Quintin2010

Référence

Quintin, C. (2010) Effets des facteurs environnementaux dans l'évolution des marais intertidaux du barachois de la rivière Nouvelle, Baie des Chaleurs, Québec. Mémoire de maîtrise, Université du Québec à Rimouski. (URL )

Résumé

Les marais intertidaux font partie des habitats les plus sensibles aux changements environnementaux tels que les activités forestières et agricoles, la hausse du niveau marin, les vagues de tempête et les processus glaciels. Les données concernant les causes et les effets précis de ces changements sur l'évolution des marais intertidaux sont rares et plus particulièrement dans la baie des Chaleurs. Afin d'évaluer le rôle des facteurs environnementaux qui ont influencé la dynamique des marais intertidaux, nous avons choisi de documenter l'évolution de deux marais intertidaux du barachois de la rivière Nouvelle, situés dans la baie des Chaleurs, au Québec. Ces deux marais font partie d'un même système, système estuarien avec flèche littorale. L'un est situé derrière la flèche littorale sud-ouest et l'autre au fond de la baie, à l'embouchure de la rivière Nouvelle. La méthodologie repose sur une approche spatio-temporelle à deux échelles. D' abord, des indicateurs paléoenvironnementaux provenant d'une analyse de macro restes végétaux de trois carottes extraites dans les marais a permis de reconstituer la paléoécologie du marais depuis le début de la sédimentation fine (595 BP) jusqu'à aujourd'hui. Ensuite, une cartographie multidate (1934-2007) des habitats côtiers et de l'occupation du sol a quantifié les changements récents du marais. Finalement une analyse dendrochronologique effectuée sur des billots de bois récoltés sous le dépôt du marais a permis d'estimer un taux d'accrétion. Les résultats montrent que les deux marais, localisés dans le même système lagunaire, répondent différemment aux facteurs environnementaux. Le marais situé à l'embouchure de la rivière Nouvelle a connu un gain de plus de 19 % alors que celui situé derrière la flèche littorale a subi une perte de 73 % au cours des 73 dernières années. L' érosion de ce marais est principalement attribuable aux vagues de tempête. L'évolution du marais situé à l'embouchure de la rivière Nouvelle a été fortement influencée par les activités de coupes forestières survenues dans le bassin versant qui ont contribué positivement au bilan sédimentaire favorisant l'accrétion verticale et l'expansion du marais. D'ailleurs, les taux d'accrétion estimés pour ce marais varient de 0,45 cm/an à 1,06 cm/an comparativement à 0,31 cm/an à 0,37 cm/an pour celui situé derrière la flèche littorale. Ces valeurs sont nettement supérieures aux taux mesurés dans les marais de l'estuaire du Saint- Laurent. À l'échelle séculaire, l'analyse des macrorestes végétaux indique que les deux marais se sont ajustés à la hausse du niveau marin passant d'une herbaçaie salée à un schorre supérieur.

Format EndNote

Vous pouvez importer cette référence dans EndNote.

Format BibTeX-CSV

Vous pouvez importer cette référence en format BibTeX-CSV.

Format BibTeX

Vous pouvez copier l'entrée BibTeX de cette référence ci-bas, ou l'importer directement dans un logiciel tel que JabRef .

@MASTERSTHESIS { Quintin2010,
    AUTHOR = { Quintin, C. },
    TITLE = { Effets des facteurs environnementaux dans l'évolution des marais intertidaux du barachois de la rivière Nouvelle, Baie des Chaleurs, Québec },
    SCHOOL = { Université du Québec à Rimouski },
    YEAR = { 2010 },
    NOTE = { CEFTMS, Bernatchez, P. and Sirois, L. },
    ABSTRACT = { Les marais intertidaux font partie des habitats les plus sensibles aux changements environnementaux tels que les activités forestières et agricoles, la hausse du niveau marin, les vagues de tempête et les processus glaciels. Les données concernant les causes et les effets précis de ces changements sur l'évolution des marais intertidaux sont rares et plus particulièrement dans la baie des Chaleurs. Afin d'évaluer le rôle des facteurs environnementaux qui ont influencé la dynamique des marais intertidaux, nous avons choisi de documenter l'évolution de deux marais intertidaux du barachois de la rivière Nouvelle, situés dans la baie des Chaleurs, au Québec. Ces deux marais font partie d'un même système, système estuarien avec flèche littorale. L'un est situé derrière la flèche littorale sud-ouest et l'autre au fond de la baie, à l'embouchure de la rivière Nouvelle. La méthodologie repose sur une approche spatio-temporelle à deux échelles. D' abord, des indicateurs paléoenvironnementaux provenant d'une analyse de macro restes végétaux de trois carottes extraites dans les marais a permis de reconstituer la paléoécologie du marais depuis le début de la sédimentation fine (595 BP) jusqu'à aujourd'hui. Ensuite, une cartographie multidate (1934-2007) des habitats côtiers et de l'occupation du sol a quantifié les changements récents du marais. Finalement une analyse dendrochronologique effectuée sur des billots de bois récoltés sous le dépôt du marais a permis d'estimer un taux d'accrétion. Les résultats montrent que les deux marais, localisés dans le même système lagunaire, répondent différemment aux facteurs environnementaux. Le marais situé à l'embouchure de la rivière Nouvelle a connu un gain de plus de 19 % alors que celui situé derrière la flèche littorale a subi une perte de 73 % au cours des 73 dernières années. L' érosion de ce marais est principalement attribuable aux vagues de tempête. L'évolution du marais situé à l'embouchure de la rivière Nouvelle a été fortement influencée par les activités de coupes forestières survenues dans le bassin versant qui ont contribué positivement au bilan sédimentaire favorisant l'accrétion verticale et l'expansion du marais. D'ailleurs, les taux d'accrétion estimés pour ce marais varient de 0,45 cm/an à 1,06 cm/an comparativement à 0,31 cm/an à 0,37 cm/an pour celui situé derrière la flèche littorale. Ces valeurs sont nettement supérieures aux taux mesurés dans les marais de l'estuaire du Saint- Laurent. À l'échelle séculaire, l'analyse des macrorestes végétaux indique que les deux marais se sont ajustés à la hausse du niveau marin passant d'une herbaçaie salée à un schorre supérieur. },
    OWNER = { amriv2 },
    TIMESTAMP = { 2012.04.04 },
    URL = { http://semaphore.uqar.ca/391/ },
}

********************************************************** *************************** FRQNT ************************ **********************************************************

Un regroupement stratégique du

********************************************************** ***************** Facebook Twitter *********************** **********************************************************

Abonnez-vous à
l'Infolettre du CEF!

********************************************************** ***************** Pub - ABC CBA 2020 ****************** **********************************************************

31 mai au 4 juin 2020

********************************************************** ***************** Pub - Symphonies_Boreales ****************** **********************************************************

********************************************************** ***************** Boîte à trucs *************** **********************************************************

CEF-Référence
La référence vedette !

Jérémie Alluard (2016) Les statistiques au moments de la rédaction 

  • Ce document a pour but de guider les étudiants à intégrer de manière appropriée une analyse statistique dans leur rapport de recherche.

Voir les autres...