Jérôme Lemaître

Ancien Doctorat
Lien entre la diversité des oiseaux et des petits mammifères et la structure des forêts irrégulières de la Côte-Nord
Université Laval

Directeur: Daniel Fortin
Codirecteur: Marcel Darveau

Résumé du doctorat

La compréhension des déterminants de la répartition des organismes est un thème central en écologie. Mon objectif était de mieux comprendre l’influence de quatre facteurs sur la répartition des oiseaux et des micromammifères des forêts boréales naturelles et aménagées : la sélection d’habitat, le parasitisme, la compétition et la prédation. Alors que la relation entre la diversité et l’hétérogénéité de l’habitat était établie, la contribution relative de la structure et de la composition de l’habitat était incertaine. Mon étude a montré que la structure et la composition de l’habitat expliquaient la même variance dans 96 assemblages d’oiseaux occupant les vieilles forêts boréales, bien que certaines espèces répondent uniquement à la structure ou à la composition de l’habitat. Ces résultats étaient similaires à cinq échelles spatiales, soit pour des rayons de paysage allant de 100 à 1000 m autour des stations. Les stratégies de conservation devraient mettre autant d’emphase à préserver la structure et la composition de l’habitat. Ensuite, j’ai démontré que le parasitisme par l’oestre (Cuterebra spp) pourrait contribuer à la dynamique de 36 populations du campagnol à dos roux (Myodes gapperi), le micromammifère le plus abondant en forêt boréale naturelle. La probabilité de survie de 341 campagnols diminuait avec l’infection dans des conditions de stress élevé. Le principal facteur responsable du risque individuel d’infection était l’abondance de campagnols plutôt que les traits d’histoire naturelle ou les variables d’habitat. La croissance estivale des populations était négativement reliée à la prévalence du parasite. Enfin, j’ai déterminé quels facteurs, parmi la prédation et la compétition, influençaient davantage la répartition du campagnol à dos roux en fonction d’un gradient d’intensité de l’exploitation forestière. Pour ce faire, j’ai utilisé une expérience sur l’effort d’approvisionnement dans 29 stations. La compétition interspécifique avec les souris sylvestre (Peromyscus maniculatus) semblait être le principal facteur responsable du déclin des populations de campagnols à dos roux induit par l’exploitation forestière. En conclusion, cette thèse améliore la connaissance des facteurs régissant la répartition de la faune boréale, grâce à la combinaison originale de l’étude des assemblages d’espèces, de la dynamique des populations et du comportement animal. Mes résultats devraient fournir des renseignements utiles à l’aménagement durable de nos forêts.

********************************************************** ***************** Colloque du CEF ************************ **********************************************************

1 et 2 mai 2017
Coeur des sciences de l'UQAM

********************************************************** ***************** Mycorhizes 2017 **************************** **********************************************************

10-11 mai | Université Laval

********************************************************** ***************** R à Québec **************************** **********************************************************

25-26 mai | Université Laval

********************************************************** ***************** Formation CEF **************************** **********************************************************

CEF-Formation

Introduction aux systèmes d'information géographique avec QGIS
20-22 mars 2017 | Univ. Laval
Introduction à GGPlot2 
13 avril 2017 à l'UQAM | 20 avril 2017 à l'UQAT

********************************************************** ***************** Cours du CEF **************************** **********************************************************

Cours du CEF

Analyse des pistes et modélisation par équations structurelles pour écologistes 
1–5 mai 2017 | Université de Sherbrooke
Path analysis and structural equation modelling for ecologists 
May 1–5 2017 | Université de Sherbrooke
Cours d'été: Terrain avancé en environnement (GÉO 6041) 
Cours aux cycles supérieurs de 3 crédits offert par François Girard, du 2 au 7 juillet 2017 à la Forêt Montmorency non loin de Québec.
Cours d’été en statistiques bayésiennes – Summer school in Bayesian statistics 
École d’été en statistiques bayésiennes. Maximum de 20 participants.
14 au 18 août | Orford Musique (à 30 minutes de Sherbrooke)
Aménagement des écosystèmes forestiers (ENV7010) 
14 au 25 août 2017, FERLD, Abitibi
Cours sur la complexité 
24-29 septembre 2017, Toscane, Italie

********************************************************** ***************** Maudite pub - Budworm ****************** **********************************************************

********************************************************** ***************** Maudite pub - Colibri **************************** **********************************************************

********************************************************** ***************** Maudite pub - NewForest **************************** **********************************************************

********************************************************** ********** Maudite pub 6 - Au coeur de l'arbre *********** **********************************************************

...Une exposition
virtuelle sur l'arbre!

********************************************************** ***************** Boîte à trucs *************** **********************************************************

CEF-Référence
La référence vedette !

Jérémie Alluard (2016) Les statistiques au moments de la rédaction 

  • Ce document a pour but de guider les étudiants à intégrer de manière appropriée une analyse statistique dans leur rapport de recherche.

Voir les autres...