MeloSchneiderMansoEtAl2017

Référence

Melo, L.C., Schneider, R., Manso, R., Saucier, J.-P., Fortin, M. (2017) Using survival analysis to predict the harvesting of forest stands in Quebec, Canada. Canadian Journal of Forest Research, 47(8):1066-1074. (URL )

Résumé

Les méthodes d’analyse de survie utilisent mieux l’information temporelle, tiennent compte de multiples niveaux de variables explicatives et sont destinées à traiter des données censurées par intervalle. Dans un contexte de modélisation de la récolte, cette approche pourrait améliorer certaines limites connues. Dans cette étude, nous avons utilisé des données d’un réseau de placettes permanentes de la province de Québec, au Canada, pour servir d’étude de cas concret. Nous avons testé le potentiel de l’analyse de survie pour prédire les probabilités de récolte à l’échelle de la placette, à partir de variables associées à la placette et à la région. L’approche comprenait également des effets aléatoires pour tenir compte des corrélations spatiales. Les résultats ont montré le potentiel de l’analyse de survie pour fournir des prédictions annuelles de l’occurrence de la récolte. Les variables régionales et les variables qui évoluent en fonction du temps, ainsi que la configuration spatiale, avaient des effets importants sur la probabilité qu’une placette soit récoltée. Les réductions de la possibilité annuelle de coupe entraînaient une diminution des probabilités de récolte. Des probabilités de récolte plus grandes étaient associées à la classe de dynamique forestière feuillue et à des valeurs plus élevées de la surface terrière. Inversement, elles étaient diminuées par la densité des tiges et les classes de pente. L’effet aléatoire spatial a entraîné une amélioration de l’ajustement du modèle. Notre modèle à l’échelle de la placette a amélioré certaines limites signalées dans les études précédentes en prenant en compte l’effet d’une variable régionale qui évolue dans le temps. [Traduit par la Rédaction]

Format EndNote

Vous pouvez importer cette référence dans EndNote.

Format BibTeX-CSV

Vous pouvez importer cette référence en format BibTeX-CSV.

Format BibTeX

Vous pouvez copier l'entrée BibTeX de cette référence ci-bas, ou l'importer directement dans un logiciel tel que JabRef .

@ARTICLE { MeloSchneiderMansoEtAl2017,
    AUTHOR = { Melo, L.C. and Schneider, R. and Manso, R. and Saucier, J.-P. and Fortin, M. },
    TITLE = { Using survival analysis to predict the harvesting of forest stands in Quebec, Canada },
    JOURNAL = { Canadian Journal of Forest Research },
    YEAR = { 2017 },
    VOLUME = { 47 },
    PAGES = { 1066-1074 },
    NUMBER = { 8 },
    ABSTRACT = { Les méthodes d’analyse de survie utilisent mieux l’information temporelle, tiennent compte de multiples niveaux de variables explicatives et sont destinées à traiter des données censurées par intervalle. Dans un contexte de modélisation de la récolte, cette approche pourrait améliorer certaines limites connues. Dans cette étude, nous avons utilisé des données d’un réseau de placettes permanentes de la province de Québec, au Canada, pour servir d’étude de cas concret. Nous avons testé le potentiel de l’analyse de survie pour prédire les probabilités de récolte à l’échelle de la placette, à partir de variables associées à la placette et à la région. L’approche comprenait également des effets aléatoires pour tenir compte des corrélations spatiales. Les résultats ont montré le potentiel de l’analyse de survie pour fournir des prédictions annuelles de l’occurrence de la récolte. Les variables régionales et les variables qui évoluent en fonction du temps, ainsi que la configuration spatiale, avaient des effets importants sur la probabilité qu’une placette soit récoltée. Les réductions de la possibilité annuelle de coupe entraînaient une diminution des probabilités de récolte. Des probabilités de récolte plus grandes étaient associées à la classe de dynamique forestière feuillue et à des valeurs plus élevées de la surface terrière. Inversement, elles étaient diminuées par la densité des tiges et les classes de pente. L’effet aléatoire spatial a entraîné une amélioration de l’ajustement du modèle. Notre modèle à l’échelle de la placette a amélioré certaines limites signalées dans les études précédentes en prenant en compte l’effet d’une variable régionale qui évolue dans le temps. [Traduit par la Rédaction] },
    DOI = { 10.1139/cjfr-2016-0498 },
    EPRINT = { https://doi.org/10.1139/cjfr-2016-0498 },
    OWNER = { nafon9 },
    TIMESTAMP = { 2017.08.24 },
    URL = { https://doi.org/10.1139/cjfr-2016-0498 },
}

********************************************************** ***************** Facebook Twitter *********************** **********************************************************

Abonnez-vous à
l'Infolettre du CEF!

********************************************************** ***************** Pub - Symphonies_Boreales ****************** **********************************************************

********************************************************** ***************** Boîte à trucs *************** **********************************************************

CEF-Référence
La référence vedette !

Jérémie Alluard (2016) Les statistiques au moments de la rédaction 

  • Ce document a pour but de guider les étudiants à intégrer de manière appropriée une analyse statistique dans leur rapport de recherche.

Voir les autres...