Accueil | Formation académique | Thèmes de recherche | Découvertes
Étudiants précédents | Publications

DÉCOUVERTES RÉCENTES (et moins récentes) DU LAB

2009

  • Contrairement au courant de pensée général, le chevauchement spatial des parcelles lors des analyses de sélection d'habitat à l'échelle du paysage ne cause pas à lui seul de problème de pseudoréplication (Desrochers et al).
  • Les fonctions de sélection de ressources, fréquemment utilisées dans l'analyse des préférences d'habitats, peuvent être obtenues en supposant un dispositif apparié temporellement, ce qui élimine les préoccupations concernant les "faux-zéros" lors des analyses (Desrochers et al).
  • Les chemins forestiers ont une zone d'influence de 20-25 m sur les déplacements de la Martre d'amérique dans les forêts adjacentes (Frouin, MSc).
  • La répartition hivernale de la martre d'Amérique est expliquable en termes d'évitement de milieux ouverts (Planckaert, MSc).

2008

  • Il coûte 26 fois plus cher à une Paruline couronnée de voler en milieu ouvert qu'en forêt (Desrochers et al soumis).
  • Une chute soudaine et précipitée dans la richesse en espèces d'oiseaux forestiers de la région du canal de Panama se produit lorsqu'il reste <40% du couvert forestier original (Rompré, PhD).
  • Les oiseaux de forêt mature utilisent fréquemment les coupes en fin d'été pour transiter d'une forêt mature à une autre (Major, MSc).
  • Les coupes d'éclaircie précommerciale n'ont pas d'impact négatif sur la production d'arbustes fruitiers dans les jeunes parterres de coupes en sapinière (Major, MSc).

2007

  • En fin d'été, les arbustes fruitiers des coupes récentes étaient consommés en totalité à la forêt Montmorency (Major, MSc).
  • À la Forêt Montmorency, les coupes récentes attirent les oiseaux pour leur abondance de fruits, pas juste pour leur feuillage dense.
  • De nombreux oiseaux de sapinière mature, particulièrement les grives, quittent les vieux peuplements pour se retrouver dans les coupes récentes en fin d'été (Major, MSc).
  • La Martre d'Amérique effectue des déplacements exploratoires (chasse) davantage dans les sites fortement fréquentés par les écureuils et les lièvres qu'ailleurs, sans égard à l'âge du peuplement environnant (Vigeant-Langlois, MSc).
  • L'Éléphant de forêt sur la côte du Gabon fréquente davantage les savanes que les forêts, et a une préférence marquée pour les milieux humides, le jour comme la nuit (Idiata, MSc).
  • Les oiseaux forestiers sont généralement davantage sensibles à la superficie d'habitat à l'échelle régionale qu'à celle à l'échelle du paysage ou à l'échelle locale (Renaud, MSc).
  • Les écureuils volants Pteromys volans adultes préfèrent s'établir en forêt fragmentée s'ils sont nés en forêt fragmentées (coll. Selonen, Hanski).

2006

  • Les oiseaux de la forêt boréale regroupent souvent leurs territoires en "grappes" intraspécifiques, indépendamment de la répartition des habitats (AD)
  • La Grive de Bicknell n'est pas une espèce de forêt profonde (Aubry, PhD)
  • La répartition de la Grive de Bicknell est contagieuse, conformément à leur système polygame(Aubry, PhD)
  • Le Bruants à gorge blanche regroupe des mâles spécialistes des coupes à blanc, d'autres spécialistes de la forêt mature (Rousseau, MSc)
  • La sensibilité à la superficie des habitats chez les oiseaux forestiers dépend grandement de l'échelle spatiale considérée (rayons de 100m à 24 km) (Renaud, MSc)

2005

  • La sensibilité à la superficie de forêt chez les oiseaux de la forêt tempérée s'explique en partie par leur tendance à regrouper leurs territoires en "voisinages" (Bourque, PhD)
  • La diversité régionale des oiseaux du Panama est plus faible en forêts fragmentées (isolées), et ce, indépendamment de la superficie des îlots forestiers ou de leur diversité végétale (Rompré, PhD)
  • La Martre d'Amérique n'est pas spécialiste des vieux peuplements à la Forêt Montmorency (Vigeant-Langlois, MSc)
  • Le comportement de chasse (exploratoire) de la martre d'Amérique est relié à la densité locale des proies plutôt qu'à l'âge du peuplement (Vigeant-Langlois, MSc)
  • La Mésange à tête brune se retrouve surtout en forêt mature mais n'évite pas les lisières avec les autres milieux (Hadley, MSc)
  • Le membership des volées de Mésange à tête brune est stable dans le temps (Hadley, MSc)
  • Les mangeoires et la fragmentation des forêts ont des effets sur la répartition des oiseaux hivernaux dans les paysages (Turcotte, PhD)
  • Une méta-analyse mondiale confirme l'importance des facteurs d'isolement pour expliquer le plus faible succès reproducteur des oiseaux dans des forêts fragmentées (coll. Lampila, Mönkkönen)
  • La structure des paysages influence l'utilisation des étangs par les amphibiens (Mazerolle, PhD)

2004

  • Le Recensement des oiseaux de Noël de Québec indique que 26% des tendances des populations depuis 1978 est attribuable à l'étalement urbain local (Huillet, MSc)
  • Le Mésangeai du Canada préfère fréquenter les lisières que les forêts profondes (Ibarzabal, PhD)
  • L'afforestation des tourbières depuis quelques décennies a grandement modifié les communautés aviaires y habitant (Lachance, PhD)

2003

  • En hiver, les Mésanges à tête noire vivant en forêt fragmentée sont plus enclines à prendre des risques afin de trouver des aliments que celles qu'on retrouve en forêt continue (Turcotte, PhD)
  • La Paruline à calotte noire, une espèce réputée de milieux humides, se plaît bien dans les coupes à blanc, particulièrement celles de grande superficie (Tardif, MSc)
  • La prédation des nids d'oiseaux en sapinière boréale humide est indépendante du type de paysage ou encore de la distance aux milieux ouverts (Ibarzabal, PhD)

2002

  • Les oiseaux nicheurs de la forêt tempérée regroupent souvent leurs territoires en "grappes" (Bourque, PhD)
  • Cependant, les Parulines couronnées mâles installent leur territoire dans une parcelle de forêt indépendamment de la présence de mâles avoisinants (Bourque, PhD)
  • Les Parulines bleue et couronnée utilisent des points de repères facilement repérables (p.ex., roches) pour délimiter leurs territoires (St-Louis, MSc)
  • Les écureuils volants Pteromys volans ne préfêrent pas les forêts profondes aux lisières (Coll. Ilpo Hanski)
  • Les Pics à dos rayé non plus (Imbeau, PhD)
  • Les tourbières ombrotrophes du québec méridional contribuent significativement à la diversité régionale des oiseaux (Calmé, PhD)

2001

  • La sensibilité à la superficie des habitats n'est pas associée à la facilité avec laquelle les oiseaux forestiers traversent de petites ouvertures dans la canopée (Bourque, PhD)
  • Au 21ième siècle, les grandes espèces cavicoles du Québec risquent d'être victimes du même sort que celles de la Fenno-Scandinavie au 20ième siècle (Imbeau, PhD)

2000

  • Les Mésanges à tête noire fréquentent souvent les lisières de forêt, non pas en raison d'une plus grande abondance de nourriture, mais simplement parce que ces dernières servent de corridors de déplacements autour des espaces ouverts (AD, coll. M-J Fortin)

Accueil | Formation académique | Thèmes de recherche | Découvertes
Étudiants précédents | Publications

********************************************************** ***************** Colloque du CEF ************************ **********************************************************

1 et 2 mai 2017
Coeur des sciences de l'UQAM

********************************************************** ***************** Mycorhizes 2017 **************************** **********************************************************

10-11 mai | Université Laval

********************************************************** ***************** R à Québec **************************** **********************************************************

25-26 mai | Université Laval

********************************************************** ***************** Cours du CEF **************************** **********************************************************

Cours du CEF

Analyse des pistes et modélisation par équations structurelles pour écologistes 
1–5 mai 2017 | Université de Sherbrooke
Path analysis and structural equation modelling for ecologists 
May 1–5 2017 | Université de Sherbrooke
8e Semaine de Dendroécologie de la FERLD 
16–21 mai 2017 | FERLD
Cours d'été: Terrain avancé en environnement (GÉO 6041) 
Cours aux cycles supérieurs de 3 crédits offert par François Girard, du 2 au 7 juillet 2017 à la Forêt Montmorency non loin de Québec.
Cours d’été en statistiques bayésiennes – Summer school in Bayesian statistics 
École d’été en statistiques bayésiennes. Maximum de 20 participants.
14 au 18 août | Orford Musique (à 30 minutes de Sherbrooke)
Aménagement des écosystèmes forestiers (ENV7010) 
14 au 25 août 2017, FERLD, Abitibi
Cours sur la complexité 
24-29 septembre 2017, Toscane, Italie

********************************************************** ***************** Maudite pub - Budworm ****************** **********************************************************

********************************************************** ***************** Maudite pub - Colibri **************************** **********************************************************

********************************************************** ***************** Maudite pub - NewForest **************************** **********************************************************

********************************************************** ********** Maudite pub 6 - Au coeur de l'arbre *********** **********************************************************

...Une exposition
virtuelle sur l'arbre!

********************************************************** ***************** Boîte à trucs *************** **********************************************************

CEF-Référence
La référence vedette !

Jérémie Alluard (2016) Les statistiques au moments de la rédaction 

  • Ce document a pour but de guider les étudiants à intégrer de manière appropriée une analyse statistique dans leur rapport de recherche.

Voir les autres...