Voyez aussi les articles parus récemment, en 2019, 2018, 2017, 2016, 2015, 2013, 2012, 2011 et de 2010 à 2006

Articles parus dans la section "Dans les médias" en 2014

Une revue non exhaustive des articles parus dans les médias qui traitent de la forêt et des travaux des membres du CEF.

Le CEF dans les médias

************************************************************************************************************************ ************************************************************************************************************************ Début de la section Le CEF dans les médias. Insérez vos articles après ce bloc. ************************************************************************************************************************ ************************************************************************************************************************

22 décembre 2014
Industrie forestière au Saguenay–Lac-Saint-Jean : la solution passe par la récupération des certificats FSC 
Communiqué de Nature Québec
Louis Bélanger et Sophie Gallais cosignent un communiqué de Nature Québec en lien avec la perte de certification FSC par la compagnie Resolu au Saguenay-Lac-Saint-Jean.


22 décembre 2014

Les travaux de recherche dans le réseau de la SÉPAQ sont vulgarisé dans le Bulletin de conservation 

  • L'arpenteuse de la pruche : une arrivée remarquée | Eric Bauce traite de ses travaux de recherche sur l'arpenteuse de la pruche au Parc national de la Jacques-Cartier.
  • Le vent, un facteur déterminant pour le maintien de la toundra alpine | Sebastien Renard et son directeur Eliot McIntire discutent de la richesse de la toundra alpine au Parc national de la Gaspésie.

Si vous désirez réaliser un projet de recherche dans un parc du Réseau SÉPAQ, consultez les besoins et potentiels de recherche, la liste des personnes-ressources et les modalités ici .

19 décembre 2014
Danielle Charron fête ses 25 ans de service!  
Le 17 décembre dernier, l'UQAM soulignait les 25 ans de service de ses employés . À cette occasion, Danielle Charron fut conviée à célébrer, en compagnie d'anciens collègues de plusieurs départements, ce long parcours... toujours en cours! Une horloge gyroscopique et un stylo à l'effigie de l'UQAM lui ont alors été offerts en guise de remerciement pour ses loyaux services. Après avoir terminé sa maîtrise à l'UQAM sous la direction de Daniel Gagnon, Danielle a été engagée pendant quelques semaines, suite à un concours de circonstances, comme assistante de recherche dans le laboratoire d'Yves Bergeron. Elle ne l'a jamais quitté depuis, multipliant les campagnes d'échantillonnage, principalement dans la région du Lac Duparquet en Abitibi. Son registre d'histoires sur le mythique lac, parfois farfelues, parfois dramatiques, est impressionnant.


15 décembre 2014
Les chercheurs du CEF critiquent les coupures dans la recherche scientifique en forêt  
Intitulée "Couper la recherche scientifique en forêt, une mauvaise décision pour l’économie des régions et la compétitivité du Québec sur les marchés internationaux", cette lettre adressée au Premier ministre Couillard a été signée par 53 professeurs de 11 établissements universitaires québécois associés au Centre d’étude de la forêt (CEF). « Compromettre la recherche scientifique en forêt constitue une mauvaise décision pour une société moderne qui s’appuie sur le savoir pour innover ainsi que pour l’économie de la forêt, estiment les signataires. Ces derniers concluent en insistant sur le maintien du financement de la recherche en forêt qui «n’est pas un luxe dont on peut se passer en période d’austérité et de rigueur budgétaire. Il s’agit plutôt d’une action qui est bel et bien génératrice de revenus à court terme pour le secteur forestier. L’appui à la recherche représente une garantie que le gouvernement du Québec souscrit de façon tangible à une gestion durable des forêts. » | Article dans Actualités UQAM 


12 décembre 2014
La recherche dans le réseau de l'Université du Québec | L'hiver sous la loupe 
Un bulletin de l'UQ
La Science sous zéro est le nom du dernier bulletin soulignant la recherche dans le réseau de l'Université du Québec. Sous l'angle de "L'hiver, un défi d’adaptation sans cesse renouvelé", on souligne les travaux de 2 chercheurs du CEF
  • L'érable à sucre, un modèle. L'arbre emblème aurait du mal à s'enraciner plus au nord. Avec Nicolas Bélanger de la TELUQ (p.6)
  • Au paradis de la mousse. Un élément essentiel pour le maintein du pergélisol. Avec Nicole Fenton de l'UQAT (p.6)
11 décembre 2014
La Golden Delicious entre au labo 
Un article dans Le Fil
Deux chercheurs du Département des sciences du bois et de la forêt ont découvert une méthode plutôt originale pour évaluer la virulence du champignon causant la maladie hollandaise de l'orme: ils font appel à des Golden Delicious! Cette pomme à pelure jaune produit une lésion brunâtre lorsqu'elle entre en contact avec le champignon. «Plus la surface attaquée est grande, plus la souche testée est virulente», explique le professeur Louis Bernier. Cette découverte, réalisée par la stagiaire postdoctorale Karine Plourde et le professeur Bernier, fait d'ailleurs l'objet d'un article dans un récent numéro de Plant Pathology.


11 décembre 2014
Transformation extrême 
Un article dans Le Fil
On savait que le cerf de Virginie faisait la vie dure au sapin sur Anticosti. Les quelque 160 000 chevreuils qui y vivent se régalent de cette essence, en particulier l'hiver, réduisant sa régénération à deux fois rien. Au cours des dernières décennies, les vénérables sapinières de l'île ont été progressivement remplacées par des peuplements d'épinettes blanches, une espèce sur laquelle le cerf lève le museau. On prédisait d'ailleurs que ces pessières allaient devenir le nouveau visage forestier de l'île. Des chercheurs du Département des sciences du bois et de la forêt viennent toutefois de démontrer que les cerfs et les coupes forestières sont en voie de faire mentir cette prédiction. En effet, dans la dynamique actuelle, même les peuplements d'épinettes blanches de l'île ne sont pas en mesure de se régénérer, démontrent les travaux publiés par cette équipe dans un récent numéro de la revue Forest Ecology and Management.


10 décembre 2014
Un franc succès pour le 16e colloque annuel de la Chaire AFD 
Un communiqué de l'UQAT
Plus de 130 participants, dont une trentaine par webdiffusion, ont assisté au 16e colloque annuel de la Chaire industrielle CRSNG-UQAT-UQAM en aménagement forestier durable (Chaire AFD). L’évènement, qui s’est déroulé le 27 novembre dernier à l’Hôtel des Eskers d’Amos, regroupait des partenaires industriels et gouvernementaux, des élus régionaux, des membres des Premières Peuples, des étudiants et des chercheurs du monde universitaire. Chaque année, la Chaire AFD remet deux prix récompensant l’effort de vulgarisation scientifique des présentations. Le Cône d’or, accompagné d’une bourse de 350 $, a été octroyé à M. Serge Bordeleau, étudiant à la maîtrise en biologie de l’UQAT, pour son exposé portant sur « La consommation de lièvre d’Amérique pose-t-elle un risque de contamination aux métaux lourds chez les communautés algonquines de l’Abitibi-Témiscamingue? ». Mme Marine Pacé, étudiante au doctorat en sciences de l’environnement de l’UQAT, a quant à elle remporté une bourse de 150 $ pour la meilleure présentation d’affiche scientifique dont le titre était « Relations entre arbres et strate des mousses et lichens en forêt boréale : des problèmes de voisinage? ».
9 décembre 2014
In your experience, what is the biggest challenge to global scientific collaboration? How should it be addressed? 
Un article dans Science Magazine online
Nicolas Mansuy s'est plu à répondre à la question éditoriale de Science Magazine Online, dont le public cible était les jeunes chercheurs : "In your experience, what is the biggest challenge to global scientific collaboration? How should it be addressed?". Sa réponse a été choisie avec plusieurs autres afin d'être publiée sur le site. Bravo!
1 décembre 2014
Découverte d’un gène de résistance à la tordeuse des bourgeons de l’épinette - Une solution pour le problème tordeuse des bourgeons de l’épinette? 
Un article dans Le Monde Forestier
Des chercheurs rattachés à l’Université Laval, à l’Université de la Colombie-Britannique et à l’Université d’Oxford ont découvert un gène de résistance à la tordeuse des bourgeons de l’épinette dans le génome de l’épinette blanche. Cette percée, annoncée dans la revue scientifique The Plant Journal, ouvre la porte à la sélection de lignées d’arbres naturellement résistants afin de reboiser les forêts dévastées par cet insecte ravageur. Le groupe de recherche, composé des professeurs Éric Bauce, Joerg Bohlmann et John Mackay ainsi que de leurs étudiants et stagiaires postdoctoraux, a découvert ce gène dans des épinettes peu affectées par une épidémie locale de tordeuse. Les chercheurs ont comparé le génome de ces arbres à celui d’épinettes qui avaient subi d’importants dommages. « Nous avons mesuré l’expression de près de 24 000 gènes dans les deux groupes d’arbres, explique le professeur Mackay. Ceci nous a permis de repérer un gène, la bêtaglucosidase-1, dont l’expression est jusqu’à 1000 fois plus élevée dans les aiguilles d’épinettes résistantes que dans celles d’épinettes non résistantes. »
28 novembre 2014
Limite nordique des forêts attribuables – « La protection de l'habitat du caribou forestier sera au cœur de la reflexion » - Laurent Lessard 
Un communiqué du MFFP
Le ministre des Forêts, de la Faune et des Parcs, M. Laurent Lessard, annonce que les travaux de délimitation de la limite nordique des forêts attribuables se poursuivent et soutient que la protection de l'habitat du caribou forestier dans le Nord québécois est réellement au centre des discussions. « Depuis plusieurs années, nous suivons de près l'évolution de la population de caribous forestiers qui a été désigné comme espèce vulnérable en 2005. Nous avons rendu public le plan de rétablissement du caribou forestier du Québec pour la période 2013-2023 dans le but de rétablir les populations dans le territoire visé. Dans le processus de délimitation de la nouvelle limite nordique des forêts attribuables, le gouvernement s'assurera de protéger l'habitat du caribou forestier, tout en maximisant le maintien des territoires de coupe et en étant très sensible à la conservation des emplois forestiers », a conclu le ministre Lessard.

« Le rapport du comité scientifique [codirigé par Yves Bergeron ] nous offre un savoir riche qui nous permettra de faire des choix éclairés dans le respect des critères d'aménagement forestier durable. Ce rapport tient compte, bien entendu, d'enjeux particuliers comme la biodiversité du Nord québécois » a déclaré le ministre Lessard.

28 novembre 2014
Une étude prouve les impacts des opérations forestières sur les autochtones 
Un article dans La Frontière
Si plusieurs groupes environnementalistes ont souvent soulevé la question, une recherche de l’UQAT vient confirmer que les opérations forestières affectent les communautés autochtones et que le droit de consultation et d’accommodement n’est pas toujours observé de façon satisfaisante. Ce constat a été présenté par Papa Déthié Ndione, lors de la soutenance de sa thèse en Sciences de l’environnement. Celui-ci s’est basé sur la communauté anishinabe de Kitcisakik pour son étude. «Cependant, les résultats sont applicables à toutes les personnes qui demeurent près des forêts et qui s’en servent pour combler certains besoins», a-t-il précisé.
25 novembre 2014
Un gène de résistance à la tordeuse des bourgeons de l’épinette blanche a été découvert 
Un article dans Le Journal de Montréal
Un gène de résistance à la tordeuse des bourgeons de l'épinette a été découvert dans l'ADN d’une épinette blanche par une équipe de chercheurs de l'Université Laval, de celle de Colombie-Britannique et d'Oxford. Les chercheurs ont découvert il y a 14 ans dans la région de Drummondville, une épinette blanche qui n'était pas attaquée par la tordeuse, alors qu'elle se trouvait dans une zone fortement infestée. Les scientifiques croient que ces arbres naturellement résistants pourraient permettre de reboiser les forêts dévastées par la tordeuse des bourgeons. «Ça peut être très intéressant, à moyen et à long terme, parce que ça prend quand même un certain temps pour que les arbres poussent, d’établir des plantations d’épinettes blanches résistantes à l’insecte. Ces plantations près des usines permettraient de diminuer les coûts de transport et également les coûts de protection», a expliqué Eric Bauce, auteur principal de l'étude.
24 novembre 2014
La forêt nordique au peigne fin 
Un reportage aux Années Lumières (Radio-Canada)
Une équipe multi-universitaire a établi la carte de l'exploitation durable de la forêt boréale du nord du Québec. Désormais, l'industrie forestière, le gouvernement et le public pourront connaître les limites raisonnables de production de la forêt nordique. Un reportage de Francine Plourde avec comme invités : Yves Bergeron, biologiste, chercheur en écologie forestière et en aménagement forestier durable, UQAM-UQAT et Luc Bouthillier, économiste forestier, ingénieur forestier, Département des sciences du bois et de la forêt, Université Lavalé. Écoutez le reportage .
24 novembre 2014
Yves Bergeron reçoit la Médaille Miroslav Romanowski 
Un communiqué de l'UQAM
Membre de la Société royale du Canada depuis 2010, le professeur Yves Bergeron, du Département des sciences biologiques, a obtenu la Médaille Miroslav Romanowski de l’Académie des sciences de la SRC. Cette médaille reconnaît une contribution importante à l'explication scientifique de problèmes environnementaux ou à l'amélioration notable, par des moyens scientifiques, de la qualité d'un écosystème sous ses aspects terrestre, atmosphérique et aquatique. La distinction s'accompagne d'une bourse de 3 000 dollars et d’un cycle de conférences par le récipiendaire. | Communiqué de l'UQAT 
24 novembre 2014
Visite dans le ventre de l'ISFORT 
Un article paru dans Le Droit
Au moins 200 personnes se sont déplacées, vendredi, pour venir visiter les locaux de l'Institut des sciences de la forêt tempérée (ISFORT) à Ripon. Le pavillon de l'Université du Québec en Outaouais tenait une journée portes ouvertes afin d'offrir à la population régionale la possibilité de découvrir les lieux récemment inaugurés et d'en apprendre davantage sur les travaux scientifiques effectués à l'intérieur de cet ancien couvent de la paroisse Saint-Casimir de Ripon, récemment revampé en laboratoire axé sur la forêt feuillue. «Lorsqu'on aura atteint notre rythme de croisière, on devrait accueillir entre 50 et 60 étudiants de maîtrise, doctorat et postdoctorat et une vingtaine de professeurs et d'aides techniques, en plus des chercheurs invités, explique le directeur de l'ISFORT, Christian Messier. On veut que l'ISFORT devienne un lieu de recherche de niveau international.»
20 novembre 2014
Découverte d'un gène de résistance à la tordeuse 
Un article dans Le Fil
Des chercheurs rattachés à l'Université Laval, à l'Université de la Colombie-Britannique et à l'Université d'Oxford ont découvert un gène de résistance à la tordeuse des bourgeons de l'épinette dans le génome de l'épinette blanche. Cette percée, annoncée dans la revue The Plant Journal, laisse entrevoir la possibilité de sélectionner des lignées d'arbres naturellement résistants à cet insecte ravageur pour reboiser les forêts où il sévit.


20 novembre 2014
Histoire d'une découverte 
Un article dans Le Fil
En mai 2000, Éric Bauce, écologiste de formation et alors professeur et chercheur à la Faculté de foresterie, de géographie et de géomatique, reçoit un coup de téléphone du ministère des Ressources naturelles. Une importante épidémie de tordeuse des bourgeons de l'épinette sévit dans la région de Drummondville, et on demande à l'expert de se rendre sur place pour tenter d'élucider ce problème. «Effectivement, c'était assez hallucinant… Des milliers de tordeuses… Sur une branche de 45 cm, il pouvait y avoir entre 40 et 50 insectes. Or, à ma grande surprise, je constate que deux épinettes côte à côte sont totalement différentes: l'une complètement ravagée et l'autre, aucunement. Pourtant, elles se touchaient!», raconte le chercheur.


18 novembre 2014

Aménagement forestier durable 
Une série vidéo produite par l'UQAT
Afin de faire connaître à la population le large éventail de recherches effectuées à l’Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue (UQAT), une série de 16 émissions  a été produite sous le thème Sur le terrain de la recherche. Pour réaliser ces capsules, plus de 3000 km ont été parcourus dans des ilots forestiers, sur des sites miniers et dans des petites communautés, en Abitibi-Témiscamingue comme au Nord-du-Québec. Cette série démontre le rayonnement des chercheurs de l’UQAT qui dépasse largement les frontières régionales, mais également la volonté de l’UQAT de travailler de concert avec le milieu régional afin de contribuer à trouver des solutions à des enjeux soulevés par les territoires desservis par l’institution. Vous y entendrez entre autres Nicole Fenton Louis Imbeau, Brian Harvey,Suzanne Brais ainsi que plusieurs étudiants (Arun Bose, Pauline Suffice et bien d'autres!) Visionnez la partie 1  et la partie 2  sur l'aménagement forestier durable.


17 novembre 2014
Le défi boréal 
Un article dans Actualités UQAM
Les changements climatiques frappent durement la forêt boréale. La solution? Créer de nouveaux écosystèmes pour stimuler la résilience forestière.
Les chercheurs Yves Bergeron, Daniel Kneeshaw, Christian Messier et Alain Paquette relate des possibles effets des changements climatiques sur l'écosystème forestier boréal au Québec.


17 novembre 2014
La forêt boréale nordique passée au peigne fin 
Un article dans Actualités UQAM
Une étude propose de soustraire des territoires du Québec à l'aménagement forestier au-delà d'une certaine limite nordique.
Un comité scientifique coprésidé par Yves Bergeron, professeur du Département des sciences biologiques, a produit récemment un rapport qui revoit la limite nordique des forêts québécoises que l'on peut aménager de manière durable. «Un premier tracé nordique, réalisé en 2002 par le gouvernement du Québec, avait été critiqué pour ses données insuffisantes et ses inventaires imprécis. On connaissait peu alors les territoires les plus au nord. C'est pour cette raison que le gouvernement a décidé de former un comité scientifique afin de réévaluer le tracé au moyen de nouvelles approches», explique Yves Bergeron, qui est aussi titulaire de la Chaire industrielle CRSNG/UQAT/UQAM en aménagement forestier durable.


17 novembre 2014
Mark Velland reçoit un Prix de la recherche et de la création 
Un communiqué de l'Université de Sherbrooke
Notre planète, c’est connu, subit un déclin de sa biodiversité végétale. Des travaux menés dans plusieurs régions du monde ont montré qu’une perte localisée de végétaux (dans l’étang, par exemple) peut dégrader les fonctions de l’écosystème dans lequel ils se trouvent. Dans le même ordre d’idées, la communauté scientifique croyait que la perte mondiale se reflétait aussi à petite échelle. Or, une étude surprenante dirigée par le professeur Mark Vellend de la Faculté des sciences vient contredire cette affirmation. Son texte, publié dans la revue Proceedings of the National Academy of Sciences, fait la synthèse de 168 recherches de différentes régions du globe et conclut que le déclin global de la variété d’espèces végétales ne s’applique pas à petite échelle. Résumé de l'article .


14 novembre 2014
Leaf bacteria are important to tree health, may help forests adapt to climate change 
Un article dans Mongabay.com
Leaves are vital trees organs that support many important functions. A recent study published in PNAS found that each tree species in tropical rainforests possesses distinctive bacterial communities – called microbiomes – on their leaves. Understanding how leaf microbiomes vary among species may in the future be applied for maintaining healthy forests and predicting how forests will react to climate change. Leaves are a habitat for millions of bacteria. "These bacteria can have important effects -- both positive and negative -- on the health and functioning of their host plants," said Dr. Steven Kembel, lead author of the study. "For example, while some bacteria on leaves cause disease, others may protect the plant against pathogens or produce hormones that increase plant growth rates." -
14 novembre 2014

Un article sur le site de Radio-Canada
Des billets de banque au Mont-Royal, l'érable de Norvège envahit l'espace au détriment de l'érable à sucre. Sur les nouveaux billets en polymère de la monnaie canadienne, une feuille d'érable de Norvège s'est faufilée en douce. Cette espèce exotique venue d'Europe ne se contente pas de prendre la place de l'érable à sucre sur la monnaie canadienne. Au parc du Mont-Royal, l'érable de Norvège est en train de remplacer l'érable à sucre. Il pourrait bien devenir le roi de la montagne.« L'érable de Norvège c'est vraiment une super-espèce. Elle a beaucoup, beaucoup d'avantages sur l'érable à sucre. » - Jacques Brisson.

14 novembre 2014

Un reportage à l'émission Découverte de Radio-Canada
Dans le parc du Mont-Royal, une espèce exotique venue de Scandinavie est en train de remplacer l'érable à sucre. L'envahisseur : l'érable de Norvège. Il faut s'en méfier. C'est un imposteur qui a déjà dupé la monnaie canadienne et Poste Canada. Entrevue avec Jacques Brisson. | Reportage ici à la minute 24:15 

7 novembre 2014

Une nouvelle sur le site du CRSNG
Depuis plus de 20 ans, l’écologiste Yves Bergeron joue un rôle de chef de file dans le transfert des nouvelles connaissances et techniques aux entreprises forestières pour les aider à gérer les forêts de façon plus naturelle.

31 octobre 2014
Les changements climatiques ne favoriseront pas la forêt 
Un article dans le Journal de Montréal
Le gouvernement ne doit pas permettre des coupes plus au nord
Les changements climatiques ne favoriseront pas la coupe forestière à la Baie-James en raison des feux qui seront plus fréquents. Une doctorante à l’Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue, France Oris, a étudié l’histoire des feux de forêt en Jamésie depuis 7000 ans. Selon elle, l’augmentation des superficies brûlées et le climat qui demeurera froid ne permettront pas à la forêt de se régénérer suffisamment pour permettre des coupes forestières. Certaines études démontrent que les superficies de forêt brûlées doubleront d’ici 2100. Selon Mme Oris, la limite nordique actuelle est adéquate. Mais la forêt située au nord du 50e parallèle devrait faire l’objet d’un aménagement forestier particulier. «Il faudrait que ces forêts soient aménagées afin de prévoir les feux de forêt qui seront plus fréquents dans les prochaines années», a-t-elle dit. Les forêts situées entre le 49e et le 50e parallèle seront capables de se régénérer, malgré des feux plus fréquents.
28 octobre 2014
7e congrès CANUSA : Plus de 100 spécialistes en sciences forestières réunis à l’UQAR 
Un article sur le site Le Bas-St-Laurent
Des spécialistes en sciences forestières se penchent sur l’optimisation de l’aménagement forestier écosystémique (AFÉ) dans le cadre du 7e congrès CANUSA présenté à l’Université du Québec à Rimouski. Ce congrès international est un rendez-vous annuel incontournable pour les chercheurs de l’est de l’Amérique du Nord spécialisés dans le secteur forestier. « L’UQAR a une importante masse critique de chercheurs dans ce secteur. Elle compte en outre en ses murs la Chaire de recherche sur la forêt habitée. La présentation de cet important congrès témoigne du dynamisme et du rayonnement de cette dernière », observe le doyen des études de cycles supérieurs et de la recherche, Frédéric Deschenaux.

Pierre angulaire du nouveau régime forestier au Québec, l’aménagement forestier écosystémique a été retenu comme thème du congrès. « Le grand enjeu de l’AFÉ, c’est de développer une foresterie qui conserve davantage d’attributs de la biodiversité tout en assurant la livraison d’une vaste gamme de produits et services offerts par l’écosystème », explique le professeur Luc Sirois, cotitulaire de la Chaire de recherche sur la forêt habitée. La mise en œuvre de l’aménagement forestier écosystémique pose de nombreux défis aux intervenants du secteur forestier, souligne le professeur Robert Schneider, cotitulaire de la Chaire de recherche sur la forêt habitée. « Le nouveau régime forestier implique un changement culturel profond pour le monde de la foresterie, car on doit désormais aborder toutes les composantes de l’écosystème, pas seulement la matière ligneuse. Du planificateur au praticien, chaque dimension de la recherche forestière est touchée, qu’il s’agisse de l’analyse des politiques, du fonctionnement des forêts ou de la transformation des bois. »

28 octobre 2014
L'UQAT reçoit 1,9 M$ pour ses recherches en foresterie et en environnement minier 
Un communiqué de l'Université du Québec
L'Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue (UQAT) recevra un appui d'une valeur de 1,9 M$ grâce au soutien financier offert à la recherche par le programme des Chaires de recherche du Canada (CRC). La Chaire de recherche du Canada de l'UQAT en valorisation, caractérisation et transformation du bois, dont le titulaire est le professeur-chercheur de l'Institut de recherche sur les forêts et membre du CEF, M. Ahmed Koubaa, accède ainsi au niveau 1. D'une valeur de 1,4 M$ répartis sur sept ans, les chaires de niveau 1 sont octroyées à des chercheurs d'exception qui sont reconnus par leurs pairs comme des chefs de file mondiaux dans leur domaine1. Les travaux de cette chaire visent à développer des outils innovateurs pour la caractérisation rapide et nondestructive des propriétés du bois issu de diverses stratégies d'aménagement forestier intensif et contribuer ainsi à l'avancement des connaissances sur les implications des variations des caractéristiques du bois et des fibres sur la qualité et la valeur des produits. Dans une perspective de maximiser les retombées de l'utilisation du matériau du bois, les recherches de la Chaire ont aussi comme objectif de développer de nouvelles technologies de production de nouveaux produits, dont les biocomposites, et de traitement du bois et de surface, notamment par l'utilisation des nanotechnologies.
21 octobre 2014
Nouveau rapport scientifique: nos forêts nordiques sont trop fragiles pour être exploitées 
Un article dans le blogue de Greenpeace
Dans un rapport attendu depuis plusieurs années et finalement rendu public en douce la semaine dernière, un comité scientifique mandaté en 2005 par le gouvernement québécois démontre, cartes à l’appui, à quel point les dernières étendues de forêt boréale épargnées par les coupes forestières sont rares et fragiles. Alors que l’industrie cogne déjà aux portes des régions sub-arctiques, le « Comité scientifique chargé d'examiner la limite nordique des forêts attribuables » montre que plusieurs zones devraient être retirées de l’emprise de l’industrie, car la forêt et la biodiversité qu’elle renferme sont trop sensibles à l’exploitation. Pour Greenpeace, ce rapport scientifique est un plaidoyer pour un changement en profondeur de notre approche en forêt boréale. (Rappelons que le rapport a été dirigé par Robert Jobidon et Yves Bergeron.
20 octobre 2014
Urgence climatique : parce qu’aujourd’hui c’est demain… 
Une chronique de Catherine Potvin dans le magazine Découvrir de l'Acfas
Les outils technologiques et réglementaires nécessaires qui permettraient d’établir dès aujourd’hui un plan efficace de lutte contre les changements climatiques sont connus. Il ne reste qu’à y intéresser nos différents niveaux de gouvernements.


20 octobre 2014
Compressions budgétaires : les sciences forestières de l'UQAR touchées 
Un reportage de Radio-Canada
Les sciences forestières à l'Université du Québec à Rimouski ne sont pas épargnées par les coupes budgétaires imposées par le gouvernement Couillard, au grand désarroi des responsables de la Chaire de recherche sur la forêt habitée de l'UQAR, réunis cette fin de semaine en congrès.


20 octobre 2014
Une centaine de chercheurs en congrès à l’UQAR 
Un article du journal L'Avantage de Rimouski
L’aménagement forestier des prochaines années devra tenir compte d’un grand nombre de facteurs reliés à la biodiversité et des écosystèmes. Le 7e congrès CANUSA présenté à l’UQAR jeudi et vendredi réunissait 130 spécialistes en sciences forestières de l’est du Canada et des États-Unis venus discuter d’aménagement forestier écosystémique (AFÉ).


16 octobre 2014
La Table des partenaires de la forêt publie 3 rapports attendus! 
Un communiqué du ministère de la Forêt, de la Faune et des Parcs
Le 16 octobre 2014, le ministre des Forêts, de la Faune et des Parcs, M. Laurent Lessard, tenait une première rencontre de la Table des partenaires de la forêt depuis l'entrée en vigueur du nouveau régime forestier. Des représentants d'associations et d'organismes nationaux concernés par les enjeux de la gestion et de la mise en valeur du milieu forestier étaient présents. Lors de cette rencontre, trois rapports attendus par les acteurs du secteur forestier ont été déposés :
  • le rapport du Chantier sur les améliorations à apporter à la mise en œuvre du régime forestier;
  • le rapport du Chantier sur l’efficacité des mesures en forêt privée;
  • le rapport du Comité scientifique chargé d’examiner la limite nordique des forêts attribuables, dont le comité était dirigé par Robert Jobidon et Yves Bergeron.
10 octobre 2014
Ask Your Weird Animal Questions: What Happens If You Swallow a Spider? 
Une nouvelle sur le site de National Geographic
Would you die if you were to swallow a poisonous spider whole and alive? Would it bite your internal organs? —Anthony Gomes

No reason for arachnophobia here: Ingesting a spider, even a venomous one, isn’t really a worry, said Christopher Buddle, a spider expert at McGill University in Canada. “If you do swallow a spider, even one that’s potentially venomous, I don’t think it would have the reaction time to bite as it’s moving down the esophagus, and certainly wouldn’t have any chance once [it's] in your stomach acid,” Buddle said.

6 octobre 2014

Attach:Actualites/logo_IRF_uqat.jpg Δ

Flash sur l'Institut de recherche sur les forêts de l'UQAT 
Une vidéo promotionnelle de l'Institut de recherche sur les forêts de l'UQAT
Osvaldo Valeria présente le nouvel Institut de recherche sur les forêts de l'UQAT. Plusieurs touchant témoignages de nos étudiants, tels que Benoit Tendeng, Pauline Suffice et Ahmed Laamrani.


6 octobre 2014
Flash sur la recherche en environnement à l'UQAM 
Une vidéo promotionnelle de l'UQAM
Pierre Drapeau présente le CEF dans cette vidéo promotionnelle des activités de recherche en environnement à l'UQAM. On y voit aussi des étudiants, dont Tadeusz Splawinski.


2 octobre 2014
Dessine-moi un désherbeur bio 
Un article dans le Fil des évènements de l'Université Laval
La solution verte pour éliminer la végétation qui fait compétition aux arbustes dans les plantations forestières existe, en théorie du moins. Moins toxique que les herbicides chimiques et moins polluante que les débroussailleuses mécaniques, elle requiert peu de main-d'oeuvre, elle contribue à la fertilisation des sols et, en prime, elle produit une savoureuse biomasse animale. Cette solution a pour nom mouton et une étude publiée par des chercheurs de l'Université dans la revue scientifique Agroforestry Systems montre qu'elle peut même accélérer la croissance en hauteur des arbustes.
25 septembre 2014
L’ISFORT : projet lauréat au Prix d’excellence Cecobois 2014 
Un communiqué de l'Université du Québec en Outaouais
Le 24 septembre dernier, le Cabaret du Capitole de Québec fut l'hôte de la quatrième édition des Prix d'excellence Cecobois 2014. Le Gala visait à souligner les meilleures réalisations sur le plan de l'architecture, de l'ingénierie et de l'innovation soumises par les professionnels du bâtiment, et à célébrer l'utilisation grandissante du matériau bois par les entrepreneurs généraux et donneurs d'ouvrages publics et privés. Au cours de la soirée, 15 prix, une mention ainsi que 8 reconnaissances municipales ont été octroyés. L'Institut des Sciences de la Forêt Tempérée (ISFORT) a été récompensé, se voyant remettre une distinction dans la catégorie : Prix Revêtements extérieurs. Félicitations!
21 septembre 2014
Climat: Montréal manifeste son inquiétude 
Un article du site Canoe.ca
Plus de 1500 personnes préoccupées par les risques du réchauffement climatique ont manifesté à Montréal, dimanche. Ils ont ainsi marché du parc Lafontaine jusqu'au parc Jeanne-Mance, dans le cadre d'une mobilisation mondiale d'action pour le climat. La députée de Québec solidaire Manon Massé, le député libéral Stéphane Dion et le chef du Bloc québécois Mario Beaulieu étaient du lot. De tels rassemblements se sont tenus dans plusieurs grandes villes du monde, dimanche, notamment à New York, Londres, Paris, New Delhi et Vancouver. «Des chercheurs ont démontré que le climat du Sud monte chaque nuit vers le nord de 10 pieds (3 mètres), a expliqué la Dre Catherine Potvin, qui participait à la marche. Il y a des Québécois qui aimeraient que le Sud nous rattrape, mais il va y avoir des conséquences sur la planète», a ajouté celle qui est aussi professeure au Département de biologie à l'Université McGill.
21 septembre 2014
Thousands meet at Lafontaine Park to push leaders on environment 
Un reportage de CTV News Montreal
Thousands of environmentally-minded demonstrators assembled at Lafontaine Park Sunday to make a passionate appeal prior to Tuesday’s United Nation Climate Summit in New York. The New York meeting aims to set the table for a crucial Paris conference to be held at the end of 2015 and environmentalists met in hopes that they'd embolden politicians to push for real change. One McGill professor said that courageous approaches are required. “I certainly hope that several countries will put ambitious emissions reduction targets on the table. We have an agreement to reduce and act on climate change but it’s not ambitious enough and countries need to send a signal to do more,” said McGill Biology Professor Catherine Potvin. Like many in attendance, Potvin expressed regret that Prime Minister Stephen Harper opted to send his Environment Minister rather than attend himself. “We need to have all political parties offering a road to climate change,” she said.
19 septembre 2014
Tropical tree microbiome discovered in Panama 
Un article de vulgarisation de Science Daily
Despite the fact that tropical forests are the most biodiverse terrestrial ecosystems on the planet, more is known about belly-button bacteria than bacteria on trees in the tropics. Scientists working on Panama's Barro Colorado Island discovered that small leaf samples from a single tree were home to more than 400 different kinds of bacteria. The combined sample from 57 tree species contained more than 7,000 different kinds. The researchers, from the Smithsonian Tropical Research Institute, University of Quebec (Steven Kembel), University of Arizona, University of Oregon, University of California -- Los Angeles and Santa Fe Institute, also looked for relationships between the composition of bacterial communities on leaves and other plant characteristics.

Journal Reference: Kembel, S.W., O'Connor, T.K., Arnold, H.K., Hubbell, S.P., Wright, S.J. and Green, J.L. Relationships between phyllosphere bacterial communities and plant functional traits in a neotropical forest. Proc. Nat. Acad. Sci., September 2014 DOI: 10.1073/pnas.1216057111

Autre parution: Each tree species has unique bacterial identity, microbiome research shows  - Science Daily

19 septembre 2014
Protests aim to bring attention to need to act on climate change 
Un article du journal The Gazette
Catherine Potvin prendra la parole lors de la marche du peuple pour le climat, ce dimanche 21 septembre à Montréal.

McGill University professor Catherine Potvin will be doing something this Sunday that she has never done before. “I will be speaking at a protest,” Potvin says with an incredulous laugh. “This is highly uncomfortable for a university professor. We like to write scientific papers. That is what we are evaluated on.” Potvin has been writing scientific papers on climate change since the 1980s, long before the climate crisis was on the public’s radar. She holds the Canada Research Chair in Climate Change Mitigation and Tropical Forests and has been a scientific adviser to negotiators at several international climate change conferences. But like a lot of scientists who have been diligently writing papers in an effort to sound the alarm on the climate crisis, Potvin has lost patience with politicians. She is afraid the world is missing its window to act. She is also speaking out because she has a three-year-old granddaughter.

18 septembre 2014
Spawn of climate change devouring forest at alarming rates 
Un article Raphael Loupoukhine dans le Vancouver Observer
A forest pest is doubling in size each year, expanding beyond its historic range and threatening to spread across the vast boreal forest, but it’s not the British Columbia mountain pine beetle. But this time, it’s not the British Columbia mountain pine beetle. It's the Quebec spruce budworm, a small caterpillar-moth that attacks evergreens. The caterpillar-moth has munched its way across Quebec’s northern coast of the St. Lawrence River, roughly doubling in size every year since 2006. As B.C., followed by Alberta and Saskatchewan, has come to understand the economic, environmental and policy impacts of a runaway tree pest, Quebec is now coming to terms with their own slow-moving disaster. “We don’t know in the last couple of centuries of any outbreak that has caused as much damage this far north,” says Daniel Kneeshaw. “We are seeing something that is very unusual.”
16 septembre 2014
Arbres et communautés bactériennes: Steven Kembel publie un article dans Proceedings of the National Academy of Sciences 
Une nouvelle sur le site de l'UQAM
Utiliser des appareils de séquençage à haut débit pour étudier l'ADN des bactéries présentes sur les feuilles des plantes? «Il y a à peine une dizaine d'années, il aurait été impossible de mener ce type de recherches car la technologie ne le permettait pas», note Steven Kembel. Le professeur du Département des sciences biologiques, titulaire de la Chaire de recherche du Canada - Biodiversité et Interactions des plantes et de la vie microbienne, vient de publier un article faisant état de ses recherches dans la prestigieuse revue scientifique Proceedings of the National Academy of Sciences (PNAS). «Nous savons que beaucoup de bactéries vivent sur les feuilles des plantes et jouent un rôle important dans la croissance, la santé et la fonction de celles-ci, ainsi que dans l'activité des écosystèmes forestiers, explique Steven Kembel. En revanche, nous ne connaissons pas les raisons pour lesquelles certaines communautés bactériennes s'installent sur une espèce d'arbre plutôt que sur une autre.»
15 septembre 2014
Saint-André-Avellin augmente son recyclage grâce à Sylvain Delagrange 
Un article du journal La Petite-Nation
La municipalité de Saint-André-Avellin a remporté le prix Amélioration de la Performance dans la catégorie municipalité de moins de 5000 habitants. «Augmenter le recyclage est un avantage majeur pour la municipalité, car en plus d'aider l'environnement, ça permet de faire des économies puisque Tricentris donne des subventions selon le tonnage qu'on amène et parce que la facture pour l'enfouissement est diminuée», affirme le président du CCE, Sylvain Delagrange.


15 septembre 2014
Sylvain Delagrange invité à l'émission Les voies du retour 
Une chronique de l'émission Les voies du retour à Radio-Canada
Radio-Canada (Gatineau) invite Sylvain Delagrange à son volet Les Chercheurs, afin de parler des activités de recherche à l'ISFORT.


11 septembre 2014
Augmentation majeure de la superficie de la Forêt Montmorency 
Un article dans Le Soleil
Pour un agrandissement, c'en est tout un: la Forêt Montmorency, qui sert de forêt expérimentale pour l'Université Laval, va multiplier sa superficie par plus de 6, passant de 66 kilomètres carrés (km2) à pas moins de 412 km2, a annoncé ce matin le vice-recteur au développement, Éric Bauce.


10 septembre 2014
André Desrochers en entrevue à Radio-Canada 
On vous invite à écouter l'entrevue qu'André Desrochers a accordée le 9 septembre à la première chaîne de Radio-Canada à propos du dernier billet de son blogue  et d'un rapport  publié hier par la Société Audubon/Nature Canada sur les oiseaux supposément mis en péril par les changements climatiques.

L'entrevue  commence à 17h45 sur l'audio fil.

9 septembre 2014
Arbres et milieux naturels : la nature qui rapporte 
Les services rendus par la ceinture verte du Grand Montréal se chiffreraient à 4,3 milliards de dollars par année. Et ce ne serait « qu'un prix plancher ». Jérôme Dupras, docteur en géographie et bassiste des Cowboys fringants, a discuté avec Philippe Marcoux des grands bénéfices que les milieux naturels apportent à la ville. Il parle aussi de son attachement et de son engagement pour les arbres de la région métropolitaine.

Le couvert forestier du Grand Montréal est estimé à 20% du territoire, « ce qui n'est pas si mal » selon M. Dupras. Il précise cependant que ces milieux sont très fragmentés, alors qu'un corridor forestier continu « permettrait d'avoir une plus grande force de survie », notamment face à la menace des espèces envahissantes. La fondation des Cowboys fringants a d'ailleurs l'ambition de planter 375 000 arbres pour remédier à ce problème d'ici 2017. (Radio-Canada)

3 septembre 2014
Un bel exemple de synergie 
Lors de sa visite, le sous-ministre adjoint fédéral Glenn Mason s'est familiarisé avec les activités en recherche forestière menées conjointement entre l'Université et le Centre de foresterie des Laurentides. (Le Fil)
28 août 2014
Reportage sur la culture de ginseng 
Le ginseng canadien a excellente réputation, mais ça demeure un marché à développer. Environ trois mille tonnes de racines sont exportées tous les ans vers des marchés asiatiques. En Outaouais, un projet a été mis sur pied pour cultiver le ginseng en forêt, par Rudiger Markgraf. - Émission C'est dans ma nature (Radio-Canada)


26 août 2014
L'Inauguration de l'ISFORT, Christian Messier à TVA 
Entrevue avec Christian Messier lors de l'inauguration de l'ISFORT le 22 août dernier, en compagnie de plusieurs députés et ministres. (TVA)


25 août 2014
L'ISFORT ouvre officiellement ses portes à Ripon 
Un article dans Le Droit
Plus de quatre mois après la fin de sa construction, l'Institut des sciences de la forêt tempérée de l'Université du Québec en Outaouais (ISFORT) a été inauguré en grande pompe, vendredi après-midi, à Ripon, dans la Petite-Nation. (Le Droit)


22 août 2014
Professor Marie-Josée Fortin is a member of the “Highly Cited Researchers” 
Thomson Reuters announced the most highly cited researchers  across 21 fields in sciences and social sciences. The survey identified authors who published papers between 2002 and 2012 and that these papers ranked in the top 1% of citation received in their respective research category. Professor Marie-Josée Fortin, a CFR associate member, is a highly cited researcher in the category Environment/Ecology. Congratulations Marie-Josée! (U of Toronto)
12 août 2014
Réchauffement climatique : le mont Mégantic se transforme 
Un article dans La Tribune
Tout indique que les impacts des changements climatiques se font sentir au mont Mégantic, où des chercheurs de l'Université de Sherbrooke constatent des modifications dans la végétation. Les changements climatiques s'avèrent la première hypothèse afin d'expliquer le comportement de la végétation. Il s'agirait de la première étude des changements de végétation à long terme au mont Mégantic. Ces constats soulèvent plusieurs questions pour les années à venir. (La Presse)
17 juillet 2014
La tordeuse des bourgeons de l'épinette sous la loupe des scientifiques 
L'épidémie de tordeuse des bourgeons de l'épinette, qui touche les forêts de la Côte-Nord depuis 2006 et qui s'étend vers l'ouest et le sud-est de la province, intrigue les scientifiques. Une douzaine de chercheurs du Service canadien des forêts et de l'Université du Québec à Montréal (dont Louis De Grandpré et Daniel Kneeshaw), qui passent l'été à étudier le phénomène à Baie-Comeau, commencent à tracer un lien entre l'épidémie et le réchauffement climatique.

« C'est étonnant de voir une épidémie qui commence dans le nord-est du Québec, affirme le chercheur Louis De Granpré, du Service canadien des forêts. On n'avait jamais vu ça dans le passé. » M. De Grandpré croit que l'éclosion de la présente épidémie de tordeuse dans la Manicouagan, au 50e parallèle, pourrait s'expliquer en partie par le réchauffement de la planète. « Les épidémies antérieures avaient tendance à commencer dans le sud-ouest du Québec, en Outaouais. Puis, au fur et à mesure que l'épidémie progressait, il y avait moins de nourriture dans ces endroits-là, et l'insecte progressait plus vers le nord-est », précise-t-il. (Radio-Canada) | English article on CBC 

15 juillet 2014
La vérité sur le domaine Woodfield 
Un article dans Le Soleil
Texte d'opinion qui mentionne la participation de Jean Bousquet dans le dossier controversé du boisé Woodfied à Sillery


10 juillet 2014
Woodfield en rappel 
Un article dans Le Soleil
Leur lettre publique adressée l'hiver dernier à la première ministre Pauline Marois avait fait un certain bruit dans les médias. Trente-quatre universitaires du Centre d'étude de la forêt y pressaient le gouvernement de casser la décision d'autoriser un projet immobilier au boisé Woodfield, à Sillery. Le professeur de foresterie Louis Bernier, de l'Université Laval, a aussi signé la lettre. Lorsqu'il est allé marcher au boisé Woodfield, il confie que sa «première impression» fut d'avoir été «presque déçu» d'y trouver surtout des «jeunes arbres pas précieux». Mais il a remarqué aussi les «très gros arbres», parmi les «plus vieux sujets dans la ville». C'est «assez exceptionnel», croit-il. La majorité des universitaires qui ont signé la lettre n'enseignent pas à Québec et n'ont probablement jamais mis les pieds au boisé Woodfield.
8 juillet 2014
Planning for the future: Environment and choice in Montérégie 
Our understanding of the linkages between ecosystem services (everything we get from nature, including food and water, but also recreation), biodiversity, and land use is still incomplete. This presents a challenge for decision makers in Montérégie who seek to manage the landscape in their region to ensure a sustainable future. The goal of the research is to provide decision-makers with the tools and scientific information they need to make informed choices about how to manage the landscape to ensure the maintenance of biodiversity and a healthy ecosystem. With Marty Lechowicz. For more information: Connexion Monteregie .
8 juillet 2014
Le projet immobilier Woodfield à Sillery mis en veilleuse 
La Cour supérieure du Québec empêche le début des travaux du projet immobilier Woodfield dans le secteur patrimonial de Sillery. En décembre dernier, l'ex-ministre de la Culture, Maka Kotto, avait autorisé le projet de construction de 74 condominiums présenté par le promoteur Woodfield Capital. L'immeuble de quatre étages devait être construit dans le boisé situé près du cimetière Saint-Patrick. Or, les propriétaires de l'immeuble voisin, Les Jardins de Coulonge, contestaient devant les tribunaux la validité de l'autorisation accordée au promoteur par Maka Kotto. Dans une décision rendue le 4 juillet, la juge de la Cour supérieure Johanne April leur donne raison. Elle stipule, entre autres, que les dommages que causerait l'abattage d'arbres pour permettre la construction seraient irréparables et impossibles à compenser.
Plusieurs voix s'étaient élevées  (dont Jean Bousquet et plusieurs autres membres du CEF) pour dénoncer la décision du ministère de la Culture de donner le feu vert au projet immobilier Woodfield sur le site patrimonial de Sillery. (Radio-Canada)
7 juillet 2014
La fièvre de la morille de feu 
Un article dans Le Soleil
Saviez-vous qu'il est possible de faire plus 500 $ par jour en cueillant des champignons? Ça n'arrive pas tous les ans, mais les forêts brûlées du Nord-du-Québec se sont transformées en véritable Klondike cette année pour les cueilleurs de morilles. Mais ce n'est pas toujours le cas. Alors que les incendies de forêt de l'Ouest canadien produisent des morilles de feu tous les ans, le phénomène est beaucoup plus rare au Québec. Comment savoir où et quand émergeront les morilles? C'est la question à laquelle s'est attaqué Jean-François Bourdon, un étudiant à la maîtrise en génie forestier à l'Université Laval. «Je cherche à identifier les sites qui ont un meilleur potentiel de morilles grâce à la télédétection», dit-il. Pour que les morilles émergent, le sol doit brûler en profondeur, un phénomène beaucoup plus fréquent dans les forêts de pins gris. En étudiant les photos satellites du territoire avant et après le feu, Jean-François est en mesure de cerner les endroits où le sol a brûlé plus sévèrement. Selon ce dernier, c'est à ces endroits que l'on trouvera le plus de morilles. (Le Soleil - en Une)
7 juillet 2014
Changements climatiques: la tordeuse de l'épinette affectée 
Un article dans Le Soleil
Les changements climatiques bouleversent les écosystèmes, la chose est déjà bien connue. Une équipe de chercheurs estime que ces changements ont aussi un effet sur la tordeuse des bourgeons de l'épinette (TBE), ravageur des forêts québécoises de conifères. «Avec les changements climatiques, l'insecte serait plus porté à se développer au nord», a souligné Louis De Grandpré, chercheur en écologie forestière au Service canadien des forêts, à Québec. «L'épidémie qui touche présentement la Côte-Nord est différente de celle des années 70, qui a démarré au sud-ouest pour monter vers le nord-est. Maintenant, la tordeuse est pratiquement disparue de l'Outaouais et on n'a jamais vu autant d'éclosion au nord.»
7 juillet 2014
7 juillet 2014
L'arbre et les racines 
Les racines sont-elles aussi importantes pour les arbres que pour les humains? Voilà un sujet qui passionne Boucar Diouf, animateur de l'émission La nature selon Boucar à Radio-Canada. Le 14 juin dernier, son invité était Christian Messier. Avec lui, Boucar fait des parallèles entre le comportement des arbres et celui des humains. Est-ce que les plantes ont l'esprit de famille? Est-ce que les plantes sont capables de reconnaître leur descendance par les racines? Est-ce qu'on pourrait parler aujourd'hui de conscience ou d'intelligence végétale? Pour écouter l'émission en rediffusion  (Radio-Canada)
13 juin 2014
Vive Obama! 
Vous vous êtes peut-être rendu compte que je réagis toujours à l’actualité en retard... Apparemment je ne ferais pas une bonne journaliste! Aujourd'hui, par exemple, je veux vous parler d’une nouvelle parue il y a plus d’une semaine, soit le 2 juin. Les nouvelles, ce jour-là, nous annonçaient que les États-Unis allaient réduire leurs émissions de gaz à effet de serre de 30 %. Cela m’est apparu comme un rêve...(Équiterre)


12 juin 2014
Étudier le peuplier hybride afin d’en augmenter la productivité des plantations 
Le 5 juin dernier, M. Raed Elferjani, étudiant au doctorat en sciences de l’environnement à l’Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue (UQAT), a présenté sa soutenance de thèse visant à améliorer les connaissances sur les facteurs environnementaux liés à la productivité des peupliers hybrides dans la région boréale du Québec. Le travail de M. Elferjani s’intègre dans une perspective de promouvoir les aires d’intensification de la production ligneuse comme composante de l’aménagement forestier durable.

Les travaux de recherche menés dans le cadre de cette thèse ont été réalisés dans trois plantations situées sur un gradient sud-nord dans la région de l’Abitibi-Témiscamingue. Les résultats obtenus montrent que la détermination des exigences nutritives des arbres à partir d’analyses foliaires permet d’accroître le rendement avec une quantité inférieure de fertilisants, comparé à une recette de fertilisation conventionnelle. Ceci permettrait de baisser les coûts de production et d’éviter la contamination des cours d’eau et des nappes phréatiques. Dans ce même contexte, le mélange de plusieurs clones de peuplier hybride a permis d’accroître leurs rendements respectifs grâce à un partage équilibré des nutriments au sol dû à une distribution différente des systèmes racinaires. (Communiqué UQAT)

30 mai 2014

Patrick James se joint à un réseau stratégique du CRSNG
Patrick James est le seul chercheur du Québec à faire partie du nouveau réseau stratégique CRNSG-TRIA Turning risk into action for the mountain pine beetle epidemic, piloté par Janice Cooke de l'Université d'Alberta. Ce réseau sera axé sur la recherche visant à contrôler l'épidémie du dendroctone du pin en forêt boréale Bulletin la Biosphère p. 4 (UdeM) 

27 mai 2014
Cinq ans de plus pour la Chaire en foresterie de l’UQAT 
Après une période d’incertitude liée à l’adoption du nouveau régime forestier, la Chaire industrielle CRSNG-UQAT-UQAM en aménagement forestier durable (AFD) pourra finalement poursuivre ses activités pour une autre séquence de cinq ans. Il s’agit du quatrième renouvellement pour cette chaire fondée en 1998. Elle pourra ainsi compter sur un financement totalisant près de 2,5 M $, dont un montant de 85 000 $ du Conseil de recherche en sciences naturelles et en génie du Canada et autant en provenance de neuf partenaires industriels de l’Abitibi-Témiscamingue et du Nord-du-Québec.

La Chaire compte aussi accroître ses efforts pour intégrer les aspects social et économique dans l’AFD. «Après 15 ans, nos outils et nos stratégies sont maintenant bien au point. Nous sommes rendus à évaluer ce que ça donne. Combien cela va coûter? Qu’est-ce que ça rapporte? Est-ce socialement acceptable? Autant de questions auxquelles nous allons tenter de répondre», a expliqué le titulaire de la Chaire, Yves Bergeron. (Abitibi Express)

26 mai 2014
Favoriser le rapprochement des petits avec la nature 
Les jeunes décrochent de la nature. Parmi les responsables figurent les jeux vidéo, la télévision et autres activités passant par un écran. Pour contrer cette tendance, un recueil d’activités pédagogiques, La nature et moi, conçu pour favoriser le contact avec la nature chez les enfants de 3 à 5 ans a été lancé au Centre de la petite enfance de La Prairie, le 20 mai. Une façon de permettre aux tout-petits de délaisser le monde virtuel pour découvrir celui qui les entoure. L’ouvrage d’une centaine de pages, rédigé par Martine Chatelain, Virginie Angers et Émilie Robitaille, regroupe une cinquantaine d’activités pédagogiques illustrées de manière concise et ludique. La fondation a pu bénéficier de la collaboration de la Fédération des intervenantes en petite enfance du Québec, du ministère de la Famille ainsi que des établissements verts Brundtland de la Centre syndicale du Québec. Version pdf gratuite  (Le Reflet)
22 mai 2014
Hank Margolis a reçu le 2014 Outstanding Alumnus Award  
Le professeur au Département des sciences du bois et de la forêt Hank Margolis, spécialiste en écophysiologie et en écologie des systèmes, a reçu cet honneur du OSU Oregon State University, College of Forestry en raison de sa contribution exceptionnelle à la compréhension des forêts du Canada et son apport à la communauté scientifique et à la société. Ce prix donne la chance à son récipiendaire de développer des relations étroites avec la communauté du collège, notamment ses professeurs-chercheurs. (Le Fil)
21 mai 2014
Une haie de 100 arbres pour les 100 ans d'Amos 
À l'invitation de l'UQAT, 100 personnes provenant d'autant de familles, dont certaines pionnières, ont planté chacune un peuplier hybride à l'entrée est d'Amos afin de créer ce qui deviendra la Haie du centenaire, le 17 mai. Cette initiative souligne à la fois les 100 ans de la Ville d'Amos et les 30 ans de l'université régionale, qui a reçu ses lettres patentes en 1983. Une cérémonie protocolaire, avec plantation symbolique de l'arbre associé à cette année historique, a eu lieu au garage municipal. Par la suite, 100 personnes de 0 à 100 ans ont planté un arbre le long du côté sud la route 111, de la Maison du tourisme jusqu'au cimetière.

«Le peuplier hybride est un arbre majestueux, à croissance rapide (jusqu'à 2 mètres par année). Étant donné que l'on plante un clone, ça va nous donner une entrée de ville spectaculaire avec des arbres qui ont tous la même morphologie, la même stature. Je crois que tout le monde ici, nous serons fiers de notre Haie du centenaire», a fait valoir l'instigatrice du projet, la professeure-chercheure Annie DesRochers, codirectrice de l'Institut de recherche sur les forêts. (Abitibi Express)

16 mai 2014

Un arbre pour tous = Un succès
C’est dans un Théâtre du Centre Bell plein à craquer qu’a eu lieu samedi soir dernier, le spectacle bénéfice « Un arbre pour tous ». L’évènement avait pour but de contribuer à amasser des fonds afin de parvenir à planter 375 000 arbres dans la région du grand Montréal d’ici avril 2017 dans le cadre du 375e anniversaire de la ville. Le public avait plus que répondu à l’appel car c’est plus de 40 000 arbres qui pourront être plantés grâce à ce concert, le spectacle était à guichets fermés! Le CEF, partenaire de l'initiative de la Fondation des Cowboys Fringants, était présent au concert. En effet, Christian Messier a pris parole pour parler de sa plus grande passion, les arbres. Il dit qu'il n'était même pas nerveux de s'adresser à une foule de 12 000 personnes! Pour avoir une idée de ce que Christian a dit à tous ces jeunes, voici un aperçu de son discours .


15 mai 2014
Biodiversité et décomposition: Tanya Handa cosigne un article dans Nature démontrant les effets de la biodiversité sur la décomposition organique 
Le déclin de la biodiversité dans nos forêts influencera-t-il la décomposition de la matière organique et le recyclage des nutriments? Dans un article paru dans la revue Nature, la professeure du Département des sciences biologiques Tanya Handa et ses collaborateurs internationaux publient d'importantes découvertes à ce sujet. «Il s'agit de la première étude globale sur la décomposition de la litière forestière, précise la chercheuse. Nous y traitons d'une question fondamentale: la façon dont les changements de biodiversité des systèmes décomposeurs affecteront le recyclage du carbone et de l'azote dans différents écosystèmes – aquatiques ou terrestres –, mais aussi en termes de climat.» (Actualités UQAM)
12 mai 2014

Compte-rendu du Premier Rendez-vous des ressources naturelles, en Abitibi
L'Abitibi c'est le pays du tremble 
Le 1er Rendez-vous des ressources naturelles a été l’occasion de réunir plusieurs intervenants de la sphère forestière dans le but de discuter de la place des feuillus dans l’avenir régional. Malgré la place de plus en plus importante que prennent les feuillus, les résineux sont toujours les favoris de la récolte forestière. «Les feuillus boréaux, contraintes ou opportunités d’affaires?» C’est la question à laquelle les invités ont tenté de répondre lors de cette activité, qui a eu lieu de 9 mai à La Sarre. Julien Moulinier est venu présenter la place des feuillus dans notre écosystème. «Le peuplier faux-tremble est une des espèces d’arbre qui a la plus vaste répartition en Amérique du Nord», a expliqué ce dernier. C’est aussi une espèce à croissance rapide. Pour le moment, ce sont toutefois le peuplier, le bouleau et le peuplier baumier qui représentent les principaux intérêts commerciaux. (La Frontière)

Autres articles

8 mai 2014
24 heures pour découvrir la science 
Le 9e festival 24 heures de science est à nos portes sur le thème « Entre l’art et la science, mon cœur balance ». Organisé par l’organisme Science pour tous, cet événement grand public présente partout au Québec, les vendredi 9 et samedi 10 mai, plus de 250 activités scientifiques, dont des conférences, excursions, visites de laboratoire, ateliers, expositions, etc. Des organismes et des membres de l’Université participent activement à ce 24 heures en offrant des activités pour stimuler le goût du grand public pour les sciences.

Le 10 mai, de 13 h à 14 h 30, au local 2320-2330 du pavillon Gene-H.-Kruger, les professeurs Jean Bousquet et Line Lapointe, du Centre d’étude de la forêt, donneront une conférence sur l’utilité des terrains boisés en ville, de leur protection et des trésors qu’ils recèlent. Une visite des boisés du campus suivra la conférence et permettra de découvrir leur biodiversité. (Le Fil)

7 mai 2014
Le sauvetage de l’ail des bois 
On entend moins le chant de la rainette faux-grillon de l’ouest ce printemps dans le Boisé du Tremblay. La population de cette espèce de petites grenouilles aurait diminué du quart, selon l’écologiste Tommy Montpetit. Menacé déjà par la construction, voilà que l’amphibien doit faire face à une autre menace ; les castors. Tommy Montpetit et Amélie Trottier Picard, tous deux chargés de projet de la rainette faux-grillon pour l’organisme Ciel et Terre, procèdent depuis le 14 avril dernier au recensement de cette minuscule grenouille. [...] «L’homme en construisant a beaucoup restreint la nature, sans quoi il n’y aurait jamais eu une concentration aussi élevée de castors qui détruisent les habitats de la rainette», ajoute Amélie Trottier Picard. (Rive-Sud Express)
1 mai 2014
Le sauvetage de l’ail des bois 
Le printemps fait de nouveau germer les primesautières des sous-bois. Violettes et sanguinaires du Canada voisineront bientôt les renoncules. Il y aura cependant un grand absent: l’ail des bois (Allium tricoccum). Trop cueilli et bousculé par le développement urbain, il ne tapisse plus nos sous-bois. La culture programmée en érablière pourrait toutefois sauver le disparu. «Il y a une abondance d’érables au Québec et l’ail des bois tire profit de la protection des arbres», relève Line Lapointe, professeure au département de biologie de l’Université Laval. (Agence Science-Presse)


28 avril 2014
New-Brunswick Forest agreement discussed by a CEF member 
Harry Forestell talks with Marc Andre Villard a biologist specializing in ecology and the conservation of forest biodiversity with U de Moncton. To get more info on the conflict, read this article  (CBC)


24 avril 2014
Journée de clôture du Projet Congo 
Près d'une cinquantaine de personnes ont assisté à la journée de clôture du Projet d'appui à la formation en gestion des ressources naturelles dans le bassin du Congo (FOGRN-BC), appelé aussi Projet Congo, le 11 avril au pavillon Gene-H.-Kruger. (Le Fil)
22 avril 2014
Montréal par la racine sur l'agrile du frêne 
Table-ronde de l'émission radio Montréal par la racine sur l'agrile du frêne. Le panel est composé de :
  • Daniel Kneeshaw, professeur au Département des sciences biologiques de l'UQAM et membre régulier du Centre d'étude de la forêt
  • François William Croteau, maire de l'arrondissement Rosemont-La-Petite-Patrie (élu Projet Montréal)
  • Dr Louis Drouin, Responsable du secteur Environnement urbain et santé à la Direction de santé publique de Montréal
  • Bertrand Dumont, horticulteur et vulgarisateur associé à la firme conseil en foresterie urbaine Solutions Alternatives Environnement (SAE)
  • Timothy Work, professeur au Département des sciences biologiques de l'UQAM et membre régulier du Centre d'étude de la forêt

Une émission radio pour échanger sur l'origine de l'infestation, les risques à court et moyen termes sur la canopée et la santé publique, les méthodes envisagées pour l'enrayer, la responsabilité qui incombe à nos élus et aux citoyens (domaine public/privé), la sensibilisation du public et la prévention d'autres infestations ou maladies du genre. (CIBL 101,5 Montréal - à la minute 3:30)

22 avril 2014
Nicolas Mansuy publie dans la revue Découvrir 
Tiré de la revue Découvrir, le magazine de l'ACFAS.
Le bois transformé en bioénergie représente une ressource énergétique renouvelable et un marché de plusieurs milliards de dollars. Une fois asséchés, puis compressés à haute pression pour en diminuer le taux humidité et augmenter leur pouvoir calorifique, les dérivés du bois tels que résidus de sciage, poudre de bois et autres copeaux peuvent rivaliser avec les combustibles fossiles en entrant dans la composition de carburants ou en alimentant des centrales thermiques.

Alors qu’il existe une très forte demande pour les biocombustibles – surtout de la part de l’Europe, qui consomme près de 90 % de la production mondiale –, le Québec, où la matière première existe en abondance, ne devrait-il pas être l’un des « gros » joueurs de cette industrie en plein essor? (Découvrir)

17 avril 2014
Arguing against the forestry plan 
OP-ED Letter from 19 co-authors, including Marc-André Villard - In the words of Yogi Berra, "...it ain't over 'til it's over." The day after New Brunswick's forest industry obtained a guarantee from David Alward's Government of a long-term wood supply, it announced massive investments in mills. The new Forestry Strategy proposes to reduce the proportion of public (or Crown) forest devoted to biodiversity objectives from 28 to 23 per cent of the land base. This percentage corresponds to riparian buffer strips and patches of old forest, including those protected as deer wintering habitat. (New Brunswick Telejournal)
17 avril 2014
Montréal en guerre contre l'agrile du frêne 
Plusieurs rues de Montréal seront défigurées quand les bourgeons éclateront. Dans le seul arrondissement de Rosemont-La Petite-Patrie, un des plus touchés par l'agrile du frêne, plus de 300 arbres matures ont été abattus au cours des derniers jours. Et il faudra encore en abattre une centaine à l'automne. (...) Les professeurs d'écologie forestière de l'UQAM Daniel Kneeshaw et Christian Messier estiment qu'il est urgent pour la grande région de Montréal de se donner une stratégie d'ensemble à long terme. Le problème connaît une croissance exponentielle. « Il y a deux ans, 10 arbres ont dû être abattus à Montréal; 100 l'an dernier, et 1000 cette année. Qu'est-ce qu'on peut imaginer pour l'an prochain? se demande Daniel Kneeshaw. Il faut se souvenir des ravages de la maladie hollandaise de l'orme dans les années 70 et diversifier la forêt urbaine. » (Reportage Photo et vidéo | Radio-Canada)


15 avril 2014
Une visionnaire parmi les membres du CEF 
Catherine Potvin a été nominée pour les prix Visionnaires de l'organisme A Bold Vision. On peut lire sur leur site web: Dr. Catherine Potvin est professeur au Département de biologie à l’Université McGill, avec passion en recherche de solutions pour le changement climatique, estimant que la durabilité est la voie de l’avenir et l’héritage pour la prochaine génération. Félicitations Catherine!


14 avril 2014
Caribou: démêler les faits 
Lettre ouverte signée par 28 biologistes, dont 5 membres du CEF : Au cours du dernier mois, il y a eu un réel intérêt dans les médias du Saguenay-Lac-St-Jean concernant la protection du caribou forestier et les conséquences de la récolte forestière sur cette espèce menacée. Certaines informations inexactes ont circulé, allant jusqu'à remettre en question la précarité du caribou et l'impact négatif des coupes forestières sur cette espèce. Nous souhaitons remettre certains faits en perspective. (Gaïa Presse)
11 avril 2014

Daniel Kneeshaw en entrevues sur le dossier de l'agrile du frêne


10 avril 2014
Mise à jour Montréal 
L'émission télé "Mise à jour Montréal" présente une table ronde - L'agrile du frêne à Montréal : un dossier prioritaire. Avec Daniel Kneeshaw du Centre d'étude de la Forêt, Marie-Ève Chaume du Conseil régional de l'Environnement de Montréal et Sylvain Ouellet, porte-parole de l'opposition officielle à la Ville de Montréal. Rediffusions: Jeudi 10 avril 2014 14:00 | Vendredi 11 avril 2014 12:00 | Vendredi 11 avril 2014 19:00 | Samedi 12 avril 2014 01:00 | Samedi 12 avril 2014 15:00 | Dimanche 13 avril 2014 08:00 | Dimanche 13 avril 2014 17:00 (Chaîne MA TV) | Disponible en ligne très bientôt ici 
10 avril 2014
L'âge des forêts 
Grâce à un système lidar aéroporté, des chercheurs parviennent à établir l'âge de peuplements forestiers avec une précision inférieure à 10 ans (Le Fil)


5 avril 2014
1248 frênes seront abattus cette année: L’agrile continue ses ravages à Montréal 
L’agrile du frêne poursuit ses ravages à Montréal. Au moins 1248 frênes seront abattus en 2014 sur le territoire montréalais, selon une compilation effectuée par Le Devoir. Et le bilan pourrait s’alourdir au cours des prochains mois. Qualifiant ce dossier de prioritaire pour son administration, le maire Denis Coderre a promis qu’un règlement visant à mieux contrer l’insecte ravageur sera déposé en juin. L’abattage de 1248 frênes ne signifie pas que tous ces arbres ont été infestés par l’agrile. Dans certains cas, ils ont été coupés par mesure préventive ou parce que leur état de dépérissement le commandait. Mais cet abattage témoigne de la progression de l’insecte. (Le Devoir)
2 avril 2014
Prix du public - Ma thèse en 180 secondes 
Louise Hénault-Éthier, étudiante au doctorat en sciences de l'environnement, a été choisie par un jury pour représenter l’UQAM à la finale nationale du concours Ma thèse en 180 secondes, qui se tiendra dans le cadre du 82e congrès de l'Association francophone pour le savoir (ACFAS), le 14 mai prochain, à l'Université Concordia. Elle a reçu une bourse de 500 dollars.

L'étudiante et ses cinq concurrents (un autre de la Faculté des sciences, deux de la Faculté des sciences humaines, un de la Faculté de science politique et de droit et un de la Faculté des arts) disposaient de 180 secondes pour exposer leur projet de recherche lors de la finale uqamienne du concours, qui a eu lieu aujourd'hui à l’Université, devant public. Celui-ci pouvait voter pour son candidat préféré. Jérémie Poupart-Montpetit, doctorant en sciences de l'environnement, a été l'heureux élu et a reçu une bourse de 100 dollars.

31 mars 2014

Nouveau rapport du GIEC : nombreuses citations des membres du CEF
Nombreux sont les travaux des membres du CEF qui sont cités dans le plus récent rapport du GIEC intitulé Climate Change 2014. Impacts, Adaptations and Vulnerability . En effet, 17 chercheurs du Centre d'étude de la forêts ont produit des articles jugés à la fine pointe de la connaissance en termes de changements climatiques, et ce dans 3 chapitres différents. Soulignons les travaux poussés de Martin Girardin qui a vu 8 de ses articles, dont il est premier auteur, cités par le GIEC:

  • Ali, A.A., Blarquez, O., Girardin, M.P., Hely, C., Tinquaut, F., El Guellab, A., Valsecchi, V., Terrier, A., Bremond, L., Genries, A., Gauthier, S., and Bergeron, Y., 2012: Control of the multimillennial wildfire size in boreal North America by spring climatic conditions. Proceedings of the National Academy of Sciences of the United States of America, 109(51), 20966-20970.
  • Bergeron, Y., Cyr, D., Girardin, M.P., and Carcaillet, C., 2010: Will climate change drive 21st century burn rates in Canadian boreal forest outside of its natural variability: collating global climate model experiments with sedimentary charcoal data. International Journal of Wildland Fire, 19(8), 1127-1139.
  • Daniau, A.L., Bartlein, P.J., Harrison, S.P., Prentice, I.C., Brewer, S., Friedlingstein, P., Harrison-Prentice, T.I., Inoue, J., Izumi, K., Marlon, J.R., Mooney, S., Power, M.J., Stevenson, J., Tinner, W., Andric, M., Atanassova, J., Behling, H., Black, M., Blarquez, O., Brown, K.J., Carcaillet, C., Colhoun, E.A., Colombaroli, D., Davis, B.A.S., D'Costa, D., Dodson, J., Dupont, L., Eshetu, Z., Gavin, D.G., Genries, A., Haberle, S., Hallett, D.J., Hope, G., Horn, S.P., Kassa, T.G., Katamura, F., Kennedy, L.M., Kershaw, P., Krivonogov, S., Long, C., Magri, D., Marinova, E., McKenzie, G.M., Moreno, P.I., Moss, P., Neumann, F.H., Norstrom, E., Paitre, C., Rius, D., Roberts, N., Robinson, G.S., Sasaki, N., Scott, L., Takahara, H., Terwilliger, V., Thevenon, F., Turner, R., Valsecchi, V.G., Vanniere, B., Walsh, M., Williams, N., and Zhang, Y., 2012: Predictability of biomass burning in response to climate changes. Global Biogeochemical Cycles, 26, GB4007.
  • Girardin, M.P., Ali, A.A., Carcaillet, C., Gauthier, S., Hely, C., Le Goff, H., Terrier, A., and Bergeron, Y., 2013a: Fire in managed forests of eastern Canada: Risks and options. Forest Ecology and Management, 294, 238-249.
  • Girardin, M.P., Ali, A.A., Carcaillet, C., Blarquez, O., Hely, C., Terrier, A., Genries, A., and Bergeron, Y., 2013b: Vegetation limits the impact of a warm climate on boreal wildfires. New Phytologist, 199(4), 1001-1011.
  • Girardin, M.P., Ali, A.A., Carcaillet, C., Mudelsee, M., Drobyshev, I., Hely, C., and Bergeron, Y., 2009: Heterogeneous response of circumboreal wildfire risk to climate change since the early 1900s. Global Change Biology, 15(11), 2751-2769.
  • Girardin, M.P., Bernier, P.Y., and Gauthier, S., 2011: Increasing potential NEP of eastern boreal North American forests constrained by decreasing wildfire activity. Ecosphere, 2, Article 25.
  • Girardin, M.P., Guo, X.J., Bernier, P.Y., Raulier, F., and Gauthier, S., 2012: Changes in growth of pristine boreal North American forests from 1950 to 2005 driven by landscape demographics and species traits. Biogeosciences, 9(7), 2523-2536.
  • Girardin, M.P., and Mudelsee, M., 2008: Past and future changes in Canadian boreal wildfire activity. Ecological Applications, 18(2), 391-406.
  • Terrier, A., Girardin, M.P., Perié, C., Legendre, P., and Bergeron, Y., 2013: Potential changes in forest composition could reduce impacts of climate change on boreal wildfires. Ecological Applications, 23(1), 21-35.
  • Huang, J.G., Bergeron, Y., Denneler, B., Berninger, F., and Tardif, J., 2007: Response of forest trees to increased atmospheric CO2. Critical Reviews in Plant Sciences, 26(5-6), 265-283.
  • Aubin, I., Garbe, C.M., Colombo, S., Drever, C.R., McKenney, D.W., Messier, C., Pedlar, J., Saner, M.A., Venier, L., Wellstead, A.M., Winder, R., Witten, E., and Ste-Marie, C., 2011: Why we disagree about assisted FINAL DRAFT
  • Girardin, M.P., A.A. Ali, C. Carcaillet, O. Blarquez, C. Hely, A. Terrier, A. Genries, and Y. Bergeron, 2013: Vegetation limits the impact of a warm climate on boreal wildfires. New Phytologist, 199(4), 1001-1011.
  • Terrier, A., M.P. Girardin, C. Perie, P. Legendre, and Y. Bergeron, 2013: Potential changes in forest composition could reduce impacts of climate change on boreal wildfires. Ecological Applications, 23(1), 21-35
  • Girardin, M.P. and D. Sauchyn, 2008: Three centuries of annual area burned variability in northwestern North America inferred from tree rings. The Holocene, 18(2), 205-214.
  • Girardin, M.P., A.A. Ali, C. Carcaillet, M. Mudelsee, I. Drobyshev, C. Hely, and Y. Bergeron, 2009: Heterogeneous response of circumboreal wildfire risk to climate change since the early 1900s. Global Change Biology, 15(11), 2751-2769.
  • Girardin, M.P., A.A. Ali, C. Carcaillet, S. Gauthier, C. Hély, H. Le Goff, A. Terrier, and Y. Bergeron, 2012: Fire in managed forests of eastern Canada: Risks and options. Forest Ecology and Management.
27 mars 2014
La culture au secours de la nature 
Même si la vente de l'ail des bois est interdite au Québec depuis 1995, un commerce illégal continue de décimer ce qui reste des populations naturelles de cette plante prisée pour ses bulbes. L'idée de juguler ce marché illicite en instaurant une culture légale de cette espèce est dans l'air, mais une question demeurait en suspens: l'ail des bois peut-il être cultivé? À cela, une équipe du Département de biologie, qui étudie le sujet depuis 2008, vient d'apporter une réponse qui tient en deux mots: potentiel élevé. (Le Fil)
26 mars 2014
L'excellence récompensée à la FFGG 
Cette cérémonie était l'occasion de récompenser l'excellence et le dynamisme des étudiants et de remercier les nombreux partenaires de la Faculté qui leur ont remis plus de 110 000$ en bourses. Les nouveaux boursiers des grands organismes subventionnaires fédéraux et provinciaux et les récipiendaires de prix et de bourses d'autres organismes ont aussi été mis en valeur. Au total, ce sont 77 étudiants qui sont repartis avec plus de 325 000$ durant la soirée. (Le Fil)
26 mars 2014
L'agrile du frêne continue ses ravages: 1000 arbres abattus à Montréal 
Les ravages de l'agrile du frêne se multiplient à Montréal et selon les premières estimations, près de 1000 arbres devront être abattus au cours des prochains mois. M. Daniel Kneeshaw estime que Montréal et les villes liées devront agir rapidement si on ne souhaite pas voir un scénario catastrophique se produire comme ce fut le cas dans plusieurs villes américaines. «Ça ne m'étonnerait pas de voir le nombre d'arbres à abattre grimper à 10 000 l'an prochain», dit-il. Selon lui, la question à se poser n'est pas à savoir si la Ville à les moyens d'agir, mais plutôt si elle a la volonté de le faire. «C'est un choix et lorsqu'on entend la Ville dire qu'elle veut augmenter son couvert arborescent, pour moi c'est un rêve. Si on souhaite accroître l'indice de canopée et diminuer les îlots de chaleurs, il faut agir rapidement», estime-t-il. (TVA Nouvelles)
21 mars 2014
Forestry Scientist Speaks Out 
Marc-André Villard speaks out on JD Irving's Forest Research Advisory Committee, following up on the first interview (March 19). (CBC)


20 mars 2014
Les mycorhizes ou l’évolution par la coopération 
La presque totalité des plantes vertes terrestres prospèrent grâce à la symbiose mycorhizienne. Une vieille et heureuse relation avec les champignons datant de plus de 400 millions d’années. Un véritable moteur d’évolution. (Découvrir)


19 mars 2014
Marc-André Villard newsmaker on New-Brunswick's new forest policy 
The province's new forestry policy continues to stir debate. The Alward government announced last week it's expanding cutting on crown land by more than 20 percent. That has some scientists speaking out, including Marc-André Villard. He's one of JDI's scientists (Irving). (CBC)


18 mars 2014
Aitor remporte un prix pour sa thèse 
Aitor Ameztegui a remporté le deuxième prix de la meilleure thèse de doctorat dans le domaine de la foresterie accordée par la Société espagnole des sciences forestières (SECF). La thèse, défendue en juillet dernier, intitulée La dynamique forestière de l'écotone montagnard subalpin dans les Pyrénées Orientales et réalisée sous la direction du Dr Lluis Coll au Centre de technologie forestière de Catalogne (CTFC). Le Dr Ameztegui effectue actuellement un séjour post-doctoral au Centre d'étude de la forêt dans le groupe dirigé par le professeur Christian Messier. (CTFC)


17 mars 2014
Agrile du frêne: vos arbres sont-ils infestés? 
L’insecte envahissant fait des ravages dans le sud-ouest du Québec, et les autorités surveillent de près les arbres publics. Voici quoi faire avec ceux qui poussent dans votre cour. L’invasion de ce coléoptère ravageur originaire d’Asie du Sud-Est a débuté en 2008 et s’étend aujourd’hui, outre sur l’Île de Montréal, dans les régions de Gatineau, de Laval, de la Montérégie, de Lanaudière et des Laurentides. Plusieurs centaines de frênes ont dû être abattus dans la province, et plus de 100 millions en Amérique du Nord. Aucun prédateur naturel ne peut freiner la progression de l’insecte.

«L’agrile n’a pas encore atteint l’est du Québec, mais, comme il y a des milliers de frênes dans les forêts feuillues nobles et près des cours d’eau jusqu’à la Baie James, ça pourrait arriver», explique Daniel Kneeshaw, professeur en écologie forestière et membre du Centre d’étude de la forêt de l’UQAM. Seules la Côte-Nord et les forêts boréales ne comptent pas de spécimen de cet arbre à feuilles simples et à l’écorce rugueuse ornée de motifs semblables à des diamants. (Protégez-vous)

13 mars 2014
Une nation sans territoire, un monde sans géographie? 
Lettre d'opinion de Rodolphe De Koninck et un collectif de géographes, dont Benoit St-Onge : Comment peut-on prétendre enseigner et étudier l’histoire d’une nation ou, dit de façon plus neutre, l’histoire d’un territoire, sans privilégier l’enseignement et l’étude de sa géographie? Comment peut-on, en étudiant la première, faire l’économie d’étudier le lieu de son déploiement? Car toute histoire nationale a une géographie, elle aussi pleine de rebondissements. (Le Devoir)
12 mars 2014
Sylviculture et transformation du thuya occidental 
Jean-Claude Ruel, professeur de foresterie, et Charles Tardif, vice-président au développement des affaires et de l'approvisionnement à Maibec, présenteront aujourd'hui une conférence sur le thuya occidental. Cette espèce est présente dans le nord-est des États-Unis et dans la partie mitoyenne du Canada où elle se présente à la fois en peuplements purs et mixtes de feuillus ou de résineux. Les recherches sur la sylviculture de cette espèce étant relativement rares et ne couvrant que certains types précis de peuplements, une initiative de recherche collaborative a été lancée en 2003. (Le Fil)
10 mars 2014
LUTTE À L'AGRILE DU FRÊNE : Pas d'entente entre Montréal et les villes liées 
Alors que de plus en plus d'arbres sont ravagés par l'agrile du frêne, le statu quo demeure quant aux moyens de lutter contre ce parasite. Au terme du sommet organisé par la Ville de Montréal avec les villes liées lundi matin, Réal Ménard, responsable du dossier, n'a pas réussi à convaincre la cinquantaine d'élus réunis pour l'occasion de faire de cette lutte une stratégie d'agglomération.
Timothy Work, professeur en sciences biologiques à l'UQÀM croit qu'étant donné que les ravages de l'agrile du frêne ne sont pas encore visibles, il est plus difficile pour les instances municipales de voir l'urgence d'agir. «Lorsqu'on commencera à perdre les arbres et qu'on verra les impacts sur les citoyens, c'est là que le gouvernement commencera à voir qu'il y a urgence. On a un risque de perdre le couvert forestier. La situation est beaucoup plus grave que ce qu'on pense», prévient-il. (Journal 24h)
10 mars 2014
Stopper l'agrile du frêne 
Entrevue avec Daniel Kneeshaw sur l'agrile du frêne au TJ Midi (Radio-Canada)


10 mars 2014
Un insecte dévastateur 
Daniel Kneeshaw propose des mesures pour contrôler la propagation de l'agrile du frêne qui menace des milliers d'arbres. (Actualités UQAM)


7 mars 2014
Aux arbres, citoyens! 
Lettre d'opinion de Christopher Buddle : Les Montréalais, individuellement, peuvent contribuer à limiter les ravages causés par l’agrile du frêne. (Le Devoir)


5 mars 2014
Faux dénivelés de centre de ski 
L'émission La Facture a récemment fait un reportage sur les réels dénivelés des centres de ski au Québec. On y a voit François Girard à titre d'expert. (Radio-Canada | À la minute 8:43)


5 mars 2014
Pas d’emplois durables en forêt sans création d’aires protégées 
Texte d'opinion de Louis Bélanger et Christian Simard - Nature Québec
Depuis plusieurs semaines, un débat polarisé a cours au Saguenay–Lac-Saint-Jean : la création d’aires protégées et la protection du caribou forestier sont systématiquement opposées au maintien des emplois en milieu forestier. Pourtant, le maintien d’emplois durables en foresterie est étroitement lié à la certification environnementale de l’industrie. En 2011, une étude mondiale de marché mentionnait que la demande pour les produits certifiés FSC (Forest Stewardship Council) était en augmentation. Or, au Saguenay–Lac-Saint-Jean, deux certificats FSC de Produits forestiers Résolu sont suspendus depuis décembre 2013, en raison notamment du manque de mesures crédibles pour la protection du caribou forestier. Le fait de ne plus pouvoir fournir de produits certifiés FSC pourrait avoir de lourdes conséquences sur l’accès aux marchés, donc sur les emplois forestiers. (Le Devoir)
26 février 2014
Chaire d'innovation et de vision 
L'Université Laval se dote d'une chaire de recherche sur le droit des ressources naturelles et de l'énergie. Il s'agit d'une première, au Québec comme au Canada. Le vendredi 14 février, au pavillon Alphonse-Desjardins, le recteur Denis Brière a annoncé le lancement de la première chaire de recherche universitaire dont la mission est de promouvoir la recherche, la formation et la diffusion des connaissances dans les domaines du droit minier, forestier et de l'énergie dans une perspective québécoise, canadienne et mondiale. (Le Fil)
13 février 2014
Leadership en Afrique centrale 
Après cinq ans, le Projet d'appui à la formation en gestion des ressources naturelles dans le bassin du Congo a rempli ses promesses.

Lorsqu'on parle de formation universitaire touchant la foresterie internationale en Afrique centrale, l'Université Laval vient immédiatement à l'esprit. «Nous sommes incontournables dans cette sous-région, affirme le professeur Damase Khasa, du Département des sciences du bois et de la forêt. Nous sommes là-bas depuis plus de 40 ans et l'empreinte de notre expertise en foresterie internationale y est importante.» (Le Fil)

10 février 2014

Dossier du Boisé Woodfield : 34 membres du CEF prennent position (pour lire la lettre en entier) 

6 février 2014

Entrevue avec Pierre Drapeau sur le dossier des arbres en ville, en lien avec le Boisé Woodfield et les Ceintures vertes. À la minute 15h36 de l'émission Radio-Canada cet après-midi avec Catherine Lachaussée (Radio-Canada)

3 février 2014
Steven Kembel reçoit une subvention du FCI 
Neuf professeurs de l'UQAM reçoivent plus de 3,2 millions de dollars pour leurs recherches.
Projet de Steven Kembel: Utilisation d'appareils de séquençage à haut débit de l'ADN environnemental pour mieux connaître les microbes sur les feuilles et les racines des plantes et évaluer l'importance de la biodiversité végétale et microbienne pour la gestion forestière et les changements climatiques. Bravo!
29 janvier 2014
Projet Woodfield: la CCNQ fait «fausse route», selon les opposants 
Un article dans Le Soleil
La Commission de la capitale nationale (CCNQ) fait «fausse route» en jugeant de la valeur patrimoniale du boisé du cimetière Saint-Patrick sans tenir compte de son environnement, disent les opposants au projet Woodfield. L'avis préliminaire de la CCNQ obtenu par Le Soleil qui évalue à «faible» la valeur patrimoniale du boisé où la construction de 74 condos a été autorisée par Québec ne fait pas l'affaire de tous. Le professeur en sciences forestières de l'Université Laval Jean Bousquet s'explique aussi mal que l'analyse ait été faite sans tenir compte de «l'unité de paysage». «On ne peut pas analyser le boisé en disant simplement : il y a tant de mètres cubes de bois, il ne vaut pas plus que ça», plaide-t-il.
28 janvier 2014
Joseph Djeugap Fovo soutient une thèse pour soigner «le djencent» de ses maladies 
Enseignant au département de protection des végétaux de la Faculté d’Agronomie et des Sciences agricoles depuis 2009, Joseph Djeugap Fovo a soutenu le 17 juin 2013, sa thèse de doctorat Ph.D en Sciences forestières. Ses travaux sont intitulés : «Contraintes de germination et diagnostic moléculaire des champignons associés à des maladies chez le ricinodendron Handelotii au Cameroun». Le ricinodendrom Handelotii est appelé au quartier «djencent». Les graines sont utilisées dans les sauces. D’après le scientifique, «on en fait également de l’huile. Cela a aussi des vertus thérapeutiques. Les feuilles, les écorces et les racines de cet arbre sont utilisées pour soigner les maladies humaines. C’est donc l’importance de ce végétal qui a orienté mon choix», affirme-t-il. En réalité, l’espèce végétale étudiée est un produit forestier non ligneux. (Journal du Cameroun.com)
24 janvier 2014
À la défense du Conseil du patrimoine du Québec 
Un commentaire de Jean Bousquet dans Le Soleil en réaction au texte «Kotto a ignoré l'avis du Conseil du patrimoine» du journaliste Samuel Auger
Dans la saga de l'autorisation de la construction des condos Woodfield au cimetière patrimonial Saint-Patrick par le ministre de la culture Maka Kotto, Le Soleil rapportait dans son édition du samedi 18 janvier la répudiation, par le ministre, de l'avis défavorable du Conseil du patrimoine culturel du Québec dans ce dossier. À la lecture de l'avis, rendu public seulement après une requête d'accès à l'information par Héritage Québec, le CPCQ apparaît complètement défavorable à ce projet avec un grand nombre d'arguments. Cet avis confirme les pires craintes des spécialistes et opposants au projet.
22 janvier 2014

Crédit: Patrice Laroche
Affaire Woodfield-Kotto : la primauté de l'intérêt privé? 
Lettre d'opinion de Jean Bousquet, paru dans Le Soleil du 19 janvier dernier. La lettre fait référence à l'article de Samuel Auger paru dans Le Soleil du 18 janvier intitulé "CONDOS AU DOMAINE WOODFIELD Kotto a ignoré l’avis du Conseil du patrimoine" . | Suivi de l'éditorial du 22 janvier sur le sujet 


16 janvier 2014
Salons et festivals en fête! 
Le Salon de la forêt et le Salon de l'agriculture, ainsi que le Festival des sciences de la santé et le Festival de sciences et de génie sont au programme dans la deuxième moitié de janvier (Le Fil)
15 janvier 2014
Des plantes qui décontaminent 
En traversant l'île de Montréal, on longe immanquablement des terrains clôturés qui semblent à l'abandon, témoins d'une activité humaine qui a depuis longtemps fait ses bagages. Industrie, voie de chemin de fer ou station-service, le résultat est le même: ces terrains sont pollués, et par conséquent impropres à toute utilisation. Sur son site Internet, la Ville de Montréal en recense plus de 500. Dans son bureau du Jardin botanique de Montréal, Michel Labrecque entretient un rêve pour ces lieux abandonnés: les recouvrir de saules. (Agence Science-Presse)
13 janvier 2014
De coupe ou de feu? 
On croyait que les feux de forêt représentent un stress moins important pour l'écosystème que la coupe à blanc, mais surprise, les petits mammifères prospèrent davantage après le passage des tronçonneuses qu'à la suite d'un brasier, révèle une étude de l'Université Laval. Un reportage de Colette Mersy. (Les années lumière)
13 janvier 2014
Projet de condos Woodfield dans Sillery: les opposants se disent trahis 
Un article dans Le Soleil
En dépit des promesses de protection du boisé, les opposants au projet de condos Woodfield sur les terres patrimoniales de Sillery se sentent trahis par le feu vert du ministre Maka Kotto. Le ministre québécois de la Culture a donné l'autorisation au promoteur Bilodeau Immobilier de construire 70 condominiums sur une partie du cimetière Saint-Patrick dans Sillery. Cette permission découle d'un engagement envers la protection du boisé, a fait valoir Maka Kotto. [...] Le professeur en sciences forestières de l'Université Laval Jean Bousquet dénonce pour sa part le traitement réservé aux arbres centenaires du boisé.
13 janvier 2014
Grands domaines de Sillery - Le boisé sacrifié 
En autorisant, peu avant Noël, le projet WoodField à Sillery, dans un boisé à l’évidence patrimonial, le ministre de la Culture, Maka Kotto, a fait une erreur. Erreur paradoxale au surplus puisqu’au début de décembre, il déposait le projet de loi 66 par lequel il s’engageait précisément à « renforcer la protection des espaces verts et des boisés des grands domaines du site patrimonial de Sillery ». [...]

Bien des observateurs sont sceptiques, dont le professeur en foresterie Jean Bousquet de l’Université Laval, qui a fait parvenir une lettre au Devoir. « Comment peut-on penser relocaliser de tels arbres lorsque la transplantation d’arbres de vingt ans est déjà périlleuse ? », s’y interroge-t-il avant d’écrire, dans un sain mélange de science et de poésie : « A-t-on idée de l’envergure du système racinaire de tels vétérans soumis aux vents dominants du fleuve depuis des siècles, et de leur fin mariage avec les affleurements rocheux de la falaise ? Ce serait comme vouloir prélever un système sanguin et le transplanter, une expérience vouée à l’échec. » (Le Devoir)

10 janvier 2014
Attention : plantes au travail 
De plus en plus, les plantes vivantes sont utilisées pour épurer l’eau et l’air, contrôler l’érosion, restaurer des sites dégradés, réduire les émissions de gaz carbonique, la chaleur, la vélocité du vent, etc. Cette approche alternative, connue sous le nom de phytotechnologie, connaît un essor important partout dans le monde. Explications de Jacques Brisson. (Journal Métro)
9 janvier 2014
Le cadeau de Noël déconcertant du ministre de la Culture 
Lettre d'opinion de Jean Bousquet parue dans Le Devoir le 4 janvier 2014.

Situé dans le prolongement des plaines d’Abraham à l’ouest, le site patrimonial de Sillery joue un rôle de cobaye puisqu’il est le premier site patrimonial québécois faisant l’objet d’un Plan de conservation à la suite de la refonte de la Loi sur le patrimoine culturel de 2012. Il faut comprendre que les sites patrimoniaux québécois sont censés bénéficier du niveau le plus élevé de protection après les parcs et réserves écologiques. Un communiqué du 4 décembre du cabinet du ministre de la Culture et des Communications, passé inaperçu dans les médias, annonçait l’engagement du MCC à mieux protéger le site patrimonial de Sillery, continuellement sous la pression des développements immobiliers. On y mentionnait la désignation éventuelle de zones non constructibles visant à préserver les grands espaces verts et boisés exceptionnels de ce vaste site naturel et historique longeant le fleuve, et dont se réjouissait la ministre responsable de la région de Québec. (Le Devoir)
Lire aussi : Feu vert au controversé projet Woodfield 

8 janvier 2014

Voici l'entrevue d'André Desrochers avec Sylvain Bouchard du FM 93,3 diffusée ce matin. Il discutait de l'amalgame de science et de politique dans la question des changements climatiques. Bonne écoute!

************************************************************************************************************************ ************************************************************************************************************************ Fin de la section Le CEF dans les médias. ************************************************************************************************************************ ************************************************************************************************************************

La forêt dans les médias ************************************************************************************************************************ ************************************************************************************************************************ Début de la section La forêt dans les médias. Insérez vos articles après ce bloc. **************************************************************************************************************** ****************************************************************************************************************

22 décembre 2014
Pictures: the top new animal discoveries of 2014 
Article dans Mongabay
Seemingly every year scientists set a new record with the number of species they describe. 2014 will be no exception. Below are some of the "new species" highlights from the past year. The list includes species whose descriptions were first published in 2014. Some of the "discoveries" occurred in years prior. Many of the species described for the first time during the past twelve months are "cryptic species" — species that were officially distinguished from similar-looking and closely-related species using genetic analysis. However some of the discoveries are totally novel to science.
22 décembre 2014
Brown bears, wolves and lynx numbers rising in Europe 
Article dans The Guardian
Land-sharing model of conservation is helping large predators thrive in the wild – and even the British countryside could support big carnivores, study finds. The forests – and suburbs – of Europe are echoing with the growls, howls and silent padding of large predators according to a new study which shows that brown bears, wolves and lynx are thriving on a crowded continent. Despite fears that large carnivores are doomed to extinction because of rising human populations and overconsumption, a study published in Science has found that large predator populations are stable or rising in Europe.
22 décembre 2014
A Decade After Asian Tsunami, New Forests Protect the Coast 
Article dans Yale 360
The tsunami that struck Indonesia in 2004 obliterated vast areas of Aceh province. But villagers there are using an innovative microcredit scheme to restore mangrove forests and other coastal ecosystems that will serve as a natural barrier against future killer waves and storms.
22 décembre 2014
CLEARING RAINFORESTS DISTORTS GLOBAL RAINFALL AND AGRICULTURE, STUDY SAYS 
Article dans Yale 360
Clearing forests not only releases carbon into the atmosphere, it also triggers worldwide shifts in rainfall and temperatures that are just as potent as those caused by current carbon pollution and that pose great risk to future agricultural productivity, researchers report. Deforestation in South America, Southeast Asia, and Africa may alter growing conditions in agricultural areas as far away as the U.S. Midwest, Europe, and China, the study in Nature Climate Change finds. The researchers calculate that complete tropical deforestation could trigger atmospheric changes leading to an increase of 0.7 degrees Celsius in global temperatures, in addition to warming caused by greenhouse gases released from the deforestation itself.
19 décembre 2014
Les érables à l’assaut des montagnes au Québec? 
Article dans Découvrir
Avec le présent réchauffement, les espèces forestières n’arrivent pas à suivre. Leurs vitesses de migration restent bien inférieures au déplacement de leur enveloppe bioclimatique, c’est-à-dire à l’aire géographique au sein de laquelle les habitats leur sont favorables en termes de climat.
19 décembre 2014
PERTE DES CONTRATS DE BEST BUY | Le Conseil devrait faire pression sur Résolu. L’entreprise forestière est responsable de son malheur, mais préfère accuser les écologistes 
Lettre ouverte parue dans Le Devoir
Lettre ouverte de Nicolas Mainville, Directeur de Greenpeace au Québec - L’entreprise forestière est responsable de son malheur, mais préfère accuser les écologistes. Dans Le Devoir du 17 décembre, le p.-d.g. du Conseil de l’industrie forestière du Québec (CIFQ), M. André Tremblay, fait une attaque en règle contre Greenpeace, nous accusant de faire une « campagne de désinformation ». Cette charge, couplée à celle de Produits forestiers Résolu et de plusieurs représentants régionaux, fait rage depuis que la chaîne Best Buy a décidé d’exiger la certification du Forest Stewardship Council (FSC) pour ses achats de papier provenant de Résolu. Cette décision de Best Buy vise, selon leur déclaration, à renforcer la durabilité de leur chaîne d’approvisionnement.
18 décembre 2014
Tropical deforestation could disrupt rainfall globally 
Un article dans Mongabay
Large-scale deforestation in the tropics could drive significant and widespread shifts in rainfall distribution and temperatures, potentially affecting agriculture both locally and far from where forest loss is occurring, concludes a study published today in Nature Climate Change. The research, authored by Deborah Lawrence and Karen Vandecar of the University of Virginia, is based on a review of several studies that measured and modeled the impacts of tropical forest clearance in different geographies and at various scales. It finds that overall rainfall does not diminish with deforestation, but precipitation patterns shift. Areas that now benefit from rainfall may be deprived should deforestation reach certain thresholds. Other zones would become wetter.
18 décembre 2014
Deforestation threatens species richness in streams 
Un article dans Science Daily
With a population of 1.3 billion, China is under immense pressure to convert suitable areas into arable land in order to ensure a continued food supply for its people. Accordingly, China is among the top countries in the world in terms of the extent and intensity of land use change. Deforestation may change the water surface runoff conditions, leading to a negative impact on the occurrence of microorganisms in rivers and streams.
18 décembre 2014
Clearing tropical rainforests distorts Earth's wind and water systems, packs climate wallop beyond carbon 
Un article dans Science Daily
A new study released today presents powerful evidence that clearing trees not only spews carbon into the atmosphere, but also triggers major shifts in rainfall and increased temperatures worldwide that are just as potent as those caused by current carbon pollution. Further, the study finds that future agricultural productivity across the globe is at risk from deforestation-induced warming and altered rainfall patterns.
17 décembre 2014
Plant wars: some tree species compete better against grasses for reforestation 
Un article dans Mongabay
Biologists may have discovered essential information that could help trees overcome specific grass species on tropical forest restoration sites. What happens to degraded pastureland once the cows are kicked out? After years of letting the area rest, does it eventually become what it once was? Not likely. When disruptions such as invasive species and human interference are introduced to an area, ecological succession doesn’t occur the way it should naturally. In these cases, sitting back and watching the succession “show” isn’t a good option. Instead, reforestation requires human intervention and biologists are still trying to determine the best way to help tropical trees take root.
17 décembre 2014
Désinformation de Greenpeace: trop, c’est trop 
Lettre ouverte parue dans Le Devoir
Lettre ouverte d'André Tremblay - Président-directeur général du Conseil de l’industrie forestière du Québec Lettre ouverte en réponse au commentaire paru mercredi sur le blogue de M. Nicolas Mainville, intitulé «Pour les travailleurs et pour notre forêt publique, Résolu doit tenter de retrouver ses certificats FSC», et qui fait suite à l’annonce de Best Buy de changer de fournisseur de papier pour assurer une meilleure protection de la forêt boréale.
17 décembre 2014
La CSN souhaite que Produits forestiers Résolu récupère sa certification FSC 
Un article dans CBC
La CSN lance un appel à la mobilisation pour que Produits forestiers Résolu (PFR) récupère la certification du Forest Stewardship Council (FSC) perdue en 2013. La perte de cette norme environnementale entraîne le désistement de certains clients, dont Best Buy qui a mis fin à son association avec PFR, la semaine dernière. La CSN estime que Résolu doit rapidement récupérer sa certification pour maintenir les emplois dans ses usines. Pour y arriver, la centrale syndicale invite tous les acteurs concernés à se rencontrer et à discuter de vive voix.
17 décembre 2014
Canada has done little to protect endangered caribou population: report 
Un article dans The Globe & Mail
Two years after the federal government released a strategy for preventing the extinction of Canada’s dwindling herds of boreal woodland caribou, little has been done by provinces and territories to put that plan into action. A report to be released Tuesday by the Canadian Parks and Wilderness Society (CPAWS) says the animals, which roam the northern forests that stretch from British Columbia to Labrador, continue to die off as their ranges are eroded by human activity.
17 décembre 2014
Even in restored forests, extreme weather strongly influences wildfire's impacts 
Un article dans Science Daily
A new study examined how the Rim Fire burned through forests with restored fire regimes in Yosemite National Park to determine whether they were as resistant to high-severity fire as many scientists and land managers expected.
16 décembre 2014
Caribou continue to be at risk in Canada, report says 
Un article dans CBC
Resource development is outpacing provincial efforts to protect the habitat of the threatened woodland caribou. That's the warning found in a report from the Canadian Parks and Wilderness Society being released today. In an embargoed copy obtained by CBC, the CPAWS report shows there's been a lot of resource development since 2012, when the federal government ordered the provinces to come up with a plan to conserve caribou habitat by 2017. The report points to increased natural gas development in British Columbia, new oil and gas leases in Alberta and a new mine in a Manitoba provincial park. "Unfortunately conservation isn't keeping up with development, so the habitat of the caribou continues to be very much at risk pretty much everywhere across the country," said Eric Hebert-Daly, the group's national executive director.
16 décembre 2014
Rien n'est fait pour protéger le caribou forestier 
Un article dans le Journal de Montréal
La situation du caribou forestier est toujours est exêmement précaire. Dans un second rapport publié par la Société pour la Nature et les Parcs du Canada (SNAP), des experts sonnent l’alarme. On y constate que le plan de rétablissement mis en place en 2012 pour protéger cette espèce n’a malheureusement pas eu les effets souhaités. L'aggravation s'explique principalement par le fait que les mesures nécessaires n’ont pas été prises en 2014, dénoncent les experts. Des secteurs névralgiques pour le caribou sont menacés par des coupes forestières, déplore-t-on. Cette situation dépasse largement le simple cas du caribou forestier. C’est tout l’avenir de la forêt boréale qui est également en cause, de même que l’industrie qui en dépend, précise le rapport.
16 décembre 2014
Le caribou perd du terrain, notamment au Québec 
Un article dans le Rapport annuel de la SNAP
Pour la deuxième année consécutive, la SNAP (Société pour la Nature et les Parcs du Canada) publie son rapport sur les efforts des gouvernements ces douze derniers mois pour la conservation du caribou forestier à l’échelle canadienne. Au Québec, le rétablissement des populations de caribous forestiers n’a malheureusement pas avancé. Cette situation dépasse cependant le simple cas de cette espèce emblématique, et questionne sur l’avenir tout entier de notre forêt boréale et de l’industrie qui en dépend.

Un constat sans appel pour le caribou : L’an passé, nous insistions dans notre rapport sur la nécessité urgente de mettre en oeuvre les mesures du Plan de rétablissement du caribou forestier au Québec. « Malheureusement, on constate qu’en 2014, les mesures nécessaires n’ont pas été prises. Pire encore, des secteurs névralgiques pour le caribou sont actuellement à l’étude pour des coupes forestières », s’inquiète Pier-Olivier Boudreault, chargé de projets en conservation et foresterie à la SNAP Québec.

15 décembre 2014
Seeing the forest for the trees: Youngest trees in a forest tell the biggest story 
Un article dans Science Daily
The largest trees in a forest may command the most attention, but the smallest seedlings and youngest saplings are the ones that are most critical to the composition and diversity of the forest overall.
13 décembre 2014
Québec pourrait retirer les 225 M$ promis pour l'industrie forestière 
Un article dans Le Droit
Le gouvernement libéral jongle avec l'idée de retirer un investissement prévu de 225 millions$ pour des travaux sylvicoles dans les régions du Québec, dont l'Outaouais aurait bénéficié. Si les coupes se concrétisent, la ministre responsable de l'Outaouais, Stéphanie Vallée, se retrouverait dans une situation très inconfortable, elle avait de cet investissement fait une promesse électorale. «Les travaux sylvicoles sont importants pour la création d'emplois, mais aussi pour la mise en valeur de la forêt. Ainsi, le PLQ promet de porter à 225 millions$ par année, pendant cinq ans, l'enveloppe destinée à ce type de travaux», avait-elle déclaré en campagne électorale.
13 décembre 2014
Réaction au budget 2015 de la Ville de Laval | La conservation des milieux naturels, grande absente du budget 
Un article dans L'Écho de Laval
Le Conseil régional de l’environnement (CRE) de Laval fait part de ses impressions au lendemain de la publication du deuxième budget de l’administration Demers. Le CRE est heureux de constater l’avancement des investissements dans les domaines de la mobilité durable et de la gestion des matières résiduelles. Cependant, le grand absent du budget et programme d’investissement 2015 demeure encore et toujours l’investissement dans la conservation des milieux naturels.
12 décembre 2014
Produits forestiers Résolu appelle à la mobilisation pour sauver la filière forestière 
Un article dans Radio-Canada
Le président et chef de la direction de Produits forestiers Résolu appelle à la mobilisation des communautés qui dépendent de la forêt pour sauver la filière. C'est ce que Richard Garneau a mentionné, jeudi soir, à Amos alors qu'il prenait part au Forum boréal consacré à l'avenir de l'industrie forestière. Devant une trentaine de personnes, le président et chef de la direction de Produits forestiers Résolu, Richard Garneau, a d'abord dressé la longue liste des problèmes de l'industrie forestière. « Il y a des problématiques d'approvisionnement, il manque de bois pour faire fonctionner les scieries à plein rendement, il y a la problématique de coût et du rétablissement du caribou forestier. »
12 décembre 2014
La hache dans les subventions de l’Agence Science-Presse 
Un article dans L'Actualité
Après les Débrouillards, l’Agence Science-Presse passe dans le tordeur des compressions budgétaires, a appris le Journal. Et sa survie est maintenant menacée. L’unique agence de presse scientifique au Canada et la seule du monde francophone a été avisée ce matin qu’elle perdait l’ensemble des subventions accordé par le gouvernement du Québec (120 000$) à partir de l’an prochain. Près de 70 % de son budget dépend de ces subsides. «Je ne sais pas ce qu’on va faire», affirme la directrice générale de l’organisme, Josée Nadia Drouin, en entrevue avec le Journal. «Ça fait 36 ans qu’on existe et qu’on a toujours été subventionné.» La survie de l’agence est elle en jeu ? «Oui», laisse-t-elle tomber.
11 décembre 2014
Une première québécoise en matière d'aire protégée 
Un communiqué de Nature Action
Nature-Action Québec est heureuse d’annoncer la protection d’un terrain privé de 5,13 hectares dans le Bois du Fer-à-Cheval (Bois de Verchères). La famille Méthot-Borduas a choisi de protéger légalement sa terre boisée située à Saint-Mathieu-de-Beloeil pour une durée de 25 ans, et ainsi, créer la réserve naturelle de la Coulée-des-Érables. « Nous voulions nous assurer que nos enfants puissent encore profiter de notre terre familiale dans 25 ans. Avec le déboisement observé en Montérégie, l’option de la réserve naturelle vient garantir que notre forêt sera préservée pour les prochaines générations» Céline Méthot et Alain Borduas. La reconnaissance d'une réserve naturelle en milieu privé se fait par une entente légale entre un propriétaire et le ministre du Développement durable, de l'Environnement et de la Lutte contre les changements (MDDELCC). Par cette entente, un propriétaire s’engage à protéger les caractéristiques naturelles de sa propriété en vertu de la Loi sur la conservation du patrimoine naturel, tout en demeurant propriétaire et en conservant certains usages ne mettant pas en péril les attraits naturels de sa propriété. L’entente de reconnaissance d’une réserve naturelle est un acte notarié rattaché aux titres de propriété, elle demeure donc même si la propriété est vendue.
11 décembre 2014
Bamboo could help fight global warming 
Un article dans le site Mongabay
Restoring degraded land and forests with the world’s fastest growing plant, bamboo, can contribute to major carbon emission reductions. This is according to a new report released at the COP20 in Lima by the International Network for Bamboo and Rattan (INBAR) that discusses the massive potential of bamboo in fighting global warming, with bamboo forests projected to store more than one million tons of carbon by 2050 in China alone. “This is a truly remarkable plant,” said Director General of INBAR Dr. Hans Friederich, encouraging the United Nations Framework Convention on Climate Change (UNFCCC) to explicitly recognize bamboo as a strategic resource in combating climate change and for creating sustainable development policy, regulation and investment plans.
11 décembre 2014
10 years following tsunami, Aceh aims to create its own, new, and totally preventable disaster 
Un article dans le site Mongabay
In the run-up to the tenth anniversary of the devastating 2004 tsunami, that claimed the lives of around 200,000 of Aceh’s people, there is much concern that Aceh seems now to be deliberately steering itself towards yet another, entirely avoidable disaster. One that will harm yet more people and cause even more long-term economic damage to the province. The concern is the province’s new spatial plan, legalized at provincial level as Qanun 19/2014. The National Government admits that it is seriously flawed, as evidenced by the response from the Ministry of Home Affairs to the Qanun (SK Mendagri 650-441), outlining at least 27 points that must be corrected or amended before the Spatial Plan could be accepted and approved by the central government and explicitly stating that if the corrections and amendments are not addressed, the Spatial Plan will be rejected.
11 décembre 2014
New pit viper discovered in Sumatra 
Trimeresurus gunaleni was previously lumped with other pit vipers, inhabits area that may contain more species yet-unknown to science.
A new pit viper was discovered by researchers working in Sumatra, Indonesia, and described in a new study in Amphibian and Reptile Conservation. The reptile was identified by a group of chemists and herpetologists comprised of Gernot Vogel, Patrick David, and Irvan Sidik. The viper, named Trimeresurus gunaleni, was identified by the researchers while they were studying a group of Trimeresurus sumanatrus, first described by Sir Thomas Stamford Raffles in 1822. “It’s a surprising finding,” Dr. Vogel told mongabay.com, “as [the new species] is a large viper, very colorful and superficially different.” It inhabits forested areas between 1,500 and 2,000 meters (5,000 to 6,500 feet) in elevation. This is an important difference from T. sumatranus, which lives on lower, hilly areas rarely above 950 meters (3,000 feet).The difficulty in accessing these high mountain areas, as well as lack of economic interest in developing them, has preserved them from deforestation, according to a 2011 study in Global Change Biology.
11 décembre 2014
Re-discovered diaries shed new light on one of the world's most studied woods 
Un article dans Science Daily
The re-discovered diaries and photographs of ecological pioneer Charles Elton have been digitised for the first time, providing a unique insight into the changing face of an Oxfordshire woodland from the second world war to the swinging sixties.
11 décembre 2014
Preventing biodiversity loss due to ash dieback disease 
Un article dans Science Daily
A new study of woodlands across the UK reveals that, as Chalara ash dieback disease progresses, encouraging the growth of other broadleaved trees as alternatives to ash could protect the almost 1000 species of plants and animals which usually use ash trees for food and habitat.
10 décembre 2014
NASA study shows 13-year record of drying Amazon caused vegetation declines 
Un article dans Science Daily
A 13-year decline in vegetation in the eastern and southeastern Amazon has been linked to a decade-long rainfall decline in the region. With global climate models projecting further drying over the Amazon in the future, the potential loss of vegetation and the associated loss of carbon storage may speed up global climate change.
10 décembre 2014
Best Buy réagit aux pressions de Greenpeace 
Un article dans Novae
Alors que Best Buy était la cible de Greenpeace depuis deux semaines, l'entreprise vient d'annoncer son intention de revoir son approvisionnement en papier. Depuis deux semaines, le détaillant de produits électroniques faisait l’objet d’une campagne de Greenpeace, #NotTheBest, qui pointait du doigt la faiblesse de ses exigences environnementales en matières d’approvisionnement de papier. Or, Best Buy a annoncé cette semaine son intention de revoir sa chaîne d’approvisionnement pour privilégier des fournisseurs qui supportent une gestion durable de la forêt, en optant pour des produits certifiés FSC (Forest Stewardship Council). Best Buy envisage aussi d'intégrer le respect des Droits humains aux critères de sa politique d’achat. Ce resserrement impliquerait possiblement une diminution de son approvisionnement chez son principal fournisseur actuel, l’entreprise Produits forestiers Résolu. Cette dernière fait l'objet de régulières critiques par Greenpeace pour ses relations difficiles avec les communautés autochtones et ses pratiques considérées comme contribuant à la destruction de la forêt boréale.
10 décembre 2014
Le ministère des Forêts et Produits forestiers Résolu dans un cul-de-sac 
Un article dans Le Soleil
Le ministère des Forêts et l'industrielle Produits forestiers Résolu (PFR) restent sur leur position au lendemain du cri du coeur syndical sur la fermeture de l'une des machines à papier de Clermont. Le gouvernement prône la modernisation des usines alors que PFR n'entend pas investir un sou si le contexte québécois reste le même. Lorsque le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs a pris connaissance vendredi de la décision de PFR de fermer deux machines à papier au Québec dont une à Clermont, il a réitéré à la compagnie sa volonté de «l'accompagner» dans un processus de modernisation et de diversification via des programmes d'aide financière. Une rencontre entre le département de modernisation du Ministère et le plus gros producteur de papier québécois a finalement été fixée pour janvier, affirme la députée Caroline Simard.
9 décembre 2014
Greenpeace fait reculer Best Buy sur ses achats de papier 
Un article dans Le Journal de Québec
Best Buy, le géant de l’électronique, va modifier ses politiques d’achat de papier pour ses circulaires, en exigeant dorénavant de ses fournisseurs qu’ils soient certifiés par la norme du Forest Stewardship Council (FSC), qui assure notamment une gestion durable de la forêt. Du même coup, l’entreprise devrait réduire considérablement ses achats de papier auprès de Produits forestiers Résolu, «qui a perdu d’importants certificats FSC cette année au Québec et en Ontario», a soutenu l’organisation environnementale Greenpeace, qui a lancé il y a à peine deux semaines une campagne contre les entreprises qui utilisent d’énormes quantités de papier. Selon Nicolas Mainville, directeur de Greenpeace au Québec, «Best Buy s’engage à faire beaucoup mieux pour nos forêts». | CBC inteview with Nicolas Mainville of Greenpeace 
9 décembre 2014
Maniwaki : l'usine Résolu met à pied des travailleurs 
Un article dans Radio-Canada
Les travailleurs de la scierie de la compagnie Produits forestiers Résolu ont appris, lundi, que l'usine de Maniwaki fermera partiellement ses portes en janvier, notamment à cause de problème d'approvisionnement. La direction de la scierie a rencontré ses 83 travailleurs pour leur annoncer la mauvaise nouvelle. « C'est extrêmement décourageant. On ne voit pas la lumière au bout du tunnel. On n'a pas vraiment de solutions à court terme pour nous aider. Quand les gens ont le moral bas comme ça, c'est difficile de les motiver », se lamente le président du syndicat, Richard Forêt. Dès le retour des Fêtes de fin d'année, soit le 5 janvier, un des deux quarts de travail en vigueur à l'usine sera éliminé pour une période indéterminée. Cela entraînera la mise à pied d'une cinquantaine de travailleurs.
9 décembre 2014
Bears, Lynxes, Wild Horses and Wolves Return to Europe 
Un article dans Newsweek
The concept they have come up with is called rewilding, and the organisation, Rewilding Europe, is determined to help preserve and ­nurture endangered wildlife and natural areas across some of the more remote and beautiful parts of Europe. The ­Italian branch, which works within the country’s central national parks is named Rewilding Apennines, and aims to rewild one million hectares of European land by 2020, creating 10 wildlife and wilderness areas which, they say, reflect a wide selection of European regions and ecosystems, flora and fauna, land and sea, where endangered wildlife can return or, if necessary, be reintroduced.
9 décembre 2014
Austérité : réaction sans précédent des scientifiques 
Un article dans Le Soleil
Les chercheurs n'ont pas la réputation de descendre souvent dans la rue, mais ceux du Québec, en tout cas, sont en train de répondre massivement à l'appel lancé par leur association, l'ACFAS, il y a trois semaines : près de 5500 personnes du milieu de la recherche ont signé la pétition rappelant au gouvernement Couillard que la science n'est pas une dépense, mais un investissement. Le mouvement serait sans précédent. «Ce n'était pas une pétition ouverte au grand public, c'est parti d'une lettre publiée dans le magazine Découvrir et dans Le Devoir. Les signataires sont des chercheurs, mais il y a aussi des gens qui sont près du milieu de la recherche, mais pas chercheurs, comme du personnel d'administration. Je pense que c'est la plus grande mobilisation qui a eu lieu autour d'un enjeu de recherche au Québec», commente Louise Dandurand, présidente de l'Association francophone pour le savoir (ACFAS).
9 décembre 2014
Austérité : l’appui à la forêt remis en question par le gouvernement Couillard 
Un article dans Le Journal de Québec
Un investissement de 225 M$ prévu pour des travaux sylvicoles en région etannoncé en avril dernier est remis en question par le gouvernement Couillard, a appris Le Journal. Cette somme allait pourtant «permettre de faire rentrer des gens pour travaillerdans toutes les régions forestières, dont la mienne, le Saguenay–Lac-Saint-Jean», affirmait Philippe Couillard il y a à peine huit mois. Peu après son élection et alors qu’il connaissait la situation budgétaire du Québec, Philippe Couillard avait en effet annoncé en grande pompe à Clermont, dans l’ancienne circonscription de Pauline Marois, ces investissements de 225 M$ dans la forêt. Or, Le Journal a appris que, malgré cet engagement gouvernemental, il n’est pas possible de statuer sur l’avenir de cette enveloppe.
9 décembre 2014
Science Proves Hugging Trees Is Good for Health 
Un article dans The National Geographic
It has now been confirmed by science that hugging trees can beneficially affect human health by altering vibrational frequency. Hugging a tree may have gained popularity as a maligned hippy practice, but it has now been validated by science to be incredibly beneficial for both people and the planet. Contrary to popular belief, hugging – or even just being in the vicinity of – a tree can boost one’s health in several ways. In a recently published book by author Matthew Silverstone, Blinded by Science, evidence confirming trees and their healthful benefits includes their effect on mental illnesses, Attention Deficit Hyperactivity Disorder (ADHD), concentration levels, reaction times, depression, and the ability to alleviate headaches.
9 décembre 2014
Victory for Yukon Wilderness Is "Game-Changer" | Historic ruling protects much of pristine Peel River Watershed 
Un article dans The National Geographic
Environmentalists and indigenous people across northern Canada are celebrating a historic legal victory that protects one of the world's last major pristine river systems. In a December 2 ruling, Yukon Supreme Court Justice Ron Veale ruled that the Canadian territory's government did not have the authority to override a land-use plan to preserve the bulk of the 26,000-square-mile (67,000-square-kilometer) Peel Watershed region.
9 décembre 2014
Plants can actually take care of their offspring – here’s how 
Un article dans The Conversation
Plants may not travel around as animals do, but they have evolved many strategies that allow them to cope and make the most of the environment they live in. Examples can be found everywhere. For instance, succulence is the special characteristic that cacti have to store water and then use it as a reserve in their dry habitats. And there are plants that produce seeds that are dispersed by wind, allowing them to travel farther than they could possibly have gone otherwise. What is not yet quite accepted is that plants can also take care of their “children”, or seedlings. This is partly because it is well known that plants do not have a nervous system and therefore they don’t have a “will” to protect their descendants. But, in fact, they do have mechanisms for offspring care.
8 décembre 2014
Austérité: réaction sans précédent des scientifiques 
Un article dans Le Soleil
Les chercheurs n'ont pas la réputation de descendre souvent dans la rue, mais ceux du Québec, en tout cas, sont en train de répondre massivement à l'appel lancé par leur association, l'ACFAS, il y a trois semaines : près de 5500 personnes du milieu de la recherche ont signé la pétition rappelant au gouvernement Couillard que la science n'est pas une dépense, mais un investissement. Le mouvement serait sans précédent. «Ce n'était pas une pétition ouverte au grand public, c'est parti d'une lettre publiée dans le magazine Découvrir et dans Le Devoir. Les signataires sont des chercheurs, mais il y a aussi des gens qui sont près du milieu de la recherche, mais pas chercheurs, comme du personnel d'administration. Je pense que c'est la plus grande mobilisation qui a eu lieu autour d'un enjeu de recherche au Québec», commente Louise Dandurand, présidente de l'Association francophone pour le savoir (ACFAS).
8 décembre 2014
Science Proves Hugging Trees Is Good for Health 
Un article dans Earth Wear One
It has now been confirmed by science that hugging trees can beneficially affect human health by altering vibrational frequency. Hugging a tree may have gained popularity as a maligned hippy practice, but it has now been validated by science to be incredibly beneficial for both people and the planet. Contrary to popular belief, hugging – or even just being in the vicinity of – a tree can boost one’s health in several ways. In a recently published book by author Matthew Silverstone, Blinded by Science, evidence confirming trees and their healthful benefits includes their effect on mental illnesses, Attention Deficit Hyperactivity Disorder (ADHD), concentration levels, reaction times, depression, and the ability to alleviate headaches.
7 décembre 2014
L'Amérique latine s'engage à reboiser 20 millions d'hectares 
Un article dans La Presse
Sept pays d'Amérique latine se sont engagés dimanche à reboiser près de 20 millions d'hectares de terres dégradées d'ici 2020, dans le cadre de la conférence de l'ONU sur le climat qui se tient actuellement à Lima. En parallèle à la conférence, les ministres de l'Agriculture et de l'Environnement du Mexique, du Pérou, du Guatemala, de Colombie, d'Équateur, du Chili et du Costa Rica ont présenté un plan de remise
6 décembre 2014
Un artisan distillateur d'Acadie qui se démarque avec son gin thuya 
Un reportage à la radio de Radio-Canada
Entrevue d'Hélène Raymond avec Sébastien Roy, l’artisan qui emprisonne les saveurs dans un liquide, dont notamment un gin fait à partir de thuya.
6 décembre 2014
'Resolute Forest to shut two Quebec mills, one in Ontario 
Un article dans The Gazette
Resolute Forest Products Inc. (TSX:RFP) is reducing its capacity for making newsprint at three mills in Ontario and Quebec, at a cost of 300 jobs overall as it copes with ]a global decline in newspaper circulation and the effect of a spruce budworm infestation on lumber supply. Resolute is closing the Iroquois Falls plant in Ontario and paper machines at its Baie-Comeau and Clermont factories in Quebec, costing 120 jobs, and the Iroquois Falls plant in Ontario, which will eliminate 180 jobs, the Montreal-based company said Thursday. The Baie-Comeau machine is already idled while Clermont will be permanently closed near the end of January.
5 décembre 2014
'Family' matters when predicting ecosystems' reaction to global change 
Un article dans Science Daily
Humans are rapidly changing the look and function of earth's ecosystems, from the increase of greenhouse gases to the unintentional and harmful spread of plants and animals to new environments. A major challenge for ecologists is to understand how and why communities respond to factors that underlie global change. A University of Tennessee, Knoxville, study is finding some clues. It shows that just as our family histories dictate what we look like and how we act, plant evolutionary history shapes community responses to interacting agents of global change. The research, published in the open-access journal PLOS ONE, may help predict what ecosystems will look like in the future and how they will work.
4 décembre 2014
Watch: How Europe is greener now than 100 years ago 
Un article dans Washington Post
Within the last 100 years, Europe has experienced two World Wars, the end of communism, the emergence of the European Union and a series of other transformative political and economic developments. A team of scientists has now been able to visualize the impact of historical events in maps that show the growth and decline of settlements, forests and croplands. The map, shown above, is the result of a research project led by Dutch scholar Richard Fuchs from the University of Wageningen. Besides regional political and economic trends, Europe's landscape was shaped by several larger developments of the 20th century, according to Fuchs.
4 décembre 2014
Peel watershed: Yukon court strikes down government land use plan 
Un article dans CBC
In a historic ruling this morning, Yukon Supreme Court Justice Ron Veale found that the Yukon government’s modifications to the Peel land use plan did not respect the land use planning process set out in the territory’s final agreements with First Nations. In a written judgment, he says the remedy is for the Yukon government to return to consultations on the final recommended land use plan. The decision also scolds the Yukon government for pursuing a “flawed process” for two years, instead of revealing more detail about its proposed modifications in February 2011. “I think it’s a total victory,” says Jeff Langlois, who represented the Northwest Territories’ Gwich'in Tribal Council, an intervener in the case. “It’s what Tom Berger was seeking entirely.” Langlois says the ruling essentially orders the Yukon government to return to the final plan as recommended by the planning commission, and make modifications from there.
4 décembre 2014
Cri d'alarme de l'industrie forestière 
Un article dans Radio-Canada
Les craintes de l'industrie du bois semblent être devenues réalité, près de deux ans après l'entrée en vigueur du nouveau régime forestier mis en place par le gouvernement Marois en avril 2013 : le Conseil de l'industrie forestière du Québec affirme que le nouveau régime a fait augmenter le prix du bois. Cette hausse de prix obligerait certaines usines qui ont du mal à s'approvisionner en bois à ralentir, voire à interrompre leurs activités. Le président du Conseil, André Tremblay, souhaite que le gouvernement planifie mieux la récolte du bois afin de permettre aux entreprises de sciage et de transformation de rester compétitives.
4 décembre 2014
200 nouveaux arbres plantés chez Groupe Aldo Canada : la campagne 4000 arbres en 45 jours de l'Alliance forêt urbaine est un succès ! 
Un communiqué de SOVERDI
La campagne 4000 arbres en 45 jours s'est conclue avec succès ce vendredi par une plantation de 200 arbres sur les terrains de l'entreprise Groupe Aldo Canada, situé dans l'arrondissement Saint-Laurent. Grâce cette dernière plantation, la Société de verdissement du Montréal métropolitain (SOVERDI) et les 40 organisations environnementales regroupées au sein de l'Alliance forêt urbaine ont atteint l'objectif ambitieux de planter 4000 arbres en 45 jours sur le territoire de l'Île de Montréal. En effet, le Groupe Aldo Canada a planté 200 arbres d'espèces indigènes dans trois espaces différents sur ses terrains de l'arrondissement Saint-Laurent.
4 décembre 2014
La nouvelle nature du Québec 
Un article dans L'Actualité
Poussées par les changements climatiques, des dizaines d’espèces quitteront nos latitudes d’ici quelques décennies, alors que d’autres s’y installeront. Le biologiste Dominique Berteaux a tracé la carte de ce grand dérangement.
Effet direct des changements climatiques, la nature du Québec se transformera rapidement dans les prochaines décennies. Des dizaines de nouvelles espèces venues du Sud coloniseront le territoire, tandis que d’autres en disparaîtront. Certains écosystèmes seront bouleversés. En 2080, la population des rives du Lac-Saint-Jean et peut-être celle de Baie-Comeau jouiront du climat qui règne actuellement à Montréal, alors que les conditions dans la métropole se rapprocheront de celles que connaissent aujourd’hui Philadelphie ou Washington.
4 décembre 2014
Montréal, une des dix meilleures villes universitaires au monde 
Un article dans UdeM Nouvelles
La firme britannique QS a publié l'édition 2015 de son classement international - Best Student Cities - sur les meilleures villes universitaires de la planète. Montréal se hisse cette année au premier rang canadien des meilleures villes universitaires, deuxième en Amérique du Nord et huitième au monde, en hausse depuis la dixième place l'an dernier.
3 décembre 2014
Tordeuse du bourgeon d'épinette: Québec prêt à aider l'industrie 
Un article dans La Presse
S'il est prêt à mettre de l'avant un programme destiné aux entreprises forestières aux prises avec la propagation de l'épidémie de tordeuse du bourgeon d'épinette, le gouvernement Couillard veut éviter de donner l'impression qu'il subventionne l'industrie.
3 décembre 2014
Les travailleurs forestiers s'appauvrissent  
Un article dans Le Journal de Montréal
Faute de bois à scier, des installations ferment leurs portes pour une partie de l'année. Il s'agit d'une conséquence du nouveau régime forestier, mis en place il y a deux ans, a conclu la centrale syndicale Unifor.
2 décembre 2014
Logging destabilizes forest soil carbon over time 
Un article dans Science Daily
Logging doesn't immediately jettison carbon stored in a forest's mineral soils into the atmosphere but triggers a gradual release that may contribute to climate change over decades, a Dartmouth College study finds. The results are the first evidence of a regional trend of lower carbon pools in soils of harvested hardwood forests compared to mature or pristine hardwood forests. The findings appear in the journal Global Change Biology Bioenergy. A PDF of the study is available on request.
2 décembre 2014
55 percent of carbon in Amazonian indigenous territories and protected lands may be at risk 
Un article dans Science Daily
A new peer-reviewed study reveals the unprecedented amount of carbon stored within the nine-nation network of Amazonian indigenous territories and protected natural areas. The article suggests that protecting the vast amount of carbon stored above ground in the forests of indigenous and protected lands is critical to the stability of the global climate.
1 décembre 2014
La saignée des CLD et des CRÉ pourrait engourdir le secteur forestier 
Un article dans Le Monde Forestier
Des urnes funéraires conçues avec des bois nobles issus de forêts gérées de manière responsable, une auberge et deux garages chauffés à partir de biomasse forestière, modernisation d’une scierie : avec une telle utilisation judicieuse de la ressource forestière ­ – création d’emplois et pratiques écologiques, voilà des entreprises que l’on ne peut que glorifier. Des projets de cet acabit dans le secteur forestier pourraient de­ venir une denrée rare au cours des prochaines années, faute de l’aide financière et de l’expertise nécessaires à leur naissance et à leur pérennité. Avec l’élimination des CRÉ (Conférences régionales des élus) et la quasi­-disparition des CLD (Centres locaux de développement), c’est la source de ce soutien qui se tarira en attendant une alternative.
1 décembre 2014
Does it help conservation to put a price on nature? 
Un article dans Cambridge Press
Assigning an economic value to the benefits which nature provides might not always promote the conservation of biodiversity, and in some cases may lead to species loss and conflict, argues a University of Cambridge researcher. "There is a risk that traditional conservation strategies oriented toward biodiversity may not be effective at protecting the economic benefits of an ecosystem, and vice-versa "
1 décembre 2014
La filière forestière de la Côte-Nord en péril 
Un article dans le Journal de Montréal
La Côte-Nord ne lâche pas prise. Devant les risques imminents d’effondrement de sa filière forestière, si rien n’est fait pour empêcher la fermeture de deux machines de la papetière de Baie-Comeau, le comité de la crise forestière nord-côtière se transportera au Parlement de Québec, mardi, pour marteler son message. Faut-il rappeler que Produits forestiers Résolu (PFR) doit fermer l’une de ses trois machines à papier pour une période indéterminée, dimanche. Une deuxième subira le même sort le 12 décembre. Au total, ce sont une centaine d’emplois qui disparaîtront.
1 décembre 2014
Canada's process to protect endangered species is failing, study finds 
Un article dans CBC
The Canadian government may be shirking its legal responsibility to protect endangered plants and wildlife, a new study suggests. Scientists found that 86 per cent of legally protected species in Canada either maintain the same level of risk or have deteriorated over time. "What's at risk is biodiversity in Canada," says Brett Favaro, a research scientist with Memorial University's fisheries and marine institute, in an interview with Quirks & Quarks. "Extinction is forever ... If something goes extinct, this is millions of years of evolution that we're losing."
27 novembre 2014
What we can learn from uncontacted rainforest tribes 
Un article dans le site Mongabay.com
If you have ever wondered about the connection between giant hallucinogenic frogs, uncontacted peoples, conservation, and climate change — and who hasn't? — check out this TED talk from ethnobotanist Mark Plotkin: What the people of the Amazon know that you don’t. An ethnobotanist by training, Plotkin serves as President of the Amazon Conservation Team (ACT). The evening before Thanksgiving, Plotkin took a few minutes from his busy schedule to answer a few questions from Mongabay.
27 novembre 2014
Brésil: la déforestation de l'Amazonie a reculé de 18% en un an 
Un article dans La Presse
La déforestation en Amazonie brésilienne a reculé de 18% cette année, à 4848 km2, le deuxième plus bas chiffre depuis que les surfaces déboisées sont calculées, a annoncé mercredi la ministre de l'Environnement du Brésil. «C'est le deuxième chiffre le plus bas de l'histoire. Tout le reste n'est que spéculations. Nous travaillons dur pour mettre un terme à la déforestation», a déclaré Izabella Teixeira, alors que des ONG avaient récemment alerté sur une hausse considérable des surfaces déboisées ces derniers mois. Mi-novembre, l'ONG Instituto Imazon, avait affirmé qu'en octobre de cette année, la déforestation était supérieure de presque 500% à celle enregistrée en octobre 2013, à 244 km2, l'équivalent de 24 000 terrains de football. Ces calculs non officiels avaient été réalisés avec la collaboration de Google Earth.
27 novembre 2014
Université Laval : une formation gratuite et interactive sur le développement durable 
Un article dans Huffington Post
L'Université Laval à Québec lance une formation interactive et gratuite au développement durable en comptant bien attirer un large public francophone en Europe et en Afrique, a indiqué mercredi Bernard Garnier, vice-recteur aux études et aux activités internationales. Si l'université est déjà une habituée des formations à distance, c'est la première fois qu'elle lance un Mooc (massive open online course), sur le développement durable, véritable cours interactif pour lequel les inscriptions ouvrent jeudi. Sans pré-requis universitaire, la formation vise un public d'étudiants de toutes disciplines ou de jeunes actifs cherchant à approfondir leurs connaissances sur la problématique du développement durable. Les enseignements, en sept modules, seront accessibles pendant sept semaines dès le 23 février.
26 novembre 2014
L’agrile du frêne aux portes du mont Rougemont 
Un article dans Le Journal de Chambly
Depuis cette année, le mont Rougemont fait partie de la zone d’exclusion du transport du bois en raison de l’agrile du frêne, cet insecte ravageur provenant de l’Asie. Sa présence n’a pas encore été officiellement repérée sur la montagne, mais si ce n’est pas encore le cas, ça ne saurait tarder. Compte tenu de l’importance occupée par le frêne dans la végétation urbaine, on aborde surtout la question de l’effet de l’agrile en ville, mais son effet est tout aussi dévastateur dans les milieux naturels.
26 novembre 2014
Protecting rainforest through agriculture, forestry 
Un article dans Science Daily
Conservationists are always looking for ways to halt the pace of deforestation in tropical rainforests. One approach involves recultivating abandoned agricultural land. Working in the mountainous regions of Ecuador, the an international team of researchers found afforestation and intense pasturing to be particularly effective, clearly increasing the environmental and economic value of abandoned farmlands.
25 novembre 2014
Amazon deforestation moratorium extended 18 months 
Un article dans Mongabay.com
The Brazilian soy industry has extended its deforestation moratorium for another 18 months. The moratorium, which was established in 2006 after a high-profile Greenpeace campaign, bars conversion of forests in Brazilian Amazon for soy production. Independent analysis has shown it to be highly effective — just prior to the moratorium, soy accounted for roughly a fifth of recent deforestation, while today its share is less than one percent.
24 novembre 2014
A Forest Threatened by Keystone XL 
Un article dans NY Times
ENVIRONMENTALISTS typically fret about the prospect of adding monstrous new amounts of carbon dioxide into the atmosphere if the Keystone XL pipeline is approved, and for good reason. Bitumen, the low-grade petroleum in Canada’s tar sands that would be carried by the pipeline to the United States, emits an estimated 17 percent more greenhouse gases overall than an average barrel of crude refined in America, according to a report earlier this year by the Congressional Research Service. But for a vast stretch of western Canada’s boreal forest, the fight over extracting bitumen has already been lost. The question is, how much more will we lose?
24 novembre 2014
Mont-Joli franchit la première étape du projet de foresterie urbaine 
Un article dans L'Avantage
La Ville de Mont-Joli et les membres du comité d’embellissement se réjouissent de la réponse positive des commerçants et propriétaires privés dans le cadre du projet de foresterie urbaine dont le coup d’envoi a été donné cette année. « Nous constatons que notre préoccupation d’améliorer notre environnement est partagée par le milieu » a mentionné la mairesse de Mont-Joli, madame Danielle Doyer.
24 novembre 2014
Primates indispensable for regeneration of tropical forests 
Un article dans Science Daily
Primatologist and plant geneticists have studied the dispersal of tree seeds by New World primates. Primates can influence seed dispersal and spatial genetic kinship structure of plants that serve as their food source.
24 novembre 2014
La conservation à la mode à l'Agence des forêts privées des Appalaches 
Un article dans La Voix du Sud
Le gouvernement fédéral vient appuyer un projet de conservation de peuplements forestiers d'intérêt sur le territoire de l'Agence de mise en valeur des forêts privées des Appalaches en octroyant un montant de 10 256 $. Le montant s'ajoute à un autre montant de 14 000 $ accordé par la Fondation de la Faune du Québec et un autre de 3 500 $ investit par l'Agence elle-même. Le territoire de l'Agence, qui se situe au sein des MRC de Bellechasse, Etchemins, Montmagny, L'Islet de même que sur celui de la ville de Lévis, comporte des écosystèmes forestiers exceptionnels ainsi que des milieux naturels importants pour la biodiversité font valoir les dirigeants de l'organisme.
24 novembre 2014
World Parks Congress ends with pledges for expanded protected areas 
Un article dans Science Mag
The International Union for Conservation of Nature (IUCN) concluded its once-a-decade World Parks Congress today in Sydney, Australia, trumpeting a list of more than 70 conservation commitments announced by countries around the world. "There has been a willingness to move beyond words to action," said IUCN Director General Julia Marton-Lefèvre during the closing ceremony. Among the pledges...
22 novembre 2014
IUCN summit delivers major commitments to save Earth’s most precious natural areas 
Un communiqué de l'UICN
The IUCN World Parks Congress 2014, the once-in-a-decade global forum on protected areas, closes today with the release of The Promise of Sydney. The Promise sets out an ambitious agenda to safeguard the planet’s natural assets, ranging from halting rainforest loss in the Asia-Pacific and tripling ocean protection off Africa’s coasts to a business commitment to plant 1.3 billion trees along the historic Silk Road. The Promise includes pledges from governments, international organizations, the private sector, Indigenous leaders, community groups and individuals, with many more still being recorded. The Promise of Sydney outlines a pathway for achieving the global target to protect at least 17% of land and 10% of oceans by 2020.
22 novembre 2014
As elephants go, so go the trees 
Un article dans Science Daily
Overhunting has been disastrous for elephants, but their forest habitats have also been caught in the crossfire. A first-of-its-kind study shows that the dramatic loss of elephants, which disperse seeds after eating vegetation, is leading to the local extinction of a dominant tree species, with likely cascading effects for other forest life.
21 novembre 2014
Aboriginal elders right all along, ‘lost’ caribou herd had just moved 
Un article dans The Star
A chilling case of the disappearance of a herd, once 276,000 strong, had scientists alarmed. Community elders? Not so much.
A vast herd of northern caribou that scientists feared had vanished from the face of the Earth has been found, safe and sound — pretty much where aboriginal elders said it would be all along. “The Beverly herd has not disappeared,” said John Nagy, lead author of a recently published study that has biologists across the North relieved. Those scientists were shaken by a 2009 survey on the traditional calving grounds of the Beverly herd, which ranges over a huge swath of tundra from northern Saskatchewan to the Arctic coast. A herd that once numbered 276,000 animals seemed to have completely disappeared, the most dramatic and chilling example of a general decline in barren-ground caribou. But Nagy’s research — and consultation with the communities that live with the animals — concludes differently.
20 novembre 2014
L'emploi avant les parcs 
Un article dans Le Quotidien
Le premier ministre Philippe Couillard s'engage à protéger l'économie forestière des régions en intervenant chirurgicalement pour caractériser les territoires du Plan Nord à protéger entre le 49e parallèle et la limite nordique de la forêt boréale commerciale, laquelle passe à la hauteur du 51e parallèle. Le premier ministre a tenu à rétablir les faits en lien avec l'interprétation d'une lettre qu'il a adressée, la semaine dernière, au congrès mondial des parcs tenu sous l'égide de l'Union internationale pour la conservation de la nature (UICN). Dans cette missive, le premier ministre s'engage à protéger 50 % du territoire du Plan Nord à partir du 49e parallèle.
20 novembre 2014
LIBRE OPINION: Chercheurs, vous devez agir! 
Un article dans Le Devoir
Alors que le gouvernement entame un long processus de révision de ses dépenses publiques, y compris le financement des activités de recherche, l’ACFAS est inquiète de la perception qui se dégage des gestes qu’il pose depuis les dernières élections. En effet, la recherche semble perçue comme une dépense et non comme un investissement pour la société. (ACFAS)
19 novembre 2014
Quel avenir pour la forêt néo-brunswickoise? 
Un article dans le site Radio-Canada
La nouvelle stratégie forestière du Nouveau-Brunswick prévoit une hausse de 20 % dans l'octroi de bois des terres de la Couronne aux grandes forestières. Cependant, il est difficile de savoir à quoi ressemblera la forêt dans 25 ans, au moment où elle viendra à échéance. Le plan définit les objectifs, soit une hausse 660 000 mètres cubes de résineux par année, du pin blanc, de l'épinette, mais pas sur les moyens d' y arriver, ni si cette coupe est soutenable pour le prochain quart de siècle.
16 novembre 2014
Compressions: les chercheurs privés de données essentielles sur le climat 
Un article dans La Presse
La réduction des investissements fédéraux dans la recherche sur les changements climatiques prive les chercheurs qui y oeuvrent toujours de données essentielles. Interrogé sur les effets des compressions du gouvernement conservateur dans le domaine de la science climatique, le directeur général du consortium Ouranos, Alain Bourque, a noté que les chercheurs peinent désormais à trouver les données requises pour analyser l'évolution des changements climatiques.
14 novembre 2014
Surprising reasons to be optimistic about saving forests 
Un billet dans le blogue de Mongabay.com
In the 1990s, the world watched with alarm as vast tracts of tropical rainforest were torn down for timber and croplands, dug up for minerals and energy, and flooded for hydroelectric projects. Conservation groups, governments, philanthropists, and institutions like the World Bank collectively spent billions of dollars on programs to stop the carnage. But as viewed from satellites high above Earth's surface, those efforts barely dented deforestation rates. Nearly a decade and a half into the 21st century, the world is still witnessing the same destruction, albeit at a slightly reduced rate. Yet despite this apparent stasis, there are reasons to believe that progress is being made in efforts to preserve tropical forests
14 novembre 2014
Forêt québécoise : Un géant au pied d’argile tient le monde forestier en otage 
Un billet dans le blogue de Greenpeace Québec
La réputation de l’industrie forestière à travers le pays et sur les marchés internationaux est de plus en plus minée par son plus gros joueur, le géant Produits forestiers Résolu, ce qui risque de couter cher autant à notre forêt qu’à ceux qui l’exploitent et innovent. Pourtant, les projets mobilisateurs et porteurs d’espoirs se multiplient. Des projets qui font place à l’innovation, à la mise en valeur des produits du bois, à la conservation de la biodiversité, aux respects des travailleurs et des communautés autochtones et à la diversification de l’économie forestière.
13 novembre 2014
Nouvelles coupes de 30 millions dans les universités 
Un article dans La Presse
Québec impose des coupes supplémentaires aux cégeps et aux universités au beau milieu de leur exercice financier. Elles s'élèvent à 31,6 millions dans le cas des universités, a appris La Presse. Leurs compressions dépassent donc les 200 millions cette année, du jamais vu, selon le milieu universitaire. La grande majorité des universités et des cégeps seront acculés au déficit, même si la loi leur interdit d'écrire leurs livres comptables à l'encre rouge.
13 novembre 2014
Disease could cost black walnut industry millions, forest specialist warns 
Un article dans le site de Science Daily
Thousand cankers disease, which kills black walnut trees, has been confirmed in 15 states. Now experts are warning people to avoid moving firewood or lumber this winter to prevent spreading the disease to other states.
13 novembre 2014
Switching on a dime: How plants function in shade, light 
Un article dans le site de Science Daily
Plants grow in environments where the availability of light fluctuates quickly and drastically, for example from the shade of clouds passing overhead or of leaves on overhanging trees blowing in the wind. Plants thus have to rapidly adjust photosynthesis to maximize energy capture while preventing excess energy from causing damage. So how do plants prevent these changes in light intensity from affecting their ability to harvest the energy they need to survive? The response has to be extremely swift.
12 novembre 2014
Groundwater patches play important role in forest health, water quality 
Un article dans le site de Science Daily
Patches of soaked soil act as hot spots for microbes removing nitrogen from groundwater and returning it to the atmosphere. The discovery provides insight into forest health and water quality.
12 novembre 2014
Blight-resistant american chestnut trees take root 
Un article dans le site de Science Daily
Scientists are growing the first American chestnut trees that can withstand the blight that virtually eliminated the tree from the eastern United States.
12 novembre 2014
Only place where rhinos, tigers, elephants, and orangutans coexist is under threat 
Un article dans Mongabay.com
A forest that is the only place where rhinos, tigers, elephants, and orangutans coexist is under threat from planned infrastructure, mining, logging, and plantation projects, warns a new report from the Rainforest Action Network (RAN). The report, issued Monday, looks at one of the last vestiges of wilderness on the island of Sumatra, which for the past three decades has been heavily ravaged by logging, fires, and conversion to industrial timber and oil palm plantations. This area, known as the Leuser Ecosystem, is today a battleground between business-as-usual interests seeking to mine its forests and a collection of conservationists, local communities, and a collection of companies seeking to steward its resources.
12 novembre 2014
China's old-growth forests vanishing despite government policies 
Un article dans le site de Science Daily
China's anti-logging, conservation and ecotourism policies are accelerating the loss of old-growth forests in one of the world's most ecologically fragile places, according to studies. The findings shed new light on the complex interactions between China's development and conservation policies and their impact on the most diverse temperate forests in the world, in "Shangri-La" in northwest Yunnan Province.
12 novembre 2014
Conservation: A to-do list for the world's parks 
Un article dans Nature
Seven experts share their priorities for what must be done to make protected areas more effective at conserving global biodiversity.
10 novembre 2014
Small New Zealand population initiated rapid forest transition c. 750 years ago: Drier forests lost within decades, instead of centuries as previously thought 
Un article dans le site de Science Daily
Human-set fires by a small Polynesian population in New Zealand about 750 years ago may have caused fire-vulnerable forests to shift to shrub land over decades, rather than over centuries, as previously thought.
10 novembre 2014
Mapping reveals targets for preserving tropical carbon stocks 
Un article dans le site de Science Daily
A new high-resolution mapping strategy has revealed billions of tons of carbon in Peruvian forests that can be preserved as part of an effort to sequester carbon stocks in the fight against climate change. A research team has developed an approach for prioritizing carbon conservation efforts throughout tropical countries that can be rapidly implemented anywhere.
9 novembre 2014
Plan Nord: inquiétudes sur les aires protégées 
Un article dans Le Devoir
Un ancien directeur général à Parcs Canada a écrit au premier ministre Philippe Couillard pour s’inquiéter du recul apparent du gouvernement sur les engagements environnementaux prévus dans le Plan Nord. Dans le document «Plan Nord: faire le Nord ensemble», publié en mai 2011, le gouvernement de Jean Charest entendait «consacrer, à terme, 50 pour cent du territoire du Plan Nord à des fins autres qu’industrielles» — soit «à la protection de l’environnement et à la sauvegarde de la biodiversité». Or, l’ancien fonctionnaire fédéral Nikita Lopoukhine, aujourd’hui président émérite de la Commission mondiale sur les aires protégées à l’Union internationale pour la conservation de la nature (UIPN), s’inquiète d’un revirement apparent du nouveau gouvernement libéral de Philippe Couillard.
9 novembre 2014
World governments failing Earth's ecosystems, says top conservationist 
Un article dans The Guardian
Governments are lagging behind on international commitments to safeguard the planet’s ecosystems, with politicians failing to grasp that economic growth depends upon environmental protection, the head of the world’s leading conservation organisation has warned. Julia Marton-Lefèvre, director general of the IUCN, the body that advises the United Nations on environmental matters, told Guardian Australia that conservation needed to be properly embraced by political leaders. “I think world leaders have many other issues to deal with and sometimes they don’t see how protecting nature is essential for our wellbeing,” she said.
6 novembre 2014
Are biology graduate students the unhappiest? 
Un article dans le site Science Blogs
This is something I’ve tried to explain many times to nonscientists: most of the esoteric techniques I mastered during my thesis aren’t useful outside a Drosophila lab. They’re not transferable to any other field of biology, let alone any other scientific or nonscientific profession. Those skills I picked up on my own – speaking, writing, teaching, how to think about problems and dig into the literature unaided, how to handle severe setbacks, find ways to motivate myself – those are all transferable to virtually any career. But you have to teach those to yourself.
4 novembre 2014
Brésil: un scientifique appelle à un "effort de guerre" pour sauver l'Amazonie 
Un reportage dans le site de RTL Info.be
Il faut faire un "effort de guerre" pour stopper la déforestation en Amazonie et pour reboiser d'urgence, car la forêt commence à présenter des failles dans son rôle régulateur du climat et l'avenir de l'homme en dépend.

Un célèbre chercheur brésilien, Antonio Donato Nobre, de l'Institut national des recherches spatiales (INPE), lance ce cri d'alarme dans le rapport "L'avenir climatique de l'Amazonie" qu'il vient de publier, fondé sur 200 articles et recherches sur le thème.

4 novembre 2014
Wolf Spotted In Grand Canyon For The First Time In 70 Years 
Un article dans le site de IFL Sciences
For the first time in 70 years the Grand Canyon has gray wolves. Or at least a wolf. The announcement may be a harbinger of the return of the species to territory from which they were eliminated decades ago, bringing with it the same ecological benefits wolves have provided elsewhere. Gray wolves were once the apex predators across most of the United States. However, a combination of their attacks on livestock, and exaggerated accounts of threats to humans led to a campaign that saw them wiped out in the lower 48 outside two small patches, one ironically outside their native range.
4 novembre 2014
Les nouveaux «réfugiés climatiques» 
Un article dans Le Devoir
À l’heure où les chefs d’État du monde hésitent à fixer des objectifs contraignants de réduction des émissions de carbone et où l’obtention d’un accord international paraît illusoire, les effets des changements du climat sont bel et bien réels. Au Québec, ces effets sont pour le moins surprenants : par centaines, des réfugiés nouveau genre se pressent maintenant à nos portes…

À l’échelle planétaire, toutes les analyses prévoient que les changements climatiques réduiront la biodiversité. Toutefois, au Québec, on prévoit une augmentation potentielle du nombre d’espèces animales et végétales. Ce paradoxe s’explique surtout par la position nordique du territoire québécois, dont les basses températures hivernales et la courte saison estivale limitaient historiquement la répartition de nombreuses espèces. Ainsi, bon nombre d’espèces présentes par exemple aux États-Unis pourraient, au fur et à mesure que le climat se réchauffe, migrer progressivement vers le nord et investir le territoire québécois.

31 octobre 2014
Voulez-vous vivre dans l'anthropocène? 
Un article de l'Agence Science-Presse
Notre impact sur la planète est-il suffisant pour dire qu’on est entré dans une nouvelle ère géologique? Un groupe international d’experts vient de tenir à Berlin la première réunion de son groupe de travail sur l’anthropocène —le nom que porterait notre nouvelle ère. L’idée, ici, n’est pas de mesurer l’impact sur les écosystèmes, mais l’impact sur la géologie —autrement dit, une «empreinte» qui serait encore visible dans des dizaines de millions d’années. (Science Presse)
30 octobre 2014
Bats will hang out with their friends this Halloween 
Un article dans le site de Science Daily
New research has shown that despite moving house frequently, bats choose to roost with the same social groups of 'friends.' The study found that different social groups roost in separate, though adjacent, parts of woodland. The findings have important implications for conservation.
30 octobre 2014
Saving lonely species is important for environment 
Un article dans le site de Science Daily
Endemic eucalyptus in Tasmania has been the focus of recent study. Researchers discovered that these rare species have developed unique characteristics to survive, and that these characteristics may also impact the survival of its neighbors in the ecosystem.
30 octobre 2014
Amazon rainforest is getting drier, confirms another study 
Un article dans Mongabay.com
Parts of the Amazon rainforest are getting considerably less rain, leading trees to absorb less carbon, finds a study published this week in the journal Proceedings of the National Academy of Sciences. The research is based on new satellite technology that measures rainfall more accurately than previous approaches by cutting through cloud cover. It finds that since 2000, rainfall has declined across 69 percent of the Amazon rainforest, an area amounting to 5.4 million square kilometers. The fall in precipitation is even more substantial in the region's tropical savannas: 80 percent of those areas have experience declining rainfall. The drop is precipitation accounts for more than half the region's decline in "greenness" as measured by the normalized difference vegetation index (NDVI). That translates to a drop in photosynthetic activity, meaning that carbon uptake by Amazon trees is slowing.
29 octobre 2014
Hubert Reeves parrainera la future Agence de la biodiversité 
Un article dans le site 20minutes.fr
L'astrophysicien Hubert Reeves a accepté de parrainer la future Agence française pour la biodiversité, dont la création est le principal point d'un projet de loi qui doit être discuté au printemps, a indiqué mercredi à l'AFP Ségolène Royal, la ministre de l’Écologie. "L"humanité doit aujourd'hui faire face à un problème majeur dont elle est en grande partie responsable, l'érosion rapide de la biodiversité", a déclaré mercredi le scientifique dans un message lu lors d'une réunion présidée par la ministre de l’Écologie sur la future agence. "Il convient de ne pas se contenter de stopper l'érosion de la biodiversité mais de s'engager dans une action ambitieuse de reconquête", estime Hubert Reeves pour qui "le projet d'une agence dédiée m'apparaît, dans le contexte français, une formule qui a fait ses preuves". "Cette agence devra sensibiliser, former, organiser la connaissance, soutenir les différents acteurs, lancer des projets concrets", a souhaité M. Reeves, président de l'ONG Humanité et Biodiversité. (20 minutes)
29 octobre 2014
Local communities rise to the forefront of global conservation practice (commentary) 
Un article dans Mongabay.com
A few weeks ago, a remote aboriginal community in western Australia made headlines when it completed the establishment of an Indigenous Protected Area (IPA) containing over 4.2 million hectares of desert and grassland. The Kiwirrkurra IPA, as the area is known, is billed as the largest protected expanse of arid land on Earth. IPAs, which are managed by negotiated agreements between the native landowners and government conservation authorities, now cover roughly 48 million hectares, equivalent to about 36 percent of the country's total protected area network.
29 octobre 2014
Un chercheur dénonce l’inutilité de nombreux travaux scientifiques 
Un commentaire sur le site du journal Le monde
Le chercheur américain John Ioannidis, professeur à Stanford, aime depuis quelques années lancer de bons gros pavés dans la mare de la science et en particulier dans celle de la biomédecine. En 2005, dans un article publié par PLoS Medicine et intitulé "Pourquoi la plupart des découvertes publiées sont fausses", il montrait que les bases statistiques sur lesquelles s'appuyaient bon nombre d'études n'étaient pas suffisamment rigoureuses pour que les résultats obtenus aient une véritable valeur et que les biais étaient légion dans la conception d'essais cliniques censés décider de la mise sur le marché de médicaments. Ce sans oublier les intérêts financiers qui faisaient pression pour l'obtention de résultats. Depuis 2005, ce texte, devenu un classique, a été consulté près de 1,2 million de fois en ligne, un record. Aujourd'hui, John Ioannidis va plus loin, en signant un article acide publié le 21 octobre par PLoS Medicine, surmonté d'un autre titre provocateur ("Comment faire en sorte que plus d'études publiées soient vraies"...) où il met de nouveau les pieds dans le plat de la recherche scientifique. (Le Monde)
28 octobre 2014
Variation in antibiotic bacteria in tropical forest soils may play a role in diversity 
Un article dans le site de Science Daily
Variation in antibiotic-producing microbes in tropical forest soils has been discovered by scientists, who not that this research represents a step toward better understanding of the role they play in diversity.
23 octobre 2014
How ferns adapted to one of Earth's newest and most extreme environments 
Un article dans le site de Science Daily
erns are believed to be 'old' plant species -- some of them lived alongside the dinosaurs, over 200 million years ago. However, a group of Andean ferns evolved much more recently: their completely new form and structure (morphology) arose and diversified within the last 2 million years. This novel morphology seems to have been advantageous when colonising the extreme environment of the high Andes.
23 octobre 2014
Mature forests store nitrogen in soil: May help protect waterways from excess nitrogen from industry 
Un article dans le site de Science Daily
Ecologists working in central Pennsylvania forests have found that forest top soils capture and stabilize the powerful fertilizer nitrogen quickly, within days, but release it slowly, over years to decades. The discrepancy in rates means that nitrogen can build up in soils. Forests may be providing an unappreciated service by storing excess nitrogen emitted by modern agriculture, industry, and transport before it can cause problems for our waterways.
22 octobre 2014
Des chercheurs dénoncent les politiques du gouvernement Harper 
Un reportage de Radio-Canada
Des scientifiques qui travaillent pour le fédéral ont manifesté ce matin à Québec contre les politiques du gouvernement Harper en matière de recherche fondamentale. Les chercheurs dénoncent les coupes du fédéral qui nuisent à leurs travaux, mais aussi les « politiques de censure » et le « bâillonnement » du gouvernement dont ils se disent victimes. « Il y a 25 % de nos chercheurs qui se sont fait dire par l'employeur de changer leurs mandats de recherche ou leurs rapports pour satisfaire le gouvernement conservateur. C'est inacceptable. Ils nous bâillonnent », déplore le directeur de l'Institut professionnel de la fonction publique pour le Québec, Yvon Brodeur.
22 octobre 2014
Foreign scientists call on Stephen Harper to restore science funding freedom 
Un reportage de CBC News
Hundreds of scientists around the world are asking Prime Minister Stephen Harper to end "burdensome restrictions on scientific communication and collaboration faced by Canadian government scientists". The call was made in an open letter drafted by the Cambridge, Mass.-based Union of Concerned Scientists, a group that represents U.S. scientists and uses science to advocate for environmental sustainability. Read the full letter in the article. (CBC)
21 octobre 2014
Le gouvernement canadien critiqué par plus de 800 scientifiques 
Un article dans La Presse
Dans une lettre ouverte adressée au premier ministre Stephen Harper, plus de 800 scientifiques de partout à travers le monde critiquent ce qu'ils qualifient du déclin rapide du financement et de la liberté des scientifiques du gouvernement du Canada. (La Presse)
21 octobre 2014
UN convention agrees to double biodiversity funding, accelerate preservation measures 
Un article de UN News Centre
A United Nations conference in Republic of Korea wrapped up today with governments agreeing to double biodiversity-related international financial aid to developing countries, including small islands and transition economics, by 2015 and through the next five years. The decision was made at the 12th meeting of the Conference of the Parties to the Convention on Biological Diversity (CBD COP-12) in Pyeongchang. Delegations attending the meeting, which opened 6 October in Republic of Korea’s key mountain and forest region, agreed on the so-called “Pyeongchang Road Map,” and “Gangwon Declaration”, both of which outline conservation initiatives and global sustainable development goals and initiatives.
20 octobre 2014
L'UQAC n'avait pas été mise au courant 
Un article dans La Presse
L'Université du Québec à Chicoutimi ignorait que le gouvernement du Québec et des universités des grands centres (Montréal et Québec) voulaient créer l'Institut nordique du Québec pour réaliser des recherches en lien avec le Plan Nord. « Ce n'est pas une mauvaise idée en soi. Nous allons prendre connaissance du communiqué de presse et par la suite nous ferons les représentations nécessaires auprès des organisations pour présenter nos expertises dans les domaines nordiques », a commenté le porte-parole de l'UQAC, Jean Wauthier. (Le Quotidien)
20 octobre 2014
En Amazonie, l'açaï, baie énergétique, dissuade la déforestation 
Un large couteau entre les dents, le jeune homme embrasse le tronc, plaque ses pieds nus contre l’écorce et grimpe en quelques bonds jusqu’au sommet du palmier, vingt mètres plus haut. Le «subidor» (grimpeur) tranche la tige du régime de baies puis glisse jusqu’au sol, son butin à la main. Perdu au bout d’une piste de terre, au cœur de l’Etat brésilien de l’Acre, le hameau de Senibu parie sur la cueillette de l’açaï pour éviter la déforestation de l’Amazonie. Le palmier qui fournit ce fruit violet foncé, énergisant et antioxydant, pousse naturellement dans la forêt millénaire. Des écologistes, dont l'organisation WWF-Brésil, le valorisent pour dissuader les petits agriculteurs de déboiser. «Avant, on brûlait les arbres pour créer des parcelles et semer du maïs ou des haricots», explique Doraci Pereira de Lima, un agriculteur, en montrant des souches calcinées au milieu d’un champ de manioc. «Depuis que l’açaï se vend à bon prix, on ne déboise plus. La forêt est devenue une source de revenu», poursuit-il. (20 minutes)
16 octobre 2014
La biodiversité sous l'emprise de la finance? 
BLOG - La perte de biodiversité s'accélère, dans l'indifférence générale. Indifférence qui entoure également la nouvelle conférence de l'ONU qui se tient en Corée du Sud - sans Ségolène Royal - pour y remédier. Plutôt que de réguler les activités destructrices, les Etats vont-ils confier l'avenir de la biodiversité à la finance ? (Maxime Combes)
16 octobre 2014
Le hockey pour faire comprendre le « big data » 
L’une des histoires qui a fait couler le plus d’encre cet été dans l’univers de la LNH, entre autres parce qu’elle se déroulait dans un marché où il y a justement beaucoup d’encre à faire couler, c’est la décision des Maple Leafs de Toronto de mettre l’emphase sur les « statistiques avancées » pour essayer de se sortir du bourbier dans lequel ils sont englués depuis des années. Cette décision s’est notamment manifestée par l’embauche d’un nouveau directeur général adjoint, Kyle Dubas, tout jeune et reconnu pour son amour de ce genre de données. Cette embauche a été complétée par quelques autres pour créer une sorte de « département » d’analytique dans les bureaux de l’équipe. Dans les circonstances, il ne devrait donc pas être étonnant d’entendre une annonce comme celle faite ce matin par l’équipe et SAS, à propos d’un nouveau partenariat «qui permettra d’analyser et d’étudier divers aspects de la performance de l’équipe ». (La Presse)
16 octobre 2014
Biodiversité et services écosystémiques font bon ménage 
Les zones identifiées comme importantes pour la biodiversité peuvent aussi l’être pour d’autres services écosystémiques comme le stockage du carbone, la conservation de l’eau et la qualité paysagère. Ce n’est pas forcément le cas des zones qui renferment de grandes quantités de carbone, qui, elles, fournissent des avantages moindres pour les autres services écosystémiques. Ce sont les conclusions d’une étude menée au Costa Rica par une équipe du Cirad, du Cifor et du Catie. Des résultats qui pourraient avoir des répercussions sur le choix des zones à protéger dans le cadre des initiatives visant à atténuer les émissions dues à la déforestation comme la REDD [Reducing Emissions from Deforestation and Forest Degradation]. (Tela Botanica)
16 octobre 2014
Le CIRAD met en avant le concept de « service écosystémique » 
e Centre international en recherche agronomique pour le développement (CIRAD) vient de publier les résultats d’une étude sur le « service écosystémique ». Ce concept de valorisation de zones importantes pour l’environnement (stockage carbone, conservation de l’eau, qualité paysagère) serait en effet « devenu fondamental pour évaluer les bénéfices que l’on peut tirer des écosystèmes. » Le CIRAD met en avant le concept de « service écosystémique ». Les chercheurs du Centre international en recherche agronomique pour le développement (CIRAD) viennent de publier les résultats d’une étude sur le « service écosystémique ». D’après eux, ce concept « est devenu fondamental pour évaluer les bénéfices que l'on peut tirer des écosystèmes. » (RSE-Mag)
16 octobre 2014
Plant communities produce greater yield than monocultures 
Un article de Science Daily
Diverse plant communities are more successful and enable higher crop yields than pure monocultures, a research team has discovered. The scientists are convinced that the cultivation of crop mixtures in agriculture and forestry will play a key role in food safety in the future.
15 octobre 2014
Climate change not responsible for altering forest tree composition, experts say 
Un article de Science Daily
Change in disturbance regimes -- rather than a change in climate -- is largely responsible for altering the composition of Eastern forests, according to a researcher. Forests in the Eastern United States remain in a state of "disequilibrium" stemming from the clear-cutting and large-scale burning that occurred in the late 1800s and early 1900s, he contends.
15 octobre 2014
Forest fire zone becomes 'tourist hit' for Sweden 
After the worst forest fire in modern times hit Sweden this summer, the area has become a hotspot for sightseers keen to inspect the damage. But residents and the local council aren't impressed. "This is becoming a very big problem, so we've decided to hire security guards for the residents," Åke Jacobsson from the local Västmanland council told Swedish broadcaster SVT. He added that each weekend the guards have had to caution over 100 people who were either trespassing or infringing on residents' privacy. The sightseers, or the "fire tourists" as the Swedish media has referred to them, spend their weekends exploring the scene of the fire and taking pictures of the charred remains and torched houses. (The Local)
15 octobre 2014
L'industrie forestière à la croisée des chemins 
Texte d'opinion de Patrick Nadeau, directeur général à la SNAP - Cette semaine se termine une vaste consultation nationale sur les défis et enjeux économiques de l'industrie forestière au Québec. Présidé par Robert Beauregard, de l'Université Laval, le Chantier sur la production de bois est une série de propositions qui mènent en fait à une nouvelle vision de l'aménagement forestier au Québec. M. Beauregard est limpide sur un point: «Le statu quo ne peut qu'entraîner la poursuite de la décroissance de l'industrie (forestière) dans l'économie québécoise». Position qui ébranlera assurément les industriels de la vieille école.

Parmi les propositions principales du chantier Beauregard: le Québec doit orienter ses politiques forestières vers la création de valeur, plutôt que sur la simple maximisation du volume de bois récolté. La SNAP Québec est favorable à cette proposition, qui vise à accompagner l'industrie vers la mise au point de nouveaux produits et vers une nouvelle approche de l'aménagement forestier. C'est un contraste frappant avec la vision traditionnelle axée sur le volume, qui suppose une relation linéaire sans bornes entre le nombre d'arbres coupés et le nombre d'emplois générés. Comme le démontre M. Beauregard, ce raisonnement longtemps prôné par l'industrie a aujourd'hui atteint ses limites. (Huffington Post)

15 octobre 2014
Plan Nord: Québec crée un institut de recherche nordique pour trois millions de dollars 
Québec va mettre sur pied un institut de recherche sur le développement du nord, première étape d'une relance attendue cet automne du Plan Nord que l'ex-premier ministre Jean Charest avait lancé en mai 2011. Le nouvel Institut nordique du Québec combinera l'expertise en recherche fondamentale et appliquée de trois grandes institutions: l'Université Laval, l'Université McGill et l'Institut national de recherche scientifique (INRS). Une somme de trois millions $, puisée à même le Fonds du Plan Nord, avait été mise de côté dans le dernier budget Leitao pour créer le nouvel institut multi-disciplinaire, axé sur les sciences sociales, les sciences de la nature, les sciences de la santé et le génie. (Huffington Post)
15 octobre 2014
LA VILLE DE MASCOUCHE SE PORTE ACQUÉREUR DU MANOIR ET SA FORÊT DOMANIALE 
Le maire de la Ville de Mascouche, Guillaume Tremblay, entouré des membres du conseil municipal, annonce l’acquisition du Manoir et de sa forêt domaniale, patrimoine forestier exceptionnel, afin de les ramener définitivement dans le domaine public. « C’est un projet que nous avions annoncé l’an dernier, afin de le réaliser dans les 3 mandats à venir. Notre volonté d’aller de l’avant se fonde, avant tout, sur l’apport inestimable de ce lieu dans la vie mascouchoise. Cette décision du conseil restera gravée dans l’histoire de Mascouche. Au-delà de sa valeur foncière, le Manoir seigneurial et sa grande forêt domaniale intacte sont uniques au Québec et ils sont à Mascouche! (Ville de Mascouche)
15 octobre 2014
L'industrie forestière à la croisée des chemins 
Cette semaine se termine une vaste consultation nationale sur les défis et enjeux économiques de l'industrie forestière au Québec. Présidé par Robert Beauregard, de l'Université Laval, le Chantier sur la production de bois est une série de propositions qui mènent en fait à une nouvelle vision de l'aménagement forestier au Québec. M. Beauregard est limpide sur un point: «Le statu quo ne peut qu'entraîner la poursuite de la décroissance de l'industrie (forestière) dans l'économie québécoise». Position qui ébranlera assurément les industriels de la vieille école. (Huffington Post)
14 octobre 2014
Espèces en péril: le ministère de la Faune suspend les rencontres 
Un article dans La Presse
Les espèces en péril auront-elles encore l'oreille du gouvernement du Québec au cours des prochaines années? Plusieurs groupes environnementaux en doutent après avoir appris que le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs (MFFP) a décidé de suspendre les rencontres des équipes de rétablissement qui travaillent à la protection de 29 de ces espèces. Mardi dernier, le Ministère a prévenu les présidents des 14 équipes de rétablissement de la suspension temporaire de leurs rencontres au moins jusqu'au 1er avril 2015. (La Presse)
10 octobre 2014
Agrile du frêne: la CMM propose un plan d’action aux municipalités 
Le comité exécutif de la Communauté métropolitaine de Montréal (CMM) a envoyé jeudi un règlement type aux municipalités qui leur donnerait le droit d’inspecter les arbres sur les propriétés privées et d’obliger les propriétaires à abattre les frênes infectés par l’agrile du frêne. Certaines municipalités étudiaient la mise en place de règlements qui leur permettraient d’obliger un propriétaire de frêne mort en raison de l’agrile à l’abattre. Mais la Ville ne détenait toujours pas le pouvoir réglementaire pour inspecter un frêne sur un terrain privé. «L'agrile du frêne ne fait pas de distinction entre les arbres situés dans le domaine public et ceux situés dans le domaine privé», a déclaré par voie de communiqué le maire et président de la CMM, Denis Coderre. (Journal de Montréal)
9 octobre 2014
Forest fragmentation's carbon bomb: 736 million tonnes C02 annually 
Un article du site Mongabay.com
Scientists have long known that forest fragments are not the same ecologically as intact forest landscapes. When forests are slashed into fragments, winds dry out the edges leading to dying trees and rising temperatures. Biodiversity often drops, while local extinctions rise and big animals vanish. Now, a new study finds another worrisome impact of forest fragmentation: carbon emissions. Looking at forest fragments in Brazil's Atlantic Forest, new research in the journal Nature Communications finds that carbon loss along the forest edges was more significant than believed. The researchers used remote sensing and computer modeling to measure how much carbon was released from a forest fragment's edge, defined as a 100 meter strip along the periphery.
9 octobre 2014
L'ignorance au pouvoir 
Un article dans La Presse
Une récente étude du groupe Evidence for Democracy démontre à quel point le gouvernement Harper a sapé la science qui observe et surveille. Ces chercheurs du fédéral ont désormais moins d'argent, et moins de liberté pour parle‎r. Ce fut un grugeage insidieux, car lent et méthodique. Un petit échantillon des victimes: Conseiller scientifique centre de recherche sur les dépendances, Comité consultatif sur les espèces en péril, Fondation pour les sciences du climat, laboratoires sur la pollution marine et recensement de Statistique Canada. (La Presse)
7 octobre 2014
Mountain pine beetles get bad rap for wildfires, study says 
Un article de Science Daily
New research provides some of the first rigorous field data to test whether fires that burn in areas impacted by mountain pine beetles are more ecologically severe than in those not attacked by the native bug. The study shows that pine beetle outbreaks contributed little to the severity of six wildfires in 2011.
7 octobre 2014
If trees could talk: Forest research network reveals global change effects 
Un article de Science Daily
Permafrost thaw drives forest loss in Canada, while drought has killed trees in Panama, southern India and Borneo. In the U.S., in Virginia, over-abundant deer eat trees before they reach maturity, while nitrogen pollution has changed soil chemistry in Canada and Panama. More than 100 collaborators have now published a major overview of what 59 forests in 24 countries teach us about forest responses to global change.
7 octobre 2014
Due to landscape fragmentation, Brazil's rainforests are releasing more carbon dioxide than previously thought 
Un article de Science Daily
Because of the deforestation of tropical rainforests in Brazil, significantly more carbon has been lost than was previously assumed. The effect of the degradation has been underestimated in fragmented forest areas, since it was hitherto not possible to calculate the loss of the biomass at the forest edges and the higher emission of carbon dioxide.
7 octobre 2014
Un projet résidentiel sérieusement ébranlé 
Priorité à la protection d’une plante en voie de disparition au boisé des Hirondelles
Le ministère de l’Environnement a rendu sa décision quant au développememnt immobilier, dans le boisé des Hirondelles, à Saint-Bruno, du promoteur et sénateur Paul J. Massicotte. Sans interdire formellement le projet d’habitations, il y met un frein sérieux en privilégiant la conservation d’une plante en voie de disparition, présente sur les lieux. Évoquant l’article 19 de la Loi sur la conservation du patrimoine naturel, le ministère voit, dans le projet de développement résidentiel de 30 habitations dans le boisé des Hirondelles, «des motifs sérieux de croire que cette intervention peut sévèrement dégrader un milieu naturel rare et exceptionnel». L’endroit abrite une espèce végétale en voie de disparition: le ginseng à cinq folioles. «On se réjouit de cette décision très positive. Cela vient confirmer ce que nous avons toujours dit. Le boisé des Hirondelles est un milieu d’intérêt qu’il faut préserver», se réjouit Marilou Alarie, conseillère à la Ville de Saint-Bruno, en charge de l’urbanisme. (Journal de St-Bruno)
7 octobre 2014
UN biodiversity report highlights failure to meet conservation targets 
Global Biodiversity Outlook 4 paints a damning picture of governments’ efforts to meet a set of targets agreed in 2010
International efforts to meet targets to stem the loss of wildlife and habitats are failing miserably, according to a UN report. The Global Biodiversity Outlook 4, published as nearly 200 countries meet on Monday in South Korea in a bid to tackle biodiversity loss, paints a damning picture of governments’ efforts to meet a set of targets agreed in 2010 to slow the destruction of species’ habitats, cut pollution and stop overfishing by the end of the decade. Conservationists said the lack of progress, nearly halfway to the 2020 deadline for the targets, was a troubling sign and a reality check. (The Guardian)
7 octobre 2014
CONVENTION SUR LA BIODIVERSITÉ: Les États ne respectent pas leurs engagements 
À cinq ans de la date butoir, un rapport d’étape dresse un constat sévère
Malgré les engagements internationaux en faveur de la protection de la biodiversité mondiale, la surpêche demeure la norme, la déforestation se poursuit, les milieux humides continuent de disparaître, l’extinction menace de plus en plus d’espèces animales et certaines formes de pollution sont en hausse. Tels sont les constats pour le moins sans appel du rapport Perspectives mondiales de la diversité biologique, publié lundi à l’ouverture du sommet onusien de la Convention sur la diversité biologique (CDB).

Les habitats naturels, berceaux de la biodiversité permettant la vie sur terre, continuent eux aussi d’essuyer des reculs marqués. Dans le cas de l’exploitation forestière, par exemple, on note une hausse des coupes dites durables, notamment dans les zones boréales. « Néanmoins, des pratiques non durables en agriculture, aquaculture et foresterie causent encore une dégradation de l’environnement et une perte de biodiversité substantielles. » (Le Devoir)

6 octobre 2014
More nations commit to fight climate change by restoring forests 
World leaders announced new pledges to restore over 30 million hectares of degraded forest lands today at the UN Climate Summit in New York. The commitments come from Ethiopia, Democratic Republic of the Congo, Guatemala, and Uganda, among others, and more than doubled the number of hectares contributing to achieving the Bonn Challenge—a global goal to restore 150 million hectares of deforested and degraded lands by 2020. These announcements came alongside an extension of the global restoration target to at least 350 million hectares—an area greater than the size of India—to be restored by 2030. (Africa Science News)
5 octobre 2014
L'industrie forestière repart dans la tension 
Après une descente aux enfers lors de la dernière crise financière, l’industrie forestière québécoise reprend peu à peu des couleurs. Mais entre nécessité de développer de nouveaux marchés innovants et tensions avec les groupes écologistes, la sérénité est loin de régner dans ce secteur qui fait vivre des dizaines de municipalités en région. De l’avis d’experts, les relations n’ont jamais été aussi tendues entre le lobby forestier et les groupes environnementalistes. D’un côté, les uns mettent en avant les 60 000 emplois engendrés dans la province par la sylviculture, où elle pèse pour 2,8% du PIB et 11% des exportations. De l’autre, les détracteurs dénoncent la disparition de la forêt boréale et le déclin de sa faune, à commencer par le caribou forestier. Dans cette bataille de faits et d’images, Produits Forestiers Résolu (PFR) et Greenpeace sont en première ligne. Et prêts à tout, ou presque. (Huffington Post)
4 octobre 2014
Les métiers de la forêt attirent encore 
Un article dans La Presse
Il y a encore des adolescents qui sont intéressés par les métiers de la forêt. Ils sont plus de 400 à participer à l'activité « Viens vivre la forêt » organisée par l'Association forestière du Saguenay-Lac-Saint-Jean. Hier matin, des élèves, principalement de 3e, 4e et 5e secondaires, provenant de partout en région, ont pu en apprendre plus sur différents métiers liés à la forêt. Que ce soit l'abattage, la voirie forestière, l'utilisation d'un GPS, le sciage ou l'aménagement forestier, les étudiants ont pu avoir une bonne idée de la réalité du travail en forêt. (Le Quotidien)
4 octobre 2014
Une tique capable de tuer des orignaux se répand au Québec 
La population d'orignaux au Québec est en pleine croissance, mais elle fait face à une nouvelle menace. Un parasite, la tique d'hiver, se loge dans la fourrure de l'animal à l'automne et se nourrit de son sang. (Radio-Canada)
3 octobre 2014
L’industrie forestière obtient une campagne de propagande internationale aux frais des contribuables 
BLOG - Alors que le ministre de l’Environnement David Heurtel est dans l’eau chaude face aux traitements de faveur offerts à TransCanada dans le dossier du port pétrolier à Cacouna, est-ce que le ministre des Forêt, de la Faune et des Parcs, M. Laurent Lessard, plie déjà aux demandes de propagande de l’industrie forestière ? (Greenpeace)
1 octobre 2014
Mysterious Fossils Provide New Clues to Insect Evolution 
Un article de Science Daily
Two new datasets on insect evolution have compiled by biologists, revealing that metamorphosing insects diversify more quickly than other insects and are therefore the biggest contributors to the evolution of insect diversity.
1 octobre 2014
Des fonctionnaires fédéraux auraient falsifié un rapport scientifique 
Un article dans La Presse
Après le béluga, c'est au tour d'une minuscule grenouille de faire les frais d'une joute politique au gouvernement. Mais cette fois-ci, c'est à Ottawa qu'une espèce en péril créé d'intenses remous, au point où des fonctionnaires fédéraux auraient falsifié les conclusions d'un rapport scientifique, concluent des avocats spécialisés en environnement. Dans un rapport dévastateur d'une trentaine de pages, déposé en Cour fédérale le 24 septembre dernier, les avocats du Centre québécois du droit de l'environnement (CQDE), concluent en effet que des fonctionnaires d'Environnement Canada ont « supprimé » et « altéré » des informations scientifiques « déterminantes » qui auraient permis à la ministre Leona Aglukkaq de recommander l'adoption d'un décret d'urgence pour protéger la rainette faux-grillon à La Prairie. (La Presse)
1 octobre 2014
Les feuilles d’automne, un phénomène éblouissant 
Espace pour la vie, Jardin botanique de Montréal – Lorsque le vert des arbres nord-américains tourne au jaune, à l’orangé ou au rouge vif, il n’y a plus de doute, l’automne est arrivé. Ce fascinant spectacle, qui nous revient chaque année, jouit d’une renommée internationale.
1 octobre 2014
Forêt de chez nous PLUS, 1er sept 2014, Vol 19 No 9 
Découvrez l’infolettre de septembre de la Fédération des producteurs forestiers du Québec.
1 octobre 2014
Prendre de vitesse la tordeuse des bourgeons de l’épinette – L’Éclaircie No 90 
Découvrez le No 90 de l’Éclaircie, la Publication du Centre de foresterie des Laurentides, qui détaille les recherches faites autour de l’un des insectes les plus ravageur au Québec : la Tordeuse des bourgeons de l’épinette.
1 octobre 2014

Le Modèle du bilan du carbone du secteur forestier canadien (MBC-SFC3), version 1.2, édité par Ressources naturelles Canada, est désormais disponible à la consultation sur leur site Internet. Le Modèle présenté a été développé afin de répondre aux besoins de comptabilité du carbone forestier à l’échelle opérationnelle qu’ont les aménagistes et analystes forestiers à travers le Canada.

30 septembre 2014
Philippe Couillard veut remettre le Plan Nord sur les rails 
Mis de côté lors de l'arrivée du Parti québécois au pouvoir en 2012, le Plan Nord revient au-devant de la scène politico-économique québécoise ce matin au Palais des Congrès de Montréal. Le premier ministre, Philippe Couillard, annoncera des investissements dans le cadre de la nouvelle mouture du projet lancé à l'origine par le gouvernement libéral de Jean Charest. Avant de partir en vacances, en juin, M. Couillard avait déjà annoncé des investissements dans le Nord québécois en prévision de la relance du nouveau Plan Nord : ... (Huffington Post)
30 septembre 2014
L’homme aggrave son impact sur la biodiversité | Les populations animales ont perdu 50% de leurs membres en 40 ans 
Le recul de la biodiversité atteint des niveaux historiques à l'échelle planétaire, l'empreinte écologique de l'humanité est en croissance et les conditions permettant le maintien de la vie sur terre ne cessent de se dégrader. Tel est le constat qui... (Le Devoir)
30 septembre 2014
La moitié des populations d'espèces sauvages a disparu en 40 ans 
La population mondiale de poissons, d'oiseaux, de mammifères, d'amphibiens et de reptiles a diminué de 52 % de 1970 à 2010 à un rythme plus rapide que prévu, indique l'organisation Fonds mondial pour la nature (WWF) mardi. Dans un rapport biennal, l'ONG précise que les besoins humains dépassent désormais de 50 % les réserves naturelles disponibles avec un abattage d'arbres, une exploitation des nappes phréatiques et des émissions de CO2 plus rapides que le temps nécessaire à la Terre pour répondre à ces demandes. « Ces dégâts ne sont pas inévitables, ils sont seulement la conséquence de la manière dont nous choisissons de vivre. »

— Ken Norris, directeur du département scientifique à Zoological Society de Londres. (Radio-Canada)

29 septembre 2014
La biodiversité n'améliore pas nécessairement la résistance des forêts à la sécheresse 
Face au changement climatique, certaines régions du monde seront soumises à des épisodes de sécheresse qui affecteront notamment la santé des forêts. Des chercheurs de l’Inra, en collaboration avec le WSL1 en Suisse et des scientifiques européens, ont étudié l’influence de la diversité des espèces d’arbres sur la résistance des forêts à la sécheresse. Contrairement à ce qui était supposé par la communauté scientifique, la diversité n’est pas nécessairement un facteur d’amélioration de la résistance des forêts à la sécheresse. Ces résultats sont publiés dans les PNAS le 29 septembre 2014. (INRA) | Forêt : biodiversité et résistance à la sécheresse ne vont pas de pair  (ActuEnvironnement)
29 septembre 2014
Earth lost 50% of its wildlife in the past 40 years, says WWF 
The number of wild animals on Earth has halved in the past 40 years, according to a new analysis. Creatures across land, rivers and the seas are being decimated as humans kill them for food in unsustainable numbers, while polluting or destroying their habitats, the research by scientists at WWF and the Zoological Society of London found. “If half the animals died in London zoo next week it would be front page news,” said Professor Ken Norris, ZSL’s director of science. “But that is happening in the great outdoors. This damage is not inevitable but a consequence of the way we choose to live.” He said nature, which provides food and clean water and air, was essential for human wellbeing. (The Guardian)
Living Planet Report 2014  (2014)
29 septembre 2014
L'Ordre des ingénieurs forestiers du Québec décerne ses distinctions pour l'année 2014 
L'Ordre des ingénieurs forestiers du Québec a décerné ses distinctions pour l'année 2014 dans le cadre du 2e Forum franco-québécois Bois & Forêt qui se tenait du 22 au 25 septembre à Québec. C'est le président de l'Ordre, M. Denis Villeneuve, ing.f., qui a procédé à la remise des distinctions « Henri-Gustave-Joly-de-Lotbinère », de « l'Ingénieur forestier de l'année » et de la « Médaille de l'Ordre ». (CNW)
29 septembre 2014
Guyane: chercheurs funambules au-dessus de la canopée 
Il se balance entre ciel et enfer vert dans sa petite nacelle au-dessus de la canopée, butinant ici et là insectes, fleurs ou feuillage, au sommet des immenses arbres: le funambule est chercheur au CNRS et vient d'inaugurer par sa démonstration aérienne le centre d'étude de la biodiversité amazonienne, au coeur de la Guyane française. Le COPAS ("Canopy operating permanent access system"), un dispositif d'accès permanent à la canopée tropicale pour les chercheurs du monde entier, n'a pas d'équivalent dans le reste du monde. Ce mode d'accès à la canopée, qui recèle à plus de 50 mètres de hauteur toute une biodiversité encore mal connue et un écosystème unique, a été conçu par le Centre National de la Recherche Scientifique, au coeur de la réserve naturelle de Nouragues, à une centaine de km au Sud de Cayenne. (Science et Avenir)
29 septembre 2014
Appel à la prudence aux bûcherons du dimanche 
Un article dans Le Soleil
La récente vague de décès accidentels dans les forêts privées du Québec préoccupe le milieu forestier, qui croit que les «bûcherons du dimanche» doivent être mieux sensibilisés par la Santé publique. En étant plus prudents, ils pourront du même coup contribuer à la santé économique de la province, avancent des acteurs de l'industrie. Quatre hommes âgés de 49 à 67 ans sont morts dans des circonstances tragiques depuis dimanche dernier au Québec, alors qu'ils s'affairaient à abattre des arbres. La dernière victime est un homme de Sainte-Marie qui s'est retrouvé écrasé sous un arbre qu'il coupait vendredi soir à Saint-Elzéar en Beauce, en présence de sa conjointe.
29 septembre 2014
Parc de la Gaspésie: la situation du caribou qualifiée de critique 
Un article dans Le Soleil
La situation du caribou inquiète de nouveau la direction du parc de la Gaspésie, suffisamment pour qu'on qualifie le contexte de critique, alors que les observations de faons ont été très rares depuis le milieu de l'été. La prédation est largement responsable de la situation. Claude Isabel, responsable des services de conservation et d'éducation au Parc, note que la population du seul troupeau de caribous au sud du fleuve Saint-Laurent se situe à environ 100 bêtes, comparativement à 270 en 1990. «Je mentirais de dire que je ne suis pas inquiet. C'est une situation critique. Le nerf de la guerre, c'est l'argent, et comme dans tous les domaines, il manque d'argent», dit M. Isabel, au parc de la Gaspésie depuis 20 ans. (La Presse)
29 septembre 2014
Visite en terre Atikamekw : les ravages de l’industrie forestière ont assez duré 
BLOG - Le 8 septembre 2014 marque une date historique pour le Québec, date à laquelle pour une première fois dans l’histoire contemporaine, une nation autochtone a formellement déclaré sa souveraineté sur son territoire ancestral. Les Atikamekws, dont le territoire couvre 80 000 km2 sur l’ensemble de la Mauricie et une partie des régions avoisinantes, ont ainsi utilisé la nouvelle porte ouverte par le récent jugement de la Cour suprême du Canada sur le droit des peuples autochtones à un consentement préalable face à l’exploitation des ressources sur leur territoire. En revendiquant leur souveraineté territoriale, les Atikamekw envoient un message clair au gouvernement du Québec et aux compagnies forestières qui exploitent de façon intensive les forêts sur leurs terres patrimoniales : « assez c’est assez! ».

En visite cette semaine sur le territoire Atikamekw, le constat est frappant. Le labyrinthe de chemins et de coupes forestières est si intense qu’il est difficile de croire que nous sommes à plus de 250 km d’une ville. Le trafic sur les chemins de terre, parfois plus larges que des autoroutes, est tel qu’il n’est pas difficile de comprendre l’exaspération des Atikamekws. Or dans une arrogance légendaire, l’industrie forestière signifiait ce matin qu’elle n’est pas concernée par les droits des Premières Nations, en menaçant du même coup d’utiliser les tribunaux pour continuer le saccage. Photos  | (Greenpeace)

26 septembre 2014
Appui aux forestières contre les Atikamekw 
Québec se range derrière les compagnies forestières qui entendent continuer à couper du bois, contre la volonté des Atikamekw. «Les compagnies ont toute la légitimité de continuer leurs opérations», estime Pierre-Olivier Lussier, le porte-parole du ministre de la Forêt, Laurent Lessard. Il précise que, de fait, «les travaux forestiers se poursuivent normalement en forêt». À Opitciwan, en Haute-Mauricie, le camp forestier affichait en effet complet et les travailleurs s’affairaient en forêt sans être inquiétés, sous les yeux attristés du Chef Christian Awashish. «Ca vient me chercher, c’est émotif, souffle-t-il à travers le bruit assourdissant de la machinerie. J’imagine la famille qui occupe ce territoire. De leur vivant, ils ne le retrouveront plus.» Mais les appels du Chef auprès des compagnies forestières leur demandant de venir s’asseoir avec sa communauté pour négocier une entente restent lettre morte. (Journal de Montréal)
26 septembre 2014
Une expérience en forêt pour plus de 350 jeunes 
Plus de 350 jeunes de 3e, 4e, et 5e secondaire provenant de six écoles secondaires de la région ont exploré les différents métiers de l'industrie forestière le 25 septembre dernier par le biais de l'activité «Viens vivre la forêt» et de ses 22 ateliers à Grandes-Piles. Avec objectif premier d'intéresser et de faire découvrir aux élèves les métiers de l'industrie forestière, l'activité annuelle a connu un succès. (L'Hebdo du St-Maurice)
26 septembre 2014
1 570 dollars d’amende pour avoir survolé le parc Yellowstone avec un drone 
C’est une première. Un homme vient d’être condamné par la justice américaine à payer une amende de plus de 1 500 dollars pour avoir effectué un vol de drone au sein du parc Yellowstone. L’appareil s’était écrasé dans un lac et son propriétaire avait demandé aux rangers de le récupérer. Depuis le 20 juin, l’usage de drones est formellement interdit au sein de tous les parcs nationaux américains. Cela concerne donc le célèbre parc Yellowstone, réputé pour ses nombreux geysers et autres phénomènes géothermiques. Et c’est justement suite à un incident survenu dans ce parc qu’est tombée hier la première condamnation pour violation de ces nouvelles règles. (Next Inpact)
25 septembre 2014
Déménager les arbres pour la bonne cause 
Avec les changements climatiques, devrions-nous déménager des espèces pour les sauver? Ou si de tels efforts risquent de faire plus de mal que de bien? Traditionnellement, les agents de conservation ont créé des enclos ou des réserves pour protéger des animaux ou des végétaux menacés par l’humain, par une maladie ou par la pollution. Avec le réchauffement toutefois, surgit l’idée qu’il faudrait par exemple transplanter des arbres et autres végétaux dans des habitats où ils seront plus à l’aise. Sauf que l’idée suscite la controverse à mesure qu’elle quitte la théorie pour s’approcher de la réalité.

Dans leur guide Climate-Smart Conservation, publié cet été, le biologiste américain Bruce Stein et ses collègues écrivent par exemple que ce n’est pas seulement l’adaptation de tout l’écosystème qui les inquiète — un arbre vit en relation avec les oiseaux, les insectes et toute la flore qui l’entoure —, mais la vitesse du réchauffement : doit-on le transplanter plus au nord, là où règnent des conditions qui étaient les siennes il y a 30 ans, ou plus loin encore au nord, là où règneront les conditions idéales pour lui dans une dizaine d’années? Et en le déplaçant, ne risque-t-on pas d’accélérer le déclin de son écosystème actuel? (Science Presse)

25 septembre 2014
Plan Nord: des scientifiques exigent une protection 
Un article dans La Presse
Plus de 500 scientifiques de partout dans le monde pressent le gouvernement Couillard de respecter sa promesse de protéger une vaste section du Nord québécois dans le cadre d'un imposant plan d'aménagement. Le premier ministre Philippe Couillard a promis de relancer le Plan Nord, un projet de développement de plusieurs milliards de dollars devant créer des milliers d'emplois dans le nord de la province, dans les secteurs miniers, des ressources naturelles et du tourisme. Dans une lettre ouverte, les scientifiques demandent au gouvernement de protéger la moitié du territoire nordique du développement industriel, comme il était prévu initialement. Ils ajoutent que la nouvelle politique devrait être mise en oeuvre avec la collaboration des Premières Nations de la région. (La Presse)
25 septembre 2014
Meteorite that doomed dinosaurs remade forest 
T he impact decimated slow-growing evergreens and made way for fast-growing, deciduous plants, UA researchers say, and that provides an explanation for those fall colors. The meteorite impact that spelled doom for the dinosaurs 66 million years ago decimated the evergreens among the flowering plants to a much greater extent than their deciduous peers, according to a study led by UA researchers. The results are published in the journal PLoS Biology. (UA News)
24 septembre 2014
Leaders pledge to end deforestation by 2030 
Un article du site Mongabay.com
Dozens of companies, non-profit organizations, and governments pledged to work together to halve forest loss by 2020 and end it altogether by 2030. If implemented, the commitment could reduce annual carbon dioxide emissions by 4.5-8.8 billion tons annually, equivalent to removing a billion cars from the world's roads. The New York Declaration on Forests, unveiled Tuesday at the U.N. Climate Summit in New York, is the product of months of U.N.-led behind-the-scenes coalition-building between a wide range of stakeholders.
24 septembre 2014
Turning point for Peru's forests? Norway and Germany put muscle and money behind ambitious agreement 
Un article du site Mongabay.com
Norway pledges $300 million if Peru tackles deforestation crisis by 2021. From the Andes to the Amazon, Peru houses some of the world's most spectacular forests. Proud and culturally-diverse indigenous tribes inhabit the interiors of the Peruvian Amazon, including some that have chosen little contact with the outside world. And even as scientists have identified tens-of-thousands of species that make their homes from the leaf litter to the canopy, many thousands more remain undiscovered and nameless. Yet Peru's forests are facing a barrage of threats: unscrupulous oil and gas companies, illegal logging, conversion for agriculture, massive road building, and industrial and artisanal gold-mining among others. Indigenous leaders have lost their lives striving to protect their forests, and some species are on the brink of extinction. The crisis has also spread beyond the forest: Peru's government and its civil society have been roiled by social and ecological conflict stemming from forest destruction seemingly far-away from the capital in Lima. While the battle for Peru's forests seems to have no end in sight, a new agreement announced yesterday at a landmark UN Climate Summit in New York City could prove a turning point.
24 septembre 2014
Colorado's Front Range fire severity not much different than past 
Un article de Science Daily
The perception that Colorado's Front Range wildfires are becoming increasingly severe does not hold much water scientifically, according to a massive new study. The study authors, who looked at 1.3 million acres of ponderosa pine and mixed conifer forest from Teller County west of Colorado Springs through Larimer County west and north of Fort Collins, reconstructed the timing and severity of past fires using fire-scarred trees and tree-ring data going back to the 1600s. Only 16 percent of the study area showed a shift from historically low-severity fires to severe, potential crown fires that can jump from treetop to treetop.
23 septembre 2014
Major Forest Announcements at UN Climate Summit 
On Tuesday, 23 September 2014, Forests took center stage at the UN Climate Summit when dozens of global leaders announce huge reductions to global warming pollution – by unveiling the first global timeline to slow and end deforestation. Several countries, companies and institutions also announced individual commitments to help reach that goal. Over 150 endorsers, including countries, sub-national governments, companies, indigenous peoples organizations, and non-governmental organizations, announced their support of the New York Declaration on Forests, committing to do their parts to halve deforestation by 2020 and end it by 2030. This new pledge was the first time in history that a critical mass of developed and developing country world leaders partnered around such a goal. The Declaration also includes a commitment to restore hundreds of millions of hectares of forest land. (UNDP) | [[http://www.un.org/climatechange/summit/wp-content/uploads/sites/2/2014/09/FORESTS-New-York-Declaration-on-Forests.pdf|''New York Declaration on Forests

Action Statements and Action Plans'']] (pdf)

23 septembre 2014
Climate is too important to be left to the politicians 
Opinion by Don TAPSCOTT - Tuesday’s Climate Summit at the United Nations is unprecedented. Even though it is not part of the UN’s official negotiating process for reducing greenhouse gas emissions, this could be the most important and productive meeting on climate change ever held. In addition to heads of member states, it’s bringing together leaders at the highest level from finance, business, NGOs, and local leaders from public and private sectors – to develop some collective progress on emission controls. (Globe & Mail)
23 septembre 2014
Atikamekw say they won’t allow forestry work on their Quebec land without approval 
The Atikamekw First Nation says it will not allow any forestry work on its territory in Quebec unless it has given prior approval. The band says Tuesday’s announcement is a logical move just two weeks after it declared its sovereignty over 80,000 square kilometres of territory in the heart of the province. (Globe & Mail)
23 septembre 2014
ATIKAMEKW: Prêts à freiner les forestières 
La nation Atikamekw n’aura pas tardé à pousser plus loin l’affirmation de sa souveraineté, après sa déclaration du 8 septembre dernier, et prend pour cible les entreprises forestières. Dans un communiqué, les Atikamekw préviennent qu’aucune opération forestière ne sera tolérée sur son territoire sans que les entreprises exploitantes n’aient obtenu son consentement préalable. Cette nouvelle salve survient alors que plusieurs entreprises forestières doivent obtenir leur réenregistrement au système d’aménagement forestier du Forest Stewardship Council (FSC). C’est précisément sur ce point que comptent intervenir les Atikamekw pour bloquer l’exploitation sur leur territoire d’Opitciwan. Sept entreprises, présentement en processus d’audits, sont concernées: Produits Forestiers Résolu, Kruger, Tembec, Gestion forestière St-Maurice, Barette Chapais et Chantier Chibougamau. (Journal de Montréal)
23 septembre 2014
Impact of temperature on belowground soil decomposition 
Un article de Science Daily
Earth's soils store four times more carbon than the atmosphere and small changes in soil carbon storage can have a big effect on atmospheric greenhouse gas concentrations. A new paper concludes that climate warming does not accelerate soil organic carbon decomposition or affect soil carbon storage, despite increases in ecosystem productivity.
23 septembre 2014
Norway to pay Liberia to stop deforestation 
Un article du site Mongabay.com
In one of the many major announcements that have come out of the UN Climate Summit in New York this week, Norway says it will pay Liberia to stop cutting down its forests. According to the terms of the deal, Norway’s payment will come on the form of development aid for the war-torn, impoverished, and now Ebola-ridden West African nation. The announcement comes amid fears that mounting crises in Liberia will fuel deforestation by people desperate for cash.
22 septembre 2014
Answer to restoring lost island biodiversity found in fossils 
Un article de Science Daily
Many native species have vanished from tropical islands because of human impact, but scientists have discovered how fossils can be used to restore lost biodiversity. The key lies in organic materials found in fossil bones, which contain evidence for how ancient ecosystems functioned, according to a new study.
19 septembre 2014
Seeding plant diversity for future generations 
Un article de Science Daily
Oxford researchers have constructed a 'hit list' of the plant species most needed to boost the overall diversity of the Millennium Seed Bank, which is storing seeds in its vaults for future generations. The Millennium Seed Bank dries, freezes, stores and maintains seeds for future generations to enjoy and use. It aims to save seeds from all the wild plant species of the world and so far, since its founding in 2000, it has banked 14% of them. Scientists from the University of Oxford and the Royal Botanic Gardens, Kew, which manages the Millennium Seed Bank, have shown how by using advanced mathematics they can boost the overall diversity of the seed bank by targeting a 'hit list' of particular species. Their paper also includes maps showing where the species are located so they can be efficiently gathered. The findings are published in the journal, Conservation Biology.
18 septembre 2014
Fall foliage season may be later, but longer on warmer earth 
Un article de Science Daily
The fall foliage season in some areas of the United States could come much later and possibly last a little longer by the end of the century as climate change causes summer temperatures to linger later into the year, according researchers. The delay could result in a longer growing season that would affect carbon uptake, agriculture, water supplies and animal behavior, among many other areas.
17 septembre 2014
La protection de la faune confrontée à l'économie: DÉBAT 
Mauvaise nouvelle pour la protection de la nature : une cinquantaine de personnes vont perdre leur emploi —un maillon pourtant important de l’économie du Québec, écrit un de nos invités. C’est le sujet de notre émission de cette semaine. Ces employés du Ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs ont été licenciés dans le cadre du plan d’austérité québécois en cours —ce plan qui vise une coupure de 1,3 milliard$ dans l’administration de l’État. Ces compressions risquent de mettre en péril l’expertise scientifique : protection de la faune, lutte contre le braconnage, amélioration des connaissances et même éducation, c’est tout cela que fait un agent de la faune. On compte aussi des biologistes, dont les travaux touchent par exemple à l’habitat d’une espèce menacée, ou à la préservation d’un milieu naturel.

DÉBAT JE VOTE POUR LA SCIENCE avec Paul Legault, président du Syndicat des agents de protection de la faune, Pierre Dumont, biologiste aujourd’hui à la retraite, a été longtemps responsable de la gestion de la faune aquatique dans la plaine du Saint-Laurent pour le Ministère des Ressources naturelles et de la Faune du Québec et Sophie Gallais, chargée de projet Aires protégées à Nature Québec (Science Presse)

17 septembre 2014
Global change: Trees in Central Europe continue to grow at a faster rate, long-term study finds 
Un article de Science Daily
Trees in Central Europe have been growing significantly faster since the 1960s. The typical development phases of trees and stands have barely changed, but they have accelerated -- by as much as 70 percent. This was the outcome of a study based on long-term data from experimental forest plots that have been continuously observed since 1870.
15 septembre 2014
Impact that doomed the dinosaurs helped the forests bloom 
Un article de Science Daily
Some 66 million years ago, a 10-km diameter chunk of rock hit the Yucatan peninsula with the force of 100 teratons of TNT. It left a crater more than 150 km across, and the resulting megatsunami, wildfires, global earthquakes and volcanism are widely accepted to have wiped out the dinosaurs and made way for the rise of the mammals. But what happened to the plants on which the dinosaurs fed?
15 septembre 2014
Protected areas do work, concludes study 
Un article du site Mongabay.com
Protected areas are working. That's the conclusion of a new analysis of over 80 different studies on the efficacy of parks and nature reserves in safeguarding wildlife. Published in the open access journal, PLOS ONE, the new study finds that in general protected areas house higher abundances of wildlife as well as greater biodiversity than adjacent areas. "This positive conservation outcome provides some hard data to show that investing in protected areas for biodiversity conservation is worthwhile," lead author Bernard Coetzee with Monash University in Australia told mongabay.com. The research found that on average both the abundance and number of species were higher for mammals, reptiles, amphibians, birds, and arthropods inside protected areas rather than beyond their borders. Findings for plants proved more variable with the researchers reporting a "non-significant" difference between plants inside protected areas and out.
15 septembre 2014
Congrès mondial des parcs: l'heure du bilan pour le Québec 
Texte d'opinion de Sophie Gallais (Nature-Québec) et Patrick Nadeau (SNAP)
Deux mois nous séparent du Congrès mondial sur les parcs. Véritable grand-messe pour les intervenants oeuvrant à la protection de la biodiversité partout au monde, cet important Congrès n'a lieu qu'une fois aux 10 ans. Après Durban en Afrique du Sud, cette fois c'est à Sydney en Australie où convergeront des milliers de participants sous le thème « Des parcs, la planète et nous : des solutions sources d'inspiration ». Le gouvernement du Québec y sera représenté, en plus de nombreux chercheurs, groupes environnementaux, et autochtones du Québec, dont les Cris de la Baie-James et les Inuit du Nunavik. Alors que le pétrole et les pipelines accaparent la part du lion de l'attention médiatique en matière d'environnement, le Congrès de Sydney nous rappelle que tout n'est pas réglé pour autant dans nos forêts, lacs, rivières, et milieux marins. (Huffington Post)
15 septembre 2014
Can the World Really Set Aside Half of the Planet for Wildlife? 
The eminent evolutionary biologist E.O. Wilson has an audacious vision for saving Earth from a cataclysmic extinction event
Battles are where the fun is,” said E.O. Wilson, the great evolutionary biologist, “and where the most rapid advances are made.” We were sitting in oversized rocking chairs in a northwest Florida guest cottage with two deep porches and half-gallons of butter-pecan ice cream in the freezer, a Wilson favorite. He’d invited me here to look at what he considers a new approach to conservation, a new ecological Grail that, naturally, won’t happen without a fight. Wilson, 85, is the author of more than 25 books, many of which have changed scientific understanding of human nature and of how the living part of the planet is put together. Known as the father of sociobiology, he is also hailed as the pre-eminent champion of biodiversity: Wilson coined the word “biophilia” to suggest that people have an innate affinity for other species, and his now widely accepted “theory of island biogeography” explains why national parks and all confined landscapes inevitably lose species. (Smithsonian Magazine)
15 septembre 2014
Feux de forêt au Québec - Succès des mesures adoptées en 2014 en territoire nordique et préparation d'un plan d'action gouvernemental 
À la suite du succès des mesures adoptées au printemps dernier pour améliorer la surveillance des feux de forêt et contribuer à la protection des communautés nordiques, le ministre des Forêts, de la Faune et des Parcs, Laurent Lessard, annonce l'élaboration d'un plan d'action global. Ce dernier permettra de doter le Québec d'une approche de gestion intégrée des risques que peuvent présenter les feux de forêt pour la sécurité des communautés. Sa mise en œuvre impliquera tous les acteurs concernés. (CNW Telbec)
13 septembre 2014
Illegal land clearing for commercial agriculture responsible for half of tropical deforestation 
Un article de Science Daily
A comprehensive new analysis says that nearly half of all recent tropical deforestation is the result of illegal clearing for commercial agriculture. The study also finds that the majority of this illegal destruction was driven by overseas demand for agricultural commodities including palm oil, beef, soy, and wood products.
12 septembre 2014
Forêts : un discours alarmiste injustifié 
Autre réaction en lien avec le rapport de l'IDEM paru le mois dernier - par MICHEL KELLY-GAGNON
Plusieurs médias ont récemment cité une publication de l’Université du Maryland, faite en collaboration avec des groupes écologiste dont Greenpeace et Global Forest Watch, et qui soutiennent que les « paysages forestiers intacts » se « dégradent » à un rythme ahurissant. Le Canada serait responsable de 21,4 % de la perte totale de forêts intactes entre 2000 et 2013. Y a-t-il lieu de s’inquiéter de l’avenir de nos forêts? Pour vérifier si cette affirmation est exacte, il faut d’abord comprendre les termes utilisés et mettre en perspective les statistiques présentées. (Journal de Montréal)
11 septembre 2014
FSC meeting weighs old-growth forest protection, smallholder participation 
Un article du site Mongabay.com
The Forest Stewardship Council (FSC), a body that sets social and environmental certification criteria for forestry products, is weighing measures that could step up protection for old-growth forests and make it easier for indigenous people and traditional forest communities to qualify for certification. The measures are set for a vote this week at the body's General Assembly, which is held every three years to establish and revise criteria that underpin the standard.

The motions — two of 43 proposed for the meeting — are significant because they target two controversial areas under the certification standard. On the social front, some groups have complained that the cost of FSC certification effectively excludes smallholder participation, making it difficult for community forestry projects to sell certified products which typically earn a premium to non-certified goods. According to the motion, that constituency is important: 40% of remaining native forests are in indigenous territories. [Update: this motion passed on 9/11].

11 septembre 2014
Next big idea in forest conservation? Harness the power of marketing 
Un article du site Mongabay.com
"In order to ensure the existence of tropical forests we needed to shift our focus towards understanding people," Veríssimo says. "Human behavior is the driver of all main threats to biodiversity and it is only by managing and influencing it that we can hope to conserve nature." - Interview with Dr. Diogo Veríssimo
11 septembre 2014
AMÉRIQUE DU NORD: La moitié des espèces d’oiseaux sont menacées. Sur 314 espèces en danger, 50 se retrouvent sur le territoire québécois 
Les bouleversements climatiques provoqués par l’activité humaine représentent une sérieuse menace pour plus de la moitié des espèces d’oiseaux vivant en Amérique du Nord, révèle une étude menée sur plusieurs années par une organisation environnementale américaine. « Le changement climatique est la plus grande menace à laquelle font face nos oiseaux. Si rien n’est fait pour réduire cette menace, plusieurs des espèces que nous aimons pourraient disparaître à tout jamais », prévient Gary Langham, responsable scientifique de la National Audubon Society, dans une vidéo diffusée mardi en guise de présentation de cette recherche. Les travaux réalisés sur une période de sept ans ont en effet permis de dénombrer pas moins de 314 espèces directement mises en danger en raison de la hausse du climat planétaire et des multiples impacts de ce phénomène. De ce nombre, 50 sont présentes au Québec. Ces représentants de la faune ailée n’étaient pas, jusqu’à présent, considérés comme en danger. (Le Devoir)
10 septembre 2014
Quebec sets aside Nunavik river basin for protection - Kovik River watershed latest area to get temporary protection under provincial plan 
As a Nunavik working group continues working towards its goal of protecting at least 20 per cent of the region’s lands, it has one new victory to celebrate. This past June, Quebec’s department of energy and natural resources agreed to temporarily suspend mining rights in part of the Kovik River basin, in the northwestern corner of Nunavik. That means no exploration can happen within a 5,000 square kilometre area until the final boundaries are determined. (Nunatsiaq)
9 septembre 2014
The saplings go their own way: New explanation for dominance of generalists among tropical trees 
Un article de Science Daily
In tropical rainforests, most young trees grow spatially independent from their parent trees. This means that it is not possible to predict where seedlings will take root, and less specialized species therefore have an advantage even in the species-rich rainforests of the tropics, researchers report.
9 septembre 2014
Study: Wildlife corridors help species survive climate change 
A newly published study highlights the importance of wildlife corridors for helping species survive the double threat of habitat loss and climate change in mountainous areas and issues an urgent call for more research. Jodi Hilty, executive director of the Bozeman-based Wildlife Conservation Society North American Region, co-authored the paper, which shows how different areas of biological study have shown the importance of connected habitat in mountainous regions worldwide and how corridors could possibly counter the growing threat of climate change on species that depend on mountains for their survival. (Bozeman Daily Chronicle)
9 septembre 2014
First Nations face tough choice as caribou numbers continue to decline 
Members of the Yellowknives Dene and Tlicho First Nations have a hard decision to make when it comes to this year’s caribou harvest following disappointing survey results that show barren-ground herds continue to decline at an “alarming” rate. Officials with the territorial government announced the results of their latest reconnaissance surveys late last month, which indicate that population numbers continue to drop for both the Bluenose-East and Bathurst caribou herds. “We should all be alarmed,” Environment and Natural Resources (ENR) Minister Michael Miltenberger told The Journal. (The Northern Journal)
8 septembre 2014
How conversion of forests to cropland affects climate 
Un article de Science Daily
The conversion of forests into cropland worldwide has triggered an atmospheric change to emissions of biogenic volatile organic compounds that -- while seldom considered in climate models -- has had a net cooling effect on global temperatures, according to a new study.
8 septembre 2014
New NASA probe will study Earth's forests in 3-D 
Un article de Science Daily
A laser-based instrument being developed for the International Space Station will provide a unique 3-D view of Earth's forests, helping to fill in missing information about their role in the carbon cycle.
8 septembre 2014
Le pire pays au monde pour les arbres 
Le Canada est l’endroit au monde où les forêts sont les plus dégradées, devant la Russie et le Brésil
Le Canada est désormais le pire pays au monde pour les arbres. De la réser­ve faunique de La Vérendrye au Québec à Fort McMurray en Alberta, c’est ici que les forêts ont été le plus dégradées depuis l’année 2000, d’après un rapport international. (Journal de Montréal)
8 septembre 2014
Les Atikamekws déclarent leur souveraineté 
Les chefs et les élus de la nation atikamekws ont procédé lundi à une «déclaration unilatérale de souveraineté» sur leur territoire ancestral, le Nitaskinan, qui s’étend dans la vallée de la rivière Saint-Maurice sur une superficie de quelque 80 000 kilomètres carrés. Les Atikamekws exigeront dorénavant leur consentement pour «tout développement, usage et exploitation des ressources» se trouvant sur ce territoire. Ils se disent prêts à utiliser tous les moyens qu’ils jugeront appropriés pour défendre leurs droits et leurs intérêts, allant des contestations devant les tribunaux aux blocus de routes forestières. (Journal de Montréal)
8 septembre 2014
Donner ses terres pour mieux les protéger 
Segment radio avec Joel Bonin de Conservation de la nature Canada, sur le concept de don écologique. (Radio-Canada)
6 septembre 2014
World's rainforests could be mapped in 3D at high resolution by 2020 for under $250M 
Un article du site Mongabay.com
Mapping the world's tropical forests with a fleet of airplanes outfitted with advanced LiDAR could rapidly and accurately assess global forest carbon stocks for a fraction of the cost of a typical Earth observation satellite mission — and far less than field-based sampling — argues a new paper published in Carbon Balance and Management. The commentary, authored by a group of prominent scientists from several institutions, reviews recent progress in applying laser ranging technology (LiDAR) to forest mapping and lays out a case for a global campaign to survey the world's forests in support of REDD+, a program that aims to compensate tropical countries for reducing carbon emissions from deforestation and forest degradation. These sources account for roughly 10 percent of global greenhouse gas emissions.

Mapping the world's tropical forests with a fleet of airplanes outfitted with advanced LiDAR could rapidly and accurately assess global forest carbon stocks for a fraction of the cost of a typical Earth observation satellite mission — and far less than field-based sampling — argues a new paper published in Carbon Balance and Management. The commentary, authored by a group of prominent scientists from several institutions, reviews recent progress in applying laser ranging technology (LiDAR) to forest mapping and lays out a case for a global campaign to survey the world's forests in support of REDD+, a program that aims to compensate tropical countries for reducing carbon emissions from deforestation and forest degradation. These sources account for roughly 10 percent of global greenhouse gas emissions.

6 septembre 2014
Canada's degradation of pristine, intact forests leads world 
Researchers suggest oil and gas industry plays a big role
The world's precious few remaining large forests are fragmenting at an alarming rate, and the degradation in Canada leads the world, a new analysis shows. The degradation of such pristine "intact" forests threatens species such as Canada's woodland caribou and Asia's tigers that rely on huge unbroken expanses of natural ecosystems in order to survive, said Nigel Sizer, global director of forest programs with the World Resources Institute, a Washington, D.C.-based research institute focused on resource sustainability. Caribou habitat in Alberta ravaged beyond repair. (CBC)
5 septembre 2014
How Islam could help save Aceh's forests 
Un article du site Mongabay.com
Aceh, Indonesia has found a new ally in the struggle to protect the province's remaining natural forests: Sharia law. Last week, the government released a book titled "Guidelines for Forest Management Based on Sharia and Customary Law: Preventing Corruption in the Forestry Sector." The publication is the result of a two-year effort by the Aceh Custom Council (MAA) and SIAP II—a USAID funded collaboration between WWF Indonesia, Transparency International Indonesia, and the Indonesian Working Group on Forest Finance.
5 septembre 2014
Canada, Russia, Brazil lead world in old-growth forest loss 
Un article du site Mongabay.com
World lost nearly 10 percent of its untouched forests in just over 10 years, according to new analysis

Every day, the world loses about 50,000 hectares of forest to agricultural clearing, road development, and other human activities, constricting true wilderness into smaller and smaller areas – along with the species that inhabit them. New analysis and maps released this week show these last vestiges are disappearing at a quick pace, with more than 104 million hectares degraded from 2000 to 2013.

Intact Forest Landscapes (IFLs) are areas that are large and pristine enough so that they still contain their entire complements of native species. Ninety-five percent are in the world’s tropical or boreal regions. Many act as oases in seas of human disturbance, providing vital refuges for threatened animals that have nowhere else to go. The 400-some last wild Siberian tigers, for instance, live almost exclusively in an IFL in the Russian Far-East.

4 septembre 2014
REDD+ versus indigenous people? Why a tribe in Panama rejected pay for their carbon-rich forests 
Un article du site Mongabay.com
Panama's efforts to gain funding for standing forests roiled by indigenous opposition
There isn’t a word or phrase in the Kuna language for "carbon trading,” and much less for something as complex as REDD+. Standing for Reducing Emissions from Deforestation and Degradation, REDD+ is the worldwide UN backed climate change mitigation scheme that relies on carbon trading within forest landscapes for funding. And yet, since 2008, the Kuna people have been hearing lots about it and referring to it often in their private conversations. "It has something to do with the value of our forests to non-Kuna people,” said a young man to me recently, trying to explain REDD+. "I only know that I don’t agree with it.”
4 septembre 2014
Moving a Forest: As climate changes, ecosystems will need to shift 
The Nature Conservancy is anticipating a day soon — within the lifespan of a tree — when a changing climate may make the forest unsuitable for some tree species and varieties that now live there. (Minn Post)
3 septembre 2014
Carbon stored in world's soils more vulnerable to climate change than expected 
Un article de Science Daily
The response of soil microbial communities to changes in temperature increases the potential for more carbon dioxide to be released from the world's soils as global temperatures rise, scientists have revealed.
2 septembre 2014
Conservation et mise en valeur d'une partie du bois du Mont-Saint-Bruno à Sainte-Julie 
La Ville de Sainte-Julie et Nature-Action Québec inaugurent aujourd'hui de nouveaux sentiers d'interprétation dans le bois du Mont-Saint-Bruno à Sainte-Julie grâce à un apport de 43 000 $ de la Fondation Hydro-Québec pour l'environnement et à la contribution de plusieurs partenaires. Ces nouveaux sentiers, aménagés en partenariat avec Nature-Action Québec, traversent la zone acquise par la Ville de Sainte-Julie en 2010 afin de protéger cette partie du bois à perpétuité. Tout en se promenant dans un décor enchanteur doté d'une impressionnante biodiversité, les randonneurs auront l'occasion de lire des panneaux d'interprétation décrivant la richesse de ce patrimoine écologique et expliquant la nécessité de le préserver pour les générations futures. (Le Lézard)
2 septembre 2014
Less than $200 million would conserve precious Atlantic Forest in Brazil, say researchers 
Un article de Science Daily
Brazil could conserve its valuable Atlantic Forest by investing just 0.01 percent of its annual GDP, according to a new study. Situated along the Atlantic coast of Brazil, it once covered an area of nearly 1.5 million square kilometers. Today, the forest is home to more than 130 million people and it covers only 160,000 square kilometers, because of deforestation.
2 septembre 2014
Plant life forms in the fossil record: When did the first canopy flowers appear? 
Un article de Science Daily
Most plant fossils are isolated organs, making it difficult to reconstruct the type of plant life or its ecosystem structure. Botanists have now used leaf vein density, a trait visible on leaf compression fossils, to document the occurrence of stratified forests with a canopy dominated by flowering plants.
2 septembre 2014
Protected areas proven to protect biodiversity 
Protected areas conserve biodiversity and more action is needed to ensure safeguards are in place to protect these areas, researchers say. Published in PLOS ONE, researchers from Monash University, Stellenbosch University and the University of Exeter, used meta-analysis - combining results from different studies - to look at the past 30 years of research into these areas, to determine whether they actually protect biodiversity. Dr Bernard Coetzee, School of Biological Sciences, said protecting an area from human exploitation made common sense, however, up until now there had been little evidence to determine whether these conservation areas actually protected biodiversity. (Phys.org)
2 septembre 2014
Disparition des insectes : une catastrophe silencieuse 
Pour François Ramade, professeur émérite d'écologie à l'université de Paris-Sud, les insecticides modernes, notamment les néonicotinoïdes, sont responsables d'une véritable "catastrophe écologique". Et, selon lui, "la réponse des pouvoirs publics des pays développés et des institutions multilatérales est absente ou dérisoire". (Marianne)
30 août
Compressions à la faune - Plus de 50 personnes perdront leur poste 
Ce sont finalement 53 personnes qui perdent leur emploi en raison des compressions imposées par le gouvernement Couillard au ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs. Un geste qui prive Québec d’une expertise scientifique en matière de gestion de la faune et qui pourrait favoriser une hausse du braconnage. Selon les données finalement transmises au Devoir à la suite d’une demande formelle au cabinet du ministre Laurent Lessard, 37 postes sont supprimés au sein des biologistes, des agents de recherche et des techniciens qui oeuvraient jusqu’ici sur une base contractuelle pour l’État québécois. La porte-parole du ministère, Tania Marin, n’a toutefois pas précisé combien de postes de biologistes disparaissent en raison des mesures imposées pour atteindre l’« équilibre budgétaire ». Selon des chiffres fournis par le Syndicat de professionnelles et professionnels du gouvernement du Québec (SPGQ), ce sont 17 biologistes qui perdent leur emploi. (Le Devoir)
29 août 2014
More trouble with tar sands: oil extraction leading to big forest loss in Alberta 
Un article du site Mongabay.com
n a YouTube video posted Monday, Leonardo DiCaprio challenged Canadian Prime Minister Stephan Harper to the Ice Bucket Challenge. While helping to fund research efforts for amyotrophic lateral sclerosis (ALS), DiCaprio’s video seemed to also have another purpose.

“I happen to be with a few friends in Alberta learning more about the Canadian Tar Sands, and it’s impact on our climate, the way they affect the land, water and health of the indigenous communities that live here,” said DiCaprio, standing on the shores of Lake Athabasca in Canada’s boreal wilderness, where he working on a new environmental documentary in the midst of area oil industry expansion.

28 août 2014
Burger King Deal With Tim Hortons May Be Disastrous For Rainforests 
Burger King’s plan to merge with doughnut chain Tim Hortons in Canada may be a bad sign for Southeast Asia’s rainforests. Both companies have come under fire from environmental groups for their heavy use of questionably sourced palm oil. Skyrocketing demand for the oil, produced from red palm trees, has pushed plantation owners in Malaysia and Indonesia to cut down large swaths of rainforest. Now, advocates fear that Burger King's plan to build the fastest-growing fast food empire in the world will lead to a marked uptick in the destruction.

“Few recognize the threat this merger poses to the world’s tropical rainforests,” Lael Goodman, an analyst at the Union of Concerned Scientists, said in a statement. “Both companies have appalling track records on palm oil.” (Huffington Post)

28 août 2014
Québec supprie plusieurs postes au ministère de la faune 
Le couperet tombe sur le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs. Le Devoir a appris que le gouvernement de Philippe Couillard vient d’y imposer d’importantes compressions de personnel, ce qui aura notamment des impacts significatifs sur l’expertise scientifique du Québec en matière de gestion de la faune.

Selon les informations obtenues auprès de différentes sources, des techniciens et des scientifiques travaillant pour l’État québécois sur une base contractuelle ont reçu, à leur plus grand étonnement, un avis les informant que le gouvernement mettait carrément fin à leur contrat. Dans certains cas, les contrats ne devaient pourtant pas arriver à échéance avant plusieurs mois. (Le Devoir)

26 août 2014
Une forêt en l'air! 
Un article dans Le Soleil
À l'Hôtel Manoir Victoria où loge le bistro Chez Boulay, le toit a été réquisitionné pour planter un potager boréal. À défaut d'avoir le temps de courir les bois, Arnaud Marchand et Jean-Luc Boulay ont décidé de faire venir à eux la forêt. Petite histoire d'un projet pilote.
27 août 2014
Where should the roads go? New map offers a solution to the "Pandora's Box of environmental problems" 
Un article du site Mongabay.com
Roads make it possible to bring goods to market, to get to the office, to log a forest, to hunt its wildlife. Without roads, human society as we know it could not exist. However, to build roads, trees must be cleared and swamps drained, shrinking valuable wildlife habitat and fragmenting populations in the process. A new study, published today in Nature, unveils an innovative map that defines which areas of the world would best be used to build roads – and which should be left alone.

Scientists estimate more than 25 million kilometers of new roads will be built worldwide by 2050, representing a 60 percent increase over 2010 numbers. Many of these are slated for environmentally valuable places with high numbers of unique species and pristine forest, such as the Amazon Basin.

27 août 2014
Greenhouse gases: New group of soil micro-organisms can contribute to their elimination 
Un article de Science Daily
The ability of soils to eliminate N2O can mainly be explained by the diversity and abundance of a new group of micro-organisms that are capable of transforming it into atmospheric nitrogen (N2).
26 août 2014
Coupe d'arbres: les citoyens de la rue Barrin «ont raison», dit Labeaume 
Un article dans Le Soleil
Les signataires d'une pétition qui dénonce la coupe d'arbres matures dans la rue Barrin «ont raison», a dit Régis Labeaume pendant un échange où le ton a monté d'un cran au conseil municipal. Des citoyens de Saint-Sacrement ont tenté de sauver de l'abattage une dizaine d'arbres condamnés par un ensemble résidentiel rue Barrin où la coupe «est inacceptable», a commenté le maire de Québec. «Les choses vont changer», a-t-il promis. «Les gens qui ont signé la pétition ont raison. Partant de ça, on travaille pour savoir comment on peut éviter ça à l'avenir?» a poursuivi M. Labeaume.
26 août 2014
How do we save the world's vanishing old-growth forests? 
Un article du site Mongabay.com
There's nothing in the world like a primary forest, which has never been industrially logged or cleared by humans. Common characteristics of these forests include ancient trees, significant dead wood, little undergrowth due to canopy shade, and high biodiversity, including many species found no-where else. They are often described as cathedral-like, due to pillar-like trees and carpet-like undergrowth. Yet, the world's primary forests—also known as old-growth forests—are falling every year, and policy-makers are not doing enough to stop it according to a new paper in Conservation Letters.
26 août 2014
Earth can sustain more terrestrial plant growth than previously thought, analysis shows 
Un article de Science Daily
A new analysis suggests the planet can produce much more land-plant biomass -- the total material in leaves, stems, roots, fruits, grains and other terrestrial plant parts -- than previously thought. The study recalculates the theoretical limit of terrestrial plant productivity, and finds that it is much higher than many current estimates allow.
26 août 2014
Caribou habitat ravaged beyond repair 
Scientists studying the ravaged caribou habitat of Alberta's northwestern foothills say they have found so much disturbance from decades of industrial use that restoration of the terrain will have to be selective. "There's just so much disturbance, it's important we prioritize," said Laura Finnegan, a biologist with the Foothills Research Institute in Hinton, Alta. (CBC)
25 août 2014
Signatures of selection inscribed on poplar genomes 
Un article de Science Daily
A team of researchers used a combination of genome-wide selection scans and analyses to understand the processes involved in shaping the genetic variation of natural poplar (Populus trichocarpa) populations. The approach applied genomics to ecological questions, and could help developing more accurate predictive climate change models.
24 août 2014
Scientists name new endangered species after the company that will decide its fate 
Un article du site Mongabay.com
cientists have discovered a new snail species on a limestone hill near a cement quarry in Malaysia, which as far as they know lives nowhere else in the world. The animal's shell is only one tenth of an inch in size. "Narrow endemic species are a common occurrence on limestone hills," Jaap Vermeulen, lead author of the new study, told mongabay.com. "A good biologist can quite easily discover several species of endemic invertebrates on an isolated, unsurveyed hill."
22 août 2014
Greenpeace reste ferme en cour face à Resolu 
Poursuivi pour 7M$ par l’entreprise Produits forestiers Résolu, l’organisme Greenpeace Canada a présenté jeudi sa défense devant la Cour supérieure de l’Ontario. «Nous avons présenté une défense détaillée et irréfutable qui démontre clairement comment la poursuite intentée par Résolu à l’encontre de Greenpeace vise à nous bâillonner. Nous maintenons nos déclarations comme étant des commentaires loyaux basés sur des faits véridiques touchant des affaires importantes d’intérêt public», a déclaré par communiqué de presse Nicolas Mainville, président de Greenpeace Québec. Produits forestiers Résolu (PFR) poursuit Greenpeace pour diffamation depuis mai 2013. (Journal Métro)
22 août 2014
Greenpeace alleges SLAPP suit tactic by logging company 
Un article du site Mongabay.com
Greenpeace Canada has filed a Statement of Defense in response to a $7 million lawsuit by Resolute Forest Products (NYSE:RFP) over allegations that the logging company destroyed forests in Quebec and Ontario. Filed Thursday in Ontario Superior Court, the Statement of Defense argues that Resolute Forest Products is using the suit in an attempt to silence critics.
22 août 2014
Signs of deforestation in Brazil 
Un article de Science Daily
Multiple fires are visible in in this image of the Para and Mato Grosso states of Brazil. Many of these were most likely intentionally set in order to deforest the land. Deforestation is the removal of a forest or stand of trees where the land is thereafter converted to a nonforest use. Examples of deforestation include conversion of forestland to farms, ranches, or urban use. The herringbone-patterned tan lines cutting through the dark green of the Amazon Rainforest in the middle of the image are evidence of deforestation in the Brazilian state of Pará. The deforestation in Pará follows the Brazialian national motorway BR 163, passing by cities such as Novo Progresso. The lower half of the image shows the state of Mato Grosso.
22 août 2014
World's primary forests on the brink, study concludes 
Un article de Science Daily
The precarious state of the world’s primary forests has been outlined in new research by an international team of conservationist scientists and practitioners. Primary forests -- largely ignored by policy makers and under increasing land use threats -- are forests where there are no visible indications of human activities, especially industrial-scale land use, and ecological processes have not been significantly disrupted. The analysis reveals that only five percent of the world’s pre-agricultural primary forest cover is now found in protected areas.
22 août 2014
New analysis links tree height to climate 
Un article de Science Daily
What limits the height of trees? Is it the fraction of their photosynthetic energy they devote to productive new leaves? Or is it their ability to hoist water hundreds of feet into the air, supplying the green, solar-powered sugar factories in those leaves? A new paper attempts to resolve a debate as to which factors actually set maximum tree height, and how their relative importance varies in different parts of the world.
22 août 2014
Effect of habitat fragmentation on forest carbon cycle revealed by study 
Un article de Science Daily
Drier conditions at the edges of forest patches slow down the decay of dead wood and significantly alter the cycling of carbon and nutrients in woodland ecosystems, according to a new study. It has long been known that so-called ‘edge effects’ influence temperature and moisture (the ‘microclimate’) in woodlands, but the influence on the carbon cycle is largely unknown.
21 août 2014
Un matériau à redécouvrir 
Deux importants congrès coorganisés par l'Université attirent quelque 900 spécialistes en structures de bois provenant de 40 pays (Le Fil)
21 août 2014
Conservation, or Curation? 
Opinion - THE United States Fish and Wildlife Service — the main agency for the conservation of species — recently announced a new interpretation of the Endangered Species Act that severely limits its reach and retreats from the conservation ethic that healthy landscapes depend on native plants and animals. The law says that a species qualifies for protection if it is in danger of extinction “throughout all or a significant portion of its range.” A species does not need to be at risk of extinction everywhere it lives if it is endangered in a significant portion of its range. But what is “significant”? And how is “range” defined? (NY Times)
21 août 2014
Coupes à blanc dans la réserve faunique La Vérendrye 
Bien que classée réserve faunique, la forêt de La Vérendrye est coupée parcelle par parcelle à un rythme de 2000 arbres par jour. La communauté algonquine qui y vit est devant la justice pour stopper l’industrie forestière. Une victoire serait une première au Québec. «Il n’y aura plus de coupes à blanc. Quand c’est assez, c’est assez. Laissez la Terre mère se reposer», scandent les aînées Anishinabe de la communauté algonquine devant les tronçonneuses de la compagnie Louisiana Pacific. Enveloppées dans leur tenue traditionnelle, certaines femmes pleurent en s’agrippant à la banderole qu’elles brandissent devant les travailleurs forestiers. Trempée par la pluie, l’une d’elles tend un arc, une autre lève une plume blanche. (Journal de Montréal)
20 août 2014
When forests aren't really forests: the high cost of Chile’s tree plantations 
Un article du site Mongabay.com
At first glance, the statistics tell a hopeful story: Chile’s forests are expanding. According to Global Forest Watch, overall forest cover changes show approximately 300,000 hectares were gained between 2000 and 2013 in Chile’s central and southern regions. Specifically, 1.4 million hectares of forest cover were gained, while about 1.1 million hectares were lost. (Mongabay.com)
20 août 2014
Le suicide de Yoshiki Sasai: pour qu'il n'y en ait pas d'autres 
Le suicide du biologiste japonais Yoshiki Sasai, le 5 août, a ravivé deux vieilles plaies, aux antipodes l'une de l'autre: la pression que fait peser sur les scientifiques cette obligation de publier vite et souvent, et les conséquences négatives des projecteurs braqués depuis peu sur les cas de fraude scientifique. (Agence Science-Presse)
19 août 2014
Satellite Image Shows Massive Forest Fire Burn 
Usually, giant forest fires are big news when they happen, but we seldom hear much about the carnage they leave behind, and how difficult it is to repair the damage. You might recall that back in July, a huge compound wildfire triggered by multiple lightning strikes erupted in Washington state, plunging a million acres of forest into flame. The biggest portion of that fire, called the Carlton Complex, devastated an area several times the size of Seattle. (Discovery)
18 août 2014
Harper Government Formally Protects Ukkusiksalik National Park 
The Honourable Leona Aglukkaq, Minister of the Environment and Minister Responsible for Parks Canada, today announced that the Government of Canada has taken the final step to create and protect Ukkusiksalik National Park of Canada by enshrining it in the Canada National Parks Act through an Order-in-Council. Ukkusiksalik National Park surrounds Wager Bay in Nunavut. It contains an impressive variety of land forms including eskers, mudflats, cliffs, rolling tundra banks and unique coastal regions. Named Ukkusiksalik, after the soapstone found within its boundaries, the 20,880 km2 park is home to caribou, muskox, wolf, polar bear, barren-ground grizzly bear, and arctic hare, as well as golden eagles, peregrine falcons and other species. (CNW)
18 août 2014
Réseau d'aires protégées - Québec attribue le statut de protection provisoire à un territoire de la région de Charlevoix 
Le ministre du Développement durable, de l'Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques, M. David Heurtel, et la députée de Charlevoix-Côte-de-Beaupré, Mme Caroline Simard, annoncent l'octroi du statut de protection provisoire à la réserve de biodiversité projetée de la Côte-de-Charlevoix dans la région de la Capitale-Nationale pour une durée de quatre ans. « L'octroi du statut de réserve de biodiversité projetée à la Côte-de-Charlevoix pour quatre ans permettra au gouvernement de procéder à des consultations diverses en vue de l'attribution d'un statut permanent de protection et, par le fait même, de la protection de ce milieu naturel », a fait valoir le ministre Heurtel. La réserve de biodiversité projetée de la Côte-de-Charlevoix couvre une superficie de 61,9 kilomètres carrés découpés en deux grands blocs constitués uniquement de terres publiques. (CNW)
15 août 2014
Not All Forests Are Created Equal: Reforesting the Tropics for People, Biodiversity, and Carbon 
Only thirty years ago, the landscape here was covered in dense cloud forest. One of the most biodiverse ecosystems on the planet, cloud forests play their vital role in the hydrological cycle uniquely, capturing water from passing clouds and mist. After clearing 90% of their forests for fields and pasture, these communities began to experience severe water shortages.

Sarah Jane Wilson, Ph.D. Candidate, Department of Geography, McGill University

14 août 2014
La forêt est-elle menacée au Québec? 
Note économique de l'IEDM expliquant l'impact de l'exploitation forestière sur l'avenir de la forêt et la survie du caribou forestier.
12 août 2014
Le mouvement Toile verte demande à la Ville de Québec de se doter d’une Politique de l’arbre 
Le mouvement Toile verte, un regroupement de sept organismes environnementaux, dénonce l’abattage injustifié de plusieurs arbres matures du 1489 rue Barrin et demande à la Ville de Québec de se doter d’une Politique de l’arbre. (GaïaPresse)
12 août 2014
Ants May Boost CO2 Absorption Enough to Slow Global Warming  
Ants can speed up mineral reactions that capture atmospheric carbon dioxide so dramatically that they could one day be enlisted in the fight against climate change. (Scientific American)
12 août 2014
"Iwokrama", un documentaire sur la forêt des Guyanes 
Le magazine "Une Saison en Guyane" vient de sortir un documentaire sur la réserve d’Iwokrama au Guyana. Située au cœur du plateau des Guyanes, cette zone est au cœur d’initiatives innovantes visant à la préservation de la forêt du plateau des Guyanes. Regardez le film. (Francetv)
12 août 2014
Édifices de bois en hauteur: Ottawa croit en la technologie 
Un article dans Le Soleil
Ottawa croit la technologie à point - et sécuritaire - pour ériger des bâtiments en bois, de 10 étages et plus. Il entreprend d'en faire la promotion au Québec, dans les autres provinces et à l'étranger.
6 août 2014
Foresters Now Monitoring Tree Populations from Space 
Forests are notoriously difficult to manage. Trees grow slowly, under the influence of variables ranging from global climate to local soil. Yet invasive species, native pests or catastrophic wildfires can spread lasting destruction within days. With 305.5 million hectares of forest in the U.S. alone, monitoring that much woody real estate has traditionally been largely a guessing game. (Scientific American)
6 août 2014
Un promoteur se défend de couper des arbres pour le plaisir 
Un article dans Le Soleil
«On n'est pas des bandits!» Les promoteurs ont le dos large quand vient le temps de subir les protestations contre la coupe d'arbres en ville, constate l'un d'eux, qui s'est attiré les foudres des citoyens la semaine dernière pour avoir abattu plus d'une centaine d'arbres à Sainte-Foy. Pris entre l'arbre et l'écorce, il se défend de couper pour le plaisir.
1 août 2014
La densification menace des arbres matures dans St-Sacrement 
Un article dans Le Soleil
L'administration Labeaume est de nouveau montrée du doigt et accusée de sacrifier des arbres matures au profit de la densification. Un nouveau front pour la protection des arbres s'est ouvert rue Barrin, dans Saint-Sacrement, où des citoyens tentent de sauver de l'abattage une dizaine d'arbres condamnés par un ensemble résidentiel. La Ville a réagi rapidement et a promis de demander au promoteur de limiter ses coupes. Le spécialiste en foresterie urbaine Jean Lamontagne a estimé la valeur des arbres à plus de 20 000 $.
22 juillet 2014
NASA says Canada in hot spot of ecological change 
A new NASA study predicts massive ecological changes for Canada's Prairies and boreal regions by the year 2100. Those areas are in "hot spots" highly vulnerable to massive environmental changes this century due to global warming, the study states. Much of Alberta, Saskatchewan, and Manitoba is predicted to see major shifts northward of plant and animal species. "By about 2100, the climate change projections that we have today would suggest that there would be pressure on that grassland so prevalent in [the Canadian Prairies] to move further northward — and at the expense of the forest moving further northward as well," said NASA climate scientist Duane Walliser, who spoke with CBC News from the Jet Propulsion Laboratory in Pasadena, Calif. (CBC)
22 juillet 2014
Protection d'habitats d'espèces: la valeur des terrains complique la situation à Montréal 
Un article dans La Presse
Conservation de la nature Canada (CNC) prévoit dépenser de 20 à 25 millions de dollars pour protéger des habitats d'espèces en péril au Québec dans les cinq prochaines années. L'organisme, qui a pour mission d'acquérir des terres aux fins de conservation, aura cependant fort à faire dans la grande région de Montréal, où la valeur des terrains est plus élevée qu'ailleurs en province. En mai dernier, Ottawa a confirmé que CNC recevra une enveloppe de 100 millions au cours des cinq prochaines années dans le cadre du Plan de conservation national du gouvernement fédéral. (La Presse)
22 juillet 2014
1,6 M$ pour mettre en valeur les forêts privées 
Le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs a annoncé le 17 juillet un investissement de 1,6 M $ en Abitibi-Témiscamingue dans le cadre du Programme d'aide à la mise en valeur des forêts privées. Ces montants investis pour l'exercice financier 2014-2015 servent, selon le gouvernement, à «promouvoir la mise en valeur de leurs ressources en tenant compte des priorités régionales». Des bénéfices pour la collectivité en découleront. (Abitibi-Express)
22 juillet 2014
Bientôt plus d'aires protégées à Montréal 
Montréal disposera vraisembla­blement d’ici Noël de 6 hectares supplé­mentaires d’aires de conservation. Cela contribuerait à la protection d’une espèce de tortue vulnérable, la tortue géographique. (Journal Métro)
22 juillet 2014
Another 589 scientists speak out in favor of the environment 
I’m currently in Cairns at the Association for Tropical Biology and Conservation‘s Annual Conference where scientists from all over the world have amassed for get the latest on tropical ecology and conservation. Unfortunately, all of them have arrived in an Australia different to the one they knew or admired from afar. The environmental devastation unleashed by the stupid policies of the Abbottoir government has attracted the attention and ire of some of the world’s top scientists. This is what they have to say about it (with a little help from me) (Conservation Bytes)
20 juillet 2014
La tordeuse qui nuit et qui aide 
Un article dans Le quotidien
La tordeuse du bourgeon de l'épinette fait des ravages sur de grandes parcelles de forêt situées à une dizaine de kilomètres au nord de Saint-Edmond-les-Plaines, tout près du lac à Jim. Par contre, les contrats de récolte accordés dans ce secteur sont bénéfiques pour les corporations de développement. Des centaines de milliers de sapins, mais aussi des épinettes blanches et noires, sont attaqués par cet insecte qui bouffe tout sur son passage. C'est en se rendant en forêt que l'on peut constater l'état de la dévastation. (La Presse)
16 juillet 2014
Une "ITS" pour vaincre l'agrile du frene 
Une vidéo sur le site de La Presse
Vidéo-reportage sur la mise en place d'un champignon qui affecte la reproduction de l'agrile. (La Presse)
16 juillet 2014
L'ouest du pays aux prises avec des feux de forêt 
Des milliers de kilomètres carrés de forêts sont ravagés par les flammes en Colombie-Britannique, en Alberta et dans les Territoires du Nord-Ouest. Vancouver, une ville plus habituée à la pluie, enregistre des records de chaleur qui dépassent les 30 degrés. Plus au nord et à l'intérieur de la province, il fait encore plus chaud. À ce temps suffoquant, il faut ajouter le smog qui empoisonne la qualité de l'air. Ce bouillant climat augmente les risques d'incendie dans la province où le tiers du territoire est déjà sous le coup d'une menace extrême de feux de forêt. La sécheresse, les vents et les températures de 10 degrés au-dessus des normales de saison dans certaines régions alimentent les feux de forêt. Plus de 500 brasiers en Colombie-Britannique ont enflammé 461 kilomètres carrés de territoire depuis le début de la saison des feux. (Radio-Canada)
15 juillet 2014
Québec maintient son objectif de protéger 12 % de son territoire d'ici 2015 
La Société pour la nature et les parcs du Canada (SNAP) peut dormir tranquille, le gouvernement du Québec garde le cap sur son intention de protéger 12 % de son territoire d'ici 2015. Le ministère du Développement durable, de l'Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques (MDDELCC) a réagi mardi aux préoccupations de la SNAP, qui s'inquiète du retard qu'a pris la province dans l'aménagement d'aires protégées. «Malgré les progrès remarquables accomplis au cours des dernières années au chapitre de la conservation, le Québec est encore loin d'atteindre l'objectif de protéger 12 % de ses terres d'ici 2015, et de respecter l'engagement international de protéger au moins 17 % du territoire d'ici 2020», peut-on lire dans le Rapport 2014 sur l'état des parcs du Canada, qui a été publié lundi. (JOurnal de Québec)
15 juillet 2014
Parcs du Canada : trop de place au développement industriel 
La Société pour la nature et les parcs du Canada (SNAP) estime que l'industrie prend de plus en plus le pas sur les volontés de conservation et s'inquiète des menaces environnementales qui pèsent sur les aires de conservation et les parcs du Canada. La Société souligne qu'au Québec, comme à Terre-Neuve et en Alberta, l'aménagement d'aires protégées et de parcs traîne de la patte pendant que le développement industriel est en croissance dans des zones qui devraient être conservées.
La SNAP a mis en ligne, lundi, son sixième rapport annuel sur l'état des parcs du Canada. La Société estime que les provinces et le gouvernement canadien ne reconnaissent pas l'importance de la valeur économique, environnementale et sociale des parcs. Le directeur général de la SNAP pour le Québec, Patrick Nadeau, plaide pour un changement de philosophie. « Ce qu'il faut savoir, fait valoir M. Nadeau, c'est que les parcs et les aires protégées contribuent directement à notre économie. Même à partir d'un argument économique, on comprend mal pourquoi on continue à prendre à très court terme des décisions négatives sur nos parcs. » (Radio-Canada)
15 juillet 2014
Québec ratera la cible des aires protégées 
À moins d’efforts substantiels et sans précédent, le Québec ratera ses objectifs de création d’aires protégées, constate la Société pour la nature et les parcs du Canada (SNAP). L’organisme estime d’ailleurs que le développement minier, si cher au gouvernement de Philippe Couillard, nuit à la mise en place de telles mesures de protection. Officiellement, le gouvernement du Québec s’est engagé à protéger 12 % de son territoire d’ici 2015. Mais le directeur général de la SNAP Québec, Patrick Nadeau, estime que l’objectif est totalement hors d’atteinte dans le contexte actuel. « Le problème demeure la création de nouvelles aires protégées. La date butoir est pour ainsi dire arrivée, mais la création d’aires protégées se fait toujours très, très lentement. » (Le Devoir)
14 juillet 2014
Écoquartier de la Pointe-aux-Lièvres: bientôt le feu vert pour la tour de bois 
Un article dans Le Soleil
La plus haute tour en bois au monde, prévue dans l'écoquartier de la Pointe-aux-Lièvres, pourrait avoir le feu vert de la Régie du bâtiment du Québec d'ici quelques semaines. Avant même d'être construite, la tour fait des petits. Le consortium derrière l'édifice a déjà pour plus de 15 millions $ de contrats de construction inspirés de la future figure emblématique en bois de Saint-Roch, a appris Le Soleil.
14 juillet 2014
Coupes à la tronçonneuse: les forêts et les centres d'expertise en gestion informatique dans la mire  
Il y a quelques semaines, le Syndicat de professionnelles et professionnels du gouvernement du Québec (SPGQ) s'inquiétait publiquement que la fermeture des directions régionales du ministère de l'Éducation, du Loisir et du Sport (MELS) ne soit qu'une première étape menant à l'abolition des directions régionales d'autres ministères et organismes. Ses craintes se confirment avec les coupes libérales dans le secteur de la forêt et la remise en question de deux centres d'expertise en gestion informatique à Chicoutimi et Rimouski. (Huffington Post)
14 juillet 2014
La France a produit son rapport national sur l'état de la biodiversité 
La France a produit son cinquième rapport national consacré à la conservation de la biodiversité. Le rapport est présenté en trois parties. Une partie sur l'état de la biodiversité et son influence sur le bien-être humain. La deuxième partie se focalise sur les stratégies de conservation et la troisième partie rapporte les progrès accomplis en vue d'atteindre les Objectifs d'Aichi. (Media Terre)
14 juillet 2014
National parks under threat, report says 
From the caribou breeding grounds in the Northwest Territories to the diverse forests of New Brunswick, the country’s leading wilderness advocate says the integrity of Canada’s parks is being threatened by budget cuts, human activity and, especially, resource extraction. A copy of the annual report of the Canada Parks and Wilderness Society (CPAWS), which will be released Monday, was obtained by The Globe and Mail. It says the past year has seen governments loosen restrictions that protect parks from development, and drag their feet on conservation promises. “Over all, we’re concluding that we’re losing ground on parks,” said Alison Woodley, the national director of CPAWS parks program in an interview. “We’re really calling on governments to recognize the true value of parks to nature, to the economy and to people’s health and well-being.” (Globe & Mail)
7 juillet 2014
World's protected areas not protecting biodiversity, researchers say 
Habitat loss is a primary driver of biodiversity loss – so it isn't surprising that optimising the amount of protected land is high on policy-makers' priorities. However, according to research to be published in the Open Access journal PLOS Biology on June 24 by Oscar Venter and colleagues, many protected areas are established in locations of low economic value, failing to protect the imperilled biodiversity found on more valuable land. More of the earth's land surface is set to be protected in the next decade, but the trend of using poor quality land seems set to continue. How can we optimise the number of species protected in the most cost efficient way? Venter & colleagues believe they have discovered part of the answer. (PHYS)
7 juillet 2014
Cri du cœur pour préserver le dernier boisé de Laval-des-Rapides 
Il ne reste qu'un seul boisé naturel dans Laval-des-Rapides, et la Ville a l'intention d'y faire passer un boulevard. Les citoyens sont furieux, mais les élus assurent que tout sera fait « intelligemment ». « Cet espace-là est exceptionnel, parce que c'est un écosystème complet en lui-même, et parce que ce sont des arbres matures », dit Daniel Desroches, qui vit en bordure du boisé. Avec sa conjointe Denise Leahy, il mène la contestation par une pétition, un groupe Facebook et des rencontres avec les élus. Ils estiment que ce type de développement est digne d'une autre époque. (Radio-Canada)
4 juillet 2014
Forest fires rage across the Northwest Territories 
Relief from raging forest fires in the Northwest Territories is unlikely for another month or two as its southern region deals with the driest season it’s seen in decades, the Department of Environment and Natural Resources warned. “Right now given the extreme conditions and the drought … it would take several days of sustained rain for us to be out of this situation,” said spokeswoman Judy McLinton. “It’s drier and hotter than it has been in the past 20 to 30 years.” (Globe & Mail)
3 juillet 2014
Consternation en forêt privée 
Les intervenants en forêt privée sont consternés. Le budget de 5 M$ du Programme d’investissement sylvicole est bel et bien passé au hachoir. « Mais tout le monde est déjà en train de travailler en forêt », déplore le directeur général de la Fédération des producteurs forestiers du Québec, Marc-André Côté. Comme bien d’autres, celui-ci a entendu le ministre des Forêts confirmer que son gouvernement reniait son engagement électoral de maintenir les investissements en forêt privée. Le vendredi 20 juin, Laurent Lessard défendait les crédits de son ministère en commission parlementaire. (La Terre)
1 juillet 2014
Le sort d'une grenouille embarrasse Ottawa 
Le sort d'une minuscule grenouille à La Prairie, sur la Rive-Sud de Montréal, provoque des remous jusque dans la capitale fédérale. La ministre de l'Environnement est passée bien près de recommander un décret d'urgence pour protéger la rainette faux-grillon, menacée par un projet immobilier qui a cependant obtenu le feu vert du gouvernement provincial. (La Presse)
20 juin 2014
Le gouvernement abandonne les travailleurs de la forêt 
Le député de Chicoutimi et chef de l'opposition officielle, Stéphane Bédard, et le député de Bonaventure et porte-parole en matière de forêts, Sylvain Roy, dénoncent les coupes libérales dans le secteur de la forêt. L'étude des crédits budgétaires nous apprend en effet que plusieurs mesures découlant du Rendez-vous national de la forêt québécoise sont déjà ou seront annulées par le gouvernement. (Le Lézard.com)
20 juin 2014
Parution du rapport La Situation des forêts du monde 
La FAO presentera les conclusions de sa publication phare La Situation des forêts du monde (SOFO) lundi 23 juin 2014, à 11h45.

Le rapport de cette année est consacré au rôle des avantages socio-économiques tirés des forêts, notamment les revenus et l'emploi, la dendroénergie et les matériaux de construction, ainsi que sur la nécessité de déplacer l'attention des arbres aux populations, tant dans la collecte de données que dans l'élaboration des politiques. (Gaïapresse)

20 juin 2014
Les araignées mangent aussi des poissons 
Même si la plupart des araignées sont insectivores, celles qui vivent près de cours d'eau peuvent aussi dévorer de petits poissons à l'occasion. Un phénomène observé un peu partout dans le monde, sauf dans l'Antarctique. (Radio-Canada)
20 juin 2014
Déforestation : la forêt du Bassin du Congo affiche encore un pourcentage faible  
D’après une étude réalisée par Matthew Hansen, enseignant à l’Université du Maryland, aux États-Unis d’Amérique, publiée en direct de Washington sur vidéo conférence assistée, le 18 juin, par la Banque mondiale, la forêt du Bassin du Bongo fait encore bon élève, avec un taux de déforestation encore faible à ce jour. (Agence d’information d’Afrique Centrale)
19 juin 2014

Il peut s'écouler une longue période de temps entre la première mouture d'un article scientifique et son produit final dans une revue scientifique. Ainsi, chaque étape menant à la publication de l'article scientifique est importante afin de publier le meilleur produit possible.

Lorsqu'un article est accepté par l'éditeur d'une revue scientifique, la maison d'édition scientifique s'occupera de mettre en page votre article pour un numéro à venir de la revue en question.

À un certain moment, vous recevrez par courriel une épreuve de votre article pour relecture et corrections (mineures !).

Malgré la relecture d'une épreuve à tête reposée, il se peut que vous aillez manqué une toute petite erreur de frappe que vous découvrirez quelques années plus tard...

Ceci étant dit, lorsque vous recevez l'épreuve de votre nouvel article scientifique, commencez par vérifier votre titre...Il serait dommage de voir quelque chose comme ceci, apparaissant sur Pubmed, le site web du réputé Journal of Cerebral Blood Flow & Metabolism ainsi que sur la version papier de l'article:

Ouin... (Agence Science-Presse)

18 juin 2014
Deforestation reduces the size of fish 
Un article du site Mongabay.com
Loss of forest cover can dramatically affect local fish populations, finds a study published in the journal Nature Communications. The research looked at fish biomass in a Canadian lake where sections of forest had been lost due to acid rain. It found that fish in areas near forest were "fatter" than fish in denuded zones.
18 juin 2014
161 Bird-Watcher Apps for the iPhone—and They’re All for the Birds 
Mobile devices promise to give bird-watchers new tools for their fieldwork, but smartphone apps for identifying these aviators are not quite ready to leave the nest. (Scientific American)
18 juin 2014
La tourtière est (à moitié) exonérée 
Il est un peu tard pour amener un nouvel élément de preuve dans le procès sur l’extinction de la tourte voyageuse, cet oiseau qui volait par milliards en Amérique du Nord au XIXe siècle mais dont le dernier spécimen est mort dans un zoo en 1914. La cause est entendue depuis longtemps : c’est la surchasse qui a eu raison de cette espèce jadis (sur)abondante, dont on faisait des tourtières aussi délicieuses que désormais suspectes. La coupable croupit maintenant dans la même prison culturelle que tant d’autres torts de la modernité. Mais une étude parue hier dans les PNAS suggère fortement qu’elle n’était finalement qu’une complice relativement secondaire…
17 juin 2014
Research Finds Critical ‘Bud-Break’ Gene Aids Trees in Adapting to Climate Change 
Scientists have confirmed the function of a gene that controls the awakening of trees from winter dormancy, a critical factor in their ability to adjust to environmental changes associated with climate change. (EcoWatch)
17 juin 2014
Over 800 species added to IUCN threatened list, including 44 lemurs 
Un article du site Mongabay.com
Experts have added 817 species to the threatened categories of the IUCN Red List in the latest update. Those added include 51 mammals—mostly lemurs—and over 400 plants. The new update finds that over 90 percent of lemurs and 79 percent of temperate slipper orchids are threatened with extinction.
17 juin 2014
Lutte contre l'agrile du frêne 
Le maire de Montréal et président de la Communauté métropolitaine de Montréal (CMM), monsieur Denis Coderre, et le ministre des Forêts, de la Faune et des Parcs (MFFP), monsieur Laurent Lessard, annoncent leur volonté de travailler ensemble dans le cadre de la lutte contre l'agrile du frêne. Depuis son apparition sur le continent nord-américain, en 2002, l'agrile a déjà décimé plus de 75 millions de frênes. Cet insecte ravageur est apparu pour la première fois dans la région de Montréal en 2011. Le frêne représente entre 20 % et 30 % du couvert forestier de la région métropolitaine de Montréal. (Gaïapresse)
17 juin 2014
Lutte contre l'agrile du frêne 
Le maire de Montréal et président de la Communauté métropolitaine de Montréal (CMM), monsieur Denis Coderre, et le ministre des Forêts, de la Faune et des Parcs (MFFP), monsieur Laurent Lessard, annoncent leur volonté de travailler ensemble dans le cadre de la lutte contre l'agrile du frêne. Depuis son apparition sur le continent nord-américain, en 2002, l'agrile a déjà décimé plus de 75 millions de frênes. Cet insecte ravageur est apparu pour la première fois dans la région de Montréal en 2011. Le frêne représente entre 20 % et 30 % du couvert forestier de la région métropolitaine de Montréal. (Gaïapresse)
17 juin 2014
Le génome de l'eucalyptus grandis a été décodé 
L'organisation de ses 36 000 gènes, contenus dans 11 chromosomes, explique entre autres sa grande faculté d'évolution et d'adaptation à différents environnements. En effet, plus d'un tiers de ces gènes sont présents en double exemplaire, c'est-à-dire que deux séquences identiques de gènes se suivent l'une derrière l'autre. Les généticiens pensent que cette « duplication en tandem » contribue à créer de nouvelles fonctions au sein des protéines fabriquées par les gènes, et serait donc une source d'innovation importante pour une espèce. (Radio-Canada)
17 juin 2014
Moins d’argent pour la forêt privée 
Les programmes de création d’emplois au Bas-Saint-Laurent et en Gaspésie seront aussi sévèrement amputés. « Oui, j’aurai des coupes », a confirmé le nouveau ministre des Forêts, de la Faune et des Parcs, Laurent Lessard. Devant les délégués de la Fédération des producteurs forestiers du Québec réunis en assemblée générale, aujourd'hui, le ministre s’est toutefois refusé à confirmer le montant exact de cette diminution de budget pour la forêt privée. (La Terre de chez-nous)
12 juin 2014
New Report Analyzes Tar Sands Threat to America’s Migratory Birds  
Tar sands mining in the heart of Canada’s boreal forest is putting millions of America’s migratory birds in jeopardy and has already resulted in hundred of thousands of fatalities, according to a new report released today by the National Wildlife Federation and Natural Resources Council of Maine. (EcoWatch)
12 juin 2014
Rainette faux-grillon: Les groupes environnementaux réclament une suspension des travaux au Bois de la Commune à La Prairie  
Des groupes environnementaux demandent au ministre du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques, M. David Heurtel et à M. Laurent Lessard, ministre des Forêts, de la Faune et des Parcs, une suspension immédiate des autorisations sur les travaux à entreprendre au 1er juillet 2014. Cette demande survient alors que la cour fédérale doit se prononcer sur un décret d’urgence protégeant la rainette faux-grillon et ses habitats au Bois de la Commune à La Prairie, à la requête de Nature Québec et du Centre québécois du droit de l’environnement (CQDE). Pour les organismes, il serait totalement illogique qu'une décision favorable à l'émission d'un décret d'urgence par la cour fédérale survienne après la destruction de l'habitat de la rainette. D'où la demande de suspension adressée à Québec. (Nature Québec)
11 juin 2014
La Rainette faux-grillon: besoin urgent de protection 
La Rainette faux-grillon dite de l'Ouest est une minuscule grenouille mesurant environ 2,5cm de longueur et pesant environ 1g. Elle est une mauvaise grimpeuse, une mauvaise nageuse et nécessite un environnement particulier. Pour se reproduire, en avril, elle a besoin d'étangs temporaires peu profonds et exempts de prédateurs, comme les poissons. Le reste de l'année, elle se cache proche de ses petits étangs de reproduction, parfois asséchés en été. Elles ne vivent pas longtemps —un an ou deux— et sont plutôt fidèles à leur étang natal. (Agence Science-Presse)
10 juin 2014
Toute première transaction de crédits carbone réglementés sur la Plateforme d'échange des marchés environnementaux 
Le Conseil patronal de l'environnement du Québec (CPEQ) annonce aujourd'hui, en primeur, qu'une toute première transaction a été conclue par des utilisateurs de sa Plateforme d'échange des marchés environnementaux. (Gaïapresse)
10 juin 2014
Le sel des routes affecte les papillons 
Les chercheurs ont analysé le développement de papillons qui se nourrissent de l'asclépiade et de ses fleurs, une plante qui pousse très souvent sur le bord des routes. Ils ont ainsi étudié les monarques et les papillons blancs, en mettant surtout l'accent sur le monarque, qui se nourrit presque exclusivement d'asclépiade. (Radio-Canada)

Lire aussi : Le salage des routes en hiver écourte la vie des papillons  (Le Devoir)

10 juin 2014
Mountain forests store 40 percent more carbon than expected 
Un article du site Mongabay.com
It's not easy to measure carbon in mountain forest ecosystems. For one thing, climbing into these forests can be difficult, exhausting, and even treacherous. For another, many mountain rainforests are almost constantly blanketed by clouds—hence the term "cloud forest"—making it problematic to measure above-ground carbon storage from the air or satellite. But a new review study in Biogeosciences found that many estimates of carbon storage in montane tropical forests have been largely underestimated.
10 juin 2014
La régénération de la forêt à l'époque des dinosaures 
À une époque aussi lointaine que celle des dinosaures, soit il y a 66 millions d'années, les forêts se renouvelaient après un incendie de la même façon qu'aujourd'hui, selon une équipe de chercheurs de l'Université McGill et du Musée royal de la Saskatchewan. (Techno-Science.net)
10 juin 2014
Putting a Price Tag on Nature’s Defenses 
After Hurricane Katrina devastated New Orleans, the United States Army Corps of Engineers got to work on a massive network of levees and flood walls to protect against future catastrophes. Finally completed in 2012, the project ended up costing $14.5 billion — and that figure didn’t include the upkeep these defenses will require in years to come, not to mention the cost of someday replacing them altogether. (The New York Time)
6 juin 2014
Saving trees in tropics could cut emissions by one-fifth, study shows 
Un article de Science Daily
Reducing deforestation in the tropics would significantly cut the amount of carbon dioxide emitted into the atmosphere -- by as much as one-fifth -- research shows. In the first study of its kind, scientists have calculated the amount of carbon absorbed by the world's tropical forests and the amounts of greenhouse gas emissions created by loss of trees, as a result of human activity.
6 juin 2014
New study finds environmental damage may cost more than U.S. GDP 
Un article du site Mongabay.com
A new study published in Global Environmental Change added up all the world’s ecosystem services – from carbon storage and crop pollination, to recreation and flood mitigation – and found, every year, nature provides $145 trillion in benefits. It also indicates that land use changes, much of which has been caused by humans, may be reducing these benefits by trillions of dollars every year. To put this into perspective, the cumulative gross domestic product (GDP) of all nations as calculated by the World Bank was $97 trillion in 2012, with the U.S. topping the list at $16 trillion.
5 juin 2014
What a 66-million-year old forest fire reveals about the last days of the dinosaurs 
Un article de Science Daily
As far back as the time of the dinosaurs, 66 million years ago, forests recovered from fires in the same manner they do today, according to a researchers. During an expedition in southern Saskatchewan, Canada, the team discovered the first fossil-record evidence of forest fire ecology -- the regrowth of plants after a fire -- revealing a snapshot of the ecology on earth just before the mass extinction of the dinosaurs.
5 juin 2014
Oil company breaks agreement, builds big roads in Yasuni rainforest 
Un article du site Mongabay.com
When the Ecuadorian government approved permits for an oil company to drill deep in Yasuni National Park—an area known as Block 31—it was on the condition that the company undertake a roadless design with helicopters doing the majority of the leg-work. However, a new report based on high-resolution satellite imagery has uncovered that the company in question, Petroamazonas, has flouted the agreement's conditions, building a massive access road, at least one permanent bridge, and cutting more forest than was permitted. The issue is particularly relevant since just last month Petroamazonas was awarded additional oil permits for Yasuni's much-embattled Ishpingo-Tambococha-Tiputinin (ITT) Block under the same seemingly roadless conditions.

"[Ecuador's] Environment Ministry needs to demand from Petroamazonas an explanation of how [and] why they just blatantly violated the terms of the Environmental Impact Study and license," co-author of the new report, Matt Finer with the Amazon Conservation Association, told mongabay.com.

5 juin 2014
Montréal plus verte, mais pas encore verdoyante 
La Ville de Montréal a présenté mercredi un bilan mi-figue mi-raisin de son Plan de développement durable 2010-2015.

L’administration municipale a atteint 59% des objectifs contenus dans son plan, si l’on se fie au degré d’avancement de chacune des 37 actions établies. «Le bilan dresse un portrait positif de l’avancement des actions entreprises ces deux dernières années en matière de développement durable, tant par l’administration municipale que par les organisations partenaires engagées au Plan», a déclaré Réal Ménard, l’élu responsable de l’environnement à la Ville.

Du côté des bonnes nouvelles, Montréal se maintient en dessous du standard pancanadien de concentrations de particules fines dans l’air fixé à 30μg/m3. Les rénovations dans le réseau d’eau ont aussi permis de réduire la consommation d’eau de 10% entre 2000 et 2012. (Métro)

5 juin 2014
Budget2014: l'environnement balayé sous le tapis au nom de l'austérité 
Le premier budget du gouvernement Couillard présenté à la population québécoise a de quoi faire sourciller ceux et celles qui ont à cœur la protection de notre environnement et l’avenir de nos enfants.

Effectivement, malgré l’ampleur de l’actuelle crise environnementale, le nouveau ministre des Finances Carlos Leitao est très frileux quant aux investissements dans la lutte aux changements climatiques et à la protection de la biodiversité, en plus de lancer des projets qui nous éloigneront de nos objectifs dans ces deux domaines.

Pluie de million pour l’industrie forestière

Bien en ligne avec la logique néolibérale, le budget Leitao garantit des investissements massifs envers les industries extractives, et celle de la forêt se taille une place de choix dans les investissements gouvernementaux. Alors que les redevances forestières de l’an dernier se chiffraient à 203M$, le gouvernement Couillard fait passer à 570M$ les investissements publics dans le secteur forestier. En payant pour le reboisement, les travaux sylvicoles, la lutte au feu et aux insectes et en offrant des crédits d’impôt à hauteur de 331M$ à l’industrie, les Québécois ont un manque à gagner de 367M$ pour faire couper leurs forêts publiques. S’il est important de maintenir l’activité économique afin de garantir des emplois dans les régions forestières, les Québécois sont tout de même en droit de se questionner : est-ce en subventionnant massivement l’industrie forestière privée avec nos fonds publics que nous garantissons un réel épanouissement économique pour les régions ressources? (Greenpeace)

5 juin 2014
PlantAction – 300 arbres plantés en 2 ans par des citoyens 
Une mobilisation citoyenne pour reverdir l’environnement lavallois, voilà ce qu’est le mouvement PlantAction. En trois printemps, de juin 2012 à juin 2014, c’est plus de trois cents arbres qui ont été plantés dans le quartier Champfleury de Laval. Mais ce n’est que le début, car ce mouvement de verdissement est appelé à grandir et à se déployer vers d’autres quartiers du territoire de l’île Jésus. (Gaïapresse).
5 juin 2014
La cause de la disparition des papillons monarques est découverte 
Le récent déclin de la population de papillons monarques de l’est de Amérique du Nord serait principalement dû à la détérioration de leur aire de reproduction située dans les zones agricoles du sud des États-Unis. Les changements climatiques et la déforestation des montagnes mexicaines, où le papillon hiverne, y contribueraient beaucoup moins qu’on ne le croyait jusqu’à maintenant, indique une nouvelle étude effectuée par des chercheurs à l’Université Guelph et dont les résultats sont publiés dans le Journal of Animal Ecology. (Le Devoir)
4 juin 2014
Report highlights successful efforts to stem deforestation in 17 countries 
Un article de Science Daily
Programs and policies to reduce tropical deforestation, and the global warming emissions resulting from deforestation, are seeing broad success in 17 countries across four continents, according to a new report.
4 juin 2014
Ignoring boreal forests could speed up global warming 
Un article du site Mongabay.com
Greenhouse gas emissions from human activity have caused global air and sea surface temperatures to rise approximately 0.8 Celsius (1.4 degrees Fahrenheit) since the beginning of the 20th century, contributing to a plethora of problems worldwide from rising sea levels to desertification. A new study published in Conversation Letters finds that global temperatures may start to increase even faster if more is not done to protect Earth’s boreal forests.
4 juin 2014
Intact Amazon forests show possible signs of global warming impact 
Un article du site Mongabay.com
Climate change may be taking a hidden toll on intact rainforests in the heart of the Amazon, finds a new study based on 35 years of observations. The research, published in the journal Ecology, focused on the ecological impacts of fragmentation but unexpectedly found changes in the control forests. These shifts, which included faster growth and death rates of trees, increased biomass accumulation, and proliferation in vines, may be linked to rising carbon dioxide concentrations in the atmosphere, according to George Mason University's Thomas Lovejoy, who initiated the study in the late 1970's.
4 juin 2014
Le climat se réchauffe sur la Côte-Nord 
Un article dans Le Soleil
Depuis 1960, la Côte-Nord est passée d'un climat subpolaire à un climat continental, froid et humide alors que la région de Montréal, Drummondville et Gatineau quittent ce type de climat pour celui d'été chaud. Mais il est trop tôt pour parler de tendance lourde, qui se confirme plutôt sur une période de 30 ans, soutient Éric Larrivée du ministère du Développement durable, de l'Environnement, de la Faune et des Parcs du Québec (MDDEFP). M. Larrivée a fait ce constat lors du 48e Congrès de la Société canadienne de météorologie et d'océanographie, qui se tient jusqu'à demain au Centre des congrès de Rimouski.
4 juin 2014
New look at old forests: Future growth of U.S. forests expected to decline 
Un article de Science Daily
As forests age, their ability to grow decreases, because energy production (photosynthesis) and energy consumption (respiration) decrease with age, a new study has determined. Since most US forests are maturing from regeneration that began about 100 years ago when extensive clear-cutting occurred, the study suggests the future growth of US forests will decline.
3 juin 2014
Ambitieux plan de protection des milieux humides à St-Bruno 
La Ville de Saint-Bruno souhaite protéger 88% des milieux humides sous sa juridiction, soit 82,76 hectares, notamment au sud de la route 116 et dans le boisé des Hirondelles. Le nouveau plan de conservation des milieux humides de la municipalité fera l’objet d’une consultation publique. On recense une superficie de 195,5 hectares de milieux humides à Saint-Bruno, dont 42% se trouve à l’intérieur des limites du parc national du Mont-Saint-Bruno et bénéficie déjà d’un statut de conservation. Une autre part de 12 % est située sur des terrains qui sont soustraits à la juridiction municipale (Hydro-Québec, ministère des Transports du Québec et Défense Nationale du Canada).

Le plan de conservation vise donc les milieux humides se trouvant à l’extérieur de ces secteurs, représentant 88,5 hectares, soit 45% des milieux humides du territoire de la municipalité. (Journal de St-Bruno)

3 juin 2014
Perte de certificats FSC au Lac St-Jean : Résolu blâmé à nouveau par des auditeurs internationaux 
Depuis le 1er janvier 2014, le Lac St-Jean est dépourvu de certification forestière FSC, la seule norme qui est crédible sur les marchés internationaux. Lorsque la compagnie Produits forestiers Résolu, gestionnaire des certificats FSC au Lac St-Jean, a constaté l’échec, son explication fut sans équivoque : « Pour la norme FSC, c'est hors de notre contrôle. On espère seulement que le gouvernement va réussir à régler le dossier avec les autochtones et le caribou forestier. On doit attendre et on ne peut rien faire ». [..] Or il suffit de lire les rapports des auditeurs (ici et ici) pour arriver à des conclusions très différentes. Pour les deux certificats perdus au Lac St-Jean, ce sont 13 non-confirmités majeures qui ont été identifiées par les auditeurs indépendants. Parmi celles-ci, le non-respect d’un principe clé pour FSC : le consentement préalable, libre et éclairé des Premières Nations face aux pratiques de la compagnie. (Greenpeace)
2 juin 2014
Decomposing logs show local factors undervalued in climate change predictions 
Un article de Science Daily
In a long-term analysis conducted across several sites in the eastern United States, a team of researchers found that local factors -- from levels of fungal colonization to the specific physical locations of the wood -- play a far greater role than climate in wood decomposition rates and the subsequent impacts on regional carbon cycling. Because decomposition of organic matter strongly influences the storage of carbon, or its release into the atmosphere, it is a major factor in potential changes to the climate.
2 juin 2014
Les industriels forestiers s’unissent dans une coop de solidarité 
Afin de pouvoir continuer à financer efficacement la recherche dans leur secteur d’activité, les industriels forestiers de l’Abitibi-Témiscamingue ont décidé d’unir leurs forces dans une coopérative. Du même coup, ils ont réalisé une première au Québec. «La mise sur pied de la Coopérative est la solution que nous avons trouvée pour que la Chaire continue à avoir accès au plus large financement possible. Si on ne l’avait pas créée, l’UQAT aurait quand même continué à recevoir des subventions de recherche, mais elle n’aurait pas eu accès aux programmes qui permettent de doubler le financement lorsque les projets impliquent des partenaires industriels. On conserve donc l’effet de levier», a expliqué Geneviève Labrecque, directrice foresterie chez Tembec. (Abitibi-Express)
1 juin 2014
Sous le shaputuan avec l’UQAT : à la découverte de la culture innue 
Grâce au programme de sensibilisation Rencontre Québécois-Autochtones et plus spécifiquement au projet Sous le shaputuan présenté par l’Institut Tshakapesh, l’Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue (UQAT) est fière d’avoir accueilli dans la dernière semaine près de 500 élèves du primaire et du secondaire de Val-d’Or et du Lac-Simon ainsi que des centres de la petite enfance (CPE) de Val-d’Or et de Pikogan. L’activité, qui a permis à ces jeunes d’être initiés à la réalité autochtone par une prise de contact avec des représentants de la nation innue, a également rejoint des étudiants de niveau collégial et universitaire ainsi que plusieurs citoyens.

Les participants ont pu rencontrer des personnes ressources innues et échanger directement avec elles, apprendre quelques rudiments de la langue innue et s’initier à certains éléments de la vie traditionnelle et de la culture contemporaine. (UQAT)

1 juin 2014
Le programme forestier inquiète les écologistes 
Le nouveau programme forestier du gouvernement du Nouveau-Brunswick vise à relancer le secteur forestier provincial, frappé par les fermetures de scieries et les mises à pied.

La stratégie est toutefois grandement critiquée par les écologistes qui craignent les conséquences sur l’environnement et sur les forêts de la Couronne. (Le Devoir)

30 mai 2014
Les espèces disparaissent 1000 fois plus vites qu'avant l'arrivée de l'humain 
Les espèces de plantes et d'animaux s'éteignent 1000 fois plus vite qu'avant l'arrivée des humains, et le monde est sur le point de connaître une sixième grande extinction, affirme une nouvelle étude rendue publique jeudi.

L'étude se penche sur les taux d'extinction passés et actuels et montre que les taux passés sont bien moins élevés que ce que les scientifiques pensaient jusqu'à maintenant. Ainsi, des espèces disparaissent maintenant de la Terre 10 fois plus vite que ce que croyaient les biologistes, a expliqué l'auteur principal de l'étude, le biologiste Stuart Pimm, de l'université Duke, en Caroline du Nord. « Nous sommes à l'aube d'une sixième grande extinction », a déclaré M. Pimm. « La possibilité de l'éviter dépend de nos actions. » L'étude, publiée jeudi dans la revue Science, a été saluée par plusieurs experts qui n'y ont pas participé. (Le Devoir)

29 mai 2014
Boucherville part en guerre contre l’agrile du frêne 
Afin de protéger le couvert forestier, puisque les frênes sont menacés par l’agrile détecté dans la municipalité, Boucherville invite la population à passer à l’action. La Ville a lancé une campagne de sensibilisation, «frêne» l’épidémie, en vue d’interpeller les citoyens qui possèdent un frêne sur leur terrain. Des dépliants seront prochainement envoyés à toutes les résidences afin d’aider les citoyens à reconnaître ce type d’arbre sur leur propriété. «On veut que les gens sachent s’ils sont en présence de frênes dans leur cour et qu’il y a urgence d’agir», mentionne Anne Barabé, conseillère municipale. (La Seigneurie)
29 mai 2014
Québec plante plus qu'elle ne bûche rétorque la ville 
Un article dans Le Soleil
Le responsable des dossiers environnementaux à la Ville de Québec, le conseiller Steeve Verret, ne s'est guère montré impressionné, mercredi, par les chiffres dévoilés par l'organisme Québec Arbres suggérant que la Ville coupe plus d'arbres qu'elle n'en plante. En fait, c'est l'inverse qui se produit, dit-il, et la présidente de l'organisme, Johanne Elsener, n'aurait présenté que les chiffres qui faisaient son affaire. Mardi, Mme Elsener a dénoncé en conférence de presse ce qu'elle voit comme un recul de la forêt urbaine à Québec. La capitale, disait-elle, n'avait prévu que 2500 arbres par année à son dernier plan triennal d'immobilisations (PTI), alors qu'elle a délivré entre 3000 et 3400 permis d'abattage (dont certains concernaient plus d'un arbre) en 2012 et en 2013. La militante demandait aussi que la Ville de Québec se dote d'une politique de l'arbre, une revendication que son organisme répète depuis des années. (La Presse)
28 mai 2014
Agrile du frêne: la Ville poursuit ses efforts de détection précoce 
La Ville de Québec a procédé aujourd’hui à l’installation des premiers pièges à agrile du frêne. Une cinquantaine de pièges seront installés cette année pour couvrir le territoire de l’agglomération. Ceux-ci seront sur place jusqu’à la fin du mois d’août et vérifiés deux fois au cours de l’été: vers la mi-juillet et lors du décrochage. (Québec Hebdo)
28 mai 2014
Québec bûche plus qu'elle ne plante 
Un article dans Le Soleil
Malgré une image plus verte de «petite ville», Québec a, dans sa partie habitée, un couvert forestier comparable à celui de... l'île de Montréal! Et la situation n'est pas près de s'améliorer, puisque l'administration Labeaume accorde plus de permis d'abattage qu'elle ne replante d'arbres, a déploré mardi la présidente de l'organisme Québec Arbres, Johanne Elsener, en conférence de presse.
26 mai 2014
Trop peu d'arbres pour contrer l'agrile du frêne 
Si elle veut lutter contre l’infestation de l’agrile du frêne, la Ville de Montréal doit doubler le nombre d’arbres plantés chaque année, conclut le rapport de la Commission permanente sur l’environnement, rendu public lundi soir. «Il faut redoubler d’ardeur dans nos actions, sinon l’agrile du frêne risque de décimer presque complètement certains quartiers où il y a une majorité de frênes», affirme l’élue Elsie Lefebvre, qui agit à titre de présidente de la commission. En entrevue avec Métro, Mme Lefebvre explique que les commissaires se sont entendus que la Ville devrait doubler sa plantation d’arbres, afin de permettre aux nouveaux arbres de croître dès maintenant. Plus de 400 000 frênes sont menacés par l’insecte ravageur, rappelle-t-elle, dont 200 000 sur le domaine public. À l’heure actuelle, environ 10 000 arbres sont plantés chaque année. (Journal Métro)
26 mai 2014
Des castors sur le mont Royal... il y a 11 000 ans! 
À première vue, les huit bouts de branches d'érable rouge, bouleau blanc et peuplier faux-tremble n'ont rien d'exceptionnel, si ce ne sont leurs pointes caractéristiques des rongements de castor. C'est en y regardant à deux fois - et après des datations au carbone 14 - qu'on saisit la particularité des artéfacts trouvés en 2012 au fond du lac aux Castors, sur le mont Royal. " Ce sont des fragments d'arbres d'une forêt laurentienne datant de 9600 à 11 000 ans; les castors étaient donc présents à cet endroit peu de temps après la disparition de la toundra ", explique Pierre J. H. Richard, professeur émérite du Département de géographie de l'Université de Montréal et spécialiste de la palynologie (étude des pollens). (Techno-science.net)
26 mai 2014
Resolute forest workers fet four years of pay increases 
A union representing workers at Canada’s biggest forest products company has ratified a new four-year collective agreement covering approximately 2,000 employees at 11 of the company's mills in Ontario and Quebec. A spokesperson for Unifor told CBC News the agreement includes wage increases of 2% each year. In a press release, the union also said the deal — approved by 86 per cent of workers — did not include economic concessions. “We did not agree to any economic concessions, and the issues of outside contracting and economic improvements were all key parts of this agreement,” Mike Lambert, Unifor director of forestry said. (CBC)
26 mai 2014
Mapping and Assessment of Ecosystems and their Services crucial for meeting biodiversity goals 
he EU’s Biodiversity Strategy has tasked Member States to carry out an exercise to map and assess the state of ecosystems and the services they provide in their national territories by 2014. This exercise is of essential importance to provide comprehensive information on the status of ecosystems, biodiversity and ecosystem services in Europe, as it will help devise adequate environmental legislation, and integrate biodiversity objectives into sectors such as agriculture, forestry and fisheries. On International Biodiversity Day (22 May), the European Commission organized a high-level conference on ‘Mapping and Assessment of Ecosystems and their Services (MAES)’ to present the work undertaken by Member States and other key stakeholders to date. The conference demonstrated ways in which reliable, high-quality information in this area can contribute both to reaching biodiversity objectives, and to integrating natural capital concerns into key EU sectoral policies. (IUCN)
22 mai 2014
Les dix espèces les plus étonnantes découvertes en 2013 
Un drôle d'animal mi-chat mi-ourson aux grands yeux vivant dans la forêt des Andes et une anémone vivant sous les glaces de l'Antarctique figurent parmi les dix nouvelles espèces les plus étonnantes découvertes l'an dernier, ont annoncé jeudi des scientifiques. Cette liste est établie chaque année depuis 2008 par un comité de taxonomistes du College of Environmental Science and Forestry de la State University de New York. (Radio-Canada)
22 mai 2014
60 000 personnes appellent le PDG de Produits forestiers Resolu à adopter des solutions 
Plus de 60 000 citoyens, représentés par un immense arbre pétition, ont interpellé Richard Garneau, le PDG de Produits forestiers Résolu ce matin afin qu’il change d’approche et se tourne vers les solutions. L’immense œuvre d’art, l’arbre-gardien, a été hissée par des activistes de Greenpeace à plus de 30 pieds dans les airs au siège social de Produits forestiers Résolu à Montréal. À la veille de l’Assemblée générale des actionnaires de Résolu, on demande à la multinationale de faire partie de la solution. Résolu a tous les outils pour devenir un leader de la durabilité dans le secteur forestier, les solutions sont à portée de main. (Greenpeace)
22 mai 2014
Devastating human impact on the Amazon rainforest revealed 
Un article de Science Daily
The human impact on the Amazon rainforest has been grossly underestimated according to an international team of researchers. They found that selective logging and surface wildfires can result in an annual loss of 54 billion tons of carbon from the Brazilian Amazon, increasing greenhouse gas emissions. This is equivalent to 40% of the yearly carbon loss from deforestation -- when entire forests are chopped down.
22 mai 2014
Collecting biological specimens essential to science and conservation, experts argue 
Un article de Science Daily
Collecting plant and animal specimens is essential for scientific studies and conservation and does not, as some critics of the practice have suggested, play a significant role in species extinctions. Those are the conclusions of more than 100 biologists and biodiversity researchers.
21 mai 2014
«On a besoin de la forêt privée»  
Le Québec a « besoin de la forêt privée » pour stimuler son activité économique, affirme le nouveau ministre des Forêts, Laurent Lessard. (La Terre de chez-nous)
21 mai 2014
«Produits forestiers résolu» poursuit son auditeur en justice 
Le leader canadien de l'exploitation forestière, le groupe Produits forestiers résolu (PFR), accuse l'organisme indépendant chargé de l'application des règles de développement durable d'avoir produit un rapport "biaisé" et le poursuit en justice, selon des documents consultés mardi par l'AFP. Saisi par le groupe forestier, un tribunal de l'Ontario a ordonné le 7 mai la non-publication d'un audit portant sur les coupes forestières menées par PFR dans le nord de cette province canadienne et réalisé par Rainforest Alliance. (Huffington Post)
21 mai 2014
Resolute Forest alleges bias against Rainforest Alliance before release of negative audit 
Montreal-based Resolute Forest Products has taken the unusual step of initiating legal action against an environmental-sustainability auditor that it itself engaged, alleging bias. In a notice of action filed this month in Ontario Superior Court in Thunder Bay, the company alleges that Rainforest Alliance Inc., Rainforest Alliance Canada, auditor Christine Korol and wildlife biologist Chris Wedeles breached their contractual obligation to produce unbiased reports. New York-based Rainforest Alliance is the largest forestry auditor in the world. (The Gazette)
21 mai 2014
Hivers chauds, arbres plus petits 
Les hivers chauds qui risquent de survenir de plus en plus fréquemment en raison du réchauffement de la planète ne sont pas nécessairement une bonne nouvelle pour la croissance des arbres.

Selon une étude publiée dans la revue PLOS ONE, les arbres et les arbustes auraient une croissance moindre lorsque l'hiver est interrompu de façon précoce par des températures assez chaudes pour déclencher la croissance. (Radio Canada)

21 mai 2014
Tordeuse des bourgeons de l'épinette: Ottawa s'invite dans une compétence provinciale 
Un article dans Le Soleil
Devant l'ampleur de l'épidémie de la tordeuse des bourgeons de l'épinette (TBE) dans l'est canadien, le gouvernement fédéral s'invite dans une compétence provinciale, la forêt, en déboursant 18 millions $ sur quatre ans dans la lutte contre cet insecte ravageur. Le tiers de la somme, soit 6 millions $, sera dépensé au Québec.

«C'est un problème [l'épidémie] qui pourrait devenir très grave», a lancé le ministre de l'Agence de développement économique du Canada pour les régions du Québec, Denis Lebel, de passage éclair à Baie-Comeau mardi. «On respecte les compétences du gouvernement du Québec et on devient partenaire de cette lutte», a ajouté celui qui est aussi ministre de l'Infrastructure, des Collectivités et des Affaires intergouvernementales.

21 mai 2014
Oil, gas development homogenizing core-forest bird communities 
Un article de Science Daily
Conventional oil and gas development in northern Pennsylvania altered bird communities, and the current massive build-out of shale-gas infrastructure may accelerate these changes, according to researchers. The commonwealth's Northern Tier -- one of the largest blocks of Eastern deciduous forest in the entire Appalachian region -- is an important breeding area for neotropical migrant songbirds. These diminutive, insect-eating creatures, which breed in Pennsylvania and winter in Central and South America, contribute greatly to the health of forests.
20 mai 2014
With climate changing, Southern plants outperform Northern 
Un article de Science Daily
Can plants and animals evolve to keep pace with climate change? A new study shows that for at least one widely-studied plant, the European climate is changing fast enough that strains from Southern Europe already grow better in the north than established local varieties.
19 mai 2014
Un plan national de conservation de 252 millions 
Le premier ministre Stephen Harper a annoncé jeudi le Plan national de conservation (PNC), visant à préserver et restaurer les terres et les eaux, aussitôt dénoncé par l'opposition néo-démocrate comme étant avare de détails et de vision. Le plan prévoit un budget de 252 millions $ sur cinq ans pour divers projets à travers le pays, afin de «soutenir les actions volontaires de conservation et de restauration». De cette somme, 100 millions $ doivent être accordés à l'organisme Conservation de la nature Canada pour protéger des terres «sensibles sur le plan écologique». (La Presse)
19 mai 2014
Climate change, forest fires drove widespread surface melting of Greenland ice sheet 
Un article de Science Daily
Rising temperatures and ash from Northern Hemisphere forest fires combined to cause large-scale surface melting of the Greenland ice sheet in 1889 and 2012, contradicting conventional thinking that the melt events were driven by warming alone, a new study finds.
19 mai 2014
Tropical rain forests: Humans have more than doubled nitrogen inputs 
Un article de Science Daily
Humans have more than doubled tropical nitrogen inputs, according to new research. Scientists used a new method to demonstrate that biological nitrogen fixation in tropical rain forests may be less than a quarter of previous estimates. Nitrogen is an essential nutrient for plant and animal life. Too much nitrogen, however, leads to dead zones, pollutes air and drinking water, contributes to a number of human illnesses, and can affect ecosystems negatively.
19 mai 2014
Les feuillus boréaux, une opportunité bien plus qu’une nuisance 
Longtemps perçus par l’industrie forestière comme presque une nuisance faute de débouchés, le peuplier faux-tremble et le bouleau blanc pourraient ouvrir de nouvelles opportunités d’affaires pour l’Abitibi-Témiscamingue. Plus de 125 personnes se sont réunies à La Sarre, le 9 mai, pour assister au premier Rendez-vous régional des ressources naturelles. «Ç’a été un véritable succès. La salle était pleine. En fait, on avait commencé à refuser du monde plus d’une semaine avant», commente Isabelle Boulianne, directrice générale de l’Association forestière de l’Abitibi-Témiscamingue (AFAT), un des organismes responsables de l’activité. (Abitibi Express)
16 mai 2014
Connecting forests, saving species: conservation group plans extensive wildlife corridor in Panama 
Un article du site Mongabay.com
Soon, hard rains will hit the steep hillsides of the Azuero Peninsula in Panama, sluicing soil into the rivers and out to the sea. Centuries of slash and burn agriculture have left fewer trees to stand against the annual deluge of water during the rainy season. The erosion makes it harder for ranchers to grow good pasture for their cattle and food for themselves on the land that’s left behind. But an ambitious plan led by the Azuero Earth Project (AEP), an international nonprofit organization based in New York and Panama, may help reverse that pattern.
14 mai 2014
Les forestières touchent du bois 
Mise à mal au cours des dernières années, l’industrie forestière québécoise pourrait bien avoir trouvé sa planche de salut… dans le plastique. Les composites unissant des fibres de bois et des polymères représentent un marché prometteur et potentiellement profitable pour les entreprises forestières, qui attendent pour l’instant que la science leur offre davantage de garanties. (Le Devoir)
14 mai 2014
Forêts boréales: il faudra faire un peu de pédagogie avec Couillard 
Philippe Couillard devra être éduqué sur l'importance de la protection des territoires du Nord du Québec, estime un organisme international qui se consacre à la conservation des forêts boréales. (La Presse)
13 mai 2014
L'industrie forestière en crise dans l'ouest canadien 
Reportage sur une industrie en crise. À la minute 19:12 du Téléjournal National du 13 mai, avec Frédérick Arnould (Radio-Canada) | Lien direct vers le reportage 
12 mai 2014
Les Cowboys Fringants plantent une forêt au Centre Bell 
La glace du Centre Bell a laissé place à la chaleur et la musique alors que les Cowboys Fringants ont pris d’assaut le repaire du Tricolore, samedi soir, devant une foule de 12 000 personnes. (Canoë)
12 mai 2014
Climate change study reveals unappreciated impacts on biodiversity 
Un article de Science Daily
The tropics ill be highly affected by local changes in temperature and precipitation, leading to novel climates with no current analogues in the planet. These results expose the complexities of climate change effects on biodiversity and the challenges in predicting and preserving natural ecosystems in a changing Earth.
12 mai 2014
Sustaining northern hardwood forests: Are we doing what we think we're doing? 
Un article de Science Daily
There's an established, accepted and effective system for sustainable management of northern hardwood forests. The only thing is, although they give lip service, almost no one is using it. The researchers spoke with forest managers, almost all of whom claimed that production of high quality timber and revenue was their primary management objective. Yet the way they were managing their forests did not reflect the recommended guideline.
12 mai 2014
Super-charged tropical trees: Borneo’s productive trees vitally important for global carbon cycling 
Un article de Science Daily
A team of scientists has found that the woody growth of forests in north Borneo is half as great again as in the most productive forests of north-west Amazonia, an average difference of 3.2 tons of wood per hectare per year.
12 mai 2014
Threats seen to 3 billion birds in vast Canadian forest 
Un article de Science Daily
Industrial encroachment in North America’s 1.5 billion-acre boreal forest could endanger billions of birds and other species. A new report calls for saving half of boreal forest acreage to protect the habitat for more than 300 migratory bird species. The northern landscape is beset with oil, gas, mining and other industrial hazards destined for a vast, pristine woodland.
12 mai 2014
Fungus may help stop invasive spread of tree-of-heaven 
Un article de Science Daily
A naturally occurring fungus might help curb the spread of an invasive tree species that is threatening forests in most of the United States, according to researchers. Researchers tested the fungus -- Verticillium nonalfalfae -- by injecting it into tree-of-heaven, or Ailanthus, plots. The treatment completely eradicated the tree-of-heaven plants in those forests.
12 mai 2014
Emerald ash borers were in U.S. long before first detection 
Un article de Science Daily
The uber-destructive emerald ash borer arrived at least 10 years before it was first identified in North America, new research confirms. shows that EABs were feasting on ash trees in southeast Michigan by the early 1990s, well before this pest was discovered in 2002, arriving inside wood crating or pallets imported from Asia where the beetle is native.
12 mai 2014
Leaf chewing links insect diversity in modern and ancient forests 
Un article de Science Daily
Observations of insects and their feeding marks on leaves in modern forests confirm indications from fossil leaf deposits that the diversity of chewing damage relates directly to diversity of the insect population that created it, according to scientists.
6 mai 2014
4000 arbres menacés à Boucherville 
L’agrile, un insecte exotique qui s’attaque au frêne, est de plus en plus présent au Québec. Il a été détecté l’an dernier à Boucherville. Depuis 2012, la prévention est de mise à Boucherville et Varennes. Lors du dépistage en août l’an dernier, la présence de l’insecte a été confirmée à cinq sites à Boucherville. «Nous pouvions donc affirmer que tous les frênes sont maintenant susceptibles d’être attaqués et de mourir dans un avenir rapproché», relate la porte-parole de la Ville de Boucherville. Par contre, pour l’instant, aucun frêne n’a été déclaré infesté. Un inventaire réalisé l’an dernier a dénombré 1700 frênes appartenant à la Ville et 2300 se trouvant sur des terrains privés. On estime qu’il y en aurait autant qui ne sont pas comptabilisés se situant dans les boisés, les cours arrière de terrains privés, le long des cours d’eau et en zone agricole. (La Seigneurie)
6 mai 2014
Le parc américain du Yosemite en guerre contre les drones 
Les autorités du Yosemite ont banni vendredi les drones de l'enceinte du parc national californien pour préserver la vie sauvage et la tranquillité des visiteurs.

L'aigle d'Amérique et le faucon pèlerin pourront à nouveau voler en paix dans le ciel du Yosemite. Les responsables du célèbre parc américain ont annoncé vendredi leur décision d'interdire les drones dans son enceinte, notait dimanche le Daily Mail. A l'approche de l'été, les autorités du parc californien ont pris position vendredi dans un communiqué, amplement relayé sur les réseaux sociaux. Pour justifier leur choix, elles se sont appuyées sur des textes fédéraux concernant la conservation des espèces. (RTS)

5 mai 2014
L'oiseau qui crie au loup 
Les chercheurs ont observé 64 de ces drongos à raquettes pendant 847 heures dans la réserve de Kuruman River, dans le désert du Kalahari en Afrique du Sud. Les oiseaux ont effectué pendant cette période 688 tentatives pour dérober la nourriture de leurs voisins, dont les suricates, souvent avec succès. (Radio-Canada)
1 mai 2014
Le nombre de finissants en Génie forestier a bondi en 2014 
L'Ordre des ingénieurs forestiers du Québec, l'Institut forestier du Canada et la Faculté de foresterie, de géographie et de géomatique (FFGG) de l'Université Laval ont souligné avec fierté l'arrivée de 31 nouveaux ingénieurs forestiers dans la profession, lors de la cérémonie officielle de remise des joncs d'ingénieur forestier, qui s'est tenue à Québec. Le nombre de finissants dans les trois programmes en foresterie (Aménagement et environnement forestiers, Opérations forestières et Génie du bois) de la Faculté de foresterie, de géographie et de géomatique (FFGG) de l'Université Laval, donnant accès à l'Ordre des ingénieurs forestiers du Québec (OIFQ), a bondi de 72 % en 2014. Malgré cette excellente nouvelle, le nombre d'ingénieurs forestiers actifs demeure en décroissance depuis une dizaine d'années, tandis que la demande pour ce professionnel des ressources du milieu forestier et de la transformation du bois connaît un essor sans précédent et affiche une situation de plein emploi. (L'Avantage)
28 avril 2014
Val-d'Or se démarque par ses aires protégées 
Bien que son pointage global soit plutôt moyen avec une 25e place sur 39, Val-d'Or revendique un top 5 dans le classement des villes vertes de TC Media pour la quantité d'aires protégées sur son territoire. «Attention, ces données ne reflètent pas la totalité des espaces verts sur le territoire d'une ville» prévient toutefois Jacques Perron, responsable des aires protégées au MDDEFP. Les parcs urbains, les terres agricoles ou les milieux humides ne répondent généralement pas aux critères internationaux. (Abitibi Express)
28 avril 2014
Bras de fer en vue sur le caribou 
Le dossier épineux du caribou forestier et des autres espèces menacées du Québec se retrouvera la semaine prochaine au coeur d'un bras de fer qui s'annonce entre deux nouveaux ministres, Laurent Lessard et David Heurtel. La protection du caribou forestier est l'enjeu central de la conservation au Québec actuellement. Le territoire de cette espèce couvre à peu près tout ce qui reste de forêt commerciale encore vierge. Le caribou forestier est considéré comme vulnérable par le gouvernement du Québec depuis 2005. Le gouvernement fédéral l'avait inscrit dans sa liste d'espèces menacées en 2002. L'industrie forestière est une des principales menaces à cette espèce particulièrement sensible à la présence humaine. (La Presse)
28 avril 2014
Les aires protégées: Brossard et Longueuil sur la bonne voie 
Pour répondre aux objectifs internationaux de conservation de la biodiversité, le Québec s'est donné comme objectif de protéger 12% de son territoire d'ici à 2015 et 17% en 2020. Si l'on se fie aux statistiques ministérielles, la protection du territoire ne passera pas par les villes puisque seules six d'entre elles sont en voie d'atteindre l'objectif de 2015. Il s'agit de Shawinigan (60,3%), Sept-Îles (21%), Gaspé (16,2%), Val-d'Or (12,1%), Rouyn-Noranda (11,9%) et Boucherville (11,02%). Treize villes n'ont réalisé aucune démarche de protection en milieu terrestre selon les critères du MDDEFP. (Rive-Sud Express)
28 avril 2014
Quelle est la ville la plus verte du Québec? 
Au moment où le monde célèbre le jour de la Terre, des efforts considérables sont déployés aux quatre coins du Québec pour améliorer la performance environnementale des municipalités. Mais quelle est la ville la plus verte du Québec? Impossible à dire avec les données disponibles, mais certaines font mieux que d'autres. C'est le cas de Gatineau, Boucherville, Dollard-des-Ormeaux, Montréal et Sherbrooke qui arrivent en tête de liste d'un classement réalisé par TC Media. Les données publiques disponibles pour les 39 principales villes des 17 régions du Québec ont été analysées selon quatre critères, soit l'enfouissement de déchets, le taux de motorisation, la superficie d'aires protégées et la santé respiratoire des enfants. (Rive-Sud Express)
24 avril 2014
De la forêt au client 
FORAC a le vent dans les voiles. Une fois de plus, le consortium de recherche De la forêt au client (FORAC) qui, depuis 12 ans, vise à améliorer la compétitivité de l'industrie québécoise des produits forestiers et la formation des étudiants, voit ses projets de recherche renouvelés. Alors qu'habituellement la collaboration entre les partenaires privés et les chercheurs universitaires cesse au bout de quelques années, FORAC dispose d'un budget de presque 5 M$ pour les 5 ans à venir. Les fonds proviennent, d'une part, du Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada (CRSNG) et, d'autre part, de partenaires industriels et technologiques comme Les Produits forestiers Resolu ou la Fédération québécoise des coopératives forestières. (Le Fil)
24 avril 2014
À la découverte des forêts du monde 
Un nouvel outil pédagogique propose un passionnant voyage dans le monde forestier de la planète. Quel rôle les forêts canadiennes jouent-elles dans la séquestration du carbone? Pourquoi dit-on des Français qu'ils cultivent leurs forêts? Et quelles sont les principales menaces qui pèsent sur la forêt amazonienne? (Le Fil)
24 avril 2014
Agrile du frêne: des dommages incommensurables 
Vous en avez certainement entendu parler, du moins vaguement : l'infestation par l'agrile du frêne est en train de prendre des proportions très importantes à Montréal. Cet insecte ravageur menace l'ensemble des frênes sur le territoire de la métropole, soit 300 000 arbres - dont plus de 25 000 sur le Mont-Royal seulement. Oui, vous avez bien lu. 300 000 arbres. Et lorsqu'un frêne est infesté au-delà d'un certain seuil, il n'y a aucun remède possible. Il doit être abattu. Il serait facile de caricaturer cet enjeu et d'en faire une simple question d'écolos au cœur tendre et de tree huggers. La réalité est beaucoup plus complexe et inquiétante. La canopée urbaine nous fournit des bénéfices incommensurables, non seulement en termes environnementaux et de qualité de vie, mais aussi en termes économiques et de santé publique. (Huffinton Post)
24 avril 2014
Adoptez votre frêne! 
L’agrile du frêne, un petit insecte ravageur originaire d’Asie, a déjà entraîné l’abattage de 1000 frênes sur le territoire de la Ville de Montréal. Si les grands moyens ne sont pas pris dès cet été, c’est l’ensemble des frênes montréalais qui devront être abattus, d’ici 10 ans. Bien que Projet Montréal ait demandé à la Ville d’adopter un budget d’urgence pour limiter les ravages de cet insecte, l’administration Coderre a plutôt misé sur la tenue d’une rencontre entre les élus qui n’a abouti à rien de concret et nous attendons toujours l’adoption d’une réglementation. Pour signer notre pétition et adopter un frêne  (Projet Montréal)
24 avril 2014
Agrile du frêne: Montréal prévoit abattre 10 000 arbres 
Malgré les millions qu'elle investira chaque année pour freiner l'agrile du frêne, la Ville de Montréal prévoit que l'insecte ravageur forcera l'abattage de 10 000 frênes sur rue, soit un de ces arbres sur cinq. Le responsable montréalais de l'environnement, Réal Ménard, a fait le point ce matin sur la progression de l'agrile du frêne sur l'île de Montréal. L'insecte ravageur, qui n'a aucun prédateur naturel, a désormais été détecté dans 14 des 19 arrondissements de la métropole. (La Presse)
23 avril 2014

Refonte ministérielle

22 avril 2014
Les aires protégées : toujours la clé de la conservation des espèces? 
Peut-on penser que les parcs, les réserves et autres aires protégées sont une mesure suffisante, voire nécessaire pour préserver la biodiversité mondiale dans un contexte de changements climatiques? Le sujet fait l’objet de questionnements depuis les années 1990. - Texte de Claude Villeneuve, paru dans la revue Découvrir, le journal de l'ACFAS.
22 avril 2014
Quel avenir pour le caribou forestier? 
Un important groupe de scientifiques vient tout juste de publier une lettre ouverte remettant un peu d'ordre dans le dossier polémique qui entoure la protection du caribou forestier au Québec. C'est un véritable vent d'air frais, compte tenu des nombreux mythes et faussetés qui ont circulé à ce sujet. J'aime le caribou pour bien plus de raisons que son allure majestueuse et son beau pelage. En biologie, on le qualifie «d'espèce parapluie». Cet animal a soif de grands espaces, et en le protégeant, nous protégeons de vastes étendues de la forêt boréale, son habitat : l'eau et l'air filtrés, le carbone stocké dans les arbres, etc. Bref, c'est comme un grand frère qui veille sur les autres. (Huffington Post)
22 avril 2014
Blinded by scientific gobbledygook|Bad chemistry: How fake research journals are scamming the science community 
I have just written the world’s worst science research paper: More than incompetent, it’s a mess of plagiarism and meaningless garble. Now science publishers around the world are clamouring to publish it. They will distribute it globally and pretend it is real research, for a fee. It’s untrue? And parts are plagiarized? They’re fine with that. Welcome to the world of science scams, a fast-growing business that sucks money out of research, undermines genuine scientific knowledge, and provides fake credentials for the desperate. (Ottawa Citizen)
21 avril 2014
Ravages de l'agrile du frêne : le bois de chauffage montré du doigt 
Il est désormais interdit de sortir du bois de chauffage d'une vaste zone couvrant tout le sud du Québec et l'Ontario. Les contrevenants feront face à des amendes salées. Les autorités espèrent ainsi ralentir les progrès de l'agrile du frêne, cet insecte qui a déjà fait d'importants ravages au pays. (Radio-Canada)
17 avril 2014
GIEC et politique: échec 
Si les rapports du GIEC servent généralement à prédire l’avenir, le troisième et dernier volume de l’édition 2014 porte en partie sur le passé: les politiques pour limiter le réchauffement ont été un échec. (Science Presse)
17 avril 2014
Dossier forestier : la Broadback comme solution « clé en main » pour Philippe Couillard 
BLOGUE de Nicolas Mainville de Greenpeace - Face aux visées de relance du Plan Nord annoncées par le premier ministre Philippe Couillard en campagne électorale, je vois dans la protection de la Broadback une opportunité en or pour le nouveau gouvernement. J’ai eu la chance de rencontrer déjà neuf ministres pour tenter de sauver ce territoire exceptionnel. Tous et toutes se sont penchés sur cette question sans pour autant agir concrètement. Nous connaîtrons dans quelques jours la composition du conseil des ministres. Alors que la communauté internationale s’est engagée à protéger 17% du territoire pour 2020, il semble clair que ce dossier doit se retrouver sur le dessus de la pile de priorité des futurs ministres de l’Environnement et des Ressources naturelles, avant que se matérialise l’Erreur Boréale- prise 2. (Greenpeace)
14 avril 2014
Dead wood alive with management information in old-growth Iranian forest 
Un article de Science Daily
Dead wood, such as old stumps and logs, is often overlooked when examining forest’s vitality; however, new research from old-growth forests in Iran point out the importance of this often-overlooked forest feature. In a new study, researchers sought to characterize the volume of coarse and fine woody debris present in old-growth beech forests in the Caspian Hyrcanian mixed forest of northern Iran, and correlate the understory coarse woody debris volume to the overstory forest structure.
14 avril 2014
Fire and drought may push Amazonian forests beyond tipping point 
Un article de Science Daily
Future simulations of climate in the Amazon suggest a longer dry season leading to more drought and fires. Scientists have published a new study on the impacts of fire and drought on Amazon tree mortality. Their article found that prolonged droughts caused more intense and widespread wildfires, which consumed more forests in Amazonia than previously understood.
14 avril 2014
Nutrient-rich forests absorb more carbon 
Un article de Science Daily
The ability of forests to sequester carbon from the atmosphere depends on nutrients available in the forest soils, shows new research from an international team of researchers. "This paper produces the first evidence that to really understand the carbon cycle, you have to look into issues of nutrient cycling within the soil," said one of the researchers.
14 avril 2014
Erosion of Canada's parkland: The loss of the last sanctuaries 
Canada's Parks are being slowly eroded by changing regulations that could turn our last wild refuges over to developers and resource extraction. Parks Canada is currently considering a proposal to build a hotel on the shores of Maligne Lake in Alberta's Jasper National Park. This type of development in a wilderness area goes against Park policy, but as more and more visitors come through the gates each year, the parks are under pressure to provide more accommodation and services. But building more hotels destroys the very wilderness people have come to see. (CBC)
14 avril 2014
Réchauffement : les dix points marquants du rapport du GIEC 
Une compilation de près de 20 000 études et projections scientifiques par plus de 800 chercheurs. Voilà la somme que représente le cinquième rapport du Groupe intergouvernemental d'experts sur l'évolution du climat (GIEC) qui vient d'être intégralement achevé et s'avère bien plus alarmant que la précédente édition, en 2007.

Après un premier volet qui concernait l'état des connaissances scientifiques sur le réchauffement, publié fin septembre 2013, et un deuxième sur l'impact et l'adaptation du changement climatique en cours sur les sociétés et écosystèmes, fin mars, la troisième partie a été révélée, dimanche 13 avril, et concerne cette fois les mesures d'atténuation de ce dérèglement climatique. Voici une synthèse en dix points pour s'y retrouver dans ces travaux colossaux, les plus complets sur le sujet. (Le Monde)

10 avril 2014
On assiste au déclin de l'espèce plutôt qu'à son rétablissement, s'indigne Philippe Blais 
Au lieu de parler d'une équipe de rétablissement de la rainette faux-grillon de l'ouest, on devrait plutôt appeler ça un plan de surveillance de la disparition de l'espèce, ironise le président du Conseil de l'environnement de la Montérégie (CREM), Philippe Blais. Il réagit ainsi à la décision d'Environnement Canada de ne pas intervenir pour sauver l'une des rares métapopulations de rainette faux-grillon-de-l'ouest au Québec, à La Prairie. « Ça va à l'encontre des lois fondamentales de l'écologie. Si on ne protège pas les habitats dans lesquelles vie l'espèce, tous les mètres carrés qu'on enlève, ça signifie que l'espèce disparaît. Ça fonctionne comme ça pour toutes les plantes et espèces animales », lance M. Blais en commentant la décision d'Ottawa. (Rousillon Express)
10 avril 2014
Salamander’s Hefty Role in the Forest 
If someone asked you to name the top predator in North American forests, you might think of bears, or maybe great horned owls. But here’s another answer to think about: woodland salamanders. These skittish, slippery amphibians literally live under a rock, or a log, or any convenient dark and damp forest habitat. As apex predators go, they are mainly small, a few inches long and weighing well under an ounce. (The New York Times)
9 avril 2014
Scierie Saint-Fulgence: Résolu annonce la fermeture 
La papetière Résolu ferme définitivement sa scierie de Saint-Fulgence et a fait parvenir une lettre au gouvernement du Québec dans laquelle elle confirme cette décision un peu plus d'un mois après avoir obtenu des approvisionnements ponctuels additionnels de 200 000 mètres cubes par année du ministère des Ressources naturelles. Porte-parole de la papetière, Karl Blackburn a confirmé l'information au Quotidien en milieu d'après-midi. La compagnie avait alors rencontré le maire de Saint-Fulgence, Gilbert Simard, ainsi que le président du syndicat CSD, Martin Morissette, pour leur confirmer la fermeture. Une fermeture d'une durée indéterminée avait été annoncée en juin 2001 et l'entreprise, selon la loi, devait informer le gouvernement de ses intentions afin de conserver ses approvisionnements forestiers. (La Presse)
9 avril 2014
Le bonheur des uns, le malheur des autres 
La création d'un ministère dédié à la forêt et à la faune, promis par Philippe Couillard, est bien vue par certains observateurs et moins par d'autres. (Le Quotidien)
3 avril 2014
Développement durable: l'économie d'abord, dit Couillard 
Un article dans Le Soleil
Au pouvoir, Philippe Couillard ne soumettra pas à un examen environnemental la cimenterie de Port-Daniel. Il suspendrait l'exploration du pétrole à Anticosti, le temps d'un tel examen, mais il veut savoir comment le sortir de l'île. Il n'écarte pas que le dossier des gaz de schiste soit réactivé. Dans une campagne où il a très peu parlé d'environnement, le chef libéral a de nouveau insisté sur son préjugé favorable envers l'économie et l'emploi. Tout comme il l'a fait, il y a une semaine, au Lac-Saint-Jean, il a fait valoir que dans le terme développement durable, il souligne le mot développement. (La Presse)
3 avril 2014
Développement durable : le Congo adhère au processus de « forêt modèle » 
La réserve de Dimonika est le premier espace forestier retenu pour expérimenter ce processus, qui est un partenariat volontaire entre les acteurs du développement local visant à mettre en œuvre la gestion durable, le développement intégré ainsi que les bonnes pratiques sur un territoire multidimensionnel. (Agence d'information d'Afrique Central)
2 avril 2014
Le caribou forestier, emblème du recul de la forêt boréale 
Symbole de la forêt boréale, officiellement "en péril", le caribou forestier voit son habitat et sa population fondre à grande vitesse mais les autorités compétentes tardent à agir. Ce cervidé au large museau et au panache étroit a vu son territoire rogné depuis 150 ans. Des montagnes rocheuses de l'ouest canadien aux forêts québécoises, cet animal connaît un déclin ininterrompu, amenant le gouvernement fédéral à l'inscrire sur la liste des espèces en voie de disparition en 2002. Le phénomène est particulièrement marqué au Québec. Alors que vers 1850, il était présent au sud du fleuve Saint-Laurent, descendant jusqu'au Maine, les rares données existantes aujourd'hui indiquent qu'il a migré aux confins de la taïga. (Huffington Post)
2 avril 2014
ACÉRICULTURE: ÉRABLIÈRES MOINS BUCOLIQUES, MAIS PLUS PRODUCTIVES 
Des chercheurs de l’Université du Vermont testent une nouvelle technologie qui permettrait de produire plus de sirop d’érable sur des superficies très réduites. Le hic, c’est que cette innovation rendrait les érablières beaucoup moins bucoliques : au lieu de récolter la sève sur des arbres matures, les acériculteurs la prendraient d’arbres ayant deux ou trois centimètres de diamètre, qui seraient coupés à une hauteur de 1,5 m chaque année et plantés à 60-70 cm l’un de l’autre.

« Nous avons découvert cette possibilité par accident, il y a cinq ans », explique Timothy Perkins, biologiste à l’Université du Vermont. « Nous voulions voir quelle proportion de la sève qui est aspirée dans les tuyaux provient des racines et de la tête de l’arbre. Nous avons été surpris de voir que c’était essentiellement des racines. Nous nous sommes demandé s’il n’y aurait pas moyen d’exploiter cette nouvelle connaissance. Et nous avons constaté qu’il est possible de décupler la quantité de sève récoltée par hectare, parce que les arbres sont beaucoup plus proches les uns des autres. » (La Presse)

1 avril 2014
Espèce menacée: Ottawa n'interviendra pas à La Prairie 
L'espoir ne viendra pas de l'Ouest pour la rainette faux-grillon en Montérégie. Ottawa vient d'annoncer qu'il n'interviendra pas à La Prairie, sur la Rive-Sud de Montréal, pour assurer la survie de cette espèce menacée. En 2013, Nature Québec a demandé à deux reprises au ministre fédéral de l'Environnement de faire adopter un décret d'urgence afin de protéger la rainette faux-grillon en vertu de l'article 80 de la Loi sur les espèces en péril. La minuscule grenouille est menacée par un projet domiciliaire à La Prairie. Il aura fallu presque un an à Environnement Canada pour répondre à cette demande. (La Presse)
1 avril 2014
Environnement: le PLQ, la CAQ et le PQ n'atteignent pas la note de passage 
Selon un bulletin maison élaboré par sept groupes environnementaux, seuls Québec Solidaire, le Parti vert du Québec et Option nationale obtiennent la note de passage quant à leurs engagements verts. Dans leur bulletin maison, qu'est-ce qui a été évalué? Les seuls engagements ou leur réalisme? Tous les items sous-tendant l'évaluation « sont des propositions qu'on estime réalistes, a dit Karel Mayrand, de la Fondation David Suzuki en conférence de presse ce matin. Le milliard supplémentaire pendant dix ans demandé en transport en commun, par exemple, représente précisément la somme qui est demandée par les sociétés de transport de la province.» (La Presse)
1 avril 2014
GIEC: le Canada pas à l'abri des impacts des changements climatiques 
Les Canadiens ne seront pas immunisés contre les impacts des changements climatiques, laisse croire le plus récent rapport du Groupe intergouvernemental d'experts de l'ONU sur l'évolution du climat (GIEC), publié lundi. Des scientifiques réputés soutiennent que le rapport, dévoilé dimanche au Japon, montre que des transformations sont en route et que les délais dans les actions pour parer à ces bouleversements ne font que réduire les solutions possibles.
31 mars 2014
La lutte de trappeurs amérindiens pour sauver une forêt boréale du Québec 
Après avoir serpenté au milieu d'hectares de coupes claires, la route forestière est entravée par un large panneau: «Le chemin de la destruction s'arrête ici». Au-delà, les trappeurs amérindiens luttent pour défendre l'une des deux dernières forêts boréales intactes du Québec. (La Presse)
31 mars 2014
Réchauffement climatique : nouveau rapport alarmant du GIEC 
Sécheresses, inondations, maladies, migrations, pénuries alimentaires, risques de conflit, etc. : le deuxième volet du cinquième rapport du groupe intergouvernemental d'experts de l'ONU sur l'évolution du climat (GIEC), publié lundi 31 mars, recense les impacts déjà observables du changement climatique. Selon ce texte du GIEC, résultat d'un immense travail de lecture et de compilation de douze mille publications scientifiques, le changement climatique a eu ces dernières décennies des impacts « sur tous les continents et dans les océans », essentiellement sur les systèmes naturels. (Le Monde)
31 mars 2014
Climat: les gouvernements sommés d’agir après le nouvel avertissement du Giec 
L'avertissement toujours plus sévère lancé lundi par les experts du Giec sur les impacts croissants du changement climatique doit pousser les dirigeants de la planète à faire plus contre le réchauffement, soulignent experts et ONG. «La Terre est dans le pétrin», résume le Fonds mondial pour la nature (WWF) après la publication de ce nouveau rapport qui pointe les risques d’insécurité alimentaire, de déplacements massifs de populations, de pénurie d’eau mais aussi de conflits dans certaines régions du monde pour cause de dérèglement climatique. (Libération)
28 mars 2014
Bill 4 Passes: B.C. Parks Now Officially Open…To Pipelines and Drilling 
A little-known Bill, the Park Amendment Act, that will drastically alter the management of B.C. parks is set to become law today, creating controversy among the province’s most prominent environmental and conservation organizations. The passage of Bill 4 will make way for industrial incursions into provincial parklands including energy extraction, construction of pipelines and industry-led research. (Desmog)
28 mars 2014

Reportages sur la visite de journalistes et de Greenpeace dans le territoire Cri de la Vallée de la Broadback
Les Cris demandent depuis plusieurs années à ce que la Vallée de la Broadback devienne une aire protégées. Article  et Reportages vidéo du Journal de Montréal:

27 mars 2014
Next big idea in forest conservation? Quantifying the cost of forest degradation 
Un article du site Mongabay.com
How much is a forest really worth? And what is the cost of forest degradation? These values are difficult to estimate, but according to Dr. Phillip Fearnside, we need to do a better job. For nearly forty years, Fearnside has lived in Amazonia doing ecological research, looking at the value of forests in terms of environmental or ecosystem services such as carbon storage, water cycling, and biodiversity preservation. Fearnside then works to convert these services into a basis for sustainable development for rural populations.
27 mars 2014
Quebec forestry industry says Ottawa putting it at ‘competitive disadvantage’ 
Quebec’s forestry industry says Ottawa is putting the province at a “serious competitive disadvantage” as the deadline approaches for an extension of the 2006 Canada-U.S. Softwood Lumber Agreement. In an open letter to certain media outlets, the lobby group representing Quebec’s forestry companies says the Canadian government has failed to respond to repeated requests it live up to the spirit of the agreement by pushing the United States to agree to a bilateral review of the province’s stumpage system. (The Globe & Mail) | Communiqué de l'CIFQ 
27 mars 2014
Tongass Forest in Alaska Stays Roadless-Rule Free 
Timber demand and freedom from lawsuits are good-enough reasons for excusing Alaska's Tongass National Forest from Clinton-era roadless rules, the 9th Circuit ruled Wednesday. Native villages and environmental groups sued the Forest Service over a 2003 decision that exempted the 17 million-acre Tongass National Forest, the nation's largest, from the wilderness-friendly Roadless Area Conservation Rule. Alaska intervened on the government's side, and was the only party to appeal after U.S. District Judge John Sedwick vacated the exemption in 2011. (Courthouse News)
27 mars 2014
Autumn ending later in northern hemisphere, research shows 
Un article de Science Daily
On average, the end of autumn is taking place later in the year and spring is starting slightly earlier, according to research. A team of researchers examined satellite imagery covering the northern hemisphere over a 25 year period (1982 - 2006), and looked for any seasonal changes in vegetation by making a measure of its 'greenness'. They examined in detail, at daily intervals, the growth cycle of the vegetation - identifying physical changes such as leaf cover, color and growth.
27 mars 2014
Des traditions à transmettre 
Une fracture nette se creuse entre la jeunesse crie et ses anciens, constatent les maîtres de trappe. Alors qu’ils réclament la création d’une aire protégée pour transmettre leurs traditions, leurs enfants semblent avoir tourné le dos à la forêt. (Journal de Montréal)
26 mars 2014
Les Cris veulent protéger une des dernières forêt vierge du Québec dont dépend leur mode de vie ancestral 
«Les animaux fuient devant la machinerie», décrit Joseph Neeposh, un sage cri. À 86 ans, Joseph Neeposh est né en forêt et il y a élevé ses cinq enfants. Il a vu les travailleurs couper et replanter les arbres, puis revenir sur leurs traces pour recommencer. Un cycle sans fin qui a rendu la vie dans le bois impossible, selon lui. «Les appareils coupent tous les endroits sûrs où les animaux peuvent se réfugier. Quand je les vois travailler, ça me fait mal. C’est ma vie qu’ils détruisent», raconte l’elder (ancien). (Journal de Montréal)
26 mars 2014
'Élections provinciales 2014 - l'industrie forestière précise ses enjeux 
Dans le cadre de la campagne électorale provinciale, le Conseil de l'industrie forestière du Québec (CIFQ) dévoile ses enjeux et invite les Québécois et Québécoises à interpeller les grands partis politiques sur l'importance de ceux-ci pour leur économie régionale. « Utiliser le plein potentiel de la ressource renouvelable qu'est la forêt pour le bénéfice de la collectivité permettrait au Québec de se doter d'une industrie forestière compétitive, appelée à jouer un rôle de premier plan dans le cadre d'une nouvelle économie verte », de déclarer M. André Tremblay, président-directeur général du CIFQ. (CIFQ)
26 mars 2014
'Deforestation makes Indonesia hotter, reduces quality of life 
Un article du site Mongabay.com
One of the reasons I like living in the tropics is that they are perpetually warm. No more tepid showers in freezing student rooms. No more painfully cold hands and ears cycling through frosty Amsterdam air. A pair of shorts and a light shirt will comfortably get you through the day and night in most parts of Indonesia. Still there are the occasional unpleasant extremes. Even the most cold-blooded creature will likely break into a sweat walking for more than a few minutes in the sun filtering through Jakarta’s polluted skies. We consider such heat a normal part of the tropics. But is it really?
26 mars 2014
Turning ashes into memorial trees or plants 
Un article de IFL Sciences
What To Do When You're Dead: Science Edition
An increasing number of people are choosing to do more with their bodies after they are gone in an effort to be more eco-friendly, help advance scientific knowledge, or do something awesome that couldn’t be achieved in life.

Here are some of the coolest science-friendly options available (FLS Science)

26 mars 2014
L’agrile a gagné du terrain 
L’agrile du frêne est un petit insecte qui ne se déplace pas rapidement, mais qui cause bien des dommages. Les cinq villes du bassin de Chambly, incluses depuis 2008 dans la zone de contrôle décrétée par l’Agence canadienne d’inspection des aliments (ACIA) ne seront plus seules. À compter du 1er avril, les MRC de Rouville et de la Vallée-du-Richelieu seront incluses dans la nouvelle carte des zones contrôlées… qui s’agrandit considérablement. En fait, après l’est de l’Ontario qui a subi de grands dommages, ce fut le tour de l’Outaouais au début des années 2000, puis du bassin de Chambly en 2008. (Journal de Chambly)
26 mars 2014
Amazon Rainforest Breathes In More Than It Breathes Out 
Pristine Amazon forests pull in more carbon dioxide than they put back into the atmosphere, according to a new study. The findings confirm that natural Amazon forests help reduce global warming by lowering the planet's greenhouse gas levels, the researchers said. When scientists account for the world's carbon dioxide, their totals suggest some of the greenhouse gas disappears into land-based carbon traps. These natural carbon "sinks," such as forests, absorb and store carbon dioxide, helping to lower the greenhouse gas levels in the atmosphere. (Living trees take in carbon dioxide, which they need to grow. Dead trees release their stored carbon back into the atmosphere, through decay.) But the model of a rainforest as carbon sink is based on small, heavily-studied tree areas called test plots, which means the concept could lose its accuracy when scaled up to the size of a continent. For example, in the Amazon forest, huge swaths of trees can die at once, which can't be accounted for by test plots. (Live Science)
26 mars 2014
Élections #Qc2014 : la protection de nos forêts publiques passe dans le broyeur» 
Le PLQ multiplie les positions anti-environnementales
Ignorant les recommandations scientifiques, les avertissements des groupes environnementaux et les demandes de la population québécoise tout en contrevenant au nouveau régime forestier dont l’essence même semble être dans sa mire, le Parti Libéral du Québec semble prévoir dérouler le tapis rouge pour les coupes à blanc dans les dernières forêts vierges du Québec s’il est élu le 7 avril prochain. L’agenda forestier du PLQ a été présenté cette fin de semaine au Lac St-Jean, un agenda qui semble calqué sur les demandes des multinationales plutôt que sur la défense du bien commun. (Greenpeace)
24 mars 2014
Quebec Cree want environmental protection to be election issue 
Some Cree in Northern Quebec are teaming up with Greenpeace to pressure the Quebec government to finally move ahead with an ambitious conservation plan in the James Bay region. They also want the candidates running for premier in the current Quebec election to commit to protecting more than 13,000 square kilometres of intact forest. So far in the election campaign, there has been little discussion of environmental issues. (CBC)
24 mars 2014
Industrie forestière: «En ce moment c'est très dur!» 
La Fédération québécoise des coopératives forestières (FQCF) a lancé un appel à l'action à l'endroit des différents partis politiques dans le cadre de la présente campagne électorale. Selon le directeur général Jocelyn Lessard, le gouvernement qui sera élu le 7 avril prochain devra agir rapidement afin de venir en aide au monde forestier. (L'Hebdo Journal)
24 mars 2014
Couillard promet un ministère de la Forêt 
Il y aura un ministre de la Forêt, de la Faune et des Parcs si les libéraux remportent leur pari. «Il y a là un confluent d'enjeux qu'il est important de ramener sous un même parapluie de façon à faire avancer les dossiers.» Le chef du Parti libéral du Québec, Philippe Couillard, a réitéré cet engagement, hier matin, lors de son troisième passage dans la circonscription de Roberval, où il tente de remporter la bataille contre le député sortant, le péquiste Denis Trottier. (La Presse)
24 mars 2014
Les forêts diminuent comme peau de chagrin 
Les terres boisées continuent à régresser à l’échelle mondiale, l’Amérique du Sud et l’Afrique accusant les plus fortes pertes, a révélé la FAO vendredi à l’occasion de la journée internationale des forêts. "L’amélioration des données sur les ressources forestières est fondamentale pour freiner la déforestation illicite et la dégradation des forêts", précise dans un communiqué l’Organisation des Nations unies pour l’agriculture et l’alimentation (FAO), dont le siège est à Rome. (AfricScoop)
24 mars 2014
ÉLECTIONS ET ENVIRONNEMENT: Ça va très mal 
Aussi fou que peut le laisser voir l’état de la planète, l’environnement n’est pas un enjeu dans cette campagne électorale. Les partis n’ignorent pas complètement le sujet, puisque leurs plateformes y font allusion, mais pas question d’en parler à moins que le mot magique « pétrole » ne soit prononcé. Mais quand donc arriverons-nous au XXIe siècle ? (Le Devoir)
24 mars 2014
Permafrost thaw exacerbates climate change 
Un article de Science Daily
Growing season gains do not offset carbon emissions from permafrost thaw, new research shows. Permafrost contains three to seven times the amount of carbon sequestered in tropical forests. The warming climate threatens to thaw permafrost, which will result in the release of carbon dioxide and methane into the atmosphere creating feedbacks to climate change -- more warming and greater permafrost thaw.
24 mars 2014
Forests crucial to green growth 
Un article de Science Daily
The value of forests and tree-based ecosystems extends far beyond carbon sequestration; they are the foundation of sustainable societies. A new report promotes REDD+ and the Green Economy as together providing a new pathway to sustainable development that can benefit all nations. It claims this approach can conserve and even boost the economic and social benefits forests provide to human society.
24 mars 2014
Excessive deer populations hurt native plant biodiversity 
Un article de Science Daily
There is a link between disruption of the native animal community and invasion by non-native plant species, according to new research, and a co-author of a new study suggests that "similar links maybe found in other ecosystems between disrupted fauna and declining diversity of flora." Deer density in the U.S. is about four to 10 times what it was prior to European settlement of North America, and the researchers make a link between this and the declining plant biodiversity in some regions.
21 mars 2014
Next big idea in forest conservation? Offer health care for forest protection 
Un article du site Mongabay.com
Dr. Kinari Webb has a superpower: the ability to provide high-quality health care in a remote and rural landscape. And she uses her power not only to save lives, but also to protect the remaining Bornean rainforests. Twenty-one years ago, Kinari Webb traveled to Borneo to work with orangutans. She witnessed the faltering health of both the people and the environment and saw that the two issues were inseparable. When families must choose between the health of their children and the health of the forest that supports them, everyone loses.
21 mars 2014
Scientists urge ban on roads in intact wilderness areas 
Un article du site Mongabay.com
A group of prominent scientists chose to mark the second International Day of Forests by urging the world to support an initiative that aims keep wild areas free of roads. Roadfree, an initiative led by Member of the European Parliament Kriton Arsenis, has been growing in prominence over the past year, gaining supporters ranging from indigenous rights leaders to deep ecologists. Now the Alliance of Leading Environmental Researchers and Thinkers (ALERT), a group of prominent conservation scientists, has thrown its weight behind the concept.
21 mars 2014
Montreal cuts money set aside for acquiring and protecting natural spaces 
Montreal is cutting by almost half the amount of money in its capital-works budget for acquiring and protecting natural spaces during the next three years. In September, city council set aside a total of $36 million for natural-space acquisition and protection — $12 million each year from 2014 to 2016. But Mayor Denis Coderre’s administration wants to use $17 million of that money for other projects. They include extending Cavendish Blvd., covering a portion of the Ville-Marie Expressway, pedestrianizing Ste-Catherine St., buying new firefighting equipment and building or reconstructing municipal yards in the Ahuntsic-Cartierville and Mercier-Hochelaga-Maisonneuve boroughs. (The Gazette)
21 mars 2014
Tapis rouge pour les coupes à blanc: ne faisons pas une croix sur nos dernières forêts vierges 
OPINION - Le 21 mars est la Journée internationale des forêts, une occasion pour rappeler aux Québécoises et Québécois à quel point notre forêt est précieuse et qu'elle est publique, donc qu'elle nous concerne tous et toutes. Mis à mal pendant des décennies, nos écosystèmes forestiers sont essoufflés mais recèlent encore de beautés extraordinaires qui doivent être protégées. Si l'exploitation forestière a bien sûr sa place et doit perdurer, il est clair que de dérouler le tapis rouge pour les coupes à blanc jusqu'aux frontières de nos forêts productives mènera cette industrie à sa perte. Sans protection adéquate, c'est toute la crédibilité du secteur forestier qui souffre. (Huffington Post)
20 mars 2014
Ants plant tomorrow's rainforest 
Un article de Science Daily
Tropical montane rain forests are highly threatened and their remnants are often surrounded by deforested landscapes. For the regeneration of these degraded areas, seed dispersal of forest trees plays a crucial role but is still poorly understood. Most tree species are dispersed by birds and mammals, but also by ants. This new research demonstrates the importance of this hitherto neglected ecosystem function for the restoration of montane rain forests. Ants promote the regeneration of these forests by dispersing seeds to safe sites for tree establishment.
20 mars 2014
L’humanité risque l’effondrement d’ici quelques décennies 
Notre civilisation risque l’effondrement d’ici à peine quelques décennies en raison de la surexploitation chronique des ressources de la terre et de l’accroissement des inégalités. C’est ce que conclut une nouvelle étude commanditée par le NASA Goddard Space Flight Center. Cette étude — dont la publication vient d’être acceptée par le Elsevier Journal Ecological Economics — se base sur la dynamique historique qu’entretiennent les civilisations par rapport à la nature, mais aussi à l’intérieur même de leurs structures sociales. Le modèle de recherche est donc multidisciplinaire. (Le Devoir)
20 mars 2014
Des mousses longtemps congelées, mais vivantes 
Des mousses de l'Antarctique sont revenues à la vie après 1530 ans d'hibernation sous la glace, selon une recherche réalisée par des scientifiques britanniques. (Radio-Canada)
20 mars 2014
Voir la forêt autrement 
Lorsqu'il a commencé à s'intéresser à l'univers autochtone dans les années 2000, Jean-Michel Beaudoin, présentement étudiant au troisième cycle en foresterie, a rapidement compris qu'il lui faudrait bâtir sa propre formation. En effet, les mondes forestier et amérindien ne se côtoyaient pas à l'université, à l'exception d'une partie d'un cours donné par Luc Bouthillier, professeur en économie forestière au Département des sciences du bois et de la forêt, un des rares chercheurs à se pencher sur cette question. L'étudiant a donc innové en se lançant dans l'étude de la foresterie autochtone, d'abord pour sa maîtrise en 2009, puis pour son doctorat, codirigé par l'Université Laval et l'Université de Colombie-Britannique, dont il soutiendra la thèse en avril prochain. (Le Fil)
19 mars 2014
Forest scientist terms new Crown policy radical, experimental 
A New Brunswick-born scientist is calling the Alward government's change in forest policy a radical change and an experiment with the potential to result in local extinction of some birds and wildlife in the province. The centrepiece of the province's new forest policy announced last week is to allow a 21 per cent increase in the amount of wood the forest industry can cut on Crown land, with the mature forest in New Brunswick diminishing over time. (CBC)
18 mars 2014
Leftover trees enhance the biodiversity of new forests 
Un article du site Mongabay.com
Trees left standing after deforestation have a discernible impact on the composition of local biodiversity in secondary growth forests, according to a new study published in PLOS ONE. Researchers working on the Osa Peninsula in Costa Rica discovered that remnant trees could affect species composition of regenerated forests up to 20 years after being logged.
18 mars 2014
Greenpeace à l'assaut de la croix du mont Royal 
Greenpeace veut ainsi dénoncer certaines coupes de l'entreprise Produit forestier Résolu dans le nord du Québec et interpeler les politiciens durant la présente campagne électorale. Les six activistes de Greenpeace qui ont escaladé la croix du mont Royal tôt mardi matin négocient toujours vers 9h30 avec les policiers du Service de police de Montréal (SPVM). La banderole «Justice?» qu'ils ont installée sur la croix est toujours en place. Le mot «Résolu» et une représentation de la forêt québécoise sont accrochés dans des plateaux, de part et d'autre de l'affiche, afin de représenter la «balance de la justice», explique Greenpeace. (La Presse)
17 mars 2014
Une guêpe exotique au secours des frênes montréalais? 
Un spécialiste en lutte biologique suggère le recours à une guêpe asiatique pour lutter contre l’agrile du frêne à Montréal. Cette guêpe de petite taille, qui a déjà été introduite aux États-Unis et en Ontario, pourrait freiner les ravages de l’insecte, soutient Jacques Brodeur, professeur à l’Institut de recherche en biologie végétale de l’Université de Montréal. Mais elle ne sauvera pas les frênes montréalais, prévient le chercheur. Selon lui, la bataille contre l’agrile est perdue d’avance, et la majorité des frênes disparaîtront au cours des prochaines années. (Le Devoir)
17 mars 2014
Forests Around Chernobyl Aren’t Decaying Properly 
It wasn't just people, animals and trees that were affected by radiation exposure at Chernobyl, but also the decomposers: insects, microbes, and fungi. Birds around Chernobyl have significantly smaller brains that those living in non-radiation poisoned areas; trees there grow slower; and fewer spiders and insects—including bees, butterflies and grasshoppers—live there. Additionally, game animals such as wild boar caught outside of the exclusion zone—including some bagged as far away as Germany—continue to show abnormal and dangerous levels of radiation. (Smithsonian Mag)
14 mars 2014
Impacts of climate change in Switzerland: Adaptation and climate change mitigation must go hand in hand 
Un article de Science Daily
uthern Switzerland emerges as a hotspot of the effects of climate change. And the bark beetle is putting spruces all over Switzerland under increasing pressure, because an additional generation of pests could hatch each year due to the rising temperatures. These are two of many statements from the report "CH2014-Impacts," which deals with the quantitative consequences of climate change for Switzerland. It has been produced under the direction of the Oeschger Centre for Climate Change Research of the University of Bern.
14 mars 2014
Mountain thermostats: scientists discover surprising climate stabilizer that may be key to the longevity of life on Earth 
Un article du site Mongabay.com
What do mountains have to do with climate change? More than you'd expect: new research shows that the weathering rates of mountains caused by vegetation growth plays a major role in controlling global temperatures. Scientists from the University of Oxford and the University of Sheffield have shown how tree roots in certain mountains "acted like a thermostat" for the global climate.
14 mars 2014
Quand le réchauffement climatique dégourdit les moustiques 
Les résultats d’une étude parue cette semaine dans la revue Science suggèrent que l’accroissement des températures en altitude favorisera la propagation des moustiques dans certaines régions montagneuses d’Afrique et d’Amérique du Sud. Les moustiques ne sont pas inquiétants en tant que tels, c’est plutôt le fait qu’ils puissent être porteurs d’un parasite responsable du paludisme qui est préoccupant. (ASP)
14 mars 2014
Écologie: cycles biogéochimiques... Les saumons font-ils croître les forêts? 
En décomposant, les carcasses de saumons libèrent des éléments nutritifs comme l’azote et le phosphore qui sont transférés à travers le sol jusqu’aux plantes. Ainsi, les saumons contribuent indirectement à la croissance des forêts Nord-tempérées! Au Japon et en Amérique du Nord, plusieurs études ont montré que les saumons Keta du Pacifique (Oncorhynchus spp.), en se décomposant, représentent une source en azote et en phosphore pour le cours d’eau, les sédiments et même les sols à proximité. Or, l’azote et le phosphore sont les deux principaux facteurs limitants pour les plantes: plus il y en a, plus elles s’épanouiront. A l’inverse, s’il en manque, les végétaux feront triste mine. Ainsi, des analyses isotopiques ont permis de montrer que 14 à 60% de l’azote contenu dans les plantes en bordure des rivières provenait des saumons ! (ASP)
14 mars 2014
Conservationist urges province to ‘work with nature’ to reduce flooding 
As Alberta works to protect against future flooding, a well-known conservationist says the province needs to start thinking about what nature needs. Harvey Locke, who won the prestigious Harkin Award for his lifetime commitment to conservation last year, will speak Friday night at Wild Soiree: Nature Needs Half event, hosted by the Canadian Parks and Wilderness Society in Calgary. (Calgary Herald)
13 mars 2014
Nouvelle stratégie de gestion des forêts pour créer des emplois et stimuler les investissements 
Une stratégie de gestion des forêts qui a été dévoilée, aujourd'hui, stimulera les investissements, permettra de conserver des milliers d'emplois, créera de nouveaux emplois et assurera la gestion durable des forêts de la Couronne. Mettre nos ressources à l'oeuvre : Stratégie de gestion des forêts de la Couronne prévoit la récolte de 660 000 mètres cubes supplémentaires de résineux sur les terres de la Couronne, ce qui mènera à la création par le secteur privé de plus 500 emplois permanents et de 1200 emplois dans la construction afin de moderniser les usines. (Mediaterre)
13 mars 2014
MATÉRIAUX RENOUVELABLES | DOMAINE FORESTIER: Des chercheurs unissent leurs forces 
Quatre universités et deux cégeps du Québec unissent leurs forces au sein du tout nouveau Centre de recherche sur les matériaux renouvelables (CRMR), qui travaillera au développement et à l’utilisation responsable de la ressource forestière. Une quarantaine de chercheurs, une quinzaine de membres du personnel et plus d’une centaine d’étudiants joignent le mouvement, inauguré officiellement mercredi matin, à l’Université Laval. Financé à la hauteur de 881 000 $ sur deux ans grâce au Fonds de recherche du Québec – Nature et technologies (FRQNT), le CRMR permettra aux différents partenaires de mieux communiquer et de mettre en commun leurs forces, leurs infrastructures et leurs ressources. (Journal de Montréal)
13 mars 2014
Retreat on protected areas unfortunate: experts 
The world's leading expert body for protected areas has made an unprecedented entry into the political debate, calling on Australia to rethink its growing antagonism to national parks, world heritage sites and other conservation land. All 114 Australian members of the World Commission on Protected Areas have sent Prime Minister Tony Abbott an open letter, urging his government to take a leadership role in protecting nature. The letter follows Mr Abbott's speech to a timber industry dinner last week when he vowed not to "lock up" any more forests in national parks. Mr Abbott also reiterated his government's proposal to remove 74,000 hectares of Tasmanian wilderness from world heritage protection. (SMH)
12 mars 2014
The fungus among us: scientists discover a big player in the global carbon cycle 
Un article du site Mongabay.com
Carbon counters trying to keep tabs on the rising concentration of carbon dioxide in our atmosphere may have missed an important factor for their estimates: fungus. It turns out that when plants partner up with certain types of fungi, they can store up to 70 percent more carbon in the soil according to a paper published last month in Nature by Colin Averill and scientists at the Smithsonian Tropical Research Institute. Since soil contains more carbon than the atmosphere and vegetation combined, the ability of fungi to file away so much carbon could have huge implications for the global carbon cycle.
12 mars 2014
New web tool aims to help indigenous groups protect forests and navigate REDD+ 
Un article du site Mongabay.com
A new online tool, dubbed ForestDefender, aims to help indigenous people understand and implement their rights in regard to forests. The database, developed by the Center for International Environmental Law (CIEL), brings together vast amounts of legal information—both national and international—on over 50 countries.
11 mars 2014
Canada: déduction fiscale pour préserver les orignaux 
Un groupe écologiste a obtenu du gouvernement canadien une déduction fiscale pour les propriétaires faisant don de leurs terres sur l'isthme reliant deux provinces de l'est du Canada afin de favoriser le repeuplement d'orignaux (élans) en Nouvelle Écosse. (La Presse)
11 mars 2014
Développement durable: l'Université Laval dans une classe à part 
Un article dans Le Soleil
L'Université Laval (UL) se classe première au Canada et neuvième au monde parmi les 300 des 1000 universités ayant complété le processus d'évaluation pour l'accréditation STARS en développement durable de l'Association for the Advancement of Sustainability in Higher Education. Laval a reçu le niveau or, avec une note de 73,3 %, devançant de prestigieuses institutions américaines comme Yale, Princeton ou Stanford.
11 mars 2014
Exotic plant species alter ecosystem productivity 
Un article de Science Daily
Biologists have reported an increase in biomass production in ecosystems colonized by non-native plant species. In the face of climate change, these and other changes to ecosystems are predicted to become more frequent, according to the researchers.
10 mars 2014
Predation on invertebrates by woodland salamanders increases carbon capture 
Un article de Science Daily
Woodland salamanders perform a vital ecological service in American forests by helping to mitigate the impacts of global warming. Woodland salamander predation on invertebrates indirectly affects the amount of leaf litter retained for soil-building where nutrients and carbon are captured at the litter-soil interface.
10 mars 2014
Light pollution impairs rainforest regeneration: Seed-dispersing bats avoid feeding in light polluted areas 
Un article de Science Daily
Increasing light pollution in tropical habitats could be hampering regeneration of rainforests because of its impact on nocturnal seed-dispersers. These new findings show that seed-dispersing bats avoid feeding in light-polluted areas.
10 mars 2014
Un allié de Gengis Khan : la chaleur 
Des scientifiques américains affirment que ce sont le réchauffement climatique et des pluies plus abondantes qui ont contribué à la rapide expansion des Mongols, menés par Gengis Khan, au XIIIe siècle. Les chercheurs sont arrivés à cette conclusion en analysant les anneaux de croissance d'arbres anciens, ce qui leur a permis de retracer l'évolution du climat de l'Asie centrale lors de cette période. L'étude des anneaux a démontré qu'au début de l'empire mongol, le climat normalement froid et aride d'Asie centrale est devenu plus doux et plus humide. Ce type de climat se traduit par des anneaux de croissance plus large. (Radio-Canada)
10 mars 2014
Rethinking predators: Legend of the wolf 
In 2008, Kristin Marshall was driving through Yellowstone National Park in Wyoming. Marshall, a graduate student at the time, had come to the park to study willow shrubs — specifically, how much they were being eaten by elk. (Nature)
10 mars 2014
Faire de longues études pour mal gagner sa vie 
Qui a dit qu'aller longtemps à l'école garantissait la réussite sociale? Les deux tiers des postdoctorants canadiens touchent moins de 45 000 $ par année, et à peine un finissant au doctorat sur cinq arrive à décrocher un poste de professeur ou de chercheur à l'université. Voici un reportage  en entier sur cette délicate question, à Désautels le dimanche. (Radio-Canada)
10 mars 2014
Le sommet sur l’agrile du frêne s’ouvre lundi 
Lundi, l’agrile du frêne sera au coeur des discussions entre les maires d’arrondissement et ceux des villes défusionnées de l’île de Montréal. L’insecte ravageur exotique met en péril les 200 000 frênes montréalais. Alors que plusieurs villes de l’Ontario ont quasiment perdu la bataille, Montréal a détecté les premiers foyers d’infection suffisamment tôt et tentera de limiter la casse. Encore faudra-t-il se regrouper pour agir de façon concertée. Voici trois enjeux qui seront au cœur des discussions. (Journal Métro)
9 mars 2014
'Tree of life' distances are no shortcut to conservation 
Un article de Science Daily
Some conservation strategies assume that the evolutionary distances between species on a phylogenetic 'tree of life' (a branching diagram of species popularized by Charles Darwin) can be used to predict how diverse their biological features will be. These distances are then used to select which species to conserve in order to maximize interesting biological features -- such as potentially useful drug compounds and resilience to climate change. But a new analysis of data from 223 studies of animals, plants, and fungi, shows that methods based on such distances are often no better at conserving interesting biological features than picking species at random.
8 mars 2014
Deer proliferation disrupts a forest's natural growth 
Un article de Science Daily
Researchers have discovered that a burgeoning deer population forever alters the progression of a forest's natural future by creating environmental havoc in the soil and disrupting the soil's natural seed banks.
7 mars 2014
Next big idea in forest conservation? Privatizing conservation management 
Un article du site Mongabay.com
Despite decades of attention and advocacy, tropical forests are still falling at rapid rates worldwide. Now, mongabay.com's new special series, Innovation in Tropical Forest Conservation aims to highlight solutions to the crisis through short interviews with some of the world's leading conservation scientists, practitioners, and thinkers about new and emerging approaches to conservation. Today: Innovation in Tropical Forest Conservation: Q&A with Dr. Erik Meijaard
6 mars 2014
Santorini tree rings support the traditional dating of the volcanic eruption 
Un article de Science Daily
Will the dating of the volcanic eruption of Santorini remain an unsolved mystery? The question whether this natural disaster occurred 3,500 or 3,600 years ago is of great historiographical importance and has indeed at times been the subject of heated discussion among experts. After investigating tree rings, scientists have concluded that the volcano erupted in the 16th century BC, rather than any earlier than that. (Science Dailly)
6 mars 2014
Arbres en milieu urbain: répertoire des essences recommandées 
Un répertoire d'essences recommandées pour la ville est en train de se bâtir. Une liste de critères quant à la sélection d'arbres a été élaborée. (FIHOQ)
6 mars 2014
La Prairie: feu vert au Domaine de la nature 
La Prairie pourra aller de l'avant avec son projet immobilier du Domaine de la nature, malgré les critiques de nombreux groupes écologistes. La ville située en banlieue de Montréal vient d'obtenir le feu vert de Québec pour la réalisation d'un projet immobilier évalué à 300 millions de dollars. Un certificat d'autorisation en vertu de l'article 32 de la Loi sur la qualité de l'environnement a été officiellement délivré le 21 février par le ministère du Développement durable, de l'Environnement, de la Faune et des Parcs.

À deux reprises, Nature Québec a demandé à Ottawa d'adopter un décret d'urgence afin de protéger une espèce menacée à La Prairie, soit la rainette faux-grillon, dont l'habitat est composé en partie de milieux humides. (La Presse)

5 mars 2014
Study suggests non-uniform climate warming globally 
Un article de Science Daily
A recent study of five decades of satellite data, model simulations and in situ observations suggests the impact of seasonal diurnal or daily warming varies between global regions affecting many ecosystem functions and services, such as food production, carbon sequestration and climate regulation. The effects of non-uniform climate warming on terrestrial ecosystems is a key challenge in carbon cycle research and for those making future predictions.
5 mars 2014
Climate change: Improving heat tolerance in trees 
Un article de Science Daily
Is it possible to improve tolerance of trees to high temperatures and other types of stress derived of climate change? Scientists are studying the tolerance of trees using molecular and biotechnological tools. Biologists succeeding in making popular trees significantly more tolerant to high temperatures, drought, and the presence of weed-killers.
5 mars 2014
Agrile du frêne: une lutte «à deux vitesses» à Montréal 
En matière de lutte contre l'agrile du frêne, Montréal est «une ville à deux vitesses» tant les efforts sont inégaux, résume le responsable du dossier au comité exécutif, Réal Ménard. Un simple coup d'oeil sur la carte de l'île de Montréal faisant le portrait de l'infestation est éloquent: presque la moitié du territoire est en gris pâle, soit les secteurs ayant un «effort de dépistage inconnu ou partiel». La quasi-totalité des villes liées et deux arrondissements montréalais, Verdun et Montréal-Nord, font partie de cette zone où l'on connaît mal l'état des frênes. (La Presse)
5 mars 2014
L'agrile du frêne, dangereux pour l'homme? 
L'agrile du frêne, petit insecte aux reflets verts venu d'Asie, a déjà tué des dizaines de millions d'arbres en Amérique du Nord depuis son apparition dans la région de Detroit, en 2002. Mais, par ricochet, il tuerait aussi des humains, selon une récente étude américaine. Et le danger est encore plus grand dans les quartiers aisés. Une raison de plus, selon les experts, de lutter contre cet envahisseur. De quoi alimenter les débats au Sommet montréalais sur l'agrile du frêne, qui aura lieu lundi. (La Presse)
3 mars 2014
Le plus grand site mondial de stockage de semences en cas de catastrophe 
Les semences de 20 000 plantes d’une vingtaine de pays sont venues compléter le plus grand stockage au monde de plantes agricoles. Ce dépôt de semences situé dans l’île de Spitzberg Occidental (Norvège) est à l’abri du déluge ou d’une explosion nucléaire. Il a été creusé à même le pergélisol afin de conserver la biodiversité du règne végétal de la Terre pour les générations futures. « C’est une réserve de diversité génétique en prévision de désastre comme une catastrophe spatiale, une guerre nucléaire ou un déluge. Elle doit permettre à l’humanité d’assurer plus tard les besoins de la population en produits alimentaires, vêtements et médicaments... (RUVR)
3 mars 2014
Pine forest particles appear seemingly out of thin air, influence climate 
Un article de Science Daily
Pine forests are especially magical places for atmospheric chemists. Coniferous trees give off pine-scented vapors that form particles, very quickly and seemingly out of nowhere. New research elucidates the process by which gas wafting from coniferous trees creates particles that can reflect sunlight or promote formation of clouds.
3 mars 2014
Ecotourism reduces poverty near protected parks, research shows 
Un article de Science Daily
Protected natural areas in Costa Rica reduced poverty by 16 percent in neighboring communities, mainly by encouraging ecotourism, according to new research. The research concluded that increased tourism accounts for two-thirds of the reduction in poverty caused by protected areas. Changes in infrastructure and land use had little effect on the poverty in surrounding communities.
3 mars 2014
Gauging what it takes to heal a disaster-ravaged forest: Case study in China 
Un article de Science Daily
Recovering from natural disasters usually means rebuilding infrastructure and reassembling human lives. Yet ecologically sensitive areas need to heal, too, and scientists are pioneering new methods to assess nature's recovery and guide human intervention. A new study focused on the epicenter of China's devastating Wenchuan earthquake in 2008, a globally important valuable biodiversity hotspot and home to the beloved and endangered giant pandas. Not only did the quake devastate villages and roads, but the earth split open and swallowed sections of the forests and bamboo groves that shelter and feed pandas and other endangered wildlife. The study indicated that forest restoration after natural disasters should not only consider the forest itself, but also take into account the animals inhabiting the ecosystem and human livelihoods.
28 février 2014

L'agril du frêne dans la région métropolitaine

25 février 2014
Smell of forest pine can limit climate change 
New research suggests a strong link between the powerful smell of pine trees and climate change. Scientists say they've found a mechanism by which these scented vapours turn into aerosols above boreal forests. These particles promote cooling by reflecting sunlight back into space and helping clouds to form.(BBC News)
25 février 2014
L’emploi en foresterie au Québec en 2014 
Abondante et renouvelable, la forêt a façonné le Québec. Après des années de crise et des fermetures d’usines, l’industrie de la foresterie se renouvelle. Le bois offre maintenant des possibilités écologiques inespérées. (Jobboom)
25 février 2014
Gaz de schiste: des impacts sur les forêts de la vallée du Saint-Laurent 
Un article dans Le Soleil
Sans représenter un bouleversement majeur du paysage, l'exploitation des gaz de schiste risque de morceler encore davantage les bouts de forêt déjà très fragmentés des basses-terres du Saint-Laurent, selon une étude de l'Université Laval parue dans le dernier numéro de la revue savante Environmental Management. L'étude présente une simulation où les chercheurs ont appliqué un scénario de développement rapide des gaz de schiste, inspiré de la Pennsylvanie, à deux MRC de la Rive-Sud, soit Bécancour et Lotbinière. (La Presse)
24 février 2014
L'avenir des résidus forestiers 
Un article dans Le Soleil
«Je suis inquiet pour la forêt, à cause de la cueillette du bois pour la fabrication des granules. Si la forêt est dépouillée de ses résidus [les branches que les forestières abandonnaient traditionnellement sur le sol, N.D.L.R.], que deviendra le sol sans ce compost naturel? Qu'est-ce qui attend nos forêts dans les mains des entreprises qui ne savent qu'exploiter la ressource sans connaître l'avenir? Et comment sont fabriquées ces granules?» demande Gaston Auger, de Québec. (La Presse)
24 février 2014
Une 29e forêt ancienne dans la région 
Située à 40 km au nord-ouest de Rouyn-Noranda et à 12 km à l’ouest du lac Duparquet, la Forêt ancienne du Lac-Després devient le 37e écosystème forestier exceptionnel (EFE) de la région depuis 2002, année où le ministère des Ressources naturelles (MRN) en a débuté le classement. C’est la première fois depuis 2011 qu’un EFE est ajouté à la liste régionale et la première forêt ancienne à faire son entrée depuis 2010. (Abitibi Express)
22 février 2014
Pédale douce sur les aires protégées 
Le gouvernement du Québec évite de prononcer le terme "moratoire" en ce qui concerne le caribou forestier, mais la ministre des Ressources naturelles Martine Ouellet a demandé à ses fonctionnaires de lui préparer les devis de ce que devrait être une vaste étude sur les habitudes de cet animal avant de mettre en place une éventuelle formule de protection. (La Presse)
21 février 2014

Observatoire mondial du changement de couvert forestier en ligne
Le 15 novembre dernier, le CEF vous faisait part d'une nouvelle technologie rendue disponible par Google pour suivre le changement du couvert forestier mondial, à une résolution de 30m. Ce travail colossale, qui couvre les années 2002-2012, a été basé sur plus de 650 000 images satellites Landsat 7. Aujourd'hui, un portail mondial est lancé par Global Forest Watch  qui, non seulement fait part du changement de couvert, mais présente aussi les grands enjeux liés à l'exploitation forestière, et j'ai nommé la captation du carbone, les aires protégées, la coupe forestière, les grandes forêts intactes, etc. Toutes ces couches sont disponibles en ligne pour consultation et téléchargement. Aussi, l'outil se veut actuel (en real time) et interactif où les utilisateurs de la forêt peuvent envoyer des infos relatives à des secteurs qui sont coupés illégalement ou qui sont erronés dans la base de données. Finalement, l'outil est aussi disponible à travers Esri's ArcGIS Online GIS cloud service .

Ce projet a été rendu possible grâce à Google cloud technology et permettra aux communautés d'être plus informés et habilités face aux enjeux de la forêt. Pour en savoir plus, écoutez le TEDx Talk sur ce sujet, donné par Peter Lee, le directeur de Forest Watch Canada qui livre un message d'espoir à Nairobi pour les communautés vivant en forêt. Conserving assets, creating legacies  | Article de La Presse  | Article de Mongabay  | Article Le Devoir  | Communiqué de presse de Global Forest Watch Canada  | Carte du couvert forestier au Canada 

21 février 2014
Pourquoi payer pour accéder aux résultats de recherche?  
Les chercheurs signent chaque année près de 2 millions d'articles scientifiques dans quelque 28 000 publications. Pour ces articles, une quantité phénoménale de données sont produites, le plus souvent à l'aide de fonds publics. Mais ce savoir est-il vraiment accessible? Voilà le fond d'un débat auquel l'Acfas, l'Agence Science Presse et Québec Science vous convient présentement sur le site de discussion Escarmouches. (Québec Science)
21 février 2014
Science, on coupe! 
Le journaliste Chris Turner vient de faire paraître, aux Éditions du Boréal, la traduction de son livre The War on science, publié en anglais l'automne dernier. Il y décortique de façon rigoureuse l'attitude anti-science du gouvernement Harper. Dominique Forget, adjointe au rédacteur en chef de Québec Science, l'a rencontré. Lisez son interview sur Québec Science.
20 février 2014
Forest model predicts canopy competition 
Out of an effort to account for what seemed in airborne images to be unusually large tree growth in a Hawaiian forest, scientists at Brown University and the Carnegie Institution for Science have developed a new mathematical model that predicts how trees compete for space in the canopy. What their model revealed for this particular forest of hardy native Metrosideros polymorpha trees on the windward slope of Manua Kea, is that an incumbent tree limb greening up a given square meter would still dominate its position two years later a forbidding 97.9 percent of the time. The model described online in the journal Ecology Letters could help generate similar predictions for other forests, too. (Science Codex)
20 février 2014
Le Brésil se dote d'un "Biodiversity Data Digitizer" pour mieux répertorier la biodiversité 
Le Noyau de recherche "Biodiversité et Informatique" (BioComp) et le laboratoire d'Automatisation Agricole de l'Ecole Polytechnique de l'Université de Sao Paulo ont développé un "Biodiversity Data Digitizer" (BDD), en partenariat avec le Réseau Interaméricain d'Information sur la Biodiversité (IABIN), l'Organisation des Nations Unies pour l'Agriculture et l'Alimentation (FAO), le Système Mondial d'Information sur la Biodiversité (GBIF) et l'Institut National sur la Biodiversité du Costa Rica (INBio). (BE)
20 février 2014
Google lance un observatoire mondial de la déforestation 
oogle, des écologistes et plusieurs pays ont dévoilé jeudi une base de données très sophistiquée destinée à suivre les avancées de la déforestation avec l'espoir d'intensifier la lutte contre l'un des facteurs majeurs du réchauffement climatique. Le site, www.globalforestwatch.org, suivra la disparition des arbres à travers le monde à partir d'images en haute résolution avec de fréquentes actualisations. Les informations, destinées aux décideurs politiques, mais aussi aux entreprises qui voudraient racheter des terres issues de la déforestation, seront gratuitement consultables. La Terre a perdu pas moins de 2,3 millions de kilomètres carrés de forêts entre 2000 et 2012, selon les informations réunies par Google et l'Université du Maryland. (La Presse)
20 février 2014
Forest model predicts canopy competition: Airborne lasers help researchers understand tree growth 
Un article de Science Daily
Scientists use measurements from airborne lasers to gauge changes in the height of trees in the forest. Tree height tells them things like how much carbon is being stored. But what accounts for height changes over time -- vertical growth or overtopping by a taller tree? A new statistical model helps researchers figure out what's really happening on the ground.
18 février 2014
8000 frênes risquent l'attaque de l'agrile 
D’ici une dizaine d’années, il n’y aura plus de frênes vivants dans l’arrondissement prévoient les autorités de la Ville. Tout ça à cause de l’agrile du frêne, un insecte ravageur. Rosemont-La Petite-Patrie est un des arrondissements de Montréal particulièrement touché par le problème. 35 % des arbres sur son territoire, soit 8000, sont des frênes. (Rue Masson)
18 février 2014
Étrange résurgence du caribou forestier au Lac Saint-Jean 
Le collègue du Quotidien Louis Tremblay a mis la main sur le dernier inventaire aérien du caribou forestier au Lac Saint-Jean. Et les résultats sont, disons, à moitié encourageants et complètement étonnants : malgré la forte présence de l’industrie forestière là-bas, la population de caribou forestier a presque doublé dans cette région entre 1999 et et 2012. (La Presse)
18 février 2014
Les étudiants et le personnel de l'UQO sous surveillance ? 
Des professeurs et des étudiants de l'Université du Québec en Outaouais (UQO) s'inquiètent du règlement d'utilisation des ressources informatiques de l'institution, qu'ils jugent excessif et intrusif. Chaque jour, des centaines d'entre eux se connectent au réseau de l'Université pour rédiger des travaux, naviguer sur Internet et échanger de façon professionnelle ainsi que personnelle. Bien peu savent toutefois que les données qui se trouvent sur leur téléphone intelligent ou leur ordinateur peuvent être vérifiées si la direction de l'Université le juge nécessaire. (Radio-Canada)
18 février 2014
Les pays africains investissent dans la « foresterie sociale » pour lutter contre le changement climatique 
Les experts et décideurs politiques ont déclaré lundi que l'adoption d'arbres dans les paysages agricoles a renforcé la réduction du changement climatique et l'adaptation en Afrique sub-saharienne. Le concept de foresterie sociale a gagné du terrain en Afrique, car les gouvernements explorent les mesures innovantes pour atteindre une couverture forestière de 10 % et arrêter la spirale des caprices liés au climat. (CRI)
18 février 2014
Dispute Over the Future of Basic Research in Canada 
Canada’s National Research Council is the country’s premier scientific institution, helping to produce such inventions as the pacemaker and the robotic arm used on the American space shuttle. But last year, its mission changed. The Canadian government announced a transformation of the 98-year-old agency, formerly focused largely on basic research, into a one-stop “concierge service” to bolster technological innovation by industry — historically weak — and generate high-quality jobs. (NY Times)
17 février 2014
La mode détruit-elle nos forêts? 
Le saviez-vous? Vos t-shirts et robes en rayonne ou modal sont fabriqués à partir de fibres végétales. Souvent décrits comme écoresponsables, ces textiles ne seraient pas tous aussi inoffensifs qu'on le croit... Particulièrement lorsqu'ils proviennent de coupes réalisées dans des forêts anciennes, ce qui menace certaines espèces fragiles. (La Presse)
15 février 2014
Microsoft buys Madagascar carbon credits 
Un article du site Mongabay.com
Technology giant Microsoft has bought the first carbon credits generated under a rainforest conservation project in Madagascar, reports Wildlife Conservation Society (WCS), which organized and backed the initiative. The deal, which WCS says represents the first sale of government-owned REDD+ credits in Africa, will help finance conservation efforts in Makira Natural Park, an area of rainforest in northeastern Madagascar that is renowned for its biodiversity but has been hard hit by illegal logging and poaching.
15 février 2014
Espèces en péril: deux ministères fédéraux blâmés 
Les ministères fédéraux de l'Environnement et de Pêches et Océans ont failli à leur devoir de faire respecter la Loi sur les espèces en péril, a tranché vendredi la Cour fédérale. Dans une affaire concernant quatre espèces en péril, que la juge Anne Mactavish a qualifiée de «pointe de l'iceberg», le tribunal conclut à un problème systémique au sein des deux ministères chargés de protéger les espèces menacées ou en voie de disparition. Selon la juge Mactavish, il est inacceptable que ces ministères continuent à rater les échéances imposées pour l'élaboration de stratégies visant à protéger certaines espèces en péril - l'esturgeon blanc, le guillemot marbré, le caribou des bois et le rorqual à bosse. (La Presse)
15 février 2014
Malgré l'exploitation forestière, la population de caribou forestier a doublé 
Le plus récent inventaire des populations de caribou forestier réalisé au Saguenay-Lac-Saint-Jean confirme que le nombre d'individus recensés a doublé, malgré le fait qu'il évolue dans des zones où le territoire a été perturbé, à près de 70 % de sa superficie globale, par des opérations forestières. Les chiffres sur la composition de chacune des cinq hardes réparties sur un territoire couvrant une superficie de 18 375 kilomètres carrés proviennent d'une opération d'échantillonnage menée par le ministère de la Faune entre le 27 février et le 10 mars 2012. Le gouvernement avait procédé au même inventaire aérien en 1999-2002 et a donc été en mesure de comparer les résultats pour les mêmes superficies observées. (Le Quotidien)
15 février 2014
La conservation des milieux naturels du sud du Québec: des actions qui doivent être soutenues 
Les nombreux organismes locaux, régionaux et nationaux qui veillent à la protection de notre patrimoine naturel ont bénéficié, dans les dernières années, du programme d’aide financière « Partenaires pour la nature » du ministère du Développement durable, de l’Environnement, de la Faune et des Parcs (MDDEFP). (Le Reflet du lac)
15 février 2014
Il faut plus de recherches pour protéger le caribou 
Même si la population de caribou a doublé depuis 1999-2000 dans la région selon un rapport du ministère de la Faune, y compris dans plusieurs secteurs où il y a des travaux forestiers, il ne faut pas laisser tomber le projet d’établir des zones pour les protéger, selon Denis Trottier. Interrogé hier, le député de Roberval et adjoint parlementaire de la ministre des Ressources naturelles a déclaré qu’il faut encore davantage d’informations à leur sujet avant de prendre des décisions. «On ne sait pas encore pourquoi la population de caribou a doublé», a souligné M. Trottier. «Ce qu’on s’aperçoit, c’est que c’est plus complexe que ça en avait l’air. Avant de prendre des décisions drastiques qui pourraient avoir de graves conséquences pour les travailleurs, il faut qu’on documente plus cette question-là.» (JOurnal de Québec)
14 février 2014

Deux éditoriaux sur le gouvernement Harper et la science par François Cardinal de La Presse

[.. Bref, le gouvernement Harper met non seulement à terre l'expertise scientifique de l'État canadien, il démantèle pièce par pièce l'héritage du parti qu'il représente ..]

13 février 2014
Un meilleur encadrement 
Pour améliorer la relation entre les directeurs de recherche et leurs étudiants, la Faculté des études supérieures et postdoctorales vient de mettre sur pied un programme novateur. (Le Fil)
12 février 2014
L'emploi forestier en péril au Saguenay‒Lac-Saint-Jean - Qu'attend la première ministre pour aider les travailleurs forestiers 
Le chef de l'opposition officielle, député d'Outremont et futur candidat dans la circonscription de Roberval, Philippe Couillard, presse la première ministre du Québec d'agir afin de protéger les emplois touchés par la perte, en décembre, d'importants certificats de foresterie durable octroyés par le Forest Stewardship Council (FSC). Soulignons qu'en perdant les certificats de foresterie durable, Produits forestiers Résolu ne pourra pas vendre de papier ni d'autres produits forestiers frappés du logo FSC en provenance de territoires de la région pendant au moins un an. (CNW)
12 février 2014
Budget fédéral : un (début de) retour vers la recherche fondamentale ? 
Du point de vue de la science et de la recherche, les budgets fédéraux se suivaient et se ressemblaient énormément depuis quelques années. Le Parti conservateur avait commencé à imposer sa marque, sa vision de la recherche, essentiellement en redirigeant les fonds des pans de recherche qui accommodent mal son idéologie (environnement et recherche fondamentale, principalement) vers d’autres secteurs plus chers au gouvernement Harper (recherche appliquée, «partenariats» entre labos et entreprises, etc.). (La Presse)
12 février 2014
Budget 2014 is nothing short of a paradigm shift for Canada’s research and innovation 
The substantial investment in university research that the Canadian government announced today is not the only story in Budget 2014. A bigger story may be the pivotal moment and the policy shift that it represents for this government on a research and innovation front, where it had been on the defensive. The $500 million to enhance the Automotive Innovation Fund may eventually end up being a subsidy for the Chrysler plant in Windsor, and the $222 million over 5 years for TRIUMF may be business as usual. The $37-million annual increase to the three research councils (NSERC, SSHERC and CIHR) could be seen as a positive change, even if in real dollars, CIHR’s budget has fallen 6.4% since 2009, NSERC’s has dropped by 5.7%, and SSHRC’s funding has fallen by 6.8%. (UBC)
11 février 2014
Biodiversity in production forests can be improved without large costs 
Un article de Science Daily
Forest management is based on recommendations that are supposed to maximize economic revenues. However, in 40% of cases a better economic result would be achieved by neglecting some of the recommendations. This would also greatly benefit biodiversity.
11 février 2014

Un article du site Mongabay.com
It's official: Manu National Park in Peru has the highest diversity of reptiles and amphibians in the world. Surveys of the park, which extends from high Andean cloud forests down into the tropical rainforest of the Western Amazon, and its buffer zone turned up 155 amphibian and 132 reptile species, 16 more than the 271 species documented in Ecuador's Yasuní National Park in 2010.

La collectivité de La Doré a déjà assez fait en matière d’aires protégées et il faudrait penser à rétablir l’équilibre en faveur du citoyen. C’est du moins l’opinion du maire de La Doré, Jacques Asselin. La municipalité est en effet située à proximité de la Réserve faunique Ashuapmushuan, de la réserve aquatique de la rivière Ashuapmushuan et de plusieurs refuges animaliers. (L'Étoile du lac)

11 février 2014

Une étude réalisée par ÉcoRessources inc. pour le compte de Nature Québec révèle que les coûts reliés à l’éventuelle exploitation de la forêt boréale au-delà de la limite nordique seraient prohibitifs. « Les coûts et les bénéfices de l’éventuelle exploitation de la forêt au nord du 51e parallèle ont été estimés tant pour le secteur privé que pour le secteur public et pour la société québécoise », déclare Christian Simard, directeur général de Nature Québec. (Nature Québec)

10 février 2014

La municipalité de Carignan cédera 19 petits terrains en bordure de la rivière l’Acadie au ministère du Développement durable, de l’Environnement, de la Faune et des Parcs (MDDEFP) dans le cadre du projet «Corridor vert et bleu Richelieu». Les terrains en question se situent entre les limites de Saint-Jean-sur-Richelieu et Saint-Basile. (Journal de Chambly)

10 février 2014

En accueillant la grand-messe olympique sur les rives de la mer Noire, la Russie avait promis que le rendez-vous sportif serait « en harmonie avec la nature ». Rien n’est plus faux, disent aujourd’hui les groupes environnementaux qui ont suivi les travaux de construction, malgré les persécutions du régime Poutine. (Le Devoir)

10 février 2014

Trees in California's Sierra Nevada mountains, including giant sequoias, need sunlight, water and just the right kind of granite to grow, a new study finds. (Livescience)

8 février 2014

Un article de Science Daily
For the first time, scientists have discovered how tree roots in the mountains may play an important role in controlling long-term global temperatures. Researchers have found that temperatures affect the thickness of the leaf litter and organic soil layers, as well as the rate at which the tree roots grow. In a warmer world, this means that tree roots are more likely to grow into the mineral layer of the soil, breaking down rock into component parts which will eventually combine with carbon dioxide. This process, called weathering, draws carbon dioxide out of the atmosphere and cools the planet. The theory suggests that mountainous ecosystems have acted like Earth's thermostat, addressing the risk of 'catastrophic' overheating or cooling over millions of years.

8 février 2014

Un article de Science Daily
The release of volatile organic compounds from Earth's forests and smoke from wildfires 3 million years ago had a far greater impact on global warming than ancient atmospheric levels of carbon dioxide, according to a new study. The research provides evidence that dynamic atmospheric chemistry played an important role in past warm climates, underscoring the complexity of climate change and the relevance of natural components.

8 février 2014

Un article de Science Daily
Scientists created maps of habitat corridors connecting protected areas in the tropics to incorporate biodiversity co-benefits into climate change mitigation strategies.

5 février 2014

La possibilité de décréter un moratoire concernant la création de nouvelles aires protégées dans la forêt québécoise apparaît intenable à moyen et à long terme et est susceptible de générer davantage de problèmes que de solutions pour l'ensemble de l'industrie forestière. Cette éventualité, évoquée la semaine dernière par le ministre Alexandre Cloutier et par l'adjoint parlementaire à la forêt, Denis Trottier, visait manifestement à calmer le jeu, alors que les travaux pilotés par le comité de la Conférence régionale des élus (CRÉ) chargé de présenter au Forestier en chef des propositions de territoires à préserver se sont retrouvés au centre d'une certaine controverse. (Le Quotidien)

4 février 2014

La préservation de la biodiversité est l'un des enjeux mondiaux qui préoccupent grandement les scientifiques des quatre coins du globe. Spécialiste de l'écologie benthique, le professeur Philippe Archambault a été choisi pour diriger un chapitre sur la biodiversité côtière marine, de participer aussi à deux chapitres additionnels, l'un pour la biodiversité de l'océan arctique et un autre sur les océans bordant le Canada dans un ouvrage de la Plate-forme intergouvernementale sur la biodiversité et les services écosystémiques (IPBES), qui est chapeautée par l'Organisation des Nations Unies (ONU). (UQ)

4 février 2014

Le plus grand syndicat du secteur forestier attend le dévoilement du nouveau plan provincial. Selon Unifor, le plan de foresterie qui sera bientôt dévoilé pour la province du Nouveau-Brunswick pourrait avoir pour effet de stimuler l'économie locale et le secteur forestier et créer des emplois décents pour les Néo-Brunswickois. (Newswire)

3 février 2014

La nature québécoise va se transformer pratiquement sous nos yeux au cours des prochaines décennies. Au gré des changements climatiques, de nouvelles espèces vont trouver ici des conditions favorables à leur épanouissement. En revanche, d'autres qui nous sont familières vont reculer devant le nouveau climat. C'est ce qui ressort d'une recherche d'une ampleur sans précédent réalisée au cours des huit dernières années par une équipe dirigée par le professeur Dominique Berteaux, de l'Université du Québec à Rimouski. «On a obtenu des résultats spectaculaires, affirme en entrevue M. Berteaux. Les remontées vers le nord sont d'une ampleur supérieure à ce qu'on avait prévu. On s'aperçoit qu'on va avoir beaucoup d'espèces qui vont arriver du sud.» (La Presse)

3 février 2014

Oil and gas company Total has confirmed that it will not carry out extractive operations within natural World Heritage sites, including Virunga National Park. IUCN welcomes this decision and calls on all oil and gas companies to follow suit. IUCN, which is the official advisory body to UNESCO on natural World Heritage, has made repeated calls in the past on extractive industries and governments that licence their activities to stop oil and gas exploration and exploitation within World Heritage sites. (EnergyBangla)

1 février 2014

Les consultations pour les coupes sur le Kaaikop «n’ont pas été correctement effectuées», dit la juge Claudine Roy. La coupe de bois sur le mont Kaaikop, situé dans les Laurentides, est interdite jusqu’à nouvel ordre. Dans un cinglant jugement de 27 pages déposé vendredi, la juge de la Cour supérieure Claudine Roy ordonne au ministère des Ressources naturelles de « suspendre toute autorisation de récolte relative au mont Kaaikop » et interdit aux deux entreprises forestières impliquées dans le dossier d’entreprendre la coupe de bois jusqu’à ce qu’un jugement soit rendu sur le fond. (Le Devoir)

1 février 2014

Le controversé dossier des aires protégées en forêt continue d'alimenter le débat, mais la Conférence régionale des élus entend demeurer conséquente avec ses positions antérieures. André Paradis, président de la CRÉ a confirmé que la Table régionale d’analyse de carence en aires protégées (TRACA) terminera son travail et analysera l’ensemble des éléments recueillis lors de la consultation en cours (qui se termine aujourd'hui) afin d'élaborer une proposition finale en vue d'un dépôt à la CRÉ. Toutefois, ce dernier recommandera à son conseil d'administration de prendre connaissance de la proposition de la TRACA, mais de ne pas transmettre d'avis régional au ministère du Développement durable, de l'Environnement, de la Faune et des Parcs (MDDEFP). (Le Lac-St-Jean)

1 février 2014

Les prochaines décennies mettront à rude épreuve les troupeaux de caribous du Québec et du Labrador
Les changements climatiques anticipés au cours des prochaines décennies laissent présager des jours sombres pour les caribous et les rennes de toute la planète. Non seulement les troupeaux du Québec et du Labrador n'échapperont pas à cette menace, mais ils pourraient même être les plus durement éprouvés. La raison? «Ils font partie de la lignée de l'espèce qui a la plus faible diversité génétique et qui occupe la plus petite aire de répartition», répond Glenn Yannic, l'auteur principal d'une étude internationale qui a été publiée dans une récente édition de la revue Nature Climate Change. (Le Fil)

1 février 2014

Le renne et tout particulièrement sa sous-espèce canadienne le caribou sont menacés par le changement climatique, selon une étude d'une équipe internationale de chercheurs avec participation suisse. L'espace vital des rennes et des caribous va se réduire drastiquement et une faible diversité génétique nuit à leur capacité d'adaptation. Glenn Yannic, de l'Université Laval à Québec, et ses collègues, parmi lesquels le biologiste de l'évolution Antoine Guisan, de l'Université de Lausanne, ont analysé le génome de près de 1300 rennes provenant de différentes régions autour du Pôle Nord. Ils ont retracé l'évolution de l'animal au cours des 20'000 dernières années. Leur objectif était de déterminer où les troupeaux allaient se déplacer avec le réchauffement et d'évaluer leur diversité génétique, base de toute capacité d'adaptation. (24 heures)

31 janvier 2014

Dans ce qu'on doit considérer comme un ratage spectaculaire du nouveau régime forestier, la Cour supérieure a suspendu les coupes forestières au mont Kaaikop, dans les Laurentides. La municipalité de Sainte-Lucie-des-Laurentides contestait le projet de coupe, en affirmant que le mont, deuxième plus haut massif des Laurentides, était important pour l'économie régionale en tant que destination touristique. (La Presse)

31 janvier 2014

La Conférence régionale des élus (CRÉ) va effectuer le travail de consultation sur les aires protégées, mais retiendra la proposition qui émanera de la Table régionale d'analyse en carence des aires protégées (TRACA) jusqu'à ce que le gouvernement du Québec ait fait connaître ses nouvelles orientations. La CRÉ se soumettra ainsi à la position adoptée mercredi par le ministre responsable des Affaires intergouvernementales canadiennes et député de Lac-Saint-Jean, Alexandre Cloutier, ainsi qu'à la demande de la MRC Maria-Chapdelaine (voir autre texte). (Le Quotidien)

30 janvier 2014

Selon ses dirigeants, la société papetière Tembec est sur le point de revenir en situation financière «nettement positive», après plusieurs années d'une restructuration difficile et coûteuse en capital et en emplois. «Nos actionnaires ont été très patients. Mais ils devraient en être bien récompensés lors des deux ou trois prochaines années», a indiqué James Lopez, président et chef de la direction de Tembec, au cours d'un point de presse tenu hier à l'occasion de l'assemblée annuelle des actionnaires. (La Presse)

30 janvier 2014

Le dossier de l'augmentation des aires protégées en forêt inquiète au plus haut point le Regroupement des Chambres de commerce du Saguenay-Lac-Saint-Jean. Ce mercredi matin avait lieu la rencontre régulière du Regroupement des Chambres de commerce du Saguenay-Lac-Saint-Jean et les dirigeants se sont questionnés sur les impacts socio-économiques importants suivant l’application de l’augmentation à 12% des aires protégées. « La région n’est pas en mesure de supporter un impact économique majeur découlant de la perte appréhendée de 1000 emplois suite à l’application de ces mesures. J’interpelle les décideurs de la région afin qu’une solution soit trouvée et surtout, que les emplois des travailleurs de cette industrie soient maintenus », avance Dave Gosselin, président du Regroupement. (Le Lac St-Jean)

30 janvier 2014

Le ras-le-bol est palpable chez les travailleurs forestiers alors que la question des aires protégées menace de venir soustraire de nouvelles superficies à l’exploitation forestière. Les présidents des syndicats de six usines ont fait une sortie commune en ce sens jeudi après-midi. Jean Goudreault de la scierie de Saint-Thomas-Didyme, Michel Routhier de la scierie de Girardville, Ghislain Laprise de la scierie de La Doré, Pascal Cloutier de la papetière de Dolbeau, Daniel Leblond de la scierie de Mistassini et Dany Tremblay de la scierie de Saint-Félicien ont unis leurs voix pour qu’on cesse de sacrifier des emplois liés à la forêt au nom de la protection du territoire. (L'Étoile du Lac)

30 janvier 2014

Les représentants des six principaux syndicats des usines de Produits forestiers Résolu au Lac-Saint-Jean lancent une offensive pour empêcher le gouvernement de poursuivre son engagement visant à protéger du développement industriel jusqu'à 12 % du territoire forestier de la région. Les travailleurs forestiers unissent leur voix pour exiger que Québec s'engage formellement à faire en sorte que la ponction de 300 000 mètres cubes de bois qu'il s'apprête à décréter dans la forêt régionale n'entraîne aucune perte d'emplois. Selon eux, un millier d'emplois pourraient être perdus si Québec va de l'avant. Ils proposent au gouvernement d'aménager des aires protégées au-delà de la limite nordique. (Radio-Canada)

30 janvier 2014

Les chauves-souris ont recommencé à se multiplier en Europe depuis vingt ans, avec un bond de 45 % pour 16 espèces, mais leur survie reste menacée, selon une étude publiée jeudi par l'Agence européenne de l'environnement. Cette recherche a été menée sur 6000 sites d'hibernation dans neuf pays entre 1993 et 2011, sur 16 des 45 espèces recensées au total en Europe. «Les résultats suggèrent que les politiques ciblées de conservation mises en place ces dernières années ont été efficaces», s'est félicité le directeur de l'Agence, Hans Bruyninckx. (La Presse)

30 janvier 2014

La SNAP somme Produits Forestiers Résolu et Arbec de clarifier leur position par rapport au moratoire sur les aires protégées demandé par M. Gilles Potvin, maire de Saint-Félicien. Ce moratoire de 10 ans, réclamé cette semaine, est appuyé par les autres maires des MRC Maria-Chapdelaine et Domaine-du-Roy, ainsi que par le député de Roberval Denis Trottier. Les deux entreprises détiennent des certificats FSC sur des territoires forestiers de la région, et doivent répondre à certaines normes environnementales pour les maintenir. Selon la SNAP, la demande de moratoire est incompatible avec les critères 6.2 et 6.4 des normes de la certification FSC (boréale). En effet, ces critères exigent respectivement la protection des espèces menacées, comme le caribou forestier (6.2) et un réseau d’aires protégées représentatif des écosystèmes (6.4). (LBR)

30 janvier 2014

Si la tendance au déclin se maintient, on ne verra bientôt plus de papillons monarques au Québec. Les colonies qui effectuent des migrations annuelles du Mexique jusqu’ici ont connu une chute tellement dramatique qu’elles risquent de disparaître. (Le Devoir)

30 janvier 2014
Philippe Couillard amène ses troupes chez lui 
Le Parti libéral du Québec veut revenir sur son terrain de jeu traditionnel, soit l’économie et l’emploi. C’est le message qu’a passé le chef Philippe Couillard alors que le caucus libéral se réunit à Saint-Félicien pour préparer la prochaine session parlementaire. Plus particulièrement, les dossiers des aires protégées et du caribou forestier devront être suivis de très près. « Le caribou, il faut le protéger, mais le plan de protection, si appliqué tel quel, soustraira 1 million de mètres cubes à l’exploitation. Ce n’est pas un détail sans importance. Le caribou ne doit pas disparaître, mais je me sens davantage préoccupé par le québécois forestier. Les jobs en forêt, on ne les laissera pas aller et on va attaquer le gouvernement là-dessus », a lancé Philippe Couillard. (L'Avantage)
30 janvier 2014
Sommet de la forêt : Boulet presse Québec d'agir 
La députée libérale de Laviolette, Julie Boulet, presse le gouvernement Marois à donner suite au Rendez-vous national sur la forêt québécoise. «Ils ont fait un gros show boucane avec ça! Et il n'y a de rien de concret qui a suivi. Les trois chantiers créés lors du sommet n'ont même pas commencé leurs travaux. J'espère que le gouvernement va livrer la marchandise», déplore la porte-parole pour la forêt du Parti libéral. (Le Quotidien)
29 janvier 2014

-Publiée dans le Quotidien-

29 janvier 2014

L'appui à la conservation dans le Grand Nord se raffermit, alors qu'a lieu aujourd'hui à Québec une rencontre sur ce thème, une des rares depuis l'élection du Parti québécois il y a 16 mois. Selon un sondage Léger réalisé pour le compte de la Société pour la nature et les parcs (SNAP), plus de la moitié des Québécois estiment qu'il faut protéger plus que 50% du territoire dans la région boréale. Seulement un quart des répondants jugent l'objectif de 50% suffisant. Et 4% seulement le jugent excessif. (La Presse) | Communiqué de la SNAP 

28 janvier 2014

La consultation menée par la Conférence régionale des élus (CRÉ) sur la pertinence de proposer des aires protégées diminuant la possibilité forestière régionale de 300 000 mètres cubes n'a plus sa raison d'être puisque l'organisme a déjà demandé au forestier en chef d'intégrer ces « aires protégées candidates » dans le calcul final de la possibilité forestière qui doit être dévoilée au cours des prochaines semaines. (Le Quotidien)

28 janvier 2014

Le jaguar est en voie de disparition dans la forêt tropicale atlantique, ce qui met en danger cette forêt primitive brésilienne dont il ne reste plus que 7 % le long de la côte sud-est, avertissent les scientifiques. Une étude menée par le Centre brésilien de recherche et conservation des mammifères carnivores (CENAP) et diffusée lundi montre qu'aujourd'hui il ne doit rester que 250 jaguars adultes dans la forêt atlantique, soit «une chute de 80 % au cours des quinze dernières années». Le plus inquiétant est qu'à peine 20 % des jaguars restants, soit une cinquantaine, sont en âge de maturité sexuelle, selon l'étude. (La Presse)

28 janvier 2014

Au rythme où l’humanité détruit les terres naturelles du globe pour faire davantage de place à l’agriculture, près de 10 millions de kilomètres carrés de ces terres disparaîtront d’ici 2050, prévient le Programme des Nations Unies pour l’environnement (PNUE) dans un nouveau rapport. « Le passage à des régimes plus riches en protéines dans les pays en développement et une plus grande demande de biocarburants et de biomatériaux, surtout dans les pays développés, augmentent la demande de terres », fait valoir le PNUE dans le rapport intitulé « Assessing Global Land Use : Balancing Consumption with Sustainable Supply ».

S’ajoute à cela une croissance démographique importante. En fait, la population mondiale devrait atteindre les neuf milliards d’individus d’ici 2050. Si la tendance actuelle se maintient, l’expansion nette des terres agricoles se situera donc entre 1,2 et 5 millions de kilomètres carrés au cours de la même période. (Le Devoir)

27 janvier 2014

e Forest Stewardship Council (FSC) a le plaisir d'annoncer une nouvelle initiative phare visant à renforcer les droits des peuples autochtones au Canada par une application rigoureuse du consentement libre, préalable et éclairé (CLPE) aux normes d'aménagement forestier du FSC. « Le consentement libre, préalable et éclairé est considéré comme un des principes clés du droit international de la personne pour protéger la vie, la culture et les moyens de subsistance de nos peuples contre l'anéantissement. Le FSC offre le seul système de certification forestière prévoyant la mise en oeuvre et l'application rigoureuse du consentement libre, préalable et éclairé à ses normes d'aménagement forestier », affirme Brad Young, directeur général de l'Association nationale de foresterie autochtone. (Le Lézard)

27 janvier 2014

La députée libérale de Laviolette, Julie Boulet, presse le gouvernement Marois à donner suite au Rendez-vous national sur la forêt québécoise. (Le Quotidien)

24 janvier 2014

Lettre Ouverte – Rien n'est simple dans le dossier des aires protégées. C'est un dossier crève-cœur où les leaders du milieu et l'industrie se voient octroyer la tâche ingrate de déterminer quels endroits seront soustraits à l'exploitation forestière. Pour se maintenir en vie, notre région doit décider de quelle manière 1000 emplois supplémentaires seront perdus. Mille familles, des milliers d'amis, de cousins, de beaux-frères, d’ingénieurs, de spécialistes et d'entrepreneurs. Nous avons l'indigne honneur d'être situés dans une région qui est suffisamment éloignée des grands centres pour ne pas avoir un potentiel de développement commercial et industriel assez diversifié qui pourrait tenter de maintenir en vie nos communautés. (LBR)

24 janvier 2014

Des espèces d’insectes, de plantes et de champignons habituellement considérées comme des nuisibles pourraient en réalité servir à préserver la biodiversité des écosystèmes fragiles des forêts. Les Phallus indusiatus, une espèce de champignon basidiomycète de la famille des Phallacées, sont plus efficaces pour tuer les plantes qui sont en train de devenir très répandues, et aident ainsi à contrôler les populations, d’après une étude parue dans le journal Nature. Ces champignons voraces sont peut-être des ennemis des plantes individuelles, mais ils peuvent être profitables pour les forêts dans leur ensemble. En effet, une étude des forêts tropicales humides à Belize montre que ces champignons tueurs de plantes peuvent aider à préserver la biodiversité dans de tels écosystèmes. (ActuEnvironnement)

23 janvier 2014

Un article de Science Daily
UK researchers have identified a biological mechanism that could explain how the Earth’s atmospheric carbon dioxide and climate were stabilised over the past 24 million years. When CO2 levels became too low for plants to grow properly, forests appear to have kept the climate in check by slowing down the removal of carbon dioxide from the atmosphere.

23 janvier 2014

Un article du site Mongabay.com
Secondary forests, which are areas that were previously cleared of old-growth cover, now comprise the majority of the forested areas in the United States, Europe, and elsewhere. A heavily debated issue is to what extent secondary forests are able to contribute to the preservation of biodiversity. In an article published in PLOS ONE, a group of researchers from the Smithsonian Tropical Research Institute led by Michiel van Breugel evaluated the biodiversity preservation potential of secondary forests. However, while they found that secondary forests can provide suitable homes for broad arrays of species, the true biodiversity potential of these forests is often limited by cycles of reclearing.

22 janvier 2014

Un article de Science Daily
Woodland salamanders are small, lungless amphibians that live in moist, forest habitats throughout the U.S. and the world. Salamanders often serve as vital links in forest food chains; their population size and recovery from major disturbances can help predict the health of forest ecosystems. Now, researchers at the University of Missouri have determined that salamander population size reflects forest habitat quality and can predict how ecosystems recover from forest logging activity. MU researchers believe these findings can be translated to other species within forest ecosystems throughout the world.

22 janvier 2014

Un ouvrage d'Yves Gingras critique les mauvais usages de la bibliométrie pour mesurer la qualité de la recherche. Dans ce livre, le titulaire de la Chaire de recherche du Canada en histoire et sociologie des sciences montre qu'une fièvre de l'évaluation affecte le monde de la recherche et de l'enseignement supérieur. «On veut tout évaluer : les professeurs-chercheurs, les programmes de formation, les universités, dit Yves Gingras. Les indicateurs d'excellence se multiplient sans que l'on ne sache toujours sur quelles bases ils ont été construits.» (UQAM)

21 janvier 2014

La Vigile Verte, un organisme de La Prairie voué notamment à la protection du grand bassin versant de la rivière Saint-Jacques, qualifie le Boisé de Brossard—La Prairie de pièce de résistance de nos boisés régionaux. C’est ce qu’on peut lire sur le site internet de l’organisme, qui vient de faire paraître le résumé de ses découvertes et de l’inventaire floristique du secteur. Le boisé, dont fait partie la nouvelle réserve naturelle du Bois de Brossard, est considéré comme le plus diversifié en habitats du secteur et abrite le plus grand nombre d’espèces rares, tant animales que floristiques. (Brossard Éclair)

21 janvier 2014

Un article dans Le Soleil
Peu de gens le savent, mais les seules plantations d'arbres génétiquement modifiés (AGM) qui aient jamais été expérimentées en pleine nature au Canada l'ont été dans l'arrière-cour de Québec, à Valcartier. Sur une période couvrant une dizaine d'années, la station de recherche du Centre de foresterie des Laurentides de Ressources naturelles Canada a accueilli deux peuplements qui ont été détruits en 2007. Et depuis 2006, une autre expérimentation sur des AGM de deuxième génération a pris le relais.

20 janvier 2014

Durant cette fin de semaine, du 17 au 19 janvier, le Centre de foires d’ExpoCité de Québec accueilli le Salon de l’agriculture, de l’alimentation et de la consommation et le Salon de la forêt, organisés respectivement par des étudiants de la Faculté des sciences de l’agriculture et de l’alimentation, et des étudiants de la Faculté de Foresterie de l’Université Laval. Dans le but de rendre accessible à tout public les différentes sciences représentées, plusieurs activités étaient offertes sur place : dégustations, conférences, jeux, concours photos, et même un défi interétudiant de construction en bois. Cette année, le Salon de la forêt était sous le thème du changement, et ce pour mettre de l’avant les conséquences des changements climatiques sur les forêts. Diverses conférences sur le sujet ont été présentées. (Impact Campus)

20 janvier 2014

Réal Ménard, responsable du développement durable, de l’environnement, des grands parcs et des espaces verts au comité exécutif de la Ville de Montréal, a fait le point un enjeu lié à la foresterie urbaine : le Plan d’action canopée (PAC) pour 2013. « Notre Administration appuie sans réserve l’objectif d’améliorer les infrastructures vertes à Montréal en faisant passer la canopée de 20 à 25 % d’ici 2025. Aussi, pour atteindre cet objectif, l’agglomération de Montréal devra procéder à la plantation de 300 000 arbres sur dix ans », a affirmé M. Ménard. (Journal de Rosemont)

20 janvier 2014

C’est du 17 au 19 janvier que la Semaine des sciences forestières(SSF) a lieu au Centre de foires d’ExpoCité. Sous le thème «La forêt, source de changements», près de cinquante exposants sont sur place, afin d’informer les visiteurs. L’événement organisé par les étudiants en foresterie de l’Université Laval désirent mettre en valeur les changements qui ont été apportés dans ce domaine. Depuis quelques années, ce domaine est en constante évolution en raison des changements de régime. (Québec Express)

18 janvier 2014

Même si elle comprend le parc du Mont-Tremblant, la région des Laurentides est en déficit d'aires protégées et il ne faut pas manquer les occasions d'en ajouter à peu de frais, comme dans le cas du mont Kaaikop. C'est ce qu'affirme Christian Simard, directeur général de Nature Québec, en entrevue avec La Presse. «Québec s'est engagé à atteindre 12% d'aires protégées, rappelle M. Simard. (La Presse)

17 janvier 2014

Le gouvernement conservateur s'attire encore les foudres de la communauté scientifique. Des professeurs d'universités québécoises montent aux barricades pour décrier la future stratégie canadienne en matière de sciences, de technologie et d'innovation, qui serait axée davantage sur les besoins des entreprises et de l'industrie. Selon la Fédération québécoise des professeures et professeurs d'université, qui regroupe quelque 5000 membres, cette politique pourrait avoir un effet irréversible sur la recherche universitaire. La fédération qualifie de «coquille vide» la consultation publique lancée le 8 janvier par le ministre d'État aux Sciences et à la Technologie, Greg Rickford. (La Presse)

17 janvier 2014

Faire passer la canopée de 20 à 25 % d’ici 2025, planter 300 000 arbres sur 10 ans et combattre l’agrile du frêne sur tous les territoires de l’île de Montréal : voilà les grands enjeux de verdissement auxquels s’attaquera l’administration Coderre. Le responsable du développement durable et de l’environnement au comité exécutif, Réal Ménard, a fait part, vendredi, des enjeux liés à la foresterie urbaine. D’ici 2025, la Ville de Montréal souhaite améliorer les infrastructures vertes en faisant passer la canopée de 20 à 25 %. Les arrondissements devront également procéder à la plantation de 300 000 arbres sur 10 ans. (Journal de Montréal)

17 janvier 2014

Devant l'avancée inexorable de l'agrile du frêne, qui a touché sept nouveaux arrondissements en 2013 et menace plus de 200 000 arbres à Montréal, la Ville a annoncé la tenue d'un sommet le 10 mars prochain. Si l'opposition assimile cette propagation à une «explosion», le responsable de l'environnement au comité exécutif, Réal Ménard, parle sobrement de «situation relativement sous contrôle». En point de presse à l'hôtel de ville, il a toutefois reconnu qu'il s'agissait d'un phénomène «préoccupant», devenu une priorité pour l'administration Coderre. (La Presse)

17 janvier 2014
Mont Kaaikop: les coupes autorisées à la veille du procès 
Alors que le dossier est sous le coup d'une injonction et retourne devant le tribunal ce matin, le ministère des Ressources naturelles (MRN) a délivré hier le permis de coupe visant le mont Kaaikop, dans les Laurentides. Le printemps dernier, la municipalité a présenté un projet d'aire protégée pour le mont Kaaikop, deuxième massif des Laurentides après le mont Tremblant.
16 janvier 2014

Au nom du ministre du Développement durable, de l’Environnement, de la Faune et des Parcs, M. Yves-François Blanchet, le député de Rouyn-Noranda–Témiscamingue, M. Gilles Chapadeau, est fier d’annoncer la création officielle du parc national d’Opémican, qui entraînera des investissements de plus de 40 M$ au Témiscamingue au cours des prochaines années. « En moins d’un an, nous avons fait de ce projet une réalité puisque la première ministre du Québec avait annoncé le 21 mars 2013 son intention de créer le parc national d’Opémican au Témiscamingue. Toutes les démarches légales et administratives ont donc été accomplies par le gouvernement du Québec pour créer officiellement ce 26e parc du réseau des parcs nationaux du Québec. La région du Témiscamingue est aujourd’hui représentée dans ce vaste réseau qui protège une partie de la biodiversité et du patrimoine naturel du Québec et de ses régions », a fait savoir le ministre Blanchet. (MDDEFP)

16 janvier 2014

Pas de répit pour les vieux arbres. Ils continuent d'accumuler toujours plus de carbone à mesure qu'ils vieillissent, selon une vaste recherche dont les résultats sont publiés aujourd'hui dans la revue Nature. «Les arbres grands et vieux ne sont pas de simples réservoirs de carbone sénescents, mais ils fixent de grandes quantités de carbone par comparaison aux arbres plus petits, écrivent les auteurs. Dans certains cas extrêmes, un seul grand arbre peut ajouter la même quantité de carbone en une année que tout le carbone contenu dans un arbre de taille moyenne.» (La Presse)

16 janvier 2014
L'écologiste Serge Payette, scientifique de l'année 
Radio-Canada décerne le titre de Scientifique de l'année 2013 au botaniste Serge Payette de l'Université Laval à Québec, qui a dirigé la publication de l'ouvrage Flore nordique du Québec et du Labrador. (ICI Radio-Canada)
15 janvier 2014
Climat: les vieux arbres et les vieilles forêts plus importants que jamais, quoi qu’en dise l’industrie 
Une nouvelle étude tout juste parue dans la revue Nature montre que les arbres jouent non seulement un rôle crucial pour capter le carbone de l’atmosphère et ainsi lutter contre les changements climatiques, mais que ce rôle s’accentue avec l’âge et la taille. Contrairement à ce que l’industrie forestière et les promoteurs des plantations prétendent depuis longtemps, cette étude rigoureuse montre que les gros arbres captent davantage de carbone que les petits, et ce pour 97% des 403 espèces d’arbres étudiées. (Greenpeace) | Rate of tree carbon accumulation increases continuously with tree size (Stephenson et al., 2014) 
15 janvier 2014
Québec incapable de protéger les milieux humides 
Les milieux humides continuent de disparaître au Québec, et le ministère de l'Environnement ne parvient pas à freiner leur destruction, selon une étude réalisée à la demande du ministre Yves-François Blanchet. (La Presse)
14 janvier 2014
Alberta leads in disturbing natural landscape, says study 
A national study suggests that Alberta has disturbed more natural landscape than any other province. The analysis by Global Forest Watch adds that Wild Rose Country also has two of the three areas in Canada where the rate of disturbance is the highest. "There were at least three major hotspots, two in Alberta," said report author Peter Lee. (CBC)
14 janvier 2014
Plus de 1000 Fils de la forêt attendus à La Sarre 
Plus de 1000 personnes sont attendues à La Sarre en juin prochain pour souligner les 75 ans de présence de Normick Perron en sol abitibien. Si la désormais célèbre entreprise forestière fondée par Henri Perron en 1939 et propulsée par ses trois fils, Normand, Michel et Jean, a officiellement disparu du paysage régional en 1989, lorsque les actifs ont été vendus à Foresterie Noranda, son souvenir demeure encore bien vivant dans l’esprit de plusieurs travailleurs. Sans compter que certaines usines continuent d’opérer, mais sous une autre bannière. (Abitibi-Express)
14 janvier 2014
L'Alberta serait la province aux paysages naturels les plus transformés 
Une étude nationale porte à croire que l'Alberta a davantage modifié ses paysages naturels que n'importe quelle autre province canadienne. Cette analyse réalisée par l'organisme Global Forest Watch ajoute que deux des trois régions où les modifications sont les plus importantes au pays sont situées dans cette province de l'Ouest. (Le Devoir)
13 janvier 2014
Les espaces verts améliorent durablement la santé mentale 
Vivre en ville dans un quartier riche en espaces verts améliore la santé mentale. Une étude démontre que l'effet positif se maintient pendant plusieurs années. Et s'il suffisait de plus d'espaces verts pour réduire le nombre de dépressions ? Se mettre au vert pour se sentir mieux, c'est ce que suggère une récente étude, menée par l'école de médecin d'Exeter (Royaume-Uni). Le rapport, publié dans Environmental Science & Technology, fournit de nouveaux arguments aux adeptes du parc urbain. (Nouvel Observateur)
10 janvier 2014
Next big idea in forest conservation? Integrating forest conservation, use, and restoration 
Un article du site Mongabay.com
Dr. Robin Chazdon has dedicated over 30 years to studying and working in tropical forests. Her research interests include biodiversity conservation, regeneration and restoration of tropical forests, and biodiversity in human-modified tropical landscapes. Currently, Chazdon is a professor at the University of Connecticut in the US, heading a multi-investigator project on long-term secondary forest dynamics in Costa Rica, Mexico, Panama, and Brazil. She is also the director of the recently funded Tropical Reforestation Research Coordination Network (PARTNERS).
10 janvier 2014
La reconquête du Loup en Europe de l'ouest 
Après y avoir été pratiquement éradiqué au 20e sicle, le loup réintègre peu à peu l’Europe de l’Ouest. La façon dont se déroule cette reconquête montre que les écosystèmes européens sont en train de recouvrer des qualités perdues –même si, parallèlement, les résistances à la protection de l’environnement perdurent. Le loup revient progressivement aujourd’hui, mais avec lui l’hostilité des éleveurs de bétail et des chasseurs, qui avait causé entre autres sa quasi-disparition. (Agence Science-Presse)
9 janvier 2014
9 janvier 2014
Tree islands more effective way to replant the world's forests 
Un article du site Mongabay.com
Worldwide, large swaths of land lay barren in the wake of agricultural expansion, and as global forest cover continues to decline, carbon and water cycles, biodiversity, and human health are impacted. But efforts to restore abandoned pastures and agricultural plots back into functioning forest ecosystems are often hindered by high costs and time requirements. Fortunately, scientists have developed a new method for a more cost effective solution to forest restoration, the establishment of "tree islands."
8 janvier 2014
Le Canada accusé de détruire son patrimoine scientifique 
La photo circule depuis quelques semaines sur le Net. Des milliers de livres et de revues – on distingue des couvertures de Fisheries Science – sont jetés, en vrac, dans un conteneur de décharge. Anonyme, non daté, le cliché n'en corrobore pas moins les témoignages de chercheurs canadiens qui disent avoir assisté ces derniers mois à la perte d'un patrimoine scientifique inestimable. Résolu à démanteler plusieurs bibliothèques scientifiques pour des raisons budgétaires, le gouvernement canadien est accusé d'avoir dispersé ou mis au pilon des documents rares, certains irremplaçables pour la recherche en sciences de l'environnement. Cet épisode est le dernier en date d'un feuilleton qui dure depuis plus de cinq ans et qui voit s'opposer les scientifiques au gouvernement conservateur de Stephen Harper. (Le Monde)
8 janvier 2014
Mont Kaaikop: des citoyens demandent de surseoir aux coupes forestières 
Le nouveau régime forestier du Québec, adopté au printemps, subit son premier test devant les tribunaux ce matin. La municipalité de Sainte-Lucie-des-Laurentides demande une injonction contre la coupe de bois sur le mont Kaaikop, non loin de Saint-Donat. (La Presse)
7 janvier 2014
Un patron de Google s’offre une forêt québécoise 
Le premier vice-président de Google, le Québécois Patrick Pichette, vient de mettre la main sur la réserve naturelle Kenauk, en Outaouais, près de Montebello, avec quelques partenaires. L’homme d’affaires et ses associés ont versé plus de 40 millions $ pour faire l’acquisition de la propriété, qui s’étend sur 65 000 acres et compte 70 lacs. M. Pichette a formé une entreprise en commandite avec trois autres partenaires, l’entreprise Kenauk Nature, pour réaliser l’acquisition. Les autres actionnaires de Kenauk Nature sont Michael M. Wilson, président du producteur de fertilisants Agrium, Douglas Harpur, président de Viandes de la Petite Nation et Domenico Monaco, patron de Pièces d’automobile Probec. (Journal de Montréal) | Un dirigeant de Google et des aprtenaires achètent la réserve Kenauk  (Les Affaires)
7 janvier 2014
Protect the Mozambique forest found on Google Earth, scientists say 
A remote rainforest in Mozambique discovered using Google Earth has so many new and unique species that it should be declared a protected area, scientists say. Pygmy chameleons, a bronzed bush viper and butterflies with shimmering yellow wings are among the species in the forests covering Mount Mabu in northern Mozambique. Discovered in 2005 by scientists using satellite images, the forests, previously only known to local villagers, have proven to be a rich ecosystem teeming with new species of mammals, butterflies, reptiles, insects and plants. (The Guardian)
6 janvier 2014
La protection de la forêt boréale progresse mais des menaces persistent 
Le Canada a fait des progrès significatifs dans la protection de la forêt boréale qui s'étend sur la plupart de ses provinces et territoires, mais le plus grand écosystème forestier encore intact du monde fait toujours face à des menaces, affirme une organisation de défense de l'environnement. (Huffington Post) | More boreal forest protected in 2013 but challenges remain  (CTV)

********************************************************** *************************** FRQNT ************************ **********************************************************

Un regroupement stratégique du

********************************************************** *********************** Infolettre *********************** **********************************************************

Abonnez-vous à
l'Infolettre du CEF!

********************************************************** ***************** Pub - Congrès Mycelium ****************** **********************************************************

Reporté en 2021

********************************************************** ***************** Pub - IWTT ****************** **********************************************************

Reporté en 2021

**********************************************************

***************** Pub - Symphonies_Boreales ****************** **********************************************************

********************************************************** ***************** Boîte à trucs *************** **********************************************************

CEF-Référence
La référence vedette !

Jérémie Alluard (2016) Les statistiques au moments de la rédaction 

  • Ce document a pour but de guider les étudiants à intégrer de manière appropriée une analyse statistique dans leur rapport de recherche.

Voir les autres...