Martin-Guay2017

Reference

Martin-Guay, M.-O. (2017) Effets de la diversité sur la croissance de jeunes arbres de la forêt tempérée : rôle de la lumière et stratégies de distribution de la biomasse. Master's thesis, Université du Québec à Montréal. (URL )

Abstract

L'effet de la biodiversité sur la croissance dans les communautés végétales est largement accepté. Cependant les mécanismes qui gouvernent cet effet sont peu connus, en particulier dans les écosystèmes forestiers. La complémentarité dans l'utilisation des ressources disponibles, qu'elles soient aériennes ou souterraines, est souvent avancée comme l'un des mécanismes hypothétiques. La lumière et la croissance racinaire étant d'une grande importance dans la dynamique forestière, leur rôle dans ces mécanismes a ici été étudié. Dans une expérience de biodiversité comprenant 12 espèces d'arbres de la forêt tempérée et ayant deux gradients indépendants de richesse spécifique et de diversité fonctionnelle, les observations de la lumière capturée et du ratio biomasse souterraine : biomasse aérienne dans les mélanges ont été comparées avec celles des monocultures. Les effets de diversité obtenus avec et sans la biomasse souterraine ont aussi été comparés. Il a été trouvé : (1) qu'il y avait plus de capture de lumière dans les mélanges que ce qui était attendu selon les monocultures; (2) que cela n'influençait pas les futurs effets sur la biomasse; (3) que l'allocation de la biomasse entre parties aérienne et souterraine ne changeait pas en réponse à la diversité; (4) et que l'importance de l'effet de complémentarité était sous-estimée lorsque la biomasse racinaire était ignorée. Ce dernier résultat provenait de la corrélation négative entre la dominance des espèces en mélange et leur ratio biomasse souterraine : biomasse aérienne. Effectivement, cela surestimait la contribution des espèces dominantes en absence de racines, c'est-à-dire l'effet de sélection. Cette corrélation serait très probable dans les expériences de diversité, même pour les herbacées, et d'une grande importance pour l'interprétation des mécanismes sous-jacents. Au-delà de cette nuance dans l'interprétation des études sur la relation entre biodiversité et fonctionnement de l'écosystème, ce travail représente un ajout significatif et unique aux évidences qui s'accumulent sur les mécanismes expliquant cette relation.

EndNote Format

You can import this reference in EndNote.

BibTeX-CSV Format

You can import this reference in BibTeX-CSV format.

BibTeX Format

You can copy the BibTeX entry of this reference below, orimport it directly in a software like JabRef .

@MASTERSTHESIS { Martin-Guay2017,
    TITLE = { Effets de la diversité sur la croissance de jeunes arbres de la forêt tempérée : rôle de la lumière et stratégies de distribution de la biomasse },
    AUTHOR = { Martin-Guay, M.-O. },
    SCHOOL = { Université du Québec à Montréal },
    YEAR = { 2017 },
    NOTE = { CEFTMS, Messier, C. and Paquette, A. },
    ABSTRACT = { L'effet de la biodiversité sur la croissance dans les communautés végétales est largement accepté. Cependant les mécanismes qui gouvernent cet effet sont peu connus, en particulier dans les écosystèmes forestiers. La complémentarité dans l'utilisation des ressources disponibles, qu'elles soient aériennes ou souterraines, est souvent avancée comme l'un des mécanismes hypothétiques. La lumière et la croissance racinaire étant d'une grande importance dans la dynamique forestière, leur rôle dans ces mécanismes a ici été étudié. Dans une expérience de biodiversité comprenant 12 espèces d'arbres de la forêt tempérée et ayant deux gradients indépendants de richesse spécifique et de diversité fonctionnelle, les observations de la lumière capturée et du ratio biomasse souterraine : biomasse aérienne dans les mélanges ont été comparées avec celles des monocultures. Les effets de diversité obtenus avec et sans la biomasse souterraine ont aussi été comparés. Il a été trouvé : (1) qu'il y avait plus de capture de lumière dans les mélanges que ce qui était attendu selon les monocultures; (2) que cela n'influençait pas les futurs effets sur la biomasse; (3) que l'allocation de la biomasse entre parties aérienne et souterraine ne changeait pas en réponse à la diversité; (4) et que l'importance de l'effet de complémentarité était sous-estimée lorsque la biomasse racinaire était ignorée. Ce dernier résultat provenait de la corrélation négative entre la dominance des espèces en mélange et leur ratio biomasse souterraine : biomasse aérienne. Effectivement, cela surestimait la contribution des espèces dominantes en absence de racines, c'est-à-dire l'effet de sélection. Cette corrélation serait très probable dans les expériences de diversité, même pour les herbacées, et d'une grande importance pour l'interprétation des mécanismes sous-jacents. Au-delà de cette nuance dans l'interprétation des études sur la relation entre biodiversité et fonctionnement de l'écosystème, ce travail représente un ajout significatif et unique aux évidences qui s'accumulent sur les mécanismes expliquant cette relation. },
    URL = { http://archipel.uqam.ca/10766/ },
    TIMESTAMP = { 2019-10-16 },
}

********************************************************** *************************** FRQNT ************************ **********************************************************

Un regroupement stratégique du

********************************************************** ***************** Facebook Twitter *********************** **********************************************************

Abonnez-vous à
l'Infolettre du CEF!

********************************************************** ***************** Pub - ABC CBA 2020 ****************** **********************************************************

31 mai au 4 juin 2020

********************************************************** ***************** Pub - Symphonies_Boreales ****************** **********************************************************

********************************************************** ***************** Boîte à trucs *************** **********************************************************

CEF-Référence
La référence vedette !

Jérémie Alluard (2016) Les statistiques au moments de la rédaction 

  • Ce document a pour but de guider les étudiants à intégrer de manière appropriée une analyse statistique dans leur rapport de recherche.

Voir les autres...