From CEF

Membres: EduardMauriOrtuno

Eduard Mauri Ortuno

Maîtrise en sciences forestières
Modélisation de la distribution précoloniale du pin blanc en Moyenne-Mauricie à partir des carnets d'arpentage.

Université Laval
Département des sciences du bois et de la forêt

Directrice: Alison Munson
Codirecteur: Frédérik Doyon

Projets professionnels 
LinkedIn 

+34 938 436 268 | + 34 654 642 040

Projet de recherche | Informations personnelles

PROJET DE RECHERCHE

Introduction

Dans les forêts du Saint-Laurent et des Grands Lacs, le pin blanc (Pinus strobus L.) a fait l’objet de coupes sélectives pendant le 19e siècle. Cette récolte a fortement réduit la quantité de semenciers et ne comptait pas de stratégies pour assurer la régénération naturelle. Ces conditions ont provoqué une forte diminution de l’abondance du pin blanc dans le paysage. Afin de préserver l’intégrité écologique des forêts, tout semble indiquer que l’intervention humaine sera nécessaire pour restaurer cette espèce aux niveaux similaires à ceux des forêts précoloniales. En restauration écologique, les seuils de distribution et d’abondance couramment utilisés sont ceux que les espèces présentaient dans les écosystèmes avant l’intervention de l’homme, ce que l’on appelle la forêt précoloniale. Dans la région de la Mauricie, les plus anciens documents qui décrivent de façon assez détaillée la présence du pin blanc dans le territoire sont les carnets d’arpentage du 19e siècle. À ce moment, les coupes sélectives de pin blanc n’étaient pas encore très étendues, ce qui permet d’utiliser ces sources pour décrire la distribution précoloniale de cette espèce.

Mots-clés: documents d’arpentage, fonctions de sélection des ressources, forêts précoloniales, pin blanc, Québec, reconstruction de la végétation, relation végétation-site.

Résumé du 1er chapitre: Modélisation de la distribution précoloniale du pin blanc en Moyenne-Mauricie à partir des carnets d'arpentage


Lac Wapizagonke
Photo : Eduard Mauri Ortuno

Cette étude veut comprendre la distribution précoloniale du pin blanc dans la Moyenne-Mauricie, dans le centre du Québec, en (1) mettant en relation la présence/absence passée du pin blanc, telle que décrite dans les premiers carnets d’arpentage, avec certaines variables environnementales, et en comparant (2) la prévalence précoloniale du pin blanc et (3) son abondance relative précoloniale avec les actuelles. Treize carnets d’arpentage, datant d’avant les principales coupes sélectives, ont été retenus pour l’analyse, desquels 2614 points d’arpentage, qui listent les espèces arborescentes matures par ordre d’abondance, ont été compilés et géoréférencés. Deux campagnes d’inventaire de pin blanc, une dans les mêmes points observés par les arpenteurs au 19e siècle et l’autre ailleurs dans l’aire d’étude, ont fourni l’information actuelle sur l’espèce.

L’analyse par régression logistique montre que la présence du pin blanc était significativement associée aux dépôts d’épandage et alluviaux, aux dépôts glaciaires minces et rocheux, aux expositions S-SW-W et aux positions topographiques de sommet et haut de pente. Ces résultats suggèrent que la distribution modélisée est similaire à celle à laquelle on pouvait s’attendre de par l’autoécologie de l’espèce. La prévalence du pin blanc mature a diminué de 0,282 à 0,161, tandis que son abondance relative est passée de 46,5 % à 11,8 %. On peut estimer que le pin blanc actuel est 6,9 fois moins abondant qu’au 19e siècle. Ceci implique que des efforts considérables devront être faits pour restaurer le pin blanc dans le paysage, avec la possibilité d’utiliser ces résultats pour guider et quantifier ces efforts.

Résumé du 2e chapitre: Modélisation de la distribution précoloniale du pin blanc en Moyenne-Mauricie à partir des traces actuelles


Vieille souche de pin blanc
Photo : Eduard Mauri Ortuno

Le 2e chapitre vise à (1) déterminer si la présence/absence du pin blanc peut être modélisée à partir des traces actuelles de pin blanc: les vielles souches, les semis, les gaules et les individus matures et à (2) vérifier s'il existe une relation entre la présence/absence de ces traces et la probabilité prédite par le modèle de l'hypothèse 1 du premier chapitre. Les informations sur les traces proviennent d'un 1er inventaire de traces dans les mêmes sites des observations des arpenteurs et d'un 2e inventaire de traces ailleurs dans l'aire d'étude.

L’analyse par régression logistique montre que la présence du pin blanc était significativement prédite par la présence de vieilles souches, de semis et de gaules (ordre décroissant d'importance). Également, la présence de ces trois traces est significativement liée à la probabilité de la présence de pin blanc au 19e tel que calculée par le modèle de l'hypothèse 1 du premier chapitre, ce qui indique que ce dernier modèle peut s'étendre sur toute l'aire d'étude. L’utilisation de références croisées (carnets d’arpentage et traces) fournissent une approche intégrée à cette recherche.

Cheminement du projet et présentation des résultats

Le projet et ses résultats peuvent prendre différents chemins selon la confirmation ou l'infirmation des hypothèses. Les quatre hypothèses présentées dans le cheminement du projet on été confirmées.

Les résultats préliminaires suite à l'inventaire d'été 2008 ont été présentés dans le Colloque Triade (Shawinigan, 25 et 26 septembre 2008) sous forme d'affiche (format PDF) .

L'affiche scientifique (format PowerPoint)  présentée dans le 94th ESA annual meeting (Albuquerque, 1er au 7 août 2009) contient les principaux résultats du premier chapitre.

Les résultats les plus récents et les plus détaillés ont été présentés lors de la réunion avec les gestionnaires de Parcs Canada le 7 décembre 2009. La présentation (format PowerPoint)  contient les résultats du premier chapitre ainsi la modélisation de la présence/absence du pin blanc en fonction des traces actuelles (2e chapitre).

Le mémoire de maîtrise, déposé en avril 2010, contient les résultats du premier chapitre ainsi qu'une revue de littérature sur le sujet. Il est disponible dans la collection des thèses et mémoires électroniques  de l'Université Laval.

Un article de vulgarisation, "Les archives d’arpentage: témoins de l’état du pin blanc et du pin rouge au 19e siècle en Moyenne-Mauricie" , distribué au Parc National de la Mauricie, résume les résultats de cette recherche aux visiteurs du parc.


Semis de pin blancChicot de pin blancLigne d'arpentage entretenue
Photos : Eduard Mauri Ortuno

INFORMATIONS PERSONNELLES

Formation

Bourses et prix

Congrès et colloques

Principales expériences de travail

Retrieved from http://cef-cfr.ca/index.php?n=Membres.EduardMauriOrtuno
Page last modified on September 28, 2015, at 10:42 AM