu doivent rivaliser dans un environnement de plus en plus concurrentiel. Il y a eu de profondes mutations dans l’industrie. On sera là pour accompagner les entreprises dépendent moins d’une économie cyclique. L’avenir des produits forestiers traditionnels réside en des solutions écologiques et innovantes. Un véritable changement de cap est en cours et nous devons être prêts», ajoute M. Gignac. (Les Affaires)
14 juillet 2012
Un million de plus pour lutter contre l’agrile du frêne 
Afin de lutter contre l’agrile du frêne, le Conseil municipal a approuvé, mercredi 11 juillet, un investissement de un million $ en fonds supplémentaires pour augmenter la plantation d’arbres et multiplier les activités d’injection d’insecticide. (L'Express)
12 juillet 2012
Parks Canada Report: Canadian Parks And Wilderness Society Slams Ottawa's Cuts 
A report by an environmental group says budget cuts and government policy choices are driving bad management practices of Canada’s national parks. The Winnipeg Free Press says from Ottawa that the Canadian Parks and Wilderness Society's annual report raises alarm bells about the long-term viability of parks. Among the report's concerns are planned $30 million cuts to the Parks Canada budget that will result in the elimination of 600 jobs nationwide. (Huffington Post) | Globe & Mail 
12 juillet 2012
Les parcs nationaux en péril 
L’avenir des parcs nationaux canadiens est en péril en raison notamment des importantes coupes budgétaires, estime la Société pour la nature et les parcs (SNAP) dans son dernier rapport dont Le Devoir a obtenu copie. « Avec les coupes annoncées dans les suivis scientifiques et la surveillance, ça devient très épeurant [pour l’avenir de nos parcs nationaux] », dénonce Sylvain Archambault, responsable des aires protégées et de l’utilisation du territoire pour la SNAP Québec. Selon les chiffres obtenus par l’organisme, Parcs Canada est en voie d’éliminer 638 postes à l’échelle du pays. « Cela signifie que près de 30 % des scientifiques et des techniciens qui travaillent à restaurer et à surveiller la santé écologique des parcs nationaux fédéraux perdront leur emploi », précise l’écologiste. (Le Devoir)
11 juillet 2012
Thousands of scientists hold mock funeral in Canada to highlight nation's "death of evidence" 
Carrying signs that said 'Stop Harper's War on Knowledge' and 'Scientists Shouldn't Wear a Muzzle,' Canada's scientists were unusually theatrical yesterday at a rally against the Canadian government's cuts for basic science funding and environmental protections. Scientists, dressed in white coats, carried a coffin to represent "the death of evidence" in Canada, while a costumed grim-reaper led the way. According to police, around 2,000 joined in the protest.

"Scientists are generally not agitators, but this continuous set of decisions [by the Canadian government] has got very many scientists hot under the collar," Scott Findlay, a rally organizer and ecology researcher with the University of Ottawa, told the CBC yesterday. (Mongabay)

11 juillet 2012
Climate change increased the probability of Texas drought, African famine, and other extreme weather 
Climate change is here and its increasing the chances for crazy weather, according to scientists. A prestigious group of climatologists have released a landmark report that makes the dramatic point that climate change is impacting our weather systems—and in turn our food crops, our economies, and even our lives—here-and-now. The new report in the American Meteorological Society is first of what is intended to be an annual offering that will attempt to tease out the connections between climate change and individual extreme weather events, such as heatwaves, droughts and floods. (Mongabay)
11 juillet 2012
Indonesia, Brazil, Mexico, Peru get big boost in deforestation tracking, biomass measurement 
Efforts to rapidly and accurately track deforestation and forest degradation in Indonesia, Brazil, Mexico, and Peru got a boost this week with a special technical training session organized by the Governors' Climate and Forests Task Force (GCF).

The meeting, convened at Stanford University and Google's Silicon Valley campus, paired staffers from government agencies and NGOs in the four tropical countries with technical experts from the Amazon Environmental Research Institute (IPAM), the Carnegie Institution for Science, the Forum on Readiness for REDD, Woods Hole Research Center, and Google Earth Outreach. The participants received training to augment existing deforestation, forest degradation and biomass monitoring capabilities, which are highly variable both between countries and within sub-national agencies and jurisdictions. (Mongabay)

11 juillet 2012
Les lignes à haute tension, viviers de plantes rares et de biodiversité 
Les lignes à haute tension, si elles alimentent régulièrement l'inquiétude de riverains et sont stigmatisées pour leur impact sur les paysages, peuvent aussi avoir du bon pour la nature en permettant à des plantes ou fleurs rares de s'épanouir sous les câbles électriques. "On se rend compte que ces milieux, même s'ils ne sont pas attractifs au premier abord, peuvent abriter une flore très intéressante", explique à l'AFP Clémence Salvaudon, botaniste qui a arpenté pendant trois ans quelque 330 km de lignes en Ile-de-France. (RTBF)
11 juillet 2012
Australia Declares Largest Indigenous Protected Area 
We’re looking for a vast desert where Australia has declared its largest indigenous protected area. The conservation zone covers 25 million acres — an area about the size of Kentucky. The desert wildlife include many endangered species like the Bilby, a small marsupial, and the great desert skink, a desert lizard. (PRI)
11 juillet 2012
Science - Sarraus en colère 
En signant la fin du recensement version longue, le gouvernement de Stephen Harper avait offert un solide avant-goût de son mépris pour les faits, mais on ignorait jusqu’où pouvait mener la destruction de la connaissance dictée par des aléas politico-idéologiques. Désormais, on le sait. Hier, des centaines de scientifiques vêtus du traditionnel sarrau blanc ont quitté l’obscurité du laboratoire pour occuper les rues d’Ottawa, dans une longue marche funèbre. Funèbre, car le bulldozer C-38, adopté en catastrophe malgré son gigantisme en fin de session parlementaire, a été songé et conçu pour écraser les faits, la preuve, la connaissance, cette matière essentielle destinée à informer la population et conduire à des choix politiques éclairés. La science est en deuil. (Le Devoir)
10 juillet 2012
Rising Carbon Dioxide in Atmosphere Also Speeds Carbon Loss from Forest Soils 
Elevated levels of atmospheric carbon dioxide accelerate carbon cycling and soil carbon loss in forests, new research led by an Indiana University biologist has found. The new evidence supports an emerging view that although forests remove a substantial amount of carbon dioxide from the atmosphere, much of the carbon is being stored in living woody biomass rather than as dead organic matter in soils. (Science Daily)
9 juillet 2012

Une fois morts, les arbres sont une source de vie
et de biodiversité (crédit : Quinney Natural Resources Research Library)
Biodiversité : quand autour des arbres morts, la vie renaît 
Les intempéries n'épargnent pas les forêts françaises depuis le début de l'année. Des milliers d'arbres se sont effondrés sous le poids du vent et des tempêtes. A priori, un désastre pour l'environnement. Ce que l'on sait moins, c'est que les arbres morts offrent un nouvel écosystème pour la faune et la flore. (MaxiScience)
9 juillet 2012
Birds In Trouble Globally, But Cooperative Conservation Approach Getting Results 
The recent announcement by the International Union for the Conservation of Nature (IUCN) that the number of globally at-risk bird species on their “Red List” has risen from 1,253 last year to 1,331 this year is cause for concern, but a cooperative approach to bird conservation being implemented by American Bird Conservancy (ABC) and its partners is achieving positive results in Central and South America, and providing a roadmap for real change. The ABC approach employs two key principals: partnership with in-country conservation groups and a focus on protecting key sites and bird species in most peril. (Chattanoogan)
3 juillet 2012
Carbon correction 
A new study with NASA participation has sharply reduced previous estimates of how much carbon was emitted into Earth's atmosphere from tropical deforestation in the early 2000s. Research scientist Sassan Saatchi of NASA's Jet Propulsion Laboratory, Pasadena, Calif., participated in the study, published June 21 in the journal Science. The team, led by researchers from Winrock International, an environmental nonprofit organization in Little Rock, Ark., also included scientists from Applied GeoSolutions, Durham, N.H.; and the University of Maryland, College Park. They combined satellite data on gross forest loss and forest carbon stocks to track emissions from deforestation in the world's tropical forests. The resulting gross emissions estimate of 0.81 billion metric tons of carbon emitted per year is approximately one third of previously published estimates, and represents just 10 percent of the total global human-produced carbon emissions over the time period analyzed (2000 to 2005). (NASA)
3 juillet 2012
2,2 M$ pour les forêts de la Mauricie 
La ministre responsable de la Mauricie, Julie Boulet, a procédé à une conférence de presse mardi matin à Mattawin afin d’annonce une somme de 2,2 M$ qui est consentie à la Mauricie dans le cadre du Programme de mise en valeur du milieu forestier Volet II, et ce sont majoritairement les territoires de La Tuque et de Mékinac qui profitent des montants. Une somme de 843 000$ est dédiée pour différents projets dans le Haut-St-Maurice, tandis qu’un montant de 535 000$ est destiné pour le territoire de Mékinac. Au total, 84 projets ont reçu un montant sur les 144 projets présentés.(L'Écho de La Tuque)
30 juin 2012
La mort de la tortue «Georges», la fin d'une espèce et un échec de la conservation 
Trente ans d'efforts n'auront pas permis de sauvegarder l'une des variétés restantes des tortues géantes des Galapagos. En deuil, l'un des biologistes qui s'occupait de l'animal y voit un avertissement de plus en faveur de la protection des espèces. La mort de «Georges le Solitaire», une tortue géante centenaire, marque la fin de son espèce sur l’archipel équatorien des Galapagos, mais aussi un symbole de la lutte pour la reproduction de cet animal, après trois décennies d’efforts menés en vain par des scientifiques. (Libération)
30 juin 2012
Tembec, Resolute Forest strike deal to protect Ontario caribou habitat 
Two forestry companies have reached agreement with environment groups, northern towns and a first nations community on a plan to protect a critical caribou habitat in northeastern Ontario, in the first of what the industry pledges will be a series of such deals across the country. Executives from Tembec Inc. and Resolute Forest Products were among the partners who unveiled the agreement covering some three million hectares at a news conference at the provincial legislature on Thursday. The province must approve the plan, and Natural Resources Minister Michael Gravelle – who praised the effort – pledged speedy review. (Globe & Mail)
30 juin 2012
Le Plan Nord pour assurer l'avenir 
Le Plan Nord est un «plan fabuleux» qui va permettre au Québec de conserver son filet social et d'assurer l'avenir des générations futures tout en générant à court terme des retombées économiques, et ce, malgré les turbulences dans l'économie mondiale. Il s'agit en gros du message livré, ce matin, par le ministre délégué aux Ressources naturelles du Québec, Serge Simard, dans le cadre d'un déjeuner conférence organisé par la Chambre de Commerce d'Alma. L'organisme voulait ainsi permettre à ses membres de se familiariser avec ce projet de développement, débuté il y a quelques années, avec la reprise des activités minières concentrées dans le fer pour répondre à l'appétit des pays en émergence. (Le Quotidien)
30 juin 2012
Stock carbone : peu de pertes pour les forêts tropicales exploitées 
L'exploitation sélective de bois d'œuvre en forêts tropicales permettrait de conserver une très grande partie de la biodiversité et des stocks de carbone présents initialement dans la forêt primaire, c'est ce que montre une étude récemment publiée dans la revue Conservation Letters. (Enerzine)
30 juin 2012
From forestry to geoengineering, silicate weathering counts 
Watch out for rocks. From harvesting trees to growing crops – or even geoengineering the Earth's climate – many of our activities have an intimate relationship with the weathering of the Earth's crust. Now research shows how important it is to obtain good estimates of local rock-weathering rates if we are to avoid upsetting these finely balanced natural cycles. (ERW)
30 juin 2012
Les Inuits ont leur Plan Nord 
Québec a entre ses mains la réplique des Inuits au Plan Nord. Le Plan Nunavik suggère des propositions aussi ambitieuses que ce qui est cher politiquement à Jean Charest. Et il repose lui aussi sur une étourdissante valse de milliards de dollars pour de grands travaux d'infrastructures. L'énergie se trouve au coeur du plaidoyer que Le Soleil a consulté. Le Plan Nunavik rappelle que l'électricité des 14 villages inuits est fournie par autant de centrales brûlant du diesel. Il signale que déjà, en 2002, le gouvernement du Parti québécois a examiné la possibilité de relier ces communautés à un réseau de lignes hydroélectriques. (Le Soleil)
26 juin 2012
Gutting our parks' ability to conserve nature 
Our national parks are part of what makes Canada great. From Banff to Gros Morne, Parks are what Canada is about. Parks Canada has a strong reputation for excellence. Yet the agency is one of the public institutions hardest hit by the current round of cuts. (Ottawa Citizen)
21 juin 2012
Deforestation accounts for 10 percent of global carbon emissions, argues new study 
ropical deforestation accounted for 10 percent of global carbon dioxide emissions between 2000-2005 — a substantially smaller proportion than previously estimated — argues a new study published in Science. The authors — led by Nancy Harris of Arlington, VA-based Winrock International and including scientists from Applied GeoSolutions, NASA's Jet Propulsion Laboratory and the University of Maryland — used satellite-based analyses of tropical forest carbon stocks and tropical forest cover. Unlike other deforestation emissions estimates, the team did not rely on data from the U.N. Food and Agriculture Organization, which is the standard global source for deforestation statistics but suffers from poor data quality in some countries. The researchers also departed from the conventional approach of aggregating data and calculations over large geographic regions, instead using multi-sensor satellite data calibrated with field studies. (Mongabay)
21 juin 2012
Le Plan Nord à nouveau critiqué au Sommet de Rio 
Des syndicats et des organismes écologiques québécois ont pris la parole jeudi à Rio de Janeiro, au Brésil, pour dénoncer la tournure de la Conférence des Nations unies (ONU) sur le développement durable et le Plan Nord que vante Jean Charest. La CSN, la FTQ, ainsi que la CLASSE et l'Association québécoise de lutte à la pollution atmosphérique (AQLPA) ont occupé la tribune du Sommet des peuples, qui se tient en parallèle de la Conférence de l'ONU. Le conseiller régional de la FTQ, Patrick Rondeau, a demandé une «véritable consultation» populaire sur le Plan Nord, «dans le respect des communautés locales». (La Presse)
21 juin 2012
Le Canada et la Suède renforcent leur coopération dans les secteurs de la foresterie et de la bioénergie 
Faisant honneur à sa condition de superpuissance du secteur forestier, le Canada a été le pays dont la participation a été la plus importante lors de la tenue du salon World Bioenergy 2012, une expo‑conférence internationale consacrée aux dernières nouveautés en matière de bioénergie, de granulats et de bioraffinerie qui s’est déroulée du 28 au 31 mai à Jönköping, en Suède. (Gouv. Canada)
SPÉCIAL RIO+20

Attach:rio+20.jpg Δ

  • Rio + 20: attentes… et déceptions 
    La Conférence des Nations Unies sur le développement durable ouvre ses portes cette semaine à Rio de Janeiro (Brésil). Vingt ans après le Sommet de la Terre, des milliers de politiciens, participants et militants s’y réunissent de nouveau pour discuter de développement durable et d’environnement. Jean-Pierre Revéret, expert en développement durable et gestion des ressources naturelles et chercheur au département Stratégie, responsabilité sociale et environnementale à l’École des sciences de la gestion de l’UQÀM explique ce qu’il faut attendre de Rio +20. (Agence Science Presse)
  • Rio + 20: chronique d'un échec annoncé 
    Difficile d'y échapper: cette semaine, les représentants de tous les pays du monde se retrouvent à Rio, 20 ans après un Sommet de la Terre historique. Ce que vous trouverez sur cette page, remise à jour du 20 au 22 juin: des liens vers des textes approfondis ou originaux, pour vous aider à comprendre ce que vous aurez entendu ou lu ailleurs. (Agence Science Presse)
  • Cowards at Rio?: organizations decry 'pathetic' agreement 
    As world leaders head to Rio de Janeiro for the UN Summit on Sustainable Development, environmental and poverty groups are denouncing the last-minute text agreed on by dignitaries as "pathetic," (Greenpeace), a "damp squib" (Friends of the Earth), "a dead end" (Oxfam), and, if nothing changes, "a colossal waste of time" (WWF). "We were promised the 'future we want' but are now being presented with a 'common vision' of a polluter’s charter that will cook the planet, empty the oceans and wreck the rain forests,“ the head of Greenpeace, Kumi Naidoo, said. "This is not a foundation on which to grow economies or pull people out of poverty, it’s the last will and testament of a destructive twentieth century development model." (Mongabay)
  • Scientists give world leaders 'Fs' on climate change, biodiversity, and desertification 
    It seems world leaders may need to retake environmental studies. As the Rio+20 Summit on Sustainable Development opens, the scientific journal, Nature, has evaluated the progress made on three treaties signed at the Rio Earth Summit in 1992: climate change, biodiversity decline, and desertification. Unfortunately the publication gives progress on all three treaties an 'F', highlighting how little progress has been made on the global environmental crisis.

Nature point out that world leaders have failed to stabilize greenhouse gas emissions, which have actually increased by 45 percent between 1990 and 2010. Meanwhile while nations pledged to stem the loss in biodiversity by 2010, they failed to do so, and by all accounts overall biodiversity continues to decline. Finally a little-known treaty to stem desertification has not only failed to date, but has been largely ignored. (Mongabay)

  • Le Canada, bête noire du sommet Rio+20 
    Le sommet de la Terre de Rio n'a pas encore officiellement commencé, mais le Canada doit déjà se défendre d'être une force de l'obstruction. En effet, le Canada combat des propositions pro-environnementales concernant deux des principaux enjeux de la conférence des Nations unies sur le développement durable, soit les subventions aux énergies fossiles et la protection de la biodiversité en haute mer. Hier, le ministre de l'Environnement, Peter Kent, a confirmé que le pays s'opposait à un nouveau traité sur la biodiversité devant s'appliquer aux eaux internationales, mais pour des raisons de procédure. (La Presse)
  • WWF: biggest villain at Rio+20 is Canada 
    Having sent a delegation to the United Nation's Rio+20 Summit on Sustainable Development, the World Wide Fund for Nature (WWF), the world's biggest conservation group, has recently declared their Heroes and Villains of Rio+20—so far. The NGO has strong words for the negotiating position of the U.S. and the major oil exporting countries (OPEC), but saves its harshest criticisms for Canada. "Canada has blocked progress so far in every realm at Rio +20. [...] This is a negotiation, and yet it’s not clear anyone from Canada has any mandate to move in any way on any issue. Canada appears disinterested in measures to safeguard the environment," WWF writes. (Mongabay)
  • Rio+20: reboiser 18 millions d'hectares de forêts 
    Les États-Unis, le Rwanda et une coalition de groupes brésiliens se sont engagés lundi à reboiser au moins 18 millions d'hectares de forêt endommagée. Ces engagements sont les premiers à la suite d'une initiative prise il y a neuf mois, intitulée le Défi de Bonn, qui vise à remettre en état 150 millions d'hectares de terres déboisées et dégradées d'ici à 2020. Quinze millions d'hectares seront reboisés « dans vingt bassins forestiers, y compris les régions tribales aux États unis », a dit à la presse Elise Golan, directrice du développement durable au ministère américain de l'Agriculture, en marge de la conférence Rio+20. (La Presse)
  • Le monde des affaires et l’environnement : deux décennies après le Sommet de la Terre 
    Cette semaine, plus de 50 000 personnes et 100 chefs d’État convergeront vers Rio de Janeiro, au Brésil, pour souligner deux anniversaires : le 40e anniversaire de la toute première rencontre internationale sur l’environnement, tenue à Stockholm en 1972, et le 20e anniversaire du Sommet de la Terre des Nations unies sur le développement durable, qui a eu lieu en juin 1992. Cette année, l’événement, qui porte le nom de « Rio + 20 », met l’accent sur les progrès observés (de la diminution des émissions de certains polluants atmosphériques au Canada et dans d’autres pays industrialisés jusqu’à la baisse radicale de l’utilisation de produits chimiques destructeurs de l’ozone), mais dresse également une longue liste de conditions environnementales qui sont des signes de détérioration, comme les problèmes qui affligent les océans de la planète, l’érosion de la biodiversité et les changements climatiques. (Le Devoir)
  • Experts: ignoring climate change at Rio+20 makes other goals "meaningless" 
    The Climate Change Task Force (CCTF)—made up of 30 climate scientists, other experts and world leaders—warned today that sidelining climate change at the Rio+20 Summit on Sustainable Development threatened progress on the conference's other goals, which includes combating poverty and building economies that value nature. "I am very concerned and worried because the draft final document of the Rio+20 conference does not give proper attention to climate change," says former Russian President Mikhail Gorbachev in a press statement. (Mongabay)
  • Rio+20: invest in nature, says IUCN 
    Policy-makers must rethink economic growth, promote social equity and ensure environmental protection, says IUCN (International Union for Conservation of Nature) at the United Nations Conference on Sustainable Development (UNCSD). Among the key issues are the green economy and an institutional framework in the context of sustainable development and poverty eradication.

“Nature is still the missing link in Rio+20 discussions, yet sustainable development cannot be achieved without it,’” says Julia Marton-Lefèvre, IUCN Director General. “Nature can and does provide solutions to development challenges such as climate change, and food, water and energy security. It is time governments included nature in development strategies.” (IUCN)

20 juin 2012
Fire risk to increase in the Amazon rainforest 
The risk of fire could increase across large parts of the Amazon rainforest due to increasing incident of drought, expansion of road networks, and rural outmigration, said a scientist speaking at the annual meeting of the Association for Tropical Biology and Conservation (ATBC) in Bonito, Brazil.

Maria Uriarte of Columbia University presented research on fire occurrence and frequency in the Peruvian Amazon using data from NASA's MODIS system. She and her colleagues found that fire risk increases with drought and the proximity of roads, results consistent with studies elsewhere in the world. Surprisingly, the researchers also found a link between fire and rural outmigration. In other words, when small farmers abandon their plots and move to cities, the rate of burning goes up. Depopulation provides no relief for the Amazon. (Mongabay)

20 juin 2012
Plan Nord : vers un « Québec total »? 
Le Plan Nord doit être amélioré, mais il reste tout de même une occasion pour les Québécois de s'approprier l'ensemble de leur territoire, permettant une alliance entre le Nord et le Sud vers la construction d'un « Québec total », estime Louis-Edmond Hamelin, un penseur qui a théorisé sur le concept de « nordicité ». (Canoë)
20 juin 2012
Challenges mount as forest carbon payment approaches move from theory to practice 
The concept of paying tropical countries to reduce destruction of their forests is succeeding as an idea but suffering from implementation challenges, argues a new review by the Center for International Forestry Research (CIFOR). Reducing Emissions from Deforestation and Degradation (REDD+), as the U.N.-backed initiative is known, gained momentum as a climate change mitigation approach in the mid-2000s. The concept was widely championed by a variety of stakeholders. But as REDD+ has moved from theory to real-world projects, complications have grown while enthusiasm has waned. (Mongabay)
20 juin 2012
Charest accusé de ne pas prévoir de fonds pour protéger le Nord 
Jean Charest est au Sommet de Rio de Janeiro pour vanter son Plan Nord, mais il ne consacre pas un sou à la conservation de ce territoire qu’il est censé protéger, dénoncent l’opposition et des organismes écologiques. Le premier ministre passe la semaine au Brésil où il est encensé pour ses projets environnementaux, mais le Parti québécois et l’Initiative boréale canadienne (IBC) veulent attirer l’attention sur les zones d’ombre du Plan Nord. (Le Devoir)
19 juin 2012
Traditional belief in mythical beasts help protect forests 
Cultural practices including beliefs in mythical beasts and animals that dance have helped maintain forests in the West African country of the Gambia and Malaysian Borneo, said a researcher from Oxford University speaking at the annual meeting of the Association for Tropical Biology and Conservation in Bonito, Brazil. (Mongabay)
19 juin 2012
PLAN NORD : L'Université Laval s'engage 
Voulant se positionner comme chef de file dans le domaine de la recherche entourant le Plan Nord, l’Université Laval (UL) a rendu public lundi un document intitulé Mobilisés pour le Nord durable.

L’UL, qui peut compter sur plus de 140 professeurs travaillant dans des domaines liés à la nordicité, a identifié quatre axes principaux de recherche. Il s’agit du mieux-être, de la protection de l’environnement, du développement des potentiels économiques et de l’accessibilité. Ces experts sont issus de plusieurs facultés, notamment de sciences, de génie, de foresterie, de géomatique, d’architecture et des sciences de l’agriculture et de l’alimentation. (Journal de Québec)

19 juin 2012
Quebec cheered, Ottawa jeered at global green gathering 
While Canada is being condemned at a major international gathering on environmental protection and sustainable development in Brazil, Jean Charest is reaping praise for the work Quebec is doing to bolster the long-term health of the planet. The Premier has been trying for months to promote Plan Nord, his economic development proposal for northern Quebec that has been overshadowed by student protests. It has been decried by some aboriginal and environmental groups as a scheme to fast-track mining and other development in the province’s untapped regions. (Globe & Mail)
19 juin 2012
Conservation des écosystèmes | Charest fait des heureux à Rio 
Une déclaration du premier ministre Jean Charest à Rio de Janeiro au sujet du Plan Nord réjouit au plus haut point Initiative boréale canadienne section Québec, au sujet de la protection du nord québécois. Le premier ministre du Québec promet d'apporter des modifications au plan de protection environnemental du territoire visé par le Plan Nord. «Il y aura des amendements au projet de loi 65, a promis M. Charest à l'occasion d'un point de presse. Le projet est tellement important, tellement gros. Il faudra la contribution de chacun pour arriver à la meilleure solution possible. Cette loi-là est appelée à être améliorée.» (Canoë)
19 juin 2012
U.S., others commit to restoring 45 million acres of native forests 
The U.S. Forest Service joined Rwanda, a Brazilian coalition, and a Central American alliance of indigenous groups in a pledge to restore 18 million hectares (45 million acres) of native forests, reports the IUCN, a conservation group. The commitment represents about 12 percent of a 150 million hectare target — known as the Bonn Challenge — set by IUCN for 2020. (Mongabay)
19 juin 2012
Rio+20 | Plan Nord : Modèle de développement durable? 
Des dizaines de citoyens à l’allure fière. Une ligne de carrées rouges. Réelle haie d’honneur pour accueillir le Premier Ministre du Québec. Le mouvement social de la province a suivi Mr. Charest jusque dans les couloirs du Rio Centro, centre de conférence du Somment de la Terre Rio+20 au Brésil. (Agence Science-Presse) | Plan Nord : Charest promet de refaire ses devoirs  (Canoë-Argent)
19 juin 2012
Une ceinture verte de 1,7 million d'hectares 
Pour bien protéger la biodiversité dans la région de Montréal, il faut renforcer la protection de milieux naturels sur un vaste territoire s'étendant de Rigaud jusqu'à Trois-Rivières. C'est ce que propose la Fondation David Suzuki (FDS) dans un rapport écrit dans la foulée des consultations sur le Plan métropolitain d'aménagement et de développement (PMAD). Dans la version définitive de ce plan, la Communauté métropolitaine de Montréal (CMM) a fait sienne l'idée d'une «trame verte et bleue» autour de Montréal, une zone où les mesures de protection des milieux naturels et des terres agricoles seraient renforcées. (La Presse)
18 juin 2012
Le mont Saint-Hilaire sera mieux protégé 
Une propriété boisée sur le flanc sud-ouest du mont Saint-Hilaire sera achetée afin d'assurer davantage la protection forestière de ce mont. La Communauté métropolitaine de Montréal versera 55 000 $ tandis que la Ville de Mont-Saint-Hilaire donnera 69 000 $ pour un total de 124 000 $ pour acquérir ce terrain de 4 hectares. Ceci permettra d'agrandir la zone de protection du territoire boisé de Mont-Saint-Hilaire, tout en conservant une forêt rare et plusieurs espèces menacées. (Canoë)
18 juin 2012
Landsat Sets the Standard for Maps of World's Forests 
NASA's Earth-observing fleet of satellites provides a worldwide and unbiased view with standardized scientific data -- information crucial for tracking the health of the world's forests. (Science Daily)
18 juin 2012
Charest sévèrement critiqué à Rio pour son Plan Nord 
Le premier ministre Jean Charest a été sévèrement critiqué, dimanche soir, sur la scène internationale, pour son Plan Nord. Invité à présenter son projet de développement nordique à Rio de Janeiro, au Brésil, en marge de la Conférence des Nations unies sur le développement durable, il a été interpellé par la présidente de l'Initiative boréale canadienne, après avoir été louangé par un groupe écologiste américain. Suzann Méthot a pris la parole à la suite du premier ministre devant un parterre d'une bonne centaine de personnes, dont plusieurs arboraient le carré rouge de la contestation étudiante. Elle a déploré que la protection des territoires et les consultations des populations soient négligées au profit de l'activité industrielle au nord du 49e parallèle, la vaste zone de 1,2 million de km2 touchée par le Plan Nord. (La Presse)
17 juin 2012
Expansion of Forests in the European Arctic Could Result in the Release of Carbon Dioxide 
Carbon stored in Arctic tundra could be released into the atmosphere by new trees growing in the warmer region, exacerbating climate change, scientists have revealed. (Science Daily)
16 juin 2012
Jean Charest à Rio pour faire la promotion du Plan Nord 
Le premier ministre du Québec sera à Rio de Janeiro, au Brésil, à compter de dimanche, en vue d'assister à la Conférence des Nations unies sur le développement durable, Rio+20. Jean Charest compte notamment y présenter le Plan Nord comme un modèle de développement durable et un « outil de transition vers une économie verte ». M. Charest coprésidera aussi l'assemblée générale des États fédérés et régions du Climate Group en plus de prononcer une allocution au Sommet mondial des États fédérés et régions. (Radio-Canada)
16 juin 2012
300 000 arbres de plus à Montréal 
Le vice-président du comité exécutif de la Ville de Montréal responsable du développement durable, de l’environnement et des parcs, Alan DeSousa, a déposé cette semaine le projet de Plan d’action canopée (PAC) 2012-2021, qui vise à augmenter la couverture arborescente de 20 pour cent à 25 pour cent à Montréal. Ce plan prévoit la plantation de 300 000 arbres sur une période de 10 ans. Il sera soumis cet automne pour consultation à la Commission de l’eau, de l’environnement, du développement durable et des grands parcs. (Pieuvre)
16 juin 2012
Il faut une réflexion sur les impacts de C-38 
L’Association des biologistes du Québec (ABQ) lance un cri d’alarme à propos des impacts du projet de loi fédéral C-38, qui risque d’être adopté sans une « réflexion en profondeur sur les enjeux et les conséquences de ces changements ». De son côté, ajoutait hier le Regroupement des organismes de bassins versants du Québec (ROBVQ), les changements apportés par le gouvernement Harper aux protections environnementales érigées depuis les années 1970 au Canada constituent des « entraves importantes pour la protection et la gestion durable des ressources en eau ». (Le Devoir)
16 juin 2012
Les insectes influencés par l'éclairage nocturne 
Les invertébrés présents au pied des lampadaires sont différents de ceux plongés dans le noir, selon une étude britannique. L'éclairage public, de plus en plus présent, risque alors de perturber l'écosystème. Quand il fait nuit, les lumières électriques à l'extérieur attirent les insectes volants. Difficile de ne pas le remarquer car ils deviennent parfois tellement nombreux qu'il vaut mieux lever le camp ou tout éteindre. Mais l'impact de l'éclairage nocturne sur la faune pourrait être moins visible et pourtant bien réel. Des chercheurs britanniques de l'université d'Exeter ont découvert, en effet, que les insectes du sol comme les fourmis, les cloportes, les carabes, les faucheux y sont eux aussi très sensibles. Certaines espèces recherchent la lumière, d'autres l'évitent. Selon la Société britannique d'astronomie, l'éclairage public progresse en moyenne de 6% chaque année dans le monde en raison de l'urbanisation galopante. (Le Figaro)
16 juin 2012
Warming turns tundra to forest 
In just a few decades shrubs in the Arctic tundra have turned into trees as a result of the warming Arctic climate, creating patches of forest which, if replicated across the tundra, would significantly accelerate global warming. Scientists from Finland and Oxford University investigated an area of around 100,000 km2, known as the northwestern Eurasian tundra, stretching from western Siberia to Finland. Surveys of the vegetation, using data from satellite imaging, fieldwork, and expert observations from indigenous reindeer herders, showed that in 8-15% of the area willow (Salix) and alder (Alnus) plants have grown into trees over 2 metres in height in the last 30-40 years. (Oxford)
14 juin 2012
Plan Nord: un bureau temporaire créé en attendant la loi 
Le gouvernement libéral s'impatiente pour la création de la Société du Plan Nord. Le PQ «bloque systématiquement» le projet de loi 27 pour créer la Société du Plan Nord, se plaint le ministre des Ressources naturelles, Clément Gignac. Les travaux parlementaires se terminent demain. Le projet de loi a été déposé l'année dernière. Il a été étudié pendant près de 130 heures en commission parlementaire. Comme l'opposition continue de présenter des amendements, il n'est pas encore adopté. (La Presse)
14 juin 2012
Parks Canada Staff Banned From Criticizing Feds 
Parks Canada employees across the country have received letters warning they're not allowed to criticize the agency or the federal government. The directive comes as the agency cuts hundreds of jobs or curtails work hours. "I am aware that during this time of significant transition, the concept of loyalty can have a very particular meaning. However, as employees of the public sector, our duty is to support the elected government," employees were told. (Huffington Post)
13 juin 2012
Plus de 300 000 $ investis en forêt 
Au nom du ministre des Ressources naturelles et de la Faune et ministre responsable du Plan Nord, Clément Gignac, le ministre des Affaires municipales des Régions et de l’Occupation du territoire et ministre responsable de la région du Centre-du-Québec, Laurent Lessard, est heureux d’annoncer un investissement de 330 930 $ en forêt pour la région du Centre-du-Québec, dans le cadre du Programme d’investissements sylvicoles. (La Nouvelle)
13 juin 2012
Produits forestiers Résolu est maintenant le plus important gestionnaire de forêts certifiées par le Forest Stewardship Council® du monde 
La Société a récemment fait certifier selon la norme boréale du FSC 3,2 millions d'hectares (7,9 millions d'acres) de terrains forestiers situés au Lac-Saint-Jean, au Québec. Cette certification fait passer à 10,3 millions d'hectares (25,6 millions d'acres) la superficie totale des forêts aménagées par Résolu en Amérique du Nord qui sont certifiées par le FSC, cette superficie correspondant à deux fois celle de la Nouvelle-Écosse et à une étendue plus vaste que le Portugal, la Hongrie ou la Corée du Sud. (CNW)
13 juin 2012
Warmer forests expel carbon from soils creating "vicious cycle" 
As the world warms, temperate forests could become a source of carbon dioxide emission rather than a sink according to a new study in the Proceedings of the National Academy of Sciences (PNAS). Scientists found that two forest sites in the U.S. (Wisconsin and North Carolina) emitted long-stored carbon from their soils when confronted with temperatures 10-20 degrees Fahrenheit (5.5-11.1 degrees Celsius) higher than average.

"We found that decades-old carbon in surface soils is released to the atmosphere faster when temperatures become warmer," explained lead author Francesca Hopkins with the UNiversity of California Irvine in a press release. "This suggests that soils could accelerate global warming through a vicious cycle in which man-made warming releases carbon from soils to the atmosphere, which, in turn, would warm the planet more." (Mongabay)

12 juin 2012
L’agrile du frêne sévit encore 
Le cauchemar des arboriculteurs de la Ville de Montréal est en train de devenir réalité. Un foyer plutôt ancien d’infestation à l’agrile du frêne a été découvert. Le site de l’infestation est situé rue Alexandre-Lacoste, dans l’arrondissement d’Ahuntsic-Cartierville. Les résidants de la rue, toute proche de l’autoroute 15, perdront le tiers de leurs arbres. «On abattra neuf arbres à l’automne, l’état de dépérissement est trop avancé. Les frênes aux alentours seront traités au TreeAzin pour éviter la propagation», indique Valérie De Gagné, une des porte-parole de la Ville de Montréal. (Journal Métro)
12 juin 2012
Des professeurs de l'UQAM se disent préoccupés de l'attitude du gouvernement fédéral envers la recherche scientifique 
Le professeur Yves Prairie, titulaire de la Chaire UNESCO en changements environnementaux à l'échelle du globe, ainsi que plusieurs autres professeurs du Département des sciences biologiques se joignent à la Coalition pour sauver ELA / Save ELA, qui dénonce la fermeture de la Région des Lacs Expérimentaux (ELA), une infrastructure de recherche de réputation mondiale sur les lacs et les pêcheries.

Le mouvement de contestation, qui comprend une vingtaine de scientifiques et autres grands spécialistes canadiens et internationaux de l'écologie aquatique, dénonce par le fait même l'attitude du gouvernement Harper en matière de recherche scientifique au Canada et les compressions annoncées dans le domaine de l'environnement. Les scientifiques ont signé une lettre qui a été envoyée au premier ministre Stephen Harper et à deux de ses ministres. (UQAM Nouvelles et Globe & Mail)

11 juin 2012
Should we devote 2014 to wilderness? 
American writer and philosopher, Henry David Thoreau once said, "In wilderness is the preservation of the world." Anyone who has spent time in vast untouched wild space likely understands Thoreau's comment. Yet wilderness everywhere—already vanishing—remains imperiled by a variety of threats. To draw attention to the importance of the keeping wilderness in the world, PAN Parks, an organization that works to protect wilderness in Europe, has proposed to make 2014 the International Year of Wilderness.

The group has gathered a number of signatories and approached the UN's Convention on Biological Diversity (CBD) on the idea. They hope, as well, to raise the idea at the upcoming UN Rio+20 Summit on Sustainability. Mongabay.com recently spoke to PAN Parks Executive Director, Zoltan Kun, about the proposal, why wilderness is important, and what people could do to support the initiative. (Mongabay)

11 juin 2012
Global Warming Threat Seen in Fertile Soil of Northeastern U.S. Forests 
Vast stores of carbon in U.S. forest soils could be released by rising global temperatures, according to a study by UC Irvine and other researchers in a recent online edition of Proceedings of the National Academy of Sciences. The scientists found that heating soil in Wisconsin and North Carolina woodlands by 10 and 20 degrees increased the release of carbon dioxide by up to eight times. They showed for the first time that most carbon in topsoil is vulnerable to this warming effect. (Science Daily)
10 juin 2012
Plan Nord et autochtones : Une entente globale « illusoire » 
L'avocat spécialisé en droit autochtone John Paul Murdoch, soutient qu'une entente globale sur le Plan Nord est illusoire et que chacun des projets devra être négocié au cas par cas. (Canoë)
10 juin 2012
Économie forestière et dynamique de proximité 
Blog - Le 11 mai dernier, j’ai participé à une table ronde dans le cadre du congrès annuel de l’Association francophone pour le savoir (ACFAS). On discutait de foresterie et de dynamique de proximité. Pas beaucoup de neuf, une certaine inquiétude et un intéressant regard externe en ressort. L’atelier se tenait dans un angle plus sociologique que forestier. On s’intéressait davantage aux humains et aux retombées dans les communautés qu’au rendement forestier. Cet angle est souvent critique des politiques forestières et du rôle de l’industrie de transformation. Le modèle s’appuyant sur la demande industrielle aurait généré trop peu de retombées pour les communautés. Tous ceux qui supportent cette thèse sont en demande d’une nouvelle foresterie d’une nature plus communautaire et ouverte à l’ensemble des ressources. (Le Monde Forestier)
7 juin 2012
Scientists: if we don't act now we're screwed 
Scientists warn that the Earth may be reaching a planetary tipping point due to a unsustainable human pressures, while the UN releases a new report that finds global society has made significant progress on only four environmental issues out of ninety in the last twenty years. Climate change, overpopulation, overconsumption, and ecosystem destruction could lead to a tipping point that causes planetary collapse, according to a new paper in Nature by 22 scientists. The collapse may lead to a new planetary state that scientists say will be far harsher for human well-being, let alone survival. (Mongabay)
7 juin 2012
On prend aux jeunes l'argent nécessaire à la "conquête du Nord" 
Texte d'opinion par Richard Desjardins, auteur-compositeur, documentariste, vice-président de l'Action boréale.

Il est remarquable que les protestations étudiantes portent aussi sur la gestion de nos ressources naturelles. Banderoles et pancartes en font foi. Et quand le 22 avril, Journée de la Terre, les deux thèmes se sont rencontrés, 300 000 personnes ont débarqué dans les rues de Montréal. Il y a dix ans, nos forêts, nos mines, nos capacités de production énergétique apparaissaient encore comme des ressources sur lesquelles nous pouvions éternellement compter. Peu importait si elles étaient gérées de façon bancale, elles fournissaient ce qu'il fallait d'emplois bien payés. Le secteur se contentait de les extraire massivement pour les vendre en vrac. (Le Monde)

7 juin 2012
Ouverture du Nord : pas pour les pourvoiries 
Malgré les prétentions du gouvernement Charest, il est peu probable que l'ouverture de nouveaux territoires dans le Nord du Québec provoque un boom de développement pour les pourvoiries et les Zones d'exploitation contrôlées (ZEC). La route 167, qui sera prolongée de la municipalité crie de Mistissini, située à 90 km de Chibougamau, jusqu'au site minier de Stornoway Diamond Corporation, ne profitera à aucune entreprise de chasse et pêche ni aux ZEC. Même chose pour la possible extension de cette dernière pour se joindre à la Transtaïga, la route la plus au nord du Québec.

« Aucune pourvoirie ne sera désenclavée par ce projet », a confirmé Dominic Dugré, secrétaire général de la Fédération des pourvoiries du Québec, indiquant que la majorité d'entres-elles sont déjà liées par des chemins forestiers. (Canoë)

7 juin 2012
L’humanité se rapproche de la capacité limite de la Terre 
La science indique que « les pressions exercées sur les écosystèmes terrestres poussent ces derniers vers leurs limites biophysiques et que ces limites sont presque déjà atteintes. Dans certains cas, elles sont déjà dépassées ». Tel est bilan alarmant que dresse « GEO-5 », le cinquième bilan quinquennal de l’état de la planète du Programme des Nations unies pour l’environnement (PNUE). « GEO-5 » est publié à deux semaines de l’assemblée générale extraordinaire des Nations unies qui se tiendra à Rio du 20 au 22 juin prochain. Le premier de ces bilans avait été publié avant la conférence de Rio de 1992, qui avait débouché sur les deux conventions internationales sur la protection du climat et de la biodiversité.

« GEO-5 » lance un avertissement très clair : « Si l’humanité ne modifie pas d’urgence ses façons de faire, plusieurs seuils critiques vont être franchis, au-delà desquels des changements abrupts et généralement irréversibles pour les fonctions de base de la vie sur Terre pourraient se produire. » (Le Devoir)

6 juin 2012
As trees fell in the woods, this B.C. MLA was there to hear it 
Cariboo North MLA Bob Simpson was dubbed “Chicken Little” when he raised concerns about the future of the timber supply in his northern riding because of the mountain pine beetle. That was eight years ago. In recent months, the B.C. Liberal government has discovered the sky is indeed falling because of the pine-beetle infestation in British Columbia. Politicians and bureaucrats are now scrambling to find a way to feed mills in the Interior and the north. On Wednesday, a legislative committee met in Vancouver to discuss its options – essentially, to decide which rules will have to bend to keep timber flowing to the sawmills. Restrictions that protect old growth, wildlife habitat and even park boundaries are all on the table in regions where as much as 80 per cent of the potential timber is dead. (Globe & Mail)
6 juin 2012
Warming Climate Sees Tundra Turn to Forest 
In just a few decades shrubs in the Arctic tundra have turned into trees as a result of the warming Arctic climate, creating patches of forest which, if replicated across the tundra, would significantly accelerate global warming. Scientists from Finland and Oxford University investigated an area of 100,000 km2, known as the northwestern Eurasian tundra, stretching from western Siberia to Finland. Surveys of the vegetation, using data from satellite imaging, fieldwork, and expert observations from indigenous reindeer herders, showed that in 8-15% of the area willow (Salix) and alder (Alnus) plants have grown into trees over 2 metres in height in the last 30-40 years. (Science Daily)
6 juin 2012
Scientists to Rio+20: save biodiversity to save ourselves 
World leaders need to do much more to protect the Earth's millions of species for the services they provide, according to a new scientific consensus statement in Nature based on over 1,000 research papers. Written by 17 top ecologists, the statement points out that despite growing knowledge of the importance of biodiversity for human well-being and survival, species continue to vanish at alarming rates. The statement comes just weeks before the UN'S Rio+20 Summit on Sustainable Development, which is supposed to chart a path for a less impoverished and more equitable world including an emphasis on greater environmental protections, but which has been marred by a lack of ambition. (Mongabay)
6 juin 2012
Nouveau régime forestier - Québec redonne en douce le contrôle de la forêt au privé 
Le Syndicat de la fonction publique et parapublique du Québec (SFPQ) dénonce l'attitude du gouvernement libéral qui change son fusil d'épaule en se tournant vers l'entreprise privée pour la planification et la gestion de l'aménagement forestier. En 2010, ce même gouvernement avait fait adopter la loi 57, Loi sur l'aménagement durable du territoire forestier, qui avait comme objectif de modifier le régime forestier québécois afin que le gouvernement reprenne le contrôle sur ce qui se passe en forêt assurant ainsi une meilleure protection de la ressource. Aujourd'hui, l'Assemblée nationale examine un nouveau projet de loi qui vient modifier le régime forestier avant même son entrée en vigueur. Le projet de loi 67, Loi modifiant la Loi sur l'aménagement durable du territoire forestier et la Loi sur le ministère des Ressources naturelles et de la Faune permettront aux entreprises d'aménagement d'effectuer des activités liées à la planification et à la gestion des travaux en forêt. « Le gouvernement saborde lui-même le nouveau régime forestier qui devait entrer en vigueur dans moins d'un an. En délestant l'État de la planification et de la gestion de la ressource forestière, on recrée les mêmes conditions qui avaient conduit le Québec dans une profonde crise forestière » déplore la vice-présidente du SFPQ, Denise Boileau. (SFPQ)
6 juin 2012
Chauves-souris : le retour? 
Anomalie statistique ou signe d’espoir? Le nombre de petites chauves-souris brunes autour d’Albany, capitale de l’État de New York, serait en hausse. La plus grosse caverne a vu sa population augmenter de 1492 l’an dernier à 2402 cet hiver, selon des chiffres publiés en avril par le ministère de la conservation de l’environnement. (Agence Science Presse)
5 juin 2012

Des tours cellulaires novatrices en forme de pin blanc?
Les entreprises, le gouvernement, les résidants et les visiteurs estivaux du secteur de Muskoka (Ontario) ont maintenant accès à un réseau sans fil offrant des vitesses ultrarapides et une plus grande couverture, grâce à l’extension du réseau 4G LTE de Bell à cette région. Cet été, plus de 90 % des personnes vivant au bord des plus grands lacs et dans les principales collectivités riveraines auront accès à des vitesses de téléchargement LTE pouvant atteindre 75 Mbit/s, soit trois fois et demie plus rapides que les vitesses de pointe du réseau 4G HSPA+ actuellement offertes dans la région. Bell améliore également son réseau 4G HSPA+ dans le secteur de Muskoka afin de doubler d’ici le début de l’été les vitesses de pointe, qui passeront de 21 à 42 Mbit/s.

Préserver l’environnement naturel : Afin d’étendre la couverture sans fil tout en protégeant la beauté naturelle de cette région, Bell a élaboré un projet pilote visant à camoufler les nouvelles stations mobiles en pins blancs. Félicitations aux équipes Services immobiliers de Bell, Réseau et de construction qui ont conçu et fabriqué, en six mois seulement, ces 20 « monopins » réalistes, durables et faciles à entretenir! (Bell Canada erecting cellphone towers disguised as trees in cottage country  | Do cellphone towers look better disguised as trees?  | Bell Canada’s new Muskoka cell phone towers to be disguised as trees 

5 juin 2012
IKEA under fire for ancient tree logging 
The home furnishing giant Ikea, founded in Sweden in 1943, is facing heavy criticism for the logging and clear-cutting of old-growth forests in the north of Russian Karelia by its wholly owned subsidiary Swedwood. According to leading environmental organisations, such logging is destroying ancient and unique forests that have a high conservation value. (The Guardian)
5 juin 2012
Training to Spot Tree Decay Is Urged for Parks Workers 
Arborists and tree-care experts say that New York City could significantly improve public safety by ensuring that the workers who evaluate trees understand the warning signs of decay and failure. With 2.5 million trees in its care, the city has a daunting task: both to preserve the green canopy that cools parks and streets, and to protect the public that passes under it. For street trees, the city generally relies on outside contractors, while for trees in parks, it dispatches in-house forestry crews. In recent years, budgets for both have shrunk. (NY Times)
5 juin 2012
Global deforestation alert tool developed from NASA satellite imagery launches 
Mongabay.com is pleased to announce the beta version of a global forest disturbance alert system (GloF-DAS) developed in partnership with Cal State Monterey Bay and NASA Ames Research Center. The tool offers the potential to pinpoint areas that are being deforested on a quarterly basis.

GloF-DAS is based on a new product derived from satellite data from NASA's Moderate Resolution Imaging Spectroradiometer (MODIS). The product, developed at NASA Ames Research Center by the Carnegie-Ames-Stanford Approach (CASA) ecosystem modeling team, is based on comparison of MODIS global vegetation index images at the exact same time period each year in consecutive years. It registers change when more than 40 percent of a five x five kilometer surrounding forest area has lost greenness over the previous 12 months. Seasonal variation is generally mitigated through the product's quarterly baseline. (Mongabay)

5 juin 2012
Indonesian deforestation ban makes slow progress 
Stopping deforestation and reducing atmospheric carbon emissions by keeping carbon locked up in trees takes more than just banning forest clearance, as Indonesia is finding out. The country — home to the world’s third-largest tropical forest and some of the highest carbon emissions from deforestation — is halfway through a two-year moratorium on the issuing of new permits to clear forests on 65 million hectares of land. The initiative is part of a US$1-billion deal with Norway to protect the South East Asian nation’s forest and cut the country's greenhouse-gas emissions by 26% by 2020. It puts the Indonesia’s efforts to conserve its forests a step ahead of those taken by most other heavily forested nations. (Nature News)
4 juin 2012
La relance économique passe par les ressources naturelles 
La clef de la relance économique au Québec et au Canada se trouve dans l'exploitation des ressources naturelles, selon le ministre fédéral de l'Industrie, Christian Paradis. C'est sur un fond de protestation nationale contre la loi C-38, qui prévoit entre autres le retrait du Canada du protocole de Kyoto, que le ministre a affirmé que le secteur de l'énergie, des mines, des minéraux et de la foresterie constituent plus de 10 % du produit intérieur brut du Canada. (Canoë)
4 juin 2012
Warming turns tundra to forest 
In just a few decades shrubs in the Arctic tundra have turned into trees as a result of the warming Arctic climate, creating patches of forest which, if replicated across the tundra, would significantly accelerate global warming. Scientists from Finland and Oxford University investigated an area of around 100,000 km2, known as the northwestern Eurasian tundra, stretching from western Siberia to Finland. Surveys of the vegetation, using data from satellite imaging, fieldwork, and expert observations from indigenous reindeer herders, showed that in 8-15% of the area willow (Salix) and alder (Alnus) plants have grown into trees over 2 metres in height in the last 30-40 years. (Phys.org)
4 juin 2012
The Toilet Paper Chase 
Canadians love their soft toilet paper, and some of the softest toilet paper comes from new trees. For the environmentally conscious shopper, eco-labels on products such as toilet paper can put their mind at ease -- a guarantee that the forest the paper comes from is being protected. Organizations promising the long-term protection of forests have standards companies must follow before they can put those logos on their products. You may have seen them on paper products, or wood products. But what do these eco-logos mean on the ground? And what do they mean to Canadians? Marketplace's Tom Harrington wants to find out what's behind one prominent eco-logo. He tracks down a popular toilet paper brand found in Canadian supermarkets to its source, the New Brunswick forest from where it comes, and discovers the answers aren't always clear cut. (CBC)
3 juin 2012
Le secret d'un événement cosmique recelé dans des arbres 
Les traces de rayonnements émis par un mystérieux événement cosmique ont été découvertes dans les anneaux de troncs d'arbres par des chercheurs japonais, qui ont daté ce phénomène de l'an 774 ou 775 sans pouvoir lui trouver d'explication satisfaisante. (La Presse)
3 juin 2012
Wildfire and an Example of Its Important Link to the Ecosystem 
raveling the western U.S. state of Nevada in the 1860s, a young American writer named Mark Twain heard a "world of talk" about the beauty of Lake Tahoe and so set out one August day to see the lake perched high in the Sierra Nevada Mountains. Determined to make the 11-mile journey on foot, Twain and his companions became briefly discouraged after toiling up one mountain and then another to no avail. But they trudged on until "at last the Lake burst upon us," Twain wrote in his 1872 book, Roughing It. (Science Daily)
31 mai 2012
Programme de lutte contre la tordeuse des bourgeons de l'épinette – Le ministre Gignac annonce la poursuite des efforts pour préserver la forêt publique 
Le ministre des Ressources naturelles et de la Faune et ministre responsable du Plan Nord, M. Clément Gignac, annonce la poursuite des activités d'arrosage aérien au Québec. Ces activités s'inscrivent dans le programme de lutte contre la tordeuse des bourgeons de l'épinette (TBE) qui a débuté à l'été 2009 et s'échelonnera sur une période d'au moins dix ans.
31 mai 2012
Entre les arbres et l'électricité il n'y a qu'un fil 
Des chercheurs de l'université de technologie de Queensland (QUT) ont démontré le lien entre les arbres et l'électricité. Les concentrations d'ions positifs et négatifs dans l'air sont deux fois plus élevé dans les zones fortement boisées que dans les zones herbeuses comme les parcs. Le radon est un sous-produit de la désintégration radioactive du radium, qui est présent en quantités infimes dans les roches et est continuellement exhalée par le sol. Les arbres agissent comme des pompes de radon, en amenant le gaz à la surface et en le relâchant dans l'atmosphère par la transpiration - un processus où l'eau absorbée par le système racinaire est évaporée dans l'atmosphère par les feuilles. Ca arrive souvent pour les arbres avec des systèmes de racines profondes, tels que les eucalyptus.
31 mai 2012
Les maladies des arbres et le climat 
Un rapport de la Station de recherche du Pacifique Sud-Ouest du service forestier (USDA) révèle comment les maladies finiront par affecter les écosystèmes forestiers dans l'ouest des États-Unis et au Canada. Les agents pathogènes mortels se reproduisent et se propagent rapidement dans des conditions chaudes et humides. Bien que le rapport suggère que le changement climatique aura une incidence sur la santé des forêts, l'incertitude subsiste quant au degré de changement climatique qui aura lieu; la biologie des agents pathogènes selon l'évolution du climat, les effets du changement climatique directement sur l'hôte et les interactions entre le pathogène, l'hôte, et le climat.
31 mai 2012

La Ville de Québec installera d’ici quelques jours une quarantaine de pièges pour détecter la présence de l’agrile du frêne sur son territoire. Les pièges seront vérifiés à la mi-juillet, puis à la fin du mois d’août. Cette mesure fait partie du plan d’action adopté par le conseil municipal pour éviter l’introduction de cet insecte ravageur à Québec. Le conseiller municipal Steeve Verret rappelle que l’agrile a été localisé à Montréal l’an dernier et qu’il est important de détecter rapidement son arrivée à Québec.

25 mai 2012
Abitibi-Témiscamingue - Huit nouveaux incendies de forêt en activité 
La Société de protection des forêts contre le feu (SOPFEU) comptait vendredi 27 incendies de forêt en activité en Abitibi-Témiscamingue. Huit feux se sont déclarés dans les dernières 24 heures.
15 mai 2012
Silva libera n’est pas en panne sèche, mais a changé temporairement de monture 
Depuis 2008, Silva libera (SL) a présenté quelque 55 textes, souvent longs, et peut-être indigestes, sur divers sujets touchant la foresterie et l’aménagement du territoire forestier du Québec, et plus récemment, avec une certaine prédilection, sur les avatars de la protection de la nature. Ce travail, un peu trop solitaire – même s’il a bénéficié de collaborations heureuses –, demeure toujours emballant. Mais deux blogues, c’est beaucoup pour le moment. Deux blogues, car j’ai récemment accepté de collaborer au site web du seul journal forestier du Québec, Le Monde forestier. Ce mensuel de la Fédération québécoise des coopératives forestière (FQCF) et du Regroupement des sociétés d’aménagement forestier du Québec (RESAM), se lance dans la « cyberpresse » forestière – sans renier le bon vieux papier. (Silva Libera)
14 mai 2012
Plan Nord: Un pari risqué 
«Dans l'Eldorado, tu pouvais mourir d'une balle dans le dos ou te geler les pieds dans le Klondike pour ensuite te les faire couper. Ça n'a pas vraiment changé et le Plan Nord s'inscrit exactement dans cette logique, pour l'entrepreneur qui ne connaît pas le monde minier.» Réjean Girard, le géologue à la tête de IOS Sevices géoscientifiques, roule sa bosse dans des campements de prospection du Nord québécois depuis 30 ans.
14 mai 2012
Un «plan citoyen» face au Plan Nord 
Vous conviendrez avec moi que se sentir ému lors d'un colloque, c'est plutôt rare ; surtout quand ce colloque porte sur le Plan Nord. Eh! bien, j'ai été ému ; plusieurs fois d'ailleurs, lors du colloque «Ne perdons pas le Nord», qui a eu lieu à Québec les 2 et 3 mai derniers. Ce forum, organisé conjointement par l'Assemblée des Premières Nations du Québec et du Labrador et Nature Québec, avec la collaboration de la Confédération des syndicats nationaux (CSN), de la Centrale des syndicats du Québec (CSQ), de Femmes autochtones du Québec (FAQ) et de la Chaire de recherche du Canada sur la gouvernance autochtone du territoire (CRC-GAT), réunissait plus de 300 personnes représentant différentes organisations de la société civile et autochtone. (La Presse)
11 mai 2012
Absence of Elephants and Rhinoceroses Reduces Biodiversity in Tropical Forests 
The progressive disappearance of seed-dispersing animals like elephants and rhinoceroses puts the structural integrity and biodiversity of the tropical forest of South-East Asia at risk. With the help of Spanish researchers, an international team of experts has confirmed that not even herbivores like tapirs can replace them. (Science Daily)
10 mai 2012
Logging of Tropical Forests Needn't Devastate Environment 
Harvesting tropical forests for timber may not be the arch-enemy of conservation that it was once assumed to be, according to a new study led by a University of Florida researcher. Science Daily)
10 mai 2012
First Forecast Calls for Mild Amazon Fire Season in 2012 
Forests in the Amazon Basin are expected to be less vulnerable to wildfires this year, according to the first forecast from a new fire severity model developed by university and NASA researchers. (Science Daily)
10 mai 2012
Can loggers be conservationists? 
Last year researchers took the first ever publicly-released video of an African golden cat (Profelis aurata) in a Gabon rainforest. This beautiful, but elusive, feline was filmed sitting docilely for the camera and chasing a bat. The least-known of Africa's wild cat species, the African golden cat has been difficult to study because it makes its home deep in the Congo rainforest. However, researchers didn't capture the cat on video in an untrammeled, pristine forest, but in a well-managed logging concession by Precious Woods Inc., where conservationists' cameras also photographed gorillas, elephants, leopards, and duikers. (Mongabay)
9 mai 2012
Bird Color Variations Speed Up Evolution 
Researchers have found that bird species with multiple plumage colour forms within in the same population, evolve into new species faster than those with only one colour form, confirming a 60-year-old evolution theory. (Science Daily)
9 mai 2012
Une étudiante canadienne découvre une substance antivieillissement dans le bois 
Une jeune étudiante âgée de 16 ans a découvert une substance antioxydante pouvant freiner le vieillissement, composée de nanoparticules présentes dans la fibre de bois, ont annoncé mardi les organisateurs d'un concours de biotechnologie qu'elle a remporté. La substance qu'elle a créée pourrait être utilisée un jour pour améliorer la santé et freiner le vieillissement, car elle neutralise nombre de radicaux libres nuisibles trouvés dans le corps humain. La particule appelée NCC (nanocellulose cristalline) est présente dans les arbres. (La Presse)
9 mai 2012
Un premier bilan mitigé pour le Plan Nord 
Lancé en grande pompe il y a un an, le Plan Nord se veutl'héritage de Jean Charest pour le Québec. Son impact économique sera-t-il vraiment aussi important que promis ? D'ambitieux objectifs ont été mis de l'avant par le gouvernement. Le secteur privé prévoit miser 8,2 G$ lors des cinq premières années. En moyenne annuelle, environ 20 000 emplois seraient créés ou maintenus pour la durée entière du Plan Nord. En matière d'investissement, les chiffres sont déjà au rendez-vous. Sept grandes annonces ont été faites. C'est le géant ArcelorMittal qui mène le bal avec 2,1 G$ prévus à Fermont et Port-Cartier. (Argent)
9 mai 2012
Environnement - La nécessaire refonte du Plan Nord 
L'empressement et l’insouciance du gouvernement de Jean Charest dans sa quête quasi maladive d’une croissance du PIB du Québec basée sur l’exploitation minière du Nord risquent de lui jouer un mauvais tour. La description du Plan Nord comme « le plus grand projet de développement durable jamais entrepris au Québec » est une moquerie du concept et doit être refondée. L’extraction de ressources non renouvelables par l’exploitation minière est tout sauf durable. (Le Devoir)
8 mai 2012
Milieux humides: le ministre Arcand souhaite une «politique plus substantielle» 
Selon le ministre du Développement durable, de l'Environnement et des Parcs (MDDEP), Pierre Arcand, le Québec doit se doter d'une «politique plus substantielle» de protection des milieux humides, qui pourrait prendre la forme d'une réglementation. Le ministre a fait cette remarque dans le contexte de l'étude du projet de loi 71. Ce projet de loi vise à protéger des contestations judiciaires un grand nombre de mesures de conservation des milieux humides. En mars dernier, la Cour supérieure a invalidé la politique qui a servi de base à ces mesures, car elle estimait qu'elle donnait lieu à des expropriations déguisées. (La Presse)
8 mai 2012
Île au Foin: le ministre favorise un projet de conservation local 
Même si elle suscite une grande controverse depuis plus de 10 ans, l'île au Foin, à Carignan, est trop petite pour faire l'objet d'une acquisition provinciale à des fins de conservation, selon le ministre du Développement durable, de l'Environnement et des Parcs (MDDEP), Pierre Arcand. Toutefois, un projet de conservation pourrait recevoir l'appui d'un programme financé à 50% par Québec, a-t-il indiqué. (La Presse)
5 mai 2012
Plan Nord – Plaidoyer pour une stratégie globale 
Dans les régions nordiques, 72% des villes sont dévitalisées, rappelle un spécialiste
Le Plan Nord verra probablement la mise en oeuvre des 80milliards en projets annoncés, convient un spécialiste du développement régional, mais il ne faudrait pas reléguer au deuxième rang des enjeux comme la transformation des ressources de manière à assurer un développement optimal à long terme, au lieu de tout simplement extraire et exporter la matière. Dans les quatre régions nordiques, 72 % des collectivités sont dévitalisées ou en voie de dévitalisation, a dit Marc-Urbain Proulx, de l’Université du Québec à Chicoutimi, lors d’une présentation au congrès annuel de l’Association des économistes québécois. Ces régions sont l’Abitibi-Témiscamingue, le Nord-du-Québec, la Côte-Nord et le Saguenay - Lac-Saint-Jean. (Le Devoir)
5 mai 2012
Le Plan Nord devient un «bar ouvert», dénonce Jacques Parizeau 
Jacques Parizeau juge «ridicule» que des ministres libéraux utilisent ses commentaires sur les redevances pour défendre le Plan Nord. «Je vais leur demande de me payer une redevance de 5$ chaque fois qu'ils utilisent mon nom!», lance à la blague l'ancien premier ministre. Selon lui, la hausse des redevances doit être restituée dans l'ensemble du Plan Nord. Et ce Plan Nord serait devenu «un bar ouvert». (La Presse Affaires)
5 mai 2012
Le Plan Nord ne répond pas aux attentes des communautés locales 
Le Plan Nord est mal planifié, il ne répond pas aux attentes des communautés locales et il manque de transparence, ont conclu les participants du forum « Ne perdons pas le Nord! », qui s'est tenu mercredi et jeudi à Québec. Pour réussir avec succès l'exploitation des ressources naturelles au nord du 49e parallèle, le gouvernement du Québec devrait plutôt inclure la population dans la prise de décision et atténuer l'impact d'un développement accéléré sur les régions nordiques. (Canoë)
4 mai 2012
Du développement durable peu viable 
Le rapport du commissaire au développement durable crève un des principaux ballons du marketing politique mis en place depuis quelques années par le gouvernement Charest. Élu au début sur le thème de la diminution du rôle de l’État, il a essayé depuis de masquer une approche conservatrice, voire néolibérale à certains égards en se donnant une image progressiste du côté de l’environnement. (Le Devoir)
4 mai 2012
Different Recipes for Success in the World of Plants 
In order to prevail against native plants, non-native plant species develop special strategies. These differ in part considerably from the propagation strategies of endemic plant species. Dr. Ingolf Kühn and Dr. Sonja Knapp of the Helmholtz Centre for Environmental Research (UFZ) reached this conclusion in a study published in the current issue of the scientific journal Ecology Letters. "These results are an argument in support of the view that the need to differentiate between native and non-native species in ecological systems remains," says Dr. Ingolf Kühn. (Science Daily)
4 mai 2012
Milieux humides: un projet de loi jugé précipité 
Le gouvernement agit dans la «précipitation» et «en catastrophe» pour maintenir sa politique de protection des milieux humides, selon des mémoires produits cette semaine au sujet du projet de loi 71. Ce projet de loi d'une page se veut une réponse à un jugement rendu par la Cour supérieure au mois de mars dernier. Ce jugement invalide une directive adoptée par le ministère du Développement durable, de l'Environnement et des Parcs (MDDEP) en 2006. En vertu de cette directive, en cas de demande de destruction de milieu humide de la part d'un promoteur, le Ministère pouvait exiger des compensations en nature, comme le don écologique d'un milieu naturel situé sur un autre terrain. (La Presse)
3 mai 2012
Why Trees Matter 
Op-Ed | TREES are on the front lines of our changing climate. And when the oldest trees in the world suddenly start dying, it’s time to pay attention. North America’s ancient alpine bristlecone forests are falling victim to a voracious beetle and an Asian fungus. In Texas, a prolonged drought killed more than five million urban shade trees last year and an additional half-billion trees in parks and forests. In the Amazon, two severe droughts have killed billions more. The common factor has been hotter, drier weather. We have underestimated the importance of trees. (NY Times)
3 mai 2012
Plan Nord: des retombées «très incertaines» 
Non seulement la rentabilité du Plan Nord est-elle douteuse, mais en plus les moyens technologiques modernes, en transport et dans le domaine minier, pourraient en amoindrir énormément les retombées économiques locales, ont averti mercredi deux experts lors du forum Ne perdons pas le Nord, qui se tient à Québec. (La Presse)
3 mai 2012
Forum Plan Nord - Des perspectives d’emplois fort ambitieuses 
Dans sa volonté de présenter un projet industriel de grande envergure, le gouvernement Charest a probablement péché par optimisme lorsqu’il a chiffré à 20 000 la création et le maintien d’emplois en raison de son Plan Nord. En fait, il faudra peut-être envisager de diviser ce chiffre par deux, selon l’expert en développement Marc-Urbain Proulx. Et quoi qu’on fasse, le « chantier d’une génération » ne représentera qu’une très petite portion du PIB québécois. (Le Devoir)
3 mai 2012
Droits de scolarité : la CLASSE pigerait dans les fonds de recherche pour financer le gel 
La CLASSE maintient sa demande de gel des droits de scolarité, mais suggère d’autres avenues pour financer l’enseignement à la hauteur souhaitée par le gouvernement du Québec. La plus grande partie des sommes requises proviendrait d’un transfert d’une partie des fonds consacrés à la recherche — soit 142 millions — vers l’enseignement. L’organisation étudiante justifie ce détournement de fonds par le fait que 26,2 % des budgets des universités québécoises va à la recherche, comparativement à 21,5 % dans le reste du Canada. La somme de 142 millions représente la moitié de cet écart. (Le Devoir)
3 mai 2012
N.Y. Times praises Plan Nord but raises concerns 
A recent editorial in the New York Times praises Premier Jean Charest’s Plan Nord bill as “a remarkable precedent,” but critics note it also adds to growing pressure on Charest to strengthen the bill so that it truly protects from development half of northern Quebec, as Charest promised in his re-election campaign. The $80-billion Plan Nord was billed by Charest as a way to preserve half of Quebec’s north by 2035, while allowing sustainable mining and forestry in the other half. “The bill matters,” the editorial in Tuesday’s Times says, “not just to Canada but to the world: The boreal forests and tundra of northern Canada remain a relatively intact ecosystem, absorbing more carbon than the world’s tropical forests and providing a vital buffer against global warming.” (The Gazette) | NY Times Editorial 
3 mai 2012
Plant Diversity Is Key to Maintaining Productive Vegetation 
Vegetation, such as a patch of prairie or a forest stand, is more productive in the long run when more plant species are present, results of a new study show. The long-term study of plant biodiversity found that each species plays a role in maintaining a productive ecosystem, especially when a long time horizon is considered. (Science Daily)
2 mai 2012
Experiments Underestimate Plant Responses to Climate Change 
Experiments may dramatically underestimate how plants will respond to climate change in the future. That's the conclusion of an analysis of 50 plant studies on four continents, published this week in an advance online issue of the journal Nature, which found that shifts in the timing of flowering and leafing in plants due to global warming appear to be much greater than estimated by warming experiments. (Science Daily)
2 mai 2012
Biodiversity loss could rival impacts of climate change, pollution 
Loss of biodiversity appears to impact ecosystems as much as climate change, pollution, and other major forms of environmental stress, according to a new study from an international research team including Professor J. Emmett Duffy of the Virginia Institute of Marine Science. The study, published online in today’s issue of the journal Nature, is the first comprehensive effort to directly compare the impacts of wild-species loss to the anticipated effects of a host of other human-caused environmental changes. (WM) | Couvertur médiatique 
2 mai 2012
Biodiversity loss cripples plant growth 
For decades scientists have been warning that if global society continues with "business-as-usual" practices the result will be a mass extinction of the world's species, an extinction event some researchers say is already underway. However, the direct impacts of global biodiversity loss has been more difficult to compile. Now a new study in Nature finds that loss of plant biodiversity could cripple overall plant growth. "Some people have assumed that biodiversity effects are relatively minor compared to other environmental stressors," lead author David Hooper with Western Washington University said in a press release. "Our new results show that future loss of species has the potential to reduce plant production just as much as global warming and pollution." (Mongabay)
2 mai 2012
Plan Nord - Le Nord sous protection inadéquate? 
Alors que le ministre du Développement durable, de l’Environnement et des Parcs, Pierre Arcand, faisait franchir hier l’étape de la première lecture à son projet de loi 65 sur la protection du Grand Nord québécois, 16 sommités scientifiques de différents pays et organisations canadiennes et internationales, réunies à Montréal, dénonçaient ce qu’elles perçoivent comme un changement de cap majeur de Québec dans ce dossier. (Le Devoir)
2 mai 2012
Handful of Heavyweight Trees Per Acre Are Forest Champs 
Big trees three or more feet in diameter accounted for nearly half the biomass measured at a Yosemite National Park site, yet represented only one percent of the trees growing there. This means just a few towering white fir, sugar pine and incense cedars per acre at the Yosemite site are disproportionately responsible for photosynthesis, converting carbon dioxide into plant tissue and sequestering that carbon in the forest, sometimes for centuries, according to James Lutz, a University of Washington research scientist in environmental and forest sciences. He's lead author of a paper on the largest quantitative study yet of the importance of big trees in temperate forests being published online May 2 on PLoS ONE. (Science Daily)
2 mai 2012
La certification FSC : garantir une gestion responsable de nos forêts ! 
Depuis 20 ans, FSC (Forest Stewardship Council) s’engage en faveur de la gestion responsable de nos forêts dans le monde. De grandes règles ont alors été établies avec l’aide d’ONGs environnementales, d’acteurs économiques (transformateurs et distributeurs de produits bois principalement) et de représentants de droits sociaux (entre autre des syndicats de travailleurs forestiers et représentants des populations autochtones). Ces règles, équilibrées entre les aspects économiques, environnementaux et sociaux (schéma holistique du développement durable) ont ainsi permis de constituer un cahier des charges particulièrement exigeant que doivent respecter les gestionnaires et propriétaires forestiers pour obtenir la certification FSC. (Natura Sciences)
30 avril 2012
Do Urban 'Heat Islands' Hint at Trees of Future? 
City streets can be mean, but somewhere near Brooklyn, a tree grows far better than its country cousins, due to chronically elevated city heat levels, says a new study. The study, just published in the journal Tree Physiology, shows that common native red oak seedlings grow as much as eight times faster in New York's Central Park than in more rural, cooler settings in the Hudson Valley and Catskill Mountains. Red oaks and their close relatives dominate areas ranging from northern Virginia to southern New England, so the study may have implications for changing climate and forest composition over a wide region. (Science Daily)
30 avril 2012
Le ministère de l’Environnement plus près du nord 
Le ministère du Développement durable, de l’Environnement et des Parcs aura de nouveaux bureaux à Chapais, dans le Nord-du-Québec. Le ministre Pierre Arcand en a fait l’annonce dimanche, ajoutant que le bureau comptera 15 employés. Il a expliqué qu’avec le Plan nord, il était important d’offrir des services au nord du 49e parallèle pour être plus près des activités de développement. (Journal Métro) | Communiqué du gouvernement 
29 avril 2012
Brasília adopte une loi controversée sur l’exploitation forestière 
La Chambre des députés brésilienne a adopté tard mercredi soir une loi très controversée réformant le code forestier du pays, jugée catastrophique par les défenseurs de l’environnement et à laquelle la présidente, Dilma Rousseff, pourrait être amenée à opposer son veto. Cette nouvelle législation, déjà entérinée par le Sénat brésilien en décembre, octroie l’amnistie aux auteurs de coupes forestières illégales et autorise l’installation de fermes dans les zones défrichées dans ces conditions avant juillet 2008. (Le Devoir)
29 avril 2012
Plan Nord: «50% du territoire sera protégé», dit Pierre Arcand 
Les activités industrielles seront bel et bien exclues sur 50% du territoire visé par le Plan Nord, même si le projet de loi déposé la semaine dernière est ambigu à ce sujet. C'est ce qu'a assuré hier le ministre du Développement durable, de l'Environnement et des Parcs, Pierre Arcand, devant un symposium international de spécialistes de la biodiversité organisé par l'Intiative boréale canadienne. «Notre engagement de protéger 50% du territoire, cela veut dire prendre des mesures de conservation sur plus de 660 000 km2, a affirmé le ministre Arcand. Et permettez-moi d'être clair, ces 50%, cela veut dire: pas de mines, pas d'hydroélectricité, pas d'industrie forestière et pas même d'énergie éolienne.» (La Presse)
29 avril 2012
Plan Nord : Les Québécois veulent en savoir davantage 
Les Québécois se montrent ouverts au projet Plan Nord, mais veulent en savoir davantage avant de donner le feu vert définitif, selon une tournée de consultation tenue dans dix villes du Québec par l’Institut du Nouveau Monde (INM). Le directeur de l’INM, Michel Venne, croit que les décideurs devront tenir compte de trois facteurs dans leurs futures démarches. «Les gens ne sont pas contre les mines, mais veulent que le développement se fasse en respectant les communautés, le territoire et l’environnement.» (Canoë)
28 avril 2012
Quebec dismisses scientists' concerns over plan to protect half of northern territory 
The Quebec government moved Friday to appease concerns from environmentalists that it might be softening its commitment to safeguard 50 per cent of the province's northern territory — a region the size of France — from industrial development. A group of 16 Canadian and international environmental scientists sent a letter to Quebec Premier Jean Charest Friday to raise concerns over the wording of a bill tabled last week to ensure that half of Quebec territory covered by Plan Nord — an $80-billion, 25-year plan to open up the province's north to development — will be granted environmental protection by 2035. (Postmedia)
28 avril 2012
Des robots pour la recherche en écologie 
Le déclin de la biodiversité se répand à un rythme alarmant sur la planète et menace l'avenir de l'homme. Comprendre comment l'enrayer s'avère urgent et rend indispensable une aide technologique. Un travail de synthèse, mené par des chercheurs du CNRS spécialistes de l'écologie, de la robotique et de la télédétection, indique que les robots pourraient devenir rapidement les plus fidèles assistants des chercheurs au quotidien. Cette étude est publiée en ligne dans Open Journal of Ecology le 2 mai 2012. (Techno-Science)
27 avril 2012
Saga de l’île au Foin : une défaite pour ses défenseurs 
Les citoyens qui souhaitent protéger l’île au Foin à Carignan, considérée comme un écosystème forestier exceptionnel par Québec, viennent d’essuyer un autre revers. Après la Ville de Carignan, la MRC de la Vallée-du-Richelieu a elle aussi adopté la demande de dérogation du propriétaire pour qu’il puisse y aménager une voie d’accès. Un pas de plus vers le développement immobilier de l’île. Le ministère des Affaires municipales et de l’Environnement doivent encore donner leur feu vert avant que la construction de la voie n’aille de l’avant. (Radio-Canada)
23 avril 2012
Science must guide us towards a more sustainable future 
A meeting in London this week will show whether science can not only diagnose our environmental crisis but also provide effective solutions. One of the most significant achievements of science over the past few decades has been to provide convincing evidence that human activity has had a growing and potentially unsustainable impact on virtually every aspect of our planet. (SciDev)
22 avril 2012
10 Pieces of Evidence That Plants Are Smarter Than You Think 
Though plants possess nothing even remotely like brains, they can nevertheless communicate, measure time, and even use camouflage. They may not be thinking in a way that we'd recognize, but our chlorophyll-saturated pals are certainly doing a lot more than sitting around splitting water molecules. Here are ten things plants do that look pretty damn smart — even to those of us over here in the Kingdom Animalia. (io9)
20 avril 2012
Le Salon Plan Nord s'est ouvert à Montréal 
Environ 700 personnes sont réunies à Montréal pour le Forum stratégique sur les ressources naturelles, qui coïncide avec la tenue du Salon Plan Nord, une foire de l'emploi, vendredi et samedi. Des gens d'affaires et des politiciens sont réunis au Palais des congrès à l'initiative de la Chambre de commerce du Montréal métropolitain. Le premier ministre du Québec, Jean Charest, doit notamment vanter son Plan Nord ce midi. (Radio-Canada)
20 avril 2012
Plan Nord : les politiciens ne sont pas des «twits» à temps plein, dit Gignac 
Le ministre des Ressources naturelles et de la Faune Clément Gignac promet que le gouvernement du Québec ne dépensera pas plus pour le Plan Nord qu’il ne recevra en bénéfices. Lors d’une allocution spéciale ce matin devant les participants à la Grande Conférence Les affaires sur le Plan Nord, au Château Frontenac, le ministre Gignac s’est employé à défendre la stratégie économique de son gouvernement, car dit-il, «les politiciens ne sont pas des twits à temps plein.» (Les Affaires)
20 avril 2012
Plan Nord : l'acceptabilité sociale, un passage obligé 
Les grands projets de développement minier ne peuvent plus se faire sans investissement dans leur acceptabilité sociale, mais le nombre de projets dans le nord québécois est si grand que la population a du mal à suivre la cadence. Voilà le défi auquel font face aujourd’hui les entreprises désireuses de s’intégrer harmonieusement dans les communautés où elles font des affaires. (Les Affaires)
20 avril 2012
Radio-Canada's Enquête raises questions about Plan Nord 
A Radio-Canada investigative program broadcast Thursday paints a disturbing picture of how business is done in Quebec City, and raises questions about how potential investors for Premier Jean Charest’s Plan Nord are being recruited. The program Enquête had an undercover reporter pose as an investor interested the plan to open up Quebec’s north to mining. The program followed long-time political organizer Pierre Coulombe for a year, secretly filming and recording several meetings between the “investor” and Coulombe. (The Gazette) | Le reportage à l'émission Enquête de Radio-Canada 
19 avril 2012
Plan Nord : le buffet ouvert s’installe à Montréal 
C’est demain vendredi le 20 avril que débute le Salon Plan Nord, là où une belle brochette de multinationales, de firmes de génie-conseil et d’entreprises de la construction viendront montrer ce qu’elles ont à offrir aux Québécois pour défricher le Nord. Ce joujou de Jean Charest devrait être l’événement qui bouclera la boucle de propagande autour du Plan Nord, qui roule depuis le déclenchement des dernières élections, et ce qui devrait permettre à notre premier ministre de déclencher de nouvelles élections sous peu. (Greenpeace)
19 avril 2012
Stressée par le réchauffement, la flore migre 
L'accélération du réchauffement climatique crée un stress important chez les plantes des montagnes du continent européen et les pousse à migrer vers des altitudes plus élevées, révèle une étude publiée jeudi aux États-Unis. Cette migration entraîne une diminution de la diversité des espèces, déplorent les auteurs de cette recherche parue dans la revue américaine Science datée du 20 avril. (Cyberpresse)
18 avril 2012
B.C. plan would open Interior’s protected woods for logging 
Old-growth forests, wildlife corridors and other long-protected timber zones in the British Columbia Interior could be opened up to logging in order to keep mills operating, according to a cabinet document detailing a proposal under consideration by the provincial government. The document, stamped “Confidential Advice to Cabinet,” was prepared for Forests Minister Steve Thomson earlier this month. (Globe & Mail)
18 avril 2012
Now on Google Earth: NASA updates global forest height map 
NASA researchers have released a Google Earth version of a map showing the height of the world's forests. The map was first published in 2010 by Michael Lefsky of Colorado State University and updated last year by Marc Simard of NASA’s Jet Propulsion Laboratory. It is based on data from the Geoscience Laser Altimeter System (GLAS) from the ICESAT satellite and the Moderate Resolution Imaging Spectroradiometer (MODIS) on NASA’s Terra and Aqua satellites, and incorporates additional elevation data from the Shuttle Radar Topography Mission (STRM) and climatology information from the Tropical Rainfall Measuring Mission (TRMM) and the Worldclim database. The updated map has a higher resolution than the original, allowing users to see variations in tree height within an ecosystem, like the differences between seasonally flooded várzea forest and terra firme rainforest in the Amazon. (Mongabay)
18 avril 2012
Le Plan Nord et Hydro dans la mire de l'UPAC 
Les frappes policières à Mascouche et Boisbriand ne doivent pas être perçues comme une limitation des enquêtes de l'escouade Marteau au seul monde municipal. Les garderies, les Transports, les contrats informatiques, Hydro-Québec et le Plan Nord sont dans la mire des enquêteurs, prévient le commissaire Robert Lafrenière de l'Unité permanente anticorruption (UPAC). (Le Devoir)
18 avril 2012
Le Plan Nord, une manne pour le sud, selon la Chambre de commerce de Montréal 
Le développement du Plan Nord profitera autant aux régions qu'à la métropole, soutient la Chambre de commerce du Montréal métropolitain. La Chambre de commerce a dévoilé mercredi les résultats d'une étude sur l'importance des retombées économiques potentielles de la mise en oeuvre du Plan Nord pour la région métropolitaine en se fiant à l'exemple de six grandes villes dans le monde, dont trois en Australie. Ces exemples démontrent que l'exploitation des ressources naturelles est aussi bonne pour les villes de service. (Radio-Canada)
18 avril 2012
Les ressources naturelles, une manne pour Montréal ? 
L'exploitation des ressources naturelles du Québec et le Plan Nord rapporteraient aussi à la région de Montréal, les retombées s'élevant à 51,8 G$ sur 25 ans. C'est ce qu'affirme une étude intitulée Les ressources naturelles : un levier porteur pour la métropole. Le document est publié mercredi matin par la Chambre de commerce du Montréal métropolitain (CCMM). Selon la Chambre, la demande des pays émergents pour les matières premières restera forte à long terme. Des firmes de génie-conseil, des équipementiers de haute technologie et des centres de recherche universitaires en profiteront largement. (Canoë)
18 avril 2012
Analysis Raises Atmospheric, Ecologic and Economic Doubts About Forest Bioenergy 
A large, global move to produce more energy from forest biomass may be possible and already is beginning in some places, but scientists say in a new analysis that such large-scale bioenergy production from forest biomass is unsustainable and will increase greenhouse gas emissions. (Science Daily)
17 avril 2012
Prospection minière : on formera les forestiers 
Une formation de base sur les notions de prospection minière sera offerte aux étudiants en foresterie. « Les forestiers parcourent le territoire et ils pourront ainsi avoir un œil ouvert sur le potentiel minier du Haut-St-Maurice », expliquait le directeur de l’école forestière Gilles Renaud. (L'Écho de La Tuque)
17 avril 2012
Plan Nord: Québec s'engage à protéger 50 % du territoire 
Le parti libéral a présenté mardi à l'Assemblée nationale le projet de loi 65 sur la conservation du patrimoine naturel, qui vise à protéger 50 % du territoire nordique d'ici 2035. Selon les propositions mises de l'avant, la Loi sur la conservation du patrimoine naturel et sur le développement durable du territoire du Plan Nord favoriserait la création d'aires protégées sur 20 % du territoire du Plan Nord d'ici 2020, le développement des connaissances environnementales, la planification écologique, la stratégie de mise en œuvre des orientations, un encadrement légal adapté et la reddition de comptes. (Canoë)
16 avril 2012
Synthesis Gas for Fuel: Directly from Forest Residues 
Forest residues such as stumps, bark and twigs are now proving of great benefit in a new test facility for the production of high-quality synthesis gas intended for transport fuels. The results which are unique in Scandinavia, are based on close cooperation between Luleå University of Technology, the Energy Technology Centre (ETC) and industry. (Science Daily)
16 avril 2012
Plan Nord: nouveau projet de loi pour protéger le territoire 
Québec se rapproche un peu de la protection de 20% du territoire du Plan Nord d'ici 2020. Le ministre du Développement durable, Pierre Arcand, doit déposer demain un projet de loi pour modifier la Loi sur la conservation du patrimoine naturel, a appris La Presse. Un chapitre sur le Plan Nord y sera ajouté. (Cyberpresse)
14 avril 2012
Innu women march against Hydro-Quebec project 
Elise Vollant would not consider herself a political person. Yet, the former nursery school teacher is currently leading members of her Innu community on a 900-kilometre march to Montreal to protest the Quebec government’s Plan Nord, a multibillion-dollar scheme that will open the north to mining and energy companies. The group, originally comprising 14 women, left Uashat Mak Mani-Utenam near Sept-Îles nearly two weeks ago. They plan to reach Montreal on April 22 to join wider environmental protests against the Plan Nord. Along the way, they’ve picked up supporters from other reserves and a French ethnologist. Now, midway, they are nearly 40 strong. (The Star)
13 avril 2012
Des étudiants en foresterie se plaignent d'intimidation policière 
Des étudiants en foresterie de l'Université Laval, qui ont manifesté jeudi devant les bureaux du ministère des Finances, se disent victimes d'intimidation de la part des policiers. Un manifestant a reçu un constat d'infraction pour entrave à la circulation. Une trentaine d'étudiants s'étaient d'abord rassemblés devant le Grand théâtre avant de marcher jusque devant les bureaux du ministère des Finances, sur le chemin Saint-Louis. Les étudiants étaient munis de balais rouges pour symboliser leur désir de faire le ménage dans les finances publiques. (Radio-Canada)
12 avril 2012
La grande séduction du Plan Nord 
Sur le plan de l’envergure, le développement de la Baie-James par Robert Bourassa dans les années 1970 et l’actuel Plan Nord proposé par Jean Charest sont à peu près semblables. La grande différence tient au fait qu’à l’époque, la consultation auprès des autochtones avait été en quelque sorte imposée alors qu’aujourd’hui, cette consultation est l’une des pierres angulaires du projet. Voilà le discours officiel tenu par le gouvernement Charest sur ce Plan Nord qualifié de «chantier d’une génération» qui devrait entraîner des investissements de 80 milliards de dollars et créer en moyenne 20 000 emplois annuellement. Mais à qui profitera vraiment le Plan Nord? Et quels seront ses effets sur la vie quotidienne des autochtones? (Au fil des évènements)
12 avril 2012
Plan Nord: l'accès aux ressources est une question de sécurité nationale, dit Charest 
Le Plan Nord contribuera à la sécurité nationale des pays investisseurs, a déclaré mercredi le premier ministre Jean Charest, qui s'est aussi défendu de faire de «l'inflation verbale» avec ce projet de développement économique. En mission au Brésil, M. Charest a vanté l'accessibilité aux ressources naturelles du Québec, en rappelant que la Chine a récemment réduit les approvisionnements du Japon pour certains de ses métaux en guise de représailles commerciales. (La Presse Affaires)
12 avril 2012
Charest vend bien son Plan Nord 
Comme il l'a fait récemment à Paris, Shanghai, Londres, New York ou Davos, le premier ministre Jean Charest est venu «vendre» hier le Plan Nord aux Brésiliens, avec un certain succès, faut-il le préciser. Mais n'y a-t-il pas danger que cette campagne de relations publiques internationale irrite les Québécois du Sud qui souhaiteraient qu'on leur propose davantage de projets mobilisateurs dans les secteurs qui les préoccupent? (La Presse Affaires)
12 avril 2012
American Chestnut Returns to New York City 
The once-mighty American chestnut tree, which was virtually wiped out by a pathogenic fungus that arrived in New York City more than 100 years ago, will return April 18 to the area where it was first discovered in the Bronx. (Science Daily)
11 avril 2012
Climate Change Boosts Then Quickly Stunts Plants, Decade-Long Study Shows 
Global warming may initially make the grass greener, but not for long, according to new research results. The findings, published this week in the journal Nature Climate Change, show that plants may thrive in the early stages of a warming environment but then begin to deteriorate quickly. (Science Daily)
11 avril 2012
Plan Nord: une main-d’oeuvre qui n’a pas froid aux yeux 
Le développement hydroélectrique de la baie James, un autre grand chantier mobilise le Québec: le Plan Nord. Mais pour mener à bien ce projet, il faudra beaucoup de travailleurs qualifiés. «La formation de la main-d’œuvre sera le principal défi que les industries désireuses de participer au Plan Nord auront à relever», affirme Richard St-Pierre, directeur général adjoint de la planification et du marché du travail chez Emploi-Québec. (Journal Métro)
11 avril 2012
L'Appel du Nord 
Certaines personnes ne jurent que par la frénésie des métropoles, tandis que d’autres préfèrent les vastes espaces des régions éloignées. Tommy St-Pierre, lui, appartient à la seconde catégorie. «J’ai bien essayé de travailler dans des grandes villes, mais j’ai vite réalisé que ça ne me convenait pas. Pour moi, la décision d’aller m’installer au nord du 49e parallèle n’a pas été difficile à prendre», affirme ce technicien d’entretien d’équipements mobiles chez ArcelorMittal à Mont-Wright, sur la Côte-Nord. (Journal Métro)
10 avril 2012
Brazil stresses need for world consensus at Rio+20 meet 
The upcoming Rio conference on sustainable development must yield a commitment to manage the world economy in a way that respects the environment and fights poverty, a Brazilian official says.

"I believe that Rio+20 will deliver the instruments to make sustainable development a paradigm for the economy, not just for the environment," Andre Correa do Lago, the host country's pointman for the June 20-22 summit, said in an interview with AFP. (AFP)

9 avril 2012
Forest Insects and Diseases Arrive in US Via Imported Plants 
The trade in live plants from around the world has become a major industry in the United States, with new imports now valued at more than $500 billion annually. According to a study conducted by researchers at UC Santa Barbara's National Center for Ecological Analysis and Synthesis, however, what has proved to be a boon for the economy has also been shown to have devastating effects on the environment. (Science Daily)
9 avril 2012
Loss of Predators in Northern Hemisphere Affecting Ecosystem Health 
A survey on the loss in the Northern Hemisphere of large predators, particularly wolves, concludes that current populations of moose, deer, and other large herbivores far exceed their historic levels and are contributing to disrupted ecosystems. (Science Daily)
9 avril 2012
A Forest Like No Other 
The dense web of natural life found in the Great Bear Rainforest has earned it the deserving nickname, "Canada's Amazon."
This is the second article in a three-part series on Canada’s Great Bear Rainforest. February marked the six-year anniversary of the Great Bear Rainforest Agreements, which were celebrated around the world as one of the greatest rainforest conservation stories of our time. To this day, however, half of the Great Bear Rainforest is still open to logging. Greenpeace, Sierra Club BC, and ForestEthics have launched a campaign calling on B.C. Premier Christy Clark to speed up the outstanding steps for healthy forests and thriving communities, before it’s too late. The first article in this series discussed how the Great Bear Rainforest (or “Canada’s Amazon”) is still at risk. This second article describes what makes the Great Bear Rainforest so significant – and worthy of full protection. (The Mark News)
4 avril 2012
Le budget québécois: cap au Nord, malgré l’austérité! 
Le nouveau budget québécois fait la part belle au Plan Nord. Mais qu’en est-il de la planification écologique de ce Nord si riche... d’espoirs? Invités:
  • Suzann Méthot, directrice régionale au Québec pour l’Initiative boréale canadienne
  • Bruno Massé, géographe et coordonnateur du Réseau québécois des groupes écologistes
  • Dominique Berteaux, professeur à l’Université du Québec à Rimouski et titulaire de la Chaire du Canada en conservation des écosystèmes nordiques.

(Entrevue Radio sur Science Presse)

4 avril 2012
Les ancêtres de l'homme faisaient du feu il y a un million d'années 
Des scientifiques ont découvert la première preuve archéologique que les ancêtres de l'homme savaient comment faire un feu il y a un million d'années, soit des centaines de milliers d'années plus tôt que ce qui était estimé jusqu'à présent. Une étude qui sera publiée cette semaine dans la revue américaine Proceedings of the National Academy of Sciences (PNAS) révèle que des vestiges très anciens de combustion associés à ceux d'un aménagement artificiel ont été trouvés dans la caverne Wonderwerk, en Afrique du Sud. (Radio-Canada)
3 avril 2012
Climat: les extrêmes seront la normale 
Après des années passées à recommander la prudence face à toute tentative d’associer les événements météorologiques extrêmes au réchauffement climatique, les climatologues semblent traverser de l’autre côté du miroir : ces événements, disent-ils, s’accumulent en trop grand nombre pour être ignorés. Un rapport du GIEC (Groupe des Nations Unies sur les changements climatiques) sur les événements extrèmes du futur, paru la semaine dernière, n’a été que la dernière salve d’un mois de mars chargé : le 25, dans la revue Nature Climate Change, les climatologues Dim Coumou et Stefan Rahmstorf analysaient les statistiques des événements extrêmes des 10 dernières années, et y trouvaient matière à inquiétude. (Science Presse)
3 avril 2012
Digital Defenders: Tribal People Use GPS to Protect Their Lands 
From the rainforests of central Africa to the Australian outback, indigenous people armed with GPS devices are surveying their territories and producing maps they can use to protect them from logging and other outside development. (Yale 360)
3 avril 2012
Blue Trees: Surreal Spectacle Coming to Seattle Parks 
Nature lovers making their way through Seattle's Westlake Park or taking a leisurely stroll along the Burke-Gilman Trail are likely stopping, staring and scratching their heads at this very moment. Gazing up at the honey locusts and birches, they might wonder, "Am I imagining this?" No. Those trees really are blue. (WebUrbanist)
2 avril 2012
Attention à la surexploitation du thé du Labrador! 
La récolte de la totalité des feuilles tue le plant de thé du Labrador (Rhododendron groenlandicum) dans 7 cas sur 10, mais celle des feuilles de l'année précédente n'aurait aucune conséquence sur sa survie. Voilà l'une des constatations de Youri Tendland, étudiant à la maitrise en sciences biologiques, à l'issue d'une expérience menée à la Baie-James durant deux saisons. «La récolte du thé du Labrador est possible dans une perspective de développement durable, mais il faut respecter certaines balises», explique-t-il durant une entrevue au Jardin botanique de Montréal. Il vient de signer un article sur le sujet dans Botany (16 mars 2012) avec son directeur de recherche Alain Cuerrier et sa codirectrice Stéphanie Pellerin, de l'Institut de recherche en biologie végétale, ainsi que Pierre Haddad, professeur au Département de pharmacologie de l'Université de Montréal. (Forum - UdeM)
2 avril 2012
Indian Man Single-Handedly Plants a 1,360 Acre Forest 
A little over 30 years ago, a teenager named Jadav "Molai" Payeng began burying seeds along a barren sandbar near his birthplace in northern India's Assam region to grow a refuge for wildlife. Not long after, he decided to dedicate his life to this endeavor, so he moved to the site where he could work full-time creating a lush new forest ecosystem. Incredibly, the spot today hosts a sprawling 1,360 acre of jungle that Payeng planted single-handedly. (Tree Hugger)
31 mars 2012
Cloud forests may be particularly vulnerable to climate change  
Mexico could lose nearly 70 percent of its cloud forests due to climate change by 2080, according to new research published in Nature Climate Change, that has implications for cloud forests worldwide. "Given the narrow environmental tolerance of cloud forests, the fear is that human-induced climate change could constitute an even greater peril [than deforestation] in the near future," says lead author Rocio Ponce-Reyes of the ARC Center of Excellence for Environmental Decisions (CEED) and The University of Queensland in a press release. Cloud forests are usually defined as tropical forests growing at an altitude of more than 6,600-10,000 feet (2,500-3,000 meters) in elevation, where the forest receives most of its moisture from fog. Unique ecosystems, cloud forests harbor many species found no-where else including a wide variety of orchids, hummingbirds, and amphibians. (Mongabay)
31 mars 2012
Rio Summit may 'ignore' forests, warn scientists 
orests have barely been mentioned in the draft of the international agreement to be made at the Rio+20 Earth Summit later this year (20-22 June), the body that represents 15,000 of the world's forest researchers has complained. Forests provide resources essential to the livelihoods of 1.6 billion people, but only one paragraph is devoted to forests in the 'zero draft' — the document that forms the basis of negotiations between governments leading up to the signing of an agreement at the UN Conference on Sustainable Development (Rio+20) in Brazil. (SciDevNet)
31 mars 2012
Le carcajou de retour au Québec? 
On ne l'a pas vu au Québec depuis plus de 30 ans, mais le Service canadien de la faune met en place un Programme de rétablissement du carcajou de l'est du Canada. Une consultation publique a d'ailleurs eu lieu lundi et mardi à Val-d'Or. Le carcajou est un charognard qui se nourrit de carcasses laissées dans la forêt. C'est une espèce très timide qui ne se montre pas facilement. Le carcajou de l'est a été désigné espèce en voie de disparition en 2003. En fait, la dernière preuve de sa présence au Québec remonte à 1978. (Canoë)
31 mars 2012
Budget fédéral : la science au service de l’industrie 
BLOG - Le Parti conservateur n’a jamais caché sa préférence pour la recherche très appliquée donnant des résultats très tangibles et à court terme. Le PCC n’a pas aboli ses subventions à la recherche fondamentale, il faut le dire, mais chacun de ses budgets réoriente un peu plus l’appui du fédéral vers ce genre de recherche, et son dernier, présenté hier, est nettement son plus «achevé» de ce point de vue. (Le Soleil)
31 mars 2012
Feux de forêts: les insectes acquittés 
Les épidémies auraient peu d’influence sur l’ampleur des incendies. Un chercheur de l’Université Laval pourrait bien avoir démoli un mythe forestier tenace à l’effet que les épidémies d’insectes ravageurs tels que la tordeuse des bourgeons de l’épinette contribueraient à favoriser les feux dans la forêt boréale. Lors d’une conférence prononcée le 27 mars devant les étudiants et les chercheurs en foresterie de l’UQAT et du Cégep de l’Abitibi-Témiscamingue, Martin Simard, professeur au Département de géographie de l’Université Laval, a présenté les résultats de recherches qui, au contraire, tendent à démontrer que les insectes joueraient un rôle beaucoup moins important que ce qui est communément admis face aux incendies forestiers. (Abitibi Express)
30 mars 2012
Recherche et innovation - Le gouvernement Harper change d'approche 
Le Conseil national de recherches «réoriente ses activités vers la recherche [...] pertinente pour l'industrie»
Exaspéré de voir le Canada continuer d'être à la traîne en matière de recherche et d'innovation en dépit des milliards de fonds publics investis, le gouvernement Harper change d'approche dans son aide en transformant une partie de ses crédits d'impôt en subventions directes. Le programme fédéral de crédits d'impôt à l'investissement des entreprises pour la recherche scientifique et le développement expérimental (RS&DE) sera réduit et resserré afin de dégager des économies de 500 millions par année d'ici 2014 sur des crédits qui totalisaient 3,6 milliards cette année. On réduira notamment son taux général de crédit d'impôt de 20 % à 15 %. (Le Devoir)
30 mars 2012
Extreme Weather Threatens Rich Ecosystems 
Extreme weather such as hurricanes, torrential downpours and droughts will become more frequent in pace with global warming. Consequently, this increases the risk for species extinction, especially in bio diverse ecosystems such as coral reefs and tropical rainforests. (Science Daily)
29 mars 2012
Ottawa abandonne la recherche fondamentale pour mieux servir les entreprises 
Le gouvernement Harper a enclenché aujourd'hui une réforme majeure de ses programmes d’aide à l’innovation qui se traduira notamment par l’abolition du soutien à la recherche fondamentale et une baisse du crédit d’impôt pour la recherche et développement (R-D). Créé en 1916 afin d’appuyer la recherche fondamentale et la mise au point d’innovations commerciales, le Conseil national de recherches du Canada (CNRC) voit ainsi disparaître le premier volet de sa mission. (Le Devoir)
29 mars 2012
Samian s'attaque au Plan Nord 
Samian a décidé d'ajouter sa voix au concert de protestations. Sa plus récente chanson, Plan Nord, accuse le gouvernement Charest de piller nos richesses sans égard aux conséquences sur l'environnement et les autochtones. Samian a décidé d'ajouter sa voix au concert de protestations. Hier, il a rendu disponible gratuitement pour téléchargement sa plus récente chanson, Plan Nord, qui dénonce la stratégie du gouvernement Charest en matière de gestion des ressources naturelles. (Cyberpresse) | Pour télécharger la chanson 
29 mars 2012
Scientists Clone 'Survivor' Elm Trees 
Scientists at the University of Guelph have found a way to successfully clone American elm trees that have survived repeated epidemics of their biggest killer -- Dutch elm disease. The breakthrough, published March 29 in the Canadian Journal of Forest Research, is the first known use of in vitro culture technology to clone buds of mature American elm trees. (Science Daily)
28 mars 2012
UN: wild teak forests declining  
Wild teak forests continue to decline, threatening genetic diversity, while commercial planted teak forests are on the rise, according to a new assessment by the Food and Agriculture Organization (FAO). Overall, teak forests have declined by 1.3 percent, or 385,000 hectares, worldwide from 1992 to 2010. Teak (Tectona grandis) is used for a variety of commercial purposes, including outdoor furniture and flooring. Wild teak forests are found only in four countries, three of which—India, Laos, and Myanmar—have seen declines, while Thailand has seen an increase in its teak forest by nearly 3 million hectares. India has lost the most teak forest in the last two decades, falling around 2.1 million hectares, meanwhile Myanmar lost just over a million hectares and Laos 68,500 hectares. (Mongabay)
28 mars 2012
Maple syrup producers expecting financial hit 
Some of Canada's maple syrup producers say they're are expecting a financial hit as recent warm weather cut the season short this year, but the price that consumers pay for the sweet condiment should remain stable. “We don't want consumers to think it's absolutely not out there any more, but there's less,” said Ray Bonenberg, president of the Ontario Maple Syrup Producers Association. (Globe & Mail)
28 mars 2012
Maple syrup producers sour on warm weather 
You know the weather’s wonky when people turn up at Quebec sugar shacks in March wearing shorts and Hawaiian-print shirts. Savouring maple treats, along with baked beans and tourtière, is an end-of-winter ritual in Quebec that’s typically set against a backdrop of snow-edged forests. But this year, at cabanes à sucre like the Erablière Charbonneau outside Montreal, customers shunned coats and boots amid temperatures more suitable for barbecue season than sugaring-off season.(Globe & Mail)
28 mars 2012
"Strong evidence" linking extreme heatwaves, floods, and droughts to climate change 
As North America recovers from what noted meteorologist Jeff Masters has called "the most incredible spring heatwave in U.S. and Canadian recorded history," a new paper argues that climate change is playing an important role in a world that appears increasingly pummeled by extreme weather. Published in Nature Climate Change, the paper surveys recent studies of climate change and extreme weather and finds "strong evidence" of a link between a warming world and the frequency and intensity of droughts, floods, and heatwaves—such as the one that turned winter into summer in the U.S. (Mongabay)
28 mars 2012
Saint-Bruno - Des écologistes devant les tribunaux 
Le Regroupement pour la sauvegarde de la forêt des Hirondelles et Nature Québec se sont adressés aux tribunaux afin que cessent les travaux d'aménagement d'une trentaine de résidences cossues dans la forêt des Hirondelles, à Saint-Bruno. Dans la requête déposée à la Cour supérieure, les organismes ont fait valoir que la forêt abrite plusieurs espèces menacées ou vulnérables, ainsi que des milieux humides. (Canoë)
28 mars 2012
Plan Nord - Québec renonce à la transformation du diamant 
L'entreprise Stornoway Diamond Corporation s'apprête à exploiter la première mine de diamants en sol québécois grâce à des centaines de millions de dollars de soutien gouvernemental. Mais les diamants bruts produits seront exportés sans aucune transformation, a confirmé hier au Devoir un porte-parole de l'entreprise. Les libéraux de Jean Charest ont pourtant déjà promis, investissements publics à l'appui, de faire de Matane l'une des capitales mondiales du diamant. (Le Devoir)
28 mars 2012
Plan Nord et la Baie James, même impact 
« Le Plan Nord sera aux prochaines décennies ce que le développement de la Manicouagan et la Baie James ont été aux décennies 60 et 70 », a affirmé Jean Charest lundi, pendant une visite à Sept-Îles. La construction des centrales hydroélectriques de la rivière Manicouagan a développé la Côte-Nord et le reste du Québec. Le Plan Nord en fera de même, a expliqué le premier ministre devant un parterre de représentants d'entreprises et de gens d'affaires de la région. (Argent)
27 mars 2012
Plan Nord: pas de chemin de fer sans nous, disent les Autochtones 
Les propriétaires et dirigeants de la compagnie de chemin de fer autochtone Tshiuetin ont reçu comme un affront le projet de chemin de fer du Canadien National sur le territoire allant entre Sept-îles et Schefferville. «On est sous le choc», a déclaré le directeur général de Tshiuetin, Eric Tremblay, lors d’un entretien téléphonique avec LesAffaires.com «Québec et le CN sont en train de nous couper l’herbe sous le pied», a ajouté Armand Mackenzie, négociateur pour le conseil de bande des Innus de Uashat Manioténam, à Sept-îles. (Les Affaires)
26 mars 2012
Des bûches pour dénoncer le Plan Nord et la hausse des frais de scolarité 
Une trentaine d'étudiants en foresterie, en géographie et en géomatique de l'Université Laval ont déposé ce matin 325 bûches devant les bureaux du ministère des Ressources naturelles et de la Faune, sur le chemin Sainte-Foy, à Québec, pour dénoncer le Plan Nord du gouvernement et sa décision de hausser les droits de scolarité. «Nous voulions rappeler au ministre (Clément Gignac) qu'au lieu de donner nos ressources naturelles aux compagnies minières, dont les profits frisent continuellement de nouveaux sommets, il faudrait se servir des profits que nous pouvons en tirer pour financer nos services publics et l'éducation», a déclaré Louis Gauthier, vice-président de l'Association des étudiants en foresterie de l'Université Laval, dans un communiqué. (Le Soleil)
26 mars 2012
Saint-Bruno: injonction contre le projet du sénateur Massicotte 
Des citoyens de Saint-Bruno estiment qu'un projet immobilier du sénateur Paul J. Massicotte et autorisé par la Ville ne respecte pas leurs «droits fondamentaux». Ils s'adressent aux tribunaux pour en empêcher la réalisation. Le projet d'une trentaine de maisons implique la destruction du «boisé des Hirondelles», une forêt adjacente au Parc national du Mont-Saint-Bruno. (La Presse)
26 mars 2012
Plan Nord - La vache à lait 
Après des mois d'incertitudes quant au rôle que le gouvernement Charest entendait jouer dans le cadre de son Plan Nord, le dernier budget du ministre Raymond Bachand apporte des réponses rassurantes, mais laisse encore et surtout bien des zones grises... et même noires. (Le Devoir)
25 mars 2012
New Research Can Save Tropical Forests 
Scientists from the University of Gothenburg, Sweden, have investigated how much carbon the natural forests of Sri Lanka contain. The results are important for work to reduce deforestation of tropical countries, and for international negotiations in climate policy relating to a new climate agreement. (Science Daily)
23 mars 2012
On se mobilise autour de la biomasse forestière 
La filière de la biomasse forestière s’impose dorénavant comme une avenue souhaitable et recueille de plus en plus d’appui auprès des diverses associations concernées, tant au niveau économique qu’au niveau environnemental. La Fédération québécoise des coopératives forestières (FQCF) a déposé dernièrement une étude indépendante qui confirme l’important potentiel de développement de la biomasse. (L'Écho de La Tuque)
23 mars 2012
Des projets de foresterie urbaine prennent racine au Québec 
À l'occasion de la Journée internationale de la forêt, les noms des trois villes québécoises parmi les 21 collectivités canadiennes qui recevront en 2012 des subventions du programme Ma rue, mes arbres TD ont été annoncés. Ces subventions, octroyées à ces collectivités pour leur approche novatrice en foresterie urbaine, serviront au verdissement des collectivités, plus précisément à la plantation d'arbres, à l'inventaire forestier, à l'entretien des arbres et à la tenue d'activités éducatives sur la forêt. (PortailConstructo)
22 mars 2012
Du jamais vu pour la Sopfeu 
La saison active de protection contre les feux de forêt débute un mois plus tôt. Si la plupart des gens se réjouissent des températures anormalement clémentes pour la saison qui s’attardent depuis plus d’une semaine sur la région, celles-ci ont contraint la Société de protection des forêts contre les incendies (Sopfeu) à se mettre sur un pied d’alerte un mois plus tôt qu’à l’habitude. Ce serait d’ailleurs une première. (Abitibi Express)
22 mars 2012
Trace Element Plays Major Role in Tropical Forest Nitrogen Cycle 
A new paper by researchers from the University of Georgia and Princeton University sheds light on the critical part played by a little-studied element, molybdenum, in the nutrient cycles of tropical forests. Understanding the role of molybdenum may help scientists more accurately predict how tropical forests will respond to climate change. (Science Daily)
22 mars 2012
Greenpeace calls for zero deforestation globally by 2020 
Greenpeace reiterated its call for an end to deforestation in Brazil by 2015 and globally by 2020 during its launch of an awareness-raising expedition down the Amazon River aboard the Rainbow Warrior. "Brazil is now the sixth largest economy in the world, the largest meat exporter and second largest grain exporter. Brazil’s rise to become the world’s sixth largest economy coincided with consecutive years of decline in deforestation in the Amazon,” said Kumi Naidoo Greenpeace International Executive Director. "Brazil must lead as an example of sustainable development without forest destruction for other forest countries like Indonesia and the Congo.” (Mongabay)
21 mars 2012
La nature déboussolée! 
Le mois de mars qui se prend pour le mois de juillet, les arbres qui bourgeonnent prématurément, les insectes qui «dégèlent» avant le temps... La nature nous gratifie de ses largesses ces temps-ci. Mais cet «hiver des Indiens» aura-t-il des conséquences sur la faune et la flore? Mario Mailloux surveille de très près ses 4500 pommiers cette semaine. «C'est énervant. La chaleur, ce n'est pas si pire. Mais s'il y a de la pluie, les bourgeons vont débourrer (ouvrir). Il faudra alors arroser avant la prochaine pluie, car ce sera propice à la tavelure.» (La Voix de l'Est)
21 mars 2012
Québec annonce un bouquet de mesures pour la foresterie et le tourisme 
Exercice sans grand éclat, le troisième budget de Raymond Bachand comprend tout de même une série de mesures modestes destinées aux entreprises, plus particulièrement dans les secteurs de la forêt et du tourisme. Le gouvernement a d'abord indiqué mardi qu'à compter de l'an prochain (2013-14), il investira 200 millions $ dans des travaux sylvicoles visant à "maintenir la capacité de production" des forêts québécoises. (Les Affaires)
21 mars 2012
Budget Bachand : des milliards au Nord 
Un train pour Schefferville. Un gazoduc pour Sept-Îles. Une ligne électrique vers le Grand Nord inuit. Québec investira à coups de milliards $ dans les infrastructures servant aux mines du Plan Nord, mais aussi pour obtenir des parts dans les compagnies. Dans son budget, le ministre Raymond Bachand se montre moins frileux face à la possibilité que l'État devienne actionnaire dans des projets miniers. Son message nuance celui du gouvernement, à commencer par le premier ministre Jean Charest, qui ne cache pas depuis des mois sa méfiance face à un secteur qualifié de risqué pour l'investissement public. (Cyberpresse)
21 mars 2012
Budget : boucher les trous du plan Nord 
André Pratte - Le gouvernement Charest veut faire campagne sur le développement économique, en particulier l’exploitation des richesses naturelles et le Plan Nord. Jusqu’au budget déposé par le ministre des Finances Raymond Bachand, il lui manquait quelque chose. Le Plan Nord est raisonnablement populaire. Mais les critiques selon lesquelles la collectivité québécoise ne profiterait pas suffisamment de ce développement, que tous les bénéfices iraient dans les poches des entreprises minières et pétrolières, ces critiques portaient. (Cyberpresse)
21 mars 2012
Un Plan Nord enrichi 
L'auteur est économiste et conseiller principal au cabinet de relations publiques National. À ce titre, il est impliqué dans certains projets du Plan Nord - Plusieurs observateurs s'attendaient à un budget banal et sans saveur, dans la continuité des objectifs d'assainissement des finances publiques certes, mais sans plus. Nous avons effectivement eu droit à la poursuite d'un parcours, en route vers l'équilibre budgétaire en 2013-2014. (Cyberpresse)
20 mars 2012
Les ressources au coeur du budget 
Le ministre des Finances reconnaît par ailleurs les problèmes du secteur forestier, mais son intervention est modeste. Il investira 95 millions pour favoriser la transformation du bois à l'aide d'un nouveau Fonds Valorisation Bois dans lequel le Fonds de solidarité FTQ contribuera pour 75 millions. Une somme de 30 millions sur cinq ans sera consacrée au développement de l'utilisation du bois dans l'industrie de la construction. (Cyberpresse)
20 mars 2012
Maroc : Plus de 30 000 hectares de forêts perdus chaque année 
e Maroc perd environ 30 000 hectares de forêts chaque année à cause de l'extension des projets immobiliers et de la faiblesse des programmes de reboisement, a constaté mardi l'Association marocaines des droits humains (AMDH). «Environ 30 000 hectares de forêts son détruits chaque année à cause de l'extension des projets immobiliers dans les périphéries urbaines, des incendies et de la secheresse», selon un rapport de l'AMDH publié à la veille de la journée internationale des forêts, le 21 mars. (Canoë)
19 mars 2012
Plan Nord - Un engagement prématuré 
Les deux études récemment publiées au sujet du Plan Nord par des organisations aux accointances politiques connues, celle de SECOR et l'autre de l'IRIS, ont le mérite de mettre au jour plusieurs enjeux contradictoires. Voilà qui nous rappelle que ce projet d'envergure n'a jamais fait l'objet d'analyses objectives préalables malgré les engagements à très long terme attendus des Québécois. (Le Devoir)
16 mars 2012
Perspectives de l'environnement à l'horizon 2050 - Deux siècles d'acquis menacés 
L'OCDE sonne l'alarme: faute de nouvelles politiques, la dégradation environnementale mettra en péril notre niveau de vie
«La dégradation et l'érosion de notre capital environnemental naturel risquent de se poursuivre jusqu'en 2050, entraînant des changements irréversibles qui pourraient mettre en péril les acquis de deux siècles d'amélioration des niveaux de vie.» Cet avertissement sans ambiguïté n'est pas celui d'un groupe écologiste militant, mais du rapport sur les Perspectives de l'environnement à l'horizon 2050, publié hier par l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE). (Le Devoir)
16 mars 2012
Des arguments pour l'utilisation de la biomasse forestière 
Une étude conclut que son utilisation pour le chauffage aurait des avantages environnementaux et économiques
Le Québec pourrait réduire de façon importante ses émissions de gaz à effet de serre et ses importations de pétrole et de gaz tout en créant des milliers d'emplois et en suscitant des milliards en investissements nouveaux s'il se dotait d'une stratégie visant à stimuler l'utilisation de la biomasse forestière pour le chauffage des institutions, commerces et industries, voire des résidences. C'est ce qu'affirme une étude rendue publique hier par la Fédération québécoise des coopératives forestières (FQCF), qui a l'appui sur cette question de la Fédération québécoise des municipalités, de Solidarité rurale, de Nature Québec, du Regroupement national des conseils régionaux de l'environnement (RNCREQ) et du Réseau des ingénieurs du Québec. (Le Devoir)
15 mars 2012
UNUSUAL PINE BEETLE BREEDING COULD EXPLAIN TREE EPIDEMIC, STUDY SAYS 
A new study has found that some populations of mountain pine beetles are producing two generations of tree-killing offspring each year, a phenomenon that may help explain the scale of damage being done to What’s Killing the Great Forests of the American West? Across western North America, huge tracts of forest are dying off at an extraordinary rate, mostly because of outbreaks of insects, Jim Robbins writes. Scientists are now seeing such forest die-offs around the world and are linking them to changes in climate.

READ THE e360 REPORT vast tracts of lodgepole and ponderosa pines across western North America. After observing beetle behavior during the summer months, scientists from the University of Colorado, Boulder, were surprised to see that some beetles that had been hatched just two months earlier were already attacking trees. (Yale 360)

15 mars 2012
Guerre de chiffres sur le Plan Nord 
l est impossible de réconcilier les deux récentes études publiées au sujet des retombées du Plan Nord sur le trésor québécois, car elles ont emprunté des hypothèses de départ différentes. Dans son analyse publiée le 15 mars, l'Institut de recherche et d'informations socio-économiques (IRIS) évalue à 16,5 milliards de dollars (G$) les investissements publics dans le Plan Nord, sur une période de 25 ans. De son côté, le cabinet-conseil Secor a évalué ces investissements à seulement 5 G$. (Les Affaires)
15 mars 2012
Une espèce de grenouille découverte à New York 
Une nouvelle espèce de grenouille a été découverte à la grande surprise des scientifiques non dans une zone reculée, mais dans la ville de New York et dans ses environs, a annoncé mercredi la National Science Foundation (NSF), une agence fédérale américaine. Il s'agit d'une nouvelle grenouille léopard, que les scientifiques avaient pris pendant des années pour une variété déjà connue de grenouille léopard --il en existe une douzaine--, avant de se rendre à l'évidence. Son ADN, son coassement, sont uniques. (Cyberpresse)
15 mars 2012
Milieux humides: Arcand se dit «inébranlable» 
Aux prises avec un jugement qui annule sa directive sur la protection des milieux humides, le ministre du Développement durable, de l'Environnement et des Parcs (MDDEP), Pierre Arcand, affirme sa «volonté inébranlable [...] de conserver et de gérer de façon durable» ces habitats en voie de disparition dans le sud du Québec. (La Presse)
15 mars 2012
Chauffage aux résidus forestiers: solution rentable pour le Québec 
Chauffer les bâtiments industriels et commerciaux du Québec... au bon vieux bois. C'est le retour aux sources qu'a proposé une coalition, hier, affirmant que remplacer le mazout par des résidus forestiers comme source de chauffage permettrait d'économiser des millions, de créer des centaines d'emplois et de réduire les émissions de gaz à effet de serre. L'idée lancée hier n'est pas de couper des arbres pour chauffer les bâtiments, mais d'utiliser les branches et copeaux de bois laissés derrière lors des coupes forestières pour alimenter des chaudières spécialement conçues les brûler. (La Presse Affaires)
15 mars 2012
Review will determine which forestry jobs are worth more 
There has been a shift in the long-running battle over raw log exports in British Columbia, to the advantage of industries that profit from shipping logs overseas. The winner of this fight – within the forest industry and within the B.C. government – will be declared this spring. (Globe & Mail)
14 mars 2012
Remplacer le mazout par les résidus forestiers 
On peut économiser des centaines de millions et réduire la pollution tout en créant des milliers d'emplois en remplaçant le mazout par les résidus forestiers pour chauffer les bâtiments, selon une étude dévoilée ce matin. Les conclusions de cette étude réalisée pour le compte de la Fédération québécoise des coopératives forestières rallient plusieurs intervenants, dont la Fédération québécoise des municipalités et le Regroupement national des conseils régionaux de l'environnement. (La Presse)
14 mars 2012
Les deux faces du Plan Nord 
Blog de Hugo Fontaine - Payant ou non, le Plan Nord? Après une analyse de SECOR, qui anticipait des revenus à l'État d'au moins 20 milliards de dollars et des retombées économiques de presque 150 milliards sur 25 ans, une nouvelle étude dévoilée hier avertit plutôt que le contribuable n'en aura pas pour son argent avec le projet gouvernemental. (La Presse Affaires)
14 mars 2012
Le yin et le yang du Plan Nord 
Blog de Gérard Fillion - Dans une étude publiée aujourd’hui sur le Plan Nord, l’Institut de recherche et d’informations socio-économiques (IRIS) arrive à la conclusion que le projet de Jean Charest est « exagérément favorable à l’entreprise privée en faisant porter la plus grande part des risques aux contribuables québécois en échange de faibles retours sur leur investissement collectif ».

Entre les investissements publics et les redevances, taxes et impôts, « le déficit du Plan Nord s’élève à 8,45 milliards de dollars pour les contribuables québécois », selon l’organisme. (Radio-Canada)

14 mars 2012
Charest écarte une étude mettant en doute la rentabilité du Plan Nord 
Le premier ministre Charest écarte du revers de la main l'étude de l'Institut de recherche et d'informations socio-économiques (IRIS) qui met en doute la rentabilité du Plan Nord. Cette étude estime que le projet pourrait accumuler un déficit allant jusqu'à 8,45 milliards de dollars sur 25 ans, qui devra être assumé entièrement par les contribuables. À la fin de son séjour à Paris, Jean Charest a opposé à cette étude celle que vient de réaliser la firme Secor qui annonce des retombées de 147 milliards sur la même période et la création de 37 000 emplois. Il la croit fondée sur des éléments plus objectifs que celle de l'IRIS. (La Presse Affaires)
14 mars 2012
Plan Nord: le fardeau d’une génération 
À tous les Québécois et Québécoises qui croyaient que le Plan Nord allait faire grandir le Québec et créer de la richesse, il est grand temps de se réveiller !

L’idée de déferler une orgie industrielle sur les écosystèmes les plus fragiles de la planète me faisait déjà grincer des dents au plus haut point, surtout en sachant qu’aucune police d’assurance n’est actuellement en place pour assurer le maintien des dernières forêts vierges du Québec et autres écosystèmes précieux qui nous reste. Alors que les contrats d’exploration et d’exploitation se signent, l’équipe de Jean Charest est toujours à évaluer comment il sera possible de créer un réseau d’aires protégées dans le Nord du Québec d’ici… 2035. Rien de rassurant. (Greenpeace)

14 mars 2012
Jugement dévastateur contre le ministère de l'Environnement 
Dans un jugement qui aura des répercussions dans tout le Québec, un producteur de canneberges a obtenu l'annulation d'une directive du ministère du Développement durable, de l'Environnement et des Parcs (MDDEP) sur la protection des milieux humides. Le jugement rendu lundi en faveur de l'entreprise Atocas de l'Érable affirme que le MDDEP a agi «illégalement», et ce, depuis 2006. (La Presse)
14 mars 2012
Analyse de l'IRIS - Le Plan Nord ne serait pas rentable pour Québec 
Non seulement le Plan Nord si cher à Jean Charest ne représente pas l'eldorado que son gouvernement vante depuis des mois, mais ce vaste chantier de développement industriel a toutes les chances d'être déficitaire pour l'État québécois. C'est ce que soutient l'Institut de recherche et d'informations socio-économiques dans une analyse obtenue par Le Devoir. (Le Devoir) | Un déficit de 8,45 G$ pour le Plan Nord ?  (Canoë) | Le Plan Nord pourrait être déficitaire  (Radio-Canada)
14 mars 2012
Surging demand for vegetable oil drives rainforest destruction 
Surging demand for vegetable oil has emerged as an important driver of tropical deforestation over the past two decades and is threatening biodiversity, carbon stocks, and other ecosystem functions in some of the world's most critical forest areas, warns a report published last week by the Union of Concerned Scientists (UCS). (Mongabay)
13 mars 2012
Climate change could increase fires, logging, and hunting in rainforests 
The combined impacts of deforestation and climate change will bring a host of new troubles for the world's tropical rainforests argues a new study in Trends in Ecology and Evolution. Drying rainforests due to climate change could lead to previously inaccessible forests falling to loggers, burning in unprecedented fires, or being overexploited by hunters. (Mongabay)
13 mars 2012
La science contre-attaque! 
Quelle est l'importance de donner plus de place à la science? Quel en est le réel bénéfice, particulièrement en ce qui concerne la cause environnementale?
Scientifiques muselés par le gouvernement, coupures budgétaires importantes dans les ministères et centres de recherche en environnement, dégradation et perte de nos milieux naturels...décidément, rien ne va plus au Canada! La voix de la science est bafouée, voire ignorée. (Science Presse)
13 mars 2012
Chaires de recherche: 124,5 millions $ d'Ottawa 
Le gouvernement Harper accorde 124,5 millions $ pour créer ou renouveler 132 chaires de recherche universitaires au pays. Le ministre d'État (Sciences et Technologie), Gary Goodyear, a indiqué que les fonds fédéraux seront distribués à 36 établissements d'enseignement postsecondaires canadiens. (Canoë)
12 mars 2012
Gaz à effet de serre : L'agriculture et la foresterie mis à contribution 
L'agriculture et la foresterie vont devoir participer à l'effort de réduction des émissions de gaz à effet de serre (GES), a souhaité lundi la Commission européenne en proposant d'établir des règles communes pour la comptabilisation des émissions de GES. «Ce que nous proposons aujourd'hui, ce sont des règles harmonisées pour comptabiliser les émissions des secteurs de la foresterie et de l'agriculture. Il s'agit de la première étape pour la prise en compte de ces secteurs dans les efforts de réduction de l'UE», a expliqué la commissaire chargée du Climat, Connie Hedegaard. (Canoë)
12 mars 2012
Plan métropolitain d'aménagement et de développement - Feu vert au nouveau plan 
Québec a donné son approbation au Plan métropolitain d'aménagement et de développement (PMAD) que les élus de la région de Montréal avaient adopté en décembre dernier. Cette bénédiction officielle marque l'entrée en vigueur du plan qui encadrera le développement urbain pour les vingt prochaines années. Le PMAD fixe les balises du développement de territoire pour les deux prochaines décennies selon trois grands axes, soit la densification urbaine aux abords des réseaux de transport, le développement du transport collectif et la protection d'espaces verts. (Le Devoir)
12 mars 2012
Plan d'aménagement: Québec donne le feu vert 
Dans une décision qualifiée d'«historique» par le ministre Laurent Lessard, et que le maire de Montréal résume comme l'«acte fondateur de la Communauté métropolitaine de Montréal» (CMM), Québec a annoncé lundi avoir donné le feu vert au premier Plan métropolitain d'aménagement et de développement (PMAD). Ce plan, qui a fait l'objet de vastes consultations l'automne dernier, vise essentiellement à encadrer le développement pour les deux prochaines décennies, alors qu'on prévoit accueillir 320 000 ménages dans la grande région de Montréal. (Cyberpresse)
12 mars 2012
Colloque sur la foresterie communautaire 
Puisqu’on entend souvent parler, ces temps-ci, de forêts de proximité et de foresterie communautaire, Forêt modèle du Lac-Saint-Jean (FMLSJ) a organisé, le vendredi 9 mars dernier, un colloque pour diffuser ses résultats de recherche sur le sujet, mais également réunir, autour de ces nouveaux enjeux, l’ensemble des acteurs intéressés. C’est une soixantaine de personnes du milieu régional, mais aussi de l’extérieur de la région, qui ont pris part à l’événement. (LBR)
9 mars 2012
Plan Nord: la grande séduction des universités 
L'UdeM et l'UQAM proposent des projets de recherche au gouvernement Charest
De nombreuses universités font la cour au Plan Nord, a constaté Le Devoir. Plusieurs d'entre elles ont déjà soumis des propositions de projets de recherche ou dressé une liste de leurs expertises qui pourraient être mises à contribution dans ce vaste projet de développement mené par le gouvernement Charest. (Le Devoir)
9 mars 2012
Mid-Atlantic Suburbs in U.S. Can Expect an Early Spring Thanks to the Heat of the Big City 
If you've been thinking our world is more green than frozen these days, you're right. A recent study has found that spring is indeed arriving earlier -- and autumn later -- in the suburbs of Baltimore and Washington, D.C. The reason? The urban landscape traps heat in the summer and holds it throughout the winter, triggering leaves to turn green earlier in the spring and to stay green later into autumn. The result is a new, extended growing season. (Science Daily)
9 mars 2012
Orientation of Ants: Every Cue Counts 
Foraging desert ants always find their way back to the nest, even when it is only marked by a magnetic cue, vibration, or carbon dioxide. (Science Daily)
7 mars 2012
Saving biodiversity: a $300 billion-a-year challenge 
Saving biodiversity - the vast variety of animal and plant life on Earth - will be expensive: an estimated $300 billion a year for the next eight years, according to the new chief of the U.N. Convention on Biological Diversity. (Reuters)
7 mars 2012
Laval - Les derniers milieux humides menacés 
En moins d'un an et demi, le ministère du Développement durable, de l'Environnement et des Parcs (MDDEP) a octroyé 17 certificats d'autorisation à des promoteurs immobiliers, ce qui leur a permis en toute légalité de remblayer en tout ou en partie 25 des derniers milieux humides de Laval. Une seule de ces 17 autorisations a permis de détruire huit milieux humides. Selon le Conseil régional de l'environnement (CRE) de Laval, six autres demandes d'autorisation pour de nouveaux remblayages sont aussi à l'étude au ministère. Ces demandes menaceraient de 10 à 12 autres milieux humides, selon Guy Garand, le coordonnateur du CRE, en plus de deux ruisseaux. (Le Devoir)
7 mars 2012
Nanotrees Harvest the Sun's Energy to Turn Water Into Hydrogen Fuel 
University of California, San Diego electrical engineers are building a forest of tiny nanowire trees in order to cleanly capture solar energy without using fossil fuels and harvest it for hydrogen fuel generation. Reporting in the journal Nanoscale, the team said nanowires, which are made from abundant natural materials like silicon and zinc oxide, also offer a cheap way to deliver hydrogen fuel on a mass scale. (Science Daily)
6 mars 2012
New Advances in Science of Carbon Accounting 
Determining with precision the carbon balance of North America is complicated, but researchers at Oak Ridge National Laboratory have devised a method that considerably advances the science. (Science Daily)
6 mars 2012
Un observatoire scientifique sur le Plan Nord 
Le gouvernement du Québec entend mettre sur pied une structure scientifique pour étudier les impacts du développement minier sur l'environnement et les communautés nordiques dans le cadre du Plan Nord. (Cyberpresse) | Les Affaires 
5 mars 2012
Rainforest home to vast treasury of life 
Both Brazil and Indonesia have embarked on programs to protect their tropical rainforests, which contain a rich treasury of life. Although many millions of species are known to inhabit this ecosystem, quantifying precisely how many plants and animals rely on the rainforest is difficult. David Ainsworth of the Secretariat of the Convention on Biological Diversity told CNN: "It is estimated that at least two-thirds of all Earth's terrestrial species are found in tropical forests. (CNN)
5 mars 2012
In forests, past disturbances obscure warming impacts 
Past disturbances, such as logging, can obscure the effects of climate change on forest ecosystems. So reports a study just published in the Proceedings of the National Academy of Sciences. The paper, exploring nitrogen dynamics, found that untangling climate impacts from other factors can be difficult, even when scientists have access to decades of data on a forest's environmental conditions. Co-author Dr. Gene E. Likens of the Cary Institute comments, "Understanding how climate change is shaping forests is critical. Our paper underscores the complexity of forest ecosystems, the legacy left by disturbance, and the difficulty in isolating climate impacts from the legacies of past disturbances." (EurekAlert)
5 mars 2012
Elevated Carbon Dioxide Concentrations Can Increase Carbon Storage in the Soil 
Elevated carbon dioxide concentrations can increase carbon storage in the soil, according to results from a 12-year carbon dioxide-enrichment experiment at Oak Ridge National Laboratory. (Science Daily)
4 mars 2012
Canada: Climate change inevitable, say scientists 
Sea level rises and climate change in the Great White North are “unavoidable,” regardless of any effort to halt them, according to local scientists. If we completely stop producing greenhouse gas emissions today, Canadians can still expect the air to get two degrees Celsius hotter in the coming decades, said Simon Fraser University professor Kirsten Zickfeld. (24h)
2 mars 2012
Protecting Living Fossil Trees 
Scientists are working to protect living fossil trees in Fiji from the impact of climate change with cutting-edge DNA sequencing technology. Dr Peter Prentis, from QUT's Science and Engineering Faculty, said the findings would enable researchers to understand how biological diversity is generated. (Science Daily)
2 mars 2012
«Tough» comme une épinette… 
Trouvaille très étonnante qui vient d’être publiée dans Science : des analyses génétiques montrent que des conifères auraient réussi à survivre en Scandinavie pendant la dernière glaciation. En 2002, lit-on dans ce compte-rendu, des parties d’arbres fossilisés déterrées dans des montagnes suédoise avaient été datés au carbone-14, leur donnant un âge d’environ 14 000 ans. La découverte avait alors été interprétée comme un échantillon «contaminé» parce que presque toute la Scandinavie croulait sous 3000 mètres de glace à l’époque, et si l’on connaissait des «îlots» vraisemblablement épargnés par les glaciers, tous croyaient dur comme fer qu’aucun arbre n’aurait pu y survivre. (Cyberpresse) | Sturdy Scandinavian Conifers Survived Ice Age  (Science Daily)
2 mars 2012
Pauline Marois réclame des élections pour débattre du Plan Nord 
La chef du PQ a présenté cet après-midi ses positions déjà connues en matière de ressources naturelles. Parmi elles: nommer un commissaire aux mines, exiger un impôt sur les «profits excédentaires» des minières et établir une «redevance minimale» basée sur le revenu brut, et non net comme c'est présentement le cas. L'ADQ était en faveur de cette mesure. La CAQ n'a pas encore pris position. Quel sera le niveau que proposera le PQ? (Cyberpresse)
2 mars 2012
Kent se fout du caribou 
La semaine dernière, le groupe Écojustice déposait en Cour fédérale une requête à l'encontre du ministre fédéral de l'Environnement, Peter Kent, pour obtenir une ordonnance le forçant à décréter des mesures d'urgence pour protéger les hardes menacées de caribous des bois à travers tout le Canada en conformité avec les exigences de la Loi sur les espèces en péril (LEP). C'est la deuxième fois qu'Écojustice, dont le mandat émane de l'Institut Pembina et de l'Alberta Wilderness Association, traîne le ministre devant la Cour fédérale qui lui avait pourtant donné clairement raison sur cette question dans une autre requête déposée par l'Athabasca Chipewyan, Swan River et Beaver Lake and Cold Lake First Nations. (Le Devoir)
1 mars 2012
Plants to forest: scientists explore an ancient ecosystem 
A recent fossil find has illuminated the landscape of one of Earth's earliest forests. Scientists are working to understand the dynamics of the ancient ecosystem. One of the earliest forests in the world was home to towering palmlike trees and woody plants that crept along the ground like vines, a new fossil find reveals. The forest, which stood in what is now Gilboa, N.Y., was first unearthed in a quarry in the 1920s. But now, a new construction project has revealed for the first time the forest floor as it stood 380 million years ago in the Devonian period. (Christian Science Monitor)
1 mars 2012
1 mars 2012
Le géant papetier APP accusé d'abattre des arbres protégés 
Le groupe indonésien Asia Pulp and Paper (APP), un des géants mondiaux de la production de papier et de pâte à papier, abat illégalement du ramin, une espèce d'arbres menacée, a affirmé jeudi l'organisation écologiste Greenpeace. «Nous avons pris Asia Pulp and Paper la main dans le sac», a assuré Bustar Maitar, membre de Greenpeace, lors d'une conférence de presse à Jakarta. «Une enquête révèle que sa plus importante usine est régulièrement alimentée en ramin», a-t-il ajouté en présentant les résultats d'une étude d'un an. (Cyberpresse)
1 mars 2012
Plan Nord: près de 20 000 emplois chaque année 
Dans le cadre du Plan Nord, le gouvernement du Québec mettra tout en œuvre pour créer ou consolider près de 20 000 emplois par année, au nord et au sud du 49e parallèle, notamment dans les secteurs minier, du transport, du tourisme et de l'énergie. (Québec Hebdo)
1 mars 2012
Le Plan Nord fait rêver 
Avec un taux de chômage de 8,3% en janvier, le Saguenay-Lac-Saint-Jean obtient des résultats légèrement meilleurs que la moyenne provinciale de 8,4%. À la Conférence des élus (CRE) du Saguenay-Lac-Saint-Jean, on demeure toutefois déçu de la création d'emploi dans la région. Une chose est certaine, par contre: le Plan Nord et ses nombreuses occasions d'affaires font rêver bien des gens au Saguenay-Lac-Saint-Jean. (La Presse Affaires)
1 mars 2012
Etats-Unis: une femme accusée d'avoir incendié un arbre vieux de 3500 ans 
La police de Floride (sud-est des Etats-Unis) a interpellé une femme de 26 ans accusée d'avoir provoqué en janvier un incendie ayant détruit un cyprès âgé de 3500 ans, considéré comme le cinquième plus vieil arbre au monde, a-t-on appris mercredi de source policière. La jeune femme "a été arrêtée mardi pour sa participation dans l'incendie qui a détruit l'arbre 'Le Sénateur'", surnom donné au cyprès, a indiqué dans un communiqué le bureau du shérif du comté de Seminole (centre de la Floride). (RTBF)
1 mars 2012
Floor of Oldest Fossilized Forest Discovered: 385 Million Years Old 
Scientists from Binghamton University and Cardiff University, and New York State Museum researchers, and have reported the discovery of the floor of the world's oldest forest in a cover article in the March 1 issue of Nature. (Science Daily)
29 février 2012
Au Bhoutan, les villageois gardent les forêts 
Le gouvernement confie la gestion des forêts aux communautés rurales. Une politique qui permet de protéger les écosystèmes tout en luttant contre la pauvreté. (Courrier International)
29 février 2012
New study suggests global pacts like REDD ignore primary causes of destruction of forests 
A new study issued today by some of the world's top experts on forest governance finds fault with a spate of international accords, and helps explain their failure to stop rampant destruction of the world's most vulnerable forests. The report suggests that global efforts have too often ignored local needs, while failing to address the most fundamental challenge to global forest management – that deforestation usually is caused by economic pressures imposed from outside the forests. (ERL)
29 février 2012
Busting the Forest Myths: People as Part of the Solution 
Some forest campaigners have been saying it for years, but now they have the research to prove it: Local communities are the most effective managers of their forests, best able to combine sustainable harvests with conservation. (Yale 360)
29 février 2012
160 M$ pour la formation des travailleurs du Plan Nord 
«Le Parti québécois a prétendu qu'il y aurait un débarquement de Chinois dans le Nord. Il n'y a aucun plan de créer un quartier chinois à Fermont! On ne sera pas obligé d'apprendre le mandarin non plus.» Pour le premier ministre Jean Charest, les 20 000 emplois par année qui seront créés ou consolidés pendant un quart de siècle grâce à l'ambitieux Plan Nord de 80 milliards$ iront d'abord et avant tout aux Québécois. D'abord à ceux du Nord-du-Québec, de la Côte-Nord et du Saguenay-Lac-Saint-Jean. Ensuite, à ceux du Sud. «Au Québec, il y a des travailleurs qualifiés. Il y a des hommes et des femmes qui veulent aller travailler dans le Nord», a soutenu M. Charest, qui annonçait, hier, des investissements de 160 millions$ sur cinq ans, dont 55 millions$ sous forme de nouvelles mesures, pour soutenir la formation des travailleurs et pour assurer l'adéquation entre les besoins des entreprises et le marché du travail. (Cyberpresse)
29 février 2012
Earthworms to Blame for Decline of Ovenbirds in Northern Midwest Forests 
A recent decline in ovenbirds (Seiurus aurocapilla), a ground-nesting migratory songbird, in forests in the northern Midwest United States is being linked by scientists to a seemingly unlikely culprit: earthworms. (Science Daily)
28 février 2012
U.S. legislation threatens oldest, tallest trees in Tongass rainforest 
Up to 17 percent of the tallest old-growth trees in the Tongass temperate rainforest could be cut under new U.S. legislation, according to a report by Audubon Alaska. The report argues that the legislation under consideration (S 730 and HR 1408) would resurrect the banned practice of "high-grading," which allows loggers to select the largest, most-ancient trees across the forest for cutting despite their ecological importance. The legislation is a part of a controversial 65,000 acre logging concession in Tongass to Sealaska Corporation, which is owned by 20,000 members of Native communities, from the Tlingit, Haida and Tsimshian tribes. (Mongabay)
28 février 2012
Rivière des Mille-Îles - Trois îles à l'abri pour deux ans 
Québec a décidé de décréter une mise en réserve de deux ans pour trois îles de la rivière des Mille-Îles, soit les îles Saint-Joseph, aux Vaches et Saint-Pierre, afin de les mettre à l'abri du développement immobilier. Les citoyens qui bataillent depuis des années pour la protection des trois îles ont accueilli la nouvelle avec soulagement, même si leurs inquiétudes demeurent. (Le Devoir)
28 février 2012
Québec protège trois îles de Laval 
Trois îles de Laval ont été mises en réserve en vue de leur conservation, hier, ce qui marque un nouveau jalon dans une bataille qui dure depuis plus de 20 ans. Le ministre du Développement durable, de l'Environnement et des Parcs, Pierre Arcand, en a fait l'annonce hier. «Le gouvernement a mis une somme d'argent de côté [en vue d'une acquisition], a indiqué M. Arcand en entrevue avec La Presse. La prochaine étape est de négocier avec les propriétaires actuels. On a déjà une étude sur la valeur écologique. On veut protéger, mais à un prix qui est juste.» (La Presse)
28 février 2012
Québec et les cris s'entendent pour la route du Nord 
Québec a signé une entente lundi avec la communauté crie de Mistissini concernant le prolongement de la route 167, « un événement marquant dans la mise en œuvre du Plan Nord ». Avec le prolongement de la 167 vers les monts Otish, de nombreux territoires deviennent accessibles. Ils regorgent d'un important potentiel de développements miniers et offrent des opportunités dans le développement de projets récréatifs, touristiques, forestiers et éoliens. (Canoë)
27 février 2012
Plan Nord : Des retombées évaluées à 148 milliards $ 
Le Plan Nord du gouvernement Charest pourrait entraîner des retombées économiques de 148 milliards $ sur 25 ans, estiment les auteurs d'une nouvelle étude. Cela signifie que pour chaque dollar investi dans le développement du Nord, presque deux autres seront dépensés au Québec dans le prochain quart de siècle, selon Jean-Pierre Lessard et Guillaume Caudron, de la firme-conseil SECOR, puisque le Plan Nord prévoit des investissements publics et privés de 80 milliards $. (Canoë)
27 février 2012
Au Canada: Trois espèces de chauve-souris en voie de disparition 
Trois espèces de chauve-souris sont «en voie de disparition», selon une étude menée en février par le Comité sur la situation des espèces en péril au Canada. Un dénombrement dans un gîte d'hibernation au Québec a démontré que la population de pipistrelles de l'Est, une espèce de chauve-souris relativement rare, a connu une diminution de 94 % en deux ans. Des données recueillies dans des gîtes d'hibernation au Canada ont également indiqué que les populations de chauves-souris brunes, la plus commune au Québec, et de chauves-souris nordiques ont enregistré une baisse de plus de 90 % en deux ans. Le syndrome du museau blanc, causé par un champignon pathogène, serait à l'origine de ce déclin. (Canoë)
27 février 2012
Industrie forestière: la relève manque à l'appel 
La crise forestière qui sévit depuis plusieurs années a refroidi l'intérêt de bien des jeunes envers le secteur du bois. Pourtant, l'industrie se renouvelle et a besoin de main-d'oeuvre pour assurer sa pérennité. Seule université québécoise à offrir les programmes qui mènent à la profession d'ingénieur forestier, l'Université Laval lance un cri d'alarme. (La Presse)
24 février 2012
Earth Summit is doomed to fail, say leading ecologists 
We can forget about fixing the planet's ecosystems and climate until we have fixed government systems, a panel of leading international environmental scientists declared in London on Friday. The solution, they said, may not lie with governments at all. "We are disillusioned. The current political system is broken," said Bob Watson, the UK government's chief environmental science advisor, who chaired the meeting. (New Scientist)
24 février 2012
Plan Nord : Des retombées de 148 milliards 
OPINION - Le Plan Nord suscite bien des discussions sur sa portée et ses retombées économiques. Pour contribuer aux débats, une équipe de SECOR s'est penchée sur l'estimation des retombées économiques des activités qui se dérouleront sur le territoire nordique, en particulier dans les secteurs minier, énergétique et en infrastructures. (Cyberpresse)
24 février 2012
Une forêt de 300 millions d’années enfouie sous les cendres 
Une forêt enfouie sous la terre a été découverte par des paléobotanistes dans des sédiments, sur un site situé en Mongolie. Cette ancienne forêt tropicale fut de la même manière que la cité de Pompéi, recouverte de cendres volcaniques il y a quelque 300 millions d’années. (MaxiSciences) | 00-Million-Year-Old Forest Discovered Preserved in Volanic Ash  (Science Daily)
23 février 2012
Model airplane used to monitor rainforests - conservation drones take flight 
Conservationists have converted a remote-controlled plane into a potent tool for conservation. Using seed funding from the National Geographic Society, The Orangutan Conservancy, and the Denver Zoo, Lian Pin Koh, an ecologist at the ETH Zürich, and Serge Wich, a biologist at the University of Zürich and PanEco, have developed a conservation drone equipped with cameras, sensors and GPS. So far they have used the remote-controlled aircraft to map deforestation, count orangutans and other endangered species, and get a bird's eye view of hard-to-access forest areas in North Sumatra, Indonesia. (Mongabay)
23 février 2012
Crise forestière - 250 villes et villages à bout de ressources 
La Fédération québécoise des municipalités a dénoncé hier l'absence de «stratégie» pour la relance de l'industrie forestière, alors que le secteur est empêtré dans une crise sévère depuis des années. Son président a d'ailleurs livré son message directement au gouvernement Charest, qui a défendu son action dans le dossier en plus de promettre un plan d'action pour le mois de mai prochain. Des maires et des représentants de l'industrie se sont en fait présentés à l'Assemblée nationale afin de lancer ni plus ni moins qu'un «cri d'alarme». (Le Devoir)
22 février 2012
Predator-Prey Relationships Make Possible the Rich Biodiversity of Complex Ecosystems 
As scientists warn that Earth is on the brink of a period of mass extinctions, they are struggling to identify ecosystem responses to environmental change. But to truly understand these responses, more information is needed about how Earth's staggering diversity of species originated. (Science Daily)
22 février 2012
Un guide pour la protection des milieux naturels 
La Ville de Granby se lance dans la protection des milieux naturels sur son territoire. Elle vient de produire un guide qui sera acheminé à quelque 200 citoyens dont la propriété compte un bois ou un milieu humide de plus d'un hectare pour les sensibiliser aux richesses de la région et aux efforts de conservation qui peuvent être mis de l'avant. La Ville s'est alliée à deux organismes sans but lucratif, Nature-Action Québec et la Fondation pour la Sauvegarde des écosystèmes du territoire de la Haute-Yamaska (SÉTHY), pour développer et mettre en oeuvre un projet de conservation volontaire. (La Voix de l'Est)
22 février 2012
L'industrie forestière crie encore à l'aide 
L'industrie forestière crie encore à l'aide. La Fédération québécoise des municipalités (FQM) et le Conseil de l'industrie forestière du Québec (CIFQ) veulent plus d'aide de Québec pour «survivre» jusqu'à la reprise économique et préserver les quelque 60 000 emplois du secteur. «C'est urgent... Il faut qu'il se passe quelque chose», a lancé Bernard Généreux, président de la FQM, en conférence de presse avec André Tremblay, pdg du CFIQ. (La Presse Affaires) | Crise forestière : Nouvel appel à l'aide de 750 millions $  (Argent)
22 février 2012
Société du Plan Nord: Québec multipliera les filiales, mais pas les états financiers 
Le Parti québécois et la Coalition avenir Québec ont eu beau réclamer que chacune des filiales de la future Société du Plan Nord produise des états distincts, le ministre des Ressources naturelles, Clément Gignac, a dit vouloir s'en tenir aux dispositions prévues dans le projet de loi 27. Celles-ci précisent que l'organe qui coordonnera le «chantier d'une génération» produira uniquement des rapports consolidés. Devant le blocage des discussions, les députés ont décidé en fin de journée de suspendre les débats sur cette question. (Le Devoir)
22 février 2012
Plan Nord : cinq questions fondamentales 
POINT DE VUE - Le Plan Nord (PN), est une heureuse initiative du gouvernement du Québec. Les contribuables doivent toutefois s'assurer qu'il y aura une véritable «création de richesse». Pour les rassurer, des réponses aux cinq questions suivantes sont impératives. (Cyberpresse)
22 février 2012
Industrie forestière: la relève manque à l'appel 
La crise forestière qui sévit depuis plusieurs années a refroidi l'intérêt de bien des jeunes envers le secteur du bois. Pourtant, l'industrie se renouvelle et a besoin de main-d'oeuvre pour assurer sa pérennité. Seule université québécoise à offrir les programmes qui mènent à la profession d'ingénieur forestier, l'Université Laval lance un cri d'alarme. (La Presse Affaires)
21 février 2012
L'impact économique d'une architecture distinctive 
La culture traditionnelle est à la fois un trésor et un investissement. C'est ce qu'exprime l'Institut culturel cri d'Oujé-Bougoumou, une petite communauté de quelque 600 habitants située à 55 km à l'ouest de Chibougamau. Ces pages en ont fait état il y a tout juste un an, alors qu'il était encore en construction. Ça y est, l'édifice est ouvert au public depuis le 15 novembre, en attendant une inauguration plus officielle en juin prochain. Il a fallu près de 10 ans et 15 millions pour mener le projet à terme. (La Presse Affaires)
21 février 2012
Barrette-Chapais résiste à la crise 
Le complexe de sciage Barrette-Chapais ltée a préservé plus de 500 emplois malgré la crise dans le secteur forestier qui sévit depuis 2007. «L'entreprise n'a jamais interrompu ses activités, se félicite Benoît Barrette, président de Barrette-Chapais ltée, malgré la succession de conjonctures difficiles, qui pour plusieurs autres entreprises ont occasionné des fermetures temporaires ou même définitives.» (La Presse Affaires)
21 février 2012
Les chantiers Chibougamau : Du bois à valeur ajoutée 
Fini le «bon vieux 2x4» qui a fait les beaux jours de l'entreprise. Aujourd'hui, Les Chantiers Chibougamau conçoivent des produits innovants à empreinte carbone négative, et ambitionnent même de construire l'amphithéâtre de Québec. Alors que Jean Charest veut protéger 50% de la superficie du territoire du Plan Nord, l'entreprise plaide plutôt pour une exploitation productive et responsable de la forêt boréale. (La Presse Affaires)
21 février 2012
Une plante ressuscite après 32 000 ans 
Des scientifiques russes sont parvenus à faire revivre une plante qui s'était éteinte il y a 32 000 ans, faisant de la Silene Stenophylla la plus vieille plante à être régénérée. C'est grâce à ses graines et ses fruits, qui avaient été conservés dans la glace du sous-sol sibérien, que la Silene Stenophylla est revenue à la vie après des dizaines de millénaires. Les chercheurs russes responsables de l'expérience ont ainsi éclipsé le précédent record qui était détenu par un dattier, ressuscité 2000 ans après sa mort. (Cyberpresse)
20 février 2012
L'ignorance peut aggraver des crises mondiales 
L'ignorance sur les grands enjeux scientifiques risque d'aggraver des crises sanitaires, alimentaires ou écologiques mondiales, ont regretté lundi des chercheurs lors de la rencontre de l'Association américaine pour l'avancement de la science (AAAS). (Cyberpresse)
20 février 2012
Congrès de l’AAAS : honte au Canada ! 
L’image du Canada a pris toute une claque au congrès de l’American Association for the Advancement of Science (AAAS) vendredi à Vancouver, alors que scientifiques et journalistes venus d’un peu partout dans le monde ont pu suivre un atelier consacré au muselage des scientifiques par le gouvernement Harper. Belle publicité ! Depuis que le Parti conservateur est au pouvoir à Ottawa, le gouvernement a revu ses politiques de communication de façon à ce qu’il soit très difficile, voire impossible, pour un journaliste d’obtenir une entrevue avec un chercheur à l’emploi du gouvernement fédéral. (L'Actualité)
20 février 2012
Plan Nord : ce que l'on retient de notre rencontre avec le premier ministre 
BLOG - C'est avec une certaine ambivalence que l'on est ressorti, il y a quelques jours, d'un entretien avec le premier ministre Jean Charest. Bonne nouvelle, le cadre de l'intervention de l'État se précise à l'égard du Plan Nord et devient plus clair. Mauvaise nouvelle, on n'est toujours pas tout à fait sûr que l'État fera une bonne affaire, hydroélectrique du moins, avec ce projet. (Les Affaires)
19 février 2012
Yosemite's Alpine Chipmunks Take Genetic Hit from Climate Change 
Global warming has forced alpine chipmunks in Yosemite to higher ground, prompting a startling decline in the species' genetic diversity, according to a new study by researchers at the University of California, Berkeley. (Science Daily)
18 février 2012
NASA Map Sees Earth's Trees in a New Light 
A NASA-led science team has created an accurate, high-resolution map of the height of Earth's forests. The map will help scientists better understand the role forests play in climate change and how their heights influence wildlife habitats within them, while also helping them quantify the carbon stored in Earth's vegetation. (Science Daily)
18 février 2012
Il faut retrouver notre fierté pour le bois 
À une époque de chômage endémique, dans une région qui cherche à se redéfinir, le domaine de la forêt vit pourtant une sérieuse crise de main-d'œuvre. Selon Diane Bouchard, directrice générale de l’Association forestière Saguenay–Lac-Saint-Jean, il faut retrouver notre fierté pour le bois. (Courrier du Saguenay)
18 février 2012
Avenir de Produits forestiers Résolu : Richard Garneau fait le point 
Le président-directeur général de Produits forestiers Résolu (PFR) émet maintenant deux conditions avant d'annoncer la réouverture de l'usine à papier de Dolbeau-Mistassini. Devant le Cercle de presse du Saguenay, jeudi, Richard Garneau a réitéré l'importance d'obtenir suffisamment de bois pour faire fonctionner à plein régime les installations régionales. Il souhaite également pouvoir vendre à bon prix l'électricité produite à l'usine de cogénération de Boralex, nouvellement acquise par la compagnie. (Radio-Canada)
17 février 2012
Le Plan Nord, projet d'une génération? Perdre le Nord? 
Texte d'opinion: Qu’y a-t-il vraiment, dans le fameux Plan Nord, pour les jeunes générations? Une lectrice pose la question, haut et fort. (Voir)
16 février 2012
Foresterie : lueur d’espoir pour 2013 
La Chambre de commerce et d’industrie du Haut-St-Maurice avait un invité de marque mercredi midi lors d’un dîner conférence en la personne d’André Tremblay, président et directeur général du Conseil de l’industrie forestière du Québec (CIFQ). Près de 70 personnes, notamment plusieurs intervenants du monde forestier, ont assisté à la conférence qui donnait le constat actuel de l’industrie forestière. Dès le départ, M. Tremblay a signifié les impacts de la crise forestière qui sévit depuis des années. « L’industrie forestière a perdu 30 000 emplois en une décennie. En Mauricie en 2001, il y avait 2500 emplois et une masse salariale de 79 M$ pour le secteur forestier, contre 1500 emplois et 52 M$ en masse salariale en 2009. En 2005, l’industrie forestière a dû s’adapter à la nouvelle réalité de la baisse du marché américain. Lorsqu’il y aura une reprise du marché aux États-Unis, c’est autour de 900 000 mises en chantier qui se feront en 2013. On est encore dans la traversée du désert, mais il y a des lueurs d’espoir vers la fin de 2013 ou au début de 2014 pour une reprise. » (L'Écho de La Tuque)
16 février 2012
Security services deem environmental, animal-rights groups 'extremist' threats 
Federal security services have identified Greenpeace and People for the Ethical Treatment of Animals as the kind of “multi-issue extremist” groups that pose a threat to Canadians, documents obtained under Access to Information show. In a series of documents from 2005 to 2009, the RCMP and CSIS assess “threats from terrorism and extremism” and report growing concerns about environmental and animal-rights groups, as well as militants from first nations. (Globe & Mail)
16 février 2012
Dans certaines régions du Nord du Québec, le réchauffement climatique a favorisé la croissance du mélèze 
Des chercheurs du Centre d'études nordiques (CEN) viennent de mettre en lumière une autre manifestation du réchauffement climatique dans le Nord du Québec. Le mélèze qui croît à la limite des arbres dans l'est du Nunavik répondrait fortement à la hausse de température enregistrée depuis 20 ans. C'est ce que suggère une communication livrée par Geneviève Dufour Tremblay lors du Symposium nordique du CEN qui se déroulait à Rimouski la semaine dernière. (Au fil des évènements)
15 février 2012
Le Plan Nord, une occasion à saisir 
Les Québécois devraient prendre conscience de leur rôle de «propriétaires» des immenses ressources naturelles tirées du sous-sol collectif au lieu de se borner à faire preuve de scepticisme à l'endroit du Plan Nord. Michel Leblanc, principal dirigeant de la Chambre de commerce du Montréal métropolitain, estime même que l'État pourrait se doter d'un fonds souverain et songer à investir des sommes importantes pour prendre davantage de participations dans des projets miniers.

«On a de la difficulté à assumer correctement notre statut de propriétaires. On a des ressources, pour lesquelles il y a une forte demande. On a la capacité d'en retirer des redevances et de créer un fonds souverain. On peut aussi léguer aux générations futures du minerai dans le sol, des sommes accumulées, des infrastructures modernisées, de bonnes universités et de bons hôpitaux, en partie parce que le Québec se sera renouvelé grâce aux ressources naturelles», a fait valoir le président et chef de la direction de la Chambre, Michel Leblanc, au cours d'un récent entretien. (Le Devoir)

15 février 2012
Plan Nord : les enjeux culturels 
Les Cris de Mistissini, dans le nord du Québec, ont érigé une barricade pour empêcher le prolongement de la route 167 – premier jalon du Plan Nord de Jean Charest –, qui doit mener à des mines d’uranium et de diamant. Les Cris reprochent au gouvernement de les avoir ignorés dans l’octroi du contrat de construction et d’avoir empiété sur leur territoire de trappe sans même les dédommager ni même les prévenir. Selon Daniel Arsenault, professeur au Département d’histoire de l’art, «le gouvernement doit interdire toute activité industrielle sur 50 % du territoire couvert par le Plan Nord et implanter un système de consultation continue avec les Premières nations, les Inuits et les communautés nordiques non-autochtones.» Avec ses collègues Yves Bergeron (histoire de l’art), Daniel Chartier (études littéraires) et Laurier Turgeon (Université Laval), cet anthropologue a soumis un mémoire au ministère du Développement durable, de l’Environnement et des Parcs. (UQAM)
15 février 2012
Cuts at Environment Canada put treaties in jeopardy 
A group of American scientists fear that recent job cuts at Environment Canada are curtailing research into the ozone layer and atmospheric pollution—and are also keeping Canada from meeting its international monitoring commitments. The scientists, who work at U.S. universities and NASA, published their commentary in the current issue of Eos. By losing these “gold standard” monitoring programmes, “the world stands to lose an enormous amount of data necessary for our understanding of the environment,” they said in a press release. “It is unthinkable that data collection is beginning to shut down,” said co-author Anne Thompson, a meteorologist at Penn State University in State College. (Nature)
15 février 2012
Time of Year Important in Projections of Climate Change Effects On Ecosystems 
Does it matter whether long periods of hot weather, such as last year's heat wave that gripped the U.S. Midwest, happen in June or July, August or September? Scientists studying the subtle effects of heat waves and droughts say that when such events happen makes a big difference. Based on more than 25 years of data from the National Science Foundation (NSF) Konza Prairie Long-Term Ecological Research (LTER) site in Kansas--one of 26 such NSF LTER sites across the globe--ecologists looked at how droughts and heat waves affect grass growth during different months of the year. (Science Daily)
14 février 2012
Le Plan Nord est en marche, selon Charest 
Si certains sceptiques affirment encore que le Plan Nord n'est qu'à l'état de projet, le premier ministre Charest a voulu démontrer qu'il est déjà en marche et se déploie même plus vite qu'il l'avait planifié au départ. "Depuis que le Plan Nord a été annoncé, nous avons bien au-delà de 6 milliards $ d'investissements qui ont été annoncés", a-t-il précisé devant 1200 convives réunis à l'invitation du journal Les Affaires, à Montréal. (Les Affaires)
14 février 2012
Budget réduit à Environnement Canada: des scientifiques américains inquiets 
Les réductions dans le budget d'Environnement Canada constituent un frein aux recherches scientifiques mondiales et remettent en cause la participation du pays dans plusieurs accords internationaux, dénoncent un groupe de chercheurs américains. «Nous sommes préoccupés par ce qui nous apparaît être des coupes draconiennes dans le budget d'Environnement Canada», explique Ross Salawitch, professeur en sciences atmosphériques et océaniques à l'Université du Maryland. «Le Canada ne peut pas ignorer ses obligations internationales», renchérit son collègue Raymond Hoff, professeur de physique à la même université. (Cyberpresse)
14 février 2012
Plan Nord: l'industrie pourrait avoir accès à 88% de la forêt 
Même s'il continue d'affirmer que 50% de la superficie visée par le Plan Nord sera à l'abri des activités industrielles, le gouvernement Charest pourrait donner à l'industrie forestière l'accès à 88% des forêts sur ce même territoire. C'est ce qui ressort des plus récentes indications du ministre du Développement durable, de l'Environnement et des Parcs (MDDEP), Pierre Arcand. En novembre dernier, M. Arcand a dit en point de presse: «Dans mon livre à moi, les coupes forestières devraient être considérées comme une activité industrielle.» Il a alors subi les foudres des groupes écologistes: le document de consultation du MDDEP au sujet du Plan Nord ne classait pas la foresterie parmi les «activités industrielles», notamment à cause du nouveau régime forestier qui entre en vigueur cette année. (La Presse)
14 février 2012
Plan Nord - Charest est pris de vitesse par l'industrie 
Le premier ministre du Québec juge suffisante l'enveloppe de 500 millions de dollars prévue sur cinq ans pour prendre des participations dans des projets miniers sur le territoire du Plan Nord, et ce, même si les annonces d'investissements miniers au nord du 49e parallèle ont déjà dépassé les attentes du gouvernement. Les minières y ont déjà planifié pour plus de 20 milliards de dollars de projets d'exploration et d'exploitation. Et de nombreuses autres annonces sont à prévoir.(Le Devoir)
14 février 2012
Sobering Future of Wildfire Dangers in U.S. West, Researchers Predict 
The American West has seen a recent increase in large wildfires due to droughts, the build-up of combustible fuel, or biomass, in forests, a spread of fire-prone species and increased tree mortality from insects and heat. (Science Daily)
13 février 2012
An Economic Analysis of Emerald Ash Borer Management Options 
The emerald ash borer, Agrilus planipennis (Fairmaire), an invasive insect from Asia which was first found in the U.S. in the 1990s, has since spread to 15 states and is responsible for the deaths of millions of ash trees. This insect has the potentionl to kill billions more trees and to do several billions of dollars worth of damage. (Science Daily)
11 février 2012
Plan Nord Quebec challenged on tree size 
Quebec has announced that it will protect 12 per cent of the boreal forest, but experts say there is no guarantee that the more than 300,000 square kilometres of commercial forest – which has the largest trees – will not be logged. Quebec’s recent announcement that it will protect 12 per cent of the boreal forest gives no guarantee that the more than 300,000 square kilometres of commercial forest will not be logged, boreal forest experts say. The commercial area of the forest, which has the largest trees, makes up about 30 per cent of the boreal forest’s 1.2 square kilometres. (Working Forest)
10 février 2012
Un regard scientifique sur le Plan Nord 
Jusqu'à samedi, une centaine de scientifiques, spécialisés en nordicité, échangeront sur leurs plus récents travaux concernant la géologie, la géographie, les infrastructures ou les sciences de la nature. Une des grandes conférences du 31e symposium annuel d'études nordiques portera notamment sur « La place de la science dans le Plan Nord ». (Radio-Canada) | Entrevue audio 
10 février 2012
Les écologistes, une menace à surveiller selon Ottawa 
Certaines formes d'environnementalisme sont définies dans une nouvelle stratégie antiterroriste du gouvernement Harper comme étant des menaces à surveiller. (Cyberpresse)
10 février 2012
Les jeunes prêts à travailler pour le Plan Nord... à certaines conditions 
«Le Plan Nord, le chantier d'une génération !» Ce slogan, le premier ministre Jean Charest l'a répété à satiété. Mais cette génération, celle de la jeunesse québécoise active, embrasse-t-elle les ambitions du programme gouvernemental ? Le Regroupement des jeunes chambres de commerce du Québec (RJCCQ) a voulu brosser un tableau de la situation, à partir d'un sondage réalisé en janvier dernier par Desjardins marketing stratégique et l'agence SOM. Premier constat : la génération Y semble avoir du mal à se brancher sur le Plan Nord, puisque 80 % des sondés disent le connaître peu, voire pas du tout. (Les Affaires)
9 février 2012
Good News About Carbon Storage in Tropical Vegetation 
A study recently published in Nature Climate Change finds that tropical vegetation contains 21 percent more carbon than previous studies had suggested. Using a combination of remote sensing and field data, scientists from Woods Hole Research Center (WHRC), Boston University, and the University of Maryland were able to produce the first "wall-to-wall" map (with a spatial resolution of 500 m x 500 m) of carbon storage of forests, shrublands, and savannas in the tropics of Africa, Asia, and South America. Colors on the map represent the amount of carbon density stored in the vegetation in a continuum fashion. Reliable estimates of carbon storage are critical to understanding the amount of carbon released into the atmosphere by changes in land cover and land use. (Science Daily)
9 février 2012
Humans drove rainforest into savannah in ancient Africa 
Three thousand years ago (around 1000 BCE) several large sections of the Congo rainforest in central Africa suddenly vanished and became savannah. Scientists have long believed the loss of the forest was due to changes in the climate, however a new study in Science implicates an additional culprit: humans. The study argues that a migration of farmers into the region led to rapid land-use changes from agriculture and iron smelting, eventually causing the collapse of rainforest in places and a rise of grasslands. The study has implications for today as scientists warn that the potent combination of deforestation and climate change could flip parts of the Amazon rainforest as well into savannah. (Mongabay)
9 février 2012
Industrie du bois: la crise a découragé les étudiants 
Alors que l'industrie du bois et ses chercheurs innovent plus que jamais afin de diversifier et de mettre en valeur ce matériau, la relève d'ingénieurs forestiers est préoccupante, au Québec, soutient le professeur Luc Bouthillier, de l'Université Laval. À un point tel qu'il craint que le manque de ressources humaines freine le développement de l'industrie. La croissance des inscriptions à la faculté de foresterie de l'Université Laval est palpable, mais encore trop timide pour assurer une main-d'oeuvre qualifiée suffisante pour l'avenir, les perspectives d'emploi étant de plus en plus favorables. (Le Soleil)
9 février 2012
Au Québec, un territoire bientôt protégé d’une superficie équivalente à celle de la France 
Le Premier ministre du Québec Jean Charest vient de dévoiler le programme de protection de l’environnement Plan Nord, qui vise à terme à sanctuariser 50% du territoire de la province canadienne, qui abrite par ailleurs d’importantes quantités d’hydrocarbures de roche-mère. Une bonne initiative de prime abord, mais qui fait déjà réagir certaines associations. Le projet prévoit la conservation de 20% du territoire québécois d’ici 2020 et de 30% supplémentaires à l’horizon 2035, soit à terme 50% du territoire de la Belle Province. (ZeGreenWeb)
8 février 2012
Green groups: government moving too slowly on protecting Canada's Great Bear rainforest 
Three environmental groups have submitted a letter to British Columbia Premier, Christy Clark, to ask the government to speed up the process of implementing the Great Bear Rainforest Agreement, which is meant to ensure 70 percent of old-growth forest is maintained. "For the communities of the Great Bear Rainforest, a healthy economy depends on a healthy forest," Valerie Langer, Senior Campaigner with ForestEthics, said in a press release. "British Columbians need the province to show leadership by following through on their commitments to protecting the forest and improving the lives of the people in the region." Forestethics, along with Greenpeace and the Sierra Club, authored the letter. (Mongabay)
8 février 2012
Siège social du Plan Nord : trois villes en lice 
Québec devrait dévoiler sous peu quelle ville accueillera le très convoité siège social de la Société du Plan Nord, une nouvelle société d'État qui gérera les projets liés à ce que le gouvernement Charest appelle «le chantier d'une génération». Sur la Côte-Nord, Baie-Comeau et Sept-Îles se font ouvertement la lutte pour l'obtention de ce siège, tandis que Port-Cartier, qui le veut tout autant, se fait plus discrète. (Le Soleil)
7 février 2012
Que protège-t-on par la stratégie conservatoire du Plan Nord ? 
Enfin, des précisions. Après les trébuchements répétés du gouvernement à propos des relations entre conservation et exploitation dans le cadre de la mise en oeuvre de son Plan Nord, voilà qu’avec l’annonce publique du 5 février dernier par le premier ministre Charest et son ministre de l’Environnement, Pierre Arcand, l’engagement du Québec envers la dimension conservatoire du développement du Plan Nord devient plus clair, voire mathématique. (Silva Libera)
7 février 2012
More big companies disclosing impacts on forests 
More companies are reporting on the impact of their operations on global forests, finds a new report.

Eighty-seven global corporations disclosed their "forest footprint" in 2011, according to the third Forest Footprint Disclosure (FFD), which asks companies to report on their impact on forests based on their use of five commodities: soy, palm oil, timber and pulp, cattle, and biofuels. This is a 11 percent rise from the companies that reported in 2010, including the first reports by companies such as the Walt Disney Company, Tesco UK, and Johnson & Johnson. However a number of so-called "green" companies continue to refuse to disclose, including Patagonia, Stonyfield Farms, and Whole Foods Markets Inc. (Mongabay)

7 février 2012
Aires protégées dans le Nord: pas la priorité, dit Deltell 
La CAQ n'appuie pas la protection de 20% du territoire du Plan Nord, annoncée dimanche par le premier ministre Charest. «Le gouvernement ne sait pas mettre les priorités à la bonne place», a réagi le chef parlementaire du deuxième groupe de l'opposition, Gérard Deltell. Au terme d'une tournée de consultations, le gouvernement libéral a accepté d'augmenter de 12% à 20% la proportion d'aires protégées au nord du 49e parallèle. La mesure a été bien accueillie par les environnementalistes, malgré certaines réserves. (Cyberpresse)
7 février 2012
Plan Nord ecological strategy leaves largest trees at risk: experts 
Quebec has announced that it will protect 12 per cent of the boreal forest, but experts say there is no guarantee that the more than 300,000 square kilometres of commercial forest - which has the largest trees - will not be logged. (The Gazette)
7 février 2012
Legault attaque le Plan Nord 
À l'occasion du premier grand rassemblement caquiste à Québec, lundi, François Legault a mené une charge à fond de train contre Jean Charest, reléguant même son cher Plan Nord à un « simple slogan ». Attaqué depuis plusieurs jours sur son financement, le chef caquiste a tenté de recadrer son message. Il s'est présenté comme la seule alternative au gouvernement libéral « usé ». (Canoë)
7 février 2012
Plan Nord - Le flou s'installe 
D'ici 2020, 20 % de la superficie du territoire du Plan Nord sera définie comme «zone protégée». Pour la fraction de 30 % supplémentaire que l'on promet aussi de protéger, cela dépendra du résultat des projets pilotes conçus pour savoir comment il est possible de concilier développement et protection de l'environnement. Tout cela est d'un flou! (Le Devoir)
6 février 2012
L’agriculture et la foresterie pour développer la ruralité 
Selon le président de l’UPA, Marcel Groleau, l’agriculture et la foresterie ont contribué de façon importante au développement des régions jusqu’à maintenant et représentent, encore aujourd’hui, une opportunité extraordinaire de développement pour la ruralité québécoise. Occupant le tiers du territoire habité du Québec, l’agriculture et la foresterie sont en effet des moteurs économiques de premier plan, particulièrement dans nos communautés rurales. À témoin, les quelque 42 000 agriculteurs de chez nous investissent chaque année plus de 630 M $ dans l’économie du Québec, procurent de l’emploi à plus de 60 000 personnes et génèrent des recettes annuelles dépassant les 7 MM $, faisant de l’agriculture la plus importante activité du secteur primaire au Québec. (Progrès Écho)
6 février 2012
Bientôt une arme efficace pour freiner l’agrile du frêne ? 
On pourrait avoir bientôt une arme efficace pour contrer l’agrile du frêne (Agrilus planipennis), cet insecte arrivé d’Asie dans les années 90 qui a tué des dizaines de millions de frênes en Amérique. Un chercheur de Ressources naturelles Canada basé à Québec, Robert Lavallée, a découvert qu’un champignon microscopique, Beauvaria bassiana, déjà connu pour s’en prendre à quelques espèces d’insectes, tue l’«envahisseur» en seulement quelques jours. Il a également mis au point un piège qui, au lieu de capturer la bestiole, la dirige plutôt sur un tapis de champignons mortels. (Cyberpresse)
6 février 2012
Les impacts à venir du changement climatique sur la biodiversité 
Le changement climatique est une des plus grandes menaces pesant sur la biodiversité. Au cours des dernières années, le nombre d'études sur ce thème a explosé. Une équipe française rassemblant des chercheurs du laboratoire d'écologie alpine (LECA) CNRS/Université Grenoble 1/Université de Savoie et du laboratoire Ecologie, systématique et évolution (ESE) CNRS/Université Paris Sud, a fait une synthèse critique de cette littérature, publiée par la revue Ecology Letters, qui résume l'état des connaissances à ce sujet. Elle montre notamment que le changement climatique peut avoir un impact à toutes les échelles, de l'individu jusqu'aux biomes entiers, en passant par la disparition d'espèces. (Techno-Science)
6 février 2012
Pénurie de main-d'œuvre dans le secteur forestier 
L'inauguration, fin janvier, de la première usine au monde de nanocellulose cristalline à Windsor, en Montérégie, est une bonne nouvelle pour l'industrie du bois au Québec, mais le problème, c'est que la province souffre d'un manque criant de main-d'œuvre qualifiée.

C'est ce qu'affirme la Faculté de foresterie, de géographie et de géomatique de l'Université Laval, qui assure dans un communiqué publié dimanche qu'après «des années de difficulté, le secteur du bois retrouve la forme». (LCN)

6 février 2012
Why Common Tree Is Toxic to Snowshoe Hares 
Boise State University biologists have uncovered why the chemical defenses in birch, a common type of tree found in North America, are toxic to snowshoe hares. Understanding the mechanism by which chemical defenses in trees and plants deter snowshoe hares and other herbivores can help explain diet selection and habitat use. (Science Daily)
6 février 2012
Plan Nord: Jean Charest says half of northern Quebec will be protected 
Environmentalists celebrate increased safeguarding of extra 100,000 square kilometres of land. Calling it perhaps the largest environmental conservation project on the planet, Quebec premier Jean Charest unveiled how the government plans to safeguard 50 per cent of the province’s northern territory - a region the size of France - from industrial development Sunday. Chief among the measures was the announcement that 20 per cent of the region will be declared protected areas by 2020, nearly twice the amount of land Quebec first pledged would be granted full protection. (The Gazette)
5 février 2012
Land-Cover Changes Do Not Impact Glacier Loss 
A new study shows that land-cover changes, in particular deforestation, in the vicinity of glaciers do not have an impact on glacier loss. However, the study, in which Innsbruck climate researcher were directly involved, also shows that deforestation decreases precipitation in mid elevation zones, which affects the quality of life of the population living in the surrounding areas. (Science Daily)
5 février 2012
Plan Nord : Jean Charest dévoile sa stratégie pour protéger le territoire 
Le premier ministre du Québec, Jean Charest, a dévoilé dimanche les six grandes orientations pour la préservation de l'environnement et de la biodiversité de 20 % du territoire couvert par le Plan Nord à l'horizon 2020. Cette annonce, à laquelle était également présent le ministre du Développement durable, de l'Environnement et des Parcs, Pierre Arcand, fait suite aux consultations publiques qui ont eu lieu l'automne dernier à ce sujet sur la Côte-Nord, au Saguenay-Lac-Saint-Jean, dans le Nord-du-Québec, à Québec et à Montréal. (Radio-Canada)
5 février 2012
Charest augmente la superficie protégée du Plan Nord 
Le premier ministre du Québec s'est engagé, dimanche, à convertir 20% du territoire du Grand Nord en aires protégées d'ici 2020 et à empêcher toute activité industrielle dans un autre 30% de la région d'ici 2035. Près de 600 000 kilomètres carrés au nord du 49e parallèle, soit l'équivalent du territoire de la France, seront donc exempts de développement industriel dans le cadre du Plan Nord. (La Presse)
5 février 2012
Plan Nord: protéger sans freiner l'exploitation 
Protéger 50 % du territoire du Plan Nord ne veut pas nécessairement dire qu'on y interdira toute activité minière ou forestière. Le gouvernement Charest compte en effet «expérimenter de nouveaux modes de conservation» afin d'atteindre l'objectif environnemental de son plan de développement industriel, dont la possibilité d'y permettre l'exploitation des ressources naturelles. C'est ce qu'a confirmé hier au Devoir un représentant du ministère du Développement durable, de l'Environnement et des Parcs (MDDEP). Québec a affirmé hier matin que la superficie d'aires protégées atteindra 20 % du territoire couvert par le Plan Nord, et ce, en 2020. Selon les libéraux, il s'agit d'une hausse significative par rapport aux intentions annoncées en août dernier. Il était alors question d'accorder le statut d'aires protégées à 12 % de cette zone de 1,2 million de kilomètres carrés. (Le Devoir)
2 février 2012
New meteorological theory argues that the world's forests are rainmakers 
New, radical theories in science often take time to be accepted, especially those that directly challenge longstanding ideas, contemporary policy or cultural norms. The fact that the Earth revolves around the sun, and not vice-versa, took centuries to gain widespread scientific and public acceptance. While Darwin's theory of evolution was quickly grasped by biologists, portions of the public today, especially in places like the U.S., still disbelieve. Currently, the near total consensus by climatologists that human activities are warming the Earth continues to be challenged by outsiders. Whether or not the biotic pump theory will one day fall into this grouping remains to be seen. (Mongabay)
2 février 2012
Étonnante fronde de chercheurs contre les revues savantes d’Elsevier 
Un mouvement de boycott lancé le 23 janvier contre l’éditeur scientifique Elsevier, qui possède des titres aussi prestigieux que The Lancet (médecine) et Cell (biologie), est en train de prendre une ampleur étonnante. En à peine 10 jours, plus de 3000 chercheurs du monde entier se sont engagés sur le site The Cost of Knowledge à ne plus écrire ni faire de révision pour les quelque 2500 revues savantes que publie Elsevier, une entreprise centenaire basée aux Pays-Bas.

Le mouvement, auquel Science fait écho ici, a été lancé par le mathématicien anglais Timothy Gowers — gagnant de la médaille Field en 1998, l’équivalent du prix Nobel en mathématiques. Il semble que Elsevier traîne depuis longtemps une réputation peu enviable dans les milieux académiques, demandant un prix jugé exorbitant pour ses publications et vendant celles-ci en «paquets» de manière à gonfler la facture finale, qui peut atteindre 20 000 $ par année. (Cyberpresse)

1 février 2012
Les hirondelles et les énormes maisons 
BLOG - La petite ville de Saint-Bruno-de-Montarville est actuellement le lieu d’un affrontement entre citoyens pro-forêts et citoyens pro-construction. La raison du litige s’appelle le bois des Hirondelles. On le trouve au sommet Trinité, adjacent au parc. Un promoteur, le sénateur libéral Paul Massicotte, un personnage controversé dans le dossier des courses de chevaux et qui a acheté le terrain, veut y construire d’énormes maisons très écolos. Des citoyens s’y oppose, affirmant que ce bois fait partie du patrimoine vert de Saint-Bruno. J’ai écrit une chronique sur le sujet. Elle est ici. (Cyberpresse)
1 février 2012
Lancement en RDC d’un réseau africain de forêts modèles 
Un Réseau africain de forêts modèles en République démocratique du Congo (RAFM RDC) a été lancé vendredi, lors d’un atelier d’un jour organisé à l’hôtel Invest, à Kinshasa, par le secrétariat du RAFM, en partenariat avec le ministère de l’Environnement, de la conservation de la nature et du tourisme. Les forêts modèles, a-t-on indiqué, reposent sur une démarche novatrice qui allie les besoins sociaux, culturels et économiques des collectivités locales à la durabilité à long terme des vastes paysages dont les forêts constituent un élément important. Elles sont intentionnellement des initiatives de grande envergure et à participation volontaire qui lient la foresterie, la recherche, l’agriculture, l’exploitation minière, les activités récréatives. Les participants ont également suivi des exposés sur les stratégies des peuples autochtones dans les forêts modèles de la RDC et la présentation du Réseau international des forêts modèles (RIFM) et de la forêt modèle du Lac St-Jean.(MediaCongo)
1 février 2012
La diversité arboricole de Madagascar se trouve être l’une des plus élevées au monde 
En terme de biodiversité, les forêts de Madagascar qui sont en très grand danger se trouvent être parmi les forêts les plus riches au monde. Les chercheurs estiment que l’île au large de de l’Afrique abrite au moins 10 000 espèces d’arbres et d’arbustes dont plus de 90% ne peuvent être trouvés nulle part ailleurs dans le monde. Les données de base collectées sur les écosystèmes de Madagascar étant pauvres, on espère via une nouvelle étude, la toute première sur la diversité arboricole des forêts de plaine de Madagascar, amorcer le processus Publiée dans le journal en libre d’accès de mongabay.com, Tropical Conservation Science, la nouvelle étude a étudié trois espèces dans la réserve spéciale de Betampona à l’est de Madagascar. (Mongabay)
1 février 2012
Fortress Paper rouvre son usine à Lebel-sur-Quévillon 
Lebel-sur-Quévillon renouera avec l'industrie forestière grâce à la relance de l'ancienne usine de Domtar, qui avait cessé ses activités en 2005. Confirmé hier par le premier ministre Jean Charest, cet investissement de 232,7 millions $ devrait créer plus de 300 emplois directs à l'usine et près de 400 emplois indirects dans le secteur forestier et le domaine du transport. (Le Droit)
31 janvier 2012
Plan Nord: l'usine de Lebel-sur-Quévillon renaîtra 
Lebel-sur-Quévillon se prépare à renouer avec l'industrie forestière, six longues années après que les installations de la Domtar se sont tues. L'usine produira de la pâte qui ne servira plus à fabriquer du papier, mais bien des vêtements, à partir de la rayonne. Le premier ministre Jean Charest en fera l'annonce, ce matin, lors d'une visite dans la petite ville, située dans la région administrative Nord-du-Québec, entre Val-d'Or et Chibougamau. Tout indique qu'il s'agira de la concrétisation du premier projet forestier, réalisé dans le cadre du Plan Nord, a appris Le Soleil. (Le Soleil)
31 janvier 2012
Quebec’s Plan Nord draws opposition: critics, conservationists want debate on $80-billion project 
BLOG By Monique Beaudin, Gazette Environment Reporter. The debate over Quebec’s Plan Nord came to Montreal Monday, where a provincial cabinet minister defended the plan from accusations it is little more than a marketing strategy aimed at selling off the province’s natural resources at a discount to foreign companies. The Plan Nord is Quebec’s vision for the future development of more than 70 per cent of the province. Under the plan, announced last May, more than $80 billion in public and private money is to be invested in the region over the next 25 years in energy development, forestry, mining, transportation and tourism. (The Gazette)
31 janvier 2012
Nous n'irons plus au bois... 
Arrêtons de parler de ce ginseng rarissime et fragile qui pourrait ne pas survivre si on coupe les grands arbres du bois des Hirondelles, à Saint-Bruno. Arrêtons de nous épancher sur telle ou telle espèce d'oiseau dont l'habitat serait ainsi mis en péril. Ou de nous inquiéter d'une plante d'une sorte ou d'une autre qui ne passionne personne à part les biologistes et dont l'équilibre serait ébranlé. Tout ça est important, oui, mais le vrai problème avec le projet immobilier du sénateur libéral Paul Massicotte dans cette banlieue de la Rive-Sud, c'est qu'on s'en prend à toute la forêt. Détruire une jolie forêt pour construire des maisons, c'est ce qu'on faisait il y a 50 ans quand on n'avait encore rien compris. Aujourd'hui, en 2012, on fait autre chose. (La Presse)
31 janvier 2012
Débat sur le Plan Nord - Un boum minier au profit de qui? Péquistes et solidaires condamnent les libéraux, qui refusent de prendre systématiquement des participations dans les projets 
Grâce aux milliards de dollars qu'il compte investir dans son Plan Nord, le gouvernement Charest espère faciliter un boom minier déjà bien entamé. Mais il n'est pas question de s'engager dans un plan de prise de participation systématique dans les projets prometteurs qui iront de l'avant. C'est ce qu'a martelé hier le ministre délégué aux Finances, Alain Paquet, dans le cadre d'une série de panels organisée hier à HEC Montréal pour débattre du «chantier d'une génération». Ce dernier a aussi repris la maxime libérale selon laquelle le débat sur les redevances est clos. (Le Devoir)
31 janvier 2012
Plan Nord draws opposition | Critics, conservationists want to hold province-wide debate over $80B project 
The debate over Quebec's Plan Nord came Monday to Montreal, where a provincial cabinet minister defended the plan from accusations it is little more than a marketing strategy aimed at selling off the province's natural resources at a discount to foreign companies. The Plan Nord is Quebec's vision for the future development of more than 70 per cent of the province. Under the plan, announced last May, more than $80 billion in public and private money is to be invested in the region over the next 25 years in energy development, forestry, mining, transportation and tourism. (The Gazette)
31 janvier 2012
Des chercheurs de la EPA confirment la «biomascarade» dénoncée par Greenpeace 
En publiant le rapport « Biomasse à biomascarade » en novembre dernier, Greenpeace visait à dénoncer un des principaux concepts défendus par les promoteurs de la biomasse forestière à des fins énergétiques : brûler du bois est « carboneutre ». Ce concept, utilisé sur toutes les tribunes, stipule qu’il n’est pas nécessaire de comptabiliser les émissions de GES biogéniques (provenant de la combustion de biomasse), car les arbres repoussent et recaptent le carbone émis. Greenpeace démontrait dans son rapport que des délais de plusieurs décennies, voire même de plus d’un siècle, hypothéquaient grandement la crédibilité de ce concept. (Greenpeace)
31 janvier 2012
Plan Nord: confusion autour du rôle du BAPE 
La confusion s'accroît au sujet du Plan Nord. En conférence hier, le ministre délégué aux Finances, Alain Paquet, a d'abord affirmé que les projets industriels au nord du 49e parallèle seraient soumis au Bureau d'audiences publiques sur l'environnement (BAPE), avant de se raviser. «Le BAPE va s'appliquer partout dans le Nord», a dit le ministre Paquet, qui participait à un colloque avec Martine Ouellet, du Parti québécois, et Amir Khadir, de Québec solidaire. (La Presse)
30 janvier 2012
Rainforests store 229 billion tons of carbon globally finds new 'wall-to-wall' carbon map 
Tropical rainforests store some 229 billion tons of carbon in their vegetation — about 20 percent more than previously estimated — finds a new satellite-based assessment published in the journal Nature Climate Change. The findings could help improve the accuracy of reporting CO2 emissions reductions under the proposed REDD program, which aims to compensate tropical countries for cutting deforestation, forest degradation, and peatlands destruction. (Mongabay)
30 janvier 2012
China’s Reforestation Programs: Big Success or Just an Illusion? 
In China, major environmental degradation caused by deforestation was apparent even 2,000 years ago, when the great waterway once simply called “The River” was visibly transformed. Tree-felling all along the river’s banks wiped out root systems that held erosion in check, allowing tons of sediments to spread their stains into what has been known ever since as the Yellow River. (Yale 360)
30 janvier 2012
Un nouveau président-directeur général à la tête de Génome Québec 
Le président du conseil d'administration, monsieur Martin Godbout, est heureux d'annoncer la nomination de monsieur Marc LePage à titre de président-directeur général de Génome Québec. Monsieur LePage occupait depuis septembre 2009 les fonctions de conseiller spécial, Changement climatique et énergie, à l'Ambassade du Canada à Washington, D.C. Avant cette nomination, il a été consul général au Consulat général du Canada à San Francisco/Silicon Valley. Monsieur LePage a fait partie des pionniers à l'origine de la création de Génome Canada en 2000. Au cours de son mandat à titre de vice-président exécutif du développement corporatif, il a contribué significativement au développement de la génomique au Canada. De 1994 à 2000, au sein du Conseil de recherches médicales du Canada, il était directeur du développement des affaires, responsable des partenariats internationaux avec l'industrie pharmaceutique, le capital de risque et les fondations. (CNW)
30 janvier 2012
Le bois des terres publiques trouve preneur 
Le ministère des Ressources naturelles a vendu plus d'un million de mètres cubes de bois aux enchères l'an dernier au Québec. Ces ventes, effectuées en deux temps, s'inscrivent dans le cadre du nouveau régime forestier, qui prévoit vendre au plus offrant un pourcentage de bois sur les terres publiques. Les ventes aux enchères ont rapporté 6 millions de dollars à l'État. Une vingtaine d'entreprises québécoises, dont Damabois, a remporté des appels d'offres en soumettant des propositions variant entre 52 000 $ et 485 000 $. (Radio-Canada)
30 janvier 2012
Jusqu'où doit aller l'État avec le Plan Nord 
BLOGUE. Intéressant colloque que celui de Humaniterre, présenté lundi aux HEC. Probablement le meilleur des événements sur le sujet auxquels on ait assisté dernièrement. Jusqu'où doit aller l'État? Voici quelques une des questions abordées et ce qu'on en pense. (Les Affaires)
30 janvier 2012
«Il faut se mobiliser et focuser sur le Plan Nord» 
Pour le président de la Chambre de commerce de Val-d’Or (CCVD), Marcel Jolicoeur, le Plan Nord passe par une mobilisation des gens d’affaires de la région afin de ne pas manquer le bateau de ce grand projet. (Abitibi-Express)
30 janvier 2012
Projet immobilier à St-Bruno: le ginseng ne serait pas menacé 
Les travaux de sondage réalisés cette semaine sur le terrain du promoteur et sénateur Paul Massicotte, à Saint-Bruno, ne posent aucun risque pour une espèce de plante menacée de disparition, estime le ministère du Développement durable, de l'Environnement et des Parcs (MDDEP). Une inspection mercredi a permis au Ministère de conclure que les travaux de sondage ont évité les zones où pousse du ginseng à cinq folioles, une espèce dont la situation «se révèle extrêmement précaire» au Québec. (La Presse)
30 janvier 2012
Pour quelques arbres en paix dans leur dernière forêt 
Libre opinion - La destruction planifiée du boisé des Hirondelles, à Saint-Bruno-de-Montarville, est un bon enseignement sur la nature, «un terreau fertile en éducation». Pas besoin d'organiser une soirée universitaire: l'histoire est un rendez-vous quotidien quand nos forêts sont menacées. Car à moins de réveiller tous les morts des cimetières de la Montérégie, de bloquer les routes ou d'occuper quelques hôtels de ville, cette forêt mature sera par le Grand Guignol «changée» en maisons de luxe respectables. (Le Devoir)
28 janvier 2012
Plan Nord - Les employés de l'État dénoncent le laxisme de Québec 
Bien que le secteur minier constitue le cœur du Plan Nord des libéraux de Jean Charest, le gouvernement n'a pas les moyens de s'assurer que l'industrie s'implante sans poser de risques pour l'environnement, pas plus qu'il ne peut déterminer avec certitude les quantités de minerais qui sont extraites du sol québécois. C'est ce que soutient le Syndicat de la fonction publique du Québec dans un document interne. Les ministères concernés affirment quant à eux que le Québec a tous les outils nécessaires pour assurer un suivi rigoureux des projets. (Le Devoir)
27 janvier 2012
Réchauffement : les plantes migrent vers les sommets 
Plus de 600 espèces de plantes ont été observées, entre 2001 et 2008, par des chercheurs venant de toute l’Europe. Ils ont scruté l’aire de répartition de ces végétaux autour de soixante pics dans la plupart des chaines de montagnes européennes. Ils ont observé que le réchauffement climatique provoque le déplacement des espèces végétales vers les altitudes plus élevées où la température est plus fraîche. (Futura Sciences)
27 janvier 2012
Digesting Diapers | Oyster mushrooms can turn disposable diapers into a profitable food staple 
According to Conservation (Fall 2011), oyster mushrooms thrive on cellulose, which is a primary constituent of disposable diapers. Cellulose takes centuries to biodegrade in the airless confines of a landfill, while oyster mushrooms can eat it up in two short months, after which, of course, people can eat up the mushrooms. (UTNE)
27 janvier 2012
Faites une différence 
Lettre d'opinion de Laure Waridel, adressée au sénateur Paul J. Massicotte., promoteur du projet de 30 maisons luxueuses dans le boisé des Hirondelles, situé en bordure du Parc national du Mont-St-Bruno. (La Presse)
27 janvier 2012
Officials vow to protect vulnerable species in St. Bruno 
Officials with Quebec’s environment ministry said Thursday they are well aware of the presence of several threatened or vulnerable plant species in the Forêt des hirondelles in St. Bruno, and will ensure they are protected even as a developer turns that forest into a residential neighbourhood. Residents and conservation groups have been fighting Senator Paul J. Massicotte’s project to build 30 luxury homes in the forest, which is adjacent to Mont St. Bruno provincial park. They were horrified to see heavy machinery move in earlier this week, as an engineering firm began analyzing the soil and terrain in preparation for the project. (The Gazette)
27 janvier 2012
Forêt des Hirondelles: Québec veille à la protection des espèces menacées 
Le ministère du Développement durable, de l'Environnement et des Parcs (MDDEP) entend protéger les espèces végétales vulnérables ou menacées présentes dans la forêt des Hirondelles, à Saint-Bruno, là où des travaux de forage ont débuté pour préparer les plans et devis des rues et des services publics municipaux. C'est ce qu'a déclaré hier le directeur régional adjoint du ministère en Montérégie, Daniel Leblanc, dans un entretien téléphonique accordé au Devoir. (Le Devoir)
26 janvier 2012
Big trees, like the old-growth forests they inhabit, are declining globally 
Already on the decline worldwide, big trees face a dire future due to habitat fragmentation, selective harvesting by loggers, exotic invaders, and the effects of climate change, warns an article published this week in New Scientist magazine. Reviewing research from forests around the world, William F. Laurance, an ecologist at James Cook University in Cairns, Australia, provides evidence of decline among the world's "biggest and most magnificent" trees and details the range of threats they face. He says their demise will have substantial impacts on biodiversity and forest ecology, while worsening climate change. (Mongabay)
26 janvier 2012
Deux écologistes critiquent le Plan Nord 
«Avant de se demander comment le Plan Nord?, peut-on demander pourquoi le Plan Nord? C'est la question qu'il aurait fallu poser à la population québécoise avant que M. Charest parte en tournée mondiale de vente aux enchères des ressources naturelles du Nord québécois.» Deux représentants du Réseau québécois des groupes écologistes (RQGE) étaient à Sherbrooke mercredi pour poser cette question et bien d'autres en ce qui concerne le développement du territoire québécois au nord du 49e parallèle. (La Tribune)
26 janvier 2012
Saint-Bruno - Forêt des Hirondelles: les travaux continuent 
Malgré une demande d'intervention d'urgence pour protéger plusieurs espèces menacées, le ministère du Développement durable, de l'Environnement et des Parcs (MDDEP) n'a pas arrêté hier les travaux de sondage des sols qui se poursuivaient pour une deuxième journée consécutive dans la forêt des Hirondelles, à Saint-Bruno. Selon les informations fournies par Caroline Rodrigue, présidente de l'Action pour l'environnement (APES), ce groupe a porté plainte mardi auprès de la direction régionale du ministère «pour faire cesser immédiatement» les tests de sol entrepris avec de lourdes foreuses sur ce terrain que la Ville de Saint-Bruno a décidé de consacrer à la construction résidentielle. (Le Devoir)
26 janvier 2012
Saint-Bruno: un projet immobilier suscite la controverse 
Le projet immobilier dans la forêt des Hirondelles, adjacente au parc du Mont-Saint-Bruno, continue de susciter la controverse. Un groupe de citoyens a porté plainte au ministère du Développement durable, de l'Environnement et des Parcs (MDDEP) après que de la machinerie eut fait son apparition sur le terrain appartenant au sénateur et promoteur immobilier Paul Massicotte. (La Presse)
25 janvier 2012
25 janvier 2012
Logging of primary rainforests not ecologically sustainable, argue scientists 
Tropical countries may face a risk of 'peak timber' as continued logging of rainforests exceeds the capacity of forests to regenerate timber stocks and substantially increases the risk of outright clearing for agricultural and industrial plantations, argues a trio of scientists writing in the journal Biological Conservation. The implications for climate, biodiversity, and local economies are substantial. (Mongabay)
25 janvier 2012
Plan Nord: le manque de surveillance de l'État déploré 
Si rien ne change, le Plan Nord du gouvernement de Jean Charest se déploiera sans réelle surveillance de l'État québécois. Selon une étude du Syndicat de la fonction publique du Québec transmise au Soleil, le gouvernement de Jean Charest est incapable de mesurer adéquatement les tonnages prélevés par les entreprises minières, ou même de se pencher sur leurs méthodes d'exploitation. (Le Soleil)
25 janvier 2012
Le bois certifié prend racine dans la construction en France 
Pefc, première certification du bois en France, vise, après l’imprimerie, le secteur de la construction. Une certification sur le bois se doit de toucher tous les acteurs de la chaîne, de la forêt au chantier. En amont, la certification PEFC (Programme for the Endorsement of Forest Certification) est très développée. Un tiers des forêts françaises et 50 % du bois vendu en France sont certifiés par la marque internationale. En aval, certains secteurs, comme l'imprimerie, ont pris de l'avance. La construction commence à s'y intéresser sérieusement. (Le Moniteur)
24 janvier 2012
Indonésie : la forêt de l’île de Bornéo bientôt préservée 
Le ministère pour la forêt d'Indonésie a annoncé jeudi un plan de conservation de la moitié de l’ile de Bornéo, abritant la forêt tropicale dans le cadre de l’engagement présidentiel de réduction des émissions de gaz à effet de serre. "Au moins 45 pour cent de Bornéo indonésien serviront les poumons du monde". Classé troisième pollueur du monde, le gouvernement indonésien vient en effet tout juste de signer un décret en vue de la conservation de la moitié de l’ile de Bornéo. Seulement la moitié puisque la forêt n'appartient pas qu'au pays, elle s'étend également sur la Malaisie et le Brunei. (MaxiSciences)
23 janvier 2012
Economic slowdown leads to the pulping of Latvia's forests  
The economic crisis has pushed many nations to scramble for revenue and jobs in tight times, and the small Eastern European nation of Latvia is no different. Facing tough circumstances, the country turned to its most important and abundant natural resource: forests. The Latvian government accepted a new plan for the nation's forests, which has resulted in logging at rates many scientists say are clearly unsustainable. In addition, researchers contend that the on-the-ground practices of state-owned timber giant, Latvijas Valsts meži (LVM), are hurting wildlife and destroying rare ecosystems. (Mongabay)
23 janvier 2012
« Hommes-des-bois » : bûcherons des années 1960 
À l’heure où la foresterie doit faire face à des changements majeurs dans la façon de faire, à l’heure où le travail forestier est décrié de maintes parts, le jeune cinéaste Simon Rodrigue a tourné un documentaire sur les travailleurs forestiers des années 59-60. Tourné à Grandes-Piles, au musée forestier de l’endroit, le documentaire nous met en contact avec ceux qui ont travaillé la forêt. (L'Écho de La Tuque)
23 janvier 2012
Changements climatiques - Les grands barrages alourdissent le bilan de GES 
Le recours massif aux grands barrages par le Québec alourdit de 8 millions de tonnes le bilan des gaz à effet de serre (GES) du Québec, selon une étude de Global Forest Watch Canada (GFWC), un groupe de recherche et d'intervention en environnement qui suit tout particulièrement l'évolution de l'écosystème boréal canadien. Or ces 8 mégatonnes (Mt) de GES n'apparaissent pas dans le bilan du Québec sur les changements climatiques, constate l'organisme environnemental. Si le Québec les inscrivait à son bilan d'émissions, qu'il présente comme exceptionnel en raison précisément de son recours massif à l'hydroélectricité, ce dernier serait modifié sensiblement. (Le Devoir)
23 janvier 2012
Plan Nord - Blocus sur la route 167 | Des Cris mécontents veulent empêcher le début des travaux de prolongement 
Le Devoir au nord de Mistissini — Une barricade faite d'une pelle mécanique, d'un bouteur et de grosses camionnettes bloquent la route 167, là même où doivent débuter, dès demain, les travaux permettant de concrétiser le prolongement de cette route, premier jalon du Plan Nord de Jean Charest. Des Cris de Mistissini dénoncent le gouvernement pour les avoir ignorés dans l'octroi du contrat de construction et avoir empiété sur leurs territoires de trappe sans les dédommager ni même les prévenir. (Le Devoir)
23 janvier 2012
Attention Québec: la Chine menace le Plan Nord 
BLOGUE. Le gouvernement du Québec devrait être prudent avant d'engager trop fortement sa stratégie industrielle dans le Plan Nord. Idem pour les investisseurs avec leur portefeuille. La Chine fait actuellement miroiter de grandes choses, mais la fin pourrait être bien plus près qu'il ne semble. (Les Affaires)
23 janvier 2012
Entente sur le bois d’oeuvre 
Le Canada et les États-Unis ont accepté de prolonger leur accord sur le commerce du bois d’œuvre jusqu’en octobre 2015, soit deux ans de plus que prévoyait l’entente précédente conclue en 2006. L’entente a été annoncée par les ministres du Commerce des deux pays lundi à Washington. L’entente conclue en 2006 mettait en place un compromis décourageant les producteurs canadiens de vendre trop de bois d’œuvre à faibles coûts chez nos voisins du Sud. (L'Écho de La Tuque)
23 janvier 2012
Un projet responsable 
Opinion: Maire de Saint-Bruno-de-Montarville, l'auteur réagit à l'éditorial de François Cardinal intitulé «In-dé-fen-da-ble», qui a été publié le 11 janvier.
Le projet du boisé des Hirondelles est un dossier où nous savions que les obstructionnistes s'opposeraient sans compromis. Nous avons alors choisi de réaliser le projet dans les meilleures conditions possibles, car ne pas respecter les droits du propriétaire nous conduisait devant les tribunaux pour évaluer les coûts d'une expropriation, qui devrait être supportée par nos concitoyens. M. Cardinal reconnaît l'existence de ces droits, mais il a préféré esquiver les conséquences de cet élément. Selon lui, une simple volonté politique pourrait changer la donne. (La Presse)
23 janvier 2012
Musée des sciences et de la technologie : Imperial Oil participe au contenu d'une exposition 
Le commanditaire principal de l'exposition « Énergie, le pouvoir de choisir », du Musée canadien des sciences et de la technologie, à Ottawa, a participé activement à l'élaboration de messages qu'on y trouve. C'est ce que révèlent des courriels obtenus par Radio-Canada, grâce à la Loi sur l'accès à l'information. La pétrolière Imperial Oil a contribué 600 000 $ au projet, qui a été dévoilé l'an dernier et qui doit tenir l'affiche jusqu'en 2017. (Radio-Canada)
21 janvier 2012
Paul Martin veut réduire la pauvreté pour protéger la forêt 
L'ancien premier ministre du Canada Paul Martin est actuellement coprésident du Fonds de la forêt du bassin du Congo, créé en 2008 dans le but de protéger cette forêt en tentant de réduire la pauvreté dans la région. La Prix Nobel Wangari Maathai en était la coprésidente jusqu'à son décès, en septembre 2011. Nous avons eu cet entretien téléphonique avec M. Martin début janvier. (Le Devoir)
21 janvier 2012
Menace sur le deuxième poumon de la planète 
La forêt congolaise pourrait subir le même sort que sa grande soeur amazonienne. (Le Devoir)
21 janvier 2012
Geology has split the Amazon into two distinct forests 
The common view of the Amazon is that it is one massive, unbroken forest. This impression is given by maps which tend to mark the Amazon by a large glob of green or even by its single name which doesn't account for regional changes. Of course, scientists have long recognized different ecosystems in the Amazon, most especially related to climate. But a new study in the Journal of Biogeography has uncovered two distinct forest ecosystems, sharply divided, caused by million of years of geologic forces. (Mongabay)
21 janvier 2012
Jean Charest présente le Plan Nord en Abitibi-Témiscamingue 
Près de 300 personnes principalement de la communauté d'affaires ont participé à une rencontre avec le premier ministre du Québec, Jean Charest, venu à Rouyn-Noranda pour vendre son Plan Nord. Dans sa présentation intitulée Cap Nord, M. Charest a dressé, entre autres, un inventaire des entreprises privées oeuvrant déjà sur ce territoire.

« On va travailler ensemble pour faire du Plan Nord un des plus grands et des plus beaux projets au monde. » (Radio-Canada)

19 janvier 2012
L'Afrique du Québec 
Lettre d'opinion: Ma mission, dans mon travail, est d'entretenir le rêve des enfants, toujours le rêve, pour permettre à ces futurs citoyens de se dépasser et de porter un regard positif sur leur avenir. Former des gens capables d'agir, et des rêveurs. Idéaliste, diront certains. Peu importe, il faut voir grand, surtout lorsqu'on décide d'aller dans un milieu si petit. En parallèle à ce projet d'éducation, le gouvernement donne de l'argent aux résidants pour l'exploitation des ressources naturelles de la région et enlève, de ce fait, toute motivation et tout but au travail. Plan Nord, qu'apporteras-tu aux enfants de l'Arctique du Québec? (La Presse)
18 janvier 2012
L'Amazonie pourrait devenir émettrice de CO2 
L'Amazonie, traditionnellement considérée comme un rempart contre le réchauffement climatique, pourrait devenir contributeur net de CO2 à cause de la déforestation, selon des chercheurs dont l'analyse est publiée mercredi dans la revue scientifique britannique Nature. Dressant un bilan de travaux récents, Eric Davidson (The Woods Hole Research Center, Massachusetts, États-Unis) et plusieurs autres scientifiques estiment que l'Amazonie est «en transition» à cause de l'activité humaine : de puits de carbone, elle pourrait basculer émetteur net de CO2 et accroître l'effet de serre. (Canoë)
18 janvier 2012
Plan Nord : Charest abandonne les forêts 
Blog : Alors que son gouvernement avait annoncé en grande pompe lors du dévoilement du Plan Nord que ce projet de développement industriel à grande échelle au nord du 49ème parallèle allait mettre à l’abri de toute exploitation industrielle 50% du territoire du Plan Nord (600 000km²), l’équipe de Jean Charest faisait planer lors des consultations sur le 50% de protection que l’activité forestière serait permise dans les zones protégées. Afin de démentir ce non-sens qui défit tout entendement, le ministre de l’Environnement Pierre Arcand avait alors annoncé à l’automne 2011 que non, il n’y aurait pas de coupe dans les zones de protection. (Greenpeace)
18 janvier 2012
Forêt boréale : la soumission du Manitoba et de l'Ontario à l'UNESCO est prête 
Le gouvernement néo-démocrate de Greg Sellinger a annoncé mercredi que la demande officielle pour faire reconnaître un territoire de la forêt boréale à l'est du lac Winnipeg comme patrimoine mondial était prête à partir pour Paris. Cette demande vise à protéger un territoire de 33 400 kilomètres carrés de forêt boréale, rivières, lacs et zones humides, dont une partie se trouve en Ontario. Le site inclut le parc provincial Atikaki au Manitoba et le parc provincial ontarien Woodland Caribou. (Radio-Canada)
17 janvier 2012
Plan Nord : la zone de conservation de la forêt commerciale n'atteindrait pas 50 % 
Le ministre délégué aux Ressources naturelles, Serge Simard, confirme les propos de son collègue Clément Gignac sur la réduction de la zone de conservation de la forêt commerciale, qui n'atteindrait pas 50 % du territoire. Québec prévoit exclure les coupes forestières sur 50 % de la superficie du territoire visé par le Plan Nord.

Cette proposition avait soulevé la colère des régions forestières. Le gouvernement précise maintenant que les coupes forestières seraient interdites dans seulement 10 % de la zone d'exploitation de la forêt commerciale. (Radio-Canada)

16 janvier 2012
Le Plan Nord séduit 
Jean Charest a de quoi se réjouir : le Plan Nord commence à porter ses fruits auprès de l'électorat. Selon un sondage Léger Marketing/Agence QMI, 39 % des gens considèrent que le vaste projet de développement du territoire situé au nord du 49e parallèle du gouvernement libéral est une bonne chose pour le Québec. « La majorité de ceux qui en ont entendu parler y sont favorables. C'est une bonne nouvelle pour le gouvernement qui réussit tranquillement à imposer sa vision du Plan Nord aux Québécois », explique le président de la firme de sondage, Jean-Marc Léger. (Journal de Québec)
14 janvier 2012
Exploiter la forêt des racines à la cime des arbres pour révolutionner le secteur 
Le 33e Salon de la forêt a été inauguré cet avant-midi au Centre de foires. Le thème de l’événement, organisé par les étudiants en foresterie de l’Université Laval, est «Revitaliser l’environnement forestier : des racines à la canopée». Jusqu’au 15 janvier, la population aura la chance notamment de voir un cheval de débardage en action. Des activités interactives sont également proposées, en plus de la quarantaine de kiosques d’exposants. Pour démontrer la revitalisation du secteur, des produits forestiers non ligneux ainsi que de nouvelles techniques mises sur pied sont présentés. (Québec Hebdo)
13 janvier 2012
Des plantes armées contre la sécheresse 
Des chercheurs californiens ont réussi à activer le mécanisme permettant aux plantes de survivre à des pénuries d’eau. Il y a quelques années, l’équipe de Sean Cutler avait découvert que l’acide abscissique (ABA) –une hormone de stress présente chez les plantes– jouait un rôle important dans la résistance des végétaux à la sécheresse. Quand l’ABA se fixe à son récepteur, il s’ensuit une série de réactions qui réduisent les pertes hydriques. Ainsi, les stomates, les orifices par lesquels la plante transpire, se ferment et elle cesse de croître. (Science Presse)
13 janvier 2012
Sweden’s Green Veneer Hides Unsustainable Logging Practices 
Sweden has a reputation as being one of the world’s most environmentally progressive nations. But its surprisingly lax forestry laws often leave decisions about logging to the timber companies — and as a result, large swaths of biologically-rich boreal forest are being lost. (Yale360)
13 janvier 2012
The World Bank has done almost nothing with the billions it was given to save the rainforests 
Assume, for the sake of argument, that the scientists are right, and that more CO2 in the atmosphere means an increase in average global temperature. Assume, too, that the increase in temperature will eventually have some very bad effects, including melting the polar ice caps, increasing the size of deserts, and raising sea levels. What should we do about it?

For most people, the answer is to find a way to reduce the amount of CO2. To that end, the nations of the world have just met in Durban in an attempt to agree on a way to achieve exactly that. But the meeting broke up without any real agreement on anything, except a promise to keep talking. Why was nothing achieved? (Telegraph)

13 janvier 2012
NASA Says Canada In 'Hot Spot' Of Ecological Change 
A new NASA study predicts massive ecological changes for Canada's Prairies and boreal regions by the year 2100. Those areas are in "hot spots" highly vulnerable to massive environmental changes this century due to global warming, the study states. Much of Alberta, Saskatchewan, and Manitoba is predicted to see major shifts northward of plant and animal species. (Huffington Post)
13 janvier 2012
Selon la NASA: L'écologie chambardée par les changements climatiques 
Plusieurs régions canadiennes vivront d'importantes transformations écologiques au cours du prochain siècle, prévoit la NASA. Des scientifiques de l'agence spatiale affectés au Jet Propulsion Laboratory ainsi que des chercheurs du California Institute of Technology ont analysé l'adaptation potentielle de la végétation aux changements climatiques causés par la hausse des gaz à effet de serre créés par l'humain au cours des trois prochains siècles. « Bien que la fonte des glaciers, la hausse du niveau des océans et les autres changements environnementaux sont importants, en fin de compte, ce sont les conséquences écologiques qui importent », a souligné le chercheur principal, Jon Bergengren. (Canoë)
12 janvier 2012
The contribution of trees to our lives: it is time to take stock 
French botanist Francis Hallé makes a case for the defence of trees as a powerful ally in saving the Earth's ecosystems.
Give me a tree and I'll save the world – that is the message that comes across from a book just published by the French botanist Francis Hallé, Du bon usage des arbres (Making good use of trees). The book is a defence of trees addressed to decision-makers and town planners. It is hard to know which specific tree to start with, but let's take as our prime example the plane tree planted by the Comte de Buffon in 1785 at the entrance to the Jardin des Plantes in Paris. Visitors can see how well it has fared 226 years on, even though it has never been pruned. (The Guardian)
12 janvier 2012
Résine parfumée contre capitalisme effrené 
Résine parfumée contre capitalisme effréné. En Indonésie, de nombreux paysans perdent leurs terres au profit d’exploitants de palmiers à huile. Certains ripostent aujourd’hui en produisant de la résine de gaharu, une substance très recherchée. (Courrier International)
12 janvier 2012
Environment Canada to get rid of 60 scientists 
Environment Canada is sending notices to 60 scientists and other researchers that their jobs are being declared surplus. Gary Corbett, president of the Professional Institute of the Public Service of Canada, confirmed his union was notified by the department that surplus notices would be going out this week. They are fallout from the department’s announcement last August that it would be cutting or reassigning 776 people — which is about 10 per cent of the workforce. (Ottawa Citizen)
12 janvier 2012
The Case of the Dying Aspens 
Over the past 10 years, the death of forest trees due to drought and increased temperatures has been documented on all continents except Antarctica. This can in turn drive global warming by reducing the amount of carbon dioxide removed from the atmosphere by trees and by releasing carbon locked up in their wood. New research led by Carnegie researcher and Stanford University PhD student William Anderegg offers evidence for the physiological mechanism governing tree death in a drought. (Science Daily)
12 janvier 2012
Diverse Ecosystems Are Crucial Climate Change Buffer 
Preserving diverse plant life will be crucial to buffer the negative effects of climate change and desertification in in the world's drylands, according to a new landmark study. The findings of the multi-author study, published January 13 in the journal Science, are based on samples of ecosystems in every continent except Antarctica. (Science Daily)
10 janvier 2012
New Hope to Save Hemlock Trees from Attack 
Thousands of broken trees line the banks of the Chattooga River. The dead gray stabs were once evergreen monsters offering shade to trout and picturesque views to visitors. These Eastern hemlocks are dying rapidly, and University of Georgia researchers are working to save them. (Science Daily)
10 janvier 2012
Research Bought, Then Paid For 
OP-ED piece about public access to research publications (NY Times)
10 janvier 2012
Amphithéâtre en bois: improbable mais pas exclu 
Le maire de Québec, Régis Labeaume, affirme qu'il n'est pas exclu que le futur colisée soit en bois. Mais ses appréhensions persistent devant la facture pouvant accompagner un procédé qui n'aurait pas, suggère-t-il, fait ses preuves. Lundi, la délégation de gens d'affaires de la capitale intéressée par le Plan Nord a débarqué à Chibougamau, où se trouve la seule firme qui a passé le test pour faire homologuer la possibilité d'inclure du bois dans le futur stade sportif et culturel. (Le Soleil)
10 janvier 2012
Le Plan Nord à la rescousse de l'industrie forestière? 
« Est-ce que la foresterie fait encore partie des plans d’avenir du Québec ? », questionne le président de la Fédération québécoise des coopératives forestières, Claude Dupuis, dans une analyse publiée dans l’édition de janvier 2012 du Monde Forestier. Claude Dupuis n’est pas le seul à s’interroger sur les orientations du gouvernement dans « la forêt du Plan Nord ». Les forestières veulent savoir quelle place on donnera à ce secteur d’activités fortement malmené par cinq années de fermetures de scieries et de mises à pied massives. (La terre de chez-nous)
9 janvier 2012
En 2011 : 18 000 nouvelles espèces ont été découvertes 
2011 a été une année riche sur le plan de la biodiversité, de l’environnement ou encore du développement durable. Si les nouvelles sur notre Terre sont souvent inquiétantes, le bilan 2011 des nouvelles espèces découvertes fait du bien ! (ConsoGlobe)
9 janvier 2012
Plan Nord: la grande séduction Québec-Asie est lancée 
Les échanges entre le Québec et l'Asie s'intensifient, et pour cause. Avec l'équivalent de 1000 nouvelles villes à construire en Chine et en Inde au cours des prochaines décennies, les deux puissances émergentes asiatiques auront besoin de ressources pour assurer leur développement. Le Québec regorge de potentiel à cet effet, et la grande séduction, d'une part et d'autre, est lancée. (Le Soleil)
9 janvier 2012
Wolf Magic | 15 years after return, predators still reshaping Yellowstone ecosystem  
An aspen sapling may not look like much, but it’s a subtle sign that, 15 years after the return of wolves to Yellowstone National Park, one of the nation’s most controversial reintroduction efforts is having quiet but profound effects, scientists conclude in a new study. “Yellowstone increasingly looks like a different place,” said William Ripple of Oregon State University (OSU), a lead author of the study, published in Biological Conservation. As wolves have thinned elk populations, reducing grazing and browsing, trees and shrubs have begun recovering along some streams, providing improved habitat for beaver and fish. “These are still the early stages of recovery, and some of this may still take decades,” Ripple says. “But trees and shrubs are starting to come back and beaver numbers are increasing. The signs are very encouraging.” (Conservation Magazine)
9 janvier 2012
Environnement - L'Anthropocène, l'ère des déséquilibres | Les changements provoqués par l'homme auraient fait entrer la Terre dans une nouvelle époque géologique 
L'idée lancée en 2002 par Paul Crutzen, Prix Nobel de chimie, et consistant à ajouter l'Anthropocène à l'échelle des temps géologiques, afin de prendre en compte l'impact de l'homme sur son environnement, fait doucement son chemin. Si bien que l'adoption de cette nouvelle époque géologique sera proposée lors du prochain Congrès géologique international, qui se tiendra en août prochain à Brisbane, en Australie. (Le Devoir)
8 janvier 2012
Charest en mission économique dans le Nord 
Le premier ministre Jean Charest part aujourd'hui en mission économique de trois jours dans le Nord québécois pour promouvoir son Plan Nord. Pendant trois jours, il sera accompagné du maire de Québec, Régis Labeaume, du ministre des Ressources naturelles, Clément Gignac, et de 25 entrepreneurs des régions de Québec et de Chaudière-Appalaches spécialisées dans le secteur minier et la construction, entre autres. Ces entreprises espèrent décrocher des contrats pour développer le Nord québécois. (Le Soleil)
8 janvier 2012
« Forêts Modèles », 20 ans après ! 
Un regard extérieur sur les «Forêts modèles». Collaboration d'un forestier français qui suit toujours avec intérêt la vie forestière du Québec depuis son séjour de quelque cinq années chez nous, et particulièrement au ministère des Forêts de la première moitié des années 70. (Silva Libera)
8 janvier 2012
Faune et flore alpines rattrapées par le réchauffement 
Les oiseaux et les papillons européens s'adaptent au réchauffement climatique en remontant vers le nord, mais pas suffisamment vite pour compenser l'augmentation des températures moyennes, démontre pour la première fois une étude publiée dimanche. Une étude similaire, publiée également dimanche par la revue britannique Nature Climate Change, relève en outre que le réchauffement est en train d'altérer profondément la végétation alpine sur tout le continent européen. (Canoë)
7 janvier 2012
La Mission Plan Nord démarre dimanche 
La Mission Plan Nord menée par le premier ministre Jean Charest débutera dimanche par la visite de la centrale hydro-électrique de l'aménagement Robert-Bourassa , à la Baie-James. Le premier ministre sera accompagné de Clément Gignac, ministre des Ressources naturelles et de la Faune et ministre responsable du Plan Nord, de Régis Labeaume, maire de Québec, et d'un groupe de gens d'affaires des régions de Chaudière-Appalaches et de Québec. (Canoë)
6 janvier 2012
Plan Nord | La police déjà à l'affût 
La mise en place du Plan Nord verra l’explosion des compagnies minières, mais la Sûreté du Québec redoute aussi l’infiltration du crime organisé, qui pourrait utiliser cette opportunité pour faire entre autres du pump and dump, à travers l’essor de sociétés éphémères. (Canoë)
6 janvier 2012
The year in review for rainforests 
2011 was designated as "Year of the Forests" by the United Nations. While there was relatively little progress on intergovernmental forest protection programs during the year, a lot happened elsewhere. Below is a look at some of the biggest tropical forest-related news stories for 2011. We at mongabay readily acknowledge there were a number of important temperate and boreal forest developments, including Britain's decision not to privatize its forests and the severe drought in Texas, but this article will cover only tropical forest news. (Mongabay)

Read more: http://news.mongabay.com/2011/1228-year_in_rainforests_2011.html#ixzz1jNC9JzYS

********************************************************** *************************** FRQNT ************************ **********************************************************

Un regroupement stratégique du

********************************************************** *********************** Infolettre *********************** **********************************************************

Abonnez-vous à
l'Infolettre du CEF!

********************************************************** ************* Écoles d'été et formation **************************** **********************************************************

Formations et Écoles d'été

********************************************************** ***************** Pub - ABC CBA 2020 ****************** **********************************************************

1 et 2 juin 2020

********************************************************** ***************** Pub - Congrès Mycelium ****************** **********************************************************

Reporté en 2021

********************************************************** ***************** Pub - IWTT ****************** **********************************************************

Reporté en 2021

**********************************************************

***************** Pub - Symphonies_Boreales ****************** **********************************************************

********************************************************** ***************** Boîte à trucs *************** **********************************************************

CEF-Référence
La référence vedette !

Jérémie Alluard (2016) Les statistiques au moments de la rédaction 

  • Ce document a pour but de guider les étudiants à intégrer de manière appropriée une analyse statistique dans leur rapport de recherche.

Voir les autres...