RoyProulx2019

Reference

Roy Proulx, S. (2019) Effets de la coupe partielle en pessière à mousses sur les sols hydromorphes. Master's thesis, Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue. (URL )

Abstract

Dans la région de la ceinture d’argile située au nord-ouest du Québec, le climat froid et les sols à mauvais drainage favorisent le processus de paludification. Ces deux facteurs créer des conditions favorable à l’accumulation de matière organique mal décomposée qui réduit le taux de croissance des peuplements forestiers. Sous ces conditions, la coupe avec protection de la régénération et des sols n’aide pas à contrer le problème de la paludification des peuplements. Cette opération cause la remontée de la nappe phréatique et l’augmentation de la lumière incidente au sol, deux éléments qui sont propice à la croissance des sphaignes héliophiles. Notre étude vise à évaluer si la coupe partielle pourrait être une option pouvant limiter la remontée de la nappe phréatique dans des peuplements d’épinette noire (Picea mariana [Mill] BSP) sur sol organique. Les objectifs sont d’étudier les variations radiales journalières des arbres et l’hydrologie du sol suite à une coupe partielle (sur 40% de la surface terrière) et un annelage (sur 40% de la surface terrière) dans des peuplements d’épinette noire matures en blocs aléatoires. Nous avons étudié les fluctuations journalières de la nappe phréatique avant et après l’application des traitements sylvicoles durant les saisons de croissances de 2016 et 2017. Les traitements n’ont pas entraîné de changement dans les fluctuations de la nappe phréatique. Il en est de même pour les variations radiales journalières des épinettes noires qui n’ont pas été influencés par les traitements. Les effets des variables caractérisants l’écologie du peuplement étaient plus fort sur nos deux paramètres d’intérêts. Des variables de l’écologie du peuplement, l’ouverture du couvert semble influencer à la fois les fluctuations de la nappe phréatique et les variations radiales des épinettes noires. Ces résultats indiquent que la coupe partielle pourrait être un aménagement approprié pour limiter les remontées de la nappe phréatique après coupe et pour la rétention de canopée pouvant limiter la paludification.

EndNote Format

You can import this reference in EndNote.

BibTeX-CSV Format

You can import this reference in BibTeX-CSV format.

BibTeX Format

You can copy the BibTeX entry of this reference below, orimport it directly in a software like JabRef .

@MASTERSTHESIS { RoyProulx2019,
    AUTHOR = { Roy Proulx, S. },
    TITLE = { Effets de la coupe partielle en pessière à mousses sur les sols hydromorphes. },
    SCHOOL = { Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue },
    YEAR = { 2019 },
    MONTH = { jul },
    NOTE = { CEFTMS, Leduc, A. and Bergeron, Y. and Jutras, S. },
    ABSTRACT = { Dans la région de la ceinture d’argile située au nord-ouest du Québec, le climat froid et les sols à mauvais drainage favorisent le processus de paludification. Ces deux facteurs créer des conditions favorable à l’accumulation de matière organique mal décomposée qui réduit le taux de croissance des peuplements forestiers. Sous ces conditions, la coupe avec protection de la régénération et des sols n’aide pas à contrer le problème de la paludification des peuplements. Cette opération cause la remontée de la nappe phréatique et l’augmentation de la lumière incidente au sol, deux éléments qui sont propice à la croissance des sphaignes héliophiles. Notre étude vise à évaluer si la coupe partielle pourrait être une option pouvant limiter la remontée de la nappe phréatique dans des peuplements d’épinette noire (Picea mariana [Mill] BSP) sur sol organique. Les objectifs sont d’étudier les variations radiales journalières des arbres et l’hydrologie du sol suite à une coupe partielle (sur 40% de la surface terrière) et un annelage (sur 40% de la surface terrière) dans des peuplements d’épinette noire matures en blocs aléatoires. Nous avons étudié les fluctuations journalières de la nappe phréatique avant et après l’application des traitements sylvicoles durant les saisons de croissances de 2016 et 2017. Les traitements n’ont pas entraîné de changement dans les fluctuations de la nappe phréatique. Il en est de même pour les variations radiales journalières des épinettes noires qui n’ont pas été influencés par les traitements. Les effets des variables caractérisants l’écologie du peuplement étaient plus fort sur nos deux paramètres d’intérêts. Des variables de l’écologie du peuplement, l’ouverture du couvert semble influencer à la fois les fluctuations de la nappe phréatique et les variations radiales des épinettes noires. Ces résultats indiquent que la coupe partielle pourrait être un aménagement approprié pour limiter les remontées de la nappe phréatique après coupe et pour la rétention de canopée pouvant limiter la paludification. },
    OWNER = { Daniel Lesieur },
    TIMESTAMP = { 2019-09-23 },
    URL = { http://depositum.uqat.ca/834/ },
}

********************************************************** ***************** Facebook Twitter *********************** **********************************************************

Abonnez-vous à
l'Infolettre du CEF!

********************************************************** ***************** Pub - Symphonies_Boreales ****************** **********************************************************

********************************************************** ***************** Boîte à trucs *************** **********************************************************

CEF-Référence
La référence vedette !

Jérémie Alluard (2016) Les statistiques au moments de la rédaction 

  • Ce document a pour but de guider les étudiants à intégrer de manière appropriée une analyse statistique dans leur rapport de recherche.

Voir les autres...