Rousseau2008

Reference

Rousseau, M.-H. (2008) L'acceptabilité sociale de l'aménagement forestier sur l'île d'Anticosti, un territoire à vocation faunique. Master's thesis, Universite Laval (Canada). (PDF )

Abstract

Anticosti représente un cas exceptionnel dans l’étude de l’acceptabilité sociale de l’aménagement forestier, où la vocation première du territoire constitue la chasse aux cerfs de Virginie. L’industrie de la chasse occupe de loin la principale activité économique pour les insulaires. Cependant, la perte progressive de l’habitat du cerf sur l’île menace le maintien de la population et conséquemment, la survie de l’industrie. Afin de remédier à la situation, l’industrie forestière se voit octroyer une convention d’aménagement forestier, dont l’unique mandat est la restauration de l’habitat du cerf. La survie de l’industrie forestière sur l’île est cependant conditionnelle à deux facteurs, soit 1) l’efficacité à restaurer et maintenir l’habitat et 2) l’acceptabilité sociale des aménagements qu’elle propose. L’objectif de l’étude consiste à évaluer et caractériser l’acceptabilité sociale de l’aménagement forestier sur l’île. C’est par l’étude des préoccupations, craintes et besoins des différents groupes utilisateurs de la forêt que nous avons identifié les principaux facteurs qui influencent le jugement d’acceptabilité. Des entrevues semi-dirigées réalisées auprès des résidants, des guides, des chasseurs-visiteurs et des villégiateurs, ainsi qu’un sondage effectué auprès des insulaires ont fait l’objet de cette recherche. Nous avons observé que deux dimensions caractérisaient la notion d’acceptabilité de l’aménagement forestier sur l’île d’Anticosti : 1) une dimension conceptuelle, où l’individu jugeait en fonction de la légitimé de la stratégie; et 2) une dimension pratique, où cette fois-ci l’individu émettait un jugement en fonction des impacts de la stratégie sur ses activités de chasse. Le jugement d’acceptabilité de la part des participants face à l’aménagement forestier sur Anticosti était fortement influencé par un scepticisme concernant le savoir scientifique et l’application de la stratégie. Alors que les experts s’entendent sur une définition commune du problème concernant la population de cerfs et la perte de son habitat, un nombre significatif des participants avaient une perception différente, générant ainsi une importante remise en question concernant la légitimité de la stratégie. La remise en question des savoirs scientifiques de la part des participants, étaient issus d’observations et de perceptions personnelles qui pour plusieurs, différaient des conclusions scientifiques. Cette situation s’avère problématique pour l’atteinte et le maintien de l’acceptabilité sociale de la stratégie, puisque ce sont ces conclusions scientifiques qui justifient la nécessité et la façon d’intervenir. Le caractère expérimental de la stratégie soulève également un grand questionnement de la part des participants quant aux risques perçus et à son efficacité. Somme toute, nous pouvons conclure que la stratégie d’aménagement forestier pour Anticosti est socialement acceptable, mais ce, de façon provisoire et conditionnelle.

EndNote Format

You can import this reference in EndNote.

BibTeX-CSV Format

You can import this reference in BibTeX-CSV format.

BibTeX Format

You can copy the BibTeX entry of this reference below, orimport it directly in a software like JabRef .

@MASTERSTHESIS { Rousseau2008,
    AUTHOR = { Rousseau, M.-H. },
    TITLE = { L'acceptabilité sociale de l'aménagement forestier sur l'île d'Anticosti, un territoire à vocation faunique },
    SCHOOL = { Universite Laval (Canada) },
    YEAR = { 2008 },
    TYPE = { M.Sc. },
    NOTE = { CEFTMS, Belanger, L. and Guay, L. },
    ABSTRACT = { Anticosti représente un cas exceptionnel dans l’étude de l’acceptabilité sociale de l’aménagement forestier, où la vocation première du territoire constitue la chasse aux cerfs de Virginie. L’industrie de la chasse occupe de loin la principale activité économique pour les insulaires. Cependant, la perte progressive de l’habitat du cerf sur l’île menace le maintien de la population et conséquemment, la survie de l’industrie. Afin de remédier à la situation, l’industrie forestière se voit octroyer une convention d’aménagement forestier, dont l’unique mandat est la restauration de l’habitat du cerf. La survie de l’industrie forestière sur l’île est cependant conditionnelle à deux facteurs, soit 1) l’efficacité à restaurer et maintenir l’habitat et 2) l’acceptabilité sociale des aménagements qu’elle propose. L’objectif de l’étude consiste à évaluer et caractériser l’acceptabilité sociale de l’aménagement forestier sur l’île. C’est par l’étude des préoccupations, craintes et besoins des différents groupes utilisateurs de la forêt que nous avons identifié les principaux facteurs qui influencent le jugement d’acceptabilité. Des entrevues semi-dirigées réalisées auprès des résidants, des guides, des chasseurs-visiteurs et des villégiateurs, ainsi qu’un sondage effectué auprès des insulaires ont fait l’objet de cette recherche. Nous avons observé que deux dimensions caractérisaient la notion d’acceptabilité de l’aménagement forestier sur l’île d’Anticosti : 1) une dimension conceptuelle, où l’individu jugeait en fonction de la légitimé de la stratégie; et 2) une dimension pratique, où cette fois-ci l’individu émettait un jugement en fonction des impacts de la stratégie sur ses activités de chasse. Le jugement d’acceptabilité de la part des participants face à l’aménagement forestier sur Anticosti était fortement influencé par un scepticisme concernant le savoir scientifique et l’application de la stratégie. Alors que les experts s’entendent sur une définition commune du problème concernant la population de cerfs et la perte de son habitat, un nombre significatif des participants avaient une perception différente, générant ainsi une importante remise en question concernant la légitimité de la stratégie. La remise en question des savoirs scientifiques de la part des participants, étaient issus d’observations et de perceptions personnelles qui pour plusieurs, différaient des conclusions scientifiques. Cette situation s’avère problématique pour l’atteinte et le maintien de l’acceptabilité sociale de la stratégie, puisque ce sont ces conclusions scientifiques qui justifient la nécessité et la façon d’intervenir. Le caractère expérimental de la stratégie soulève également un grand questionnement de la part des participants quant aux risques perçus et à son efficacité. Somme toute, nous pouvons conclure que la stratégie d’aménagement forestier pour Anticosti est socialement acceptable, mais ce, de façon provisoire et conditionnelle. },
    URL = { http://archimede.bibl.ulaval.ca/archimede/files/4c542d89-ae7d-4a2f-bd08-a05c25163a8a/25319.pdf },
}

********************************************************** *************************** FRQNT ************************ **********************************************************

Un regroupement stratégique du

********************************************************** ***************** Facebook Twitter *********************** **********************************************************

Abonnez-vous à
l'Infolettre du CEF!

********************************************************** ***************** Pub - ABC CBA 2020 ****************** **********************************************************

31 mai au 4 juin 2020

********************************************************** ***************** Pub - Symphonies_Boreales ****************** **********************************************************

********************************************************** ***************** Boîte à trucs *************** **********************************************************

CEF-Référence
La référence vedette !

Jérémie Alluard (2016) Les statistiques au moments de la rédaction 

  • Ce document a pour but de guider les étudiants à intégrer de manière appropriée une analyse statistique dans leur rapport de recherche.

Voir les autres...