NadeauFortin2015

Référence

Nadeau Fortin, M.-A. (2015) Impacts de l'aménagement forestier sur l'habitat du caribou de la Gaspésie-Atlantique. Mémoire de maîtrise, Université du Québec à Rimouski. (URL )

Résumé

Le déclin du caribou de la Gaspésie-Atlantique (Rangifer tarandus caribou) serait attribuable à l'expansion des perturbations anthropiques dans son aire de répartition. Les coupes forestières et les structures linéaires entraîneraient la perte directe ou fonctionnelle des habitats préférentiels du caribou et généreraient des caractéristiques d'habitat favorisant ses prédateurs. Afin de rétablir cette population, un plan d'aménagement forestier préconise l'application de coupes forestières extensives dans son aire de répartition. L'objectif principal du projet était d'évaluer les impacts des coupes forestières sur l'habitat du caribou à deux échelles spatiales. Les sous-objectifs étaient de 1) quantifier les perturbations anthropiques dans l'aire de répartition du caribou et son habitat essentiel, une zone où les activités anthropiques sont réglementées, et 2) comparer les impacts de traitements sylvicoles sur les attributs d'habitat utilisés par le caribou, ses prédateurs (l'ours noir, Ursus americanus, et le coyote, Canis latrans) et une proie alternative (l'orignal, Alces americanus). Environnement Canada (2008,2011) a développé un modèle basé sur une relation recrutement - perturbations reliant les perturbations totales d'un territoire à la probabilité d'autosuffisance de la population. Avec ce modèle, nous avons démontré que les taux de perturbation dans l'aire de répartition du caribou (75%) et son habitat essentiel (61%) étaient plus élevés que le seuil de 35 - 45% qu'il est recommandé de ne pas dépasser. Ces taux élevés s'expliquaient par la présence des nombreuses structures linéaires et leur zone d'influence. Pour notre second sous-objectif; nous avons échantillonné 291 sites dans sept types de traitements sylvicoles, suivant un gradient de sévérité. Une analyse canonique de corespondance partielle a démontré que les forêts résineuses matures présentaient les caractéristiques d'habitat les plus favorables au caribou, mais que celles des traitements peu sévères étaient similaires. Les traitements plus sévères favorisaient les prédateurs, en supportant davantage d'arbustes fruitiers et de brout pour l'orignal. Nos résultats suggèrent qu'un régime extensif est une stratégie de conservation pertinente pour le caribou à l'échelle du peuplement. Cependant,la création supplémentaire de structures linéaires n'est pas souhaitable. Nous sommes d'avis que le rétablissement de cette population doit passer par la restauration de son habitat, tant à l'échelle du peuplement que du paysage. -- Mot(s) clé(s) en français : caribou de la Gaspésie-Atlantique, ours noir, coyote, orignal, régime forestier extensif, traitements sylvicoles alternatifs, structures linéaires, seuil de perturbation, restauration d'habitat.

Format EndNote

Vous pouvez importer cette référence dans EndNote.

Format BibTeX-CSV

Vous pouvez importer cette référence en format BibTeX-CSV.

Format BibTeX

Vous pouvez copier l'entrée BibTeX de cette référence ci-bas, ou l'importer directement dans un logiciel tel que JabRef .

@MASTERSTHESIS { NadeauFortin2015,
    AUTHOR = { Nadeau Fortin, M.-A. },
    TITLE = { Impacts de l'aménagement forestier sur l'habitat du caribou de la Gaspésie-Atlantique. },
    SCHOOL = { Université du Québec à Rimouski },
    YEAR = { 2015 },
    MONTH = { jun },
    NOTE = { CEFTMS, St-Laurent, M.-H. and Sirois, L. },
    ABSTRACT = { Le déclin du caribou de la Gaspésie-Atlantique (Rangifer tarandus caribou) serait attribuable à l'expansion des perturbations anthropiques dans son aire de répartition. Les coupes forestières et les structures linéaires entraîneraient la perte directe ou fonctionnelle des habitats préférentiels du caribou et généreraient des caractéristiques d'habitat favorisant ses prédateurs. Afin de rétablir cette population, un plan d'aménagement forestier préconise l'application de coupes forestières extensives dans son aire de répartition. L'objectif principal du projet était d'évaluer les impacts des coupes forestières sur l'habitat du caribou à deux échelles spatiales. Les sous-objectifs étaient de 1) quantifier les perturbations anthropiques dans l'aire de répartition du caribou et son habitat essentiel, une zone où les activités anthropiques sont réglementées, et 2) comparer les impacts de traitements sylvicoles sur les attributs d'habitat utilisés par le caribou, ses prédateurs (l'ours noir, Ursus americanus, et le coyote, Canis latrans) et une proie alternative (l'orignal, Alces americanus). Environnement Canada (2008,2011) a développé un modèle basé sur une relation recrutement - perturbations reliant les perturbations totales d'un territoire à la probabilité d'autosuffisance de la population. Avec ce modèle, nous avons démontré que les taux de perturbation dans l'aire de répartition du caribou (75%) et son habitat essentiel (61%) étaient plus élevés que le seuil de 35 - 45% qu'il est recommandé de ne pas dépasser. Ces taux élevés s'expliquaient par la présence des nombreuses structures linéaires et leur zone d'influence. Pour notre second sous-objectif; nous avons échantillonné 291 sites dans sept types de traitements sylvicoles, suivant un gradient de sévérité. Une analyse canonique de corespondance partielle a démontré que les forêts résineuses matures présentaient les caractéristiques d'habitat les plus favorables au caribou, mais que celles des traitements peu sévères étaient similaires. Les traitements plus sévères favorisaient les prédateurs, en supportant davantage d'arbustes fruitiers et de brout pour l'orignal. Nos résultats suggèrent qu'un régime extensif est une stratégie de conservation pertinente pour le caribou à l'échelle du peuplement. Cependant,la création supplémentaire de structures linéaires n'est pas souhaitable. Nous sommes d'avis que le rétablissement de cette population doit passer par la restauration de son habitat, tant à l'échelle du peuplement que du paysage. -- Mot(s) clé(s) en français : caribou de la Gaspésie-Atlantique, ours noir, coyote, orignal, régime forestier extensif, traitements sylvicoles alternatifs, structures linéaires, seuil de perturbation, restauration d'habitat. },
    OWNER = { Daniel Lesieur },
    TIMESTAMP = { 2018-09-10 },
    URL = { http://semaphore.uqar.ca/1124/ },
}

********************************************************** ***************** Facebook Twitter *********************** **********************************************************

Abonnez-vous à
l'Infolettre du CEF!

********************************************************** ***************** Pub - Symphonies_Boreales ****************** **********************************************************

********************************************************** ***************** Boîte à trucs *************** **********************************************************

CEF-Référence
La référence vedette !

Jérémie Alluard (2016) Les statistiques au moments de la rédaction 

  • Ce document a pour but de guider les étudiants à intégrer de manière appropriée une analyse statistique dans leur rapport de recherche.

Voir les autres...