From CEF

Membres: FlavieFerrer

Flavie Ferrer

Maîtrise en écologie à l'UQAT
Analyse du profil de densité radial des arbres par échantillonnage non destructif à des fins dendrochronologiques.
Etude de cas : influence du génome du Peuplier faux-tremble (Populus tremoloides) sur la croissance radiale lors de variations climatiques.

Directeur: Yves Bergeron
Codirecteur: Benoit Lafleur, Ahmed Koubba

Partenaire industriel et organismes subventionnaires:

Mail:
Téléphone : 819 762-0971 poste 2858

Mon projet de recherche:

La croissance des arbres est affectée par de nombreux facteurs tels que les conditions climatiques, le type de sol, ou la sylviculture appliquée. Toute variation de ces paramètres induit une variation de la croissance radiale des arbres visible via l'observation de la largeur des cernes du bois. Dans cette optique, la dendrochronologie est un domaine qui propose d’utiliser les cernes du bois comme archives des variations des conditions de croissances pour différentes applications et études : reconstruction climatique, effet des traitements sylvicoles, reconstruction des cycles d’épidémies d’insectes ou de feu à l’échelle d’une forêt ou d’un paysage. Les méthodes habituelles de dendrochronologie impliquent l’utilisation d’échantillons destructifs prélevés sur les arbres.
Mon projet consiste à proposer une méthode moins chronophage et plus précise pour obtenir les motifs de variations des cernes.
Pour ce faire, j'utilise le résistographe, qui se présente comme une perceuse: une mèche de 3 mm fore le bois et un capteur enregistre les variations de la densité du bois tous les micromètres de l’écorce à la moelle et génère un graphique retraçant le profil de densité sur un rayon.

Crédit photo :Johan Housset, 20 ans de la FERLD

Il est normalement utilisé à des fins sanitaires pour repérer la carie sur un profil radial, mais mon étude a pour objectif de valider son utilisation en dendrochronologie.
Le profil radial de densité généré par le résistographe serait utilisé pour étudier la croissance radiale des arbres.
Le but est de permettre une validation de la méthode pour plusieurs essences en utilisant une large gamme de densité de bois.

La seconde partie de mon travail consiste à proposer une démonstration de l’appareil pour étudier l’influence du génotype du peuplier faux-tremble (Populus tremoloides) sur sa croissance radiale.

Crédit photo :Johan Housset, 20 ans de la FERLD

La réussite du projet permettrait un gain de temps dans les mesures d'accroissement radial et de précision. Il serait alors possible d'assurer une meilleure représentativité de l’échantillon et de travailler sur de plus grandes superficies.

Formation

Expérience professionnelle-Stages

Récupéré sur http://cef-cfr.ca/index.php?n=Membres.FlavieFerrer
Page mise à jour le 22/02/2018 à 13h22 Heure de l'Est (GMT-5)