From CEF

Membres: MyriamPaquette

Myriam Paquette

Maîtrise
Les changements dans la composition des communautés végétales de sous-bois dans le temps selon deux types de perturbation, le feu de forêt et la coupe totale, dans la forêt boréale de la Côte-Nord.
Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue

Directeur: Yves Bergeron
Codirecteur: David Pothier, Nicole Fenton

PROJET DE RECHERCHE


Oxalis montana

Le feu est l'élément perturbateur naturel majeur en forêt boréale, selon un cycle propre à chaque région du Québec. De nos jours, ce sont les aménagements forestiers qui y ont lieu qui dirigent le renouvellement des peuplements sur de grandes portions du territoire. La coupe totale est une pratique se rapprochant du feu de forêt par le retrait de tous les arbres sur d'importantes superficies, mais elle n’a pas les mêmes impacts sur le sol, la quantité de bois mort produit et la végétation et ne permet pas de créer la même diversité d'habitats que ceux produits par le feu. Ainsi, certaines espèces pourraient être absentes ou moins abondantes dans une succession forestière induite par une coupe totale par rapport à celle induite par un feu de forêt.


Paysage Nord-Côtier

Encore peu d'études sur les changements dans les communautés végétales ont eu lieu dans la forêt boréale de l'est du Québec, où le cycle de feu très long engendre une grande proportion de forêt irrégulière et surannée caractérisée par une dynamique de trouées. Ces informations sont nécessaires afin de pratiquer un aménagement forestier durable adapté au paysage régional. Ainsi, pour ce projet, deux chronoséquences situées dans la région de la Côte-Nord sont à l’étude.



Bryophytes colonisant le bois mort

FORMATION ACADÉMIQUE

     2009-
     2007 
Récupéré sur http://cef-cfr.ca/index.php?n=Membres.MyriamPaquette
Page mise à jour le 11/06/2010 à 18h03 Heure de l'Est (GMT-5)